Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Il n'est "pas possible" de renégocier le pacte budgétaire européen


Messages recommandés

Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)
Il n'est "pas possible" de renégocier le pacte budgétaire européen (Berlin)

Il n'est "pas possible de renégocier le pacte budgétaire" européen, a affirmé aujourd'hui le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, Steffen Seibert.

"Il n'est pas possible de renégocier le pacte budgétaire", qui a déjà été "signé par 25 des 27 Etats membres de l'Union européenne" et qui a pour but de renforcer la discipline dans la gestion des finances publiques, a dit Steffen Seibert lors d'une conférence de presse régulière, bien que le nouveau président français, François Hollande, veuille lui adjoindre un volet sur la croissance.

Source : leFigaro

Bon aller, les affaires reprennent...

J'attends comme interlocuteurs ici ceux qui se gaussaient il y a peu de voir les portes paroles d'Hollande éructer de bonheur à l'annonce que l'Allemagne était d'accord avec les visions du candidats PS. Je leur avais alors expliqué, en vain, qu'en rien le contenu amenait à considérer que l'Allemagne et Hollande pouvaient avoir une visions commune, ça va être difficile maintenant de continuer dans le déni.

Bon, une fois ceci dit, l'information en elle même va mettre un coup de froid sur l'envolée de la dépense européenne et c'est pas plus mal. Pour expliquer à ceux qui ne l'auront pas encore compris, Hollande veut se servir de l'Europe pour s'élargir la marge de crédit afin de financer son programme qui sans cet apport va être difficile à mettre en oeuvre. Oui car vous ne vous êtes peut être pas encore posé la question, mais ce qui est annoncé à un cout et pour payer faut du fric, c'est vers un plan européen couplé à une autorisation de déficit public accru que le prochain candidat veut se tourner pour payer. Le hic, et il arrive au lendemain de l'élection, c'est que l'Allemagne ne lachera rien car elle n'a à aucun moment envie de payer pour le confort social du modèle français.

Ca va se compliquer sans pognon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
carameldurmou Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

tout à fait, mais Sarkosy et Hollande sont les défenseurs de la Finance, cette élection n'est qu'un coup d'épée dans l'eau.

on change, soit disant, de stratégie pour satisfaire un électorat mais le résultat sera le même.

on parle à gauche mais on gouverne au centre droit.

la messe est dite depuis longtemps, le réveil va être douloureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hussard Noir Membre 2682 messages
Polémiste‚
Posté(e)

"Il n'est pas possible de renégocier le pacte budgétaire", qui a déjà été "signé par 25 des 27 Etats membres de l'Union européenne" et qui a pour but de renforcer la discipline dans la gestion des finances publiques, a dit Steffen Seibert lors d'une conférence de presse régulière, bien que le nouveau président français, François Hollande, veuille lui adjoindre un volet sur la croissance.

La réalité c'est maintenant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nana89 Membre 902 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Le MES et le TSCG une fois ratifiés n’appellent plus à aucune souveraineté démocratique. Ni pour les décisions sur le budget (rôle pour lequel le parlement a été à l’origine créé), ni pour les décisions de politique économique. Si un Etat fait appel aux fonds du MES, des biens peuvent être saisis. C’est à dire des biens publics, saisis et revendus au secteur privé, des règles extrêmement strictes viennent s’appliquer sans qu’on puisse en contrôler grand chose puisque les gouverneurs du MES une fois nommés, nommerons eux-même leurs administrateurs et même leur commissaire aux compte. Pis, ils disposeront de la totale immunité levable uniquement par les gouverneurs eux-mêmes. Certes, ces gouverneurs seront nos ministres des finances. Mais ils basculeront dans une sphère où ils n’auront de compte à rendre à personne.

Les traîtés qui ne prévoient pas les conditions de renégociation nous font basculer dans une sphère où la souveraineté démocratique disparaît : c’est à dire que les prises de décision sur notre avenir nous échappent. Nous ne nous en rendons pas compte tant que tout va bien, mais quand on est en tempête comme aujourd’hui, on se retourne pour prendre les outils. Et les outils ont disparu. Alors il devient très difficile de décider des politiques sociales, économiques que nous voulons réaliser. Pourtant c’est exactement les raisons pour lesquelles la démocratie a été inventée.

Agence de notation d’un côté, banques avides de faire monter leurs taux d’intérêts de l’autre, ces deux côtés de l’étau de la sphère de la finance nous enserrent. Broyant nos économies et broyant nos outils politiques.

En effet c'est à craindre !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chimeria Membre 2273 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Bah s'était prévisible ,les gens qui penser que Hollande allais faire quelques chose à ce niveau sont des naïf,les corones de l’Europe sont Allemagne .

Comme le pense Jacques sapir,Hollande restera sans doute au pouvoir 2 ou 3 ans pas plus à cause de la crise justement puisqu'il fait le choix de l'europe .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×