L'homme descend du singe ok!

Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Bonjour

Avant les poissons, on était des amibes... D'où l'expression : un amibe qui vous veut du bien.

L'homme est effectivement un singe.

Evidemment, c'est un coup dur pour l'égo.

Nous avons environ 98 % de gènes en commun avec les chimpanzés et les bonobos.

Erreur scientifique monumental ! il n'y a que des fanatique comme Uno qui peuvent croire des ineptie de ce genre et pire encore ! les soutenir malgré les preuve qui démontre le contraire !

"dans un rapport du service d'information de Nature, avec un commentaire d'Evan Eichler, de l'Ecole de Médecine de Washington à Seattle, et qui est l'un des membres du groupe de recherche : "... les êtres humains et les chimpanzés ne sont pas vraiment des proches cousins comme nous le pensions. Les anciennes comparaisons sommaires de nos ADN montraient que nos séquences étaient identiques à 98,5% ou 99%. C'est en effet le cas lorsque l'on tient compte uniquement des différences d'une seule lettre dans la chaîne d'ADN. Ces différences sont au nombre de 35 millions, ce qui représente 1,2% de la séquence totale. Mais il y a d'autres différences", déclare Eichler. Il a rapporté dans une analyse séparée, que les deux séquences sont parsemées de segments dupliqués qui sont dispersés différemment chez les deux espèces. Ces régions ajoutent au compte 2,7% de différences en plus. "Le chiffre de 1,2% manque déplorablement de précision", déclare Eichler."

Michael Hopkin, "Chimpanzee joins the genome club", news@nature.com, 31 août 2005, http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html

Uno : si tu pense que je fais ici du quote minning alors prend la citation trouve la dans sont contexte original que on voie un peu si j'ai déformé les propos de Eicheler. :smile2: Allez monsieur mégaloman ! A+ !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Erreur scientifique monumental ! il n'y a que des fanatique comme Uno qui peuvent croire des ineptie de ce genre et pire encore ! les soutenir malgré les preuve qui démontre le contraire !

;) Oui, en effet, tu es un grand comique.

En fait, les similitudes entre gènes de chimpanzé et humain, sont SUPERIEURES à 98,5 %. Au contraire de ce que l'on pourrait mésinterpréter de cet article de 2005, elles sont proches de 99%.

La nuance se fait avant tout en distinguant les gènes codants et les gènes ne codant pas de protéines ni même transcrites en ARN.

2 à 4 % de l'ADN humain et chimp correspond à des séquences codantes, transcrites en ARN, et aux séquences régulatrices associées. Le reste correspond, soit à des séquences non codantes, les introns, ou autres séquences non codantes intergènes. Celles-ci sont de l'ordre de 97 % similaires, voir post précédent.

Mais les séquences codantes sont similaires à plus de 99%. Lorsqu'on écarte les insertions et délétions des régions "non codantes (*) , la différence n'est plus que de 1,2 %.

98,5 % reste donc une bonne moyenne générale entre régions codantes et "non" codantes.

(*) on sait depuis peu, que bonne partie des régions non codantes sont en fait régulatrices, mais les chiffres restent les mêmes.

Bref, il faut capter un peu ce dont tu parles, et surtout envisager qu'au pire, les similitudes sont tout de même de 97 %, ce qui en fait un cousin germain. Mais c'est encore plus proche que cela en considérant que les gènes codant les protéines, sont les principaux acteurs de notre phénotype. Donc à 99 % pour le plus primordial, même si le reste participe à l'élaboration de l'organisme. :smile2:

A toutes fins utiles, afin de bien enfoncer le clou, non seulement notre similitude génétique tourne autour de 98 à 99 %, entre les séquences identiques et celles similaires. Car certaines sont tout simplement identiques. Mais n'importe quelle parcelle du phénotype aussi.

Un ex. par Hémoglobine Alpha, commune à nous et aux chimpanzés. Elle a 141 acides aminés, dont 138 sont identiques, et 3 sont similaires ou différents.

Idem pour hémoglobine Bêta, myoglobine, etc. Toutes moyennement identiques, dans dans des proportions similaires. Idem pour n'importe quel genre de protéines, ou tissu comparé. Poil au nez.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Je ne voie pas pourquoi je devrait te croire sur paroles ! déjà car tu ne cite aucune sources de ce que tu avance ! j'aimerai que tu me cite l'expérience qui a remis en cause le fait que nous somme proche du chimpanzé a 95% mais aussi que tu me donne ton avis sur l'affirmation suivante concernant l'expérience de la carte du génome humain et du chimpanzé apparue en 2005 :

Ce que nous voyons là est un jeu des coquilles scientifiques. Les chercheurs manipulent les résultats pour faire apparaître plus de ressemblances qu'il n'y en a réellement entre les chimpanzés et les humains. Et cela en se focalisant sur un seul type de différences génétiques. Lorsque les scientifiques prennent en compte tous les types de différences génétiques et font une comparaison plus générale, le taux de ressemblances passe de 96% à 85%.

Fazale Rana, PhD,

Mais aussi :

"... les êtres humains et les chimpanzés ne sont pas vraiment des proches cousins comme nous le pensions. Les anciennes comparaisons sommaires de nos ADN montraient que nos séquences étaient identiques à 98,5% ou 99%. C'est en effet le cas lorsque l'on tient compte uniquement des différences d'une seule lettre dans la chaîne d'ADN. Ces différences sont au nombre de 35 millions, ce qui représente 1,2% de la séquence totale. Mais il y a d'autres différences. Le chiffre de 1,2% manque déplorablement de précision"

Michael Hopkin, "Chimpanzee joins the genome club", news@nature.com, 31 août 2005, http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html

Ce qui contredit ta citation :

"Mais les séquences codantes sont similaires à plus de 99%. Lorsqu'on écarte les insertions et délétions des régions "non codantes (*) , la différence n'est plus que de 1,2 %. "

Voie tu pour te prouver ma sincérité je te rapporte ce qui me "bloque" face a votre argumentation ce n'est nullement la conséquence d'un fanatisme religieux ! je suis un ex évolutionniste !!!!!! et j'ai toujours était croyant !!!!!!! on ne peut conclure mon entêtement a un fanatisme religieux (je dis pas que tu a sous entendu ça je prévient pour que tu soit fixé sur ce point c'est tous) poils au cou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Je ne voie pas pourquoi je devrait te croire sur paroles ! déjà car tu ne cite aucune sources de ce que tu avance ! j'aimerai que tu me cite l'expérience qui a remis en cause le fait que nous somme proche du chimpanzé a 95% mais aussi que tu me donne ton avis sur l'affirmation suivante concernant l'expérience de la carte du génome humain et du chimpanzé apparue en 2005.

:smile2: ;) Il ne faut surtout pas me croire sur parole !

Il faut vérifier sur d'autres sources, les demander pour vérifier, et surtout comprendre que la matière brute ici sont deux génomes que l'on compare statistiquement. Ils peuvent l'être par analyse informatique en symbolisant chaque gène par des points disons, ou en segmentant par régions, ou par d'autres méthodes plus laborantines.

Selon l'approche et la segmentation des données brutes que l'on utilise, les interprétations peuvent varier. Mais les résultats statistiques lors d'ensemble du génome ou de vastes proportions, tourneront toujours autour de 97 à 100 %. Pourquoi 100 % parfois ? Parce que certaines énormes séquences génétiques, sont strictement identiques inter chimps et humains.

Michael Hopkin est un news reporter de la revue Nature. Il n'est en rien acteur de ces analyses moléculaires ni du décryptage du génome du chimpamzé.

Pour ce qui concerne la comparaison moléculaire des protéines, les résultats de similitude tombent sur la même moyenne inter humains et chimps, en considérant la totalité ou une énorme quantité d'éléments : entre 97 et 100 %.

Cette comparaison, tu peux la faire toi-même sur internet, en te familiarisant avec certains outils informatiques, spécialement dédiés à l'alignement de différentes molécules choisies. Ca te donnera des résultas chiffres, lesquels tu peux ensuite quantifier par des proportions.

Ex: http://librairiedemolecules.education.fr/o...es/evolhom2.gif

evolhom2.gif

Tu constateras ici, par exemple, que pour la séquence illustrée d'Hémoglobine alpha, le résultat entre humain et chimp est strictement identique.

Oups, pas de bol l'ami. On est tombés sur une parfaite similitude moléculaire de 100 %.

Si la séquence avait contenu tous les acides aminés, on aurait - pour cet exemple-ci - obtenu :

3/141 = 0.021 de différence moléculaire entre ces deux proches parents.

De plus, ces 3 différents acides sur 141, sont tous équivalents. Un seul est différent, les 2 autres sont similaires. Mais tous équivalents. Les 141. Les 138 autres, je le répète encore, sont identiques...

Pas de chance non plus, car cela confirme toutes les données moyennes allant autour de 98 à 99 %, pour de gros échantillons... D'où le bien-fondé de 98,5 %

A+

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
:smile2: ;) Il ne faut surtout pas me croire sur parole !

Il faut vérifier sur d'autres sources, les demander pour vérifier, et surtout comprendre que la matière brute ici sont deux génomes que l'on compare statistiquement. Ils peuvent l'être par analyse informatique en symbolisant chaque gène par des points disons, ou en segmentant par régions, ou par d'autres méthodes plus laborantines.

Selon l'approche et la segmentation des données brutes que l'on utilise, les interprétations peuvent varier. Mais les résultats statistiques lors d'ensemble du génome ou de vastes proportions, tourneront toujours autour de 97 à 100 %. Pourquoi 100 % parfois ? Parce que certaines énormes séquences génétiques, sont strictement identiques inter chimps et humains.

Michael Hopkin est un news reporter de la revue Nature. Il n'est en rien acteur de ces analyses moléculaires ni du décryptage du génome du chimpamzé.

Pour ce qui concerne la comparaison moléculaire des protéines, les résultats de similitude tombent sur la même moyenne inter humains et chimps, en considérant la totalité ou une énorme quantité d'éléments : entre 97 et 100 %.

Cette comparaison, tu peux la faire toi-même sur internet, en te familiarisant avec certains outils informatiques, spécialement dédiés à l'alignement de différentes molécules choisies. Ca te donnera des résultas chiffres, lesquels tu peux ensuite quantifier par des proportions.

Ex: http://librairiedemolecules.education.fr/o...es/evolhom2.gif

evolhom2.gif

Tu constateras ici, par exemple, que pour la séquence illustrée d'Hémoglobine alpha, le résultat entre humain et chimp est strictement identique.

Oups, pas de bol l'ami. On est tombés sur une parfaite similitude moléculaire de 100 %.

Si la séquence avait contenu tous les acides aminés, on aurait - pour cet exemple-ci - obtenu :

3/141 = 0.021 de différence moléculaire entre ces deux proches parents.

Pas de chance non plus, car cela confirme toutes les données moyennes allant autour de 98 à 99 %, pour de gros échantillons... D'où le bien-fondé de 98,5 %

A+

C'est pas croyable ! pour réfuter la dure réalité des faits que je vous donne vous me resortez les même âneries mais en "visuel" cette fois pour tenté de m'avoir !

Je REcommence ! l'interprétation que vous faite est "PARTIEL" !!!!!!!! Quand on généralise et on prend en compte les délétions en plus de SPN etc.. on obtient un résultats plus bas que ce que vous prétendez !

L'idée de vouloir me rouler dans la farine avec des résultas visible certe mais "dirigé" car comparai partiellement sa confirme le manque d'obectivité de votre part.

Hopkins n'a fait que "publier" ce que les "scientifiques on decouvert" ! et pour bien montré que vous ne pourrais m'avoir je REcite la citations suivante :

"... les êtres humains et les chimpanzés ne sont pas vraiment des proches cousins comme nous le pensions. Les anciennes comparaisons sommaires de nos ADN montraient que nos séquences étaient identiques à 98,5% ou 99%. C'est en effet le cas lorsque l'on tient compte uniquement des différences d'une seule lettre dans la chaîne d'ADN. Ces différences sont au nombre de 35 millions, ce qui représente 1,2% de la séquence totale. Mais il y a d'autres différences Le chiffre de 1,2% manque déplorablement de précision"

Michael Hopkin, "Chimpanzee joins the genome club", news@nature.com, 31 août 2005, http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html

Le type a l'origine de la citation c'est Eichler.

Votre attitude de vouloir "isolé" la comparaison par l'hémoglobine Alpha et tous bonnement tandancieuse ! sa confirme l'affirmation de Fazale Rena, PhD,

"Ce que nous voyons là est un jeu des coquilles scientifiques. Les chercheurs manipulent les résultats pour faire apparaître plus de ressemblances qu'il n'y en a réellement entre les chimpanzés et les humains. Et cela en se focalisant sur un seul type de différences génétiques. Lorsque les scientifiques prennent en compte tous les types de différences génétiques et font une comparaison plus générale, le taux de ressemblances passe de 96% à 85%."

Kathleen Campbell, "Leading Biochemist Says Chimp Genome Project is Seriously Flawed," 2 septembre 2005, http://www.earnedmedia.org/cpr0902.htm

Ce n'est pourtant pas compliqué a comprendre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

;) Tu peux recopier 1000 fois tes propres assertions gratuites, avec des liens morts ( http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html qui ne mène qu'à "Not Found" chez moi), ça me fait sourire.

;) Tu peux citer 1000 personnes qui disent X ou Y ou Z, mais tu ne les as pas. Et même si tu les avais, il me faut des éléments comme ceux que je t'ai fournis. Avec explication à l'appui. Ces éléments, non seulement tu les as pas, mais tu ne les comprends pas.

Fournis-les, éléments moléculaires ou génétiques à l'appui, comme le tableau ci-dessus sur les aminoacides des hémoglobines (les lettres que tu n'as pas comprises) et on les analysera ensemble.

Tu constateras alors, sous réserve de gros efforts cogitatifs, que les singularités de de scientificards qui parlent de 86 % de différences inter Homo et Pan, soit se basent sur un échantillonnage génétique extrêmement petit, soit sur une mécompréhension aggravée des résultats fournis par les outils informatiques de comparaison, qui sont disponibles en libre accès sur des bases de données publiques.

Fournis de la matière, pas des ragots. M'en cogne que la dame ou le monsieur que tu cites soit "PhD" ou "licenciée ès sciences"...

Fazale Rana par exemple, que tu cites comme référence de je ne sais quel article de 2005, lorsque le génome du chimp n'était divulgué que sous sa première ébauche, n'est "même" pas généticienne, mais chimiste...

J'y peux rien si tu es incapable de fournir la matière première de tes assertions, et que tes seuls moyens sont les citations gratuites et sans justification scientifique.

:smile2:

Kathleen Campbell, "Leading Biochemist Says Chimp Genome Project is Seriously Flawed," 2 septembre 2005, http://www.earnedmedia.org/cpr0902.htm

Encore un lien mort... Tu les choisis exprès ou quoi ? ;)

Le type a l'origine de la citation c'est Eichler.

Evan Eichler !

Tu dis " Eichler " car tu n'as même pas lu l'article, ni même trouvé l'article. Tas lu son nom sur l'extrait que tu copies-colles, tiré du site d'harun yaya qui le cite.

Site d'où tu copies-colles tes infos aux liens morts. :sleep:

Evan Eichler est un des collaborateurs du décryptage du chimp génome, il a recadré à l'époque (2005) les 1,2 % de différences, en les nuançant vu les nombreuses séquences identiques, dupliquées différentes fois chez le chimp et l'humain. On parle ici de séquences similaires, homologues et/ou identiques, issues de l'ancêtre commun. D'où un consensus sur une moyenne de 98,5 % de similitude de nos jours.

Tu ne te rends même pas compte que cette multiplicité de dédoublements de séquences de gènes communs, sont un des plus flagrants indices de l'ancêtre commun entre chimps et humains ?

Ben mon vieux.

;) Calcule donc les probas pour qu'une même longue ou courte séquence génétique existe en de multiples fois chez deux organismes créés indépendamment... par dieu.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
1 A propos de la spéciation des Rhagoletis pomonella tu dis a un moment je cite :

"Maintenant il y a deux variétés sympatriques de drosophiles qui même si elles vivent sur le même territoire, n'échange très peu ou plus de gènes et divergent génétiquement"

Quand tu parle de "dérive génétique" que prétend tu ? que les génes ce sont "modifié" ou que de nouveau gènes sont apparue par mutation bénéfique les rendent non interféconde ?

Pour les souris sylvestre américaine je te pose les même question pour le flux génétique !

de quoi s'agit t'il exactement ? de mutation bénéfique ou de modification de gènes dû a l'environnement

marquant un arrêt de l'interfécondité des populations ?

Pour l'hybridation du félin ma réponse d'épendera de ta réponse sur la dérive génétique et de ce que on constate dans la réalité.

La divergence se fait par dérive génétique (c'est à dire une sorte de tirage au sort aléatoires d'allèle) ainsi qu'avec également accumulation de mutations différentes dans les différentes populations isolées les unes des autres, mutations qui peuvent être bénéfique mais également neutres, certaines mutations n'étant pas forcément bénéfiques (c'est à dire neutre au niveau sélectif) mais pouvant certes affectés la fertilité des différentes populations bah oui!

Ce que je t'explique brièvement ici est le B.A-BA de la génétique des populations, si tu divises une population en deux population que tu sépares pendant de nombreuses générations celles-ci vont divergées génétiquement voir peut être ne plus être interfécondes c'est ce que l'on constate d'ailleurs dans la Nature via notamment l'exemple de la Souris Sylvestre mais aussi avec d'autres espèces!

Le fait qu'en hybridant deux espèces de félins nous ayons des hybrides stériles témoigne justement de manière claire qu'il s'agit de deux espèces différentes! Ces deux espèces partageant un ancêtre commun unique qui s'est subdivisé en deux populations qui ont évolué indépendamment l'une de l'autre pour former les deux espèces qui existent actuellement! Et si tu ne piges toujours pas la chose frappe ta tête avec un marteau de charpentier!

Uno...la mutation bénéfique pour digéré le nylon et tous sauf une réalité ! (je croit savoir ou tu va chercher tes arguments...:smile2:)

Il faut vraiment arrêter ton délire paranoïaque la bactérie qui digère le nylon a fait l'objet d'une étude par le généticien Susumu Ohno, le papier se nomme Birth of a unique enzyme from an alternative reading frame of the preexisted, internally repetitious coding sequence, il s'agit de l'apparition d'une nouvelle enzyme grâce à la mutation (ici une mutation de type frame shift) sur une séquence dupliqué, arf arf!

Ravale ta paranoïa mon tout petit 2thatleft!

Voici un mensonge évolutionniste (encore une fois) sur la bacterie E.colis qui était censé digéré le citrate par mutation bénéfique a cause d'un

environnement pauvre en nutriment et qui a fini par évoluer pour digéré le citrate :

Le 4 juin 2008, Lenski publiait ses travaux. Les résultats indiquent qu'après 30 000 générations et des trillions de bactéries reproduites,

une « espèce » variante a émergé. Cette espèce a développé la capacité d'utiliser le citrate, conclut-on selon plusieurs médias « scientifiques »

Par exemple, New Scientist affirme :

«Une évolution d'une innovation majeure s'est déployée directement devant les yeux des chercheurs.

C'est la première fois que l'évolution est captée au moment de produire un nouveau trait aussi rare et complexe.»

E. Coli possède depuis toujours la capacité de digérer le citrate, en milieu sans oxygène.

Cette bactérie utilise normalement le citrate comme source de nourriture en l'absence d'oxygène.

Voilà déjà un fait intéressant qui rend la nouvelle beaucoup moins liée à un phénomène d'évolution.

Le point est le suivant : en milieu oxygéné (le contexte de l'expérience citée) la bactérie n'a pas la capacité d'importer le citrate de l'extérieur vers l'intérieur de la cellule. Donc, la machinerie métabolique complexe nécessaire à la dégradation du citrate en éléments utilisables existe toujours, c'est simplement un problème d'import du nutriment en milieu oxygéné qui se présente.

Lenski affirme :

« La seule barrière connue à la croissance sur le citrate en milieu aérobic est l'inhabilité de transporter le citrate en présence d'oxygène. »

Je n'ai pas mentionné le cas de la bactérie E.Coli mais ravi que le mentionne car c'est en effet un cas d'évolution par mutation positive car être capable de digérer le citrate dans un milieu oxygéné est une évolution importante et un indéniable cas de mutation positive, et Richard Lenski a tout à fait raison dans ses propos, il est également très important de mentionner un autre point important concernant l'expérience de Richard Lenski!

Dans la nature, il ya eu quelques rapports de E.coli qui peuvent se nourrir de citrate. Mais tous ces cas sont le fruit d'un anneau d'ADN appelé plasmide issus d'autres espèces de bactéries. Lenski a choisi une souche de E. coli qui ne dispose pas de plasmides pour ses expériences et il n'y avait pas d'autres bactéries dans l'expérience, et donc l'évolution des bactéries se fait sans plasmides. Donc, la seule explication est que cette lignée de E.coli a développé d'elle même la capacité de digérer le citrate.

A New Step In Evolution

Bah oui les mutations positives existent et tu as beau le nier de façon pathologique, elles existent que tu le veuilles ou non mon tout petit 2thatleft!

Il s'agit ici de la soit disante mutation bénéfique dans une région pauvre en nutriment mais on peut aller plus loin encore :

La résistances des insecte au insecticide :

Le biologiste évolutionniste, Francisco Ayala, affirme

"les variantes génétiques nécessaires à la résistance aux différents pesticides étaient apparemment présents dans chacune des populations exposées à ces composés synthétiques"

Francisco J. Ayala, "The Mechanisms of Evolution", Scientific American, vol. 239, Septembre 1978, p. 64

évidemment que les variantes génétiques à la résistance aux différents pesticides étaient présents avant l'usage de pesticide, on parle d'évolution darwinienne pas lamarckienne!

Si il n'y avait eu aucun insecte résistant avant et donc au moment où l'on a exposé ces insects aux pesticides, les insectes exposés seraient tous morts! ;)

Les mutations se produisent aléatoirement et sont éventuellement retenues en cas sélection darwinienne à savoir ici les pesticides! Toi comprendre ou toi être définitivement bouché?! ;)

Ici je prouve donc la partialité de tes sites et leur propagande stupide, mais aussi je confirme le complot scientifique que Lipson et Thompson on dénnoncé chez vous

il y a déjà belle lurette!

its-a-conspiracy.jpg

Oui Nature, PNAS et le site de l'Université de Californie sont des sites de propagandes stupides à la solde d'un vaste complot scientifique mondiale! Le grand 2thatleft du haut de sa montagne de stupidité a parlé! ;)

Les transtions :

ce servir des organes de l'oreille pour prouver la transition des réptiles et des mammiféres ne vaut rien

Mais qu'est ce que tu racontes de nouveau comme niaiserie?! ;)

L'évolution des osselets de l'oreille moyenne des mammifères visible dans le registre fossile constitue un merveilleux exemple de confirmation de l'évolution par le registre fossile!

Oreille Interne de Reptile

reptileearbd6.gif

Oreille de Mammifères avec les Osselets de l'Oreille Moyenne

humanearkd1.gif

Chose surprenante avant la découverte du moindre fossile transitoire les scientifiques avaient mis en avant le fait que les osselets de l'oreille moyenne si bien adapté à l'audition, ont évolué à partir des os de la mâchoire de nos lointains ancêtres reptiliens, chose apparemment impossible car comment un os servant à l'articulation de la mâchoire peut-il devenir un os de l'audition, la réponse est simple les formes intermédiaires devaient posséder des os servant à la fois à l'articulation de la mâchoire et à l'audition!

Sans entrer dans les détails anatomiques, les scientifiques savaient, avant même la découverte des nombreux fossiles de reptiles mammaliens, que cela a du passer par une double articulation de la mâchoire, cette double articulation ayant permis à certains os de migrer vers l'oreille moyenne pendant que d'autres os continuerait à terme à s'articuler sur la mâchoire!

Or la découverte de nombreux Thérapsides aussi nommés «Reptiles Mammaliens» ont confirmé haut la main cette prédiction évolutive! Ainsi les Cynodonts (un clade particulier de thérapsides) possèdent exactement la double articulation en question avec la transition de certains os de la mâchoire (les futurs osselets de l'oreille moyenne) vers l'oreille moyenne!

Les scientifiques avaient prévue de part la Théorie de l'évolution, la découverte de ces fossiles transitoires possédant une double articulation de la mâchoire et ils furent découverts, les Cynodonts étant parmi les plus magnifiques formes intermédiaires connue du registre fossile!

Voici une image illustrant l'évolution des Thérapsides à savoir les reptiles mammaliens, on voit bien les os de la mâchoire migrer vers l'oreille moyenne pour finalement former les osselets de l'oreille moyenne des mammifères, remarquer comme les Cynodonts font office de parfaites transitions entre la configuration «reptilienne» et la configuration «mammalienne»!

jaws1.gif

L'évolution des osselets de l'oreille moyenne des mammifères dont témoigne le registre fossile constitue une merveilleuse prédictions et donc confirmation de l'évolution!

Tant que vous n'avez pas de transition fossiles vous n'avez qu'un malheureux pakicetus

et un basilosaurus vouloir rapprocher un loup d'une baleine faut le faire! Les pattes du basilausorus par exemple ne sont nullement des vestiges ! il lui servent de propulseur pour nager tous comme la loutre et l'ornythorinque ou encore le canard.

Tu as oublié de mentionner Ambulocetus et Kutchicetus! Mais surtout tu es vraiment de plus en plus amusant tu me parles de rapprocher un loup d'une baleine, rassure nous tu ne serais pas réellement limité en voulant sous-entendre que Pakicetus est un loup?! Parce que si c'est le cas il faut aller te mettre sous médicament de toute urgence!

Sinon je sais pas si tu l'as remarqué mais les pattes arrières de Basilosaurus sont atrophiés et ne peuvent guère avoir l'efficacité de celles d'une loutre ou d'un canard surtout que le canard doit avoir des pattes arrières efficace vu qu'il ne se sert pas de ses membres avant pour nager mais cela aussi ça a dut t'échapper! :sleep:

Pire encore vous prenez en compte la fraude d'Heackel!!!!!

Mais comment fais tu pour débiter de pareilles conneries sans rougir?! Je te mets au défi de me dire où je prends en compte la fraude d'Haeckel!!

Eux autorités du darwinisme, George Gaylord Simpson et W. Beck, ont reconnu :

Le principe évolutionnaire énoncé par Haeckel était erroné. Il est maintenant clairement établi que l'ontogenèse ne reproduit pas la phylogenèse

G. G. Simpson, W. Beck, An Introduction to Biology, Harcourt Brace and World, New York, 1965, p. 241

Dans le New Scientist en date du 16 octobre 1999 :

[Haeckel] l'a appelé la loi biogénétique et l'idée est devenue célèbre sous le nom de récapitulation. En fait, il a été rapidement démontré que la loi de Haeckel était inexacte. Par exemple, le premier embryon humain n'a jamais été doté de branchies fonctionnelles comme un poisson et n'est jamais passé par des étapes qui le font ressembler à un reptile adulte ou à un singe

Ken McNamara, "Embryos and Evolution", New Scientist, vol. 12416, 16 octobre 1999

Ton site et donc malhônnete et est a milles lieux de la réalité!

Tu n'as vraiment rien d'autre à ruminer?! Personne ne nie la tricherie de Haeckel ici, bah non, personne! En revanche ce que je peux t'assurer c'est que même si Haeckel a triché et même si sa théorie de la récapitulation était inexacte l'embryologie confirme bel et bien l'évolution!

En effet Haeckel avait en partie tort en disant que la l'ontogenèse résume la phylogenèse car ce n'est pas aussi simple que cela, sachant que l'évolution peut affecter de différentes manières et dans différentes directions le développement des organismes, on pense par exemple à la néoténie qui contredis les conclusions de Haeckel! Mais cela ne change rien au fait que le développement embryologique peuvent laisser paraîtres des vestiges ancestraux ou plutôt des structures communes que les dits embryons partagent avec leur lointains ancêtres!

Comme exemple on va commencer par rester dans les cétacés avec les photos de deux embryons de dauphins à des stades de développement différents!

embryons_dauphins.jpg

Embryon de 24 jours à gauche, de 48 jours à droite

Nous remarquons à gauche que cet embryon possède des membres postérieurs comme n'importe quel embryon de mammifère terrestre durant la même période de développement! Mais par la suite lorsque l'embryon va se développer puis devenir un f¿tus ces pattes arrière vont non seulement cesser de se développer comme c'est le cas chez les embryons et f¿tus de mammifères terrestres mais également disparaître, on voit même sur l'image ci-dessus déjà que ça diminue déjà au quarante huitième jour de développement)!

On remarque la même chose chez les serpents dont les embryons possèdent des membres qui pourtant disparaîtrons à la naissance! Ou encore chez des oiseaux dont les poussins encore en train de se développer dans l'¿uf possèdent des griffes au bout de leur ailes, alors que la plupart des espèces d'oiseaux (à quelques exceptions prêts) n'ont plus du tout de griffes au bout de leurs ailes à la naissance! D'un point de vue créationniste cela n'a aucun sens pourquoi le créateur fait se développer chez des embryons des structures qui ensuite vont disparaître définitivement avant la fin du développement?!

Au contraire lorsque l'on sait qu'il y a évolution toutes ces observations sont parfaitement logiques puisque les ancêtres des cétacés sont des mammifères terrestres dotés de membres postérieurs, idem pour les ancêtres des serpents qui étaient des reptiles à quatre pattes et enfin les ancêtres des oiseaux étaient tout simplement des dinosaures théropodes munis de griffes aux bouts des pattes antérieurs qui allaient par la suite évoluer pour devenir des ailes!

Ces constatations embryologiques n'étant en fait que les vestiges anatomiques de leur lointains ancêtres! Car par exemple les cétacés comme les baleines et les dauphins ont hérités de leur lointains ancêtres terrestres les gènes permettant la formation de membres postérieurs, seulement des mutations génétiques accumulés au fil du temps ont désactivés ces gènes durant le développement embryologique, avec pour conséquence la perte des membres postérieurs chez les cétacés! Même phénomène avec les pattes des serpents et les griffes des ailes des oiseaux!

L'évolution explique bon nombre d'autres observations, mieux encore la théorie de l'évolution fait même des prédictions sur ce qui devrait être observé voir même trouvé (exemple des fossiles transitoires) et les prédictions de la théorie de l'évolution se sont jusqu'ici toujours vu confirmées!

Donc voilà pour les explications et encore une fois si tu ne captes rien tapes toi la tête avec un marteau de charpentier!

Julsrdu a payé un homme pour deterré les figurines de seulement "UN PESO" ce qui est peu croit moi...

Les figurines était propres car ils les nettoyer ! je te laisse sur ce site donnant de nombreuse information (et non créationnistes en plus !) sur le sujet et il révéle des chose pour le moins

étrange chez vous et pas chez nous ! il y a un grand nombres de figurines (33 000 ) et pourtant un scientifique les a tous daté en moins de 4H...ce qui fait environs 133 piéces a la minutes

non stope mdr !

http://www.ldi5.com/archeo/acambaro.php

http://www.ldi5.com/archeo/acambaro2.php

lis donc les deux liens.

Toujours avec les figurines d'acambaro le livre "c'est dinosaures dont la science ne veut pas" écrit par Henrie Coupon démontre l'hautenticité des figurines.

Magnifique le nouveau site d'attardé auquel tu te réfères magnifique!

Sur le même site on trouve une promotion de la Bipédie Initiale avec phylogénies clownesques à mettre dans les annales des anales!

bi_phyl1.gif

Franchement mon tout petit 2thatleft c'est avec ce genre de sites clownesques que tu te permets de critiquer mes sources et de tenter de me convaincre!

Sinon le problème des figurines n'est pas leur propreté mais leur incroyable et impeccable état de conservation qui fait que non seulement elles sont en bonnes états mais que même pour celles qui sont cassés, il n'en manque aucun morceau, arf!

Mais t'inquiète il existe plein d'autres sources tout aussi clownesques auxquels tu peux te référer!

Pour les fossiles vivant c'est un fait desolé ! prétendre que les fossiles vivant porte mal leur nom car il sont différent de leur ancêtre (soit disant que le cohélacanthe est différent de sont ancêtres chéolacanthe) en y plaçant des

éxperience dirigé de toutes piéces me fait vomir !

Par exemple le soit disant poumon ancestral du cohélacanthe n'est nullement un poumon ! il s'agit simplement de sa vessie natatoir ! aussi bien a l'ancêtres que a celui

que nous avons actuellement!

Toujours pour te prouver ma bonne foi (contrairement a ta mégalomanie latente) voici une citation de Darwin :

Que l'on se permette une définition aussi large ou non, il est prudent de conclure que les fossiles vivants ne sont pas rares.

Charles Darwin, L'origine des espèces, GF Flammarion, Paris, 1992, pp. 241-242

Même ton prophéte athée le reconnait...

Près de 84% de la famille des insectes ayant vécu il y a 100 millions d'années existent aujourd'hui encore.

Jerry Coyne, "Not Black and White", une révision de Melanism: Evolution in Action de Michael Majerus, Nature, 396, 1988, pp. 35-36

utilisé l'image de la biologie moderne pour faire "croire" que les fossiles vivant porte mal leur nom et un jolie tour de pass pass qui ne convaint que les naïf lambda comme toi.

Non mais tu devrais sortir ta tête de ton cul parce que de toute évidence ton cerveau manque d'oxygène!

D'abord tu vas m'expliquer en quoi le fait, que près de 84% de la famille des insectes ayant vécu il y a 100 millions d'années existent aujourd'hui encore, est problématique pour la Théorie de l'évolution!

Remarque si tu me trouve un fossile de guêpe datant du cambrien là tu aurais vraiment quelque chose à manger!

Encore une fois le terme «fossile vivant» désigne simplement des taxons ayant conservé une morphologie similaire de leur lointaine lignée ancestrales, bah oui! Et cela ne falsifie nullement le fait que l'évolution ait lieu, bah non!

Fait moi signe lorsque tu parviendras à comprendre quelque chose!

Les oiseaux apparaissent aprés les dinosaures ça je le nie pas ! ce que je dis (et prouve) c'est que par exemple les ancêtres d'archéoptéryx apparaissent aprés lui ! des oiseaux comme le confuciusornis et le liaoningornis

apparaissent quelque temps aprés l'archéoptéryx mais impossible a classé en tant que forme évoluer de l'archéoptéryx car trop récente ! sa mes un point de douleur a votre théorie car

sa voudrait dire que la plumes et les organes nécéssaire au vol serait apparue en même temps sur plusieur espéces différentes !

Par exemple caudipteryx apparaît aprés archéopteryx ! or caudipteryx est supposé être l'ancétre de archéoptéryx !!!!!

Mononykus apparait lui aussi aprés c'est supposé forme evolué : Iberomesornis,,Hesperornis,Eolulavis !!!!

Les strates fossiles sont imcompléte ! la seul transition que tu me donne c'est archéoptéryx et comme tu le voie elle est largement discutable ! et même indéfendable.

Dis moi c'est quoi le nom de la pathologie mentale dont tu souffres?! Non parce que là tu commences à m'inquiéter!

Il n'y a que dans ton cerveau malade que les ancêtres d'Archéoptéryx apparaissent aprés lui, pour indice personne ne dit que les dinosaures non-aviens à plumes du crétacés sont les ancêtres d'Archaeoptéryx, car ce sont en fait des cousins bah oui! Caudipteryx n'est pas l'ancêtre d'Archéoptéryx mais un cousin d'Archéoptéryx, toi comprendre?!

Sinon tes propos sur Confuciusornis et Liaoningornis témoignent parfaitement de la stupidité dont tu fais preuve ici, tu n'as pas lu mon précédent post ni même compris celui-ci, sinon tu ne débiterais pas des énormités pareilles en boucle tel un attardé monomagnaque!

Tu es coincé dans une vision linéaire de l'évolution où selon toi Archaeoptéryx devrait être l'ancêtre direct de Confuciusornis et Liaoningornis, or comme déjà expliqué plus haut le fait que l'évolution est buissonnante ne rend nullement nécessaire l'idée d'une ascendance direct de ces espèces! Encore qu'il y ait quand même de bons gros millions d'années entre Archaeoptéryx et ces oiseaux du début du crétacé pour ne pas rendre pareille évolution si impossible que cela!

De plus Confuciusornis et Liaoningornis sont également des formes de transition tout comme Archaeoptéryx, bah oui!

Bref si tu ne lis pas les posts des autres ou que tu n'es même pas foutu de les comprendre c'est ton problème mon tout petit 2thatleft et très franchement ton problème est tellement pathétique que tu devrais vraiment songer à la régler!

Pour la dérive des continents :

http://lifeorigin.free.fr/index.php?pg=80

Pour le déluge je te repose la question comment ce fait il que des religion espacé par le temps et l'espace on ce point commun du déluge ? beaucoup de scientifiques confirme l'existence d'un déluge :

http://www.dinosoria.com/deluge.htm

Photo et traces de navirs sur des montagnes :

http://www.armenweb.org/espaces/louise/rep.../noe/index.html

Sinon pour le point trois je te signale que je ne remet pas en cause les milliars d'années (pour ma sa change rien que on date d'il y a des milliards d'années ou encore 10 000.

Juste un truc qui ma choqué :

http://www.creationnisme.ca/publication/ar...ion=publication

Par exemple parce que plusieurs régions ont pu connaître des inondations catastrophiques (mais pas universelles) ayant inspirés des mythes bah oui! De plus tu as vérifié si toutes les cultures avaient un mythe du déluge, en espérant que tu as été vérifié ailleurs que sur les sites d'attardés mentaux que tu me mets en lien ici et que tu me présente comme contenant des informations sérieuses!

De mon côté j'attends toujours que tu m'explique comment il est possible d'inonder toutes les terres et comment on récolte et on place un couple de chaque espèce terrestre dans une arche!

En ajoutant le fait que si pour toi ça ne change rien de prétendre que la terre à dix mille ans ou plusieurs milliards d'années, prouve bien à quel point ton cerveau suffoque à force de garder ta tête dans ton cul!

Evolution buissonnante :

Dans ton articles scientifique (hum hum...) sur l'évolution buissonnante, qu'elle est la decouverte qui confirme l'évolution buissonnante ? en lisant l'article je constate juste un shéma de la réalité des fossiles buissonnante

que a laquel s'ajoute une interprétation totalement personne sur une idéologie athéiste qu'est l'évolution alors qu'il y a un cruel manque de transition que tu admet toi même.Voici par exemple sur un jéllyfish daté du cambrien :

http://lifeorigin.over-blog.net/article-6294529.html

Les méduses forment un taxon très ancien constitué de multiples espèces et je n'ose pas te demander comment ton cerveau apparemment déficient fait pour y voir un argument à l'encontre de l'évolution!

Bon faut dire que vu que tu ne fais que vomir les merde que tu manges sur les sites merdiques que tu nous mets en lien ici, c'est prévisible de ta part!

"des espèces ayant des caractéristiques propres à la fois aux lignées ancestrales et aux espèces modernes ont forcément du existé, et donc on devrait forcément retrouvé certaines de ces espèces dans le registre fossile or c'est bel et bien le cas!"

Ta citations ici est en réalité spéculative ! voici ce qui démontre l'aspect spéculatif de ton affirmation démontrant que les "chainon manquant" que tu exprime ainsi :

"des espèces ayant des caractéristiques propres à la fois aux lignées ancestrales et aux espèces modernes" et totalement imaginaire car tu fini par "ont forcément du existé" forcément du ? pourquoi tu ne l'est as pas la ? dommage...^^

Toujours pour l'évolution "buissonnante" en plus d'être spéculative (comment confirmé qu'il y a une une buissonnante evolution sur des fossiles, des animeaux mort...) elle es trop brute pour te permettre de parlé d'évolution :

Il n'y a rien de spéculatif dans mes propos, il s'agit de prédiction de l'évolution en matière de formes transitoires dans le registre fossile et les prédictions en question ont été réalisées, poils au nez!

Tu ne piges strictement rien à l'évolution et tu sembles incapable de piger quoi que ce soit à ce qu'on t'explique schémas et exemples à l'appuie, tu sembles être une pathétique coquille vide qui se contente de copier/coller mécaniquement comme le dernier des décérébrés la merde qu'il trouve sur des sites créationnistes, sérieusement tu fais pitié! :sleep:

Franchement tu sembles être totalement incapable de toute réflexion! :third:

L'éxperience montre qu'il est possible que les intervalles qui séparent les plus grande catégories ne soit jamais comblés par les fossiles.Beaucoup de discontinuïté on tendance a devenir de plus en plus abrupte au fur et a mesur que nos collections

augmente.

Newell, N.D., (1959) "the nature of the fossile record",Proc. of the Amer.Phil soc., 103 (2) : 264-285, voir p.267

Il y a de nombreux fossiles de corps organiques pétrifiés ou suelettisés du précambrien supérieur ou du cambrien qu'on ne peut assigner à aucun phylum vivant; aucun d'entre eux ne peut cependant

être considéré comme l'ancêtre d'un qelconque phylum spécifique vivant.

Valentine, J.W., (1977) "Général Pattern of metazoan Evolution"in patterns in evolution as illustrated by the fossiles record ed. A .Hallam Elsevier scientific pub co, Amsterdam p.27-57, voir p34-35.

Génial une citation de Newell datant de 1959 antérieur à la découverte de nombreux fossiles de transitions et une citation de Valentine datant de 1977 parlant de taxons disparus sans laisser de descendance (ce qui n'a rien de fâcheux pour la Théorie de l'évolution)!

Hormis le fait que tu va pêcher des citations périmés, hors contextes et/ou que tu ne sembles pas piger, tu sais faire quoi?! Ah oui jouer au débile mentale, chose dans laquelle tu excelles mon tout petit 2thatleft!

Tu admet que l'évolution du cheval est un fait ? LOOOOOOOOOL

"L'exemple populaire de l'évolution des chevaux, qui sous-entend un ordre graduel de changements à partir de créatures, à quatre orteils dont la taille ressemble à celle du renard et qui auraient vécu il y a 50 millions d'années de cela, aux chevaux de plus grande taille à orteil unique, a été prouvé erroné depuis longtemps. Au lieu de parler d'un changement graduel, les fossiles de chaque espèce intermédiaire apparaissent très différents les uns des autres, demeurent inchangés et s'éteignent par la suite. On ne connaît aucune forme transitionnelle."

Boyce Rensberger, Houston Chronicle, November 5, 1980, p.15

Ok mon tout petit 2thatleft là c'est sûr tu veux passer pour le dernier des imbéciles! Si tu avais lu et compris mon précédent post (notamment la citation de Guillaume Lecointre) tu comprendrais que ces citations ne constituent nullement des arguments à l'encontre de l'évolution, mais vu que tu as ta tête coincé dans ton fion j'imagine qu'il ne faut pas s'attendre à ce que tu comprennes quoi que ce soit!

Comme l'a dit Gaelic tu te contente de posté en boucles les mêmes fadaise à coup de citation, bidons et/ou tronquiés ne démontrant absolument que dalles!

Mais bon vu autant mettre ta merde sur le tapis en m'autorisant moi aussi une petite citation illustrant la débilité profonde de ton attitude!

Boyce Rensberger comme l'a fait David Raup, mentionne le cas de l'évolution du Cheval qui fut présenté au XIXème siècle comme un cas classique d'évolution linéaire et graduelle, mais il n'en est rien, l'évolution du Cheval étant en fait buissonnante et se manifestant par l'apparition brusque d'espèces sensiblement différentes des espèces ancestrales appartenant à des lignées ancestrales! Boyce Rensberger rejoint ici le concept d'équilibres Ponctués de Stephen Jay Gould et Niles Eldredge, chose que tu aurais compris si tu utilisais cerveau et avais pu lire la suite de la présente citation! Les équilibres Ponctués concept s'opposant au gradualisme de Darwin mais certainement pas au principe de sélection naturelle et encore moins à l'évolution en elle même!

Cependant ce rejet du gradualisme visible dans le registre fossile par l'absence ou la rareté de formes transitoires entre deux espèces ne signifie pas qu'il n'existe pas des fossiles transitoires entre groupes plus vastes tel que les fossiles transitoires existant entre les pélycosaures et les mammifères!

Car pour passer d'un ancêtre «reptilien» à un animal mammalien, il faut passer par plusieurs dizaines de spéciations ce qui implique certes que les divers intermédiaires apparaissent brutalement à l'échelle de temps géologiques mais donc cela nous fait des dizaines d'intermédiaires entre les ancêtres «reptiliens» des mammifères et les mammifères eux mêmes, ce que le registre fossile démontre amplement! C'est pareil pour l'évolution du cheval il faut passer par plusieurs spéciations pour passer d'un ancêtre de petit taille à plusieurs doigts, au cheval actuel et le registre confirme d'ailleurs confirme là encore l'évolution par l'existence de nombreuses formes transitoires entre ces ancêtres à plusieurs doigts et le Cheval actuel!

Mais cette présente citation de Stephen Jay Gould, souvent lui même cité malhonnêtement par les créationnistes, devrait être plus claire que je ne le suis!

On constate souvent des transitions chez les fossiles. [¿] Quelle meilleure forme de transition pourrions-nous espérer trouver que l'hominidé le plus ancien, Australopithecus afarensis, avec son palais simien, sa position debout humaine et sa capacité crânienne plus grande que celle d'un singe de même gabarit mais de mille bons centimètres cube inférieure à la nôtre? Si Dieu a créé chacune de la demi-douzaine d'espèces d'hominidés découvertes dans les roches anciennes, pourquoi les a-t-il créés selon une séquence temporelle ininterrompue de traits progressivement plus modernes, une capacité crânienne croissante, un visage et des dents plus petits, un corps plus développé? L'a-t-il fait pour imiter l'évolution et mettre ainsi notre foi à l'épreuve?

Devant ces faits de l'évolution et la faillite philosophique de leur position, les créationnistes comptent sur la déformation et les insinuations pour étayer des affirmations de pure rhétorique. Je semble peut-être mordant ou amer ¿ et je le suis ¿ car je suis devenu une des cibles principales de ce genre de procédés.

Je me range personnellement parmi les évolutionnistes qui soutiennent que le rythme du changement évolutif est saccadé, et non pas uniformément graduel. [¿] Pour moi et mon collègue Niles Eldredge, une tendance évolutive ressemble plus à la grimpée d'une volée de marches qu'à la montée continue d'un plan incliné.

Puisque nous avons proposé les équilibres ponctués pour expliquer les tendances évolutives, il est irritant d'être sans cesse cité par les créationnistes ¿ à dessein ou par stupidité, je l'ignore ¿ comme affirmant que les fossiles ne comportent pas de formes de transition. Celles-ci manquent habituellement au niveau des espèces, mais elles abondent entre groupes plus vastes.

Stephen Jay Gould Quand les poules auront des dents éditions Fayard, 1984

Voici également quelques liens revenant sur cette citation de Boyce Rensberger et démontrant en quoi ce dernier est cité malhonnêtement par les créationnistes!

The Quote Mine Project

Et donc je te le redis l'évolution du cheval est une fait de même que l'évolution de l'homme et l'absence totale d'intelligence dans tes ineptes réponses mon tout petit 2thatleft!

"Plusieurs histoires ont été tissées, certaines plus imaginatives que d'autres, à propos de la véritable nature de cette histoire (celle de la vie). L'exemple le plus répandu, qui est toujours exposé en bas, concerne l'évolution du cheval préparé probablement quelques cinquante années plus tôt. Cet exemple a été présenté comme la vérité absolue dans une série successive de manuels scolaires. Je pense que c'est lamentable, particulièrement lorsque les personnes qui proposent ce genre d'histoires sont probablement eux-mêmes conscients qu'il s'agit en partie de pure spéculation."

Colin Patterson, Harper's, February 1984, p.60

Moi j'admet que c'est une supercherie comme le démontre Boyce Rensberger et Collin Patterson.

Pareil mon tout petit 2thatleft tu te réfères à une citation de Colin Paterson que tu ne piges pas (es-tu seulement capable de piger quelque chose?!) et que les créationnistes citent de manière stupides et hors contexte sans comprendre ce que celui-ci dit réellement!

Car que cherche à dire Colin Paterson dans cette citation, eh bien exactement ce que je t'ai expliqué mais que ton cerveau malade semble être incapable de comprendre mon tout petit 2thatleft!

Cette déclaration est en effet la clé d'interprétation que Sunderland cite correctement à savoir qu'il n'est pas possible de dire avec certitude si un fossile est l'ancêtre direct d'un groupe d'espèces. Archaeoptéryx, par exemple, n'est pas nécessairement l'ancêtre direct des oiseaux modernes. Il a peut être été une espèce cousine située sur une branche latérale. Toutefois, en aucune façon cela disqualifie le fait qu'il s'agit bel et bien d'une forme transitoire ou une preuve de l'évolution. L'évolution prévoit que ces fossiles existent, et si il n'y avait aucun lien entre les reptiles et les oiseaux alors Archaeoptéryx n'existerait pas, que celui-ci soit oui ou non l'ancêtre direct des oiseaux modernes. Ce que Patterson a dit à Sunderland, c'est que les formes transitoires qui sont connus, ne pouvaient constituer un argument qui ferait d'eux des ancêtres directs de groupes d'espèces existant actuellement.

Lionel Theunissen

Colin Paterson répondit à Lionel Theunissen en confirmant l'analyse de ce dernier

Désolé d'avoir pris tant de temps pour répondre à votre lettre du 9 Juillet. J'ai été absent pendant un certain temps, puis énormément occupé. Il me semble toujours être destiné à être décrit comme un idiot par les créationnistes. Les propos que vous citez, et qui sont d'une lettre du 10 avril 1979 adressée à Sunderland, sont pertinents dans la mesure ce qu'ils expriment. Le passage cité continue ainsi «La raison en est que les déclarations sur l'ascendance et la descendance ne sont pas applicables avec les fossiles. Archaeoptéryx est l'ancêtre de tous les oiseaux? Peut-être oui, peut-être pas: il n'y a aucun moyen de répondre à la question. Il est assez facile d'inventer des histoires de la façon dont une forme a donné lieu à un autre, et de trouver des raisons pour lesquelles les stades ont pu être favorisés par la sélection naturelle. Mais ces histoires ne font pas partie de la science, il n'ya aucun moyen de les mettre à l'épreuve.»

Je pense que la suite du passage montre clairement que l'interprétation (à la fin de votre lettre) est correct, et que celle des créationnistes est fausse.

Colin Patterson

Patterson Misquoted

Tous ça pour dire que ta façon de nié la réalité des contradictions scientifique en te planquant dérrire un tas de pseudo études scientifiques pour te caché ne prend pas avec moi ! tu peut me traité d'ignare de parano de fanatique de fisl de c... ou que sait je encore

tu n'est qu'un misérable petit manipulateur qui cherche a convaincre en intimidant pas en prouvant...

Tu es un ignare un parano et un gogol débitant connerie sur connerie car incapable de comprendre quoi que ce soit!

Bon remarque tu as raison de resté enfermé dans ta méprisable attitude car c'est très amusant! :bravo:

Mais le plus amusant c'est quand tu me traite de manipulateur venant d'un spécimen de foire de ton genre je prends ça comme un compliment! :mouai:

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
;) Tu peux recopier 1000 fois tes propres assertions gratuites, avec des liens morts ( http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html qui ne mène qu'à "Not Found" chez moi), ça me fait sourire.

Revue nature de 2005 !

;) Tu peux citer 1000 personnes qui disent X ou Y ou Z, mais tu ne les as pas. Et même si tu les avais, il me faut des éléments comme ceux que je t'ai fournis. Avec explication à l'appui. Ces éléments, non seulement tu les as pas, mais tu ne les comprends pas.

Non je rectifie ! même quand je te les apporte avec les références comme la revue nature "The Chimpanzee Sequencing and Analysis Consortium 2005, "Initial sequence of the chimpanzee genome and comparison with the human genome," Nature 437:69-87." ou tu trouvera les affirmation de Eishler a ce sujet sur l'imprécision des 1,2 % tu fera moins le malin ! en attendent tu aura beau faire le petit prétentieux au sourir narquois sa marche peut être avec n'importe qui mais pas avec moi, je ne suis pas dupe ! et ce que je comprend surtout c'est ton besoin incéssent de devoir faire "genre" que tous est vide dans mon argumentation pour te convaincre que tu a raison en restant enfermé dans des éxperiences totalement dépassé et plus a l'ordre du jour.

Fournis-les, éléments moléculaires ou génétiques à l'appui, comme le tableau ci-dessus sur les aminoacides des hémoglobines (les lettres que tu n'as pas comprises) et on les analysera ensemble.

Une image c'est tous ce que tu demande ? lis donc la revue nature de 2005 sur le projet du génome humain et sa proximité avec le singe ! donnée une images aminoacides des hémoglobine ne change en rien le fait que tu ne te base "que sur ça" ! il faut prendre en compte tous ce qui entre en jeu dans la comparaison, SPN,indels etc...

Tu constateras alors, sous réserve de gros efforts cogitatifs, que les singularités de de scientificards qui parlent de 86 % de différences inter Homo et Pan, soit se basent sur un échantillonnage génétique extrêmement petit, soit sur une mécompréhension aggravée des résultats fournis par les outils informatiques de comparaison, qui sont disponibles en libre accès sur des bases de données publiques.

Alors la on est en plein délire ! vous accusé les scientifiques créationnistes de VOTRE tricherie ! la comparaison homme singe faite sur de petit échantillonnage génétique ! Vous avais comparais 30 à 40 protéïnes de base ce trouvant chez l'homme et le chimpanzé alors que l'homme posséde 100 000 de protéïnes !!!!! vouloir établire une ressemblances homme singes en ne comparant que 30 a 40 proteïnes de base tous en igniorant les 99 960 autres et ensuite avoir le culot de dire que ce sont les scientifique créationniste qui font ça sa me fait marré !!!!!

Deux scientifiques on dénnonçé cette methode (la votre) totalement bidon !

la fiabilité de la méthode qu'ils ont utilisée est controversée et que les données ont été exagérément interprétées. (Sarich et al, 1989, Cladisticts 5:3-32)

Dr Don Batten, un biologiste affirme aussi que cette méthode donnant 98% était falacieuse en 1996 ! 8 ans plus tard les biologistes du projet du génome humain confirme qu'il s'agit d'une comparaison falacieuse (CEN, 19(1); 21-22 décembre 1996-février 1997)

Fournis de la matière, pas des ragots. M'en cogne que la dame ou le monsieur que tu cites soit "PhD" ou "licenciée ès sciences"...

Fazale Rana par exemple, que tu cites comme référence de je ne sais quel article de 2005, lorsque le génome du chimp n'était divulgué que sous sa première ébauche, n'est "même" pas généticienne, mais chimiste...

Ce que tu considére comme des ragots et donnée avec leur sources aussi bien le lien internet que la revue ou ils sont tiré et dans cette revue (ici nature pour 2005) donne la matiére ! faut juste que tu es le courage de les lires...

Sinon la chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou proches.

Wikipédia.

J'y peux rien si tu es incapable de fournir la matière première de tes assertions, et que tes seuls moyens sont les citations gratuites et sans justification scientifique.

:smile2:

Encore un lien mort... Tu les choisis exprès ou quoi ? ;)

Encore une fois le lien mort n'est qu'une partie de la source ! la source compléte ce trouve dans la revue nature !!!! si tu es pas capable d'admettre ça...

JEvan Eichler !

Tu dis " Eichler " car tu n'as même pas lu l'article, ni même trouvé l'article. Tas lu son nom sur l'extrait que tu copies-colles, tiré du site d'harun yaya qui le cite.

Site d'où tu copies-colles tes infos aux liens morts. :sleep:

On voie que vous avez l'habitude de tromper les gens ! sous pretexte que le lien es mort alors sa veut dire que la citation de Evan Eichler ne tien pas ? voyons ça :

http://www.sciencedaily.com/releases/2005/...50902073013.htm

Tape également "Evan Eichler chimpanzé 95 %" dans google (mozilla firefox) et prend le deuxiéme lien il s'agit d'une revue numérisé typiquement évolutionniste ou tu te fera une joie de le constaté.

Evan Eichler est un des collaborateurs du décryptage du chimp génome, il a recadré à l'époque (2005) les 1,2 % de différences, en les nuançant vu les nombreuses séquences identiques, dupliquées différentes fois chez le chimp et l'humain. On parle ici de séquences similaires, homologues et/ou identiques, issues de l'ancêtre commun. D'où un consensus sur une moyenne de 98,5 % de similitude de nos jours.

A tu une affirmation de Evan Eichler disant que le singe est proche a 98,5 % ? la proximité génétique tourne autour de 98,5 % tu admet donc que la proximité génétique et de 95 à 96 ! car 95 et 96 tourne autour de 98...cette façon de vouloir "nuancé les résultas tournant autour de 98 %" et cherche par la a faire passé les 98,5 % pour une réalité c'est incroyablement manipulateur desolé.

Tu ne te rends même pas compte que cette multiplicité de dédoublements de séquences de gènes communs, sont un des plus flagrants indices de l'ancêtre commun entre chimps et humains ?

Ben mon vieux.

C'est justement parce qu'ils on élagrie le séquencage que ils on révisé leur jugement sur les 98%

;) Calcule donc les probas pour qu'une même longue ou courte séquence génétique existe en de multiples fois chez deux organismes créés indépendamment... par dieu.

Déjà tu ne m'aura pas en essayant de me prendre par les sentiments en citant Dieu ! que Dieu est crée les être par évolution pourquoi pas, mais les archives fossiles abrupte,fossiles vivant et mensonges évolutionniste m'empéche de REDEVENIR évolutionniste même en citant Dieu ! :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 376 messages
Nyctalope‚ 32ans
Posté(e)
Michael Hopkin, "Chimpanzee joins the genome club", news@nature.com, 31 août 2005, http://npg.nature.com/news/2005/050829/full/050829-9.html

Aucun article de cette personne dans le Nature de fin août et de début septembre 2005, ce dernier volume contenant pourtant des tonnes d'articles sur le séquençage du génome du chimpanzé, articles allant dans le sens évolutionniste.

Table des matières: http://www.nature.com/nature/journal/v437/n7055/index.html

A lire, les abstracts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DbasDhaut Membre 2 018 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Je me doutais bien qu'il y aurais baston dans ce sujet. Entre les tenant de l'evolutionnisme et ceux du créationnisme.

Alors meme si je ne peux affirmer a mes pauvres connaissances que l'on descend du singe. Il est quand meme un trés proche cousin. Et etant bien proche des théses evolutionnistes , je pencherais pour dire que nous sommes (humain) une des branches distinctes deans l'arbre d'evolution des espéces.

Aprés se balancer a la tronche des articles, soutenant tel ou tel point de vue, ca peut durer des années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Sans poster d'articles2thatleft n'a rien capté a ce que Gaelic a eu la patience de lui expliquer et il ne capte non plus absolument pas les articles auxquels il se réfère, il faut dire 2thatleft semble être totalement incapable de comprendre quoi que se soit! :smile2:

Par exemple la plus grande différence génétique existant entre l'homme et le chimpanzé que soulignent certains scientifiques concerne la prise en compte des différences du nombre de copie de certaines séquences identiques! Les différences de nombre de copies étant du aux insertions et aux délétions («Indels»), on avait déjà vu avant par exemple que certaines séquences peuvent se dupliquer!

De la même manière au sein de la seule espèces humaine en prenant en compte les différences de nombre de copies de certaines séquences, certains scientifiques disent que les humains ne seraient pas aussi similaires qu'on le pensait jusqu'alors, ainsi les humains ne seraient pas identiques à 99.9% mais seulement à 99.6% voir même à seulement 99.5% (voir Bertrand Jordan L'Humanité au pluriel)!

Mais donc nous parlons de séquences d'ADN identiques mais dont le nombre de copies varie! Et d'ailleurs comme le rappelle Bertrand Jordan le rappelle lui-même si les humains nous paraissent plus dissemblables les uns des autres si l'on tient compte du nombre de copies cela est probablement pareil chez les autres espèces dont les individus nous paraissent alors également génétiquement d'avantage dissemblables les uns des autres si l'on tient compte des différences en matière de copies!

Maintenant si on prend les différences entre les espèces il n'y a rien de surprenant qu'en tenant compte des «Indels», mais donc cela n'enlève en rien l'étroite parenté des espèces pas plus que cela n'enlève quoi que ce soit à la parenté existante entre individus de la même espèce!

Et cela ne change non plus rien quand au fait que les séquences sont identiques à plus de 98%, quand bien même le nombre de copie des séquences peuvent varier! Mais cette variation du nombre de copies entre espèces ne détruit pas une seule seconde la parenté des dites espèces, au contraire puisque l'on constate même des différences de copies entre individus de la même espèce sans que personne ne nie alors l'ascendance commune des dits individus! ;)

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Mon cher 2thatleft, personnellement je m'en cogne que tu sois créationniste, Je ne suis pas ta mère, et dieu aime la biodiversité, non ? Tant que le créationniste n'est pas militant et intrusif, tentant de s'immiscer dans l'enseignement laïque, m'en cogne. Il serait gratifiant si déjà tu captais un minimum de ce qu'on t'explique, de ce que tu ne lis (même pas), et de ce que toi-même tu écris... Ensuite, tu feras à ta guise. Mais avec des notions élémentaires, que tu n'as même pas actuellement => lis un bon bouquin de biologie élémentaire, et tente d'en intégrer un max.

A tu une affirmation de Evan Eichler disant que le singe est proche a 98,5 % ? la proximité génétique tourne autour de 98,5 % tu admet donc que la proximité génétique et de 95 à 96 ! car 95 et 96 tourne autour de 98...cette façon de vouloir "nuancé les résultas tournant autour de 98 %" et cherche par la a faire passé les 98,5 % pour une réalité c'est incroyablement manipulateur desolé.

Tu ne trouveras aucune affirmation d'Evan Eichler nulle part affirmant que la proximité génétique entre singe et homme est du chiffre qui te plaira, aucune. Evan Eichler ne commettrait jamais pareille bévue d'utiliser le terme "singe" ici...

Et en parlant du chimpanzé, tu ne trouveras aucune affirmation d'Eichler donnant une similitude moyenne de moins de 98 %. Eichler n'est pas un imbécile.

Les liens que tu donnais étaient morts, mais celui-ci que tu as fourni est bien lisible : http://www.sciencedaily.com/releases/2005/...50902073013.htm

Tu le lis donc, et essayeras de capter ce qu'il signifie. Tu n'y liras aucune allusion à une quantification moyenne du génome inter chimps-humains, donnant moins de 98 %. Pas de bol mon chéri. Normal qu'Eichler ne le fasse pas, puisque la différence par les comparaisons les plus totales et globales, p.e. sur les paires de bases uniques, donnent bien > 98 %.

Voici ce que tu devrais tenter de bien intégrer : << They found that most of the change to the overall genome landscape between chimps and humans can be attributed to large segmental duplications. Such large-scale genetic events have altered more total base pairs -- about 2.7 percent of the genome -- than differences from single base-pair changes, which account for about 1.2 percent of the genome. >>

:smile2: Ces altérations concernent plus de 2,7 % du génome... Et non pas la différence génétique moyenne entre chimps et humains, est de plus de 2,7 % du génome. Ce que tu avais capté. Pourquoi ? D'une part altérations ne signifie pas totalement différentes, mais bien au contraire on reste dans une courbe de similitude. Ces "large segmental duplications" ayant elles aussi une similitude moyenne de, mettons, 97 %, cela donnerait un 0.027 * 0.03 = 0.00081 d'incidence moyenne sur la globalité du génome.

(pour pas que tu penses que je tente de te tromper : les chiffres explicités, c'est [2.7/100=] 0.027 * [3 /100 =] 0.03 = 0.00081.

Ca y est ? T'as enfin capté que tes sources Harun Yahya tentent de mentir à leurs lecteurs ? Ce en trompant frauduleusement sur la signification de ces 2,7 %, sur ce à quoi ils s'appliquent ? Cool.

Non ? Pas de bol, relis donc l'article, mas avant prends un bon bouquin de bio. C'est utile parfois.

Voici l'extrait que tu avais fourni, que l'on ne retrouve nulle part :

<< Les êtres humains et les chimpanzés ne sont pas vraiment des proches cousins comme nous le pensions. Les anciennes comparaisons sommaires de nos ADN montraient que nos séquences étaient identiques à 98,5% ou 99%. C'est en effet le cas lorsque l'on tient compte uniquement des différences d'une seule lettre dans la chaîne d'ADN. Ces différences sont au nombre de 35 millions, ce qui représente 1,2% de la séquence totale. Mais il y a d'autres différences", déclare Eichler. Il a rapporté dans une analyse séparée, que les deux séquences sont parsemées de segments dupliqués qui sont dispersés différemment chez les deux espèces. Ces régions ajoutent au compte 2,7% de différences en plus. "Le chiffre de 1,2% manque déplorablement de précision. >>

Voici ce que je lis dans l'article en anglais, extrait qui ressemble le plus à celui en français.

Déjà, les phrases en souligné sont terriblement absentes (si tu peux me les retrouver en anglais, ce serait cool - voire l'article lui-même. Car on le retrouve que dans deux sites islamistes : Google )

<< They found that most of the change to the overall genome landscape between chimps and humans can be attributed to large segmental duplications. Such large-scale genetic events have altered more total base pairs -- about 2.7 percent of the genome -- than differences from single base-pair changes, which account for about 1.2 percent of the genome.

"For all the talk of the 1.2 percent single base-pair difference and the importance of those, there's even more difference between the species due to duplication events," said Eichler. "Now we need to learn the role of those duplication events in species evolution and disease.">>

Tu vois les différences d'interprétation ou pas ?

Ces sites créationnistes te trompent. Ce sont des fraudes avérées.

Deux scientifiques on dénoncé cette methode (la votre) totalement bidon !

la fiabilité de la méthode qu'ils ont utilisée est controversée et que les données ont été exagérément interprétées. (Sarich et al, 1989, Cladisticts 5:3-32)

Dr Don Batten, un biologiste affirme aussi que cette méthode donnant 98% était falacieuse en 1996 ! 8 ans plus tard les biologistes du projet du génome humain confirme qu'il s'agit d'une comparaison falacieuse (CEN, 19(1); 21-22 décembre 1996-février 1997)

;) La nôtre ? Laquelle mon chéri ? Quelles données ?

M'enfin mon grand. Cette "citation" de 1989 a autant d'importance ici qu'une citation de Copernic...

Le séquençage du génome de chimpanzé n'a été que partiellement terminé en 2005. Il n'était même pas commencé en 1989... On tentait à l'époque de gagner la course du séquençage du génome humain, avec des moyens encore nettement moins rapides que de nos jours.

Et quand bien même on tomberait à 95 % (ce qui est inexact)... le chimp continuerait à être notre plus proche apparenté, donc cousin actuellement en vie. Le cousinage, en généalogie comme en phylogénie, ne signifie rien d'autre qu'un ancêtre commun. Je n'y puis rien.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

ont été effectuées. Une évolution faite par l'homme? Pas vraiment. Très peu des cobayes utilisés par les généticiens arriveraient à vivre en dehors

des milieux dans lesquels ils étaient élevés. En pratique, les mutants meurent, sont stériles ou ont tendance à revenir à l'état sauvage."

Michael Pitman, Adam and Evolution, London: River Publishing, 1984, p. 70.

Nous avons donc ici deux preuves que les "stérilité" sont exagérément interprété ! c'est comme si vous prétendiez que

une femme qui a force de vivre non loin d'un aéroport a acquis une mutation bénéfique qui l'immunise contre le bruit des avion de ligne,

sans révélé qu'elle est sourde tous court en tous et pour tous...ben toi ta méthode c'est ça !

Le manque de connaissances de ta part sur le sujet et ton incéssante insolence ne sont que le fruit de ton orgeuille et de ton ignorance monsieur je sais tous !

Pour cynodont par exemple tu présente un shéma de l'évolution de la machoir en fonction de l'oreille pourrait tu me dire a quel espéces appartienne toutes c'est machoires ?

Au fil du shéma les machoires ce déforme, donc vous devez logiquement avoir chaque machoires duy shéma en vrai n'est ce pas ? ou est ce un vulgaire croquis de ce que vous espéré ?

Toujours dans ce domaine :

En réalité, des reptiles semblables au mammifère ont été décrits comme tel simplement sur la base des ressemblances dans les joints de mâchoire. Le fait est, cependant, qu'une caractéristique seule n'est pas suffisante de permettre une telle définition.

W. R. Bird, The Origin of Species Revisited, New York: Thomas Nelson Inc., Reprint edition (December 1991), p. 221

Voici un commentaire trés trés intéréssant qui démolie totalement l'idée d'une transition chez cynodont etc...

Les études sur ces créatures ont conclu qu'ils n'ont rien de commun avec des mammifères. En 1973, par exemple, Morganucodon a été décrit par docteur K. A. Kermack et d'autres chercheurs de l'Université de Londres comme Cynodont, une forme transitoire prétendue avec caractéristiques de reptile d'avance.

Un certain nombre de fragments de Morganucodon ont été trouvés tant au Pays de galles qu'à la Chine, montrant que les mêmes étapes(scènes) "évolutionnaires" avaient été subies à plus ou moins le même temps, dans deux parties complètement différentes du monde,

divisé l'un de l'autre par des milliers de milles - qui est impossible.

Kermack, Kermack and Mussett, The Welsh Pantothere Kuehneotherium Praecursoris, Zool. J. Linnean Society, 47:407-423; London, 1968, p. 418,

Tous cela montre que la supposition que les reptiles evolue en mammifères n'ont aucune base scientifique. Le dilemme qui a forcé le paléontologue évolutionniste Roger Lewin d'admettre, "la transition au premier mammifère ... est toujours une énigme".

Roger Lewin, "Bones of Mammals, Ancestors Fleshed Out," Science, Vol. 212, 26 June 1981, p. 1492.

Je fini pour dire comme tous scientifiques le sais (même si je sais que tu va dire que j'ai tort en me rapportant une éxperience remise en cause depuis perpette) que l'homologie n'est pas gouverner par les même génes ! ce qui décridibilise ton argument.

Personnellement moi je m'arrête la ! tu a certainement répondu des truc plus intéréssant en bas de réponse pour que je m'amuse a "déminé" tes argument fallacieux que tu donne en quantité énorme pour faire genre que c'est du sérieux, seulement j'en est marre de répondre a un type insolent et provocateur qui ce croit cultivée alors qu'il

n'a que le QI d'une huitre en présentant des articles qu'il a du mal a remettre en cause...

Sinon Gaélic je te répondrai une autre fois.

Sans poster d'articles2thatleft n'a rien capté a ce que Gaelic a eu la patience de lui expliquer et il ne capte non plus absolument pas les articles auxquels il se réfère, il faut dire 2thatleft semble être totalement incapable de comprendre quoi que se soit! ;)

Par exemple la plus grande différence génétique existant entre l'homme et le chimpanzé que soulignent certains scientifiques concerne la prise en compte des différences du nombre de copie de certaines séquences identiques! Les différences de nombre de copies étant du aux insertions et aux délétions («Indels»), on avait déjà vu avant par exemple que certaines séquences peuvent se dupliquer!

De la même manière au sein de la seule espèces humaine en prenant en compte les différences de nombre de copies de certaines séquences, certains scientifiques disent que les humains ne seraient pas aussi similaires qu'on le pensait jusqu'alors, ainsi les humains ne seraient pas identiques à 99.9% mais seulement à 99.6% voir même à seulement 99.5% (voir Bertrand Jordan L'Humanité au pluriel)!

Mais donc nous parlons de séquences d'ADN identiques mais dont le nombre de copies varie! Et d'ailleurs comme le rappelle Bertrand Jordan le rappelle lui-même si les humains nous paraissent plus dissemblables les uns des autres si l'on tient compte du nombre de copies cela est probablement pareil chez les autres espèces dont les individus nous paraissent alors également génétiquement d'avantage dissemblables les uns des autres si l'on tient compte des différences en matière de copies!

Maintenant si on prend les différences entre les espèces il n'y a rien de surprenant qu'en tenant compte des «Indels», mais donc cela n'enlève en rien l'étroite parenté des espèces pas plus que cela n'enlève quoi que ce soit à la parenté existante entre individus de la même espèce!

Et cela ne change non plus rien quand au fait que les séquences sont identiques à plus de 98%, quand bien même le nombre de copie des séquences peuvent varier! Mais cette variation du nombre de copies entre espèces ne détruit pas une seule seconde la parenté des dites espèces, au contraire puisque l'on constate même des différences de copies entre individus de la même espèce sans que personne ne nie alors l'ascendance commune des dits individus! ;)

Bravo ! en démontrant le manque de proximité génétique au seins d'une même espèces tu démontre que les proximité sont paradoxal et donc indéfendable ! pour seul lot de consolation tu te planque derrière :

"puisque l'on constate même des différences de copies entre individus de la même espèce sans que personne ne nie alors l'ascendance commune des dits individus!"

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
ont été effectuées. Une évolution faite par l'homme? Pas vraiment. Très peu des cobayes utilisés par les généticiens arriveraient à vivre en dehors

des milieux dans lesquels ils étaient élevés. En pratique, les mutants meurent, sont stériles ou ont tendance à revenir à l'état sauvage."

Michael Pitman, Adam and Evolution, London: River Publishing, 1984, p. 70.

Nous avons donc ici deux preuves que les "stérilité" sont exagérément interprété ! c'est comme si vous prétendiez que

une femme qui a force de vivre non loin d'un aéroport a acquis une mutation bénéfique qui l'immunise contre le bruit des avion de ligne,

sans révélé qu'elle est sourde tous court en tous et pour tous...ben toi ta méthode c'est ça!

Je te repose la question tu es réellement attardé ou tu le fais exprès?! :smile2:

Tu es tellement lourdingues que tu zappes tel le derniers des bouffons les exemples et explications qui t'ont été fournit!

Les mutants ne meurent pas tous mon gogols surtout qu'on est tous porteurs de mutations, il s'en produit à chaque générations, c'est pour dire si tu débiles des conneries d'une rare débilité mon tout petit 2thatleft! ;)

Ton présent post confirme que tu n'es qu'une coquille vide incapable d'argumenter et pire encore incapable de comprendre quoi que ce soit!

Le manque de connaissances de ta part sur le sujet et ton incéssante insolence ne sont que le fruit de ton orgeuille et de ton ignorance monsieur je sais tous !

Mais oui mais oui! Venant d'un spécimen de foire de ton espèce qui ne capte absolument rien et qui débites en boucle connerie sur connerie c'est tordant! ;)

Pour cynodont par exemple tu présente un shéma de l'évolution de la machoir en fonction de l'oreille pourrait tu me dire a quel espéces appartienne toutes c'est machoires ?

Au fil du shéma les machoires ce déforme, donc vous devez logiquement avoir chaque machoires duy shéma en vrai n'est ce pas ? ou est ce un vulgaire croquis de ce que vous espéré ?

Toujours dans ce domaine :

En réalité, des reptiles semblables au mammifère ont été décrits comme tel simplement sur la base des ressemblances dans les joints de mâchoire. Le fait est, cependant, qu'une caractéristique seule n'est pas suffisante de permettre une telle définition.

W. R. Bird, The Origin of Species Revisited, New York: Thomas Nelson Inc., Reprint edition (December 1991), p. 221

Voici un commentaire trés trés intéréssant qui démolie totalement l'idée d'une transition chez cynodont etc...

Les études sur ces créatures ont conclu qu'ils n'ont rien de commun avec des mammifères. En 1973, par exemple, Morganucodon a été décrit par docteur K. A. Kermack et d'autres chercheurs de l'Université de Londres comme Cynodont, une forme transitoire prétendue avec caractéristiques de reptile d'avance.

Un certain nombre de fragments de Morganucodon ont été trouvés tant au Pays de galles qu'à la Chine, montrant que les mêmes étapes(scènes) "évolutionnaires" avaient été subies à plus ou moins le même temps, dans deux parties complètement différentes du monde,

divisé l'un de l'autre par des milliers de milles - qui est impossible.

Kermack, Kermack and Mussett, The Welsh Pantothere Kuehneotherium Praecursoris, Zool. J. Linnean Society, 47:407-423; London, 1968, p. 418,

Tous cela montre que la supposition que les reptiles evolue en mammifères n'ont aucune base scientifique. Le dilemme qui a forcé le paléontologue évolutionniste Roger Lewin d'admettre, "la transition au premier mammifère ... est toujours une énigme".

Roger Lewin, "Bones of Mammals, Ancestors Fleshed Out," Science, Vol. 212, 26 June 1981, p. 1492.

quote-mining-fundie-quote-mining-fallacy-demotivational-poster-1211866892.jpg

Tu es pathétique mon pauvre 2thatleft, pathétique car réduit à aller pêcher des citations foireuses et/ou hors contextes ne démontrant absolument que dalle!

Premièrement les ressemblances entre les Cynodontes et les Mammifères ne se limite pas aux seuls joints de la mâchoire mais à d'autres caractéristiques!

Les Cynodontes ont presque toutes les caractéristiques des mammifères. Leurs dents étaient pleinement différenciées, la boite crânienne est d'avantage développé à l'arrière de la tête, et beaucoup d'entre eux marchaient les membres placés à la verticale. Leurs fenêtres temporales étaient d'avantage larges que celles de leurs ancêtres, et l'élargissement de l'arc zygomatique permet la présence d'une musculature de la mâchoire d'avantage robuste à l'instar des mammifères. Ils ont également le palais secondaires que d'autres thérapsides plus primitifs n'avaient pas, à l'exception des Thérocephaliens, qui sont les plus proches parents de Cynodontes.

En ajoutant le fait que, tout comme il se doit au vue de l'évolution, les Cynodontes sont bien sûr des Synapsides comme les mammifères actuelles! En ajoutant bien sûr ce que l'on constate concernant l'évolution des osselets de l'oreille moyenne!

Quand à Morganucodon il s'agit d'un genre (pas d'une espèce) de mammifères très primitifs (tellement primitif dans sa morphologie que certains l'ont classé comme étant encore un Cynodonte), mais c'est également un intermédiaire structurale dans sa morphologie et non sa répartition et l'époque à laquelle il a vécut n'est pas un problème, tu as déjà oublié que l'évolution est buissonnante ou tu es tellement limité que tu n'as toujours pas compris ce que cela veux dire?! ;)

Et comme tu t'autorises des citations gratuites je m'en autorise aussi poils au wistiti!

Plusieurs fossiles intermédiaires importants ont été découverts qui correspondent entre Morganucodon et les premiers mammifères. Ces découvertes comprennent un crâne complet de Hadrocodium Wui (Luo et al. 2001) la mâchoire et le crâne de Repenomamus et Gobiconodon (Wang et al. 2001). Ces nouveaux fossiles montrent exactement quand et comment le marteau, l'enclume se sont complètement détaché de la mâchoire inférieure et pour devenir les osselets de l'oreille moyenne.

Reptile-Mammals

Mammal-Like Reptiles

Je fini pour dire comme tous scientifiques le sais (même si je sais que tu va dire que j'ai tort en me rapportant une éxperience remise en cause depuis perpette) que l'homologie n'est pas gouverner par les même génes ! ce qui décridibilise ton argument.

Vas-y dis nous sur quel site créationniste tu as été pêché ça qu'on se marre un peu! Je m^'attend à un sacré gag! ;)

Je m'attends là encore de ta part à un Quote Mining d'attardé (c'est tout ce que tu sais faire mon tout petit 2thatleft) portant sur les subtilité et la complexité des relation gènes-développement-phénotype, sans même que tu n'y comprennes toi même quoi que se soit!

D'ailleurs c'est à se demander si tu as déjà compris quelque chose dans ta vie! :sleep:

Personnellement moi je m'arrête la ! tu a certainement répondu des truc plus intéréssant en bas de réponse pour que je m'amuse a "déminé" tes argument fallacieux que tu donne en quantité énorme pour faire genre que c'est du sérieux, seulement j'en est marre de répondre a un type insolent et provocateur qui ce croit cultivée alors qu'il

n'a que le QI d'une huitre en présentant des articles qu'il a du mal a remettre en cause...

Meuh non ne t'arrête pas là car tu es sur le point de battre le record en matière de débitage de stupidité!

Ton cerveau semble tellement déficient que non seulement tu ne piges absolument rien, mais alors vraiment rien, de ce qu'on t'explique mais en plus tu es une véritable photocopieuse de citation foireuses et/ou hors contextes ne démontrant que dalle!

Bravo ! en démontrant le manque de proximité génétique au seins d'une même espèces tu démontre que les proximité sont paradoxal et donc indéfendable ! pour seul lot de consolation tu te planque derrière.

:sleep:

Tu es vraiment le roi de la bouffonnerie mon tout petit 2thatleft! :third:

Je n'ai pas parler d'un manque de proximité génétique au sein d'une même espèce, on se demande comment tu fais pour déformer ainsi les propos d'autrui, la seule explication étant que tu n'es pas foutue de comprendre ce que les autres t'expliquent! Ca doit être frustrant pour ta petite personne! :bravo:

J'ai parlé du fait de tenir ou non des différences du nombre de copies de séquences identiques, c'est tout! Mais dans les deux cas, que se soit la comparaison des individus d'une même espèce ou de deux espèces, il n'y aucune anomalie au manque de proximité! :mouai:

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Ouais, on s'amuse tous à répondre aimablement et assez didactiquement à notre ami, mais je me demande vraiment s'il est capable de comprendre le mécanisme d'un parapluie.

Quoique, il est tout de même en train de réussir à faire dévier le fil du sujet vers les fossiles de synapsides, alors que celui-ci est censé tourner autour de la parenté et origine de l'Homo parmi les autres primates.

Bah, pourquoi pas...

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Juste ça :

W. R. Bird, The Origin of Species Revisited, New York: Thomas Nelson Inc., Reprint edition (December 1991), p. 221

...

En 1973, par exemple, Morganucodon a été décrit par docteur K. A. Kermack et d'autres chercheurs

...

Kermack, Kermack and Mussett, The Welsh Pantothere Kuehneotherium Praecursoris, Zool. J. Linnean Society, 47:407-423; London, 1968, p. 418,

...

Roger Lewin, "Bones of Mammals, Ancestors Fleshed Out," Science, Vol. 212, 26 June 1981, p. 1492.

Plusieurs fossiles intermédiaires importants ont été découverts qui correspondent entre Morganucodon et les premiers mammifères. Ces découvertes comprennent un crâne complet de Hadrocodium Wui (Luo et al. 2001) la mâchoire et le crâne de Repenomamus et Gobiconodon (Wang et al. 2001). Ces nouveaux fossiles montrent exactement quand et comment le marteau, l'enclume se sont complètement détaché de la mâchoire inférieure et pour devenir les osselets de l'oreille moyenne.

Les théories évolutionnistes évoluent tellement vite qu'il faut être à la page. 1991, c'est quasiment de la préhistoire par rapport à 2001. Il faut être à la page !!

De même, la théorie originelle de Darwin n'existe plus en tant que telle. Y'a que les créationnistes pour se baser sur le strict texte de l'Origine des espèces, en refusant d'admettre que les pistes qu'il a ouvertes sont toujours d'actualité.

Nouveaux fossiles, nouvelles modélisations, nouveaux terrains d'investigation... et bientôt une refonte complète : la théorie étendue de l'évolution.

Comme pour les ordis, ça change vite. Je suis même sûr qu'Uno pourra contredire lui-même certains de ses posts dans 5 ou 6 ans. :smile2: Mais pas avec les arguments datés de 2thatleft... ;)

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Oui, tout à fait en phase.

Enfin, je module quelque peu en complétant : les découvertes de "nouveaux" fossiles, servent avant tout à réajuster ou modifier la reconstitution phylogénique (= évolution) du vivant, pas vraiment à revisiter la Théorie de l'évolution. Cette dernière n'est pas directement corrélée aux différentes reconstructions phylogéniques, ni à leurs réajustements, mais plutôt aux mécanismes évo-dévo p.e., et autres agents de variation découverts, et encore à découvrir.

J'ajoute - pas pour ergoter mais pour pas que notre ami créationniste ne se serve de la qualité primordiale des sciences, qui est justement de pouvoir être révisée, corrigée et affinée, pour la mésinterpréter comme à son habitude -, qu'il y a tout de même moultes connaissances sûres, basiques et définitives en sciences biologiques et reconstitution phylogénique. Les plus fondamentales le sont, on peut pourquoi pas les appeler des faits. C'est indispensable.

Ex: << Nous sommes dans le taxon des vertébrés amniotes, synapsides, mammifères et placentaires >> à titre d'exemple simple et basique, est une affirmation à 100 % de certitude. Dans deux siècles, ce sera toujours ainsi...

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Ouaich vous avez tout dit!

Ouais, on s'amuse tous à répondre aimablement et assez didactiquement à notre ami, mais je me demande vraiment s'il est capable de comprendre le mécanisme d'un parapluie.

Quoique, il est tout de même en train de réussir à faire dévier le fil du sujet vers les fossiles de synapsides, alors que celui-ci est censé tourner autour de la parenté et origine de l'Homo parmi les autres primates.

Bah, pourquoi pas...

Ouaich mais c'est aussi un peu de ma faute si on a dévier vers les fossiles de synapsides mea culpa, quoi que je n'aurais pas eu à le faire si il n'avait pas fait dévier ce sujet dédier à l'origine du genre Homo, vers une remise en question radicalement stupide de l'évolution!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Ouaich vous avez tout dit!

Ouaich mais c'est aussi un peu de ma faute si on a dévier vers les fossiles de synapsides mea culpa, quoi que je n'aurais pas eu à le faire si il n'avait pas fait dévier ce sujet dédier à l'origine du genre Homo, vers une remise en question radicalement stupide de l'évolution!

T'as réfuté ses blablas, tu n'as rien à te reprocher.

Je me demande simplement si en remontant la classification, notre ami ne va pas finir par refuser que l'homme est un vertébré, puis un chordé, puis un multicellulaire, etc.

Le summum de cette idéologie étant de refuser que l'on soit constitué de "matière"... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Je te repose la question tu es réellement attardé ou tu le fais exprès?! ;)

Tu es tellement lourdingues que tu zappes tel le derniers des bouffons les exemples et explications qui t'ont été fournit!

Les mutants ne meurent pas tous mon gogols surtout qu'on est tous porteurs de mutations, il s'en produit à chaque générations, c'est pour dire si tu débiles des conneries d'une rare débilité mon tout petit 2thatleft! ;)

Ton présent post confirme que tu n'es qu'une coquille vide incapable d'argumenter et pire encore incapable de comprendre quoi que ce soit!

Mais oui mais oui! Venant d'un spécimen de foire de ton espèce qui ne capte absolument rien et qui débites en boucle connerie sur connerie c'est tordant! ;)

Rira bien qui rira le dernier petit malin ! des types trés sur d'eux comme toi mon autant prit pour le roi des cons je les es au final vue couler avec ridicule ! t'inquiéte sa te pend au nez croit moi ! ;)

quote-mining-fundie-quote-mining-fallacy-demotivational-poster-1211866892.jpg

Tu es pathétique mon pauvre 2thatleft, pathétique car réduit à aller pêcher des citations foireuses et/ou hors contextes ne démontrant absolument que dalle!

Premièrement les ressemblances entre les Cynodontes et les Mammifères ne se limite pas aux seuls joints de la mâchoire mais à d'autres caractéristiques!

Les Cynodontes ont presque toutes les caractéristiques des mammifères. Leurs dents étaient pleinement différenciées, la boite crânienne est d'avantage développé à l'arrière de la tête, et beaucoup d'entre eux marchaient les membres placés à la verticale. Leurs fenêtres temporales étaient d'avantage larges que celles de leurs ancêtres, et l'élargissement de l'arc zygomatique permet la présence d'une musculature de la mâchoire d'avantage robuste à l'instar des mammifères. Ils ont également le palais secondaires que d'autres thérapsides plus primitifs n'avaient pas, à l'exception des Thérocephaliens, qui sont les plus proches parents de Cynodontes.

En ajoutant le fait que, tout comme il se doit au vue de l'évolution, les Cynodontes sont bien sûr des Synapsides comme les mammifères actuelles! En ajoutant bien sûr ce que l'on constate concernant l'évolution des osselets de l'oreille moyenne!

les cynodontes on vecu du permien j'usque au tris n'est ce pas ? c'est bizzare en parce que peu aprés leur apparition si on en croit ton argumentation il évoluére "VITE" en mammifére ! or les cynodontes a part leur crane tous le reste du squelette est typiquement réptilien ! sans oublier que le permien trias fut marqué par une extinction "massive" de la faune et la flore ! l'idée que les cynodontes on donnée naissances a des mammifére est difficile a soutenir ! sauf si on ce base uniquement sur des fossiles et une imagination fertile en ignorant sciemment l'extinction massive et la "suspecte" évolution rapide des espéces !

"L'événement le plus surprenant dans l'histoire de la vie est le changement du Mésozoïque, l'âge des reptiles, à celui des mammifères. C'est comme si le rideau était descendu tout d'un coup sur la scène, où les rôles étaient occupés par les reptiles, particulièrement les dinosaures, en grand nombre et en diversité étonnante, et levé à nouveau sur la même scène. Or, cette fois-ci sans les dinosaures et avec d'autres reptiles en grand nombre avec une nouvelle distribution, en l'occurrence dans les rôles principaux, les mammifères dont on a à peine évoqué l'existence lors des actes précédents."

George Gaylord Simpson, Life Before Man, New York: Time-Life Books, 1972, p. 42.

Je sais !!! ma citations date de 1972 ! mais aujourd'hui tien t'elle encore ? oui !

Le Permien est un système géologique qui s'étend de 299,0 ± 0,8 à 251,0 ± 0,4 millions d'années. Il s'agit de la dernière période du Paléozoïque. Le Permien est précédé par le Carbonifère et lui même précède le Mésozoïque et son premier système, le Trias. Le Permien a été nommé d'après la ville de Perm en Russie où se situe l'un des rare gisement de ce système. La fin du Permien est marqué par la plus grande des cinq extinctions de masse survenues sur la Terre. Il s'agit de la troisième qui a vu, selon les estimations des scientifiques, disparaître 75 % des espèces de la terre fermehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Permien#cite_note-0 et 96 % des espèces marines

David Burnie, L'encyclopédie des dinosaures, Rouge & Or, Chine, 2005, p. 56

Sébastien Steyer, La Terre avant les dinosaures, Belin, Paris, 2009, p. 159

Cela devient encore plus indéfendable quand au sait que les mammifére apparaissent aprés le crétacé et de plus apparaissent en divers formes ; Baleines,chauves souris etc...elle même différente entre elles ! et a ma connaissances les mammifére n'apparaissent pas durant le trias ou le jurassique ou même le crétacé ! ils sont proches des mammifére par leur crane certe mais trop éloigné d'eux pour en faire ancêtres...

Quand à Morganucodon il s'agit d'un genre (pas d'une espèce) de mammifères très primitifs (tellement primitif dans sa morphologie que certains l'ont classé comme étant encore un Cynodonte), mais c'est également un intermédiaire structurale dans sa morphologie et non sa répartition et l'époque à laquelle il a vécut n'est pas un problème, tu as déjà oublié que l'évolution est buissonnante ou tu es tellement limité que tu n'as toujours pas compris ce que cela veux dire?! :sleep:

Je comprend surtout que les scientifiques sont ici face a un sacré dilémen ! buissonnante ou pas l'évolution ce fait en fonction de l'environnement ! les Morganucodon si on en croit l'évolution aurait du évoluer différament au pays de galle par apport a la chine !

Et comme tu t'autorises des citations gratuites je m'en autorise aussi poils au wistiti!

Plusieurs fossiles intermédiaires importants ont été découverts qui correspondent entre Morganucodon et les premiers mammifères. Ces découvertes comprennent un crâne complet de Hadrocodium Wui (Luo et al. 2001) la mâchoire et le crâne de Repenomamus et Gobiconodon (Wang et al. 2001). Ces nouveaux fossiles montrent exactement quand et comment le marteau, l'enclume se sont complètement détaché de la mâchoire inférieure et pour devenir les osselets de l'oreille moyenne.

Reptile-Mammals

Mammal-Like Reptiles

Ici il est nullement démontré ou remis en cause les contradiction de Morganucodon ! le crane complet de Hadrocium Wui, de Repenomamus Gobiconodon sont des fossiles trop faible (trop fragmentaire !!!!) pour permettre même une eventuel transition ! et pire encore ! des scientifiques on dénnoncé les interprétation falacieuse faite par le national géographic sur par exemple Hacrodium Wui.

Vas-y dis nous sur quel site créationniste tu as été pêché ça qu'on se marre un peu! Je m^'attend à un sacré gag! :sleep:

Je m'attends là encore de ta part à un Quote Mining d'attardé (c'est tout ce que tu sais faire mon tout petit 2thatleft) portant sur les subtilité et la complexité des relation gènes-développement-phénotype, sans même que tu n'y comprennes toi même quoi que se soit!

D'ailleurs c'est à se demander si tu as déjà compris quelque chose dans ta vie! :third:

La mutation des gènes qui developpe des phenotype nouveaux ?

Meuh non ne t'arrête pas là car tu es sur le point de battre le record en matière de débitage de stupidité!

Ton cerveau semble tellement déficient que non seulement tu ne piges absolument rien, mais alors vraiment rien, de ce qu'on t'explique mais en plus tu es une véritable photocopieuse de citation foireuses et/ou hors contextes ne démontrant que dalle!

:bravo:

Dans quelque temps sa va ce retourné contre toi ! je te laisse sur ton petit nuage rose pour le moment a l'aide de tes petit copains et de tes sites mensonger.

Tu es vraiment le roi de la bouffonnerie mon tout petit 2thatleft! :mouai:

Je n'ai pas parler d'un manque de proximité génétique au sein d'une même espèce, on se demande comment tu fais pour déformer ainsi les propos d'autrui

C'est pourtant simple j'ai prit exemple sur toi... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant