L'étatisation des banques


Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Madame, Monsieur,

L'étatisation des banques est pire que le fonctionnement privé ou que leur mise sous tutelle. En effet, à la bureaucratie du système public vous ajoutez les normes, les attitudes et les comportements du populisme érigé en système.

On ne ferait pas mieux pour couler un pays que de mettre sur pied des comités et des conseils de fonctionnaires-administrateurs qui passent leur temps à se réunir et à chercher à trouver des mécanismes de contrôle du contrôle.

Je vous cite deux exemples : 1) le lapin, 2) les poules pondeuses

Du temps de Brejnev, un lapin a été érigé au rang de gérant général du dépôt de carottes. Que pensez-vous qu'il arriva ?

Dans les années 80, l'Algérie se targuait d'être un état socialiste. Tout le monde siégeait dans des comités du matin au soir et du soir au matin, soit 26 à 27 h/24. Les poules pondeuses ont été organisées selon le même principe. Elles ne pondaient plus. Il fallait alors importer des ¿ufs d'Espagne. Les poules espagnoles ne pouvaient répondre à la demande des marchés intérieurs, des marchés européens et des marchés algériens. Elles décidèrent alors de boycotter la demande algérienne. Cependant, une poule sage suggéra de ne boycotter le consommateur algérien qu'après avoir dialogué avec la poule algérienne. Jointe au téléphone, cette dernière répondit qu'elle ne peut plus pondre faute de temps, car elle est toujours en réunion syndicale¿

eusa_naughty.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)

Je la connaissais avec un rabbin :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Du temps de Brejnev, un lapin a été érigé au rang de gérant général du dépôt de carottes. Que pensez-vous qu'il arriva ?

B_M écrit Aujourd'hui à 02h40 Je la connaissais avec un rabbin ;)

Et moi avec un directeur de centre emmaus ;);) :smile2: zut c'est pas une blague

Modifié par Rott kiler

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La distribution du crédit et la création monétaire sont des institutions sociales bien trop pourvoyeuses de pouvoir et de revenus pour être confiées à des puissances privées.

La régression sociale que nous connaissons depuis deux ou trois décennies selon les pays, laquelle se double d'une régression économique depuis un an, a pour cause une contre révolution capitaliste, dont la privatisation des banques a été un élément essentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

J'aurais pas dis mieux. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Prudomme avait théorisé cette idée.

Une banque au service des gens, des projets, du bonheur.

Sinon merci pour cette leçon d'économie cousin. La poulapin brejnevienne, là, je suis conquis !

L'Algérie socialiste ??? Merde, faut que je relise mon livre sur les enculés de corrompus, j'ai du rater un chapitre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
La distribution du crédit et la création monétaire sont des institutions sociales bien trop pourvoyeuses de pouvoir et de revenus pour être confiées à des puissances privées.

La régression sociale que nous connaissons depuis deux ou trois décennies selon les pays, laquelle se double d'une régression économique depuis un an, a pour cause une contre révolution capitaliste, dont la privatisation des banques a été un élément essentiel

Carniflex,

Oui, la distribution du crédit et la création monétaire doivent être conservées sous le contrôle de l'état. D'ailleurs la création monétaire est une prérogative de la banque centrale, donc de l'état.

Il est vrai que la distribution du crédit est aussi une façon indirecte de créer de la monnaie. Cependant, même si elle est du ressort des banques privées, le montant du crédit fixé par la banque centrale à la banque à charte (généralement privée) permet de surveiller la distribution et de contrôler la création de monnaie indirecte.

Quant aux crises financière et économique actuelles, elles ne sont pas dues directement à la privatisation de la distribution et de la création de monnaie, mais à l'abandon total du suivi, du contrôle et de la tutelle de l'état sur ces deux outils. La crise financière est surtout due aux pratiques très peu orthodoxes, très peu éthiques et déontologiques des dirigeants des secteurs financiers qui ont distribués des crédits tous azimuts à des gens financièrement sensibles. Ces pratiques sont surtout occasionnées par l'appât des gains de ces dirigeants. Et sur ce plan, l'état a été totalement défaillant depuis la déréglementation intervenue dans les années 80 sous la houlette de Reagan.

Oui, en quelque sorte, on pourrait dire que la passivité de l'état au nom d'une idéologie ultraconservatrice a permis aux banques d'occuper le terrain de la création de richesses, donc de monnaie et de pouvoir.

Modifié par Zak B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Oui, la distribution du crédit et la création monétaire doivent être conservées sous le contrôle de l'état.

Non pas conservées, mais attribuées à nouveau à la puissance publique.

Il est vrai que la distribution du crédit est aussi une façon indirecte de créer de la monnaie. Cependant, même si elle est du ressort des banques privées, le montant du crédit fixé par la banque centrale à la banque à charte (généralement privée) permet de surveiller la distribution et de contrôler la création de monnaie indirecte.

Le système actuel permet certes à la BCE d'influer sur le montant de cette création monétaire privée (laquelle compte pour 90% de la création monétaire totale).

Cependant, il laisse aux banques privées la décision d'attribution des prêts, ce qui oriente le crédit vers le profit et le relativement court terme, plutôt que vers le socialement utile et l'économiquement durable.

Surtout, il attribue, à terme (au terme du remboursement intégral du prêt), aux actionnaires des banques privées, le bénéfice (capital + intérêts) de cette création monétaire privée, donc contribue de façon substantielle à l'aggravation des inégalités de revenus.

Quant aux crises financière et économique actuelles, elles ne sont pas dues directement à la privatisation de la distribution et de la création de monnaie, mais à l'abandon total du suivi, du contrôle et de la tutelle de l'état sur ces deux outils.

La propriété n'est pas un droit vain. La privatisation est un facteur profond des problèmes que tu mentionnes.

La crise financière est surtout due aux pratiques très peu orthodoxes, très peu éthiques et déontologiques des dirigeants des secteurs financiers qui ont distribués des crédits tous azimuts à des gens financièrement sensibles. Ces pratiques sont surtout occasionnées par l'appât des gains de ces dirigeants. Et sur ce plan, l'état a été totalement défaillant depuis la déréglementation intervenue dans les années 80 sous la houlette de Reagan.

Ce n'est pas par hasard, ni parce que les banques privées seraient un jour devenues amorales, que l'endettement des pauvres a été encouragé. C'est pour maintenir à flot la consommation, donc le chiffre d'affaire des entreprises, donc l'économie capitaliste, dans une période où les privatisations et la baisse de la part des salaires, qui en résulte, jouait contre le niveau de la consommation.

La substitution de la propriété capitaliste à la propriété publique crée naturellement plus d'inégalité (plus de dividendes aux actionnaires privés et moins à l'état/la collectivité et/ou moins de salaire = plus d'inégalité). La hausse de l'inégalité nuit à la consommation (parce que les riches consomment moins et épargne plus), donc à l'activité économique. Une économie capitaliste peut survivre un certain temps à cette contradiction en développement l'endettement. Un certain temps.

Le développement de la propriété capitaliste, et la hausse de l'inégalité sociale qui en résulte, est la cause profonde de la crise. On ne sortira jamais durablement de la régression économique et sociale sans remise en cause au moins partielle du capitalisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Carniflex,

Je ne peux pas te contredire. Je ne peux pas t'approuver non plus. Il s'agit là d'une position idéologique. Les tenants du capitalisme auront une position diamétralement opposée à la tienne.

Par contre, ce qui est certain, c'est qu'il faut maintenir la création et la distribution de monnaie entre les mains de l'état qui doit également veiller à la surveillance et au contrôle des instituions financières privées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
excalibur1 Membre 102 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Mon cher zak,maintenant a l'ere de l'economie de bazar,et des flots de dollars que produit la manne celeste petroliere,ce n'est plus les poules qui pondent des oeufs mais des gus comme toi et moi enseminés par le systeme!

Et a propos de reunion,tu as du connaitre a ton epoque les salles de reunions crasseuses et le verre de café froid,maintenant on ne s'ennuit plus,les reunions se tiennent au sheraton ou au hilton avec buffet froid et chaud et boissons a profusion et je parle d'alcool bien entendue (jack daniel et cie..)! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DR.Duck
Invité DR.Duck Invités 0 message
Posté(e)

La BCE qui prête de l'argent au banque ne pourrait elle pas arrêter de prêter aux banques "à risques"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant