Aller au contenu

La fin de ''clic-clac'' Kodak


CmoiC

Messages recommandés

Membre+, Pitbull le matin, ourse le soir, 45ans Posté(e)
CmoiC Membre+ 26 407 messages
45ans‚ Pitbull le matin, ourse le soir,
Posté(e)
forum

La fin de ''clic-clac'' Kodak


Vendredi 06 janvier - 11:07

La société américaine Kodak se prépare à la faillite pour 2012... Le célèbre clic-clac a été mis à mort par le numérique.



    Créée en 1892, l'entreprise Kodak était un fleuron du capitalisme américain. Et pourtant, s'ils ont inventés l'appareil numérique, ils n'y ont pas cru et se sont laissés distancer par les autres fabricants.
    
    Ce tournant mal négocié a fait chuter le prix de l'action de 90 dollars en 1997 à 0,47 dollars aujourd'hui.
    
    Le groupe cherche du cash, en urgence, et envisage de vendre les 1000 brevets en sa possession. C'est le début de la fin selon les spécialistes quand une entreprise vend son patrimoine intellectuel.


CmoiC
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

Voilà un bel exemple de capitalisme, ceux qui ne s'adaptent pas font faillites et dans l'histoire les actionnaires perdent des sous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 29ans Posté(e)
economic dream Membre 3 028 messages
Baby Forumeur‚ 29ans‚
Posté(e)

Les spéculateurs qui ont spéculé à la baisse sur Kodak se sont surement fait un joli pactole.

J'espère surtout qu'il n'y a pas trop de pertes pour les épargnants des banques ayant des actions Kodak.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Kodak dépose le bilan.

L'ex-fleuron de la photographie mondiale et emblème du capitalisme américain, Eastman Kodak, a annoncé jeudi qu'il s'était placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, pour se restructurer à l'abri des demandes de ses créanciers.

L'entreprise, qui dispose d'une facilité de crédit de 950 millions de dollars négociée auprès de la banque Citigroup, "pense qu'elle dispose de liquidités suffisantes pour opérer son activité dans le cadre du chapitre 11, et continuer à fournir produits et services à ses clients comme à l'ordinaire", a indiqué le groupe dans un communiqué diffusé en pleine nuit.

Le parisien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×