Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Archarnements thérapeutiques ou pas ?


Messages recommandés

papy75 Membre 6062 messages
Forumeur alchimiste‚ 79ans
Posté(e)

:coeur:Nos grands parents avant quant il arrivaient en fin de vie la science n'était pas comme maintenant acharnée à les faire rester vivants sans s'occuper si eux le désiraient .je connais une grand mère qui depuis 2ans la médecine s'efforce a grand coups de piqûres et autres a la tenir vivante. cette grand mère qui a 90 ans elle ne veut plus vivre tellement elle souffre mais qu'importe !contre l'avis de la famille ils sont fiers ces médecins de la maintenir en vie contre son gré .

Maintenir la vie oui mais a quel prix ? quand pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Doïna Membre+ 11544 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est vrai que parfois, j'ai constaté ce que tu dis dans des hôpitaux. Comme cette petite dame de 90 ans qui n'avait plus sa tête, et qui ne tenait plus en place dans son lit tant elle souffrait et avait peur (elle ne comprenait pas pourquoi elle était là, dans cet hôpital, ni pourquoi on la privait de faire ce qu'elle voulait). Personne ne venait jamais la voir, elle ne devait donc plus avoir de famille. Aussi, pour qu'elle arrête de se ballader dans les couloirs chaque fois que sa dose d'anti-douleurs quotidienne ne faisait plus effet, et bien les infirmières l'on attachée avec des sangles sur son lit. Elle a donc terminé sa vie en hurlant "Libérez-moi ! Libérez-moi !" dans l'indifférence générale, cherchant du regard celui d'un personnel qui l'ignorait totalement.

Un de mes proches, en phase terminale en raison d'un cancer qui s'était généralisé (les os, les viscères... tout était pris par les métastases), souffrait comme un écorché vif dès que la dose de morphine ne faisait plus effet. Et il avait beau en réclamer, ça lui était reffusé sous prétexte que cela le tuerait plus vite, alors qu'il n'en avait plus que pour quelques semaines au mieux. Il a fallu que la famille leur dise de lui donner les doses de morphine nécessaires pour qu'il ne souffre plus, quitte à ce qu'il parte un peu plus tôt, mais sans souffrir de la sorte !

Donc, effectivement, l'acharnement thérapeutique pourquoi ? Faut-il laisser souffrir quelqu'un de la sorte pour qu'il vive quelque jours de plus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité som28
Invité som28 Invités 0 message
Posté(e)

l'ennui, c'est que dès que l'on évoque, en France, un débat sur la liberté de mourrir dans la dignité, on est opposé aux fameux moralisateurs (bien connus sur ce site ;) ) qui mettent un véto systématiques au débat, sans connaitre forcémment ces questions, et surtout sans les approfondir.

C'est dommage. Car dans les hôpitaus, nous avons des comité d'éthiques, consultatifs, composés de religieux, soignants, philosophes, administratifs, etc..... (selon les villes et les hopitaux), et on peut dire qu'en général, ces comité travaillent très bien, et réussissent à progresser dans la réflexion, sur la fin de vie. Je crois qu'il faut maintenant évoluer, et ne pls se contenter des soins palliatifs, qui sont indispensables, certes, mais insuffisants dans certaines situations.

Mais dès que la réflexion débouche sur un projet de loi, les lobbies bloquent tout, et les politiques se dégonflent....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Enlever la souffrance oui, maintenir en vie à un âge avancé non. Dommage qu'on applique pas aux humains, ce que l'on fait pour les animaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Bon, papy, tu coûte trop cher. Si tu refuses l'euthanasie, tes petits enfants ne pourront pas faire d'études, faute d'argent. Alors, c'est oui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11816 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

:coeur:Nos grands parents avant quant il arrivaient en fin de vie la science n'était pas comme maintenant acharnée à les faire rester vivants sans s'occuper si eux le désiraient .je connais une grand mère qui depuis 2ans la médecine s'efforce a grand coups de piqûres et autres a la tenir vivante. cette grand mère qui a 90 ans elle ne veut plus vivre tellement elle souffre mais qu'importe !contre l'avis de la famille ils sont fiers ces médecins de la maintenir en vie contre son gré .

Je connais et connaissais des personnes pareil.

Maintenir la vie oui mais a quel prix ? quand pensez vous?

Je suis pour l'euthanasie et contre l’acharnement thérapeutique.

Si une personne veux mourir, personne à rien à redire !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Uranie
Invité Uranie Invités 0 message
Posté(e)

Ma grand mère voulait mourir, et a réussi à obtenir de son médecin ou je ne sais quoi quelque chose qui lui a permit de le faire, donc je pense que c'est à la portée de beaucoup.

Le problème si on légalisait totalement cela, serait qu'une famille arrive à convaincre un proche, qui veut vivre, de le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Maintenir la vie oui mais a quel prix ? quand pensez vous?

Je suis pour l'euthanasie et contre l’acharnement thérapeutique.

Si une personne veux mourir, personne à rien à redire !!!

Que pensez-vous de ceux qui veulent mourir non parce qu'ils sont las de la vie, mais simplement pour assurer un meilleur avenir financier à leur descendance ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papy75 Membre 6062 messages
Forumeur alchimiste‚ 79ans
Posté(e)

Les médias répètent fièrement qu'en France la vie a été prolonger !, effectivement mais si c'est pour échouer débile ou paraplégique dans un hop ou une maison de retraite qui ne pensent qu'a ce faire du fric aux détriments des pensionnaires non ! nous devons nous élever contre cette déchéance là que nous impose la société, une société ou tout repose sur l'argent et le profit surtout

Maintenant en plus par les supressions des postes des soignants, de plus en plus on ne s'occupe des personnes alitées par manque de personnel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11816 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Maintenir la vie oui mais a quel prix ? quand pensez vous?

Je suis pour l'euthanasie et contre l’acharnement thérapeutique.

Si une personne veux mourir, personne à rien à redire !!!

Que pensez-vous de ceux qui veulent mourir non parce qu'ils sont las de la vie, mais simplement pour assurer un meilleur avenir financier à leur descendance ?

Je suis pour.

On peut ce que l'on veut de notre corps mais ce n'est pas possible de nos jours. Il faudrait revoir beaucoup de choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Uranie
Invité Uranie Invités 0 message
Posté(e)

C'est trop tard, il ne fallait pas que la médecine progresse autant dans ce domaine, mais maintenant on ne peut pas revenir en arrière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yethineo Membre 3634 messages
Zero Point Energy‚ 42ans
Posté(e)

Je pense que ça doit changer .

C'est trop tard, il ne fallait pas que la médecine progresse autant dans ce domaine, mais maintenant on ne peut pas revenir en arrière

" Remonter le temps " n'est ... qu'une question de temps ... celui qui s'arrête difficilement

:)

Pour que l'avenir soit différemment mieux que ce qu'il aurait pu être .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Uranie
Invité Uranie Invités 0 message
Posté(e)

Je suis totalement pour, s'il faut claquer 10ans avant pour "sauver" la France je le ferais, mais faire accepter cela à l'ensemble de la population, c'est autre chose..

Facile de dire ça, mais devoir arrêter le traitement d'un proche qui aurait envie de vivre pour des raisons économiques et financières, c'est difficile.

On n'aurait pas du en arriver là, et remonter le temps va prendre BEAUCOUP de temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yethineo Membre 3634 messages
Zero Point Energy‚ 42ans
Posté(e)

Mais tu ne naît pas déchet nucléaire Uranie ...

Pourquoi alors , même si c'est un sujet en or ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10893 messages
Tête en l'air‚ 36ans
Posté(e)

C'est vrai que parfois, j'ai constaté ce que tu dis dans des hôpitaux. Comme cette petite dame de 90 ans qui n'avait plus sa tête, et qui ne tenait plus en place dans son lit tant elle souffrait et avait peur (elle ne comprenait pas pourquoi elle était là, dans cet hôpital, ni pourquoi on la privait de faire ce qu'elle voulait). Personne ne venait jamais la voir, elle ne devait donc plus avoir de famille. Aussi, pour qu'elle arrête de se ballader dans les couloirs chaque fois que sa dose d'anti-douleurs quotidienne ne faisait plus effet, et bien les infirmières l'on attachée avec des sangles sur son lit. Elle a donc terminé sa vie en hurlant "Libérez-moi ! Libérez-moi !" dans l'indifférence générale, cherchant du regard celui d'un personnel qui l'ignorait totalement.

Un de mes proches, en phase terminale en raison d'un cancer qui s'était généralisé (les os, les viscères... tout était pris par les métastases), souffrait comme un écorché vif dès que la dose de morphine ne faisait plus effet. Et il avait beau en réclamer, ça lui était reffusé sous prétexte que cela le tuerait plus vite, alors qu'il n'en avait plus que pour quelques semaines au mieux. Il a fallu que la famille leur dise de lui donner les doses de morphine nécessaires pour qu'il ne souffre plus, quitte à ce qu'il parte un peu plus tôt, mais sans souffrir de la sorte !

Donc, effectivement, l'acharnement thérapeutique pourquoi ? Faut-il laisser souffrir quelqu'un de la sorte pour qu'il vive quelque jours de plus ?

C'est scandaleux ! :mef2:

Si ce n'est pas indiscret, était-ce avant ou après 2005 (la loi Leonetti, qui permet justement, entre autres, de donner un traitement anti-douleur suffisant même si ça risque d'abréger les jours du patient, date du 22 avril 2005) ? Après... malheureusement, je crains qu'elle soit encore insuffisamment appliquée. :mef:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×