Considération d'un animal

Boutch155 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

Bonsoir tout le monde,

Ayant fait quelques recherches et n'ayant pas eu de résultat, je me lance ici.

Est-ce qu'un animal peut-être considéré comme une personne a part entière à partir du moment où une très forte relation s'est installée entre ceux-ci ? En l'occurrence une souris et un homme.

(C'est pour un exposé et ayant peur de dire une sottise, je vien me renseigner).

Merci d'avance pour vos réponse,

Bonne soirée.

Boutch155

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
CmoiC Membre+ 26 317 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 40ans
Posté(e)

Tout dépend ce que tu entends par personne à part entière. Il y a plusieurs niveaux d'interprétation.

Côté sentiments : c'est une certitude. On peut aimer son animal comme une personne.

Je cause plus à mon chat qu'à mon voisin :yahoo:

Côté justice : Non. Un animal n'a pas les mêmes droits qu'un être humain.

Il n'a pas non plus les mêmess devoirs d'ailleurs.

Côté philosophie : Non plus. Puisque ce qui différentie l'homme de l'animal est la Conscience. Ce n'est pas parce que tu adores ton chien qu'il va avoir conscience d'exister :rtfm:

Modifié par CmoiC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir,

Je rejoins CmoiC dans ses propos, et je voulais juste ajouter que son chat à envers elle des attitudes que son voisin n'oserait imaginer :yahoo:

(je pense juste au saumon des lasagnes aux épinards) :D

Sinon, oui mon chien est un "membre de la famille", et de ce fait est une personne à part entière.

Ensuite les liens qui nous unissent à nos animaux sont quand même soumis à des valeurs qui sont propres à chaque ethnie (exemple, on mange du chien en Chine, alors qu'en France, c'est impensable, ainsi avec nos fameuses cuisses de grenouilles, qui sont une aberration culinaire outre Manche,...) :rtfm:

De plus, entrent en lignes de comptes les phobies (par exemple, je ne comprend pas qu'on puisse "aimer" une araignée...) :o°

Je ne sais pas si ça t'aidera, mais c'est comme ça que je vois le rapport avec les animaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nicolette94
Invité nicolette94 Invités 0 message
Posté(e)

Fanchement je peux dire que j'ai plus de considération pour mon chien (qui me donne de l'amour et de l'affection) que de certains humains, notamment de mon ex qui m'a trompé et trahi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barghast Membre 262 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Côté philosophie : Non plus. Puisque ce qui différentie l'homme de l'animal est la Conscience. Ce n'est pas parce que tu adores ton chien qu'il va avoir conscience d'exister :yahoo:

Un animal est parfaitement conscient d'exister, comment ferait-il sinon pour avoir conscience qu'il va mourir ? Faut faire attention à l'aspect philosophie, l'être humain tire trop facilement la conclusion que les animaux ne pensent pas mais suffit de les observer pour se rendre compte que c'est faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kivala Membre 8 853 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)

tout dépend de l'attention que tu apportes à ton animal.. (les souris par contre, connais pas :yahoo: ) mais un chat, un chien, et bien d'autres animaux, si tu leur apportes bcp d'attention et si tu les observes tu t'aperçois qu'ils ont des comportements vraiment très étonnants et il peut s'installer une relation très étroites. Alors c'est sur qu'on peut s'y attacher et c'est même normal. Par contre, j'adore mon chien, mais je ne le compare pas avec mon gamin..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutch155 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

Merci pour vos réponses, je vais la prendre pour une personne à part entière au point de vue sentimentale.

Boutch155

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JM Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 43ans
Posté(e)
Un animal est parfaitement conscient d'exister, comment ferait-il sinon pour avoir conscience qu'il va mourir ?
Faudrait que tu m'expliques comment tu sais qu'un animal sait qu'il va mourir? Tu veux dire qu'il a conscience qu'un jour ou l'autre sa vie se terminera ou alors que quand il se retrouve face à un prédateur, il pense à l'éventualité de sa mort prochaine? Si c'est la deuxième option, alors je crois qu'il s'agit plutôt de ce qu'on appelle l'instinct de survie qui le pousse à essayer de se surpasser pour échapper à la mort.
Faut faire attention à l'aspect philosophie, l'être humain tire trop facilement la conclusion que les animaux ne pensent pas mais suffit de les observer pour se rendre compte que c'est faux.
Moi je suis sûr qu'ils pensent, qu'ils éprouvent des sentiments pour leur semblables et pour d'autres espèces, et qu'ils ont un esprit comparable à celui d'un être humain (du moins les mammifères), mais en plus "primaire".

C'est sûr qu'ils ont un minimum de jugeote pour évaluer le danger, reconnaître un ennemi d'un ami, reconnaître ce qui est comestible et résoudre des problèmes.

é propos de leur intelligence, je pense à ces pieuvres à qui on donne un bocal transparent fermé qui contient un mollusque et qui arrive, après avoir tourné et retourné le bocal, à retirer le bouchon pour s'emparer de la proie qui s'y trouve. De plus, lorsque elle est confrontée à un autre bocal fermé, elle trouve tout de suite la solution, preuve que la pieuvre a retenu la leçon et qu'elle a ajouté cet épisodes à ses acquis.

Un magnifique reportage avait été fait sur une équipe de scientifiques américains qui avaient enseigné un langage simple basé sur des signes (en utilisant un clavier composé de pictogrammes représentants un objet, une action ou une notion abstraite; le mot en anglais correspondant au signe est émis à chaque fois qu'une touche est pressée) à des jeunes chimpanzés. Ces singes communiquaient non seulement avec les humains mais aussi entre eux par cet intermédiaire. On remarquait tout de suite que l'apprentissage était plus ou moins abouti d'un singe à un autre (à l'instar des humains, ils n'ont pas tous les mêmes facultés

mentales) et que la femelle qui utilisait le mieux cet outil essayait de l'enseigner à son tour à ses petits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CoCoMenthe
Invité CoCoMenthe Invités 0 message
Posté(e)

De mémoire, l'homme est 'toujours' un animal, non ? :D

Dans notre société une personne désigne un être humain, un individu sujet au droit.

Les animaux qui n'appartiennent pas à l'espèce humaine ne peuvent donc pas être considérer comme des personnes.

Pour ma part, et fidèle à moi même mon point de vue sort une fois encore des sentiers battus. :yahoo:

Les droits comme les lois présentent dans notre société sont là afin que nous puissions cohabité correctement.

En dehors de cela, je considère toujours chaque être humain comme un animal ni plus, ni moins.

De ce fait, je suis en droit de considérer toutes autres espèces animal comme égal de mes congénères.

Alors dans le cas de notre chienne adopter par ma famille, je me doit de la considérer comme un membre à part entière.

Tu saisis ? :o°

Tu ne peu considérer un animal issue d'une espèce autre que l'homme comme une personne.

Mais tu peu tout à fait avoir autant de considération pour cette animal que pour n'importe qu'elle être humain.

J'espère avoir été assez clair. :rtfm:

Modifié par CoCoMenthe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité guns
Invité guns Invités 0 message
Posté(e)

disons que mes chats ,je les chouchoutes,les considère commme mes amis,mais en même temps je leur fait comprendre que c'est moi "le maitre",pour éviter certains dérapage comme ,faire pipi endehors de la litière,grimper sur la table

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savannah Membre 25 631 messages
Very bad fille‚
Posté(e)
Je cause plus à mon chat qu'à mon voisin :yahoo:

Idem :rtfm: !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barghast Membre 262 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Faudrait que tu m'expliques comment tu sais qu'un animal sait qu'il va mourir? Tu veux dire qu'il a conscience qu'un jour ou l'autre sa vie se terminera ou alors que quand il se retrouve face à un prédateur, il pense à l'éventualité de sa mort prochaine? Si c'est la deuxième option, alors je crois qu'il s'agit plutôt de ce qu'on appelle l'instinct de survie qui le pousse à essayer de se surpasser pour échapper à la mort.

As-tu déjà vécu avec un animal à la maison ? Moi presque toujours. Certains d'entre-eux sont morts paisiblement durant leur sommeil, et ceux-là savaient la veille, voire même deux ou trois jours à l'avance, que la fin arrivait. Comment le sait-on me dira-tu ? C'est simple, alors que toute leur vie durant ils dormaient auprès de leur maitre ou dans leur panier, le moment venu ils sont allés se mettre à l'écart pour mourir tranquille. Il est un fait bien connu que les éléphants font de même dans la savane.

Autre exemple, n'as-tu jamais vu de reportage sur certains foyers de personnes agées où l'on accepte les animaux et dans lesquels on constate que les chats notamment passent la nuit dans la chambre de la personne qui va s'éteindre, même s'ils ont l'habitude d'aller ailleurs le reste du temps. C'est carrément avoir conscience de la mort des autres.

Quand à ce que tu appelles un simple instinct de survie, tout d'abord pourquoi cet instinct existerait-il si l'animal n'avait pas conscience de ce qu'est la mort ? Comment peut-on expliquer qu'un loup pris dans un piège va aller jusqu'à se ronger la patte pour survivre si ça n'est pas parce qu'il a conscience de la mort qui rôde s'il reste là ?

Je pourrais aussi te suggérer un épisode des chroniques de l'afrique sauvage consacré à deux frères guépards dont l'un se fait agresser par une lionne. Visionne le comportement des deux guépards dans cet épisode et je te met au défi de montrer que l'un comme l'autre n'ont pas parfaitement conscience de ce qui leur arrive.

Il existe aussi certaines espèces animales dont le survivant d'un couple va se suicider après avoir perdu sa compagne. Comment est-ce possible sans avoir conscience de la vie et de la mort ? On ne peut pas expliquer cela seulement par l'instinct, et c'est sans même considérer le fait que l'instinct n'est pas une sorte de carte biologique à laquelle il est obligatoire d'obéir, sinon tous les animaux d'une même espèce se comporterait exactement de la même façon or ils sont comme nous, avec chacun leur caractère et des choix parfois différents les uns des autres suivant les situations.

Non, il est certain que l'homme voudrait bien être le seul à penser et considérer que l'animal n'agit qu'à travers des instincts programmés par héritage génétique, mais c'est une vision des choses qui à mon sens est fausse. L'animal pense lui aussi, ce qui ne signifie pas qu'il atteigne notre niveau de pensée, mais il pense, il a des sentiments, il connait la douleur, y compris psychologique, il sait ce qu'est la vie et la mort. Plus une créature est complexe, plus son mode de pensée se rapproche de nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savannah Membre 25 631 messages
Very bad fille‚
Posté(e)
Non, il est certain que l'homme voudrait bien être le seul à penser et considérer que l'animal n'agit qu'à travers des instincts programmés par héritage génétique, mais c'est une vision des choses qui à mon sens est fausse. L'animal pense lui aussi, ce qui ne signifie pas qu'il atteigne notre niveau de pensée, mais il pense, il a des sentiments, il connait la douleur, y compris psychologique, il sait ce qu'est la vie et la mort. Plus une créature est complexe, plus son mode de pensée se rapproche de nous.

Je suis entièrement d'accord avec toi sur tout et notamment sur ce dernier paragraphe. :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Autre exemple, n'as-tu jamais vu de reportage sur certains foyers de personnes agées où l'on accepte les animaux et dans lesquels on constate que les chats notamment passent la nuit dans la chambre de la personne qui va s'éteindre, même s'ils ont l'habitude d'aller ailleurs le reste du temps. C'est carrément avoir conscience de la mort des autres.

Dis donc les pauvres chats doivent se faire latter chaque soir par les petits vieux :yahoo::rtfm::o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gravellegg Membre 24 565 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Tout dépend ce que tu entends par personne à part entière. Il y a plusieurs niveaux d'interprétation.

Côté sentiments : c'est une certitude. On peut aimer son animal comme une personne.

Je cause plus à mon chat qu'à mon voisin :yahoo:

Côté justice : Non. Un animal n'a pas les mêmes droits qu'un être humain.

Il n'a pas non plus les mêmess devoirs d'ailleurs.

Côté philosophie : Non plus. Puisque ce qui différentie l'homme de l'animal est la Conscience. Ce n'est pas parce que tu adores ton chien qu'il va avoir conscience d'exister :D

je te suis dans ton raisonnement Cmoi

je parle bien plus a mon chien qu,a mon voisin,et,il me suit partout(le chien :rtfm: )

pour moi,c,est un membre de ma famille

il est indispensable a ma vie,et ca lui va bien,et a moi aussi :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JM Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 43ans
Posté(e)
As-tu déjà vécu avec un animal à la maison ? Moi presque toujours.
Oui, des chiens et des chats. (et peut-être quelques puces, mais que je ne nourrissais qu'involontairement et qui ne m'obéissaient pas)
Certains d'entre-eux sont morts paisiblement durant leur sommeil, et ceux-là savaient la veille, voire même deux ou trois jours à l'avance, que la fin arrivait. Comment le sait-on me dira-tu ? C'est simple, alors que toute leur vie durant ils dormaient auprès de leur maitre ou dans leur panier, le moment venu ils sont allés se mettre à l'écart pour mourir tranquille. Il est un fait bien connu que les éléphants font de même dans la savane.
Ok, si tu le dis... C'est un comportement que je n'ai jamais remarqué. Maintenant, on dit aussi que les animaux fuient avant une éruption volcanique. Parce qu'ils sont médiums? Non, ils ressentent les choses (telle que les vibrations provoquées par le volcan) beaucoup plus que nous, et ils n'éprouvent pas sans arrêt le besoin de se demander si ce qu'ils ont ressenti est vrai et quelles en seront les conséquences, ils se contentent d'agir selon ce que leur instinct leur a dicté, ils n'ont pas cette pollution mentale. C'est une force et une faiblesse.

En ce qui concerne les éléphants, il s'agit d'une légende, non? Le cimetière des éléphants, c'est bien ça?

Autre exemple, n'as-tu jamais vu de reportage sur certains foyers de personnes agées où l'on accepte les animaux et dans lesquels on constate que les chats notamment passent la nuit dans la chambre de la personne qui va s'éteindre, même s'ils ont l'habitude d'aller ailleurs le reste du temps. C'est carrément avoir conscience de la mort des autres.
Je ne voudrais pas avoir l'air de te contredire, mais qui est ce "on" qui constate? Non, je n'ai jamais vu ce genre de reportage.
Quand à ce que tu appelles un simple instinct de survie, tout d'abord pourquoi cet instinct existerait-il si l'animal n'avait pas conscience de ce qu'est la mort ? Comment peut-on expliquer qu'un loup pris dans un piège va aller jusqu'à se ronger la patte pour survivre si ça n'est pas parce qu'il a conscience de la mort qui rôde s'il reste là ?
C'est justement ça, l'instinct. Agir en suivant ce que nous disent nos cellules, nos tripes. Sans même savoir pourquoi ni présager de l'avenir.

Par exemple: un bébé qui vient de naître, hormis la reconnaissance sonore de la voix de ses parents, ne possède aucune connaissance particulière ni aucune expérience acquise.

Pourtant, si on lui présente quelque chose qui ressemble à un sein, il réagit, s'empare de ce sein et se met à téter, sans que l'on doive lui expliquer comment il doit s'y prendre ni pourquoi c'est important qu'il le fasse. Alors, se nourrit-il parce qu'il sait que, si il ne le fait pas, il est en danger de mort?

L'instinct c'est la somme des expériences de nos ancêtres, "gravées" dans nos gênes.

Je pourrais aussi te suggérer un épisode des chroniques de l'afrique sauvage consacré à deux frères guépards dont l'un se fait agresser par une lionne. Visionne le comportement des deux guépards dans cet épisode et je te met au défi de montrer que l'un comme l'autre n'ont pas parfaitement conscience de ce qui leur arrive.
OK, pas la peine de t'énerver et de me mettre au défi, je me rends :yahoo:

D'accord, je te crois. Mais comment pourrait-il en être autrement? Ces 2 guépards sont des prédateurs, tuer est leur activité quotidienne. Ce sont des mammifères, des animaux intelligents. Comment pourraient-ils ne pas savoir ce qu'il va se passer?

N'oublie pas que nous, les humains, pratiquons l'anthropomorphisme (attribuer des caractéristiques comportementales ou morphologiques humaines à d'autres formes de vie, à des objets) couramment.

Honnêtement, tu ne sais pas ce qui se passe dans la tête de ces guépards. Tu ne peux qu'essayer d'interpréter leurs comportements et essayer d'en tirer des conclusions. Des conclusions... humaines.

Il existe aussi certaines espèces animales dont le survivant d'un couple va se suicider après avoir perdu sa compagne.
Se suicider? Ou plutôt se laisser mourir, en ayant perdu l'appétit (de vivre et de manger), non?

é ma connaissance, le seul animal qui se suicide est un serpent, un cobra je crois, qui se mord (il n'est pas immunisé contre son propre venin) lorsqu'il est attrapé dans la mâchoire de son ennemi naturel, la mangouste.

Comment est-ce possible sans avoir conscience de la vie et de la mort ? On ne peut pas expliquer cela seulement par l'instinct, et c'est sans même considérer le fait que l'instinct n'est pas une sorte de carte biologique à laquelle il est obligatoire d'obéir, sinon tous les animaux d'une même espèce se comporterait exactement de la même façon or ils sont comme nous, avec chacun leur caractère et des choix parfois différents les uns des autres suivant les situations.
Non, pas d'accord. Si l'instinct se situe dans les gènes, tous ces animaux de la même espèce ne partagent pas le même patrimoine génétique.

Et puis, les gènes sont une chose, certes, mais les circonstances de la vie vont faire que tel gène sera plus déterminant que tel autre.

Comme ce chat cloné qui ressemblait comme 2 gouttes d'eau à son "donneur" génétique et qui portait comme lui une tâche sur le dos. Cette tâche avait la même forme, la même taille, la même couleur mais elle était située quelques centimètres plus haut. Pourquoi? Parce que ces chats n'ont pas mangé ni bu exactement la même chose au même moment, ils n'ont pas dormi le même nombre d'heures, etc.. bref ils n'ont pas eu exactement la même vie et leur croissance ne s'est pas déroulée exactement de la même façon, même si les ressemblances sont plus que frappantes.

Non, il est certain que l'homme voudrait bien être le seul à penser et considérer que l'animal n'agit qu'à travers des instincts programmés par héritage génétique, mais c'est une vision des choses qui à mon sens est fausse. L'animal pense lui aussi, ce qui ne signifie pas qu'il atteigne notre niveau de pensée, mais il pense, il a des sentiments, il connait la douleur, y compris psychologique, il sait ce qu'est la vie et la mort. Plus une créature est complexe, plus son mode de pensée se rapproche de nous.
L'homme qui est le seul être vivant et pensant, ce n'est pas mon opinion sur le sujet. C'est d'ailleurs ce que j'avais essayé de dire lorsque j'évoquais les singes "parlants", relis-moi :rtfm:

Quand je pense au dernier chien qui a vécu avec ma grand-mère (un chien de ferme), je ne peux pas croire une seule seconde que ces animaux n'ont aucune intelligence, aucune pensée, aucun sentiment. Bien au contraire.

Et je pense que, nous aussi, nous faisons appel à notre instinct beaucoup plus souvent qu'on ne voudrait le croire. Nous ne sommes pas si éloignés que ça de ces animaux, surtout les mammifères qui ont beaucoup en commun avec nous.

Je ne pratique pas de religion, je ne crois donc pas à la création mais plutôt à l'évolution, depuis les premières bactéries jusqu'à nous. Si cela est vrai, tous les être vivant sur cette planète, nous y compris, ont la même origine.

Je conclus en disant que tu ne m'as pas compris si tu as cru que je voulais diminuer l'intelligence et les sentiments que peuvent éprouver les animaux. Par contre, en ce qui concerne leurs capacités de prédire la mort, je suis plus que sceptique.

Bonne journée.

Modifié par JM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barghast Membre 262 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Ok, si tu le dis... C'est un comportement que je n'ai jamais remarqué. Maintenant, on dit aussi que les animaux fuient avant une éruption volcanique. Parce qu'ils sont médiums? Non, ils ressentent les choses (telle que les vibrations provoquées par le volcan) beaucoup plus que nous, et ils n'éprouvent pas sans arrêt le besoin de se demander si ce qu'ils ont ressenti est vrai et quelles en seront les conséquences, ils se contentent d'agir selon ce que leur instinct leur a dicté, ils n'ont pas cette pollution mentale. C'est une force et une faiblesse.

Alors comment tu expliques qu'un animal sent à distance à quel moment son maitre rentre à la maison ? Cela à souvent été observé aussi et quel que soit le nombre de kilomètres les séparant, un animal paisiblement endormi va d'un coup venir se poster derrière la porte à l'instant même où son maitre est sur le chemin du retour, même si c'est en dehors des horaires habituel. Y'a bien plus dans leur instinct que ce que tu crois.

En ce qui concerne les éléphants, il s'agit d'une légende, non? Le cimetière des éléphants, c'est bien ça?

Non je parle pas de la légende du cimetière, je parle du fait qu'un éléphant quitte sa harde le moment venu pour aller mourir tranquille à l'écart, mais j'ai l'impression que t'as pas du voir beaucoup de reportages animaliers.

Je ne voudrais pas avoir l'air de te contredire, mais qui est ce "on" qui constate? Non, je n'ai jamais vu ce genre de reportage.

Y'en a pourtant qui ont été diffusés dans des émissions toute bête style "30 millions d'amis" mais bon, ça confirme mon impression ci-dessus.

Par exemple: un bébé qui vient de naître, hormis la reconnaissance sonore de la voix de ses parents, ne possède aucune connaissance particulière ni aucune expérience acquise.

Pourtant, si on lui présente quelque chose qui ressemble à un sein, il réagit, s'empare de ce sein et se met à téter, sans que l'on doive lui expliquer comment il doit s'y prendre ni pourquoi c'est important qu'il le fasse. Alors, se nourrit-il parce qu'il sait que, si il ne le fait pas, il est en danger de mort?

Mauvais exemple, un bébé à ce réflexe parce qu'il passe le plus clair de sa vie de foetus à sucer son pouce.

D'accord, je te crois. Mais comment pourrait-il en être autrement? Ces 2 guépards sont des prédateurs, tuer est leur activité quotidienne. Ce sont des mammifères, des animaux intelligents. Comment pourraient-ils ne pas savoir ce qu'il va se passer?

N'oublie pas que nous, les humains, pratiquons l'anthropomorphisme (attribuer des caractéristiques comportementales ou morphologiques humaines à d'autres formes de vie, à des objets) couramment.

Honnêtement, tu ne sais pas ce qui se passe dans la tête de ces guépards. Tu ne peux qu'essayer d'interpréter leurs comportements et essayer d'en tirer des conclusions. Des conclusions... humaines.

Non, monsieur. Visionne cet épisode et tu comprendras que ça n'a rien à voir avec de l'anthropomorphisme.

Se suicider? Ou plutôt se laisser mourir, en ayant perdu l'appétit (de vivre et de manger), non?

é ma connaissance, le seul animal qui se suicide est un serpent, un cobra je crois, qui se mord (il n'est pas immunisé contre son propre venin) lorsqu'il est attrapé dans la mâchoire de son ennemi naturel, la mangouste.

Encore une confirmation que tes connaissances du monde animal sont limitées. Le loup se laisse mourir parfois, le cygne aussi, les perruches (pourquoi tu crois qu'on les appelle des inséparables ?), certains gorilles, des baleines, des orques et des dauphins le font aussi. Bref, si tu préfères jouer sur les mots en faisant une différence entre se laisser mourir et se suicider... Au fait, y'a aussi une espèce d'araignée (j'ai oublié son nom mais je me souviens du reportage qui était dans l'émission "tueurs nés") qui enseigne la prédation à sa descendance en leur servant de proie. Si c'est pas un suicide aussi...

Modifié par Barghast

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
Un animal est parfaitement conscient d'exister, comment ferait-il sinon pour avoir conscience qu'il va mourir ? Faut faire attention à l'aspect philosophie, l'être humain tire trop facilement la conclusion que les animaux ne pensent pas mais suffit de les observer pour se rendre compte que c'est faux.

Je parlerais plutôt d'instinct dans ce cas là .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barghast Membre 262 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Oui mais instinct dans le sens "capacité de sentir" et pas dans le sens "réflexe programmé". Et pour avoir la capacité de sentir à l'avance la mort, faut bien avoir conscience de ce qu'est la mort, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

Ca semble logique oui , m'enfin les chercheurs n'ayants pas de certitude je vais m'abstenir d'en avoir ..et cela reste complexe .

Quoi qu'il en soit l'idée qu'un animal puisse penser ma plait , me posant souvent la question quand mon chat me regarde profondément dans les yeux .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant