Les technologies contre l'évolution


AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Pensez-vous que que les technologies sont un facteur anti-évolutif ?

Vivre et manger aseptisés nous rend plus fragile contre les maladies, les moyens de transport affaiblissent nos capacités motrices, nourriture à profusions pour certaines personnes qui n'arrêtent pas de manger et qui deviennent incapable de vivre sans l'aide les technologies.

Bien sûr notre espérance de vie augmente pourtant notre corps est de plus en plus faible.

Nos dents sont de plus en plus fragiles, notre acuité visuelle baisse comme tous les autres sens.

Internet nous rapproche des autres d'un côté et nous éloigne à la fois.

Dans deux cents ans peut-être que nos pieds seront incapable de fouler le sol sans chaussures de sport !

Le but de la technologie n'est-il pas de nous affaiblir pour nous rendre totalement dépendant de son pouvoir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

bestMuse Membre 3 056 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

ben disons qu'à force de se faciliter trop els choses on ne sera plus capable de rien faire si du jour au lendemain tout tombe en panne,le probléme c'est que l'on devient trop dépendant des nouvelles technologie,il y a qu'à voir le nombre de personnes qui crise quand ils ont plus de batterie sur leur portable ou qu'ily a une coupure d'électricité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Je pense que nous sommes accro à la technologies car elle est devenue notre mode de vie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kenshin-himura Membre 13 396 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

il y aura toujour une évolution même si celle si est négative pour notre expèce

enfin c'est se que je pense^^

après certain dise que l'être humain a pas fini d'évolué et d'autre pense que l'on ne va pas plus évolué... donc pas évident mais bonne question ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Oui mais si l'évolution est négative ce sera une "désévolution" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kenshin-himura Membre 13 396 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

je me suis mal exprimé je pense....

ne désévoulution voudrai dir qu'il y aura une régréssion...

mais c'est pas se que j'ai voulu dire on régrèssera pas on continura d'évolué mais d'un point de vue physique, corpulance, taille... on se vera surment changé mais on sera plus faible... après faut voir comment notre intelect évolura

(j'espère ne pas m'être trompé dans mes terme et que j'ai été compris)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Notre corps s'affaiblit mais rien de nous dit que nos facultés mentales sont en train de progresser.

La technologie rend beaucoup de chose si simple, que réfléchir, "se creuser la tête" n'est plus une priorité.

Pour certains, l'ultime effort étant de finir une grille de sodoku !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouaimoi Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

Il faudrait d'abord savoir si l'on parle d'évolution génétique ou sociale. Si vous parlez d'évolution génétique, il faut d'abord bien maîtriser le mécanisme de la sélection naturelle pour pouvoir anticiper les évènements (je vous invite à le découvrir-sur wikipédia par exemple-si vous ne le connaissez pas, c'est très enrichissant intellectuellement). En effet si les capacités physique des individus deviennent superflues et ne constituent plus un avantage sélectif, la fréquence du nombre d'invidus qui ne possèdent pas ces capacités physiques risque de devenir non négligeable et de varier aléatoirement au lieu de diminuer. Normalement, cela ne devrait pas vraiment nous gêner, puisque c'est justement parce que ces caractères deviennent superflus pour l'espèce humaine que leur fréquence risque de diminuer (sans pour autant que ces caractères disparaissent complètement, je précise).

Enfin de toutes facons une telle évolution de l'espèce ne sera visible à mon avis que dans 10 000, 20 000 ans, à condition que notre société reste fondée sur les mêmes principes et les mêmes moeurs pendant les milliers d'années qui vont venir. Cette dernière condition ayant à mon avis très peu de chance d'être vérifiée, je ne pense pas qu'une telle évolution génétique aura lieu.

Par contre cela peut se voir de manière beaucoup plus évidente si l'on parle d'une évolution sociale. De génération en génération, les individus deviennent totalement dépendants des services rendus par la société de consommation, ils ne comprennent pas le monde qui les entoure et deviennent incapables de se prendre en main seuls(de toutes facons cette idée ne leur traverse même pas l'esprit). Ils ne savent pas d'ou vient leur alimentation, comment fonctionnent leurs chiottes, ne se déplacent jamais à pied, regardent comme des extra-terrestres leurs amis qui ont monté seuls leur ordinateur. Ils peuvent donc de moins en moins se passer de tous les services proposés par la société de consommation et deviennent dépendant de celle-ci, il devient donc absurde pour eux de la critiquer ou de la remettre en question, vu que c'est uniquement grâce à elle qu'ils peuvent vivre. Maintenant il n'y a personne à blamer, il n'y a pas un jour un politicien mal intentionné qui s'est dit " niak niark niark, je vais rendre la population dépendante du système dans lequel elle vit actuellement pour que celui-ci soit inattaquable ! ", c'est simplement une conséquence naturelle de la vie dans la société moderne occidentale - quoique les moeurs commencent déjà à évoluer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ice scream Membre 3 321 messages
Etranger longiligne‚ 30ans
Posté(e)

le but des technologies est de nous faciliter la vie,bien sur c' est une épée a double tranchant déja que physiquement nous sommes les handicapées de la nature il y a déjà des différences flagrantes entre nous les personnes de la génération de nos grand parents (taille, cyberdépendance,aptitudes a marcher sur de longue distance) pourtant entre eux et leurs grands parents ils n' y avait pas autant de différence,ce qui prouve que les choses ont passé la vitesse supérieur cependant la machine technologique autant utile que dangeureuse risque d' ètre ralenti par la prise de conciense environnementale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeffsv Membre 275 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Je crois qu'il y a un problème d'échelle de temps et qu'il convient de réétudier calmement l'évolution avant de parler de l'impact de la civilisation. Il y a un excellent débat sur ce forum :

http://www.forumfr.com/sujet246017-post130...nee-darwin.html

Pour ceux qui n'aiment pas lire, il y est référencé des vidéos.

L'évolution a pris des milliards d'années. L'apparition de l'homme a permis le développement d'une civilisation, qui par rapport aux temps géologiques est quasiment instantané.

Deuxième accélération - troisième échelle de temps donc - la société moderne voit sa structure à nouveau se modifier à une vitesse quasiment instantanée au regard de l'histoire de la civilisation.

Il s'en suit que les concepts d'évolution sont sans intérêt, la dynamique du stock de gène au sein de la population humaine quasiment statique, en tout cas non soumis aux lois de l'évolution, en regard des perspectives historiques et sociales. L'homme va probablement se modifier lui même avant que les forces évolutives ne touchent en quoi que ce soit son génome.

Exprimé autrement : disons que le stock de gènes de la population est ce qu'il est et que son éventuelle évolution est négligeable en regard des autres phénomènes.

D'aucun parlent du problème de la civilisation moderne qui protège les faibles et les inadaptés - handicapés, chétifs, peu résistant aux maladies sauvés par la médecine, etc... Il y aurait alors un afaiblissement du génome humain qui n'est plus sous la pression de sélection ancestrale. Heureument que les nazis n'ont pas gagné la geurre, sinon, il y aurait eut un certain ménage. Deux choses : parfois, ce sont les chétifs qui résistent aux épidémies, comme quoi leur génome n'est pas si tarte. Et c'est justement en conservant le plus de variabilité que l'on conserve des gènes qui peuvent offrir des créations sympathiques. Tout comme l'échelle de temps de l'évolution, il faut aussi se positionner dans l'espace et considérer l'échelle numérique, la multitude. Un génome, et notament le génome humain, est si riche que chaque enfant est une nouvelle création. Jamais dans l'histoire de l'humanité n'a existé un tel individus. Et plus jamais il n'y en aura un autre. C'est pour dire à quel point c'est une création. Il faudrait des milliards de milliards d'humains pour que la probabilité ne soit pas infime que deux individus apparaissent avec le même stock de gènes. C'est pourquoi la levée de la brutalité de la sélection de la vie des cavernes aurait pu favoriser le maintient ou un plus grand développement disons de gènes sympathiques - arts, intelligence, créativité, etc. - seulement, il y manque un ingrédient : le temps.

Donc, on s'en fout :smile2: - de l'évolution dans le sujet : Les technologies contre l'évolution. Ces deux facteurs ne jouent tout simplement pas dans la même échelle de temps, ils ne se rencontrent pas. On pourrait presque dire que la civilisation puis la technologie a "arrêté" l'évolution en tant que telle, mais non, c'est le temps qui s'est arrêté.

Modifié par Jeffsv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
Je crois qu'il y a un problème d'échelle de temps et qu'il convient de réétudier calmement l'évolution avant de parler de l'impact de la civilisation. Il y a un excellent débat sur ce forum :

http://www.forumfr.com/sujet246017-post130...nee-darwin.html

Pour ceux qui n'aiment pas lire, il y est référencé des vidéos.

L'évolution a pris des milliards d'années. L'apparition de l'homme a permis le développement d'une civilisation, qui par rapport aux temps géologiques est quasiment instantané.

Deuxième accélération - troisième échelle de temps donc - la société moderne voit sa structure à nouveau se modifier à une vitesse quasiment instantanée au regard de l'histoire de la civilisation.

Il s'en suit que les concepts d'évolution sont sans intérêt, la dynamique du stock de gène au sein de la population humaine quasiment statique, en tout cas non soumis aux lois de l'évolution, en regard des perspectives historiques et sociales. L'homme va probablement se modifier lui même avant que les forces évolutives ne touchent en quoi que ce soit son génome.

Exprimé autrement : disons que le stock de gènes de la population est ce qu'il est et que son éventuelle évolution est négligeable en regard des autres phénomènes.

D'aucun parlent du problème de la civilisation moderne qui protège les faibles et les inadaptés - handicapés, chétifs, peu résistant aux maladies sauvés par la médecine, etc... Il y aurait alors un afaiblissement du génome humain qui n'est plus sous la pression de sélection ancestrale. Heureument que les nazis n'ont pas gagné la geurre, sinon, il y aurait eut un certain ménage. Deux choses : parfois, ce sont les chétifs qui résistent aux épidémies, comme quoi leur génome n'est pas si tarte. Et c'est justement en conservant le plus de variabilité que l'on conserve des gènes qui peuvent offrir des créations sympathiques. Tout comme l'échelle de temps de l'évolution, il faut aussi se positionner dans l'espace et considérer l'échelle numérique, la multitude. Un génome, et notament le génome humain, est si riche que chaque enfant est une nouvelle création. Jamais dans l'histoire de l'humanité n'a existé un tel individus. Et plus jamais il n'y en aura un autre. C'est pour dire à quel point c'est une création. Il faudrait des milliards de milliards d'humains pour que la probabilité ne soit pas infime que deux individus apparaissent avec le même stock de gènes. C'est pourquoi la levée de la brutalité de la sélection de la vie des cavernes aurait pu favoriser le maintient ou un plus grand développement disons de gènes sympathiques - arts, intelligence, créativité, etc. - seulement, il y manque un ingrédient : le temps.

Donc, on s'en fout ;) - de l'évolution dans le sujet : Les technologies contre l'évolution. Ces deux facteurs ne jouent tout simplement pas dans la même échelle de temps, ils ne se rencontrent pas. On pourrait presque dire que la civilisation puis la technologie a "arrêté" l'évolution en tant que telle, mais non, c'est le temps qui s'est arrêté.

Excellent post Jeffsv tu as tout dit! :smile2:

En effet il n'y a pas lieu de s'inquiéter de l'impact de la société sur notre génome, en revanche l'eugénisme serait en effet plus inquiétant car il diminuerait la variabilité au sein de notre espèce et donc nos chances de survit sur le long terme, car des êtres qui nous paraissent faibles aujourd'hui peuvent en fait s'avérer être porteurs d'innovations génétiques qui un jour pourraient s'avérer forts utiles face à une nouvelle situation donnée!

De plus il ne faut pas croire que la sélection naturelle n'existe plus du tout de nos jours, que je sache un triomiques a en moyennes nettement moins d'enfants qu'une personne "normale"!

Et donc continuons à vivre, à laisser vivre et à sauver les plus faibles, les multiples brassages génétiques de sept milliards d'individus suffisent à garantir à notre espèce un stock génétique suffisant en vue des bouleversement future que l'humanité aura à affronter, ce n'est pas une garantie que nous survivrons toujours mais en tout cas nous ne disparaîtrons pas en raison d'un soit disant affaiblissement génétique lié à notre société! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouaimoi Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)
L'évolution a pris des milliards d'années. L'apparition de l'homme a permis le développement d'une civilisation, qui par rapport aux temps géologiques est quasiment instantané.

Deuxième accélération - troisième échelle de temps donc - la société moderne voit sa structure à nouveau se modifier à une vitesse quasiment instantanée au regard de l'histoire de la civilisation.

Il s'en suit que les concepts d'évolution sont sans intérêt, la dynamique du stock de gène au sein de la population humaine quasiment statique, en tout cas non soumis aux lois de l'évolution, en regard des perspectives historiques et sociales. L'homme va probablement se modifier lui même avant que les forces évolutives ne touchent en quoi que ce soit son génome.

Exprimé autrement : disons que le stock de gènes de la population est ce qu'il est et que son éventuelle évolution est négligeable en regard des autres phénomènes.

D'aucun parlent du problème de la civilisation moderne qui protège les faibles et les inadaptés - handicapés, chétifs, peu résistant aux maladies sauvés par la médecine, etc... Il y aurait alors un afaiblissement du génome humain qui n'est plus sous la pression de sélection ancestrale. Heureument que les nazis n'ont pas gagné la geurre, sinon, il y aurait eut un certain ménage. Deux choses : parfois, ce sont les chétifs qui résistent aux épidémies, comme quoi leur génome n'est pas si tarte. Et c'est justement en conservant le plus de variabilité que l'on conserve des gènes qui peuvent offrir des créations sympathiques. Tout comme l'échelle de temps de l'évolution, il faut aussi se positionner dans l'espace et considérer l'échelle numérique, la multitude. Un génome, et notament le génome humain, est si riche que chaque enfant est une nouvelle création. Jamais dans l'histoire de l'humanité n'a existé un tel individus. Et plus jamais il n'y en aura un autre. C'est pour dire à quel point c'est une création. Il faudrait des milliards de milliards d'humains pour que la probabilité ne soit pas infime que deux individus apparaissent avec le même stock de gènes. C'est pourquoi la levée de la brutalité de la sélection de la vie des cavernes aurait pu favoriser le maintient ou un plus grand développement disons de gènes sympathiques - arts, intelligence, créativité, etc. - seulement, il y manque un ingrédient : le temps.

Donc, on s'en fout :smile2: - de l'évolution dans le sujet : Les technologies contre l'évolution. Ces deux facteurs ne jouent tout simplement pas dans la même échelle de temps, ils ne se rencontrent pas. On pourrait presque dire que la civilisation puis la technologie a "arrêté" l'évolution en tant que telle, mais non, c'est le temps qui s'est arrêté.

Totalement d'accord quand tu dis : "Exprimé autrement : disons que le stock de gènes de la population est ce qu'il est et que son éventuelle évolution est négligeable en regard des autres phénomènes.". Par contre tu ne peux pas en conclure aussi vite que "Ces deux facteurs ne jouent tout simplement pas dans la même échelle de temps, ils ne se rencontrent pas.". Dans le mécanisme de la sélection naturelle, le point de départ est en effet une innovation génétique (pas forcément une évolution du stock de gènes d'ailleurs, plutôt un nouvel allèle d'un gène déjà existant) dûe à une modification de la structure chimique d'un fragment d'ADN par un rayon ionisant. Mais ce qui est vraiment important dans la sélection naturelle, c'est pas tellement l'apparition de nouveaux allèles, c'est plutôt le tri sélectif qui s'opère entre tous les allèles présents au sein d'une population. Et ce tri peut avoir des conséquences observables à une échelle de temps très petite, à un tel point que nous avons pu observer, au cours des 150 dernières années, tout le scénario de la sélection naturelle se jouer sous nos yeux chez la phalène du bouleau par exemple. Les écorces des bouleaux noircirent dans les régions industrielles de l'Angleterre, à cause de la pollution dûe aux émissions de charbon. Or les phalènes étaient des papillons dont la couleur des ailes était la même que celle de l'écorce des bouleaux, ce qui leur permettait de ne pas être repérés par les oiseaux. La population de phalènes vivant dans les régions industrielles est alors devenue grise alors qu'elle était blanche, si bien qu'on observe aujourd'hui deux types de phalènes très différents : la phalène du bouleau de type clair et la phalène du bouleau de type sombre.

Tu peux voir la différence sur l'article de wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phalène_du_bouleau.

Pourtant il n'existait pas de papillons de couleur grise avant la pollution des lieux par les hommes, ces papillons se seraient fait mangés rapidement.

Je suppose que l'allèle "couleur blanche" est dominant sur l'allèle "couleur grise" et que l'allèle "couleur grise" était déjà présent chez les phalènes avant la pollution des lieux, mais chez des individus hétérozygotes. Il apparaissait sûrement un papillon gris de temps à autre, mais celui-ci se faisait bouffer illico par les oiseaux.

Quand les lieux ont commencés à être pollués, la population des phalènes a dans un premier temps été décimée, mais ces rares cas de papillons gris ont commencé à survivre, au point de devenir une majorité d'individus.

Un autre exemple marquant est celui des moustiques du Languedoc-Roussillon. Ils ont un gène qui code pour une protéine qui inhibe l'action des insecticides, et ce gène est dupliqué plus ou moins de fois selon les individus. A force d'utiliser des insecticides, la fréquence des individus possèdant un grand nombre de ce gène anti-insecticide a augmentée très rapidement, à tel point qu'en seulement 20 ans, l'insecticide est devenu pratiquement inutile, aujourd'hui il ne se vend plus.

Donc il ne faut pas sous-estimer le facteur génétique qui peut jouer un rôle sur un intervalle de temps bien plus petit que ce qu'on pourrait imaginer si le milieu extérieur change très vite et/ou exerce une forte pression.

Il faut simplement que les allèles du gène qui vont devenir majoritaires au cours de ce processus soient présents avant le changement brutal du milieu. Mais les hommes ont une immense diversité au niveau des allèles, dont ca n'est pas vraiment un problème.

Modifié par ouaimoi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeffsv Membre 275 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Merci de ces exemples Ouimais.

J'avais tendance à oublier ces phénomènes très rapides en ne pensant qu'aux temps géologiques. Il est vrai que si les nazi avaient gagné la guerre et colonisé la planète on peut penser que la fréquence des allèles induisant une coloration sombre de la peau aurait fortement diminué dans le capital génétique humain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Je pense que nous sommes accro à la technologies car elle est devenue notre mode de vie !
En son temps, la découverte de l'usage la roue a été une fabuleuse avancée technologique, dont nous sommes toujours accros.

C'est vrai que l'évolution technologique influe sur notre physique. les hommes sont moins poilus et chevelus car ils ont moins besoin d'une abondante pilosité pour se protéger du froid. Nos dents de sagesses ne servent plus et nos canines se sont réduites car nos aliments sont moins durs. Notre corps changera encore, au fil de l'évolution technologique, mais ce sera tellement progressif, comme ça l'a été, depuis que l'homme s'est mis debout, que nous ne nous en rendrons pas compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
En son temps, la découverte de l'usage la roue a été une fabuleuse avancée technologique, dont nous sommes toujours accros.

C'est vrai que l'évolution technologique influe sur notre physique. les hommes sont moins poilus et chevelus car ils ont moins besoin d'une abondante pilosité pour se protéger du froid. Nos dents de sagesses ne servent plus et nos canines se sont réduites car nos aliments sont moins durs. Notre corps changera encore, au fil de l'évolution technologique, mais ce sera tellement progressif, comme ça l'a été, depuis que l'homme s'est mis debout, que nous ne nous en rendrons pas compte.

:smile2: nos ancetre sont separé du singe par une machoire plus faible , les grands singes on tous une crete osseuse ou s'implante les puissants muscles de la machoire , l'homme qui n'a pas de muscles puissants n'a pas de crete et on pense que comme notre crane est plus leger cela a permis a notre cerveau de se developer ;) quant a la disparition des dents de sagesses c'est une théorie tres discuté , certain scientifique pense que c'est le fait que l'on va plus souvent au dentiste depuis une trentaine d'années qui a mis en avant cette disparition chez certains , mais que cette disparition existe peut etre depuis longtemps ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Exact Usagi, en fait cette histoire de dent de sagesse qui disparaît semble ne pas se baser sur grand chose, à la rigueur on pourrait penser que le fait de mâcher de la nourriture moins coriace que nos aïeuls à tendance à modifier la croissance des dents par apport à celles de ces derniers (nos aïeuls), avec pour conséquence des dents de sagesses qui poussent mal, mais même là c'est encore faible mais pas aussi faible que l'idée que nos mâchoires aurait été très récemment sollicité à perdre leur dent de sagesse! Car quelle pression sélective agirait de nos jours en faveur de la perte de la dent de sagesse?! Cela impliquerait que ceux dont les dents de sagesses ne poussent pas se reproduisent d'avantage que ceux chez qui elles poussent or rien n'indique une pareille chose! :smile2:

Pareil pour les poils je vois mal quel pression sélective favoriserait leur disparition, celle-ci à pu être favorisé jadis dans certains climat chaud mais dans notre monde contemporain, boarf, les poils ne sont certes plus utiles mais ils ne sont non plus pas handicapant ils n'ont donc pas de raison particulière de disparaître en tout cas pas avant longtemps voir même très longtemps, mais donc il se peut également que sur le long terme ils deviennent plus nombreux qui sait?! ;)

Pour rebondir sur le post de Ouaimoi l'évolution peut certes parfois se dérouler vite mais donc cela nécessite comme le dit Ouaimoi, des facteurs telle qu'une forte presion sélective et/ou une forte dérive génétique, choses auxquelles l'humanité n'est pas soumise en ce moment, si bien qu'il n'y donc pas de raison de voir une tendance à l'élimination des dents de sagesses ni même à la disparition de notre petit orteil, en fait pour l'instant notre espèce n'aurait aucun tendance évolutive claire ou tout du moins nullement prédictible, bien que nous évoluons toujours ne serait-ce que par l'accumulation de mutations neutres!

Bref on ne sait pas vraiment où on va sur le long terme car cela dépendra des multiples pressions sélectives à venir si l'espèce humain survit nous pouvons imaginer voir un jour apparaître de nouvelles espèces humaines sur la planète en fonction de toutes les fluctuations environnementales, géographiques qu'il y aura eu, par chance nous n'en sommes pas encore là car je vous laisse imaginer ce que donnerait une Terre habitée par plusieurs espèces humaines alors qu'une espèce humain n'arrive déjà pas à vivre en paix! Toujours est-il que l'évolution à cela de beau qu'elle est imprédictible car dépendant de multiples facteurs indépendant des uns des autres et eux mêmes souvent imprédictibles sur le long terme! Et donc l'avenir biologique de l'homme reste incertain, ce qu'on peut toujours craindre dans un futur moins lointain c'est la tentation eugénistes de certains ces idées pouvant faire un tort à l'humanité non seulement biologiquement mais également et tout simplement humainement!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeffsv Membre 275 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Pareil pour les poils je vois mal quel pression sélective favoriserait leur disparition...

Oui, tant que les blondes accepteront de se tapper des orang-outang... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

La technologie joue effectivement contre l'évolution.

La technologie est utilisée pour le contrôle et la soumission de tous pas pour le progrès.

L'économie permet de contrôler l'ensemble de l'espèce humaine et génère du malheur public dans ce but. Ensuite, tout est dans le rapport de force clan citoyens/état. En france, nos pauvres seront les futurs paysans brésiliens a qui nous refuserons la survie par partage de la terre cultivable. La faim dans le monde est crée volontairement pour servir le dictat. Toute idée de différence entre les Hommes est un outil de dictat maitre/esclave.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant