Sarkozy relance le travail dominical à Paris

LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Le volontariat, ça ne fonctionne pas en la matière.

Modifié par LooSHA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Je suis par conséquent pour la fermeture d'essayeur le dimanche.

Et les autres jours aussi

Ah, tu te révèles assez militariste finalement :smile2:

--

essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Toujours mieux que tes insultes à deux balles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Contre contre et archie contre pour le bien des salariés.

C'est un principe de précaution ?

éa se conçoit mais si on reste dans la crainte, ne va t'on pas finir dans un monde où des marquises pantouflardes refuseront toute évolution, rosissant comme une vieille pucelle qui aperçoit pour la première fois un phallus ? ;)

(ce qui décrit un peu la gauche d'aujourd'hui avec son embourgeoisement discret ...)

Ce principe de précaution me semble dépassé : on est loin de Zola, les salariés savent défendre leurs droits.

Je dis : OSONS et on verra après, c'est mon côté aventurier :smile2:

--

essayeur

Toujours mieux que tes insultes à deux balles.

Je ne pense pas t'avoir insultée mais tu m'as l'air bien émotive, ça se maïtrise les nerfs tu sais ;)

--

essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Osons le travail de nuit généralisé, et celui des enfants. Osons, ne nous cristallisons pas sur de soit-disant avantages acquis. Et cette durée du travail, quelle absurdité : c'est la marotte des fainéants et des parasites cloportisés, l'humain peut très bien travailler 70 heures par semaine, surtout s'il travaille tout les jours.

C'est facile en fait :smile2:

Je ne pense pas t'avoir insultée mais tu m'as l'air bien émotive, ça se maïtrise les nerfs tu sais ;)

Je pense que ça vient de ma "déliquescence morale".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Le volontariat, ça ne fonctionne pas en la matière.

n'importe quoi. ;)

j'ai moi même travailler dans deux types d'entreprises (completement différente) ou devait travailler le dimanche...le volontariat y a toute sa place.

Renseigne toi avant de parler de choses dont tu ne connais strictement rien. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Renseigne toi avant de parler de choses dont tu ne connais strictement rien. :smile2:

J'ai moi-même travaillé le dimanche par le passé, donc tu éviteras tes procès d'intention foireux hello.gif

Pour Gérard Filoche, inspecteur du travail, le retour du travail dominical généralisé relèverait du vandalisme social :

Il paraîtrait que c'est une question de " liberté " d'ouverture des commerces, pour ceux qui veulent " faire leurs courses ". Une question de " liberté " pour ceux qui veulenttravailler ce jour-là et " gagner plus ". Il paraît même que ce serait meilleur pour la consommation et l'emploi. Ce serait enfin une question de " nouveaux modes de vie modernes ".

Après avoir rétabli le travail de nuit et du dimanche pour les apprentis de quinze ans, Sarkozy veut supprimer un droit au " repos dominical " des salariés qui date de 1906 !

C'était le 13 juillet 1906 : après un siècle de débat, l'Assemblée nationale, à l'unanimité, votait le principe du repos dominical pour les travailleurs. Ce fut un accord national, entre toutes les composantes de la société. Le Code du travail affirma qu'il était " interdit d'occuper plus de six jours par semaine un même salarié ". (art. L 221-2 du Code du travail). Un système de dérogation fut construit.

Avec le temps, il a évolué et la loi de 1994 a fait passer, déjà, le nombre de trois dimanches autorisés d'ouverture, à cinq dimanches. Des dérogations ont été rendues possibles pour " les zones touristiques d'affluence exceptionnelles ou d'animation culturelle permanente dans les établissements qui mettent à la disposition du public des biens et des services destinés à faciliter son accueil ou ses activités de détente ou de loisirs, d'ordre sportif, récréatif ou culturel. " C'est déjà large et trop vague ! Tout Paris et la " Nationale 7" pourraient figurer dans cette définition.

(...)

Alors pourquoi étendre cela à des millions de salariés en plus, ceux pour lesquels l'activité ne l'exige pas ?

Pourquoi vendre des vêtements, des chaussures, des meubles, et autres produits non urgents, le dimanche alors qu'ils peuvent parfaitement être vendu dans la semaine. Pourquoi diminuer la qualité de vie de millions de salariés du commerce, et autres, alors que cela ne s'impose pas pour eux ? S'il y avait une vraie durée réelle du travail proche de la durée légale de 35 h pour tous et toutes, il serait possible de faire ces courses le vendredi après-midi, non ? Pourquoi déréglementer davantage la vie sociale dans une société qui connaît déjà des crises, des ruptures, des liens distendus, dans ses banlieues, dans son public populaire pauvre ? Car qui travaillera le dimanche dans les magasins, sinon une majorité écrasante de femmes et de jeunes précaires à bas salaires ? Qui " fera les courses ", sinon " les autres " ?

Ce ne sont pas les 7 millions de travailleurs pauvres qui achèteront, mais une partie d'entre eux, sûrement, qui seront obligés de travailler ce jour-là !

Certains sondages disent que " les Français sont favorables à l'ouverture des magasins le dimanche ", d'ailleurs, de justesse, à 53 %. Mais les mêmes sondages, lorsqu'ils interrogent les mêmes Français, pour leur demander s'ils veulent travailler le dimanche, constatent que 85 % d'entre eux y sont défavorables.

Volontaires, les salariés ?

Sarkozy nous dit que ce serait sur la " base du volontariat " des salariés. Foutaise absolue et il ment, il le sait : il n'existe pas de " liberté ", de volontariat en droit du travail, tous les salariés sont subordonnés juridiquement, et c'est l'employeur, seul, qui décide de qui travaille ou ne travaille pas le dimanche... C'est ainsi que déjà des milliers de vendeuses sont obligées de travailler le dimanche contre leur gré... L'accord des salariés ne figure pourtant pas au nombre des dérogations à la règle du repos dominical énumérées par le Code du travail et ne saurait constituer un fait justificatif.

Gagner plus ?

On nous dit que le travail du dimanche ferait " l'objet de contreparties " sous entendu d'un meilleur salaire, pour " ceux qui veulent gagner plus ". En vérité, rien n'est clair : le code du travail évoque " une majoration de salaire pour ce jour de travail exceptionnel, égal à la valeur d'un trentième de son traitement mensuel ou à la valeur d'une journée de travail si l'intéressé est payé à la journée " pour les " cinq " dimanches d'ouverture autorisés par arrêté du maire ou du Préfet... Mais de telles majorations ne sont nullement assurées ni par le Code, ni par des conventions collectives pour l'immense majorité des salariés concernés.

Les associations de petits commerçants sont toutes contre l'ouverture du dimanche, et elles ont raison : car seules les grandes surfaces ont intérêt à cette ouverture, et les petits commerces n'ont pas les reins assez solides pour ouvrir tous les dimanches.

(...)

Pourquoi remplacer la civilisation du loisir par celle du chariot ?

Sur le fond, rien n'oblige à infliger à quelques millions de salariés et à leurs familles un travail du dimanche qui n'est pas indispensable économiquement, ni socialement. Pourquoi risquer de fragiliser davantage les liens familiaux menacés dans nos banlieues ? Pourquoi tuer le moment de repos commun social qui existe ? Une société a besoin de temps commun, de moment de rencontre collectif, le dimanche reste une rare occasion de cohésion possible sans stress productif ni marchandising. Il est un temps irremplaçable pour la vie citoyenne, associative, culturelle, sportive, voire religieuse.

Il n'y a rien de " moderne " à supprimer cela pour de prétendus " nouveaux rythmes de vie " : ce serait un recul géant, une forme de vandalisme social aggravé.

>> http://www.legrandsoir.info/L-UMP-Sarkozy-...manche-par.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
J'ai moi-même travaillé le dimanche par le passé, donc tu éviteras tes procès d'intention foireux

le fait que tu ait travaillé le dimanche n'a aucun interet ici. Cela prouve bien que tu n'as pas compris (encore et toujours) la question posée. :smile2:

Le fait de rappeler que ce droit "au repos dominical" archaique date de 1906 prouve bien qu'on est encore à la masse; Comme si les belges étaient exploités. ;) ;) ;)

Enfin, on refera ce débat encore 100 fois, et les mêmes nous expliqueront que il ne faut pas travailler le dimanche mais que c'est quand même cool que le cinéma et les bars soient ouverts ce jour là.

Et aprés, les mêmes dénoncent l'hypocrisie des politiques... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

On parle de généralisation, pas que personne ne travaille le dimanche sarcastic.gif

Une fois de plus, le volontariat, ça n'existe pas, et les exemples étrangers ne prouvent pas qu'il s'agisse là d'un progrès.

Le but de Sarkozy, c'est de détricoter le programme du CNR et de tout les progrès sociaux acquis précédemment. Et en plus il dit le contraire (belle ode au CNR à Versailles), le petit Pinocchio. Le reste, c'est du blabla inutile.

Mais c'est bien, il a des alliés, appelés idiots utiles dans d'autres circonstances. Et toi tu vas juste te faire mal à la tête (sans parler des séquelles).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Et pour les étudiants, les week-ends sont les seuls jours où ils peuvent bosser, sans avoir à terminer à minuit (comme dans les restaus)

Donc j'aimerais bien que l'état légifère la dessus, histoire de protéger les salariés qui ne souhaitent pas travailler le dimanche et les jours fériés, mais histoire aussi de permettre aux étudiants de gagner un peu d'argent.

cent fois d'accord avec toi :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
On parle de généralisation, pas que personne ne travaille le dimanche

ha ben oui. Certains entreprises seulement auraient le droit d'exploiter leurs employés alors? ;)

t'es completement incohérente je te signale. Si tu veux etre prise au sérieux, tu devrais être pour la fermeture donc des entreprises ouvertes actuellement le dimanche, non? :sleep:

Une fois de plus, le volontariat, ça n'existe pas, et les exemples étrangers ne prouvent pas qu'il s'agisse là d'un progrès.

1- je suis la preuve vivante que le volontariat existe, je choisis les dimanches que j'ai envie de faire quand j'ai envie d'en faire. Car financierement, c'est un apport non négligeable. Sans ça, je n'aurais pas pu me payer 3 de mes années d'études. Je repete, essaie de te renseigner avant de dire n'importe quoi dans un domaine qui t'es étranger. ;)

2- Pour les étrangers ça prouve surtout que ce n'est pas "PAS UN PROGRES" pour l'instant. :sleep:

cent fois d'accord avec toi :smile2:

les petits comportements bourgeois style loosha qui ont le temps de sortir en semaine pour faire leur course, prendre des verres, acheter des fringues etc...pensent être les seuls en France et se foutent completement des gens qui bossent en semaine et n'ont de temps libre SEULEMENT le week end. ;) Il est là le probleme (finalement qu'est ce qu'elle en a foutre elle des étudiants? ;) ).

Modifié par Bob Razowski

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
ha ben oui. Certains entreprises seulement auraient le droit d'exploiter leurs employés alors? :smile2:

t'es completement incohérente je te signale. Si tu veux etre prise au sérieux, tu devrais être pour la fermeture donc des entreprises ouvertes actuellement le dimanche, non? ;)

Renseigne-toi sur l'histoire du travail dominical, et tu sauras qu'il y a des exceptions (entreprise ne pouvant s'arrêter de tourner, hôpitaux, théâtres et cinéma, transports, etc). Mais étudier l'Histoire ça fait mal à la tête.

1- je suis la preuve vivante que le volontariat existe, je choisis les dimanches que j'ai envie de faire quand j'ai envie d'en faire. Car financierement, c'est un apport non négligeable. Sans ça, je n'aurais pas pu me payer 3 de mes années d'études. Je repete, essaie de te renseigner avant de dire n'importe quoi dans un domaine qui t'es étranger. ;)

Ce n'est pas parce que toit tu as le choix que ça signifie que tout le monde aura le choix si jamais c'était généralisé.

les petits comportements bourgeois style loosha qui ont le temps de sortir en semaine pour faire leur course, prendre des verres, acheter des fringues etc

nasyounz.gif

Malheureusement, on assiste depuis les années 1980, au développement de groupes de pressions financiers, commerciaux ou industriels, avides de main-d'¿uvre peu onéreuse et toujours disponible, souhaitant grandement l'abrogation de la loi de 1906. Outre la rentabilité économique et l'augmentation des emplois, les arguments invoqués détournent les arguments familiaux de 1906 : cela répondrait à une demande des consommateurs de faire leurs courses et activités culturelles le dimanche. En 1989, un rapport du Conseil Economique et Social a cependant détruit un à un ces arguments en affirmant qu'au contraire cela entraînerait la destruction du commerce de proximité, l'affaiblissement financier des fournisseurs, le développement du consumérisme et par-dessus tout, l'exclusion familiale et sociale des employés travaillant le dimanche. Une circulaire ministérielle en 1994 rappellera encore « ce principe fondamental du repos dominical [¿] Le respect de cette réglementation constitue à la fois une règle protectrice des salariés et une condition du maintien de l'égalité entre commerçants ».

>> http://fecfocommerce.over-blog.com/article-5209127.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Le volontariat n'existe pas les futurs contrats inclueront une clause qui détournera le travail dominical,celà c'est déjà vu avec le travail de nuit.Les salaires seront toujours au plus bas pour inciter le travail le dimanche.Sarko éssaye de rogner les acquis pour avoir un systéme toujours plus libéral dont on vois aujourd'hui les résultats extrémement négatif (USA).Parfois même, les parents isolés seront mis dans la situation de devoir travailler le dimanche pour préserver leur métier et son évolution, avec la conséquence que l'on imagine sur la garde de leurs enfants : devront-ils dépenser la majeure partie de leur rémunération bonifiée (lorsqu'ils l'auront obtenue) pour rémunérer leur assistante maternelle ? Il est difficile d'entrevoir, dans les situations de ce genre, un réel progrès social.

Pour le reste La loi de 1906 a réussi à établir un équilibre juste entre les nécessités légitimes d'ouverture le dimanche (les services de santé, les commerces alimentaires, les marchés, etc.) et l'organisation de la société.

Il faut un équilibre,celui de la France qui travaille et qui gagne, mais aussi de la France des bénévoles, des balades en forêts, des rires en famille, du verre de blanc sur le comptoir, de la diversité des couleurs et des senteurs sur les marchés.......Face aux tenants d'un monde transformé en une immense galerie marchande aseptisée, où la culture est en tête de gondole, la nourriture en fast-food, la pensée code barrée, le salarié aux horaires décalés, la caissière sous-payée, la famille explosée.

Stop a la Sarkonerie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Je suis POUR les ouvertures de magasin le Dimanche, il faut que les plus fainéants cessent d'interdire aux autres de travailler.

--

essayeur

Seul une minorité travaillerons (de gré ou de force) pour que certains aillent glander dans les centres commerciaux et continuer leur frénésie d'achat du n'importe quoi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Pense tu que l'achat du dimache viendra en plus de celui de la semaine ? NAN.

Une grande majorité n'achetera pas en semaine ce qu'il achette le dimanche c'est donc une idée a la con.

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
les salariés savent défendre leurs droits.

Je dis : OSONS et on verra après, c'est mon côté aventurier :smile2:

--

essayeur

--

essayeur

Non dans la grande distribution, les salariés sont exploités, même les cadres, les rares fois qu'ils se défendent ils se font limite descendre par les consommateurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Pens etu que l'achat du dimache viendra en plus de celui de la semaine ? NAN.

Une grande majorité n'achetera pas en semaine ce qu'il achette le dimanche c'est donc une idée a la con.

Clair les gens ont toujours les mêmes salaires, cette ouverture ne créée pas de valeurs ajoutés (une des basesde l'économie et du développement de la croissance pour les néophytes ) et en plus va bouffer l'industrie du loisir (cinéma, restaurants, parcs d'attraction, ...) et celle de la culture plus le brisage de ce rendez vous commun pour la majorité

Moi j'ai travaillé dans un cinéma pendant plus d'un an, et je peux dire que voir les amis et familles c'est plus dur car quand tu es en repos eux travaillent mais là c'était un choix de vie, ne l'imposer pas pour des débilités consommatrices ( vrai but et non celui de travailler)

Enfin, on refera ce débat encore 100 fois, et les mêmes nous expliqueront que il ne faut pas travailler le dimanche mais que c'est quand même cool que le cinéma et les bars soient ouverts ce jour là.

Et aprés, les mêmes dénoncent l'hypocrisie des politiques... :smile2:

C'est l'industrie du loisirs et ceux qui viennent la dedans sont au courant, ceux là vivent par ceux qui travaillent avec des horaires précis et permettent de se retrouver en amis en familles, ils le savent et souvent en sont fiers

Modifié par cheuwing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Le volontariat n'existe pas les futurs contrats inclueront une clause qui détournera le travail dominical,celà c'est déjà vu avec le travail de nuit.Les salaires seront toujours au plus bas pour inciter le travail le dimanche.Sarko éssaye de rogner les acquis pour avoir un systéme toujours plus libéral dont on vois aujourd'hui les résultats extrémement négatif (USA).Parfois même, les parents isolés seront mis dans la situation de devoir travailler le dimanche pour préserver leur métier et son évolution, avec la conséquence que l'on imagine sur la garde de leurs enfants : devront-ils dépenser la majeure partie de leur rémunération bonifiée (lorsqu'ils l'auront obtenue) pour rémunérer leur assistante maternelle ? Il est difficile d'entrevoir, dans les situations de ce genre, un réel progrès social.

Pour le reste La loi de 1906 a réussi à établir un équilibre juste entre les nécessités légitimes d'ouverture le dimanche (les services de santé, les commerces alimentaires, les marchés, etc.) et l'organisation de la société.

Il faut un équilibre,celui de la France qui travaille et qui gagne, mais aussi de la France des bénévoles, des balades en forêts, des rires en famille, du verre de blanc sur le comptoir, de la diversité des couleurs et des senteurs sur les marchés.......Face aux tenants d'un monde transformé en une immense galerie marchande aseptisée, où la culture est en tête de gondole, la nourriture en fast-food, la pensée code barrée, le salarié aux horaires décalés, la caissière sous-payée, la famille explosée.

Stop a la Sarkonerie.

Je ne suis pas d'accord avec toi. Je trouve que tu pousses à l'excès. Beaucoup de gens travaillent déjà le dimanche, pourquoi s'opposer à ce qu'il en soit de même dans la grande distribution.

De plus, comme je l'ai déjà écrit plus haut, l'ouverture des magasins le dimanche serait une chance pour les étudiants. Qu'avons nous pour gagner un peu d'argent a part les restaus ou on finit à minuit, alors qu'on a cour le lendemain.

Tu parles du déséquilibre sur les familles. Tu trouves que les familles des infirmiers, des aides soignantes, des serveurs, des boulangers, des restaurateurs et autres... sont plus déséquilibrées que la tienne ?

Tu as une vision de la vie que je respecte, mais sache qu'on peut vivre autrement, avec le petit vin blanc au comptoir un autre jour que le dimanche ;)

Je ne pourrais poursuivre cette conversation avec toi, car je dois filer. mais on reprendra plus tard. Bonne soirée :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Le prétexte foireux des étudiants qui engageraient tout le monde, ça ne prend pas.

ON choisit sa profession, en toute connaissance de choses. Et la disparition du petit commerce, ça ne te perturbe pas plus que ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 667 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. En effet, moi aussi je suis contre, mais seulement pour les salariés qui ne le veulent pas. Il y a des salariés qui vivent seuls et qui préfèreront surement travailler le dimanche, histoire de gagner plus d'argent.

Et pour les étudiants, les week-ends sont les seuls jours où ils peuvent bosser, sans avoir à terminer à minuit (comme dans les restaus)

Donc j'aimerais bien que l'état légifère la dessus, histoire de protéger les salariés qui ne souhaitent pas travailler le dimanche et les jours fériés, mais histoire aussi de permettre aux étudiants de gagner un peu d'argent.

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant