Aller au contenu

Education Nationale : Echec et Mat dans l'orientation des études des jeunes étudiants


POETE-BANNI 4

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
POETE-BANNI 4 Membre 35 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

En fait, jai vraiment été déçu par le contenu du reportage sur France 2

(dans "Envoyé Spécial") sur les "jeunes sans diplomes" : je m'explique :

au lieu d'essayer de faire comprendre, puis de décrire et d'expliquer :

par le moyen de différents interviews : les diverses formes d'erreurs d'orientations,

(des erreurs de parcours : à la fois par les élèves et également par les conseillers d'orientations)

la journaliste nous a expliqué et nous a décrit, en long et en large et en travers,

la vie quotidienne de jeunes tout à fait mal dans leurs peaux et ayant surtout des problèmes et des tracas :

à la fois avec leur propre famille et aussi avec l'éducation nationale.

Le reportage terminé on n'en sait vraiment pas plus qu'auparavant sinon qu'il y a toujours des jeunes paumés

cherchant toujours une porte d'entrée ou une porte de sortie.

Je reste sur ma faim et déçu par un reportage qui se veut être une analyse,

mais celle-ci est mal conduite et mal orientée et le reportage est vraiment superficiel.

:o° :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 55
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Fumeur de bananes, 33ans Posté(e)
Timo-I Membre 27 170 messages
33ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)

Au moins ceux qui ont fait le reportage reconnaissent qu'il y a des jeunes sans diplômes, c'est déjà ça.

De nos jours, c'est un exploit.

Quand je pense qu'il y en a qui se disent être sans diplômes alors qu'ils ont un bac ou même un diplôme professionnel, qu'est ce qu'il ne faut pas entendre. Ils ont un minimum de bagages, ce n'est pas comme si ils n'avaient rien du tout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 53ans Posté(e)
tricephale Membre 1 650 messages
Baby Forumeur‚ 53ans‚
Posté(e)

j' en étais resté à environ 150000 jeunes sans diplômes or on parle de 300 000

lequel est le bon chiffre ?

en tout cas tous les deux sont révoltants

si j'étais jeune je ne laisserai pas passer ça, une seule solution : la révolution ou plutôt la restauration de l'éducation nationale

car finalement c'est elle le problème :

il faut se libérer du carcan pédagogisme issu de la pensée rouge qui dit que le travail des mains pousse à faire partie de la classe des exploités d'où l'idée : dévalorisons le travail manuel, magnifions l'intellectuel

or c'est absurde l'ouvrier de nos jours est quelqu'un qui se sert de tout son corps du cerveau aussi car la technicité du travail le demande

la tâche répétitive est de moins en moins la norme

les machines modernes demandent une compréhension du travail

on en est toujours à l'idée : un esprit concret est inférieur à un esprit abstrait, surtout en France patrie des agités du bocal

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre, 38ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 143 messages
38ans‚ Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre,
Posté(e)

Le problème d'orientation, c'est souvent une orientation par défaut car on envoie les jeunes en difficultés scolaires préparer une filière professionnelle sans pouvoir lui donner le choix de la formation professionnelle choisie. Ou bien, les parents et les enseignants, par esprit de prestige ou autre, pousse des enfants à faire des études générales qui ne les attirent pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Javade Membre 1 381 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ne pas avoir de diplôme n'est pas une catastrophe vitale, et si le jeune et ses parents choisissent de quitter l'école à 16 ans, c'est de leur responsabilité, pas de celle du système scolaire.

Il n'y a pas besoin de diplôme pour aller travailler à l'usine et même la fonction publique ouvre maintenant ses concours, aux sans diplômes (ce qui prouve qu'il n'y a pas besoin de sortir de saint Cyr pour être fonctionnaire)

Rien n’empêche ces jeunes de suivre des formations, des remises à niveau. Le monde est ainsi fait, il y a ceux qui attendent que tout leur tombe dans le bec et il y a ceux qui se donnent les moyens de réussir. Et ça commence dès l'école. Un enfant qui n'en fiche pas une rame, qu'il ne se plaigne pas ensuite de ne pas avoir de diplôme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre, 38ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 143 messages
38ans‚ Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre,
Posté(e)

Javade, pendant longtemps longtemps, j'ai été considéré comme ces jeunes qui ne "foutaient" rien à l'école pour la simple et bonne raison que j'étais inadaptée au système scolaire, mais il faut avoir un force rare pour pouvoir faire ce qu'on veut contre l'avis de tous. Et je sais de quoi je parle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sur le départ , 46ans Posté(e)
Liutprande Membre 4 829 messages
46ans‚ Sur le départ ,
Posté(e)

Le problème d'orientation, c'est souvent une orientation par défaut car on envoie les jeunes en difficultés scolaires préparer une filière professionnelle sans pouvoir lui donner le choix de la formation professionnelle choisie. Ou bien, les parents et les enseignants, par esprit de prestige ou autre, pousse des enfants à faire des études générales qui ne les attirent pas.

je vais me permettre de retoquer votre propos : on impose un quota de passage en seconde (70%) lors des conseils de classe parce que l'on doit arriver à un certain niveau! Les enseignants n'y sont pour rien et les conseillers d'orientation non plus...

Quant aux sortie sur le pédagogisme...je laisse cela à ceux qui ne connaissent ni les programmes ni les exigences pédagogiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Fumeur de bananes, 33ans Posté(e)
Timo-I Membre 27 170 messages
33ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)

Il n'y a pas besoin de diplôme pour aller travailler à l'usine

Le problème, c'est qu'elles ont quasiment toutes fermées.

et même la fonction publique ouvre maintenant ses concours, aux sans diplômes (ce qui prouve qu'il n'y a pas besoin de sortir de saint Cyr pour être fonctionnaire)

A moins d'avoir une connaissance ou un des deux parents qui y travaille. ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre, 38ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 143 messages
38ans‚ Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre,
Posté(e)

Je ne parle pas des études en filières générales spécialement, mais de l'ensemble du système où le système, pour la voie professionnelle, cette orientation est un système de sélection par l'échec.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Alb..
Invités, Posté(e)
Invité Alb..
Invité Alb.. Invités 0 message
Posté(e)

Erreurs dues aux conseillers d'orientation..

Personne n'a à dire à personne ce pour quoi il est fait.

Il faut poursuivre dans ce qui nous intéresse avant de penser à un projet d'avenir lequel on n'est jamais sur d'atteindre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
POETE-BANNI 4 Membre 35 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les commentaires sont vraiment hors du coeur du sujet :

le centre, le noyau de ce sujet est :

comment et pourquoi donc les étudiants ne parviennent pas à trouver une bonne orientation

et pourquoi également les soi-disant "conseillers en orientations" (plutôt en désorientation...)

se trompent si souvent....!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sur le départ , 46ans Posté(e)
Liutprande Membre 4 829 messages
46ans‚ Sur le départ ,
Posté(e)

Je ne parle pas des études en filières générales spécialement, mais de l'ensemble du système où le système, pour la voie professionnelle, cette orientation est un système de sélection par l'échec.

ah cela oui nous sommes bien d'accord! Mais de toute façon, est-on sûr d'avoir un job avec un diplôme?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre, 38ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 143 messages
38ans‚ Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre,
Posté(e)

Car l'orientation se fait en fonction des notes et non des aspirations des jeunes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sur le départ , 46ans Posté(e)
Liutprande Membre 4 829 messages
46ans‚ Sur le départ ,
Posté(e)

pas toujours Noisettes, pas toujours! l'année dernière nous avons envoyé un 17 de moyenne en pâtisserie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les commentaires sont vraiment hors du coeur du sujet :

le centre, le noyau de ce sujet est :

comment et pourquoi donc les étudiants ne parviennent pas à trouver une bonne orientation

et pourquoi également les soi-disant "conseillers en orientations" (plutôt en désorientation...)

se trompent si souvent....!!!

En fait ils ne se trompent pas, mais on leur "suggère" fortement d'orienter les jeunes dans les filières qui sont désertées. Par exemple, à une époque beaucoup de filles se dirigeaient vers les écoles d'infirmières. Et bien cette filière était "bouchée" du coup hop on les orientait en secrétariat.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
POETE-BANNI 4 Membre 35 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'en conclu de ce fait que l'Education Nationale ne fait pas un bon travail,

particulièrement les soi-disant "con-seillers en dé-orientations...!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sur le départ , 46ans Posté(e)
Liutprande Membre 4 829 messages
46ans‚ Sur le départ ,
Posté(e)

non ils font ce qu'on leur demande de faire :gurp: faut arrêter de taper toujours sur les mêmes! Et les familles qui refusent que leur cher bambin aille vers le professionnel ou inversement? On en fait quoi? Et la commande institutionnelle qui dit qu'il faut tant de diplômés?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'en conclu de ce fait que l'Education Nationale ne fait pas un bon travail,

particulièrement les soi-disant "con-seillers en dé-orientations...!!!

Tu conclues bien oui. :)

L'éducation nationale contribues pour beaucoup aux échecs scolaires, aux erreurs d'orientation, voire aux déscolarisations à 16 ans. Et là je ne parle pas de la partie, scolarisation des enfants en situation de handicap.

Il faut voir l'éducation nationale comme un grand échiquier avec pleins de cases numérotées. Si l'enfant ou le jeune rentrent dans une case super, il peut avancer. S'il ne rentre pas dans une case et bien c'est le parcours du combattant pour les parents et souvent des voies sans issues ou des erreurs qui coutent chères pour le gamin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sur le départ , 46ans Posté(e)
Liutprande Membre 4 829 messages
46ans‚ Sur le départ ,
Posté(e)

en quoi l'éducation nationale serait la cause entre autres de l'échec scolaire?

l'orientation n'est pas aussi simple que cela! Quand on envoie des gosses en apprentissage et qu'ils nous reviennent à la rentrée parce que le patron n'en veut PLUS? QUi est responsable de l'échec de l'orientation?

Quand le gosse ne veut rien foutre parce que ses parents lui expliquent que l'école ne sert à rien, qui est responsable?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Lorsqu'un enfant n'a pas le niveau, le redoublement n'est plus de mise, ils doivent suivre leur niveau d'âge. Du coup ils n'ont pas les bases, ils sont en souffrance dans des classes surchargées, ils arrivent au collège avec des lacunes importantes dans les matières fondamentales, certains savent à peine lire et d'autres à peine déchiffrer des textes.

Si ça ce n'est pas fabriquer de l'échec scolaire c'est quoi ? de la sélection naturelle ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×