La guerre, la morale et la loi

Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Guerre et morale ?

Déjà, une guerre peut-elle être morale ? La morale peut certes servir de prétexte à la guerre, mais la guerre est bien souvent intéressée bien plus que morale.

Car, déjà, associer la notion de violence, de meurtres avec la morale, c'est plutôt ardu.

Guerre et Loi ?

Les origines d'une guerre ne sont-elles pas toujours associées avec l'usurpation des lois ?

Les guerres sont les moyens de régler des problèmes qui n'ont pas eu d'accord diplomatique, selon des règles, des lois (internationales ou non).

Bref, une loi spécifique peut être dédié à la guerre, mais la guerre est toujours, au départ, un déni de la loi.

Et enfin, dernière imprécation, Loi et Morale ?

Qu'est-ce que la Loi sinon l'établissement de règles en vue de servir une certaine morale, des valeurs ?

La question est donc : puisque la guerre apparaît en opposition à la loi et à la morale, doit-elle se faire en absence de celles-ci ?

Tout dépend : s'il s'agit de rétablir ces valeurs, alors il peut en effet paraître paradoxal de les bafouer allègrement. Si le but n'est ni moral, ni légal, c'est que cette guerre n'a pas de réel sens (comme c'est souvent le cas), et l'instauration de ces lois et morales sont de bien maigres entraves, malheureusement souvent ignorées.

Suffit de regarder les récents conflits au Moyen-Orient, Israël accusé, salon moi à raison, par une dizaine d'associations humanitaires de "crime de guerre", pour bien se rendre compte que loi et morale n'ont pas réellement eu voit au chapitre, comme bien souvent.

Donc, le respect de ces conventions, lorsque l'on ne respecte même pas au final leur raison d'être, le respect de la dignité humaine, c'est juste de la poudre aux yeux. Mais c'est effectivement mieux que rien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
La question est donc : puisque la guerre apparaît en opposition à la loi et à la morale, doit-elle se faire en absence de celles-ci ?

Je ne contredis pas ton raisonnement.

Je mets juste une nuance à ton interrogation.

La mienne est surtout: n'est-il pas contradictoire de poser un cadre légal à la guerre, qui est un acte de violence? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

moi si je comprends bien le débat en faisant une "jolie" metaphore ce serait comme si:

deux gosses dans une cour de récré decide de "jouer" à la bagarre mais avant de se taper dessus ils signent ensemble un papier qui dirait << pas de coups en dessous de la ceinture >> mais que pourtant dans le feu de l'action l'un d'eux n'hésitait pas à en donner.

et toi tu te demande à quoi ca servait de signer un papier alors?

c'est bien résumer?

parce que si c'est le cas, je pense que le papier en question permettra à la "victime" de se plaindre à un tiers parti capable de sanctionner le "fauteur".

non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Xero Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
Je ne contredis pas ton raisonnement.

Je mets juste une nuance à ton interrogation.

La mienne est surtout: n'est-il pas contradictoire de poser un cadre légal à la guerre, qui est un acte de violence? :smile2:

je comprends parfaitement la contradiction que tu soulignes;

je pense qu'il faudrait d'abord qu'on dsitingue loi et morale les lois ne sont pas adoptées pour des raisons morales tout au contraire elles sont adoptées par nécessité; le droit international de la guerre a été mise en place par des nations de force symétrique ou rapproché qui dans l'optique de guerre entre elles pour des raisons" mineurs": (conquête colonial par exemple) ne voulaient pas accusées des pertes trop importante et donc ont adoptées ces accords réglementant les combats tout en étant d'accord que la guerre n'est pas totale et qu'elle ne visera pas à détruire un pays ou un peuple.(je soulignerai par exemple que le droit international n'a pas vraiement été respecter dans les colonies européennes)

l'objectif de ces lois n'est pas du tout morale il s'agit uniquement de limiter les dégâts d'un coté comme d'un autre quand les adversaires savent qu'ils peuvent se faire mutuellement très mal. et donc si l'objectif d'une guerre et de détruire totalement l'adversaire (les guerres mondiales) ou que les forces ne sont pas symetriques(guerre contre le terrorisme) alors ces lois ne sont plus appliquées.

l'exemple pour illustrer ce que j'ai dit c'est les batailles entre les armées mercenaires des cités italiennes décrites par Machiavel les mercenaires ne menait pas le combat à fond pour épargner leur vies et ceci d'un commun accord jamais écrit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
moi si je comprends bien le débat en faisant une "jolie" metaphore ce serait comme si:

deux gosses dans une cour de récré decide de "jouer" à la bagarre mais avant de se taper dessus ils signent ensemble un papier qui dirait << pas de coups en dessous de la ceinture >> mais que pourtant dans le feu de l'action l'un d'eux n'hésitait pas à en donner.

et toi tu te demande à quoi ca servait de signer un papier alors?

c'est bien résumer?

parce que si c'est le cas, je pense que le papier en question permettra à la "victime" de se plaindre à un tiers parti capable de sanctionner le "fauteur".

non?

Ca ressemble à ça sauf que la question qui suit est: pourquoi se battre si l'on peut s'entendre? :smile2:

l'objectif de ces lois n'est pas du tout morale il s'agit uniquement de limiter les dégâts d'un coté comme d'un autre..

Ce que tu décris là s'appelle de nos jours les droits de l'homme.

Et donc on retombe dans ce constat de contradiction: être capable de faire la guerre tout en respectant les droits de l'homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il y a bien déjà des lois et des règles pour les conflits armés... la convention de genève non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'étais pas certaine de mon coup mais est ce que cela vaut entre un pays ayant signé la convention et pas l'autre?

Dans ce cas la le pays signataire est il tenu de respecter la convention de Genève ou pas?

Est ce que cette convention est vraiment respectée en cas de conflit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
J'étais pas certaine de mon coup mais est ce que cela vaut entre un pays ayant signé la convention et pas l'autre?

Dans ce cas la le pays signataire est il tenu de respecter la convention de Genève ou pas?

Est ce que cette convention est vraiment respectée en cas de conflit?

Le souci des textes internationaux, c'est la condition de réciprocité.

Un état n'est plus tenu à une obligation lorsqu'un autre pays ne la respecte pas.

Le respect de ces textes sont assurés par l'ONU à travers ses organes de contrôle et maintenant, plus précisément par la cour internationale de justice. ici

Modifié par donjuan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Si on prends un exemple concret : la france avait signé la convention de Genève avant la guerre d'algérie ou du vietnam..... puisque la france a signé la convention en 1864....

La torture est interdite par la convention et il me semble pas que la France ait été condamnée pour ses actes en Algérie (entre autre).

Edit tu avais répondu à la question Don Juan ... un état n'est pas tenu de respecter la convention de Genève si l'autre pays n'est pas signataire... mué ça doit en arranger certains et c'est la porte ouverte à tous les excès.

Modifié par Bronca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Une question me taraude :

La morale et la loi ont-elles droit de cité en temps de guerre?

Je trouve assez contradictoire le régime appliqué en tant de guerre.

L'assassinat est permis mais pas la torture. On doit, conformément au droit international, traiter convenablement les prisonniers.

En soi, il s'agit d'un rapport de force que l'on prétend soumettre à la loi et la morale donc.

Pourtant, je rappelle cette définition de la guerre par Clausewitz, grand stratège de la guerre:

« La guerre est un acte de violence dont l'objectif est de contraindre l'adversaire à exécuter notre volonté. »

Qu'en pensez-vous?

La réglementation de la guerre selon un "code d'honneur" m'a toujours semblé schizophrène.

Les loi martiales peuvent être enfreintes, mais au final, la guerre est belle et bien une exaction. Le fondement d'une guerre est quand même complètement critiquable.

Bref, la réglementation internationale a été mise pour que la guerre soit un peu "moins pire" que si la liberté de dégommer était totale.

Moins pire, quand on en arrive à devoir tuer des gens, je me demande si c'est pas du pipi de chat. Puisque ça n'empèche pas la guerre au final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Xero Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
Bref, la réglementation internationale a été mise pour que la guerre soit un peu "moins pire" que si la liberté de dégommer était totale.
Si on prends un exemple concret : la france avait signé la convention de Genève avant la guerre d'algérie ou du vietnam..... puisque la france a signé la convention en 1864....

La torture est interdite par la convention et il me semble pas que la France ait été condamnée pour ses actes en Algérie (entre autre).

je continue à ne pas voir de contradiction dans ces lois internationales concernant le guerre ;il suffit d'accepter l'idée que ça n'a pas été fait avec de bonnes intentions et la toutes les questions s'évaporent

Exemple un peu caricaturale mais bon: des familles de mafia qui se partagent une ville ( genre Le parrain ;) ) avec une sorte de code d'honneur ; ne le font pas par souci morale mais juste pour mieux gagner de l'argent et une fois l'occasion de gagner plus en éliminant un adversaire plus faible se présente...on oublie le dit code............ :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
je continue à ne pas voir de contradiction dans ces lois internationales concernant le guerre ;il suffit d'accepter l'idée que ça n'a pas été fait avec de bonnes intentions et la toutes les questions s'évaporent

Exemple un peu caricaturale mais bon: des familles de mafia qui se partagent une ville ( genre Le parrain :sleep: ) avec une sorte de code d'honneur ; ne le font pas par souci morale mais juste pour mieux gagner de l'argent et une fois l'occasion de gagner plus en éliminant un adversaire plus faible se présente...on oublie le dit code............ ;)

Oui mais si tu signes un accord où tu t'engages toi à ne pas avoir recours à la torture, à respecter les prisonniers... pourquoi dès que "l'occasion" se présente tu renies ce que tu as signé.....

Est ce que les pays doivent avoir une ligne de conduite différente selon le pays avec lequel il est en conflit? ou garder malgré tout ses engagements?

La torture pendant la guerre d'Algérie n'était pas le fait isolé d'un ou deux bataillon... et pourtant la France s'était engagée à ne pas le faire.

Pour reprendre ton exemple de la mafia ils ont un code d'honneur.... ils ne touchent pas aux femmes et aux enfants....

Le fait d'éliminer le plus faible n'est pas un manquement à l'honneur juste une question de bon sens... on s'attaque jamais au plus fort ....personne n'a envie de se prendre une dérouillée pour le plaisir de se faire botter l'arrière train.... :smile2:

Modifié par Bronca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Xero Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
Pour reprendre ton exemple de la mafia ils ont un code d'honneur.... ils ne touchent pas aux femmes et aux enfants....

c'est juste que les enjeux politiques sont plus grands est donc la politique est beaucoup plus sale que la mafia la torture et la mort de civiles sont juste des moyens de pression ou des outils très efficaces que les états aiment garder en main pour utiliser en cas de besoin :smile2:

les politiciens n'accordent d'importance aux questions morales que lorsqu'ils sont obligés ou ont intérêt à le faire; lorsqu'il y a pression populaire dans les démocraties par exemple...

sinon comme dans le cas des pays non démocratiques les questions morales passe en dernier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant