Aller au contenu

La suspension consentie de l'incrédulité


Messages recommandés

Savonarol Membre 9 926 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

L’expression suspension consentie de l'incrédulité (de l'anglais willing suspension of disbelief) décrit l’opération mentale qu'effectue le lecteur ou le spectateur d'une œuvre de fiction qui accepte, le temps de sa consultation de l'œuvre, de mettre de côté son scepticisme. Ce concept a été nommé en 1817 dans un texte de Coleridge.

On l'appelle plus souvent suspension volontaire de l'incrédulité1 en narratologie, ou suspension d'incrédulité2 , ou encore trêve de l'incrédulité (pour Yves Lavandier dans La Dramaturgie).

http://fr.wikipedia....3%A9dulit%C3%A9

Dans une monde où les médias prennent de plus en plus de place, la suspension consentie de l'incrédulité ne devient-elle pas un moyen politique de manipulation des masses ?

Modifié par Savonarol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Pour qu'il y ait une suspension consentie d'incrédulité chez la masse par les médias, il faudrait que le reste du temps cette masse ne soit pas dupe. Or ce n'est pas le cas. :cool:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 11 553 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)

La suspension consentie de l'incrédulité, c'est un terme qui concerne les œuvres de fiction, et pas la politique. Cela implique que la personne qui ouvre un roman ou s'assied dans un fauteuil de cinéma accepte par avance de mettre son esprit critique de côté pendant un certain temps, et d'accepter comme vraies des choses inventées ou même invraisemblables. Par exemple dans le film "Gladiator", faire croire au spectateur que le héros, blessé, a traversé la moitié de l'Europe à cheval pour aller sauver sa famille en Espagne, c'est vraiment pousser la "suspension consentie de l'incrédulité" jusqu'en dans ses ultimes retranchements. Mais le metteur en scène (Ridley Scott) a dû se dire que ça passerait sans problème auprès des Américains, qui ne connaissent rien à la géographie.

Modifié par Gouderien
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 926 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

Oui mais dans un monde où les écrans sont partout, la tentation de se laisser aller à croire tout ce qu'on voit au point d'y perdre toute objectivité n'est elle pas là ?

Je veux dire, si j'étais le pouvoir, la première chose que je ferais, c'est un film à ma gloire parce que la suspension consentie de l'incrédulité du spectateur lorsqu'il regarde ne se dissoudra jamais totalement une fois qu'il aura quitté la salle.

Et puis : qui lit ? Je veux dire, qui choisi de s'intéresser à l'oeuvre en consultant directement celui qui l'a créé?

C'est un boulevard à la manipulation que ce monde, où le consommateur s'accroche au peu qu'il sait parce que justement il ne sait que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 11 553 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)

Là tu touches un autre problème... Les technologies nouvelles permettent effectivement de manipuler l'information, d'une façon qui n'existait pas avant. On pourrait appeler ça "suspension involontaire de l'incrédulité".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 926 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

J'aime bien le terme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Là tu touches un autre problème... Les technologies nouvelles permettent effectivement de manipuler l'information, d'une façon qui n'existait pas avant. On pourrait appeler ça "suspension involontaire de l'incrédulité".

Ou faiblesse d'esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Frankygoztovalhalla
Invité Frankygoztovalhalla Invités 0 message
Posté(e)

C'est McLuhan je crois qui disait que seuls les petits secrets ont besoins d'être protégés, les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique.

Quoiqu'il en soit, les médias ne sont pas des inventeurs d'idéologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonkori Membre 1 419 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Dans une monde où les médias prennent de plus en plus de place, la suspension consentie de l'incrédulité ne devient-elle pas un moyen politique de manipulation des masses ?

La suspension de l'incrédulité est consentie si elle est consciente. C'est le cas lorsqu'on regarde/lit/écoute volontairement une fiction.

Si tu veux appliqué la notion de suspension de l'incrédulité aux média qui affirment présenter la réalité, la suspension n'est plus consentie, elle est imposée.

Par exemple, le journaliste (l'autorité médiatique) affirme un fait. Même si le fait ne parait pas vraisemblable à première vu, le fait qu'un journaliste l'annonce entraine une suspension de l'incrédulité. Mais elle n'est pas consentie, car elle est inconsciente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Mais dès lors que tu refuses de mettre de côté ton scepticisme il n'en est rien de cette "suspension".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation