Aller au contenu

Des chercheurs de Harvard ont étudié les gens pendant 75 ans et ont constaté que le bonheur vient d’une chose…


zebusoif

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
zebusoif Membre 10 337 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Ca ressemble à un Ted Talk, et les sous-titres sont en français. La réponse n'est ni la célébrité ni l'argent :

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur autochtone, Posté(e)
Skanderbeg Membre 1 910 messages
Forumeur autochtone,
Posté(e)

75 ans d'études pour en arriver aux mêmes conclusions qu'un prêcheur évangélique, c'est moche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 834 messages
Forumeur vétéran‚ 152ans‚
Posté(e)

12 minutes 46 secondes... C'est pas que je sois faignasse mais je suis fan des Colombo: j'aime bien savoir qui est le meurtrier dès les premières secondes. Merci de donner la solution à ceux qui vont employer ces 12 minutes à faire autre chose de leur vie... Dites moi juste pas que c'est l'amour parce que je vais vomir... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur autochtone, Posté(e)
Skanderbeg Membre 1 910 messages
Forumeur autochtone,
Posté(e)

Les conclusions de l'étude sont des banalités telles que ne pas focaliser sa vie sur la réussite matérielle et la célébrité ; éviter la solitude en entretenant des relations familiales et amicales qui soient solides et durables.

La société libérale a atomisé les groupes sociaux dès la révolution en détruisant les corporations, très importantes dans le tissu social de l'époque, et en allant même jusqu'à interdire la moindre association d'hommes (Loi Le Chapelier). Le but avancé était de libérer l'individu du groupe, et ça n'a jamais cessé, le libéralisme a ensuite atomisé presque en même temps le groupe humain le plus intime et le groupe le plus large : la famille et la nation, toujours au nom de la liberté individuelle ou de celle de l'économie.

Ces fameuses "libertés" ont donc accouché d'une société individualiste où l'on croit réussir sa vie par la richesse et la célébrité, et où l'on souffre couramment de solitude et de dépression. Mais on est "libre", donc ça va.

Pour revenir à cette étude scientifique, je suis toujours amusé de voir la science moderne redécouvrir des évidences millénaires. Comme si on s'était dit un jour : "faisons table rase de la sagesse des siècles qui nous précèdent, oublions ce savoir désuet de l'homme ancien, et redécouvrons tout depuis le début avec une méthodologie homologuée."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×