Les universalistes

flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Les analyses aujourd’hui dominantes dans les milieux intellectuels et dirigeants, en France et en Europe, sont universalistes et favorables à l’immigration. Il est intéressant de noter que le discours des tenants de ces thèses dominantes est empreint de nombreuses contradictions. Prenons la première d’entre-elles : les universalistes, on l’a dit, récusent la dimension ethnique de la nation et ne veulent connaître que les « valeurs ». Pourtant ces mêmes universalistes sont souvent de ceux qui défendent les droits des peuples déshérités, opprimés ou menacés dans leur survie : les droits du Tibet, les droits des Tchétchènes, les droits des Indiens d’Amérique du sud ou des aborigènes d’Australie, les droits des musulmans du Kosovo ou des Karens de Birmanie, les droits des Palestiniens et ceux des Israéliens…

Ils défendent également le droit des Kanaks de Nouvelle-Calédonie et soutiennent le gel du corps électoral afin d’empêcher que des métropolitains ne viennent jouer un rôle trop important.

Or de quoi s’agit-il dans tous ces différents cas, sinon de peuples, c’est-à-dire de cultures et de races, qui sont menacés dans leur survie. Dans ces différents cas en effet, ce ne sont pas simplement des individus qui sont attaqués, ce sont les peuples eux-mêmes, leur culture, leur identité, leur race, qui menacent de disparaître.

Pourquoi défendre ces peuples et ces cultures, lorsqu’on est partisan du métissage et qu’on raisonne exclusivement en fonction de valeurs que l’on considère comme universelles, telles que la démocratie, le droit des femmes, les droits de l’homme ?

Si l’on s’en tient à la conception « idéelle » de la nation, pourquoi défendre l’identité du Tibet ? Le fait que la Chine s’efforce (par la colonisation de peuplement et par le métissage) de faire disparaître l’identité du Tibet ne devrait pas avoir en soi d’importance pour un universaliste conséquent : seule devrait compter pour lui la question de savoir si les droits de l’homme et la démocratie sont ou non respectés.

Pourtant, sauf erreur de notre part, ce ne sont pas simplement de droits de l’homme et de démocratie dont parlent les universalistes mais bien des droits des Tibétains, des Tchétchènes ou des Palestiniens à exister en tant que peuple.

Second exemple des louvoiements et des contradictions universalistes. Les théoriciens de l’universalisme expliquent que seules comptent les valeurs et ils proclament leur volonté de promouvoir des valeurs universelles (celles de la Révolution française). Ces mêmes intellectuels affirment pourtant que le terrorisme islamique est pour partie une réaction à la diffusion des modes de vie occidentaux dans le monde arabe et musulman.

Ce sont ces mêmes internationalistes qui expliquent que la mondialisation de « l’American way of life » est ressentie comme un viol culturel et une manifestation de domination occidentale.

Cette analyse nous paraît juste, d’ailleurs, et nous la partageons. Mais comment dans ce cas, si l’on estime légitime la volonté des peuples de ne pas être submergé par les valeurs des autres, peut-on prétendre diffuser soi-même des valeurs que l’on déclare universelles et passer son temps à défiler et pétitionner pour que les Chinois ou les Russes respectent notre conception des droits de l’homme ?

Mentionnons cette autre contradiction, qui n’est pas la moins grossière. Les internationalistes nous expliquent que les races n’existent pas. Dans le même temps ils prônent le métissage. Or de quel métissage peut-il s’agir sinon celui des races ?

Exemple suivant de ce qui nous apparaît comme un manque de rigueur intellectuelle : les universalistes refusent toute distinction entre Français selon leur origine. Il ne peut y avoir pour eux de Français « de souche » et de Français « d’origine immigrée » : ils ne veulent voir que des « Français ».

Ce sont pourtant les mêmes milieux qui passent leur temps à scruter le degré de présence des « minorités visibles » dans les lieux de pouvoir ou dans le monde du travail et qui souhaitent l’instauration de quotas reflétant la diversité ethnique.

Cet exemple encore : les universalistes sont généralement favorables à une société multiculturelle au nom de la diversité et de la richesse qui en résulteraient. Cela ne leur interdit pas de souhaiter également le métissage, qui aboutit pourtant à l’homogénéisation, c’est-à-dire au contraire de la diversité.

Contradiction supplémentaire : les universalistes considèrent que la nation est seulement et pleinement une communauté de valeurs. Dans le même temps ils revendiquent le multiculturalisme, c’est-à-dire non plus la communauté mais son contraire, la pluralité des valeurs.

De fait, dans la conception de la société multiculturelle, la soi-disant communauté de valeurs se réduit à quelques poncifs. Les valeurs communes deviennent un plus petit dénominateur commun, qui ne cesse lui-même de se rétracter : l’égalité est ainsi corrigée par son contraire, la discrimination positive et les quotas ethniques ; la liberté doit s’accommoder du voile islamique ; la liberté d’expression est circonscrite par les lois mémorielles….

C’est ainsi encore, contradiction suivante, que les universalistes sont les premiers à fustiger les fautes des pays colonisateurs. La guerre de libération de l’Algérie est pour eux un moment essentiel. Or si les peuples algériens et africains ont souhaité leur indépendance, c’est bien parce qu’ils estimaient (à juste titre) que leurs tuteurs Européens n’étaient pas chez eux en Afrique.

Dans le même temps pourtant, les universalistes, favorables à l’immigration, rejettent l’idée selon laquelle les Européens seraient bel et bien chez eux en Europe. S’il était légitime que les Algériens souhaitassent le départ des Français, pourquoi les Français n’auraient-ils pas le droit de décider que les étrangers peuvent ou non entrer sur leur territoire ?

De même, les universalistes rejettent l’idée que la population de souche française et européenne puisse se considérer comme propriétaire du sol français et décréter son droit de limiter ou d’interdire l’entrée d’étrangers. Pourtant ces mêmes universalistes sont le plus souvent favorables à ce que les pays du Sud « recouvrent leur souveraineté » sur les richesses de leur sol (pétrole, ressources minières de l’Afrique) et puissent les exporter à leur « juste prix » sans être « spoliés » par les puissantes multinationales occidentales.

Or que signifie le concept de souveraineté de ces pays sur leur sol et leurs richesses sinon qu’il existe bien un droit de propriété du sol que détiennent les populations autochtones ? Contradiction et inconséquence là encore.

Les universalistes considèrent la nation comme une stricte communauté de valeurs. Il est pourtant clair que les motivations des immigrés qu’ils souhaitent accueillir sont économiques et qu’elles ne sont en rien liées à la volonté de venir « partager nos valeurs ». Ces motivations économiques font bien apparaître que la nation n’est pas seulement une idée mais également un territoire, plus ou moins attractif, avec ses ressources, ses richesses.

Achevons sur cet ultime exemple. Les universalistes en tiennent, on l’a dit, pour une conception de la nation non raciale et ouverte : quiconque partage ses valeurs peut venir intégrer la communauté nationale. Certains universalistes se montrent intellectuellement conséquents en réclamant la suppression des frontières (c’est le cas par exemple d’un groupe de gauche dénommé « Fondation Copernic »).

Mais la plupart du temps, les tenants de l’universalisme ne vont pas jusque-là, et considèrent, par réalisme, qu’il est préférable de maintenir des frontières et des contrôles (Rocard : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde » ; Mitterrand : « Il existe un seuil de tolérance »). Ils se mettent dès lors en contradiction avec leurs principes.

Ces partisans du pragmatisme soutiennent qu’ils restent cohérents dans la mesure où la décision de définir un seuil au-delà duquel la France ne pourrait plus accueillir reposerait, si elle était prise, sur la loi de la majorité, élément du contrat social, lequel constitue une pièce maîtresse de la nation idéelle.

Cette argumentation quelque peu controuvée nous parait fallacieuse. En réalité la décision de fixer un seuil d’absorption, même si elle est prise par les représentants de la nation librement élus, signifie tout de même que la population présente sur le territoire se reconnaît le droit d’en interdire l’entrée : cette population se comporte ainsi bel et bien en propriétaire d’un territoire, en contravention avec la conception stricte de la nation idéelle.

En admettant la nécessité de maintenir des frontières, les partisans du pragmatisme confirment, par là-même, que la nation n’est pas une simple communauté abstraite de valeurs.

Ces universalistes pragmatiques sont bien obligés de prendre en compte le fait que la nation n’est pas seulement constituée de valeurs sublimes mais aussi de personnes concrètes et physiques. Ils sont contraints de reconnaître que ces personnes concrètes que sont les autochtones ne peuvent supporter des transferts de populations sans limite, quand bien même les candidats à l’immigration seraient tous extrêmement désireux de venir partager leurs valeurs.

Les différentes contradictions du discours universaliste paraissent donc particulièrement abondantes et grossières. Pour autant elles ne sont pas irrationnelles. Elles ont bel et bien une logique. Cette logique est celle de la détestation de la France.

Dans l’esprit des universalistes, les concepts et les raisonnements sont systématiquement utilisés au détriment de la société française (et européenne) : servant une première fois de projectile, ils sont retournés comme un gant et invoqués à charge derechef.

La logique est bien présente et nous n’avons pas à faire à des fous. Les universalistes ne sont pas fous : ils haïssent, la France, la société française et la civilisation européenne.

Modifié par flo3183

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Source ?

J'ai pas. (transfert de mails)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Peux-tu remonter jusqu'à l'expéditeur initial ?

Ca m'intéresse d'avoir l'auteur de ce texte. Eventuellement envoie le moi par message personnel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SteCatherine Membre 1 327 messages
Femme Poulpeuse‚ 38ans
Posté(e)

Pas de sources, gros baratin mélangeant tout et n'importe quoi ( le mot "race" est lâché des le troisieme paragraphe )

C'est l'oppression dont sont victimes certaines populations qui en fait des groupes "particuliers" qu'il faut défendre et non pas leur protection. La protection ne vise qu'à les rendre justement égaux. Sans oppression, pas de desequilibre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Oui c'est ce que je pensais, c'est tout à fait le style de François ce texte.

Tu connais un peu ce site ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Analyse idiote > faite par un idiot > pour les idiots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Les analyses aujourd'hui dominantes dans les milieux intellectuels et dirigeants, en France et en Europe, sont universalistes et favorables à l'immigration.

L'idéologie dominante est la « régulation de l'immigration » et est hostile à une liberté de circulation illimitée.

les universalistes, on l'a dit, récusent la dimension ethnique de la nation et ne veulent connaître que les « valeurs ». Pourtant ces mêmes universalistes sont souvent de ceux qui défendent les droits des peuples déshérités, opprimés

La résistance à l'oppression est un droit universel. Nulle contradiction ici.

ou menacés dans leur survie

En tant que race supposée ?

Certainement pas.

Le fait que la Chine s'efforce (par la colonisation de peuplement et par le métissage) de faire disparaître l'identité du Tibet ne devrait pas avoir en soi d'importance pour un universaliste conséquent : seule devrait compter pour lui la question de savoir si les droits de l'homme et la démocratie sont ou non respectés.

Exact. Et c'est le cas (des véritables universalistes).

edit:orth

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Whole Lotta Love Membre 532 messages
Forumeur forcené‚ 54ans
Posté(e)
Les analyses aujourd'hui dominantes dans les milieux intellectuels et dirigeants, en France et en Europe, sont universalistes et favorables à l'immigration.

Les universalistes ne sont pas fous : ils haïssent, la France, la société française et la civilisation européenne.

Bonjour, je prends que le début et la fin, j'espère que tu m'en voudras pas...

Peut-on compter Brice Hortefeu dans le milieu des dirigeants selon toi ?

Je pense qu'ils haissent une certaine image de la France oui, celle que nous offre Sarko et l'UMP mais pas la France des lumières ni les français. Sur quoi de bases tu pour proférer une telle accusation ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Flo,

Veux-tu que je démonte sa bêtise en petites pièces ?

Veux-tu que je te montre l'étendue de son ignorance grossière ?

Modifié par Zak B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Flo,

Veux-tu que je démonte sa bêtise en petites pièces ?

Veux-tu que je te montre l'étendue de son ignorance grossière ?

avec plaisir! :smile2:

Bonjour, je prends que le début et la fin, j'espère que tu m'en voudras pas...

Peut-on compter Brice Hortefeu dans le milieu des dirigeants selon toi ?

Je pense qu'ils haissent une certaine image de la France oui, celle que nous offre Sarko et l'UMP mais pas la France des lumières ni les français. Sur quoi de bases tu pour proférer une telle accusation ?

Hummm.... Faut demander à l'auteur du texte. Mais je partage aussi cette opinion.

Ces gens veulent faire disparaitre les nations, donc, la France y compris. Et si ils veulent les faire disparaitre, c'est qu'il doit bien y avoir des raisons. Or, je ne vois que celle-ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

et pour Brice Hortefeu, je ne sais pas.

En fait, les opinions politiques des gens sont de plus en plus extrêmes. Même si des gens comme Sarkozy se dise à droite, je n'en crois pas un mot. La droite était à l'origine conservatrice. Aujourd'hui quel parti est conservateur? Le FN et peut être le MPF? Très peu de monde est nationaliste maintenant, la France n'est plus ce qu'elle était. Comme tout le monde dit, c'est une nouvelle France.

Tous les autres partis sont ceux de la nouvelle France. C'est une bagarre entre nationaliste et mondialiste qui est gagnée d'avance grâce à l'immigration.

Pour sortir la France de la merde, il faudrait que les gens puissent se recentrer sur un juste milieu entre nationaliste et mondialiste qui serait représenté par 1 homme politique. Mais, je ne suis pas sur que les gens veulent changer de position. Moi le premier, je ne changerais pas mes conviction de nationaliste, puisque le pays à très bien fonctionner pendant des années (contrairement à maintenant).

Modifié par flo3183

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Bon Flo3183 je réponds au texte que tu postes!

Les analyses aujourd'hui dominantes dans les milieux intellectuels et dirigeants, en France et en Europe, sont universalistes et favorables à l'immigration. Il est intéressant de noter que le discours des tenants de ces thèses dominantes est empreint de nombreuses contradictions. Prenons la première d'entre-elles : les universalistes, on l'a dit, récusent la dimension ethnique de la nation et ne veulent connaître que les « valeurs ». Pourtant ces mêmes universalistes sont souvent de ceux qui défendent les droits des peuples déshérités, opprimés ou menacés dans leur survie : les droits du Tibet, les droits des Tchétchènes, les droits des Indiens d'Amérique du sud ou des aborigènes d'Australie, les droits des musulmans du Kosovo ou des Karens de Birmanie, les droits des Palestiniens et ceux des Israéliens¿

Déjà de un qu'entend l'auteur de ce texte par "universalistes"?!

Ce mot là ne définis pas un courant de pensé précis mais au contraire différentes idées et approches (Wikipedia), le gogol du texte que tu postes là ne sais même pas de quoi il parle par "universaliste" il veut simplement dire "tout ceux qui ne pense pas comme le gros beauf à deux neurones que je suis", et pour ce faire il se contente de mélanger tout et rien en comparant notamment l'immigration et le métissage avec des peuples subissant les affres de dictatures militaires, bref il débite de sinistres âneries!

Ils défendent également le droit des Kanaks de Nouvelle-Calédonie et soutiennent le gel du corps électoral afin d'empêcher que des métropolitains ne viennent jouer un rôle trop important.

Je sais toujours pas de qui l'auteur de ton texte parle exactement! Toujours est-il que les Kanaks de nouvelles Calédonie ont vu arriver sur leur terre un état qui se les ait approprié, normal que l'on cherche à défendre leurs droits!

Or de quoi s'agit-il dans tous ces différents cas, sinon de peuples, c'est-à-dire de cultures et de races, qui sont menacés dans leur survie. Dans ces différents cas en effet, ce ne sont pas simplement des individus qui sont attaqués, ce sont les peuples eux-mêmes, leur culture, leur identité, leur race, qui menacent de disparaître.

Ce sont surtout de populations qui se sont retrouvé sous la domination d'un état qui leur était étranger et qui s'est approprié leurs terres!

Pourquoi défendre ces peuples et ces cultures, lorsqu'on est partisan du métissage et qu'on raisonne exclusivement en fonction de valeurs que l'on considère comme universelles, telles que la démocratie, le droit des femmes, les droits de l'homme?

Parce que sinistre glandu (c'est au gogol du site Fdesouche que je m'adresse), le métissage, la démocratie et les droits de l'homme et de la femme ce n'est pas pareille que de voir un état débarquer sur une terre déjà habité et se l'approprier au détriment de ses habitants!

Si l'on s'en tient à la conception «idéelle» de la nation, pourquoi défendre l'identité du Tibet ? Le fait que la Chine s'efforce (par la colonisation de peuplement et par le métissage) de faire disparaître l'identité du Tibet ne devrait pas avoir en soi d'importance pour un universaliste conséquent : seule devrait compter pour lui la question de savoir si les droits de l'homme et la démocratie sont ou non respectés.

Parce que la Chine l'a envahit militairement et que contrairement à ce qu'elle prétend la modernisation et l'industrialisation du Tibet de profite pas aux Tibétains qui pour la plupart sont exclue de l'économie qui est aux mains des seuls Hans que la Chine a fait migrer dans cette région! De plus les Tibétains sont souvent chassé de leur terre et le régime n'hésite pas d'user de la torture et du meurtre pour arriver à leur fin, il y a donc destruction d'un peuple, si ce n'était que le fait d'une immigration avec métissage se serait autre chose!

Pourtant, sauf erreur de notre part, ce ne sont pas simplement de droits de l'homme et de démocratie dont parlent les universalistes mais bien des droits des Tibétains, des Tchétchènes ou des Palestiniens à exister en tant que peuple.

Ben oui ils ont droit d'exister en tant que Peuple sans qu'une armée les empêche justement d'exister ainsi en les persécutant voir même en les massacrant!

Par exemple les Français dont tu fait partie mon petit glandu, ont le droit d'exister en tant que peuple sans qu'on balance un obus dans leur salon ou qu'on les arrête sans raison pour les enfermer dans une cellule où on leur attache un fil électrique sur leur zézette!

Second exemple des louvoiements et des contradictions universalistes. Les théoriciens de l'universalisme expliquent que seules comptent les valeurs et ils proclament leur volonté de promouvoir des valeurs universelles (celles de la Révolution française). Ces mêmes intellectuels affirment pourtant que le terrorisme islamique est pour partie une réaction à la diffusion des modes de vie occidentaux dans le monde arabe et musulman.

Non glandu seul une poignée de bobos disent cela, tu uses d'un pathétique Homme de paille en attribuant des idées à des "universalistes" qui ne sont guère les leurs!

Le terrorisme islamique s'explique de part l'existence au préalable d'une idéologie extrémiste se basant sur le fondamentalisme religieux et qui a prospéré en raison de divers facteurs tel que les inégalités économiques et la haine suscité par l'Oncle Sam et son allié Israël dont les comportement respectifs sont en effet plus que critiquables (doux euphémisme)!

Ce sont ces mêmes internationalistes qui expliquent que la mondialisation de « l'American way of life » est ressentie comme un viol culturel et une manifestation de domination occidentale.

Les droits de l'Homme et «l'American way of life» ce n'est pas là même chose glandu, faut vraiment que tu te débarrasses de la bouse idéologique qui pourrit dans ta tête car ton cerveau commence à manquer d'oxygène!

Cette analyse nous paraît juste, d'ailleurs, et nous la partageons. Mais comment dans ce cas, si l'on estime légitime la volonté des peuples de ne pas être submergé par les valeurs des autres, peut-on prétendre diffuser soi-même des valeurs que l'on déclare universelles et passer son temps à défiler et pétitionner pour que les Chinois ou les Russes respectent notre conception des droits de l'homme?

Parce que Droits de l'Homme«l'American way of life» ou Destructions de cultures, parce qu'en dénonçant les affres commises par des états on ne cherche pas à détruire des cultures glandu!

Mentionnons cette autre contradiction, qui n'est pas la moins grossière. Les internationalistes nous expliquent que les races n'existent pas. Dans le même temps ils prônent le métissage. Or de quel métissage peut-il s'agir sinon celui des races?

Le terme "métissage" renvoie simplement à la combinaison de certains phénotypes particulièrement visibles, ce terme ayant une histoire, le terme "métissage" renvoyant également aujourd'hui à des mélanges culturelles (métissage culturel), c'est tout!

Le métissage étant positif dans le sens qu'il témoigne du fait que les gens ne se divise plus pour des motifs aussi futiles que la couleur de peau!

Le terme "race" lui ne veut pas dire grand chose lorsqu'on l'applique à l'espèce humaine, dans le temps on considérait ce terme comme étant pertinent scientifiquement lorsqu'on l'applique à l'homme aujourd'hui non, les "races" n'existent pas vraiment ce ne sont pas des entités réelles, il existe des variations de phénotypes et certains parlent de "races" pour décrire certaines populations ayant certains phénotypes, le problème ce que leur classement sont alors arbitraires et sans pertinence taxonomique!

Aussi les races n'existent pas réellement dans l'espèce humain ce n'est pas pour autant qu'on ne peut pas parler de métissage ou même de "race" mais donc sans que ce dernier terme n'ait de réelle pertinence scientifique, ce terme étant surtout un héritage et une construction social!

Exemple suivant de ce qui nous apparaît comme un manque de rigueur intellectuelle : les universalistes refusent toute distinction entre Français selon leur origine. Il ne peut y avoir pour eux de Français « de souche » et de Français « d'origine immigrée » : ils ne veulent voir que des « Français ».

Ce sont pourtant les mêmes milieux qui passent leur temps à scruter le degré de présence des « minorités visibles » dans les lieux de pouvoir ou dans le monde du travail et qui souhaitent l'instauration de quotas reflétant la diversité ethnique.

Non glandu seuls certaines personnes veulent introduire des "quotas", beaucoup sont contre y compris des personnes qui assimilent tes dires pour ce qu'ils sont réellement, à savoir de la grosse merde qui pue!

Sinon l'idée de discrimination positive vient d'après moi du fait qu'il y a une confusion entre "discrimination" et "représentativité", la discrimination existe et est un problème qu'il faut régler, il n'est pas normal qu'un bronzé ait moins de chance qu'un non-bronzé!

Le problème étant que souvent en voulant lutter contre la discrimination on fait une méchante confusion et on raisonne alors en terme de "représentativité", en disant par exemple que les noirs doivent être représenter en politique, ce qui est faux, car un blanc peut représenter un noir et un noir peut représenter un blanc, si l'on veut lutter contre la discrimination il faut éviter cette confusion!

Cet exemple encore : les universalistes sont généralement favorables à une société multiculturelle au nom de la diversité et de la richesse qui en résulteraient. Cela ne leur interdit pas de souhaiter également le métissage, qui aboutit pourtant à l'homogénéisation, c'est-à-dire au contraire de la diversité.

Le métissage n'amène à aucun destruction de la diversité, la métissage amène simplement à des apports culturels nouveaux!

Contradiction supplémentaire : les universalistes considèrent que la nation est seulement et pleinement une communauté de valeurs. Dans le même temps ils revendiquent le multiculturalisme, c'est-à-dire non plus la communauté mais son contraire, la pluralité des valeurs.

J'ignore de quel multiculturalisme tu parle là, par exemple il ne faut pas confondre le modèle anglais et le modèle français qui sont très différents!

Dans une société on peut avoir différentes cultures mais cela ne s'oppose nullement à l'existence de valeurs communes et unificatrices, car le différentialisme culturel à bien sûr ses limites, ce que les politiciens anglais ont parfois oublié, toujours est-il glandu que tu raisonnes toujours de façon binaire en caricaturant de façon grotesque les points de vue opposés au tient!

De fait, dans la conception de la société multiculturelle, la soi-disant communauté de valeurs se réduit à quelques poncifs. Les valeurs communes deviennent un plus petit dénominateur commun, qui ne cesse lui-même de se rétracter : l'égalité est ainsi corrigée par son contraire, la discrimination positive et les quotas ethniques ; la liberté doit s'accommoder du voile islamique ; la liberté d'expression est circonscrite par les lois mémorielles¿.

Non mais tu te complet dans les Hommes de paille les plus stupides en attribuant des points de vue contestables à tes contradicteurs alors que beaucoup d'entre eux n'y adhèrent pas du tout, bref tu débites encore et toujours de sinistres conneries!

C'est ainsi encore, contradiction suivante, que les universalistes sont les premiers à fustiger les fautes des pays colonisateurs. La guerre de libération de l'Algérie est pour eux un moment essentiel. Or si les peuples algériens et africains ont souhaité leur indépendance, c'est bien parce qu'ils estimaient (à juste titre) que leurs tuteurs Européens n'étaient pas chez eux en Afrique.

Dans le même temps pourtant, les universalistes, favorables à l'immigration, rejettent l'idée selon laquelle les Européens seraient bel et bien chez eux en Europe. S'il était légitime que les Algériens souhaitassent le départ des Français, pourquoi les Français n'auraient-ils pas le droit de décider que les étrangers peuvent ou non entrer sur leur territoire?

Parce que l'état Algérien ne s'est pas pointé en France avec son armée pour l'occuper et pour y imposer ses lois!

Personne ne rejette le fait que les européens sont chez eux en Europe banane!

Faut vraiment que tu arrêtes de débiter de la merde, de plus la plupart de tes opposants idéologiques ne sont guère pour une immigration illimitée et incontrôler, au contraire beaucoup apprécieraient de voir l'immigration stoppé car ces populations n'auraient plus besoin de migrer pour des raisons économiques et humanitaires, ce serait vraiment super, toujours est-il que si tu ne l'as toujours pas compris l'immigration ce n'est pas l'occupation!

De même, les universalistes rejettent l'idée que la population de souche française et européenne puisse se considérer comme propriétaire du sol français et décréter son droit de limiter ou d'interdire l'entrée d'étrangers. Pourtant ces mêmes universalistes sont le plus souvent favorables à ce que les pays du Sud « recouvrent leur souveraineté » sur les richesses de leur sol (pétrole, ressources minières de l'Afrique) et puissent les exporter à leur « juste prix » sans être « spoliés » par les puissantes multinationales occidentales.

Non mais tu est un cas il n'y a pas à dire, personne ne dit que les Français ne sont pas propriétaires de leur pays de plus il y a plusieurs gens y compris politiciens qui appellent à limiter l'immigration, faut vraiment que tu arrêtes de te défoncer au Crack mon pauvre petit Desouche!

En gros tu compares l'immigration en France avec des pays dont les richesses sont spoliés et dont les populations vivent dans un extrême pauvreté et sont ravagés par les maladies, putain tu as d'autres conneries de ce genre à débiter?!

Or que signifie le concept de souveraineté de ces pays sur leur sol et leurs richesses sinon qu'il existe bien un droit de propriété du sol que détiennent les populations autochtones ? Contradiction et inconséquence là encore.

Sinistre glandu, tu continues à débiter de la merde, tu veux nous faire croire que la situation actuelle de la France est comparable à celle d'un pays pauvre qui se voit dépourvue de ses richesses qui sont honteusement voler par des entreprises étrangères?!

Les universalistes considèrent la nation comme une stricte communauté de valeurs. Il est pourtant clair que les motivations des immigrés qu'ils souhaitent accueillir sont économiques et qu'elles ne sont en rien liées à la volonté de venir « partager nos valeurs ». Ces motivations économiques font bien apparaître que la nation n'est pas seulement une idée mais également un territoire, plus ou moins attractif, avec ses ressources, ses richesses.

Evidemment qu'ils viennent pour des motifs économiques t'as vu comme c'est pauvre l'Afrique?! Ca n'empêche pas l'écrasante majorité de ces immigrants d'adhérer aux valeurs républicaines et de vivre conformément à la loi du pays d'accueil et parfois mieux encore de devenir de parfait français!

Aussi ils partagent donc nos valeurs, ça te la coupe hein?!

Achevons sur cet ultime exemple. Les universalistes en tiennent, on l'a dit, pour une conception de la nation non raciale et ouverte : quiconque partage ses valeurs peut venir intégrer la communauté nationale. Certains universalistes se montrent intellectuellement conséquents en réclamant la suppression des frontières (c'est le cas par exemple d'un groupe de gauche dénommé « Fondation Copernic »).

Cool alors contente toi de t'adresser à la «Fondation Copernic» au lieu de parler très vaguement des "universalistes" et d'attribuer à l'ensemble des "universalistes" des idées que tous ne partagent de loin pas!

Mais la plupart du temps, les tenants de l'universalisme ne vont pas jusque-là, et considèrent, par réalisme, qu'il est préférable de maintenir des frontières et des contrôles (Rocard : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde » ; Mitterrand : « Il existe un seuil de tolérance »). Ils se mettent dès lors en contradiction avec leurs principes.

Non il n'y a de loin pas forcément contradiction banane!

Ces partisans du pragmatisme soutiennent qu'ils restent cohérents dans la mesure où la décision de définir un seuil au-delà duquel la France ne pourrait plus accueillir reposerait, si elle était prise, sur la loi de la majorité, élément du contrat social, lequel constitue une pièce maîtresse de la nation idéelle.

Cette argumentation quelque peu controuvée nous parait fallacieuse. En réalité la décision de fixer un seuil d'absorption, même si elle est prise par les représentants de la nation librement élus, signifie tout de même que la population présente sur le territoire se reconnaît le droit d'en interdire l'entrée : cette population se comporte ainsi bel et bien en propriétaire d'un territoire, en contravention avec la conception stricte de la nation idéelle.

En admettant la nécessité de maintenir des frontières, les partisans du pragmatisme confirment, par là-même, que la nation n'est pas une simple communauté abstraite de valeurs.

Normal, un Nation c'est un TOUT, je connais peu de gens qui disent le contraire, et si la Nation ne peut plus accueillir parce que sinon elle se porterait mal alors elle n'accueille plus!

D'ailleurs souvient toi plus haut j'ai rappelé que beaucoup parlait de limiter l'immigration voir trouverait souhaitable que celle-ci s'arrête, sans pour autant partager tes points de vue, et sans pour autant voir dans le métissage le "mal" ou dans la dénonciations des violation des droit de l'homme par des états comme la Chine et la Russie comme contradictoires avec leurs principes!

Met ton cerveau en marche et laisse tes Hommes de paille de côté peut être que tu finiras par comprendre, qui sait?!

Ces universalistes pragmatiques sont bien obligés de prendre en compte le fait que la nation n'est pas seulement constituée de valeurs sublimes mais aussi de personnes concrètes et physiques. Ils sont contraints de reconnaître que ces personnes concrètes que sont les autochtones ne peuvent supporter des transferts de populations sans limite, quand bien même les candidats à l'immigration seraient tous extrêmement désireux de venir partager leurs valeurs.

Sans blague?! A part dire des trucs que tout le monde sais déjà tu sais faire quoi?! Des bulles avec ta salive?!

Ton idéologie à la con t'empêche de voir que ceux qui tu appelles les "univeralistes" sont parfaitement au courant de ce fait et qu'ils l'intègrent à leurs idées, en fait tu ne te rends pas compte car tu penses que seul ton point de vue de Fdesouche répond à cette problématique, problématique que ta bouse idéologique te pousse à mêler à un rejet du métissage, et à des comparaisons débiles!

C'est pathétique!

Les différentes contradictions du discours universaliste paraissent donc particulièrement abondantes et grossières. Pour autant elles ne sont pas irrationnelles. Elles ont bel et bien une logique. Cette logique est celle de la détestation de la France.

Hallucinant la merde que tu débites, hallucinant, donc tu attribues à présent carrément des sentiments méprisables aux "universalistes" dont tu parles sans même les avoir définis au préalable, et en leur attribuant diverses idées qu'ils ne partagent probablement pas pour la plupart!La médiocrité intellectuel qui te caractérise fait tout bonnement et simplement pitié!

Dans l'esprit des universalistes, les concepts et les raisonnements sont systématiquement utilisés au détriment de la société française (et européenne) : servant une première fois de projectile, ils sont retournés comme un gant et invoqués à charge derechef.

La logique est bien présente et nous n'avons pas à faire à des fous. Les universalistes ne sont pas fous : ils haïssent, la France, la société française et la civilisation européenne.

Rebelote tu te complets dans des affirmations débiles et méprisable, affirmations se basant sur une attaque contre une succession d'Hommes de paille sensé représenté le point de vue d'universalistes que tu ne définis nullement!

Ta façon de pensé est simplement binaire et idiote, une chose est sûr si des personnes comme toi venait à diriger la France celle-ci serait définitivement foutue!

N.B: En ce qui concerne le mot "race" je suis personnellement contre l'idée de toute sanction contre Zemmour et ne suis pas pour la censure du mot "race", chacun est en droit d'utiliser ce mot même si dans le cas de l'espèce humaine il ne veut vraiment pas dire grand chose!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Pure Uno, t'as la peche :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Oui mais va falloir que j'édite pour les fautes d'orthographe! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Le terme "métissage" renvoie simplement à la combinaison de certains phénotypes particulièrement visibles, ce terme ayant une histoire, le terme "métissage" renvoyant également aujourd'hui à des mélanges culturelles (métissage culturel), c'est tout!

Faux! C'est pas tout. L'état nous impose un mélange des races. Regarde par exemple miss France, elle est métissée par le bon vouloir du jury, alors que les français avaient voté pour 2 blanches. De la même manière, on nous serine tout le temps avec la représentation des minorités à la télévision (oui oui, les noirs, les arabes, les asiat') alors qu'ils sont incapable de les comptabilisé vu qu'ils ne veulent absolument pas faire de quota...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
Faux! C'est pas tout. L'état nous impose un mélange des races.

Parce que quelqu'un t'oblige d'avoir des enfants avec une personne d'une autre "race" peut être?!

Tu as d'autres conneries du genre à nous faire partager?!

Regarde par exemple miss France, elle est métissée par le bon vouloir du jury, alors que les français avaient voté pour 2 blanches.

En quoi cela t'oblige donc à faire des gamins avec une personne d'une autre "race"!

Tu sais qu'il y ait des décisions injustes et/ou douteuses aux élection de Miss ce n'est pas nouveau, en 2005 on avait eu quelque chose du même genre avec un concours de Miss en Suisse, le jury avait élu une blanche pas terrible à la place d'une métisse bien mieux foutue!

On a certes crié à l'irrégularité mais on pas fait de ça une affaire de couleur et crié au racisme ou je ne sais quoi d'autre, contrairement à toi que ta paranoïa aigue te pousse à tout ramener à une histoire de couleur tellement cela t'obsède!

De la même manière, on nous serine tout le temps avec la représentation des minorités à la télévision (oui oui, les noirs, les arabes, les asiat') alors qu'ils sont incapable de les comptabilisé vu qu'ils ne veulent absolument pas faire de quota...

Les bronzé à la télé ne te forcent non plus pas à faire des enfants avec une personne d'une autre "race" putain, tu débites vraiment de sinistres conneries!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

effectivement il est etonnant de voir qu'il subsiste encore des gens qui pense comme flo.

oui je suis pour la liberté d'expression, oui je suis pour le débat et l'échange d'idées.

c'est d'ailleurs pour cette raison que je remercie UNO d'avoir démonter les arguments UN à UN.

(un peu plus de courtoisie n'aurait pas été superflu... mais bon faut le prendre au premier degré)

comme disais quelqu'un sur le forum, il faut respecter les avis de tout le monde,

cependant lorsqu'une personne tient des propos...absurdes, ce n'est pas "sa vérité" mais plutôt "son erreur".

et il convient d'expliquer à la brebis pourquoi elle s'égare.

AMEN.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant