Recherche personnes pour fonder une communauté sur une île déserte

Meph Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

salut j'ai un projet similaire mais dans la foret. je te souhaite bon courage car c'est pas facile de trouver du monde. désespère pas et continu a tout organiser, c'est pas impossible à faire.

bye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Anthony-64121 Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚ 24ans
Posté(e)

Heu,...salut

Ecoute je suis extrémement motivé pour faire le projet avec toi, je sais qu'il vas nous falloir du temps pour faire ceux qu'on veux. Moi, j'ai 16 ans et l'argent malheureusement je n'en posséde pas pour financer ce projet. Est-il possible que je compense par autre chose?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sbe3 Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
moi je trouve l'idée sympa mais tu n'es pas sur de bien t'entendre avec des personnes que tu ne connais pas surtout des qu'il y a de l'argent en jeu il y en aura tjrs un qui voudra prendre le reines et le pouvoir et tu te retrouveras dans les mêmes conditions qu'actuellement alors garde ton projet pour plus tard construis toi une petite famille et va vivre avec sur un coin de paradis ss que tu soi obliger d'acheter une ile regarde jacques brel il l'avait trouvé son paradis

Tu commence ta phrase par " moi je ", ca ne m'étonne pas que tu raisonne ainsi. L'être humain n'est pas mauvais par nature, il le devient. En partant avec une équipe déjà organisé, il n'y aura pas forcement de "roi".

Des leaders, oui, mais c'est normal il en faut. Quand il s'agira de faire la cuisine pour 20, il va y avoir le chef cuisto, quand il faudra opérer, il y aura le médecin qui dira "pince, bistouri, sécateur ...".

Bref la notion de pouvoir n'exclue pas un équilibre, c'est une répartition des tâches, c'est comme ca que ca se passe dès qu'il y a communauté.

A propos des gens qui disent que c'est impossible...Bien, alors ne le faites pas, laissez les autres y croire. Qui êtes-vous pour définir ce qui est possible ou non ici? A moins d'avoir quelques réincarnation derrière lui, je ne vois pas trop qui est capable de dire si une expérience qu'il n'a jamais tentée est réalisable ou non.

Quand le montagnard nous parle des hippie qui viennent faire une communauté à la montagne sans se chauffer, OK, c'est des bouffons, on est pas obligé de faire comme eux, mais merci pour le conseil, on prendra des polaires pour aller au pays des esquimaux.

Des communautés ca existe déjà, sur des iles je sais pas, je pense que oui. Sur des continents, ca existe ca c'est sur, et ca marche, plus ou moins bien. Mais le propre de l'homme est de faire des erreurs, je ne vois pas comment on pourrait espérer que tout se passe tout le temps bien.

L'idée de faire ca sur une île c'est extrême, tu pourras pas t'isoler plus que ca. C'est donc très risqué. Si tu veux que cette aventure dure plusieurs années, je pense qu'il vaut mieux tester le grouper pendant genre une année. Il est impossible de prédire comment ca se passera, il faut le vivre pour le comprendre.

J'ai passé cet été, un mois avec 3 autres personnes dans une R5, c'est encore plus restreint. Enfin, on passait pas notre vie dans la R5, mais 12 000bornes en 3 semaines, ca fait quand meme pas rien. Je suis quelqu'un d'assez indépendant, donc c'est un cas particulier, mais je ne suis pas seul à avoir un caractère comme ca. Bref, le bonheur des fois pendant ce voyage, c'était bien d'être seul, complètement seul, libre.

Tout ceci n'est qu'un point de vu personnel, on pourrait lister tous les risques pris dans une aventure comme ca, mais elle n'aura plus d'intêret. C'est aussi la notion de risque qui la rend intéressante, excitante. Et puis en fait non, c'est impossible de lister tous les risques, ils ne sont meme pas connus; avec des " et si " on pourrait refaire le monde...

Oui, c'est une fuite, et alors ? Quelle est plus grande faiblesse; subir ou fuir ?

Oui je veux faire changer mon monde, mais je ne suis pas dupe, je ne ferais pas tourner la planète dans l'autre sens. J'ai le seul pouvoir de revendiquer mes idées et de me battre, parce qu'il n'y a rien de pire que l'inaction, mais je n'ai absolument aucun pouvoir contre ceux qui dirigent notre société. Ne me parlez pas de politique, je ne pensais pas aux chefs d'états en parlant de ces hommes.

Pour ma part, j'ai d'autre projets, je préfère bouger, il y a trop de choses a voir sur terre pour que je reste au meme endroit trop longtemps. Mais ca me plairait de tester, quelques années, dans 10 ou 15 ans :blush:

A ce propos, je ne pense pas que vous soyez forcé de vous couper de la technologie, au contraire. Les hommes ont découverts trop de truc géniaux, ce serait dommage de s'en priver. Pour moi, l'idée de la communauté est de couper les ponts avec la société, pas avec la technologies. Je crois que c'est la technologies qui fait avancer les civilisation, entre autre, je ne suis pas du genre à les renier. Si je fais ca, je serais le premier a mettre plein de panneaux solaires thermiques et d'avoir des ballons d'eau chaude énorme pour prendre des énormes douches brulantes pendant 4h en plein hivers, c'est trop d'la balle !

Je serais le premier à installer des panneaux PV pour mettre du son et des lumières et faites fiesta comme pas permis, en plus on pourra mettre le son a donf hahaha.

Ce que je veux dire, c'est que l'homme a toujours avancé avec la technique, tu en parle toi même d'ailleurs : cuisiner, agriculteur, sourcier, médecin, navigateur, pêcheur, chasseur.

Certes après l'idée de simplicité est remise en cause, mais en même temps, je trouve ca plus facile d'installer de bon système de récupération et de filtrage des eaux usées, que d'avoir un sourcier et creuser des puits.

En tout cas ca m'interesse votre truc, j'aimerai bien savoir comment ca va évoluer.

A+

Modifié par sbe3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hcgaia Membre 7 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J ` avais eu ce projet il y a plusieurs annees......Une ile deserte sous les tropiques.

Vivre en Robinson, sans confort ,est quasiment impossible. Ou alors dans des conditions de vie de bagnard et tres miserables

Je vis actuellement en republique dominicaine ou il y a encore des gens tres pauvres, encore plus a Haiti qui est a cote, et ils vivent dans des conditions de misere totale.

Il est necessaire d`avoir un minimum de confort:

-pour cuisiner, du sel, du poivre, de l`huile, du vinaigre, un frigidaire, ce qui suppose d`avoir de l`electricite.......quant aux fourneaux, faut il allumer un feu de bois tous les jours ? ou disposer d`une cuisiniere electrique ou a gaz?

-pour vivre, il faut de l`eau potable...l`eau de pluie est aussi polluee...il faut etre habitue. Et des bacs plastique pour conserver l`eau, parce que les callebasses....galere

-l`internet, impossible de s`en passer, alors ou acheter les pieces de rechange pour les ordis?

-Pour construire les logements, il faut des outils, des clous, des fils electriques..etc

-il faut amener des poulets, des cochons, des vaches pour le lait....lorsque vous allez tuer le cochon, il faut un congelateur, sinon la viande va pourrir.Et , avec les intestins et la panse, savoir faire des andouillettes, avec le sang, du boudin....etc

-il faut pouvoir acheter des medicaments, ne serait ce que de l`aspirine pour calmer une rage de dents

-il faut traiter les ordures et dechets de toute sorte

-il faut des sanitaires avec fosse septique a 3 bacs....donc, parpaings, tuyaux pvc...etc

-il faut avoir la capacite de travailler sous le soleil....j`ai essaye...c`est tres dur !

j`arrete la liste car elle est tres longue.

J`avais aussi le desir de fuir une societe sans interet.

J`ai donc choisi de m`installer en republique dominicaine, une solution intermediaire

Je me suis installe dans un village de pecheurs qui, horreur, est devenu une station balneaire...en y participant moi meme puisque j`y ai realise un projet immobilier...apres avoir passe 3 ans a faire de la peche sous marine

Actuellement, je songe a acheter un grand terrain isole en bord de mer, ce qui est encore possible ici. Et encore plus a Haiti.

Essayer de vivre au maximum en autarcie, tout en sachant que, meme avec un generateur, il faut pouvoir acheter du gasoil.....et que pour construire, il faut des parpaings et du ciment. Sinon, avec des palmes et du bois, il faut pratiquement reconstruire tous les ans a cause du pourissement du a l`humidite.

Mais l`autarcie, c`est la peche, l`elevage, l`agriculture...et la possibilte de beneficier du confort moderne tout en restant a l`ecart du systeme et de la societe

Jacques Brel s`etait retire a Tahiti....mais il avait un helicoptere....

Si certains sont interesses par ce projet, je suis disponible pour en discuter.

Je ne souhaite evidemment pas decourager l`auteur du topic.

Toutefois, j`espere que mon experience l`aidera a mieux affronter les realites d`un tel projet.

Modifié par hcgaia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pologomez Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

salut clement,

moi c'est paul et je suis parti de france il y a environ 4 ans pour m'installer sur une ile, pas déserte, et en grece en plus. la saison je bosse dans un centre de relaxation et l'hiver je pars voyager quelques mois ici et la dans le monde. je trouve ton idée vraiment super et pleine de bonne intention et te souhaite vraiment de la mener a bien...

De mon experience, je pense que c'est tres important de voyager, je parle pas d'aller au club med 2 semaine à djerba, mais plutot de prendre ton sac etc... bien sur ce n'est que mon point de vue.

j'ai quitté la france aussi à cause des de cettes vies routines, boulangerie, la meme rue tout les jours etc... et suis venu m'installer ici. et au cours de certains voyages, l'inde en trautre, j'ai finalement découvert que il y a les gens qui veulent partir, se couper de tout car ils sont haineux de toute cette socitété et de ces regles et que ces personnes vivent, en efftet couper de tout, parfois meme tout seul dans des endroits super!! alors le fait de vivre par soi meme, d'un peu de culture, de peche, une petite maison en bois est tout a fait possible et meme très agréable, pas du tout utopique, tu peux vivre sans argent c'est sur, pas de problème pour ca !

Et puis il y a aussi des gens qui gens qui partent comme ça se couper de tout, parfois mediter pendant tres longtemps seul au milieu de nul part... mais ceux la ne ressentent pas de haine envers le monde "civilisé", mais partent juste a la quete, recherche d'eux meme et c'est la la plus grande difference.

Alors pour conclure, je pense que ton idée est très belle, mais le point et j'en suis convaincu est de partir dans un certain état d'esprit et de partir sans rancune et sans haine pour se que tu vas quitter! C'est très important de ne pas fuir mais de partir vers des horizons nouveaux le coeur apaisé et serein, ton voyage et peut etre la vie et communauté que tu vas fonder dependra de ça .

A oui aussi un petit conseil qui peut etre vraiment sympa, essaye pourquoi pas de partir avec des gens du monde entier, ton experience n'en sera que plus riche et merveilleuse.

Et YES prend des instrument de musique car c'est toujours mieux sur un petit air de guitar et de darbouka...

Bref j'espère ne pas t'avoir trop ennuyé et que mon post te servira a quelque chose, en tout cas je te souhaite tout le bonheur que tu mérites et que ton ciel sera toujours bleu...

A bientôt peut-être, le hasard fait bien les choses souvent, meme si je crois pas au hasard lol mais j'ai pas trouvé d'autre expression, j'oublie parfois mon français...

ciao amigo!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
arno59 Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut Shunzen,

Ecoute je trouve ton idée parfaitement réalisable également et j'en ai moi meme deja révé.

Je voudrais savoir ou en est ton idée depuis maint un an ?

J'ai pas mal d'idée à ce sujet et j'aimerai bien pouvoir echanger avec toi.

J'attends avec impatience ta réponse.

bye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mariearcelor Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 47ans
Posté(e)

tres bonne philosophie de la vie bon courage à toi c est quelque chose que j aurai aimais faire si j etais plus jeune j envisage d aller en tanzanie pour l ascenssion du kilimanjaro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phileas Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Ceci n'est pas une plaisanterie. Il s'agit d'un projet bien réfléchi depuis plusieurs années. En conséquence, je prierai ceux qui seraient tentés de se moquer ou de polluer cet espace de s'abstenir.

Je recherche des personnes de tout âge qui seraient tentées de partir (avec moi si possible) sur une île déserte que nous aurions au préalable acheté afin d'y fonder une communauté relativement restreinte (une tribu, un groupe, un clan, appelez ça comme vous voulez). Il va de soit que ce projet ne pourra se concrétiser que dans plusieurs années, le temps de former un groupe suffisamment solidaire et préparé pour, et d'acquérir l'île après avoir réuni les fonds.

Quelques remarques s'imposent déjà :

1) Il ne s'agit pas d'un voyage organisé, je parle bien d'une installation durable sur une île déserte afin d'y rester le plus longtemps possible. évidemment, le projet parait fou mais il est réalisable.

2) Je recherche des personnes extrêmement motivées, qui ne prennent pas ce sujet à la légère, comme un rêve inaccessible, comme une utopie romanesque.

3) Par communauté relativement restreinte, j'entends grosso modo entre dix et vingt individus.

4) Vous pensez que trouver une île déserte est impossible? En 10 minutes j'ai trouvé pas moins de dix îles dont la taille varie de 2 a 30 acres (L'acre est une unité de mesure utilisée par les anglo-saxons. 1 acre = 4 046,85642 m2) pour moins de 300 000 dollars aux quatre coins du globe. Divisée par dix, le rêve est totalement réalisable,

Pourquoi fonder une communauté loin de la civilisation ? Je sais que ça peut paraitre gros mais on le dit souvent qui ne tente rien n'a rien, certains diront que c'est de la folie et peut être je l'espère d'autres y réfléchiront. En tout cas moi c'est tout réfléchi. Je ne souhaite pas passer ma vie dans cette société de stress, de consommation et de tentation. Beaucoup de critiques m'ont été faites quant à ma lâcheté de ne pas affronter la réalité. Personnellement affronter une réalité qui consiste à prendre sa petite voiture le matin, travailler derrière son petit bureau, s'énerver dans les bouchons en rentrant, subir les cris, la pollution, le froid, aller faire ses petites courses avec son petit caddie, se poser devant sa petite télé avec sa petite télécommande et son petit esquimau, sortir le samedi soir parce que dimanche c'est jour de repos, bref faire tout comme tout le monde, je dis stop! Je sais que ma caricature est un peu simpliste mais ce que je veux dire, c'est que je veux pas mourir avant d'avoir connu cette expérience que je pense très enrichissante, quitte à rentrer au pays si elle n'est pas concluante. Il existe des iles encore désertes avec de l'eau de source, potentialité de culture, de pêche, de chasse...où est le problème, la santé, la misère? éa n'engage que moi.

Certains rêvent de devenir l'homme le plus fort, l'homme le plus riche, l'homme le plus célèbre ou encore l'homme le plus beau. Voilà plusieurs années que je rêve d'être libre. Je ne vous cache pas que je n'ai "que" 20 ans. J'ai toujours fait mes devoirs à l'école, j'ai eu mon petit bac, ma petite licence de droit. Mais désormais je sature. Les plus avisés diront que je ne suis qu'un pauvre enfant qui a vu sa candidature échouer à Koh Lanta, ou alors que je suis un excentrique qui a trop regardé le film « La Plage » , ou trop lu Robinson Crusoé,

Certes, le projet risque d'être long à mettre en ¿uvre alors il faudra toujours être soudé. Le seul moyen de vivre en paix en communauté et de toujours respecter chacun. Fonder une communauté sur une île déserte n'est pas seulement apprendre a vivre par ses propres moyens, de savoir pécher avec un bâton. La principale motivation de tous les participants doit être de s'assagir, apprendre a se connaitre, connaitre les autres, faire une réelle introspection et une auto analyse. C'est pourquoi il sera nécessaire d'apporter un maximum de livres de toute sorte : philosophie, psychologie, roman et encore bien d'autres. Il sera aussi indispensable d'apporter des instruments de musique en bref tout pour avoir une vraie vie de groupe avec beaucoup d'interactions,

Donc voila, qui aime cette idée et a envie de partager une des expérience les plus enrichissante de toute sa vie me suive.

Je me répète mais il faut du temps pour s'organiser, mais pour que ce projet soit réalisable il faut aussi être patient.

J'espère vous avoir motivé et pas seulement fait éclaté de rire ! ...Salut !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Burakokyay Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

Je m'appelle Burak je suis d'origine Turc.(je ne suis pas musulman)

J'ai 15 ans le jour de la Saint-Valentin, je suis en 3ieme je vais faire un bep, cap éleveur d'animaux

Depuis que je suis tout petit je rêve de vivre sur une il desert,j'adore la nature,

bon bref je te d'irais plus de truc si tu me mp

Je tien a te dire que je voudrais vraiment vivre cette aventure!

: Burak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
medra.d Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Et pourquoi pas?...mais vivre ainsi c'est recréer en plus petit ce qui existe déja et c'est voué au même destin avec les mêmes travers et les mêmes erreurs puisque vivre en communauté ainsi isolée c'est créer une société qui va elle aussi forcément évoluer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PsychoTheater Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Hy

Constatant qu'il y a des Posts en veux tu en voila depuis 3 ans sur le même sujet je vais faire court.

L'idée est intéressante, le projet complètement réalisable, psychologiquement pas simple sur le long terme mais pas impossible, bref beaucoup d'efforts seront demandé afin d'arriver a une autonomie alimentaire, écologique, mais aussi énergetique, il faut pas se voiler la face, le feux c'est bien mais ça rallonge pas l'espérance de vie sur du long terme au contraire, enfin plein de points a préparer minutieusement.

Alors voila je trouve ça génial d'y penser et de vouloir le faire, je partage d'ailleurs cette idée depuis des années mais j'aimerai discuter avec toi de ce projet de façon plus privée parce que la ça part dans tous les sens.

Donc si tu es intéressé il doit bien y avoir un moyen de se contacter sans etre obligé de balancer l'adresse mail en plein page ^^

Utopiquement

Chris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shunzen Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

J'ai bien fait de prendre 3 ans pour murir ce projet car du coup je l'ai abandonné. Fuir la société en se coupant brutalement du monde ne me semble plus être la meilleure solution au malaise social que je ressens depuis longtemps. Notre société est loiiiiiin d'être parfaite mais à mon avis elle serait de toute manière moins pire que celle qu'on pourrait recréer, même avec les plus grands efforts...

Modifié par yop!
Pas d'adresse mail publique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Unpassant Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 20ans
Posté(e)

Je soutiens ceux qui partent et j'aurais aimé partir avec eux mais bon,quand on est un gosse de 15 ans,ça va pas loin à moins qu'on y croit à 100%

Or moi je n'y crois qu'à 70% :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ennkhala Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

L'expression de charybde en sylla te correspond parfaitement, tu passes du révolté au ptit bourgeois en trois ans, je n'ose imaginer ce qu'aurait pu donner une communauté créée par toi !

Certes l'idée de l'île déserte est une idée folle mais aujourd'hui la civilisation n'existerait pas si quelques téméraires n'avaient pas osé pour les autres. Sans doute est-ce la peur distillée en France quotidiennement au compte-gouttes qui t'a fait changer d'avis ou alors est-ce le conformisme qui t'a gagné ?

De toute façon, avant d'avoir commencé, ta vie est déjà une ratée. Quel dommage. Sache qu'on ne peut se trouver qu'avec les trois formes d'intelligence: celle du cœur, celle de l'esprit et celle de l'âme. A ton âge, on commence tout juste à remplir son panier. On peut résoudre bien des problèmes en les fuyant, contrairement à l'adage populaire typiquement français, car c'est en fuyant les problèmes de la France que j'ai découvert mon petit paradis en Bulgarie.

Comme le disait "le gros dur", la vie est difficile et l'Etat présent cependant, j'ai acheté une maison de briques et de pierrres pour très peu d'argent (environ 5000 euros), et nous avons grand plaisir à la retaper d'autant que les matériaux écologiques (bois, chaux, pierres, sable, graviers, briques et tuiles en terre cuite, etc) sont à des prix dérisoires (3.50 euros les 25 kg de chaux !), j'ai un grand terrain (4000m2) sur lequel j'ai pu planter un beau verger, j'élève quelques animaux pour me nourrir (cochons, poules, chèvres, lapins...) et mes amis chiens qui me créent tant de problèmes en France (Rottweiller) gambadent ici en toute liberté. Il est très facile de créer un commerce avec peu d'argent, on peut choisir d'être paysan, vigneron, fermier, ici les chevaux de trait sont encore une réalité quotidienne. Je ne parle pas de vivre au passé mais sereinement, comme on veut, si tu veux vivre à cent à l'heure, tu peux trouver des BMW pour 2000 euros en très bon état, créer sans trop de problème un bar pour les jeunes ou t'installer en bord de mer où tout a été prévu pour les jeunes qui veulent vivre vite et frimer un peu. Si tu préfères la vie douce et tranquille d'une petite ville, elles fourmillent ici, tu pourras y créer toutes sortes de magasins, les commerces sont en plein expansion, elles ne sont pas surpeuplées, criardes ni bourgeoises. Tu voudrais vivre en solitaire ? Beaucoup de villages n'ont parfois plus qu'une dizaine d'habitants et seul le cheval et la carriole permettent d'en sortir l'hiver, alors en matière de liberté c'est déjà pas si mal dans ce monde.

En France, on utilise souvent le terme "forces de l'ordre" rien qu'à l'entendre il fait peur, c'est aussi pour fuir cette peur que je me suis retrouvée ici, la police est vraiment là pour aider et conseiller comme ce devrait être son rôle pas pour verbaliser à outrance, dans notre village, en une année nous l'avons vue deux fois dont une à la terrasse du café. L'administration est un peu chiante ce qui ne change guère de la France mais au contraire de la France, on peut s'arranger, s'expliquer et on vous prend pas de haut, voilà pour les bons côtés. Mais le paradis c'est au ciel pas sur terre, partout y compris sur une île déserte il y aura des inconvénients auxquels il faudra pallier d'une façon ou d'une autre et ici comme ailleurs nous trouvons des inconvénients: difficulté de la langue, différences nettes de culture à intégrer, la nourriture qui ne nous convient pas, la paresse des gens en général fait qu'il est difficile de trouver des travailleurs quand on les paye alors bénévoles ça c'est de l'utopie ! Le climat extrêmement rude, avec des variations brutales passant de +40° en été à -20° en hiver (il peut faire 30° le 5 octobre et neiger le 10 novembre) Ici il ne faut pas espérer une assistante sociale, il faut savoir se débrouiller, la dépression chronique ne fait pas partie des us et coutumes bulgares, la rudesse de la terre équivaut à la rudesse des gens dans leur parler et leurs actions: têtus comme leurs mulets, imbus de leur savoir ils ont du mal à intégrer le partage et l'apprentissage, mais avec un peu de patience, on arrive à attraper quelques beaux spécimens (lol)

A ton âge on devrait mordre la vie à pleines dents et pas tenir un discours petit bourgeois qui dit "oh finalement on est bien chez nous", ne laisse pas les esprits conformistes nuire à tes capacités de rêve, ta première idée était grandiose, mais il faut un sacré bagage pour la mettre en route et une passion inébranlable. Or peut-être est-ce dû à ta jeunesse, tu sembles très influençable aux "qu'en dira-t-on" (voir ton premier post), ici on s'en fout complètement, pourquoi ne viendrais-tu pas t'en rendre compte par toi même ? Pourquoi ne pas chercher une vie meilleure ailleurs?

Personnellement je me fous complètement qu'on me traite de lâche parce que j'ai voulu fuir les factures, la peur du gendarme placé à tous les coins de rue, les donneurs de leçons de morale, les loyers exorbitants, la violence d'une société dont on voit sur les forums qu'au bout de quinze topics les français commencent déjà à s'insulter, d'une vie menée par l'argent uniquement, j'ai voulu fuir aussi un peuple condescendant qui claironne à tous vas qu'il n'y a pas mieux qu'en France, un peuple qui paye des impôts pour mener des guerres à l'autre bout du monde, un peuple qui a le culot de parler des autres pays alors qu'il a toujours eu le cul vissé sur sa chaise devant son ordinateur dans sa petite ville, d'un peuple qui ne parle même pas correctement sa propre langue et qui n'a pas pour qualité la remise en question. Bien sûr, tous les peuples du monde ont des défauts mais après avoir beaucoup voyagé, je dois avouer que les français obtiennent la première place dans cette matière. Alors qu'on me prenne pour un lâche n'a aucune espèce d'importance parce qu'ici j'ai trouvé ma paix et s'il te reste un peu de ta passion première, pourquoi ne pas venir voir de toi même, nous serons heureux de t'aider, viens déjà passer quelques vacances chez nous: :spam:

Bien sûr cette annonce est valable pour tous ceux qui ont envie de fuir une vie pesante ou pour quelques semaines de s'évader en rendant service aux autres (chose oubliée depuis trop longtemps en France). Alors à tous je souhaite bonnes vacances en Bulgarie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Il n'est pas nécessaire d'aller mettre sa vie en danger sur une île déserte pour s'isoler de la société.

La Lozère, la Creuse, l'Ariège, l'Ardèche... ça devrait suffire.

Une fois j'avais vu un reportage où dans les Cévennes un homme vit dans une yourte de type ouzbek, et je crois qu'il ne bouge pas vraiment, il ne paie pas d'impôts puisque ce genre de maison n'est pas reconnu et pour manger il se démerde...

Personnellement, je pense que travailler "normalement" est moins pire que la moins pire expérience utopiste (ou dystopiste) que l'on pourrait imaginer ...

Au début tu topic, tu parlais de consommation, mais je ne pense pas que quiconque t'oblige à consommer.

La consommation n'est pas, dans notre société, une obligation despotique. Alors évidemment, on nous incite à consommer, tout le temps. Mais notre esprit critique doit limiter les ardeurs du consumérisme. Et puis consommer, si tu consommes de façon pertinente, ce n'est pas "si mal" de consommer parfois.

A tous ceux qui rêvent d'utopies sur des îles désertes, je vous conseille un truc mille fois moins dangereux, mille fois moins coûteux.... mais en contrepartie, il faut aimer un minimum la religion et faire des concessions.

Si vous voulez échapper au train de vie habituel du citoyen lambda, allez vivre dans un monastère !!

Il y a des monastères où les moines (ou les soeurs, oui un bémol : hommes et femmes sont séparés...) cultivent leur propre jardin, vivent en autarcie et sont écartés du stress.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
crokey Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Moi aussi je veux faire ça. Partir m'exiler loin de la technologie avec un groupe et vivre comme un indigène préhistorique avec un groupe d'environ 10-20 personnes. Fabriquer des cabanes ou des huttes, chasser, cueillir, pêcher, fabriquer des vêtements en fourrure, en peau, cuir, mouler des pots, des vases, des jarres, des mortiers pilons (pour fabriquer des infusions, des petits soins à partir de plantes et tout). Pareil pour les soins hygiéniques comme pour fabriquer du savon ou des trucs du genre. C'est indispensable, mais je ne sais pas si en France la flore permettrait de fabriquer des merveilles de ce genre... Bien évidemment, pour commencer, il faut partir avec une certaine quantité de matériel, afin d'assurer notre survie, mais je compte bien me délesté de la technologie jusqu'à ne plus rien avoir la concernant, au fil que le temps passera dans le projet établit.

En France ou ailleurs ?! ça je sais pas vraiment...

La France ce serait plus simple étant donner que j'habite ici (au moins pour les premières aventures). Mais ce qu'il me manque, c'est des compagnons qui souhaiterais vivre ces aventures. Et étant donner que je ne connais personne dans ma ville (j'ai lâcher tout le monde), je suis obliger d'avoir recours à internet pour dialoguer et rencontrer des gens. Evidemment, il serait préférable que ces fameux compagnons, aient certaines compétences, particulièrement en: médecine, survie, chasse, filtration de l'eau, botanique, voir autres...

Bien entendu, je prend les "non qualifiés" aussi, étant donner que moi même, je n'y connais pas grand chose, voir même rien du tout... shrunkface.gif

L'important c'est de ne pas être seul, d'avoir de l'aide, et par dessus tout, j'attendrais d'avoir des gens sur qui compter. On survie pas avec des mecs lambda de la société actuelle (du genre: chacun pour sa tronche). Non il faut que le projet, soit aussi solide que les gens qui le mettent en place. Il faut savoir se montrer déterminé et responsable.

Je ne compte pas mettre le moindre centime ou euro dans ce projet pour le moment. Je compte faire ça à l'arrache car évidemment, si dès le départ on ne compte que sur la thune pour nous aider, c'est qu'on est déjà mal parti pour vivre sans technologie. Mon projet, n'ayant pas pour but de vivre simplement en autarcie ou de devenir écolo, mais bel et bien de retourner vivre dans la nature, quasiment comme les indigènes d'Amazonie (si on oublie le faible recours au matériel moderne, un peu comme robinson en clair ^^).

Donc voilà, mon annonce est postée, je pense avoir été assez clair dans mes recommandations. Donc perso, j'habite à Cambrai dans le nord de la France, donc j'espère surtout trouver des gens de mon coin, autrement, dit, pas trop loin de chez moi non plus.

PS: En clair, j'aurais compter vivre en semi-nomade, car le but est de retourner dans la nature comme nos ancêtres, sauf que "le petit extra", sera aussi d'explorer les environs ou nous serons, afin de profiter de la vie, de la faune et de la flore. Au moins, si on revient en vie, on pourra dire que non seulement nous en aurons fait beaucoup pour notre survie, mais nous aurons vu aussi de belles choses. (Des cavernes naturelles, grottes, cavernes de cristal, fleuve, rapides, etc...)

Donc en clair, faut tout faire à partir de la nature, seulement au début ou nous aurions un peu de matériel pour nous aider. Qui est partant ?

(Si je dois aller jusqu'à vous expliquer en détail ce comment j'imagine le déroulement du projet, alors je vous expliquerais, il suffit de demander, pareil si vous souhaitez avoir une liste des éventuelles choses à prendre, je vous transmettrais une listes des plus complètes possible, que j'aurais pris attentivement et soigneusement de faire moi même)

Je vous remercie d'avance pour toutes vos réponses, bonnes ou mauvaises.

Modifié par crokey

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Riposte
Invité Riposte Invités 0 message
Posté(e)

Il est intéressant de noter plusieurs problématiques dans cette volonté d'expérience coloniale. J'appelle ça ainsi, car faire le parallèle avec le Mayflower est tentant : une petite troupes d'hommes et femmes, motivés de s'éloigner de l'instabilité européenne (l'oppression religieuse en moins cela dit).

Premier problème : s'installer avec 20 personnes, ou le danger de la consanguinité et de l'inceste.

Fonder une nouvelle société destinée à exister plus longtemps qu'une vie humaine sur une île à 20 personnes pose immédiatement le problème des rapports sexuels entre personnes. Même si une première génération née sur l'île pourrait échapper à ce problème dans un premier temps, la deuxième ou la troisième risque fort de se voir dans l'obligation d'avoir des rapports incestueux en raison de la trop faible population présente. Pour cette raison, le danger de maladies inhérente à la consanguinité demande une solution migratoire à long terme et adaptée à la fois pour conserver une faible population, tout en évitant soigneusement ce danger.

Second problème : l'île paradisiaque ou un climat breton ?

Là aussi, le choix est important pour la survie tant à court qu'à long terme : choisir les lieux (avec les moyens technologiques dont nous disposons) pour évaluer la pluviométrie (pas de pluie = pas de bouffe d'origine agricole et peu (ou pas) d'eau douce) et le climat de l'île sur une année. Effectivement, il est préférable de choisir un climat tempéré avec une pluviométrie suffisante pour créer une agriculture de base, que de vivre sur une île paradisiaque (mais qui n'offre rien pour survivre à côté !). Avoir dans ses rangs quelques personnes ayant la main verte est loin d'être inutile.

Troisième problème : la loi, l'ordre et la paix sociale

Toute société, petite ou grande, archaïque ou moderne, a ses codes de loi. Sans un code de loi approuvé par toutes et tous avant le voyage colonial, le désordre est un danger pour la survie du groupe : le code doit à la fois être adapté aux besoins de la colonie sur l'île, mais aussi défendre une morale destinée à protéger les uns des autres et qui sera appliqué dans les premières années avec rigueur pour que ce dernier soit bien acquis par les colons.

Il faut penser à la paix sociale également : on l'obtient grâce au travail certes ("fabriquer la masure en bois et l'entretenir, sans compter qu'il faut aller fabriquer un pont de l'aut' côté du village, on n'a pas tellement le temps de s'engueuler") mais aussi avec un minimum de distraction collective. Un repas de fête, de la musique, des jeux, etc... Ont cette utilité. Ne pas sous-estimer le besoin de distraction des gens. biggrin.gif

Une fois ces problèmes réglés, vous pouvez y aller ! Bonne chance et surtout beaucoup de courage ! hi.gifbiggrin.gif

Modifié par Riposte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
crokey Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Bien sur qu'il faut des lois, de la distraction pour se détendre, et des hommes ayant la main verte. Mais je me dis. Sur tout les gens que je pourrais emmener avec moi, certains pourraient très bien avoir quelques idées à proposer, pour aider.

Une organisation quotidienne est aussi obligatoire du genre: Entretenir les huttes et les cabanes, d'autre doivent pendant ce temps là, préparer de la nourriture, d'autres doivent entretenir les champs d'agricultures, d'autres doivent chasser, d'autres doivent trouver de l'eau et la purifié, d'autres doivent explorer pour trouver de nouveaux lieux et envisager de nouvelles possibilité. Voilà comment je vois le déroulement de mon projet. Un vrai travail d'équipe non ?

Et même des gens non qualifié pour tel ou telle chose, ne sont pas forcément démunis d'idées. Et même avoir des idées niveau culture et tout, peut être très bénéfique pour avancer dans l'aventure. Il faut surtout des gens déterminé en fait. Par exemple; Avoir un médecin avec nous qui ne tiendra pas le coup, n'aura pas servi à grand chose... Il se sera surtout servi à lui même, en sachant qu'il était plus apte à renoncer qu'à continuer.

Donc pour le commencement de ce projet, le but serait tout d'abord de se rencontrer entre nous, en discuter, et si ça marche pour tout le monde, on cherche l'endroit, et une fois le lieu trouvé, établir un petit camp. Dans ce cas, soit nous allons tous devoir nous mettre à fabriquer des abris avec du bois, de la paille, de la chaume etc, et ensuite y rester un certain temps, pour tenter une première expérience de survie, voir même, pour améliorer notre lieu d'habitation. Par exemple, fabriquer des outils, des récipients, des meubles, lits et hamacs. Trouver des moyens quoi ! ^^

Mais avant tout il faut construire des abris sur, pour s'assurer de pouvoir passer la nuit sans trop de difficultés, voir même, sans prendre le risque d'en crever.

Donc pour le premier objectif sur le lieu dit:

- Il faut faire un abri bien cloisonné (pour le froid et la pluie),

- assez grand (pour contenir assez de personnes),

- équipé d'un épais sol de paille (pour ne pas se geler le cul sur la terre qui peu s'avéré être très froide, surtout la nuit),

- et équipé d'une sorte de cheminée, au cas ou un feu de bois serait indispensable, bien qu'ensemble sous le même toit, la chaleur corporelle, peut aider à se maintenir dans une température honnête (du moins je l'espère).

Modifié par crokey

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rasibus Membre 4 080 messages
Forumeur alchimiste‚ 83ans
Posté(e)

Crokey, ton projet me plait beaucoup, et si j'étais plus jeune, je te proposerais ma participation.

Tu dis: En France, ce serait plus simple. Oui et non, car il faudrait trouver un espace que son propriétaire voudrait bien laisser à notre libre disposition....Ou alors, commencer par acheter cet espace. Pourquoi pas ? D'autres l'ont fait, après 1968. Je serais curieux de savoir ce qu'ils sont devenus. Car ça me parait complètement utopique de se couper pour toujours de la civilisation ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
crokey Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Acheter, c'est contribuer. Qu'est-ce qu'il nous dit pas qu'une fois le terrain acheté, l'état ne va pas encore en profiter pour nous faire raquer ? (des impôts ou une connerie du genre...).

Et si, on peut se couper de la civilisation, seulement si nos compagnons sont suffisamment fiable, pour que l'on puisse se passer de la civilisation moderne. Seulement, il faudra entre autre, accepter certaines lois de la nature comme cette fameuse chaîne alimentaire.

Par exemple: si un jours quelqu'un se fait dévorer par un animal, on ne pourra pas en vouloir à l'animal d'avoir dévorer notre ami. Il n'a fait que suivre son instinct. Si l'animal a peur ou est affamé, il est normal qu'il ait lui aussi, tenté de survivre dans ce milieu naturel.

D'ailleurs, ça me refait penser à un américain qui avait perdu ses parents (ou son père ou sa mère, je ne sais plus trop). Ces derniers, s'étaient apparemment fait dévoré par un ours, et l'enfant, aujourd'hui adulte, à dit qu'évidemment, il ne pouvait pas en vouloir à l'ours. C'est qu'un animal après tout, et il n'a fait que suivre le cycle de la vie.

Pareil pour nous autres humains, retourner dans la nature, c'est aussi s'estimer aussi animal que toutes les autres créature de notre planète. Bien évidemment, on se doit de garder quelques notions, qui font de nous, particulièrement des humains, comme: L'éducation, l'auto-éducation, les sentiments, la logique, et j'en passe.

Car si nous nous dispensons de ces choses, nous allons finir par nous entre-tuer. Et c'est pas du tout ce que je souhaite, je veux que ça n'arrive à personne, et à moi en parti.

Donc c'est vrai qu'il serait mieux d'acheter le terrain plutôt que de faire ça nous même comme des marginaux, mais l'état étant sournois, va surement trouver encore le moyen de nous extorquer nos bien. Je ne veux certainement pas continuer à contribuer, pour ceux qui seraient prêt à exterminer les "rêveurs" dans mon genre.

Cela dit, se projet n'est pas si mal quand on y pense bien, car on pourrait faire ce que personne n'a jamais fait, et peut-être même créer une communauté qui un de ces jours, pourra être ouvert à de plus en plus de monde. Pourquoi pas même, recréer un monde, ou le genre semi-primitif serait toléré. Car si la France sait si bien reconnaître "l'égalité" et "la fraternité", ils seront tout à fait capable de nous accepter. Car notre but, n'est pas de pourrir l'atmosphère, mais au contraire, redonner vie à un panel de choses ayant disparu. Car vivre dans la nature, c'est certes s'en servir (à son strict avantage), mais c'est aussi la protéger.

Je ne souhaite pas mener ce projet uniquement pour les rêveurs. Je compte bien aussi aider la nature à retrouver sa faune et sa flore d'antan. Car pour moi, détruire la nature, c'est aussi détruire notre planète, notre mère, celle qui nous a donner l'opportunité de vivre. Alors de mon point de vue, nous devons maintenant, et une bonne fois pour toute, lui renvoyer l’ascenseur. Car c'est pas dans 10 000 ans, quand notre planète sera morte, qu'il faudra s'inquiété.

Voyez aussi les amer-indiens qui se sont fait coloniser et massacrer sous prétextes en parti, qu'ils étaient inférieur. Alors que ces gens ne faisaient que protéger leur Terre, bien que certain d'entre eux, avaient à l'époque soit rendu les armes, soit baisser les bras pour rejoindre le monde technologique que nos "amis colons" avaient instauré sur leurs terres. Idem pour les indigènes d'Amazonie qui se font massacrer pour que l'état puisse obtenir des terres afin de fabriquer leurs maudites usines dégueulasse.

Bon assez pour le speech ^^

Mais voilà, je veux bien faire cette aventure, tenter de monter un projet certes à haut risques mais solide, mais je ne compte certainement pas collaborer avec des politiciens vicieux.

Modifié par crokey

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant