Vous et l'alcool

Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)
je ne fréquente que des personnes qui ne boivent pas ou qui boivent comme moi. Je n' apprécie pas certaines formes de dépendance.

pourtant il y en a des marrant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
:rtfm::o° 6 caisses, mais fais gaffe que ce soit pas "six faux nez" (siphonné)

Mouaww :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Zieuteur
Invité Zieuteur Invités 0 message
Posté(e)
et un con bourré ça donne quoi? :yahoo:

y'en a pas...voir la theorie du mouton, CQFD! :rtfm:

Un troupeau de moutons ne peut se déplacer qu'à la vitesse du mouton le plus lent.

> Quand le troupeau est pourchassé, ce sont les plus lents et les plus faibles qui sont attaqués en premier.

> Cette sanction naturelle est bonne pour le troupeau en général, parce que la vitesse du troupeau augmente à mesure que les plus lents et les plus faibles sont éliminés

> De la même façon, le cerveau humain ne peut fonctionner plus vite que ses cellules les plus lentes.

> Comme on le sait aujourd'hui, la consommation d'alcool détruit les cellules du cerveau.

> Naturellement ce sont les cellules les plus les lentes et les plus faibles qui sont détruites en premier.

> On peut donc en déduire que la consommation d'alcool élimine les cellules les plus faibles, rendant ainsi notre cerveau de plus en plus performant..

> Ce qui explique pourquoi on se sent toujours un peu plus intelligent après 4 ou 5 apéros !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

ce qui explique et justifie le : à consommer avec modération" :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel.bzh Membre 2 769 messages
psycho-étudiante‚ 30ans
Posté(e)

Quand j'ai commencer à boire de l'alcool à l'age de 18 ans, c'était tout nouveau, tout beau. J'ai été emportée par le tourbillon de l'ivresse et je consommais dès que j'avais une occasion. Et puis à un moment donné les fêtes ne me suffisait plus, c'était trop long d'attendre une semaine pour se bourrer la gueule. Alors j'ai commencer à boire toute seule chez moi. Le soir, l'apres midi... Comme je déprimais déjà à la base, l'alcool n'était pas du tout bon. J'ai fait plusieurs TS sous son impulsion. ça a duré un an environ.

Et puis un jour, j'ai été 3 jours dans un service d'addictologie en attendant d'avoir une place dans le pavillon qui devait me recevoir. Et là, gros choc : je voyais des gens dépendants, REELLEMENT dépendants, des alcooliques, qui tremblaient à longueur de temps, qui devenaient littéralement agressifs en fin de journée parce qu'il n'avait pas eu leur dose et les nerfs lâchaient...

Je me suis dit... "Non Mel, tu ne veux pas devenir comme ça. T'as moyen d'éviter encore, alors fait le !"

J'ai mis du temps avant de redresser ma conso, j'ai eu pas mal de rechutes aussi mais en gros, aujourd'hui, je peux dire que j'ai quand même réussis.

Je ne suis pas abstinente, je me prends de temps en temps un verre avec des amis, de la famille, de temps en temps une cuite, et ça me va. Et je suis contente de moi.

ça peut ne rien paraitre pour certains, mais maîtriser ma conso, je ne l'imaginais pas il y'a encore un an.

L'alcool, c'est bien, mais c'est aussi un piège. Et y'en a tellement qui tombent dedans... Faut faire gaffe, rester prudent. C'est mon conseil. :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

quel beau discoure et bonne fin de parcoure. :yahoo:

j'en suis a ce point aussi les cuite c'est pas tout le temps mais ça m'arrive

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adras VIP 13 723 messages
Agent trouble‚ 38ans
Posté(e)
Quand j'ai commencer à boire de l'alcool à l'age de 18 ans, c'était tout nouveau, tout beau. J'ai été emportée par le tourbillon de l'ivresse et je consommais dès que j'avais une occasion. Et puis à un moment donné les fêtes ne me suffisait plus, c'était trop long d'attendre une semaine pour se bourrer la gueule. Alors j'ai commencer à boire toute seule chez moi. Le soir, l'apres midi... Comme je déprimais déjà à la base, l'alcool n'était pas du tout bon. J'ai fait plusieurs TS sous son impulsion. ça a duré un an environ.

Et puis un jour, j'ai été 3 jours dans un service d'addictologie en attendant d'avoir une place dans le pavillon qui devait me recevoir. Et là, gros choc : je voyais des gens dépendants, REELLEMENT dépendants, des alcooliques, qui tremblaient à longueur de temps, qui devenaient littéralement agressifs en fin de journée parce qu'il n'avait pas eu leur dose et les nerfs lâchaient...

Je me suis dit... "Non Mel, tu ne veux pas devenir comme ça. T'as moyen d'éviter encore, alors fait le !"

J'ai mis du temps avant de redresser ma conso, j'ai eu pas mal de rechutes aussi mais en gros, aujourd'hui, je peux dire que j'ai quand même réussis.

Je ne suis pas abstinente, je me prends de temps en temps un verre avec des amis, de la famille, de temps en temps une cuite, et ça me va. Et je suis contente de moi.

ça peut ne rien paraitre pour certains, mais maîtriser ma conso, je ne l'imaginais pas il y'a encore un an.

L'alcool, c'est bien, mais c'est aussi un piège. Et y'en a tellement qui tombent dedans... Faut faire gaffe, rester prudent. C'est mon conseil. :rtfm:

:yahoo: <<< rien à dire de plus ; si ce n'est que tu as parfaitement raison.. et que tu as très bien résumé le truc.

Je sais par exemple que moi, si j'avais les moyens, je serai peut-être déjà mort, d'alcoolisme ou d'overdose... J'ai la main lourde sur tout ce qui passe... et heureusement pour moi, il ne me passe pas grand chose sous la main :o° par manque de moyens financiers..

J'ai aussi eu la mains lourde sur l'alcool pour défier mon propre père sur son terrain (quand on ne peut plus discuter avec un alcoolique.. je n'ai pas trouvé d'autre moyens que de "le narguer" et lui montré qu'il avait besoin d'aide.. (genre.. tu vois bien là que moi je suis bourré et que je suis pas amorphe dans mon pieu, je peux même te parler sérieusement..)

Il ne faut pas oublié non plus que l'alcoolisme est une maladie... je dirais presque "comme une autre" mais non faut pas pousser non plus..

Quoi qu'il en soit pour soutenir une personne alcoolique, la compréhension d'une telle pathologie est nécessaire.. sinon c'est un désastre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
:yahoo: <<< rien à dire de plus ; si ce n'est que tu as parfaitement raison.. et que tu as très bien résumé le truc.

Je sais par exemple que moi, si j'avais les moyens, je serai peut-être déjà mort, d'alcoolisme ou d'overdose... J'ai la main lourde sur tout ce qui passe... et heureusement pour moi, il ne me passe pas grand chose sous la main :o° par manque de moyens financiers..

ce n'est pas par un manque financier qu'il faille gérer ca mais par la volonté de ne pas vouloir aller dans un puits sans fond ..

J'espére que tu ne seras jamais riche :rtfm:

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adras VIP 13 723 messages
Agent trouble‚ 38ans
Posté(e)

C'est drôle que ce post n'attire pas grand monde d'ailleurs. D'après ce que je sais, les gens dépendant à l'alcool sont très nombreux en France (d'après ce que je sais hein...)

Ca confirmerai donc que c'est un tabou d'en parler..?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
Quand j'ai commencer à boire de l'alcool à l'age de 18 ans, c'était tout nouveau, tout beau. J'ai été emportée par le tourbillon de l'ivresse et je consommais dès que j'avais une occasion. Et puis à un moment donné les fêtes ne me suffisait plus, c'était trop long d'attendre une semaine pour se bourrer la gueule. Alors j'ai commencer à boire toute seule chez moi. Le soir, l'apres midi... Comme je déprimais déjà à la base, l'alcool n'était pas du tout bon. J'ai fait plusieurs TS sous son impulsion. ça a duré un an environ.

Et puis un jour, j'ai été 3 jours dans un service d'addictologie en attendant d'avoir une place dans le pavillon qui devait me recevoir. Et là, gros choc : je voyais des gens dépendants, REELLEMENT dépendants, des alcooliques, qui tremblaient à longueur de temps, qui devenaient littéralement agressifs en fin de journée parce qu'il n'avait pas eu leur dose et les nerfs lâchaient...

Je me suis dit... "Non Mel, tu ne veux pas devenir comme ça. T'as moyen d'éviter encore, alors fait le !"

J'ai mis du temps avant de redresser ma conso, j'ai eu pas mal de rechutes aussi mais en gros, aujourd'hui, je peux dire que j'ai quand même réussis.

Je ne suis pas abstinente, je me prends de temps en temps un verre avec des amis, de la famille, de temps en temps une cuite, et ça me va. Et je suis contente de moi.

ça peut ne rien paraitre pour certains, mais maîtriser ma conso, je ne l'imaginais pas il y'a encore un an.

L'alcool, c'est bien, mais c'est aussi un piège. Et y'en a tellement qui tombent dedans... Faut faire gaffe, rester prudent. C'est mon conseil. :rtfm:

:yahoo:
C'est drôle que ce post n'attire pas grand monde d'ailleurs. D'après ce que je sais, les gens dépendant à l'alcool sont très nombreux en France (d'après ce que je sais hein...)

Ca confirmerai donc que c'est un tabou d'en parler..?

Faut pas oublier qu'on ne sent fait pas une gloire et que ceux qui en sont dépendant sont souvent gênés d'en parler par rapport aux regards d'autrui et aux jugements , c'est ce qui est dommage mais compréhensible .

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adras VIP 13 723 messages
Agent trouble‚ 38ans
Posté(e)
ce n'est pas par un manque financier qu'il faille gérer ca mais par la volonté de ne pas vouloir aller dans un puits sans fond ..

J'espére que tu ne seras jamais riche :yahoo:

J'ai eu comme mentor Jim Morrison depuis tout jeune.. (mes excès viennent en partie de là.. j'ai même eu l'honneur de nombreuse comparaison dans ma jeunesse :o°) ajouter à ça le fait d'avoir l'exemple de mon père (pour un fils... c'est l'exemple ultime, basic) pour prouver qu'on est pas forcément alcoolique quand son père l'est.

J'ai arrêté mes conneries quand j'ai vu où ça me mené... Mais l'idée du puit sans fond me plais assez... c'est aussi dans ma nature :rtfm:

Faut pas oublier qu'on ne sent pas une gloire et que ceux qui en sont dépendant sont souvent gênés d'en parler par rapport aux regards d'autrui et aux jugements , c'est ce qui est dommage mais compréhensible .

c'est, il me semble l'origine d'un tabou.. être gêné d'en parler par rapport aux autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
J'ai arrêté mes conneries quand j'ai vu où ça me mené... Mais l'idée du puit sans fond me plais assez... c'est aussi dans ma nature :rtfm:

Alors ...ca reste TON choix ! :yahoo:

Faut voir la place réservée aux autres dans ce puits , mais oui c'est un choix que nul n'a le droit de contester ;

J'ai eu comme mentor Jim Morrison depuis tout jeune.. (mes excès viennent en partie de là.. j'ai même eu l'honneur de nombreuse comparaison dans ma jeunesse :o°) ajouter à ça le fait d'avoir l'exemple de mon père (pour un fils... c'est l'exemple ultime, basic) pour prouver qu'on est pas forcément alcoolique quand son père l'est.

J'ai arrêté mes conneries quand j'ai vu où ça me mené... Mais l'idée du puit sans fond me plais assez... c'est aussi dans ma nature :o°

c'est, il me semble l'origine d'un tabou.. être gêné d'en parler par rapport aux autres.

C'était histoire de développer :o°

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tymous Membre 252 messages
Forumeur activiste‚ 29ans
Posté(e)

Je ne bois pas d'alcool, si je bois deux bières en un an, c'est déjà une grosse consommation à mon niveau :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rquinto1987 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je ne suis pas une personne alcoolique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)
Je ne suis pas une personne alcoolique.

c'est ce que beaucoup d'alcoolique disent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

Oui , d'autant que l'on est considéré comme tel à partir du moment où il y a consommation régulière , m^me si ce n'est qu'un verre chaque jour :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Vivre au pays d'Epicure sans boire d'alcool, c'est frôler le crime de lèse-majesté!

J'aime me délecter d'un bon vin pour accompagner un repas raffiné.

J'aime aussi les bonnes bières trappistes dans un concert metal, en compagnie de mes amis chevelus. Le nec plus ultra : en Belgique!

J'aime entrer dans la ronde des cocktails, dans une soirée select'.

J'ai un aussi un bon souvenir de l'absynthe et de la vodka à Prague ( :rtfm: )...

Et que dire du limoncello à Firenze... :o°

Généralement, j'aime associer l'alcool à un lieu, un événement, une ambiance...

Dionysos, je m'offre à vous corps et âme!!! :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alandick Membre 2 873 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

J'ai un rapport un peu spécial à l'acool.

Soit je ne bois rien

Soit je bois énormément (genre une bouteille de whyski ou de Vodka rien que pour moi en une soirée + bières + coktails ...;etc)

je n'ai jamais su trouver le juste milieu .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

AlandickTu ferais bien une soirée avec Adras toi :o°

Vivre au pays d'Epicure sans boire d'alcool, c'est frôler le crime de lèse-majesté!

J'aime me délecter d'un bon vin pour accompagner un repas raffiné.

J'aime aussi les bonnes bières trappistes dans un concert metal, en compagnie de mes amis chevelus. Le nec plus ultra : en Belgique!

J'aime entrer dans la ronde des cocktails, dans une soirée select'.

J'ai un aussi un bon souvenir de l'absynthe et de la vodka à Prague ( :o° )...

Et que dire du limoncello à Firenze... :o°

Généralement, j'aime associer l'alcool à un lieu, un événement, une ambiance...

Dionysos, je m'offre à vous corps et âme!!! :rtfm:

Là je suis d'accord !

C'est de la dégustation et non de l’enivrement jusqu'a plus soif :yahoo:

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Zieuteur
Invité Zieuteur Invités 0 message
Posté(e)
C'est drôle que ce post n'attire pas grand monde d'ailleurs. D'après ce que je sais, les gens dépendant à l'alcool sont très nombreux en France (d'après ce que je sais hein...)

Ca confirmerai donc que c'est un tabou d'en parler..?

OUI! et c'est bien domage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant