Peut-on bien vivre sans le vecteur " argent " ?

Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
J'ai été conditionnée au mode de vie français, et, effectivement, je ne me sens pas concernée par un éventuel changement puisque ce système de vie me convient et me plait.

Alors vous êtes une privilégiée. Car combien de personnes souffrent de cette société ? Les peuples du Tiers monde, l'Afrique, l'Asie, l'Amerique du sud, sont victimes de manière variable, de la pauvreté, de la souffrance, de la criminalité, des maladies, des trafics, de la corruption, des inégalités. Dans les pays développés, aux Etats-Unis même, des familles entières sombrent dans le surendettement, et perdent l'investissement d'une vie, pendant que d'autres tentent de survivre dans la rue sous le regard de ceux encore intégrés au système.

Et pendant ce temps ? Les élites s'enrichissent, et s'accaparent la richesse mondiale, de telle sorte qu'une minorité toujours plus grande d'individus possède une majorité toujours plus grande des richesses, et donc des ressources.

Le système capitaliste traverse une période de crise, une crise financière, mais également une crise de confiance. L'endettement des pays dans le monde augmente constamment, toujours de plus en plus vite. Alors, les états empruntes aux banques privées, pour renflouer les caisses et les banques d'états. Des milliards d'euros, des milliards de dollars, sont ainsi débloqués, à partir de rien, si ce n'est la promesse illusoire du remboursement, pour reboucher des trous béants toujours plus gros. Cet argent ne pourrait-il pas servir à diminuer la raréfaction, nourrir les populations d'afrique et développer les pays en marge de la mondialisation ? Non, il sert à financer encore et toujours les banques, lorsque ce n'est pas le secteur militaire.

Tel un serpent affamé qui se mange la queue, les trous financiers ne pourront jamais être rebouchés. Les taux d'intérêts sont les principaux responsables. Ils ruinent les états, et les peuples, pour enrichir les banques privées. Ce sont les hommes qui en subissent les conséquences, condamnés à travailler toujours plus pour conserver leurs biens et rembourser leurs dettes.

L'un n'exclut pas l'autre. Je paye mes charges journalières avec de l'argent, mais pas mes amis. Il n'y a aucunes relations d'argent avec mes amis. Nous nous rendons mutuellement services, nous mangeons ensemble, nous sortons ensemble. Le vecteur argent ne nuit pas à la générosité, à l'entraide, au don, à l'échange...

Ce n'est pas parce qu'il y a de l'échange ou de la générosité, que l'argent ne nuit pas à ces valeurs. Ne pensez vous pas que sans argent, vos biens appartenant à tous, votre générosité serait inégalée ?

Les dons, l'échange, les relations sociales, l'altruisme, le respect et ainsi de suite, sont des valeurs appartenant à l'homme, pas à l'argent. Plus l'argent y interfère, plus ces valeurs seront dégradées et détournées, pour transformer l'échange en profit, les relations sociales en intérêts financiers, l'altruisme en argent. L'argent prend le dessus sur l'homme, à tel point qu'une majorité d'individus serait prête à placer l'argent avant même la vie humaine. Il en est ainsi des tueurs à gage, des assassins économiques, des chacals. Dans le merveilleux monde de l'entreprise, ces tendances s'observent évidemment. Les patrons de grandes firmes préfèreront souvent profiter de leurs employés pour s'enrichir, au risque de détruire leur vie, que de faire passer les valeurs humaines en premier plan.

La société monétaire n'est qu'un système corrompu. Elle ne fait pas vivre l'homme, mais l'argent. Alors, peut-être vous épanouissez vous dans ce monde, mais vous êtes vous posé la question :

Ne pourrait-il pas exister un monde meilleur pour tous ?

Si. Pour ceux qui aiment lire :

Nous sommes résolus à restaurer les nécessités fondamentales et la conscience environnementale des espèces à travers la préconisation des compréhensions les plus courantes de ce que nous sommes vraiment, et que la science, la nature et la technologie (plutôt que la religion, la politique et l'argent) détiennent les clés de notre développement personnel, non seulement en tant qu'êtres humains, mais aussi en tant que civilisation, à la fois structurellement et spirituellement.

Les idées centrales de cette conscience sont la reconnaissance des éléments émergents et symbiotiques des lois naturelles et le fait que l'alignement avec ces compréhensions sont le fondement de nos institutions personnelles et sociales. La vie sur Terre peut prospèrer en un système se développant positivement, où les suites sociales négatives, telles que la stratification sociale, la guerre, les préjugés, l'élitisme et l'activité criminelle diminuent et, dans l'idéal, disparaissent dans le spectre du comportement humain lui-même.

Cette éventualité est, bien évidemment, très difficile à accepter pour la plupart des humains, car nous avons été conditionnés par la société à penser que le crime, la corruption et la malhonnêteté étaient "normales" et qu'il y aurait toujours des gens qui voudront abuser, blesser ou tirer avantage des autres. La religion est le principal instigateur de cette propagande, car la mentalité du "Bien et du Mal" encourage cette fausse hypothèse.

La réalité est que nous vivons dans une société qui crée le raréfaction. La conséquence de ce manque est que les êtres humains doivent se comporter de manière a survivre, même si cela signifie qu'ils doivent tricher ou voler pour obtenir ce qu'ils veulent.

Si vous observez un groupe de lions, vous constaterez dans la plupart des cas une hiérarchie sociale et une violente compétition pour la nourriture. Cette comparaison est ce qui amène les gens à penser qu'il s'agit aussi d'un phénomène naturel dans la société humaine (guerre, avidité, égo etc). Ce qui est cependant négligé, sont les conditions environnementales présentes dans chaque cas. Le groupe de lions existe dans un monde de rareté. Ils n'ont pas la capacité de créer des pièges pour la nourriture, de même, la nourriture n'est pas accessible à la demande. Ils doivent chasser et se battre entre eux. Ceci crée naturellement de la compétition, car pour survivre, les lions DOIVENT être agressifs les uns envers les autres. é son tour, la hiérarchie se développe car le plus fort de ces lions gagne le plus, et à son tour exerce sa dominance de façon stratifiée.

Dans la société humaine actuelle, la même chose est en train de se produire. Les humains ont vécu depuis la nuit des temps dans le même contexte de rareté. Cependant, le temps passant, nous sommes devenus de plus en plus "civilisés" grâce à notre capacité à créer. Contrairement aux lions, les humains sont capables de concevoir des outils et de mettre sur pied des procédés qui libérent l'être humain d'une corvée ou d'un problème, réduisant la raréfaction, cause la plus importante de l'aberrance du comportement humain, qui conduit, par d'autres moyens, à des formes complexes de névrose. Un regard statistique sur la toxicomanie, le crime et le taux d'incarcération révèle que la pauvreté et les conditions sociales malsaines font partie du vécu de ceux engagés dans de tels comportements. Sur un plan fondamental, si la rareté pouvait être éradiquée, le comportement humain serait soumis à un changement radical, l'éloignant de la compétition, la domination et la stratification.

En cela, les étres Humains ne sont ni bons ni mauvais... ils évoluent, ne cessant de modifier l'expérience que la vie leur influe. La "qualité" d'un être humain (si une telle chose devait exister) est directement reliée à l'éducation et de cette manière aux systèmes de croyance dans lequel il a été conditionné.

Cette évidente réalité a été grossièrement négligée et de nos jours les gens pensent primitivement que la compétition, la cupidité et la corruption sont des éléments "greffés" au comportement humain et que, de ce fait, nous devons posséder des prisons, une police et en conséquence une hiérarchie de contrôle différentiel pour que la société puisse gérer ces "tendances". Ceci est complètement illogique et faux.

Le point important est qu'afin de changer les choses pour le meilleur fondamentalement, vous devez commencer par vous attaquer aux causes profondes. Le système actuel des sociétés de la "punition" est démodé, inhumain et improductif. Quand un Serial Killer (tueur en série) est capturé, la majorité des gens s'agitent et crient pour la mort de cette personne. Tout ceci est arriéré.

Une société réellement saine d'esprit, qui est consciente de ce que nous sommes et comment nos systèmes de valeur sont créés, considèrerait la personne et chercherait à comprendre les raisons responsables de ses actions violentes. Cette information irait ensuite dans un département de recherche qui réfléchirait à résoudre de tels comportements, pour ne plus qu'ils se reproduisent, et ceci au travers de l'éducation.

Il est temps de mettre fin à ce patchwork. Il est temps de commencer une nouvelle approche sociale mise à jour avec les connaissances actuelles.

Lorsque nous considérons la pertinence de nos structures sociales et des idéologies dans notre société, très souvent nous considérons les gouvernements, les politiciens et les entreprises comme des institutions directrices organisationnelles et catalyseuses responsables de la qualité de nos vies. C'est évidemment vrai... mais dans une certaine mesure. Au fil du temps, les êtres humains sont devenus de plus en plus conscients de la nature, de ses processus, et donc ont été en mesure de tirer des inférences sur la façon d'imiter la nature dans toute sa gloire créative.

Le résultat en a été la technologie, ce qui nous sépare, nous les humains, des autres espèces en matière de fonctionnalité. Nous avons la capacité de créer par bon nombre de moyens. Si nous ne voulons pas nettoyer les égouts, nous pouvons inventer une machine qui le fasse à notre place.

Au début de l'âge industriel, la majorité de la population travaillait dans des usines. De nos jours, l'automatisation occupe 90% de la quasi-totalité des usines. Ceci a déplacé les hommes et créé une grande et artificielle industrie du "service" afin de maintenir l'homme en emploi pour de l'argent.

Ce modèle est très révélateur. L'implication en est que l'automatisation des machines est constamment en train de remettre en cause le rôle du travail humain en général. Cela ne veut pas dire que les hommes n'auront "rien à faire" au cours du temps. Bien au contraire... cette implication dénote la libération de l'humanité des travaux qui ne l'intéresse pas, elle aura donc le temps de réaliser ce qu'elle souhaite. Il est important de souligner que la société d'aujourd'hui adopte une position assez négative vis-à-vis de l'humanité, instaurant la conviction que si les êtres humains n'étaient pas nécessaires à faire quelque chose, ils se contenteraient simplement de s'asseoir, être paresseux et ne rien faire. Cette propagande est absurde.

Cette notion de paresse est une invention du système monétaire, créée sur cause des bases oppressives et fascistes de l'institution de l'emploi elle-même. La paresse est, en réalité, une forme de rejet du système. C'est une qualité qui existe seulement en raison de l'oppression et de la servitude nécessaire qu'elle implique.

Dans une véritable société, il n'y aurait pas d'absurdités tel que la séparation du "travail" et du "loisir", car les humains devraient être autorisés à poursuivre ce qui leur semble pertinent. Pour expliquer ça d'une autre façon, considérez la curiosité et l'intérêt d'un enfant. Il ou elle n'a aucune notion de ce que l'argent est. Est-ce qu'ils ont besoin d'être motivés par l'argent pour explorer ou créer ? Non. Ils ont un intérêt personnel et ils le poursuivent sans idée de récompense. En réalité, les plus grands contributeurs de notre société, tels que Einsten, Newton ou Galilée, ont réalisés ce qu'ils ont réalisés sans envisager l'argent. Et ils l'ont fait car ils en avaient la volonté. L'acte de faire et de contribuer était leur récompense.

Le point ici est que l'argent n'est pas un réel stimulant pour quoi que ce soit et penser cela revient à dire que les hommes sont intrinsèquement paresseux et corrompus. La paresse et la corruption sont des produits du conditionnement que notre système social a créé, non des résultantes de l'hypotétique "nature humaine".

Ce sont nos actions personnelles de tous les jours qui façonnent et perpétuent les systèmes sociaux en place. Néanmoins, paradoxalement, ce sont aussi nos influences environnementales qui créent nos perspectives et, par conséquent, nos visions du monde. Ainsi, le véritable changement ne viendra pas seulement de l'ajustement de vos compréhensions personnelles et de vos résolutions, mais viendra également du changement des structures sociales qui influencent ces compréhensions et résolutions.

Les systèmes élitiques du pouvoir ne sont que peu affectés sur le long terme par les protestations traditionnelles et les mouvements politiques. Nous devons aller au-delà de ces "rebellions de constatation" et agir avec un outil bien plus puissant :

Arrêter de soutenir le système, tout en prônant constamment la connaissance, la paix, l'unité et la compassion. Nous ne pouvons "affronter le système". La haine, la colère et la "mentalité de la guerre" sont des moyens de changement voué à l'échec, car perpétuant les mêmes outils que les systèmes corrompus de pouvoir utilisent pour leur maintien du contrôle.

Pour le bien de tous, et pour le changement fondamental du comportement humain, une refonte de notre culture est nécessaire.

Modifié par Aroya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Alors vous êtes une privilégiée. Car combien de personnes souffrent de cette société ? Les peuples du Tiers monde, l'Afrique, l'Asie, l'Amerique du sud,
Ben, ils souffrent parce qu'ils n'ont pas d'argent... Tu vois que c'est important d'en avoir...3d-yeux-dollars.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Ben, ils souffrent parce qu'ils n'ont pas d'argent... Tu vois que c'est important d'en avoir...

... tellement important qu'on se demande pourquoi tout le monde n'en a pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Indy Membre+ 10 381 messages
Forumeur "Fucking" Moyen‚ 150ans
Posté(e)

Je ne comprend pas les gens qui n'ont pas d'argent, il n'ont qu'à en acheter!

*humour d'actionnaire* :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miss_shine Membre 4 959 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

certes l'argent ne fait peut etre pas le bonheur mais il y attribue.

l'argent ne nous permet pas de gagner la confiance, l'amour et l'amitié des autres mais nous permet de réaliser nos voeux et nous désirs.

Grace à l'argent on peut faire tout ce qu'on souhait....

Tout le monde n'a pas d'argent par ce que le monde est comme ça, on peut pas etre tous riches .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Ben, ils souffrent parce qu'ils n'ont pas d'argent... Tu vois que c'est important d'en avoir...3d-yeux-dollars.gif

Ils n en ont pas parce-que d autres ne le leur permettent pas et préfèrent ainssi s enrichir .

Relis attentivement les messages précèdants .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
... tellement important qu'on se demande pourquoi tout le monde n'en a pas...
Au même titre qu'avant l'argent, certains avaient des terres riches de cultures et d'autres n'en avaient pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Ils n en ont pas parce-que d autres ne le leur permettent pas et préfèrent ainssi s enrichir .

Relis attentivement les messages précèdants .

Rassure toi, je lis les messages depuis le début et, si tu en fais autant, tu as du comprendre que je ne prends pas pour parole d'évangile, ce qui est écrit. Oui, certains ont de l'argent et d'autres moins. En France, on n'empêche personne ne gagner de l'argent. Alors dire que certains n'ont pas d'argent, parce qu'on ne le leur permet pas, c'est du bla bla qui ne veut rien dire. Et pour celui qui n'a vraiment rien, qui n'a aucuns diplôme, aucune formation, aucune famille, il reste le RMI. Ce n'est pas la richesse, mais c'est de l'argent pour vivre.

De plus, on a tous connu le faignant qui ne fichait rien en classe, qui a arrêté l'école à 16 ans, qui a du, du coup, se contenter de petits boulots, et qui reproche à son voisin, d'avoir une bonne situation...Et si vous n'en connaissez pas, moi j'en connais. Ce sont des gens de la famille de ma mère, qui avaient donc, au départ, les mêmes chances que ma mère...

certes l'argent ne fait peut etre pas le bonheur mais il y attribue.

l'argent ne nous permet pas de gagner la confiance, l'amour et l'amitié des autres mais nous permet de réaliser nos voeux et nous désirs.

Grace à l'argent on peut faire tout ce qu'on souhait....

Tout le monde n'a pas d'argent par ce que le monde est comme ça, on peut pas etre tous riches .

contribue

Pour le reste, je te rejoints

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

[quote name='a2line' date='samedi 24 janvier 2009 à 09:09' post='3041707

De plus, on a tous connu le faignant qui ne fichait rien en classe, qui a arrêté l'école à 16 ans, qui a du, du coup, se contenter de petits boulots, et qui reproche à son voisin, d'avoir une bonne situation...Et si vous n'en connaissez pas, moi j'en connais. Ce sont des gens de la famille de ma mère, qui avaient donc, au départ, les mêmes chances que ma mère...

Je trouve vraiment tes propos très durs et sans appel et je ne te cache pas en avoir été très choquée .

Le " feignant " comme tu dis , avait peut-etre des circonstances attenuantes qui font qu il ne pouvait pas suivre à l école .

Il est si facile de juger ...quand on n est pas en connaissance de tous les éléments permettant d en comprendre la résultante .

Un peu d humilité et de tolérance .

Le monde ne se résume pas uniquement à la France ou on touche le R.M.I.

Raison pour laquelle des milliers de personnes perdent la vie chaque année sur des barques de fortune .Il n est jamais aisé de quitter sa famille , ses amis , sa maison...

parce-qu on ne peut plus vivre dans son pays (guerre, famine ou autre ...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Rassure toi, je lis les messages depuis le début et, si tu en fais autant, tu as du comprendre que je ne prends pas pour parole d'évangile, ce qui est écrit. Oui, certains ont de l'argent et d'autres moins. En France, on n'empêche personne ne gagner de l'argent. Alors dire que certains n'ont pas d'argent, parce qu'on ne le leur permet pas, c'est du bla bla qui ne veut rien dire. Et pour celui qui n'a vraiment rien, qui n'a aucuns diplôme, aucune formation, aucune famille, il reste le RMI. Ce n'est pas la richesse, mais c'est de l'argent pour vivre.

Encore un discours de pacotille aux élans de libéralisme à deux sous. Et si tu répondais plutôt honnêtement? Qu'es-ce qu'il faut pour être riche selon toi?

De plus, on a tous connu le faignant qui ne fichait rien en classe, qui a arrêté l'école à 16 ans, qui a du, du coup, se contenter de petits boulots, et qui reproche à son voisin, d'avoir une bonne situation...Et si vous n'en connaissez pas, moi j'en connais. Ce sont des gens de la famille de ma mère, qui avaient donc, au départ, les mêmes chances que ma mère...

Qu'es-ce que c'est qu'être fainéant? Tout le monde sait que la situation sociale d'un individu dépend grandement de la situation sociale de ses parents ; certains n'ont pas besoin d'aller à l'école, ils sont simplement parachutés aux meilleurs postes malgré leur incompétence flagrante (p.ex. Laurence Ferrari)

La vérité, c'est que lorsque tu ne nais pas avec une cuillère en argent dans la bouche, la société te pose un faux dilemme (procédé bien connu des sophistes), c'est à dire que l'on prétend te donner un nombre fini d'alternatives, avec lesquelles il n'y a aucun compromis possible! Cela s'apparente aisément à du chantage, un peu comme une femme découvrant l'infidélité de son mari, qui s'écrierait : "Soit tu la quittes, soit je te quitte!". On sait tous que les possibilités d'évolution de l'histoire sont en temps normal plus complexes que ces deux alternatives.

De plus, tu ne connais pas l'histoire, ni les problèmes, de ceux que tu qualifies bien volontiers de "fainéants". Peut-être le mari infidèle n'arrive-t-il pas à se décider entre son épouse et son amante? Cela fait bien longtemps qu'on sait que ce ne sont pas les plus talentueux ni les plus méritants qui gagnent le plus d'argent.

Modifié par Asterixetperils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
[quote name='a2line' date='samedi 24 janvier 2009 à 09:09' post='3041707

De plus, on a tous connu le faignant qui ne fichait rien en classe, qui a arrêté l'école à 16 ans, qui a du, du coup, se contenter de petits boulots, et qui reproche à son voisin, d'avoir une bonne situation...Et si vous n'en connaissez pas, moi j'en connais. Ce sont des gens de la famille de ma mère, qui avaient donc, au départ, les mêmes chances que ma mère...

Je trouve vraiment tes propos très durs et sans appel et je ne te cache pas en avoir été très choquée .

Le " feignant " comme tu dis , avait peut-etre des circonstances attenuantes qui font qu il ne pouvait pas suivre à l école .

Il est si facile de juger ...quand on n est pas en connaissance de tous les éléments permettant d en comprendre la résultante .

Un peu d humilité et de tolérance .

Le monde ne se résume pas uniquement à la France ou on touche le R.M.I.

Raison pour laquelle des milliers de personnes perdent la vie chaque année sur des barques de fortune .Il n est jamais aisé de quitter sa famille , ses amis , sa maison...

parce-qu on ne peut plus vivre dans son pays (guerre, famine ou autre ...).

Pourquoi as tu été choquée, tu te sens visée ? Je me suis contentée de donner en exemple un cas que je connais. Et si aller faire la bringue le nuit, est pour toi, une circonstance atténuante, alors mon oncle avait des circonstances atténuantes. Je ne juge pas, je constate !

Oui, il y a des gens qui ont de l'argent et d'autre moins ou pas. Ce qui me saoule, c'est que l'on satanise celui qui gagne bien sa vie. Ce n'est pas une tare d'avoir bossé en classe pour avoir une belle situation, mais une récompense. Quant aux chances du départ, tu penses que Rachida Dati est née avec les mêmes chances de départ, qu'un enfant né dans le 16ème ?

Les gens qui ont de l'argent sont ceux qui donnent le plus contre la misère humaine mais ils ne s'en vantent pas. Et de toute façon, on trouverait toujours qu'ils ne donnent pas assez...

Le sujet de base était : peut on vivre sans le vecteur argent ! J'y ai répondu comme je le pense, et aussitôt, c'est la levée de boucliers contre la pauvreté.

Modifié par a2line

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Le sujet de base était : peut on vivre sans le vecteur argent ! J'y ai répondu comme je le pense, et aussitôt, c'est la levée de boucliers contre la pauvreté.

Le problème est que vous faites passer les inégalités profondes du système pour une normalité, ou un choix des individus qui en sont les victimes. Vous ne reconnaissez pas les problèmes de fond...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Le problème est que vous faites passer les inégalités profondes du système pour une normalité, ou un choix des individus qui en sont les victimes. Vous ne reconnaissez pas les problèmes de fond...

Non, c'est simplement que je vois les choses différemment. N'en ai je pas le droit ? Et a vrai dire, ce que tu écris est certainement passionnant, mais c'est beaucoup trop long. Si tu veux intéresser les gens à ta cause, donne leur envie de te lire. Et pour cela, il faut synthétiser. Tu crois qu'on vient sur un forum pour lire des romans ?

J'ai lu en biais et de ce que j'en ai vu, tu écris très bien.

Bon, promis, si j'ai le temps demain, je prendrais le temps de lire tout ce que tu as écris, et après, on en reparlera. d'accord ? Peut être que tu m'apporteras une vision différente des choses... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

A quelques exceptions près je suis de ceux qui croient que le travail et le méritent paie.

en conséquence, avec de la volonté et la persévérance on finit toujours par obtenir de l'argent pour vivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
A quelques exceptions près je suis de ceux qui croient que le travail et le méritent paie.

en conséquence, avec de la volonté et la persévérance on finit toujours par obtenir de l'argent pour vivre.

plus-un2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Heero
Invité Heero Invités 0 message
Posté(e)

Non on peut pas vivre sans.

Ceux qui disent le contraire, ben redonnez le...

Clair, court, précis, explicite...Heero, what'else

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
en conséquence, avec de la volonté et la persévérance on finit toujours par obtenir de l'argent pour vivre.

Trafic de drogue, violence, émigration, abus de confiance, prostitution, escroquerie, vol, agression, braquage, arnaque, emprunt, sont effectivement des moyens disponibles pour tous, et qui permettent le gain d'argent nécessaire pour (sur)vivre. Bien pensé, le système monétaire...

Non, c'est simplement que je vois les choses différemment. N'en ai je pas le droit ?

Vous pensez ce que vous voulez. Ce que je vous reproche pour l'instant, c'est de n'explorer que des cas particuliers qui alimentent une vision partielle d'un problème global.

Exemple :

on a tous connu le faignant qui ne fichait rien en classe, qui a arrêté l'école à 16 ans, qui a du, du coup, se contenter de petits boulots, et qui reproche à son voisin, d'avoir une bonne situation.

1) Trouve-t-on ce type de personne au Niger ?

2) Pour quelles raisons ne travaillait-il pas ?

3) Comment définir la fainéantise ?

Et a vrai dire, ce que tu écris est certainement passionnant, mais c'est beaucoup trop long. Si tu veux intéresser les gens à ta cause, donne leur envie de te lire. Et pour cela, il faut synthétiser. Tu crois qu'on vient sur un forum pour lire des romans ? J'ai lu en biais et de ce que j'en ai vu, tu écris très bien.

Il faut moins de 5 minutes pour lire les passages cités. Pour le temps passé sur ce forum, j'estime que ceci est négligeable. Lorsqu'un sujet passionne, on ne s'attarde pas sur la quantité, mais sur la qualité.

Bon, promis, si j'ai le temps demain, je prendrais le temps de lire tout ce que tu as écris, et après, on en reparlera. d'accord ? Peut être que tu m'apporteras une vision différente des choses... :smile2:

Avec plaisir ! ;)

Modifié par Aroya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Trafic de drogue, violence, émigration, abus de confiance, prostitution, escroquerie, vol, agression, braquage, arnaque, emprunt, sont effectivement des moyens disponibles pour tous, et qui permettent le gain d'argent nécessaire pour (sur)vivre. Bien pensé, le système monétaire...

Vous pensez ce que vous voulez. Ce que je vous reproche pour l'instant, c'est de n'explorer que des cas particuliers qui alimentent une vision partielle d'un problème global.

Quant une personne écrit qu'en faisant des efforts on peut trouver le moyen de gagner de l'argent, tu réponds : trafic de drogue, violence ...

Ensuite tu écris que tu me reproches de ne m'attarder qu'à des cas particuliers.

Non seulement je trouve tes propos contradictoires, mais en plus, de ce que j'ai lu (et j'ai pris le temps de tout lire), tu n'avances qu'une vision négative de l'argent.

Ton titre est : peut on vivre sans le vecteur Argent et tes propos ou tes réponses aux intervenants ne parlent que des déviances de l'argent.

Dans ce cas, contente toi d'écrire un monologue sur les déviances de l'argent...

Il faut moins de 5 minutes pour lire les passages cités. Pour le temps passé sur ce forum, j'estime que ceci est négligeable. Lorsqu'un sujet passionne, on ne s'attarde pas sur la quantité, mais sur la qualité.
Tu ne serais pas légèrement imbu de ta personne ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Ton titre est : peut on vivre sans le vecteur Argent et tes propos ou tes réponses aux intervenants ne parlent que des déviances de l'argent.

Dans ce cas, contente toi d'écrire un monologue sur les déviances de l'argent...

je plussoie :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Quant une personne écrit qu'en faisant des efforts on peut trouver le moyen de gagner de l'argent, tu réponds : trafic de drogue, violence ...

Ensuite tu écris que tu me reproches de ne m'attarder qu'à des cas particuliers.

Non seulement je trouve tes propos contradictoires, mais en plus, de ce que j'ai lu (et j'ai pris le temps de tout lire), tu n'avances qu'une vision négative de l'argent.

Ce n'est pas contradictoire, juste une réalité. Je ne regarde pas seulement la France, mais les pays du Tiers Monde ou ceux en voie de développement, dans lesquels vivre une vie décente avec un salaire correcte est bien souvent une utopie. Mettez vous dans la peau d'un enfant, né dans la misère des favelas au Brésil, dans un climat d'insalubrité, de gangs et de trafic. Il ne reçoit pas ou très peu d'éducation, et se laisse influencer par son environnement. Comment pourra t-il gagner l'argent nécessaire pour survivre ? En servant d'intermédiaire dans la vente de produits illicites, ou en servant ceux qui ont la chance d'être né d'une famille aisé ?

Dire que la volonté suffit à trouver l'argent nécessaire pour vivre est un abus de langage.

Je pose les questions :

Par quels moyens l'homme est-il amené à gagner cet argent ?

Pour quelle vie ?

Si j'avance une vision négative de l'argent, c'est qu'il y a une raison.

Non, l'argent n'est pas là pour rendre l'homme beau et gentil.

Ton titre est : peut on vivre sans le vecteur Argent et tes propos ou tes réponses aux intervenants ne parlent que des déviances de l'argent.

Ce n'est pas "mon" titre. L'auteur pose ces questions :

Le vecteur " argent " est-ce bien utile ( voir indispensable ) pour vivre aujourd hui ?

Ou est-ce inutile ?

A quoi sert-il concrètement ? Et QUI sert-il réellement ? Qui en profite ?

Qui en est esclave ?

De quelle manière a-t-il été créé ? Et à quelles fins ?

Qu apporte-t-il réellement ?

Peut-on s en passer ? Et comment ? De quelle manière ?

Nous enrichit-il sur le plan intérieur ? Et sur le plan personnel ?

Est-il plutot réducteur ?

Qu en pensez-vous ?

Je m'emploie à y répondre.

Donc merci de ne pas me balayer d'un revers de main en appelant au "hors sujet".

je plussoie :smile2:

Drôle.

Rien d'autres à dire ?

Modifié par Aroya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant