Aller au contenu

Mal à l'aise au bureau


crockettpolice

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
crockettpolice Membre 551 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Bonjour , c'est encore moi; je ne sais plus quoi faire, j'écris à tout le monde afin de faire part de mon mal être mais rien n'y fait! Alors je suis obligé d'y aller puisque j'ai besoin de vivre mais à l'accueil, je suis mal à l'aise avec mes collègues féminines. Elles rient ensemble et moi je me sens exclu, je ne me sens pas à ma place. Ma précédente psychologue me disait que j'avais peur du rejet ceci expliquant sans doute cela. Et pourtant, celle que je connais depuis plus longtemps fait tout pour me mettre dans les conversations mais je me fiche pas mal de ce qu'elles disent...Ma psychologue actuelle m'a appris à mettre un "mur", une distance entre elles et moi quand c'est nécessaire mais je n'y arrive pas. Elle me dit aussi de les laisser vivre leur vie et de penser à la mienne mais le problème, c'est que si je vais dans une autre pièce, la plus ancienne me cherche...Hier soir, j'hésitais à ne plus revenir au bureau ou à envoyer un message à celle que je connais le mieux mais finalement, je me suis dit que cela ferait des histoires. Ainsi, je vous écris actuellement de mon bureau, ça va mieux mais je ne me sens pas à ma place et j'ai plus que jamais envie de partir. Je sais que certaines personnes vont dire que c'est de la jalousie et c'est vrai; certains vont dire que ce genre de situation n'est pas une raison suffisante pour partir mais déjà que je voudrais changer d'air...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, crockettpolice a dit :

Bonjour , c'est encore moi; je ne sais plus quoi faire, j'écris à tout le monde afin de faire part de mon mal être mais rien n'y fait! Alors je suis obligé d'y aller puisque j'ai besoin de vivre mais à l'accueil, je suis mal à l'aise avec mes collègues féminines. Elles rient ensemble et moi je me sens exclu, je ne me sens pas à ma place. Ma précédente psychologue me disait que j'avais peur du rejet ceci expliquant sans doute cela. Et pourtant, celle que je connais depuis plus longtemps fait tout pour me mettre dans les conversations mais je me fiche pas mal de ce qu'elles disent...Ma psychologue actuelle m'a appris à mettre un "mur", une distance entre elles et moi quand c'est nécessaire mais je n'y arrive pas. Elle me dit aussi de les laisser vivre leur vie et de penser à la mienne mais le problème, c'est que si je vais dans une autre pièce, la plus ancienne me cherche...Hier soir, j'hésitais à ne plus revenir au bureau ou à envoyer un message à celle que je connais le mieux mais finalement, je me suis dit que cela ferait des histoires. Ainsi, je vous écris actuellement de mon bureau, ça va mieux mais je ne me sens pas à ma place et j'ai plus que jamais envie de partir. Je sais que certaines personnes vont dire que c'est de la jalousie et c'est vrai; certains vont dire que ce genre de situation n'est pas une raison suffisante pour partir mais déjà que je voudrais changer d'air...

Est ce que tu as les moyens financiers de "partir" ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Cóínnéóídh mé do bhás, Posté(e)
Mórrígan Membre 13 383 messages
Cóínnéóídh mé do bhás,
Posté(e)

Bonjour,

Je n'ai pas lu vos autres sujets.

Si leurs conversations ne vous intéressent clairement pas, pourquoi vous sentir exclue quand elles rient ensemble ?

Faites autre chose, il n'y a pas d'autres collègues, hommes, femmes que vous trouvez plus intéressant(e)s ?

Ce n'est pas une obligation de se faire des amis au travail après. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 60ans Posté(e)
PapesseJeanne Membre 2 167 messages
Baby Forumeur‚ 60ans‚
Posté(e)

Vous vous sentez exclue, mais ne faites pas grand chose pour être acceptée, il me semble. Les conversations de vos collègues ne vous intéresse pas, vous n'y participez pas, il me semble normal qu'elles vous ignorent...;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 850 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)
il y a 5 minutes, PapesseJeanne a dit :

Vous vous sentez exclue, mais ne faites pas grand chose pour être acceptée, il me semble. Les conversations de vos collègues ne vous intéresse pas, vous n'y participez pas, il me semble normal qu'elles vous ignorent...;)

il préfère s'épancher sur le forum, sa "participation" avec ses collègues sautent aux yeux , il se plaint mais il reste à sa place, je me demande qui a des problèmes là dedans, ce personnage doit se sentir mal dans sa peau, le plus à plaindre est ceux qui sont autour de lui, supporter un individu qui fait bande à part, l'horreur au boulot:hehe:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
il y a 15 minutes, PapesseJeanne a dit :

Vous vous sentez exclue, mais ne faites pas grand chose pour être acceptée, il me semble. Les conversations de vos collègues ne vous intéresse pas, vous n'y participez pas, il me semble normal qu'elles vous ignorent...;)

Parfois ça devient lourd lorsqu'on s'efforce de s'adapter alors qu'on s'ennuie profondément dans les conversations des autres. Franchement surtout les femmes, quand ça commence à parler vieux chiffons pendant des heures, ça parle de tout et de rien et il est impossible d'approfondir un sujet. Moi aussi je suis souvent dans ce cas à m'ennuyer dans les conversations des autres donc quand je peux m'isoler, je le fais. Normalement quand il y a du respect, les autres acceptent que l'on s'isole. Cependant on se sent parfois anormal de s'isoler alors que les autres semblent prendre plaisir à papoter sans fondement. ça demande de s'accepter soit même et s'accepter ça peut prendre du temps.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, PINOCCHIO a dit :

il préfère s'épancher sur le forum, sa "participation" avec ses collègues sautent aux yeux , il se plaint mais il reste à sa place, je me demande qui a des problèmes là dedans, ce personnage doit se sentir mal dans sa peau, le plus à plaindre est ceux qui sont autour de lui, supporter un individu qui fait bande à part, l'horreur au boulot:hehe:

Il y a toujours le choix entre faire bande à part ou être hypocrite et faire semblant d'être intéressé par les conversations des autres. Les autres n'ont qu'à être un peu moins stupide aussi, pas évident pour un homme de participer à des conversations de bonnes femmes. En plus il y en a certaines qui sont capables de parler de leurs règles ou de leur accouchement devant un homme, c'est con une femme quand ça se regroupe en genre !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 850 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)
il y a 28 minutes, eclipsepartielle a dit :

Il y a toujours le choix entre faire bande à part ou être hypocrite et faire semblant d'être intéressé par les conversations des autres. Les autres n'ont qu'à être un peu moins stupide aussi, pas évident pour un homme de participer à des conversations de bonnes femmes. En plus il y en a certaines qui sont capables de parler de leurs règles ou de leur accouchement devant un homme, c'est con une femme quand ça se regroupe en genre !

Admettons, se retrouver le seul homme avec une bande de femmes, j'admet que ce doit pas être facile à vivre tous les jours, mais je me pose la question de savoir pourquoi il reste à sa place, moi je serais déjà parti, il se plaint mais ne bouge pas, ça fait bizarre quand même, accepte t-il son sort, là c'est une question de caractère:)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Grégairophobe..., 154ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 29 730 messages
154ans‚ Grégairophobe...,
Posté(e)
Il y a 2 heures, eclipsepartielle a dit :

Parfois ça devient lourd lorsqu'on s'efforce de s'adapter alors qu'on s'ennuie profondément dans les conversations des autres. Franchement surtout les femmes, quand ça commence à parler vieux chiffons pendant des heures, ça parle de tout et de rien et il est impossible d'approfondir un sujet. Moi aussi je suis souvent dans ce cas à m'ennuyer dans les conversations des autres donc quand je peux m'isoler, je le fais. Normalement quand il y a du respect, les autres acceptent que l'on s'isole. Cependant on se sent parfois anormal de s'isoler alors que les autres semblent prendre plaisir à papoter sans fondement. ça demande de s'accepter soit même et s'accepter ça peut prendre du temps.

On peut aussi initier des conversations qui causent d'autre chose que de chiffons ou de marmots !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, PINOCCHIO a dit :

Admettons, se retrouver le seul homme avec une bande de femmes, j'admet que ce doit pas être facile à vivre tous les jours, mais je me pose la question de savoir pourquoi il reste à sa place, moi je serais déjà parti, il se plaint mais ne bouge pas, ça fait bizarre quand même, accepte t-il son sort, là c'est une question de caractère:)

Peut être qu'il n'a pas le choix. Parfois il est financièrement difficile de quitter son emploi parce qu'on a des charges en parallèle. Il y a quelques semaines, sur un autre site, j'ai lu un post d'une femme qui en critiquait une autre parce qu'elle était seule avec enfants et qu'elle s'en sortait très bien avec un RSA alors que l'autre femme disait ne pas s'en sortir. Quelques échanges plus loin, on s'est aperçu que la femme en question avait ses parents qui contribuaient très largement aux dépenses courantes....ce qui explique sa facilité à s'en sortir et sa facilité à critiquer quelqu'un dans la même situation mais qui n'a pas de famille à taxer.

Il y a 10 heures, Mite_Railleuse a dit :

On peut aussi initier des conversations qui causent d'autre chose que de chiffons ou de marmots !

Avec certaines femmes c'est impossible, aussitôt que tu tentes une conversation plus sérieuse ça tourne court......j'en ai plein ma famille de ses femmes lol pour ça que j'évite les repas de familles 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 850 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)
Il y a 12 heures, eclipsepartielle a dit :

......j'en ai plein ma famille de ses femmes lol pour ça que j'évite les repas de familles 

Pas très sociale, là, ça coûte rien d'écouter ou faire semblant, je pense que la famille se pose la question:o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
Le ‎14‎/‎04‎/‎2017 à 08:07, PINOCCHIO a dit :

Pas très sociale, là, ça coûte rien d'écouter ou faire semblant, je pense que la famille se pose la question:o°

Faire semblant constamment c'est aussi se gâcher une part de la vie et elle est si courte

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines après...
Membre, Posté(e)
crockettpolice Membre 551 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Bonjour à tout le monde, je ne me "complais pas" dans ce forum, je ne peux pas partir de ce boulot car les autres directions me connaissent et savent que je suis fragile alors ils préfèrent me garder à l'accueil, "sous le coude".

Rien à faire, je ne me sens pas au top: pas le moral, peur dans tous les domaines, inquiétudes (par exemple de revoir ma collègue demain mercredi alors qu'elle fait tout pour moi). La médecine du travail a décidé que je prenne un jour de congé par semaine et elle a fait un mot à mon psychiatre pour un éventuel congé de maladie. J'ai honte, que vont penser les autres? Et ma famille?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×