Hommage à Naguib Mahfouz


Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Décédé à l'age de 94 ans. le seul écrivain de langue arabe à avoir reçu le prix nobel de littérature.

Issu d'une famille de la petite bourgeoisie, Naguib Mahfouz a vu le jour en 1911 à Gamaleyya, un quartier populaire du Caire. Après des études de philosophie à l'université du Caire, il commence, à 17 ans, à écrire et publie ses premiers essais dans les revues littéraires des années 1930. Il publia sa première nouvelle en 1939, avant d'obtenir un poste de fonctionnaire et de décider de se consacrer à la réécriture romanesque de l'histoire de son pays l'Egypte.

Une cinquantaine de romans à son actif

Naguib Mahfouz est connu pour ses touchantes descriptions de la capitale égyptienne. En habitué des ambiances bigarrées contemporaines du Caire, il savait mieux que personne mettre en scène sa ville au fil des récits. Mahfouz avait une cinquantaine de romans à son actif, au nombre desquels quelques fictions réalistes et autres ¿uvres de postures philosophiques. Sa trilogie, longue de 1 500 pages, qui regroupe Impasse des Deux-Palais, Le Palais du désir et Le Jardin du passé, est devenue un classique en 1952. Il y décrit les espoirs et les désillusions politiques d'une famille bourgeoise cairote sur trois générations entre 1917 et 1944.

Porte-voix de la tolérance et de la modération, l'écrivain égyptien échappe de justesse, en octobre 1994, à une tentative d'assassinat à l'arme blanche. A l'époque âgé de 83 ans, Naguib Mahfouz s'était fait « poignardé dans le coup avec un canif » par Mohammad Nagui Moustafa, accompagné de Amr Mohammad Ibrahim, alors qu'il s'apprêtait à quitter son domicile. Cet attentat avait fait suite à l'ouvrage de Mahfouz intitulé les Fils de la Médina jugé blasphématoire pour ses références à Jésus, Moïse et Mahomet. Le roman fut interdit par les islamistes. Paralysé de la main droite, l'auteur avait cessé d'écrire, contraint de dicter ses textes.

« Quand on a la foi, le c¿ur suffit à vous guider »

« Je suis du côté de la connaissance, seule voie de salut dans cet océan houleux et effrayant d'ignorance dans lequel nous sommes appelés à vivre », disait-il lors d'une rencontre philosophique de l'UNESCO. En homme sage, ses ouvrages sont le prétexte d'une réflexion personnelle. A preuve, dans Impasse des deux palais : « Quand on a la foi, le c¿ur suffit à vous guider » ou « La vie est sage de nous tromper, car si elle nous disait dès le début ce qu'elle nous réserve, nous refuserions de naître ».

Naguib Mahfouz est l'un des seuls intellectuels égyptiens à avoir approuvé les accords de paix entre l'Egypte et Israël en 1979. Une position qui lui a valu d'être boycotté dans de nombreux pays arabes. Homme de coeur et empli de sagesse, il n'avait pas hésité à divisé le chèque de la Fondation Nobel en quatre part égales. Une pour sa femme Attiyatullah, deux pour ses filles, et la dernière en faveur du peuple palestinien.

Source: afrik.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Un auteur que je ne connaissais pas. Je suis un peu triste de devoir le découvrir après sa mort mais ta courte description de son oeuvre m'attire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bashi VIP 5 233 messages
Just Breathe‚ 28ans
Posté(e)

On m'en a parlé au maroc oui, bien dommage.

bashi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Lire Chimères absolument...

Modifié par Yiauthli

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant