Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Les salaires du privé en chute libre en Grèce

Messages recommandés

economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Bonjour à tous,

Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment on sort d'une récession en diminuant le pouvoir d'achat des salariés?:mef:

C'est quand même honteux que ce sont toujours les mêmes qui sont les victimes des caprices de la classe politique et surtout, surtout, des mesures stupides imposées par l'UE.

Ah! Si on laissait les Grecs sortir de l'euro pour qu'ils relancent l'économie!

Parce que là, ils peuvent comprimer les salaires comme ils veulent, l'euro beaucoup trop fort pour le pays, restera un boulet pour exporter.

En 2007, la dette grècque valait 120 % du PIB. En 2020, après une dizaine de plans d'austérité, elle devrait valoir 117 % du PIB.

Vive l'austérité et l'euro!

"

Les salaires du privé en chute libre en Grèce

La dérégulation du marché du travail en Grèce lancée dans le cadre des mesures d’austérité a déjà conduit à des baisses salariales en rafale dans le privé, selon un état des lieux dressé par l’Inspection du travail, présenté lundi par l’agence de presse grecque Ana.

L’inspection du travail a recensé depuis février la signature de 33 133 contrats individuels dans 7 800 entreprises, consacrant des baisses variant de 22% à 28%, selon l’Ana.

Patronat et employés ont aussi signé depuis février 171 conventions d’entreprises, contre seulement 65 pour les cinq mois précédents. Concernant 4 500 salariés, ces conventions qui prévalent désormais sur les accords de branche imposent des coupes s'établissant dans une fourchette de 22% à 40%.

L’Inspection du travail a rendu publiques ces données à l’approche de l’expiration, le 14 mai, du délai pour la signature de nouvelles brèches conventions sectorielles.

En cas d'échec des négociations, le patronat pourra imposer la suppression de la plupart des acquis salariaux, ce qui selon les experts se traduirait par des baisses de 15 à 20% pour les employés concernés. Les représentants des supermarchés et des hôteliers ont déjà manifesté leur intention de s’engouffrer dans la brèche.

En cas d’accords individuels, les réductions pourront être encore plus radicales, jusqu'à 40%, avec un alignement sur le salaire minimum garanti au niveau national. Ce dernier a été amputé du 22%, à 586 euros brut sur 14 mois en février, lors du dernier durcissement en date de la politique d’austérité dictée à la Grèce sur endetté par ses bailleurs de fonds de l’UE et du FMI.

Ces derniers plaident régulièrement pour un nivellement par le bas des coûts salariaux, censé selon eux redonner de la compétitivité à l'économie grecque qui s’enfonce dans sa cinquième année consécutive de récession."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Potimarron Membre 55 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment on sort d'une récession en diminuant le pouvoir d'achat des salariés? :mef:

Vous pensez que les patrons du privé ont le choix ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Bah quoi il vaut mieux avoir 20 mecs bien payés ou 50 moins bien payés? Mieux vaut réduire les salaires ou virer les employés? Et si on interdit les licenciements, ça n'empêchera en rien les faillite, donc retour à la case départ. 50 mecs qui travaillent ou 20?

Personnellement je préfére être moins payé mais avoir un travail quand je vois le pays s'écrouler autour de moi hein.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zecht Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

a défaut de pouvoir faire une dévaluation monétaire on dévalue par les salaires...

super utile l'euro :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

juste pour s'amuser y en a qui payerais pour aller travailler ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Ce qui ne change rien au bordel hein, augmenter les prix ou diminuer les salaires au final, c'est kiff kiff.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

entre le redressement par baisse de salaire et le redressement par devaluatio n monetaire la derniere passe mieux socialement privilegie les productions nationales ,qui augmentent moins que les productions importées attire les touristes

C'est plus adapté à des marchés du travail rigides traditionnellement .

Les europeens ne sont pas Honk Kong qui s'est sort de la crise asiatique par la flexibilité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Baisse des salaires -> baisse des coûts -> baisse des prix -> production nationale moins chère que celle de l'étranger.

Hong Kong est l'endroit du monde le plus libéral économiquement et politiquement (quoique ça a tendance à se dégrader) du monde, pas étonnant qu'ils se soient sorti de la crise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Baisse des salaires -> baisse des coûts -> baisse des prix -> production nationale moins chère que celle de l'étranger.

Stop! Avec une monnaie trop forte, tous ces efforts et sacrifices ne suffisent pas pour exporter beaucoup plus.

Hong Kong est l'endroit du monde le plus libéral économiquement et politiquement (quoique ça a tendance à se dégrader) du monde, pas étonnant qu'ils se soient sorti de la crise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Ben si je baisse le prix de mon bien ça revient au même que de baisser la valeur de la monnaie. Je ne vois pas la différence. La valeur relative de l'euro en grêce va simplement augmenter, on assiste à une déflation quoi. Les prix baissent et c'est ce dont la grêce a besoin, en plus le fait d'être dans l'euro leur permet d'attirer plus facilement les investisseurs (baisse des couts et pas de barrière de change avec le reste de l'euro donc un capital mobile).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

La dévaluation me semble plus simple dans des sociétés très réglementées avec des statuts sociaux des conventions collectives .

Changer ces contrats sociaux prend trop de temps et lle pays continue à s'enfoncer.Le deficit de la grèce a continer de se creuser depuis 2009

L'argentine a dévalué la suède avec de bons résultats.L'austérité ne peut marcher que dans des marchés liberaux Hong Kong USA dans une certaine mesure

Par exemple:

http://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2007-1-page-31.htm

" En effet, au milieu des années 1990, la renaissance de l’économie suédoise résulte en partie des gains de compétitivité-prix acquis sur les marchés internationaux grâce à la dévaluation de la couronne."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

S'il faut relancer un modèle économique en réduisant le pouvoir d'achat des travailleurs, de ceux qui produisent la richesse; alors il faut changer de modèle économique!

L'inefficacité de l'austérité a encore été prouvé aujourd'hui:

"

Athènes s'enfonce dans la récession, plus que prévu

La Banque de Grèce annonce ce mardi que le PIB du pays devrait chuter de près de 5% en 2012, contre 4,5% prévus auparavant.

La Grèce verra son PIB chuter de «près de 5%» en 2012, soit plus que les estimations initiales, après un recul de 6,9% en 2011, a prévu mardi la Banque de Grèce dans son rapport annuel sur l'économie du pays.

Le 19 mars, dans son rapport annuel de politique monétaire, la Banque de Grèce avait prévu un recul du PIB de 4,5% en 2012, cinquième année consécutive de récession.

Par rapport au 19 mars, elle a maintenu inchangée sa prévision de hausse du taux de chômage annuel à «plus de 19%» en 2012, contre 17,7% en 2011, année durant laquelle 300 000 emplois ont été détruits, selon la Banque.

«La récession sera moins intense qu’en 2011 à condition que les mesures structurelles (négociées avec les créanciers du pays, NDLR) soient mises en place sans délai» a mis en garde la Banque dans son rapport.

«Reprofilage du système bancaire»

L’institution dépeint les autres ravages de la crise, affectant aussi les banques qui ont vu le total de leur dépôts chuter de «plus de 70 milliards» depuis le début de la crise entre la fin 2009 et février 2012, soit «l'équivalent d’un tiers du PIB».

Alors que l’on attend les détails sur la façon dont vont être recapitalisées les banques commerciales du pays, grâce aux 50 milliards d’euros d’aide prévus par les créanciers du pays dont 25 sont arrivés à la Banque de Grèce depuis la semaine dernière, «2012 devrait être une année de référence pour le reprofilage du système bancaire» en Grèce, se contente d’indiquer le rapport sans autre précision.

L’institution, qui fut gouvernée par l’actuel Premier ministre Lucas Papademos avant que celui-ci ne devienne vice-président de la Banque centrale européenne, prévoit aussi que le taux d’inflation en 2012 s'élevera aux alentours de 1,2%, et qu’il pourrait tomber «au dessous de 0,5%» en 2013."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Réduire le salaire n'est pas réduire le pouvoir d'achat, c'est deux choses différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

Si les prix ne baissent pas comme les salaires il y perte de pouvoir d'achat ,ce qui arrive le plus souvent ,vous jouez sur les mots.

Mais les rémunérations provenant de la vente les prix et les salaires sont évidemment liés.

pour augmenter globalement le pouvoir d'achat il faut augmenter la productivité

Sinon l'augmentation des salaires entraine une hausse des prix ou une baisse des salaires entraine une récession ou une baisse des prix .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

En pratique, lorsque les salaires baissent, le pouvoir d'achat diminue lui aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

En pratique dans nos zones monétaires inflationnistes, ça n'a pas toujours été le cas.

Après pour la grêce dans tous les cas le pouvoir d'achat en aurait pris plein la tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

La Grèce a créé des dettes en vivant au dessus de ses moyens .

Pour rembourser ces dettes le pouvoir d'achat général diminue ,à productivité constante ,mais une dévaluation aurait réparti l'effort les salaires baissent les loyers baissent les capitaux en monnaie nationale baissent alors qu'avec la politique d'austérité appliquée les alaires baissent mail les loyers les remboursements d'emprunts...restent stables Les petits payent la note alors que les nantis ne payent pas pour leur gestion catastrophique les achats d'armes gigantesques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

Mario DRAGHI

" L’Italien épouse, en tout cas, un courant de pensée de plus en plus en vogue. L’austérité pour l’austérité n’est plus suffisante. Il faut favoriser la croissance à long terme."

What else?:plus:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AngeEtDemon Membre 227 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Bah quoi il vaut mieux avoir 20 mecs bien payés ou 50 moins bien payés? Mieux vaut réduire les salaires ou virer les employés? Et si on interdit les licenciements, ça n'empêchera en rien les faillite, donc retour à la case départ. 50 mecs qui travaillent ou 20?

Personnellement je préfére être moins payé mais avoir un travail quand je vois le pays s'écrouler autour de moi hein.

Raisonnement simpliste... Moi ça ne me dis rien d'aller travailler 40 heures par jour, 7 jours sur 7, pour vivre dans un bidonville et manger des racines.

Il y a des gens qui se moquent bien du sort de leur semblables. Si ils pouvaient gagner plus d'argent en vous laissant vivre sur une paillasse dans la boue et manger un bol de riz par jour, ils le feraient sans hésiter tout en se justifiant par le fait que si eux ne le feraient pas d'autres le feraient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×