La Révolution


aliochaverkiev Membre 408 messages
Forumeur survitaminé‚ 43ans
Posté(e)

 

Je rebondis ici sur le finale de Gaspard de Besse (fil : Jean-Jacques Rousseau)

 

 

Jean-Jacques Rousseau le visionnaire :

 

"Nous toucherons bientôt à quelque grande  Révolution" déclara t-il d'une voix blanche.

"Le calme dont nous jouissons encore est celui qui précède les tempêtes. J'aimerais tant que la Providence prolonge le peu de jours qui me restent pour être témoin de ce spectacle."

 

La grande Révolution...

Le mythe de la Révolution est-il mort ?

Il semble qu'il le soit depuis 1983, lors du grand virage de Mitterrand qui sacrifia la Révolution au réalisme. 

Il était question de la Révolution pourtant lors de son élection, révolution idéalisée sous ce slogan : "Changer la vie".

Enfin la gauche arrivait au pouvoir, enfin la Révolution pouvait être déclarée.

Cela se termina comme nous le savons.

Beaucoup d'analystes pensent que la mort lente de l'espoir d'une révolution signa le début du déclin inexorable de la gauche. 

Mais l'idée de la Révolution est-elle vraiment morte ?

Et, surtout, quels que soient les opinions, les sentiments et les réflexions philosophiques est-ce que la Révolution n'est pas, de toute façon, inéluctable ?

Et si oui, alors de quelle Révolution s'agira-t-il ?

Modifié par aliochaverkiev

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

sera-angel Membre 1 407 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)

La révolution numérique est déjà bien d'actualité !

img_909.jpg

 

  • Like 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 4 691 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, aliochaverkiev a dit :

 

 

Je rebondis ici sur le finale de Gaspard de Besse (fil : Jean-Jacques Rousseau)

 

 

Jean-Jacques Rousseau le visionnaire :

 

"Nous toucherons bientôt à quelque grande  Révolution" déclara t-il d'une voix blanche.

"Le calme dont nous jouissons encore est celui qui précède les tempêtes. J'aimerais tant que la Providence prolonge le peu de jours qui me restent pour être témoin de ce spectacle."

 

La grande Révolution...

Le mythe de la Révolution est-il mort ?

Il semble qu'il le soit depuis 1983, lors du grand virage de Mitterrand qui sacrifia la Révolution au réalisme. 

Il était question de la Révolution pourtant lors de son élection, révolution idéalisée sous ce slogan : "Changer la vie".

Enfin la gauche arrivait au pouvoir, enfin la Révolution pouvait être déclarée.

Cela se termina comme nous le savons.

Beaucoup d'analystes pensent que la mort lente de l'espoir d'une révolution signa le début du déclin inexorable de la gauche. 

Mais l'idée de la Révolution est-elle vraiment morte ?

Et, surtout, quels que soient les opinions, les sentiments et les réflexions philosophiques est-ce que la Révolution n'est pas, de toute façon, inéluctable ?

Et si oui, alors de quelle Révolution s'agira-t-il ?

Je te trouve bien prudent !

(J'ai pas vu ce fil sur Gaspard de Besse. J'y vais de ce pas. De Besse je connaissais (en vrai) que mon copain de sixième qui est mort, le pauvre... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sera-angel Membre 1 407 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Blaquière a dit :

Je te trouve bien prudent !

(J'ai pas vu ce fil sur Gaspard de Besse. J'y vais de ce pas. De Besse je connaissais (en vrai) que mon copain de sixième qui est mort, le pauvre... )

Voilà .. prudent, c'est le mot, bien prudent , trop prudent .. et c'est pas la qualité première de la révolution..

 

Le seul courage qui reste encore aux français, c'est d'avoir découvert que les escargots étaient comestibles, et encore c'était une "expérience par obligation" .. pour ne pas crever de faim..  :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 7 988 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

La France est en révolution depuis 1789. 1830, 1832, 1848, 1871, 1936, 1968... Et c'est un bien.

Que les réacs ne prennent plus leurs congés payés svp !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 237 messages
Forumeur activiste‚ 62ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, pila a dit :

La France est en révolution depuis 1789. 1830, 1832, 1848, 1871, 1936, 1968... Et c'est un bien.

Que les réacs ne prennent plus leurs congés payés svp !

 

Les révolutions ? Un spectacle dont on connaît si peu les régisseurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 4 691 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, pila a dit :

La France est en révolution depuis 1789. 1830, 1832, 1848, 1871, 1936, 1968... Et c'est un bien.

Que les réacs ne prennent plus leurs congés payés svp !

 

Je pense aux intervalles... entre 89 et 1830 on a eu les guerres napoléoniennes... On en discutait y'a quelques jours : est-ce que c'était les royautés européennes qui voulaient détruire la révolution française ? Ou Napoléon qui était devenu fou du pouvoir ? (Vu qu'il installait ses rois en Italie et en Espagne ?)

1830-1848-1871 : 20 ans entre chaque. Plus la guerre de 70.

(Tu as oublié l'insurrection de 51, mais elle est moins importante puisque pas parisienne !)

1871-1936 : plus de 60 ans !

Mais entre les deux, 14-18...

36-68 : 30 ans. mais entre les deux, la guerre de 40, celle d'Indochine, d'Algérie...

Mac Mahon disait "Que d'eau, que d'eau !" mais on pourrait dire aussi : "Que de morts, que de morts !"

Il faudrait faire un compte sordide, mais à la louche c'est pas les révolutions qui en ont fait le plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 6 957 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

Et si la dernière forme que pouvait prendre la révolution était le fait de casser des vitrines et brûler des voitures, tels des rebelles sans cause bien identifiée, ou pour le moins sans cause suffisamment bien conçue à l'épreuve de la réalité? Telle est pour le moins la thèse des défenseurs du système économique insensé qui nous dirige de façon plus cruelle encore ces dernières décennies.

Souvent ce qui succède à une révolution est pire encore que ce qui l'a précédé. La preuve : il ne suffit plus de décapiter le roi. Le roi s'est dématérialisé et l'humanisme libéral est devenu un économisme : l'Homme sans-le-sou n'est plus un Homme, c'est un bug dans la matrice, une victime collatérale (sic) qu'on laisse dépérir à petits feux allongé sur les trottoirs des grandes villes. Le seigneurs de la finance sont bien pire que nos anciens rois dans le sens où ils sont presque intouchables et indétrônables, surtout à l'heure de la mondialisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 6 957 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

Même les justifications du pouvoir prend des accents de rationalité et de pragmatisme qu'on ne sait plus trop parfois comment combattre, tandis que le souverain de droit divin se prétendait représentant de Dieu sur Terre. Beaucoup pensent que la subversion politique véritable est devenue impossible. En réalité la seule subversion véritablement impossible c'est celle classiquement formulée par les écoles révolutionnaires d'extrême-gauche ; ce serait une révolution dont un pays ne se relèverait pas à l'heure actuelle, la France finirait par ressembler à la Corée du Nord ou à l'ex-URSS. Même nos révolutionnaires de salon, le plus souvent des adulescents mal éduqués mais néanmoins cultivés, (classiquement des simples fils de bourgeois) n'aimeraient pas vivre dans une société pareille. La réalité que beaucoup refusent de considérer c'est qu'à l'heure actuelle (mondialisation) la seule résistance possible au système doit se jouer au niveau national.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 408 messages
Forumeur survitaminé‚ 43ans
Posté(e)

La Révolution c'est d'abord l'espoir de vivre autrement. C'est penser l'idée qu'il est possible de vivre autrement. Mais vivre comment ?

Le dernière fois que l'on a pensé "Révolution" c'est, historiquement, en 1968.

Mais la révolution de 1968 en fut-elle une ?

Elle vint en conclusion d'une révolution des esprits qui précéda largement les événements de 1968.

Quand je vois les réactions des intervenant je vois qu'ils ne savent même pas ce qu'est l'idée de Révolution.

Révolution numérique ? Ah oui, vous avez changé votre vie  pour autant ? Vous avez abandonné votre maison, votre famille, vos projets?. Pour vivre autrement ? 

Dans le début des années 60, la Révolution, c'est-à-dire vivre autrement a conduit les jeunes Américains à tout quitter, à partir sur la route. On the road (Kerouac).

Il y eut la génération beatniks.

Les jeunes partaient. On the road.

Ils partaient vers l'Orient.

Nombre d'entre eux sont morts sur cette route. En Inde notamment, puisque, à l'époque, ces jeunes partaient vers Katmandou.

Depuis ce temps là y-a-t-il eu une révolution en Occident ?

Après 1968 il y eut en effet des tentatives de vivre autrement. La génération hippie. 

Les parents de Piketty par exemple abandonnèrent tout pour aller vivre en éleveurs ou agriculteurs. Ce fut l'échec.

Depuis le début des années 60, aucune révolution. Et ça ne risque pas de revenir avant longtemps vu l'affadissement des caractères en Europe.

L'Histoire de l'humanité se développerait-elle désormais ailleurs qu'en Europe ?

Triste destin que l'idée même de Révolution dans un pays qui ne se pense que par rapport à la Révolution de 1789.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 408 messages
Forumeur survitaminé‚ 43ans
Posté(e)

La première révolution fut la révolution néolithique. Laquelle fut engendrée par le changement climatique. Si nous observons l'évolution des hommes, à l'origine, ce sont toujours des changements climatiques qui provoquent les évolutions.

La révolution néolithique a complètement changé la manière de vivre des hommes :

Passage d'une activité de chasseurs-cueilleurs à une activité d'agriculteurs et éleveurs

Sédentarisation

Regroupements en villages, puis créations de cités

Transmissions des terres

Culte des ancêtres donnant lentement naissance au polythéisme

Ce culte des ancêtres donnant naissance à l'invocation : les prises de décision sont "inspirées" par l'esprit des morts devenus dieux.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant