Aller au contenu

Formation des Professeurs, Parents d'Elèves, si vous Saviez...


Messages recommandés

Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)
Point de vue

Formation des professeurs : parents d'élèves, si vous saviez...

LE MONDE | 10.02.09 | 14h12 ¿ Mis à jour le 10.02.09 | 14h12

35613266636566303439363934303130?&_RM_EMPTY_ " />

Le projet de réforme de la formation des maîtres entraînera un dramatique recul pour notre école publique. Qu'on en juge ! Aujourd'hui, après la licence et une année de préparation du concours, les lauréats ont le statut de professeur stagiaire.

Ils sont rémunérés durant leur cinquième année d'étude et leur formation se déroule en alternance dans des écoles internes d'universités, les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) et dans des établissements scolaires. C'est ainsi que les futurs professeurs des écoles se voient confier des élèves, en pleine responsabilité, lors de stages occupant un tiers de l'année, dans trois classes différentes.

<script type="text/javascript">if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}35613266636566303439363934303130?&_RM_EMPTY_ " /> Ce n'est pas parfait. Cette formation est trop courte, elle souffre d'une insuffisante prise en compte des gestes professionnels, d'une trop faible articulation entre la pratique et les apports qui l'éclairent (savoirs disciplinaires, didactique, pédagogie, psychologie, sociologie, histoire de l'école...). Nous ne nous satisfaisons donc pas du statu quo : il faudrait concevoir une formation professionnelle plus longue, qui donne toute sa place à la formation universitaire et joue à fond la carte de l'alternance.35613266636566303439363934303130?&_RM_EMPTY_ " />Fallait-il donc rayer d'un trait de plume le système actuel, sans aucune évaluation préalable, et le remplacer aussi vite par un autre, différent et sans équivalent ailleurs ? Qu'il faille dispenser une formation disciplinaire de large spectre aux futurs enseignants dans les deux années suivant la licence pour les rendre capables d'intégrer de nouvelles connaissances dans leur enseignement tout au long de leur carrière, cela fait consensus. Qu'il faille renforcer leur formation sur les plans didactique et pédagogique, cela aussi est incontestable. Et que l'on reconnaisse ce plus haut niveau de formation par la délivrance d'un master en est une suite logique. Mais la condition impérative pour que cela soit possible, c'est le maintien de la formation par alternance. Or ce n'est pas du tout ce que prévoit le nouveau dispositif, applicable dès septembre.

Lire la suite : http://www.lemonde.fr/opinions/article/200...53316_3232.html

Je vous encourage très sérieusement à tout lire, même si c'est un sacré bloc.

J'ai longtemps hésité avant de lancer un sujet sur ce thème, car je voulais être sûr que les informations que j'ai reçu là-dessus étaient fiables. Avec comme base cet article du Monde.fr et les signatures de personnes importantes du milieu, je pense que je peux ouvrir le débat plus facilement.

J'ai peur. Peur pour les profs de demain, peur pour la profession, peur pour moi qui ai l'ambition de devenir à mon tour professeur un jour.

Si ce qui est en gestation aujourd'hui aboutit, ça veut dire que je peux m'attendre à morfler. Encore, si c'était pour bénéficier d'un système plus performant destiné à améliorer le niveau des élèves, collégiens, lycéens, étudiants, je pourrais me poser la question de savoir si ça vaut le coup de protester vigoureusement ou non.

Ce n'est pas le cas.

A titre personnel, ça signifie la perte d'une année de cotisation (le stage longue durée à l'ancienne était rémunéré), la perte d'un statut national qui va nous contraindre dans notre liberté de mouvement (difficulté pour une mutation, des zones sensibles, c'est bien pour se forger le caractère, mais si c'est pour n'en jamais sortir... imaginez un peu) et des incohérences diverses. Une plus grande sélectivité. La nécessité d'aller se vendre au plus offrant pour les "reçus-collés" au concours avec un statut qui sera précarisé...

On prétend aussi que la pédagogie est une sorte de discipline à étudier. Je pense que la pédagogie, plutôt, ça s'apprend sur le terrain, au contact, un travail de longue haleine, d'observation des comportements, d'exemples pris sur nos aînés.

La période de stage est absolument ridicule. Passer de la théorie à la pratique est toujours très difficile, alors s'il faut lancer dans le grand bain des néophytes sans connaissance de ce qui leur attend et sans repères, il va vraiment falloir des enseignants dans l'âme pour arriver à s'en sortir.

Pour finir, il apparaît assez évident que cette réforme des concours est du sur-mesure pour l'autre projet de réforme, celui sur les lycées et leur semestrialisation, qui permettra aux proviseurs de se constituer des équipes avec des CDD en remplacement.

Pour moi, l'excellence, ça passe d'abord par de meilleurs profs. De meilleurs profs, ça passe par une formation plus complète et plus poussée, et non par de tels décrets qui vont dégrader la situation des enseignants et du contenu même de la formation, tout ça pour procéder à une autonomie des universités mais aussi une relative autonomie des lycées. L'addition risque d'être salée.

J'aimerais bien que ce sujet vive un peu. Que ce soit pour tailler mes arguments ou pour me contredire,vous êtes bienvenu. Parce qu'on en parle vraiment trop peu (normal dans le contexte actuel) mais qui me parait vraiment très important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Aliénor Membre+ 13 301 messages
Les épreuves qui ne me tuent pas me rendront plus forte‚ 31ans
Posté(e)

Je passe moi même ce concours et j'avoue qu'on est très mal formés :smile2:

D'ailleurs j'hésite même à me battre jusqu'au bout, car dans 2 ans on me confiera une classe et je suis pas sure d'être capable de m'en sortir ;)

C'est affolant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Mes profs de fac nous ont expliquer leurs conditions de travail, leurs nouvelles condition et je dois dire que, moi qui ne suis pas pro-grève, les soutiens à 200%.

Pour faire simple, on va comparer avec un policier qui (pour comparer à un enseignant chercheur) devrait faire 50% de travail en bureau, 50% de travail en terrain. Si ce policier ne met pas assez d'amendes, il doit effectuer proportionnellement des heures de bureau en plus. Non rémunérée évidement.

En gros pour un enseignant chercheur:

- les heures de cours sont considérées comme "punition" à ceux qui ne publient pas assez

- le système de notation des chercheurs sur la recherche est simplement scandaleuse.. 1 projet sur 30 est retenu, quelque chose comme ça.. Beaucoup de travail pour rien

- les universités qui embauches des doctorants (qui viennent d'avoir leur master) pour donner des cours à des 1ere, 2eme et 3eme année de licence (en gros j'ai des profs qui ont 3ans de plus que moi) sans aucune formation pédagogique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)

Sur ce dernier point, la grève des enseignants chercheurs, aux dernières nouvelles, ils ont quasiment remporté leur bras de fer.

Mais la question de la réforme des concours de l'enseignement est autre chose qui concerne surtout les étudiants qui ambitionnent de passer professeur, et tout ça est très confus, d'ailleurs le texte de Darcos là-dessus est officiel sans l'être (on attend les vacances pour mieux faire passer la pilule ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Non l'histoire des vacances ca marche pour les lycéens qui vont au manif pour ne pas aller en cours.. Vacances à la fac = interruption pédagogique, y'a juste un peu moins de monde, mais y'a toujours plein de personnes qui bosses, révises, squatte les BU et les caffet :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 45ans
Posté(e)

A quoi ça sert de former des bac + 5 pour former des futurs ouvriers du tertiaire ? Qu'ils se contentent de savoir utiliser un ordinateur, de remplir quelques formulaire, d'avoir pour les plus chanceux une formation spécialisé dans le milieu médical, et puis voilà. L'école n'a pas vocation à créer élites intellectuelles. L'école doit simplement fournir une main d'¿uvre bon marchée pour le MEDEF.

MEDEF qui dans ses rêves les plus audacieux, se voit former dans l'entreprise les salariés dégrossis par l'Education Nationale, et être propriétaire de cette formation intellectuelle. L'entreprise pourrait ainsi revendre un produit, le salarié, puisqu'elle lui à donné une plus value.

Alors dans ces conditions, à quoi ça sert de lire la Princesse de Clèves.

« L'autre jour, je m'amusais, on s'amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d'attaché d'administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur 'La Princesse de Clèves'. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu'elle pensait de 'La Princesse de Clèves'¿ Imaginez un peu le spectacle ! »

NS ®

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aliénor Membre+ 13 301 messages
Les épreuves qui ne me tuent pas me rendront plus forte‚ 31ans
Posté(e)
Sur ce dernier point, la grève des enseignants chercheurs, aux dernières nouvelles, ils ont quasiment remporté leur bras de fer.

Mais la question de la réforme des concours de l'enseignement est autre chose qui concerne surtout les étudiants qui ambitionnent de passer professeur, et tout ça est très confus, d'ailleurs le texte de Darcos là-dessus est officiel sans l'être (on attend les vacances pour mieux faire passer la pilule ?)

Sauf qu'il n'est pas question des enseignants chercheurs sur ce topic ?! (ou alors j'ai mal compris)

C'est vrai que moi je trouve ça stupide d'avoir Bac+5 pour devenir enseignant. C'est pour filtrer, rien de plus :smile2: Y'a trop de demandes, pas assez de posts, donc ils filtrent comme ils peuvent.

On peut avoir Bac+20 et ne pas savoir gérer une classe. On peut avoir Bac+20 et être NUL.

COMBIEN d'entre nous avons eu des profs inccapables à l'école, au collège, au lycée, à la fac ?!! Moi j'en ai eu un paquet ;)

Je prends mon exemple à moi.

Je suis titulaire d'une Licence de musique. J'ai fait un an d'IUFM (j'ai pas eu le concours). A l'IUFM on ne nous forme pas ! On nous fait ingurgiter un tas de blabla pédagogique (et encore) et on apprend les cours (histoire, français, maths... bref ce qu'on est censés enseigner dans les écoles plus tard).

On fait 2 stages dans l'année de 2 semaines. Ce sont juste des stages d'observation... peu de pratique (ça dépend si le prof est sympa).

En gros, en 4 ans j'ai fait 4 semaines dans une école... Et je suis sure d'être bien formée !! :o° Chouette :sleep:

Cette année je repasse le concours en candidat libre. Si je n'ai pas le concours, il faudra que je RETOURNE à la fac pour obtenir un Master (qui s'obtient en 2 ans !!). J'irai en musique bien sur, autant continuer...

Admettons.

J'aurai un MASTER de musique, je serai incollable en musique.

Je débarquerai dans une classe de 30 élèves déchaînés (j'aurai 25 ans) à qui il faudra que j'enseigne les matières qu'il y a dans les programmes (la musique c'est à peine 30 minutes par semaine et encore).

ON N'A PAS DE FORMATION ON N'A PAS DE STAGE ON N'EST PAS EXPOSES AU PROBLEME !!!

Franchement ça me fiche la trouille.

Puisqu'ils veulent filtrer, ben déjà ils ne m'auront plus sur le dos puisque si j'ai pas ce concours (en plus il est hyper difficile et sélectif hein) je ferai autre chose...

En Belgique ils sont plus intelligents !

Après le Bac, il y a une filière directement pour accéder à ce métier. Pendant 3 ans (la même chose que pour la licence) ils sont formés, font des stages... Ils passent leur examen et c'est bon.

Ils sont plus formés en 3 ans que nous en 5 !!!

Domage que le diplôme ne soit pas reconnu en France sinon j'irai là bas :sleep:

C'est à vous dégouter d'être prof, sérieusement.

Même ceux qui ont réellement envie de faire ce métier, y'en a qui n'iront pas jusqu'au Master... 5 ans d'études qui ne servent à RIEN !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

De toute façon, ce ne sera jamais bien.

Mais les français sont les meilleurs dans le "toujours nul".

Ils savent toujours à l'avance que les réformes seront nulles, même avant que la réforme ne sorte.

C'est sûr qu'avec ça les politiques vont tenir compte de l'opinion publique.

D'autant plus que les antis sont uniquement motivés par un but également politique.

Le pouvoir en place est élu pour la durée de son mandat et jugé à la sortie.

Ceux qui s'opposent systématiquement au travail du gouvernement en place sont en train de le réélire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Woot Membre 2 522 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Le gouvernement rend l'éducation nationale de pire en pire depuis un bon nombre d'année pour laisser la place à l'enseignement privé (question de fric toujours). Il n'y a donc aucune surprise dans ce qu'ils font. Aliénor nos études à l'IUFM n'auront pas été totalement vaines: tu sauras au moins apprendre toi-même ce qu'il faut à tes enfants si tu en as.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Je passe moi même ce concours et j'avoue qu'on est très mal formés :smile2:

D'ailleurs j'hésite même à me battre jusqu'au bout, car dans 2 ans on me confiera une classe et je suis pas sure d'être capable de m'en sortir ;)

C'est affolant !

les 3 semaines dans chaque cycle sont un bienfait , le futur prof des écoles a d'un côté le contact avec des élèves , de l'autre toutes les aides disponibles ( profs d'IUFM ) , il peut entre 2 stages avoir du recul sur sa pratique (voir ce qui marche ou non et trouver des réponses en discutant avec ses pairs ou les profs etc...) , il a le temps de faire ses préparations pour le stage suivant .

Bref , l'alternance c'est le mieux , c'est tellement bien qu'en BTS , DUT , facultés ça se pratique , à la fin les étudiants n'arrivent pas complétement paumés avec des représentations fausses de leur métier , des a prioris non avenus , ils n'entrent pas dans le métier comme un cheveu sur la soupe avec de la théorie et rien que de la théorie .

La théorie il en faut , elle n'est valable que lorsqu'elle se met au service de la pratique , dans un aller retour (théorie/ pratique) qui enrichit au lieu de tourner dans le vide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aliénor Membre+ 13 301 messages
Les épreuves qui ne me tuent pas me rendront plus forte‚ 31ans
Posté(e)

Ben tu peux être un pro en théorie et nul en pratique... Si on n'a que la théorie, la pratique ne sert à rien.

On se casse les pieds à passer un concours extrêmement difficile alors qu'on sait même pas si on saura mettre en pratique les choses qu'on nous aura apprises.

Je suis d'accord que la théorie c'est très important ! Mais je suis déçue qu'il n'y ait pas plus de pratique que ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×