La fessée interdite par la loi ?

photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
J'ai pas tout compris dans ton raisonnement... aucune loi n'est parfaite mais on tend toujours vers le meilleur.. Maintenant oui il faut des lois pour que chacun puisse vivre en harmonie avec les autres sinon ce serait la loi du plus fort....

Certe aucune loi n'est parfaite, mais certaines sont meilleures que d'autre, d'ou l'intéret d'en débatre.

Ce que je dit c'est qu'une féssée ne sera jamais une vrai preuve de maltraitance. Pour prouver la maltraitance, il faut une enquète approfondie (témoignages), ou des marques graves de coup constatés.

Interdir la féssée va simplement permettre d'accuser à tord et a travers sans faire le travail de fond nécessaire.

Après dire qu'il est dur de condamner un coupable et facile de condamner un innocent... je pense que c'est toi qui ne sait pas rester dans le juste milieu... les prisons sont pas remplies d'innocents et les rues de coupables.... :smile2: Oui il y a des innocents que ce soit Dils ou l'affaire d'Outreau mais cela reste un nombre infime si l'on compte le nombre de peines....

D'accord, c'est juste que les innocents en prison et les criminels libres sont toujours de trop, aussi peut nombreux soient ils. Maleureusement, réduire les uns entraine trop souvent d'augmenter les autres. C'est pourquoi je parle de juste milieu.

Oui comme les excès de vitesse que tu dépasses de 10,50,100 km heure tu es en infraction... la sanction n'est pas la même et tu n'es pas arrêté chaque fois que tu appuies sur la pédale...

Certe, mais garde en tête que l'objectif premier de la loi et de réduire les accidents et non de limitter la vitesse, ce n'est qu'un moyen détourné. Aprés tout, un conducteur attentif connaitra les moments ou il peut sans risque dépasser la limittation.

La circulation fait partie du domaine public et la moindre érreure peut provoquer la mort d'une personne lambda. La loi s'appuie donc sur le principe de précaution.

L'éducation, elle, appartien au domaine privé et touche la famille, en outre, chacun en a sa vision. Une loi restrictive sur les pratiques éducatives des parents ne peut s'appuier que sur un conscensus.

Je crois pas que ce soit au flic comme tu dis, de juger.... le délit de sale gueule est un autre sujet et il est courant partout (pas qu'en France )

En effet, le policier ne devrait pas être juge.

Il l'est pourtant en partie quand tout devient prétexte à arréter (ou controler) les gens. Il est obligé de faire une sélection parmis les gens susceptibles d'être arrété. Cette sélection est une forme de jugement, elle encourage grandement le délit de sale gueule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

marion- Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je me permets de remonter le poste. Je me suis inscrite dans le seul but de répondre à ce sujet. Je ne cherche pas la polémique, j'aimerais juste donner mon avis.

Pour ce qui est de la banalisation de la fessée je dirais qu'en France "la fessée est l'égale du saucisson ou du fromage bien odorant" c'est une tradition et il semble impossible pour les citoyens de faire sans. Personnellement je suis contre toute forme de violence envers un enfant que ce soit fessée, tape, gifle, menace de fessée, main levée pour dissuader... tout ce qui s'apparente à une punition physique, selon moi n'a rien à faire dans une démocratie.

L'enfant est un être humain à part entière et tous les êtres humains qu'ils soient gros, maigres, roux ,bruns, jaunes, violets, petits ou grands ont droit au respect de leur intégrité physique. Je pense qu'il est nécessaire de légiférer comme l'on fait de nombreux pays mais pas comme ça... pas sans prévention intensive avant une quelconque application.

Beaucoup ont a été éduqués à la fessée, certains ne sont pas traumatisés, d'autres si. Je pense que l'argument "j'en suis pas mort" n'est pas valable... lever la main sur son enfant que ça vise les fesses, les mains ou encore la joue ça reste le même geste qui consiste à dissuader son enfant par la menace physique.

Dans un monde comme celui où l'on vit, avec guerres, violences gratuites, drames en tout genre je pense qu'il est nécessaire de légiférer. Certes je ne dis pas qu'une tape est responsable de toutes ces horreurs quotidiennes mais je pense sincèrement que accepter les coups sur les enfants c'est banaliser la violence et banaliser la violence c'est, j'en suis persuadée, la pire erreur qu'une société puisse commettre...

L'enfant n'est pas un sous-homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anadyomène Membre 2 845 messages
Forumeur alchimiste‚ 109ans
Posté(e)

tant qu'on l'interdit pas à la maison, je parle pas pour les enfants :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Dans un monde comme celui où l'on vit, avec guerres, violences gratuites, drames en tout genre je pense qu'il est nécessaire de légiférer. Certes je ne dis pas qu'une tape est responsable de toutes ces horreurs quotidiennes mais je pense sincèrement que accepter les coups sur les enfants c'est banaliser la violence et banaliser la violence c'est, j'en suis persuadée, la pire erreur qu'une société puisse commettre...

tu soulève une question dont je n'ai a ce jour pas trouve la reponse:

"peut on TOUT resoudre UNIQUEMENT par la diplomatie pacifique?" (sans violence physique)

et attention si ta réponse est:

"oui oui, moi j'y suis toujours arrivé!"

alors je te renvois aussi à tes propres propos:

Beaucoup ont a été éduqués à la fessée, certains ne sont pas traumatisés, d'autres si. Je pense que l'argument "j'en suis pas mort" n'est pas valable...

>>> l'experience personne n'est pas preuve formelle.

en gros mon idée est donc de dire: la violence physique est un RECOURS (ultime de préference) dans les outils d'education d'un parents.

on utilise ou pas. ya pas besoin de légiférer dessus davantage.

le problème ne se pose qu'en cas de maltraitance avérée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nofear
Invité Nofear Invités 0 message
Posté(e)

ils ne savent plus quoi inventer ces tordus non mais sans blague :smile2:

Une féssée fait du bien par moment ( ma fille peut en témoigner ) elle en a pas eu beaucoup mais le peu étaient justifiées en fonction des conneries faites , rien à voir avec le fait de la rouer de coups pour la faire piger un truc , rah faut mettre les choses à leur place , le monde tourne vraiment à l'envers dés fois ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marion- Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
tu soulève une question dont je n'ai a ce jour pas trouve la reponse:

"peut on TOUT resoudre UNIQUEMENT par la diplomatie pacifique?" (sans violence physique)

et attention si ta réponse est:

"oui oui, moi j'y suis toujours arrivé!"

alors je te renvois aussi à tes propres propos:

>>> l'experience personne n'est pas preuve formelle.

en gros mon idée est donc de dire: la violence physique est un RECOURS (ultime de préference) dans les outils d'education d'un parents.

on utilise ou pas. ya pas besoin de légiférer dessus davantage.

le problème ne se pose qu'en cas de maltraitance avérée.

Un parent reste un être humain, donc est faillible et la diplomatie pacifique ne peut pas toujours l'emporter on est d'accord...

Je pense que la tape peut échapper. Un parent apprend sur le tas, essaye de faire de son mieux, donc une erreur de parcours si il y a explications et excuses à l'enfant je pense que ce n'est pas un drame bien que ça reste un échec.

Je ne parle pas ici des parents qui après avoir levé la main s'en veulent, culpabilisent, cherchent des solutions mais bien de ceux qui trouvent normal de frapper un enfant pour le punir et qui n'ont pas de remords après coup. Combien de parents avez-vous vu avoir la main un peu trop leste dans un supermarché? Combien en avez-vous menacer ou gifler pour des broutilles? Rares sont les personnes qui interviennent dans ces situations... je n'en ai même jamais vu... au moins si une loi disait "on ne tape pas un enfant de quelque manière que ce soit" il n'y aurait plus d'ambiguïté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chica_de_la_luna Membre 1 818 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Oh Non on était parvenus a sortir de ce débat qui avait tout de meme été fort en émotion vu les clash entre les participants et nous voilà repartis :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Combien avez vous de parents qui pendant des plombes expliquent à leur enfant que c'est pas bien de réclamer, déchirer, crier ou je ne sais quoi, et que l'enfant n'en a absolument rien à cirer ?

Quelles mesures proposes tu pour un gosse qui n'écoute rien, teste tes limites et se comporte de manière déplacée ?

Un gosse qui frappe un de ses copains n'est pas forcément un gosse qui a pris des baffes.

Mais c'est dans l'instinct de l'être humain que de s'imposer...

Un résidu de notre comportement animal peut-être.

Cela étant, on peut proner de ne jamais mettre une fessée pour rompre le cycle infernal, j'ai juste comme un doute sur le fait que ça marche.

Et si même menacer est interdit car c'est aller à l'encontre de l'enfant, alors je ne vois pas comment changer le comportement d'un enfant qui dérive ...

La technique de la carotte a ses limites...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 667 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Faudrait dire aux enfants qu'ils peuvent en mettre une aux parents à la suite d'une fessée. Et aussi quand les parents font une bêtise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le Joker Membre 2 236 messages
...est passé par ici.‚ 36ans
Posté(e)

une fessé est faite sur la partie la plus charnue du corps humain. Ce n'est (en général) pas dans l'intention de faire du mal, mais juste de remettre en place après une désobéissance grave ou continuelle.

...de plus, quand les enfants portent une couche alors à ce moment là, c'est le geste de la fessé qui les fait pleurer et non le coup. C'est bien la preuve que c'est une manière que les parents ont de montrer que les enfants leurs doivent aussi le respect et l'écoute ..... c'est quand même pour leur bien, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marion- Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Combien avez vous de parents qui pendant des plombes expliquent à leur enfant que c'est pas bien de réclamer, déchirer, crier ou je ne sais quoi, et que l'enfant n'en a absolument rien à cirer ?

Quelles mesures proposes tu pour un gosse qui n'écoute rien, teste tes limites et se comporte de manière déplacée ?

Un gosse qui frappe un de ses copains n'est pas forcément un gosse qui a pris des baffes.

Mais c'est dans l'instinct de l'être humain que de s'imposer...

Un résidu de notre comportement animal peut-être.

Cela étant, on peut proner de ne jamais mettre une fessée pour rompre le cycle infernal, j'ai juste comme un doute sur le fait que ça marche.

Et si même menacer est interdit car c'est aller à l'encontre de l'enfant, alors je ne vois pas comment changer le comportement d'un enfant qui dérive ...

La technique de la carotte a ses limites...

il n'y a pas que la carotte et le baton comme "méthodes" pour éduquer un enfant. Pour moi quoi que l'enfant fasse les coups n'ont pas à entrer en jeu. c'est à l'adulte de garder le contrôle, de repeter, de dialoguer et parfois de punir mais pas de frapper... montrer à l'enfant que la résolution d'un conflit peut se solder par de la violence c'est je pense, une très mauvaise idée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Quelles solutions proposes tu ?

Je ne dis pas que mettre une tape sur les fesses est LA solution, mais qu'elle peut devenir UNE solution, et de préférence par la première.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marion- Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
une fessé est faite sur la partie la plus charnue du corps humain. Ce n'est (en général) pas dans l'intention de faire du mal, mais juste de remettre en place après une désobéissance grave ou continuelle.

...de plus, quand les enfants portent une couche alors à ce moment là, c'est le geste de la fessé qui les fait pleurer et non le coup. C'est bien la preuve que c'est une manière que les parents ont de montrer que les enfants leurs doivent aussi le respect et l'écoute ..... c'est quand même pour leur bien, non?

Tu es en train de dire que le parent qui met une fessée le fait pour montrer à l'enfant qu'il lui doit le respect. Donc l'enfant respecte par peur de la fessée... je n'appelle pas ça "respecter" mais "craindre". Et pour moi l'enfant n'a pas à craindre ses parents...

Il n'a pas a en avoir peur ou avoir peur que les mains qui le caressent et l'enlacent puissent aussi le taper. Une relation de confiance et d'amour ne peut pas s'ébaucher sur la peur. Les enfants sont les seuls êtres humains qu'il est permis de punir physiquement. Même le pire des criminels ne subit pas ça. Alors pourquoi continuer à procéder ainsi avec les enfants alors que d'autres pays ont montré que l'on peut très bien faire sans?

Quelles solutions proposes tu ?

Je ne dis pas que mettre une tape sur les fesses est LA solution, mais qu'elle peut devenir UNE solution, et de préférence par la première.

pour quel type de "bêtise" par exemple?

c'est quand même pour leur bien, non?

laisser croire à un enfant en plein developpement qu'on le tape pour son bien et par amour peu conduire à certaines dérives... un mari dit toujours taper sa femme "parce qu'il l'aime" et que c'est "pour son bien" comme s'il repetait des phrases maintes fois entendues... on ne peut pas taper un être humain "pour son bien", c'est insensé... taper ça fait mal et ça met de suite en jeu la loi du plus fort, c'est toujours injuste pour celui qui est tapé, c'est la loi de la jungle pas celle d'une société civilisée qui éduque de futurs citoyens...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

par exemple d'avoir frappé un autre élève pour la deuxième ou troisième fois.

Par exemple volontairement renversé son assiette de soupe en te regardant droit dans les yeux, malgré des réprimandes répétées préalables...

J'ai le cas dans la classe de mon fils.

Un gosse qui ne respecte rien ni personne.

Malgré des parents qui le reprennent.

Mais la punition de TV, ou les "regarde tu as fait du mal à la petite fille et elle pleure, c'est pas bien", ben ça n'a aucun effet sur le marmot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le Joker Membre 2 236 messages
...est passé par ici.‚ 36ans
Posté(e)
Tu es en train de dire que le parent qui met une fessée le fait pour montrer à l'enfant qu'il lui doit le respect. Donc l'enfant respecte par peur de la fessée... je n'appelle pas ça "respecter" mais "craindre". Et pour moi l'enfant n'a pas à craindre ses parents...

Il n'a pas a en avoir peur ou avoir peur que les mains qui le caressent et l'enlacent puissent aussi le taper. Une relation de confiance et d'amour ne peut pas s'ébaucher sur la peur. Les enfants sont les seuls êtres humains qu'il est permis de punir physiquement. Même le pire des criminels ne subit pas ça. Alors pourquoi continuer à procéder ainsi avec les enfants alors que d'autres pays ont montré que l'on peut très bien faire sans?

Euuuuh....et quels pays?

Le fait de ne plus donner de fessés, claques ou punitions (car ne rêvons pas, il y en a moins que par le passé (demande ce qu'ont subit tes parents ou même grands-parents)) n'arrange rien il me semble.

Il me semble que depuis le faite de punir par la loi les parents pour des "fessés", il n'y a jamais autant eu d'agressions à l'école de profs par des élèves!!

Et lorsqu'un enfant corrige ses parents (car ça aussi, ça arrive de plus en plus), il faut le félicité sans doute... ;)

J'estime juste qu'une fessé n'est pas grave et qu'il n'y a pas besoin de polémiquer la dessus.

Ce n'est pas tabasser un enfant que de lui donner une petite fessé.

Maintenant je trouve ça facile de dire "il faut dialoguer plutôt que punir"!!

Je pense qu'avant qu'il n'y ait eu punition, il y a eu dialogue. Je ne pense pas non plus, que ça fasse plaisir aux parents de donner la fessé. On ne va pas passer trois jours à expliquer qu'il ne faut pas mettre sa petite soeur dans la machine à laver juste pour rigoler, hein!!!! ;)

Ben ouai! une machine à laver en marche avec une petite soeur dedans, c'est plus grave qu'une fessé, non!!! ;) :smile2:

laisser croire à un enfant en plein developpement qu'on le tape pour son bien et par amour peu conduire à certaines dérives... un mari dit toujours taper sa femme "parce qu'il l'aime" et que c'est "pour son bien" comme s'il repetait des phrases maintes fois entendues... on ne peut pas taper un être humain "pour son bien", c'est insensé... taper ça fait mal et ça met de suite en jeu la loi du plus fort, c'est toujours injuste pour celui qui est tapé, c'est la loi de la jungle pas celle d'une société civilisée qui éduque de futurs citoyens...

Euuuuh 'faut pas tout confondre non plus.

c'est pour son bien de donner une fessé à un enfant qui vient de traverser le route sans regarder de chaque côté alors que ça fait 100 fois qu'on lui répète de regarder à droite et à gauche avant car c'est DANGEUREUX!!

Alors il vaut mieux une fessée plutôt qu'une voiture en pleine face!!

Modifié par le Joker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 667 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Euuuuh....et quels pays?

J'avais mis les pays où c'était interdit.

«17 pays européens ont interdit cette violence»

D'après une récente enquête de la Sofres pour l'association Ni claques ni fessées, 84 % des parents français recourent à des formes diverses de violence éducative physique. Depuis le 21 février 2007, l'appel lancé par l'Observatoire de la violence éducative ordinaire pour obtenir l'interdiction de la violence éducative a été ratifié par cent vingt-sept associations. Olivier Maurel, professeur et auteur de la Fessée, cent questions-réponses sur les châtiments corporels (1), dresse un état des lieux de ce châtiment d'un autre âge.

Que pensez-vous de cette déroutante initiative canadienne ?

Paradoxalement, et bien que je sois totalement opposé à la pratique de toute forme de violence éducative, fessée, gifle ou tape, et que j'en demande l'interdiction, cette initiative, une fois replacée dans son contexte, ne me paraît pas si aberrante qu'on le dit. Au Canada, les parents ont officiellement le droit de recourir à «une force raisonnable pour discipliner les enfants», c'est-à-dire de donner des fessées à leurs enfants, puisque les coups sur la tête ou avec un objet sont interdits. Ne restent, apparemment, que la fessée à main nue ou des claques sur les cuisses. D'autre part, comme le dit le psychologue Richard Gagné, 90 % des parents canadiens recourent à des corrections physiques au moins une fois par an, et certainement plus souvent. Il n'est donc pas illogique d'essayer d'apprendre aux parents qui ont le plus de difficultés avec leurs enfants à rester au niveau d'une «force raisonnable». Ayant eu l'occasion de dialoguer à la radio avec Richard Gagné, j'ai eu l'impression qu'il était de bonne foi dans sa volonté de réduire la violence des parents. Et je crois volontiers que les premières séances de la formation qu'il donne peuvent amener les parents à beaucoup moins recourir aux fessées.

Il n'empêche que cette initiative va à contre-courant des mouvements contre la fessée ?

D'abord, ce n'est qu'une des formes de violence : les gifles, les tirages de cheveux ou d'oreilles, les coups de martinet ou de chaussure, les pincements, les secouages, voire le poivre ou le piment dans les yeux sont aussi très utilisés. Déjà dix-neuf pays, dont dix-sept européens, ont interdit toute forme de violence éducative, y compris la tape. Les mouvements les plus forts que je connaisse agissent dans les pays qui n'ont pas encore prononcé cette interdiction, notamment en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et au Cameroun, où une association nommée Emida fait un formidable travail et cherche à étendre son action à l'ensemble de l'Afrique. En France, c'est la première fois qu'un aussi grand nombre d'associations demande aux pouvoirs publics d'interdire toute forme de violence éducative. Nous espérons que notre appel aidera la défenseure des enfants, Dominique Versini, à faire pression sur le futur gouvernement pour qu'il se mette en conformité, sur ce point, avec la convention relative aux droits de l'enfant.

Est-ce encore si fréquent que cela justifie tout un mouvement ?

La majorité des pays du monde en sont encore, comme nous l'étions jusqu'au XIXe siècle, à trouver normale et éducative la bastonnade pratiquée avec la chicote africaine, la canne d'osier, la lourde palette utilisée dans les écoles de vingt-deux Etats des Etats-Unis, le câble électrique ou le tuyau de plastique. D'autres pays, comme je l'ai dit, ont totalement renoncé à ces méthodes de dressage.

Quel est l'impact d'une fessée sur l'enfant ?

L'impact peut être physique. Une forte fessée peut léser le coccyx, voire les organes génitaux. Plusieurs lecteurs de mon livre, hommes et femmes, m'ont dit être devenus masochistes à la suite de fessées reçues de leurs parents. Il faut ajouter qu'habituer les enfants à la fessée, c'est les habituer à subir une intrusion dans l'intimité de leur corps, et ainsi risquer de réduire leur réactivité face à un éventuel abuseur sexuel. Enfin, il est très vraisemblable que les femmes qui ont le plus de difficultés à réagir dès la première menace de coups sont celles qui ont été habituées à recevoir des fessées tout au long de leur enfance. Or, dans les cas de violences conjugales, c'est souvent la première réaction qui est décisive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le Joker Membre 2 236 messages
...est passé par ici.‚ 36ans
Posté(e)

interdit oui, mais appliqué Euuuuuh laissez moi le bénéfice du doute quand même!! :smile2:

Modifié par le Joker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Quel est l'impact d'une fessée sur l'enfant ?

L'impact peut être physique. Une forte fessée peut léser le coccyx, voire les organes génitaux. Plusieurs lecteurs de mon livre, hommes et femmes, m'ont dit être devenus masochistes à la suite de fessées reçues de leurs parents. Il faut ajouter qu'habituer les enfants à la fessée, c'est les habituer à subir une intrusion dans l'intimité de leur corps, et ainsi risquer de réduire leur réactivité face à un éventuel abuseur sexuel. Enfin, il est très vraisemblable que les femmes qui ont le plus de difficultés à réagir dès la première menace de coups sont celles qui ont été habituées à recevoir des fessées tout au long de leur enfance. Or, dans les cas de violences conjugales, c'est souvent la première réaction qui est décisive.

:smile2: ;);)

Là c'est pas une fessée comme nous sommes plusieurs à parler depuis le début.

Faudrait voir à pas tout confondre.

Fêler un coccyx voir les organes génitaux, c'est pas avec une tappe sur les fesses. !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le Joker Membre 2 236 messages
...est passé par ici.‚ 36ans
Posté(e)

ben oui, hein, nous ne parlons pas de massacre!! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
La fessée interdite par la loi ?

justice_7245_w300.jpg

Paru le 2009-02-05

France - La Défenseure des Enfants, Dominique Versini, déclare sa volonté de faire interdire les châtiments corporels en France, et notamment la fessée.

La défenseure ... cette féminisation des mots c'est d'un ridicule !!! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant