Le système idéal

Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Nous avons tous quelque chose à reprocher à notre système actuel( au moins une chose) .

Qu'est-ce que selon vous Le système idéal ?

Ou alors qu'est que vous voudriez rajouter ou enlever dans le notre?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Bonjour,

Il n'y a pas de système idéal. Ce dernier répondrait à l'idéologie, aux besoins, aux attentes et aux objectifs de chacun. Nous nous retrouvons donc avec autant de systèmes idéaux que d'individus. é chacun sa vérité.

Pour moi, le système idéal serait une approche situationnelle qui ne se couperait jamais de l'humanisme et de la démocratie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nilaki Membre 51 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Oui c'est clair qu'un système sans reproche n'existe pas.

Pour ma part, je trouve que le système dans lequel on vit et une erreur et non une fatalité. Je m'explique, si l'on meurt dans un accident de voiture en allant faire les courses sa c'est une erreur, si l'on meurt d'une attaque d'un animal lors de la chasse c'est une fatalité. Je pense que c'est à nous particulier de faire en sorte d'enlever les erreurs et non à ceux qui nous dirigent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico1984 Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

:smile2: erreur? fatalité?

;)

alors un systéme idéal... en même temps çà fait 5 république qu'ils essaient de l'avoir le systéme idéal !!

Pour ma part, il faudrait faire disparaitre quelques trucs, comme les avocats, réduire le droit des détenus. Mais bon ca c'est qu'un détail, il y aurait beaucoup de choses à changer en fait :mur: !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Quand je disais idéal je disais juste: "le système où vous seriez le plus à l'aise"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

pour moi ca serait un monde de hippie:

ecologie, libertinage, philosophie... le paradis quoi!

(ne me parlez pas des inconvénients pitié! laissez moi rever... :smile2: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Nous avons tous quelque chose à reprocher à notre système actuel( au moins une chose) .

Qu'est-ce que selon vous Le système idéal ?

Ou alors qu'est que vous voudriez rajouter ou enlever dans le notre?

Y'en a pas , le meilleur systéme c'est celui qui est au plus prés de l'équilibre entre le social et l'économique , quand ça penche trop (souvent du côté économique) ça peut pas marcher , trop d'inégallités et l'économique en souffre par sa fragilité en même temps que les violences font la grimpette . Ca revient comme un boomerang .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

L'utopie libertaire à une échelle locale, organisée en fédérations autonomes dans le but de promouvoir l'épanouissement personnel et collectif dans le respect mutuel et en harmonie avec notre environnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Un monde où tous les gens que j'aime pas n'existeraient pas.

Le reste, c'est un peu du détail je suppose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Nous avons tous quelque chose à reprocher à notre système actuel( au moins une chose) .

Qu'est-ce que selon vous Le système idéal ?

Un système où les gains de productivité serviraient à réduire le temps de travail de chacun plutôt qu'à mettre les gens à la rue et accroître le taux de profit.

Un système où le progrès technique se traduirait en progrès social plutôt qu'en inégalité sociale accrue.

Un système où « nul citoyen ne serait assez opulent pour en pouvoir acheter un autre » ou les moyens de son travail et de sa subsistance, et l'exploiter à sa convenance.

Un système où aucune oligarchie héréditaire n'accaparerait la propriété des grands moyens de production et des media, ni ne parviendrait à faire prévaloir ses intérêts en toute circonstance.

Notamment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Un système idéal : l'anarchie positive de Proudhon.

Système basé sur l'harmonie libertaire, l'égalité entre individus, l'éducation et la responsabilité des hommes. Dans l'absolu, il s'agit d'un système sociétaire idéal, sans gouvernement.

Mais je crains qu'il ne puisse être atteint.

"La nature de l'homme l'en empêche", répondraient-certains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)
Un système idéal : l'anarchie positive de Proudhon.

Système basé sur l'harmonie libertaire, l'égalité entre individus, l'éducation et la responsabilité des hommes. Dans l'absolu, il s'agit d'un système sociétaire idéal, sans gouvernement.

Mais je crains qu'il ne puisse être atteint.

"La nature de l'homme l'en empêche", répondraient-certains.

Faudrait rayer certains mots des dictionnaires alors ; comme envie, cruauté, jalousie, agressivité, colère, haine, manipulation, vénalité, etc...etc....et etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Faudrait rayer certains mots des dictionnaires alors ; comme envie, cruauté, jalousie, agressivité, colère, haine, manipulation, vénalité, etc...etc....et etc...

Ou les laisser, en apprenant à les gérer. Les conflits sociaux et les contradictions sont en effet incontournables. Mais leur intensité est régulable. Un homme ne nait pas cruel, jaloux, agressif ou haineux, il le devient par son expérience et par l'influence sociétaire.

Si cette société parvient à canaliser ces comportements par l'apport des solutions au mal-être individuel, cause de ses dérives, alors elle est en capacité de révéler le potentiel créatif et constructif de l'homme, celui qui ouvre l'accès au savoir et à l'harmonie. L'éducation morale et intellectuelle de l'être, qui se doit d'être appliquée de manière réfléchie et rigoureuse, est en cela une étape indispensable.

C'est ce que propose en partie l'anarchie positive. Voici quelques séduisantes citations de l'ouvrage L'anarchisme et les discontinuités de l'Histoire de Daniel Colson, professeur de sociologie à l'université de Saint-Etienne, qui a composé sur la multitude infinie des révoltes, des luttes et des désirs capables de donner corps à l'anarchie positive que Proudhon et les théoriciens libertaires du XIXe siècle avaient perçue et pensée avec tant de force et d'intensité :

"L'anarchie c'est le multiple, la multiplicité infinie et la transformation incessante des êtres, le fait que toute chose est constituée d'une multitude infinie de forces et de points de vue en perpétuel changement, d'une multitude infinie de modes d'être et de possibles qui s'entrechoquent, se composent, se défont et se détruisent sans cesse, en aveugles, et qui exigent sans cesse des mises en ordre oppressives et coercitives où certains dévorent, exploitent et asservissent les autres, se dressent au-dessus d'eux, à la manière du Capital, de l'Etat et de la Religion, en provoquant de nouveaux troubles, de nouvelles révoltes et de nouveaux combats, le plus souvent tout aussi aveugles et désespérés. [...]

Mais la notion d'anarchie, si réaliste dans le pessimisme de ce qu'elle dit, possède également une seconde signification intimement liée à la première, que l'on ne peut pas séparer d'elle. Et c'est là que réside l'originalité et l'intuition philosophique des premiers théoriciens de l'anarchisme. Que disent-ils ? Ils disent que cette anarchie première et réaliste de ce qui est, des choses et des êtres, cette affirmation du multiple au dépend de l'un, de la transformation incessante au dépend de l'identique, du désordre au dépend de l'ordre, du discontinu au dépend du continu, de la différence au dépend du même, est justement la condition et la chance, non seulement d'une émancipation des êtres humains mais de l'affirmation d'un monde et d'une vie libérés des mutilations et des pertes de possibles qu'entraînent le hasard des heurts et des associations destructives, mais aussi toutes les tentatives autoritaires pour maîtriser ce hasard, unifier le multiple et ordonner l'inordonnable.

Comme Spinoza et Leibniz avaient pu déjà l'affirmer et le pressentir, l'anarchie du réel offre la possibilité de construire, de façon volontaire, de l'intérieur des choses et des situations, un monde pluraliste où les êtres, en s'associant, et sans jamais renoncer à leur autonomie première (pourtant si fragile et éphémère), ont la capacité de se libérer de la servitude, de libérer et d'exprimer la puissance et les possibles qu'eux, les autres et le monde portent en eux-mêmes. [...]

Mais l'anarchie n'est pas seulement une notion philosophique. Comme tous les vrais concepts c'est également une Idée particulièrement puissante, une idée pratique et matérielle, un mode d'être de la vie et des relations entre les êtres qui naît tout autant de la pratique que de la philosophie ; ou pour être plus précis qui naît toujours de la pratique, la philosophie n'étant elle-même qu'une pratique, importante mais parmi d'autres."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité carpe diem7
Invité carpe diem7 Invités 0 message
Posté(e)

crimes et chatiments :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Un dictateur élu..

Bah là.... :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)
Bah là.... :smile2: ;)

Y'a un précédent célèbre dans l'histoire du XXe siècle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beruix Membre 396 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

LE système idéale n'existe malheureusement pas :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
Faudrait rayer certains mots des dictionnaires alors ; comme envie, cruauté, jalousie, agressivité, colère, haine, manipulation, vénalité, etc...etc....et etc...

Tout ça, c'est le corollaire du capitalisme et de la société du spectacle.

Débarrassé de l'envi de faire du fric pour le fric, il devrait y avoir plein de choses plus sereines à la place, comme la solidarité, le partage, l'éducation, l'apprentissage, l'autogestion, le bonheur, la poésie, la philosophie, le don de soi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Heu... je vois pas en quoi ces sentiments sont forcément rapports au fric et à la compétition économique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant