Début du procès d'Aung San Suu Kyi

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
5d8f127a-4377-11de-9228-ba204a07e2ff.jpg

Début du procès d'Aung San Suu Kyi


Lundi 18 Mai - 11:40

Aung San Suu Kyi, ici, il y a dix ans, au QG de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND).




La junte reproche à l'opposante birmane d'avoir violé les règles de son assignation à résidence, en laissant un Américain séjourner chez elle. Elle encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.



J.C. (lefigaro.fr) avec AFP
Suite de l'article...
Source: lefigaro.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Méthode bien connue d'un pays totalitaire qui n'a pas le soutien populaire ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

On nous a fait un tsunami médiatique avec Ingrid Betancourt et pour Aung San Suu Kyi, la situation ne s'arrange pas, se dégrade même.

Alors qu'on sait où elle est, on sait que tout ça n'est qu'une mascarade pour tuer l'opposition. On sait aussi que c'est un crime les droits de l'Homme. Et on sait qui sont les coupables.

Question ? Que branle l'ONU ?

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Le "devoir d'ingérence" ne figure pas dans la Charte de l'ONU et cette organisation ne ferait que de l'impérialisme digne des cannonières du XIXe siècle si elle décidait de sanctions contre un pays pour des histoires de politique interne. Quand Guéant, secrétaire général de l'Elysée, a menacé d'interdire la liste de Dieudoonnée d'élections européennes, le Conseil de sécurité de l'ONU n'a pas menacé de parachuter des troupes sur la rive droite de la Seine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Naphtaline
Invité Naphtaline Invités 0 message
Posté(e)
Le "devoir d'ingérence" ne figure pas dans la Charte de l'ONU e

Peut être pas le devoir d'ingérence..mais

"Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d'ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;"

Aung San Suu Kyi me semble légèrement privée de ses droits fondamentaux...elle, comme tous ceux qui ont osé s'élever contre la dictature militaire...et tout le monde, y compris la France, s'indigne, trouve cela intolérable.

Alors oui, on rouspète, on appelle de tous nos voeux à un changement politique, on mise sur le dialogue, on envoie des aides humanitaires et on réclame la libération des otages politiques..c'est bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)
Question ? Que branle l'ONU ?

Le Myanmar fait partie de la sphère d'influence de la Chine qui siège au conseil de sécurité de l'ONU, les sanctions sont américaines et européennes mais pas onusienne vu que la situation est bloquée. ( d'où l'intérêt de faire sauter ce droit de véto du conseil de sécurité pour que l'institution soit réellement démocratique, mais on peut rêver, on ne laissera jamais le tiers monde imposer des sanctions à un pays riche, par exemple )

Modifié par Rhadamanthe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Encourager ne me semble pas recouvrir tempêter et menacer. L'Onu est avant tout chargée de la sécurité internationale et non de définir le bon régime politique qui doit être suivi par chaque Etat. On voit assez ce que donne l'exportation de la démocratie. Quels moyens devraient donc être employés contre la Birmanie ? L'embargo ? Une intervention militaire ? Est-ce que de tels moyens ont réussi à Cuba ?

De plus, que donnerait un régime San Suu Kyi arrivant dans les fourgons de l'ONU ? Il me semble que beaucoup fantasment sur ses aptitudes supposées sans rien savoir d'elle.

Il est breaucoup plus important que l'Onu se saisisse de la question coréenne qui elle menace véritablement la sécurité internationale.

Le Myanmar fait partie de la sphère d'influence de la Chine qui siège au conseil de sécurité de l'ONU, les sanctions sont américaines et européennes mais pas onusienne vu que la situation est bloquée. ( d'où l'intérêt de faire sauter ce droit de véto du conseil de sécurité pour que l'institution soit réellement démocratique, mais on peut rêver, on ne laissera jamais le tiers monde imposer des sanctions à un pays riche, par exemple )

Le droit international reconnait encore la souveraineté des Etats? Des sanctions sans aucune atteinte à la sécurité internationale serait le signe du néocolonialisme. De plus, décréter des sanctions impose de pouvoir les faire respecter si on neveut pas perdre toute crédibilité. Quelle marine pour un blocus éventuel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Procès, c'est pas le mot je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Le Myanmar fait partie de la sphère d'influence de la Chine qui siège au conseil de sécurité de l'ONU, les sanctions sont américaines et européennes mais pas onusienne vu que la situation est bloquée. ( d'où l'intérêt de faire sauter ce droit de véto du conseil de sécurité pour que l'institution soit réellement démocratique, mais on peut rêver, on ne laissera jamais le tiers monde imposer des sanctions à un pays riche, par exemple )

Oui, les enjeux dépassent de loin le respect des droits de l'Homme. Il s'agit de sphères d'influence et on n'est pas près à jouer le jeu de l'égalité à l'ONU.

Encourager ne me semble pas recouvrir tempêter et menacer. L'Onu est avant tout chargée de la sécurité internationale et non de définir le bon régime politique qui doit être suivi par chaque Etat. On voit assez ce que donne l'exportation de la démocratie. Quels moyens devraient donc être employés contre la Birmanie ? L'embargo ? Une intervention militaire ? Est-ce que de tels moyens ont réussi à Cuba ?

Si le rôle de l'Onu ne consiste qu'à s'offusquer... :smile2:

Bien sûr, le changement de mentalité devra venir des birmans eux-mêmes mais une prise d'otage militaire, ce n'est quand même pas rien, sans même aborder le concept de démocratie.

Les pressions devraient en effet être plus fortes, mais si l'ONU est divisée à la base, c'est baisé. La pression diplomatique, politique, économique.

L'intervention militaire étant évidemment exclue.

De plus, que donnerait un régime San Suu Kyi arrivant dans les fourgons de l'ONU ? Il me semble que beaucoup fantasment sur ses aptitudes supposées sans rien savoir d'elle.

On s'en branle de ce qu'elle pourrait faire.

De quel droit l'opposition se fait enfermer ? La Ligue Nationale pour la Démocratie ne tient pas de positions criminelles ou meurtrières, ni même hors sujet.

Il est beaucoup plus important que l'Onu se saisisse de la question coréenne qui elle menace véritablement la sécurité internationale.

Oui, la Corée et ses essais sont un grand danger, une priorité du moment.

Ce qui n'empêche pas que l'affaire Aung san Suu Kyi soit grave.

Si nous-même commençons à faire "boaf", qu'on ne s'étonne pas que les exactions du monde continuent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Tu es pour des sanctions économiques. Je répète donc la question : l'exemple cubain a-t-il prouvé l'efficacité de la mesure ?

De plus, je me répète, il n'appartient pas à l'ONU de définir ce que doit être l'échiquier politique birman. Sinon, quelle différence avec une puissance mandataire comme la SDN des années 20 en a créées ?

Enfin, si tu t'en branles d'Aung San Suu Kyi et de ses capacités d'homme d'Etat, cela signifie que la Birmanie ne t'interesse pas davantage que le Tibet ne passionnait ceux qui ont perturbé le parcours de la flamme olympique. Tout n'est donc qu'affaire de symboles voire de slogan. Et les Birmans dans tout ça ? De modestes comparses pour permettre à l'Onu de tenir une conférence de presse condamnant avant de passer tout aussi superficiellement à autre chose. Là on entre réellement dans la politique spectacle et l'incantatoire. Si même la diplomatie fait abstraction de la réalité et la complexité du monde pour complaire à des spectateurs zappeurs, où allons-nous ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Naphtaline
Invité Naphtaline Invités 0 message
Posté(e)
Encourager ne me semble pas recouvrir tempêter et menacer.

Exact! mais il me semble que l'ONU sait et use de ses menaces, quand elle y voit un intérêt :smile2: Je sais, tu vas me dire, quelle menace pour la paix internationale?

Un pays dirigé par une junte militaire (donc un gouvernement illégitime), où les propres organisations de l'ONU témoignent des violations des droits de l'homme dont le régime abuse quotidiennement, pays du reste aujourd'hui considéré comme l'un des plus pauvres du monde, en grande partie à cause de la gestion catastrophique (et dictatoriale) qu'il subit, est un pays dangereux en puissance.

Quels moyens devraient donc être employés contre la Birmanie ?

Peut être davantage de pressions vis à vis des pays avec qui elle commerce. A commencer bien évidemment par l'Asie.

De plus, que donnerait un régime San Suu Kyi arrivant dans les fourgons de l'ONU ? Il me semble que beaucoup fantasment sur ses aptitudes supposées sans rien savoir d'elle.

Rien connaitre de qui? Aung San Suu Kyi a remporté les élections, un programme elle a un et qui vaudra de toutes façons mieux qu'une dictature militaire qu'elle combattait..cela me semble une lapalissade.

Il est breaucoup plus important que l'Onu se saisisse de la question coréenne qui elle menace véritablement la sécurité internationale.

Oui et non.

Si nous-même commençons à faire "boaf", qu'on ne s'étonne pas que les exactions du monde continuent.

Moui, chuis d'accord..chnif, serait déjà mieux quand meme ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Tu es (...)

Précise à qui tu t'adresses :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Tu es pour des sanctions économiques. Je répète donc la question : l'exemple cubain a-t-il prouvé l'efficacité de la mesure ?

Des sanctions économiques ? Elles ne sont pas applicables puisque la Chine ne jouera pas le jeu. Voilà donc un terrain d'action indirect.

De plus, je me répète, il n'appartient pas à l'ONU de définir ce que doit être l'échiquier politique birman. Sinon, quelle différence avec une puissance mandataire comme la SDN des années 20 en a créées ?

Il s'agit surtout de droit de l'Homme. Donc les pressions diplomatiques devraient être plus fortes. Sinon les Droits de l'Homme vont encore prendre un camouflet.

Donc si ce n'est pas à l'ONU de réagir, à qui ? Aux associations, aux ONG ?

Et oui, je te l'ai dit, c'est de la Birmanie elle-même que doit venir le changement. N'empèche qu'il s'agit d'une dictature militaire... qui empêche toute expression de changement.

Enfin, si tu t'en branles d'Aung San Suu Kyi et de ses capacités d'homme d'Etat, cela signifie que la Birmanie ne t'interesse pas davantage que le Tibet ne passionnait ceux qui ont perturbé le parcours de la flamme olympique. Tout n'est donc qu'affaire de symboles voire de slogan. Et les Birmans dans tout ça ?

Les birmans avaient voté massivement pour la Ligue Nationale d'Aung San Suu Kyi et lui donnait crédit politique. Mais le régime militaire musèle son peuple par les armes, par la prise d'otage et la menace. C'est bien un crime.

Il me semble que c'est justement un affront fait aux birmans eux-mêmes ! Et pas juste la symbolique médiatique consécutive.

De modestes comparses pour permettre à l'Onu de tenir une conférence de presse condamnant avant de passer tout aussi superficiellement à autre chose. Là on entre réellement dans la politique spectacle et l'incantatoire. Si même la diplomatie fait abstraction de la réalité et la complexité du monde pour complaire à des spectateurs zappeurs, où allons-nous ? :smile2:

Donc tu es partisan de laisser le régime dictatorial faire ce qu'il veut, voire exécuter la dame si bon leur semble ? S'ils se contentent de l'incarcérer et de faire cette parodie de procès, c'est pour garder un relatif crédit envers la communauté internationale. C'est donc qu'il y a des moyens de pression.

Le cas d'Aung San Suu Kyi a déjà dépassé les frontières birmanes. Il s'agit d'un symbole idéologique mondial. Et la diplomatie se passe sur le terrain avant tout. La politique-spectacle n'est qu'une conséquence, de la comm', ce n'est pas la diplomatie réelle. Ce qui montre déjà le peu de pressing diplomatique dont on fait preuve.

Quand bien même l'image de la Birmanie dans le monde serait la seule option, m'est d'avis qu'on n'en fait pas assez.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Exact! mais il me semble que l'ONU sait et use de ses menaces, quand elle y voit un intérêt :smile2: Je sais, tu vas me dire, quelle menace pour la paix internationale?

Un pays dirigé par une junte militaire (donc un gouvernement illégitime), où les propres organisations de l'ONU témoignent des violations des droits de l'homme dont le régime abuse quotidiennement, pays du reste aujourd'hui considéré comme l'un des plus pauvres du monde, en grande partie à cause de la gestion catastrophique (et dictatoriale) qu'il subit, est un pays dangereux en puissance.

Peut être davantage de pressions vis à vis des pays avec qui elle commerce. A commencer bien évidemment par l'Asie.

Rien connaitre de qui? Aung San Suu Kyi a remporté les élections, un programme elle a un et qui vaudra de toutes façons mieux qu'une dictature militaire qu'elle combattait..cela me semble une lapalissade.

Oui et non.

Moui, chuis d'accord..chnif, serait déjà mieux quand meme ;)

Des pressions de l'ONU contre les pays avec lesquels commercent la Birmanie ? Mais tu penses réellement que l'Onu a les moyens d'une telle politique ? Donner des coups de menton pour constater piteusement que tout le monde viole ce genre d'oukase étrange finirait de décrédibiliser l'ONU. En outre, ce serait parfaitement contraire au droit international et la Chine aurait raison de mettre son veto.

On connait les aptitude de San Suu Kyi car une démocrate est meilleure qu'un militaire ? J'ai l'impression que l'expérience Saakchvili en Géorgie dément le fait qu'il suffit d'arborer tout le folklore démocrate pour devenir un homme d'Etat merveilleux.

Des sanctions économiques ? Elles ne sont pas applicables puisque la Chine ne jouera pas le jeu. Voilà donc un terrain d'action indirect.

Il s'agit surtout de droit de l'Homme. Donc les pressions diplomatiques devraient être plus fortes. Sinon les Droits de l'Homme vont encore prendre un camouflet.

Donc si ce n'est pas à l'ONU de réagir, à qui ? Aux associations, aux ONG ?

Et oui, je te l'ai dit, c'est de la Birmanie elle-même que doit venir le changement. N'empèche qu'il s'agit d'une dictature militaire... qui empêche toute expression de changement.

Les birmans avaient voté massivement pour la Ligue Nationale d'Aung San Suu Kyi et lui donnait crédit politique. Mais le régime militaire musèle son peuple par les armes, par la prise d'otage et la menace. C'est bien un crime.

Il me semble que c'est justement un affront fait aux birmans eux-mêmes ! Et pas juste la symbolique médiatique consécutive.

Donc tu es partisan de laisser le régime dictatorial faire ce qu'il veut, voire exécuter la dame si bon leur semble ? S'ils se contentent de l'incarcérer et de faire cette parodie de procès, c'est pour garder un relatif crédit envers la communauté internationale. C'est donc qu'il y a des moyens de pression.

Le cas d'Aung San Suu Kyi a déjà dépassé les frontières birmanes. Il s'agit d'un symbole idéologique mondial. Et la diplomatie se passe sur le terrain avant tout. La politique-spectacle n'est qu'une conséquence, de la comm', ce n'est pas la diplomatie réelle. Ce qui montre déjà le peu de pressing diplomatique dont on fait preuve.

Quand bien même l'image de la Birmanie dans le monde serait la seule option, m'est d'avis qu'on n'en fait pas assez.

Je suis en effet partisan de laisser les Etats se muer à leur rythme et de ne pas jouer le rôle de donneur de leçons stériles. Le gouvernement algérien n'avait tenu aucun compte des élections de 1992 où le FIS était majoritaire. Faut-il exercer des pressions sur l'Algérie ? Sur combien de pays au monde doit-on exercer des pressions ? ET au final, quels pays de l'ONU seraient spécialement habilités à le faire ?

Quant au symbole idéologique mondial... je suis très dubitatif. C'est plutôt un gadget médiatique qu'on ressort de temps en temps entre un SRAS et une grippe porcine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je suis d'accord avec Simplicius c'est terrible mais nous ne pouvons pas intervenir dans les affaires interieures d'une autre nation sauf en passant par l'ONU .Or comme l'a rappellé Simplicius et je crois que nous sommes tous d'accords sur ce point , aucune résolution de de l'ONU ne pourra être obtenue car effectivement la junte Birmane ne menace pas la paix internationale .

Alors quels sont les moyens d'agir ? Les pressions internationales ne serviront à rien et aucune action direct ne peut être envisagée .La seule solution serait de renforcer l'opposition Birmane en thailande en les armant pour qu'ils tentent de soulever la population . Sinon à notre échelle rien si ce n'est de ne pas partir en vacance dans ce pays pour ne pas enrichir la junte militaire birmane qui a fait main basse sur les structures touristiques .

edit : sinon on peut toujours essayer d'envoyer John rambo :smile2: .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Je suis d'accord avec Simplicius c'est terrible mais nous ne pouvons pas intervenir dans les affaires interieures d'une autre nation sauf en passant par l'ONU .Or comme l'a rappellé Simplicius et je crois que nous sommes tous d'accords sur ce point , aucune résolution de de l'ONU ne pourra être obtenue car effectivement la junte Birmane ne menace pas la paix internationale .

Elle menace ses citoyens et la santé des habitants d'autres pays, à cause de sa production d'héroïne. Elle devrait être boycotté au moins par les touristes potentiels, aussi. Ne plus encourager les investissements en Birmanie (merci Total, Merci Koukouchner). Ni le commerce avec ce pays.

Bien sûr que dans l'idéal c'est mieux pour un pays que ses propres habitants se débarasse eux-même de la clique qui les oppresse, mais les opposants birmans et la population en général serait-elle contre quelques coups de pouces, déjà amorcés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Bien sur qu'il est possible de leur donner quelques coups de pouces mais on ne peut le faire directement , il faut passer par les services secrets .

Mais la vraie question est quel interêt avons nous à un changement de régime ? Aucun si ce n'est pour le respect des droits de l'homme qui ne fait pas officieusement partie de nos priorités .Comme tu l'as dit des entreprises françaises ont des interets la bas .Le gouvernement français peut effectivement effectuer des pressions pour qu'elles se retirent mais elles seront automatiquement remplacées par des entreprises chinoises .Ce qui au final nous enlevera tous moyens de pression au profit du seul gouvernement chinois.

Pour ce qui est de l'heroine si nous avions véritablement décidé de lutter contre on aurait deja commencé par le principal producteur qui est l'Afghanistan .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Pour ce qui est de l'heroine si nous avions véritablement décidé de lutter contre on aurait deja commencé par le principal producteur qui est l'Afghanistan .

Ce qui est le cas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Tu plaisantes ? La culture du pavot a explosé en Afghanistan depuis l'arrivée des americains. Pour la seule année 2008 environ 8200 tonnes d'opium ont été produites dans ce pays qui alimente 93 % de la consommation d'héroine mondiale (alors que l'exploitation avait pratiquement cessée sous les talibans en 2000) .

Par réalisme politique et stratègique les alliés ne détruisent que les exploitations qui soutiennent les rebelles pratiquant ainsi le chantage à l'opium sur la population très dépendante des revenus de ce trafique pour subsister .C'est un moyen efficace pour s'assurer de la loyauté des tribus souvent changeante .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant