Aller au contenu

Débat - Accouchement sous X ou IVG ?

Messages recommandés

January Animatrice 36 226 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Bonjour tous/toutes :)

A partir d'un autre post m'est apparue la réflexion suivante : lorsqu'on est enceinte et qu'on ne souhaite pas garder l'enfant, deux options s'offrent : l'Interruption Volontaire de Grossesse, ou l'accouchement sous X.

La plupart du temps, les femmes enceintes qui ne souhaitent pas garder leur enfant penseront en premier lieu à l'IVG. Lorsque l'on souhaite avorter, il est nécessaire d'être approuvée dans sa décision par les services sociaux. Très rarement l'accouchement sous X est proposé.

Vaut-il mieux mettre un terme à la vie que laisser une chance à celle-ci ?

Je vous remercie d'avance de vos réponses argumentées, autant sur le statut de l'enfant à naître ou non que sur celui de la mère, l'abandon, la nécessité de parents biologiques etc..

Bon débat !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Vu que nous sommes en surpopulation gravissime, il y a aucune raison de favoriser l'accouchement sous x.

Ensuite, c'est une décision très intime de vouloir tuer un foetus, ou de mener à terme sa grossesse pour donner l'enfant à des inconnus.

Peut être la solution serait d'obliger la déclaration de la mère avec ses coordonnées à l'abandon, afin de donner des repères aux enfants.

Dans les deux cas la mère, se dira toujours et si je l'avais gardé il serait comment, ou si je l'ai abandonné, il grandit comment.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 36 226 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Accouchement sous X - Que dit la loi ?

La loi réaffirme la possibilité pour une femme d’accoucher dans le secret de son identité et de bénéficier de la sécurité, des soins et de l’accompagnement approprié si elle le souhaite.

Possibilités d’information laissées pour l’enfant :

puce-32883.gif possibilité de lever le secret de l’identité à tout moment, comme cela existait déjà ;

puce-32883.gif possibilité de laisser son identité sous pli fermé à l’intention de l’enfant, ce pli ne sera ouvert que si l’enfant en fait la demande et la personne pourra être contactée pour exprimer sa volonté ;

puce-32883.gif possibilité de laisser des renseignements non-identifiants qui permettront de comprendre les circonstances ;

puce-32883.gif possibilité de laisser son identité dans le dossier et l’enfant pourra la retrouver.

puce-32883.gif Cet éventail de possibilités est désormais proposé à toutes les femmes qui se posent, lors de l’accouchement, la question de rester dans l’anonymat.

Mais, pour les situations du passé, pour ceux qui sont nés il y a 20, 30, 50 ans ou plus, le CNAOP est compétent pour contacter la mère de naissance, si elle peut être identifiée, l’informer de la démarche de celui dont elle a accouché, lui expliquer la loi et lui demander d’exprimer sa volonté d’accepter ou de refuser de lever le secret de son identité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Diaoulik Membre 1 284 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

L'interruption volontaire de grossesse

Oui à 100% si la femme/fille a été violée. Pour un enfant conçu comme cela, on peut comprendre à 100%. Si elle accouchait sous X, il existerai donc sur cette terre un mélange d'elle et son violeur.

Ce n'est pas pour rien que certains pays (il me semble) autorisent l'IVG que dans ce cas.

Après si elle ne veut pas on respecte son choix, bien sûr, on ne vas pas la forcer.

L'accouchement sous X devrait être proposé à chaque fois.

On ne peut pas dire que la France croule sous le nombre d'enfants de nationalité Française à adopter, alors que tant de parents aimeraient adopter (et que les démarches sont de plus en plus compliquées pour adopter et les autres pays de plus en plus fermés)

Je peux tout à fait comprendre quelqu'un qui préfère avorter plutôt qu'accoucher sous X.

(perso je ne pourrais faire aucun des deux)

Accoucher sous X, peut être vu comme encore plus de lacheté que l'IVG alors qu'au contraire on donne à ce bout de chou une chance de vivre.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je serais plus pour l’IVG car un accouchement sous x est très douloureux pour la mère et l’enfant. La mère pense toute sa vie à cet enfant, l’enfant peut aussi se poser des questions sur ses origines surtout qu’il n’a pas vraiment la possibilité adulte de retrouver sa mère, bien qu’il me semble que là-dessus, cela a un peu changé mais je n’en suis pas sûr.

Il faut savoir aussi que certaines choisissent l’accouchement sous x pour religion, j’ai connu une fille turc qui avait choisi l’accouchement sous x, pourtant elle aimait beaucoup les enfants, elle était très proche de sa famille mais elle savait qu’elle aurait été rejetée par eux s’ils avaient su qu’elle avait un enfant et pour sa religion, elle ne pouvait avorter. Mais elle avait trois mois de réflexion et j’étais bien contente de savoir qu’elle a fini par garder l’enfant.

Je connais une autre fille qui a fait un accouchement sous x, elle pense tous les jours à son gamin et c’est très douloureux pour elle, elle n’avait pas le choix pour des soucis financiers et autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Diaoulik Membre 1 284 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

J'aimerai bien avoir les stats des personnes qui tout compte fait choisissent l'accouchement sous X en alternative à L'IVG et en fait le garde.

ça doit être intéressant !

Modifié par Diaoulik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je pense également que la démarche est très différente pour une femme. L'IVG est un acte rapide, même si les suites pour les femmes seront très variables sur le plan affectif. Sur le plan physique, à part certains cas, il n'y a pas de conséquence.

Une grossesse, cela a des conséquences physiques sur le corps de la femme (et je ne parle pas que de poids), d'autre part, mener à terme une grossesse c'est pour beaucoup de femmes s'impliquer, créer un lien physique, voir affectif avec l'enfant. Si les conditions personnelles font que cette femme ne souhaitait pas cet enfant, l'abandon peut être un traumatisme très important pour cette femme, beaucoup plus traumatique que l'IVG. Si la femme ne peut plus pour des raisons affectives abandonner son enfant, cela ne garantit par pour l'enfant une vie heureuse.

D'autre part si l'enfant né avec un handicap, l'abandon bien que possible, est souvent encore plus culpabilisant et l'adoption plus difficile, la vie de l'enfant plus compliquée aussi puisque qu'il se dira (s'il en a les capacités) qu'il a été abandonné parce que handicapé, rejetté.

Personnellement, je ne vois pas l'intérêt ni pour la femme, ni pour le futur enfant, de mener à terme une grossesse non désirée si ce n'est pour des considérations morales et/ou religieuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Diaoulik Membre 1 284 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Merci thumbsup.gif

Je pense aussi à l'accouchement sous X comme une solution quand on fait un déni de grossesse.(un peu plus de 800 en France par an) La limite des 3 mois étant souvent dépassée. Il ne reste que deux solutions et demi...

Le garder

Accoucher sous X

ou aller dans d'autre pays avorter.

(Je ne veux pas créer un débat sur le déni de grossesse mais je pense que cela peut être un facteur d'accouchement sous X)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 36 226 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Le déni de grossesse, comme le dépassement des délais pour une IVG sont des facteurs Diaoulik, oui, c'est bien de le relever.

Modifié par January

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 29 878 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

C'est déjà dommage d'en arriver là... Je me dis qu'on rate un très gros travail en amont sur les modes de contraception ET SURTOUT pour se protéger des MST (parce que tomber enceinte c'est une chose chiante, choper le SIDA ou une hépatite B c'en est une autre).

Pour le reste je ne sais pas si l'accouchement sous X est proposé aux couples (pas seulement aux femmes parce qu'il faut du sperme pour faire un enfant) systématiquement comme alternative à l'IVG. L'IVG est assurément un choix et une opération absolument déchirante que seules peut être quelques gros cas soc' peuvent subir sans sourciller... Mais l'accouchement sous X implique de supporter un enfant non désiré en soi pendant 9 mois, de supporter le regard de ses amis, de sa famille, de ses collègues qui ne tarderont pas à s'interroger sur le devenir de l'enfant après...

D'un point de vu pragmatique je serais favorable à l'accouchement sous X dans le sens où de nombreux parents souhaitent adopter et pour avoir entendu quelques récits, c'est définitivement la croix et la bannière pour parvenir à adopter. Il ne s'agit pas de faciliter les démarches d'adoption au niveau administratif mais de gagner du temps pour certaine famille qui n'auront pas forcément besoin de se rendre au Vietnam ou au Cambodge pour adopter.

Mais je ne pense pas que la société soit prête à porter sur ces femmes un regard bienveillant lorsqu'elles répondront aux félicitations d'usage :

"Merci mais en fait c'était un accident, je ne compte pas faire d'IVG mais au planning familial on m'a dit qu'un couple homosexuel souhaitait adopter mon enfant"

Le jour où on en sera là, je pourrais dire que je suis un peu plus fier d'être humain.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SupAirNova Membre 714 messages
Forumeur forcené‚ 23ans
Posté(e)

Une grossesse est rarement un moment agréable, encore moins un accouchement... Mais alors quand c'est pour un enfant non désiré... Qu'en est il ?

Une grossesse est visible et restreint considérablement les actions de la femme au fur et à mesure de son évolution.

Généralement, une femme préférera limiter le nombre de personne au fait de cette grossesse et surement se passera de cette période de grossesse si elle ne garde pas l'enfant.

Un embryon, avant une certaine maturité, ne possèdera pas de systême nerveux. Il ne sera donc pas sensible ni physiquement, ni moralement.

Un enfant, né sous x, ou plus grossièrement, abandonné à l'inconnu sans jamais savoir ce qu'il deviendra, c'est créer un être vivant, intelligent et sensible, et prendre le risque qu'il souffre. (là normalement la populasse primaire stupide de base me dira "on est tous amené à souffrir dans la vie". Un enfant né sous X, risquant de vivre en orphelinat ou passer de famille d'accueil en famille d'accueil sans proches génétiques, a des "chances d'épanouissement" sacrément diminuées...)

Je comprends totalement qu'une mère puisse décider de ne pas donner la vie plutôt que la donner avec une assurance de bonheur de celle ci très limité et un malaise à vie.

- D'un point de vue plus juridique.

Tant que le droit français restera incapable d'encadrer correctement l’adoption, ces dites "chances d'épanouissements" resteront minces.

L'état français se focalise totalement dans la recherche de famille d'adoption aisée au lieu de se focaliser sur des familles ayant de l'amour, du temps et de l'attention à offrir.

Tant que le droit français assimilera "argent" à "adoption", alors j'estime que cette "chances d'épanouissement" au sein d'une famille aimante sera mince.

De ce fait,

dans la conjoncture actuelle, où l'adoption est compliquée et nécessite des prérequis financiers au lieu d'une volonté de sélectionner des parents assurés de chérir et éduquer un enfant né sous x,

je comprends tout à fait que les rares mères, éventuellement disposées à donner la vie à un enfant qu'elles n'élèveront pas, privilégieront un IVG à l'idée de vivre avec l'appréhension éternelle d'avoir laissé peu de chance à un enfant de tomber dans une famille idéale.

Je maudis d'avance les fous, rivés sur leurs livres saints, prêt à infliger n'importe quel risque ou sévisse, à une notion qu'ils ne comprennent pas et ne comprendront jamais dans leur cécité: la vie, l'être doté d'intelligence et ainsi susceptible de souffrir physiquement ou moralement.

NB: La fécondité, donc le passage de l'état de cellule à celui d'organisme, a été totalement détaillé et encadré par le droit français, après de nombreuses études conjointes de juristes et de biologistes, afin, qu'au bout d'un stade d'intelligence minimale, la vie soit préservée !

C'est bien entendu, la loi Veil, aboutissement d'un long combat et de nombreuses recherches !

Sauvegardons là des détracteurs aveugles, tradi, fermés, obtus et bornés par des pictogrammes d'il y a 2000ans.

Modifié par SupAirNova
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 29 878 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Reste que l'argent est une promesse d'éducation et d'épanouissement qu'une famille ric rac pourrait ne pas tenir. Je ne sais pas quel est le montant que l'ont demande à une famille pour prétendre à l'adoption, mais je serais très inquiet que l'argent cesse d'un critère d'adoption.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SupAirNova Membre 714 messages
Forumeur forcené‚ 23ans
Posté(e)

Reste que l'argent ça va , ça vient. Demain, un contrôle fiscal et plus rien... Un héritage, et on est riche... Un dépôt de bilan on est perd tout... Un investissement réussi, on rempli les caisses... Bref...

Note aussi que l'école est gratuite et laïque, au moins théoriquement, donc ce point n'a, juridiquement, aucune valeur.

Quand bien même, l'état français, nombreux pourront en témoigner, aide les parents défavorisés.

Et sans même entrer dans cette notion... On ne laisse pas un enfant aux mains de sdf, je comprends, mais la classe moyenne, elle, paye ses factures...

Donc l'argent ça va, ça vient, alors que le désir de chérir et d'éduquer un enfant, lui, est constant ! c'est une valeur sure !

Notons également, que les jeunes sont souvent moins à l'aise financièrement que les plus anciens, ce qui semble assez logique... On ne se construit pas en une semaine... le confort s'acquiert sur plusieurs années.

Alors faut il refuser l'adoption à un jeune couple parce qu'il n'est pas pété d'oseille ?

On va laisser des cas soc' avoir des familles nombreuses sans que ça ne pose de problème à personne.

Mais on préfèrera laisser un gosse croupir dans un foyer ou une instabilité familiale plutôt que lui offrir un foyer chaleureux au sein d'un couple sérieux.

Je ne comprends pas...

Modifié par SupAirNova
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Les enfants accouchement sous x trouve des familles qui les adoptent, ces enfants ne vont pas en foyer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

oui mais en atttendant le délai de rétractation de la famille ils ne vont pas en pouponnière ?

et dans le cas où la mère le décide au moment même de l'accouchement, les services sociaux ne seront pas prévenus tout de suite, donc en attendant, l'enfant va en pouponnière et pour un début de vie, c'est déjà pas terrible. Autre question, pendant ce temps, ce bébé a-t-il un prénom ? lui sera-t-il enlevé une fois adopté ?

Modifié par Fuel4Life

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

merci pour la précision :)

donc ce n'est pas rien je trouve pour un enfant de passer deux mois en pouponnière ou même si le personnel est dévoué, cela ne remplace pas l'affection et le maternage de parents. Donc dès le début, ces enfants sont marqués par une épreuve qui doit à mon avis laisser des traces.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baillousque Membre 2 246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vu que nous sommes en surpopulation gravissime, il y a aucune raison de favoriser l'accouchement sous x.

Ensuite, c'est une décision très intime de vouloir tuer un foetus, ou de mener à terme sa grossesse pour donner l'enfant à des inconnus.

Peut être la solution serait d'obliger la déclaration de la mère avec ses coordonnées à l'abandon, afin de donner des repères aux enfants.

Dans les deux cas la mère, se dira toujours et si je l'avais gardé il serait comment, ou si je l'ai abandonné, il grandit comment.

nous ne sommes pas en surpopulation gravissime!et des parents aimeraient adopter.

Ensuite pourquoi ce serait le plus faible qui devrait payer le prix de la vie ?

De plus pourquoi le père ne doit il pas être écouté :c'est autant son enfant que la mère.

De même les grands parents devraient donner leur accord formel :il s'agit de leur petit enfant .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Je trouve aussi que le père devrait être informé, certaines prennent ses décisions sans en parler au père.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité