Le suicide

schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)
je me permets de UP mon sujet au vu de la tournure nouvelle que je viens de découvrir en posant la question suivante:

est il mal, immoral, "illegal" de faire l'apologie du suicide?

...je dirais dangereux ;)

schaller

pour moi il est donc bien evident et avéré que l'on ne peut pas aider ce genre de suicidaire...

...je reste sceptique :smile2: :o

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

mickl Membre 89 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

Moi je dirais à la personne dépréssive,tout d'abord ,que j'ai remarqué chez elle cette envie de mourir.Beaucoup de personnes pensent que le fait de remonter le morale en sortant trois blagues autodérisoires va changer quelque chose,que la personne se sent mieux,qu'il faut éviter le sujet.Mais c'est faux car la personne dépressive peut ne pas interpréter votre action comme celle d'un soutiens.Elle pensera alors que personne ne la remarque "comme d'habitude" et que donc elle a rien ni personne à perdre.Donc première chose lui montré qu'on a remarqué son envie de mourir de façon explicite.

Par ailleurs,je lui dirai à cette personne,de tout recommencé,de changer complétement de vie.Bien sûr elle répondrait que c'est bien trop diffcile et que c'est trop tard.Alors là je lui dirai que puisqu'elle pense ne rien avoir à perdre,pourquoi ne changerait-elle pas de vie?Puisque la mort est sa solution pourquoi d'abord ne pas essayer de tout changer radicalement?Il faut savoir que la personne suicidaire pense souvent ne rien avoir à perdre:mais alors si elle n'a rien à perdre pourquoi ne pas tout recommencé?Puisqu'elle n'a rien à perdre,elle ne risque rien.Je lui ferait voir qu'elle ne peut rien perdre en lui faisant faire des choses qu'elle n'aurait jamais penser pouvoir faire(il faut adapter la démarche pour chaque cas).

Troisiéme chose ,ne pas la traiter d'égoïste en disant que tout le monde va la pleurer et lui reprocher son acte,car là c'est rajouter un poids de plus sur ces épaules,c'est un peu comme si c'était vous qui cellés son cercueil.Il faut lui montrer qu'on la regrettera mais sans le lui reprocher.Les personnes à tendances suicidaire ont un entendement réduit au moment de leur dépression,il faut donc que vous les aidiez à prendre les meillurs décisions.Si c'est un ami à vous qui est dans ce cas il faut l'aider le plus possible:consacrer un petit peu de son temps si précieux ne peut pas faire de mal!

En clair je montrerai à cette personne qu'elle mérite de vivre mais que pour cela elle doit tout changer même si ça paraît fou(qu'est-ce qui est plus fou que de se tuer?).Je lui dirai que je suis là pour elle,et je l'accompagnerai sur le chemin de la renaissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manoukian Membre 1 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

une personne depressive ne peux etre aidé que si elle le demande sinon tu parle dans le vent, et c'est pour te rassurer toi meme que tu fait ce genre de chose.

et oui il est dangereux de parler du suicide, et c'est un sujet qui devrait etre bannis, la seule chose que l'on devrai s'autoriser sur ce sujet c'est de demontrer pourqoi il est bon de vivre

Parceque demain il y aura peut etre un garçon fort sympathique que je croiserai dans un bar, la poste,ici sur ce forum, et qui me fera rire, qui aura les mots que j'ai envi d'entendre ce jour ci, et dans cet echange, il y a plein de petite sensation dans mon corps qui me fera dire

,humm,il est bon de vivre.

Je ne parle pas de sexe ni le debut d'une histoire d'amour, juste des petite phrase qui résonne agréablement dans la tete.

C'est un exemple comme un autre,

et tout les jours qui passent il y a un petit plaisir, et nous devons le trouver meme si des fois il est caché sous les herbes folles

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
"une personne depressive ne peux etre aidé que si elle le demande sinon tu parle dans le vent, et c'est pour te rassurer toi meme que tu fait ce genre de chose.

et oui il est dangereux de parler du suicide, et c'est un sujet qui devrait etre bannis, la seule chose que l'on devrai s'autoriser sur ce sujet c'est de demontrer pourqoi il est bon de vivre"

pas faux! tu a très bien cerné et résumé mes propos.

en gros "le suicidaire" profond ne sert à rien.

du moins tant qu'il est prisonnier de ses pensées morbides il est un paradoxe de la vie et de son sens.

bref, et quand à l'apologie, je suis egalement forcé de reconnaitre comme l'a dit schaller que c'est une "propagande" dangeureuse car elle peut etre à mon avis très contagieuse.

c'est seulement qu'au fond de moi je trouvais injuste cette interdiction naturelle d'avoir "l'aide" pour mourrir sans violence comme l'impose la plupart des suicides.

mais au final je pense que les choses sont ainsi faites et indiscutables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manoukian Membre 1 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

en gros "le suicidaire" profond ne sert à rien.

:smile2:

cette phrase est du n'importe qoi

si il existe c'est qu'il a une utilité, laquel??

il represente peut etre la stagnation, les choses en suspends,

il ne faut surement pas l'ignorer, et si cette personne est dans ton entourage ,il faut veiller , au geste, a la parole qui dira "j'ai besoin de toi"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Espoir.
Invité Espoir. Invités 0 message
Posté(e)

Arf, le suicide...

Bon, j'ai pas lu texte par texte tout ce que vous avez posté et je ne compte pas le faire, mais comme c'est un sujet que je connais plus que je ne le voudrais pour y avoir pensé plus d'une fois (pour raisons personnelles), ben je suis venu y mettre mon grain de farine.

Déja, je pense que ça dépend des cas. Une fois qu'une personne réalise que le suicide est une réalité, il est impossible de le lui faire oublier complètement. Au moindre problème qui lui parraitra insurmontable, la personne y pensera d'une manière ou d'une autre, contrairement aux gens qui ne savent même pas que ça existe et qui se sentent donc obligés de les résoudre eux-même.

Le problème, c'est qu'alors, les gens suicidaires peuvent avoir envie de se foutre en l'air pour un rien (peut-être un peu exagéré, mais c'est pour l'image), par exemple si elles ratent un interro et qu'elles savent qu'elles vont être privés d'internet pendant un mois, un chagrin d'amour passager, petit coup de blues ou pour d'autres raisons qui sont moins importantes qu'elles le parraissent sur le coup (on a tous déja vécu ça). Donc si le problème peut être facilement surmonté, il faut tout faire pour empêcher le gens de faire ce qu'il projette de faire.

Mais un évènement anodin peut très bien être l'élément déclencheur qui va pousser la personne à en finir. Et il peut y avoir des fois où le suicide est une solution comme les autres, si ce n'est qu'elle est simplement plus radicale et plus "facile" (bien qu'il faille beaucoup de courage pour y arriver). Par exemple, quand on est fou amoureux d'une personne et que la personne en question finit par se noyer dans sa baignoire, quand on est victime d'un accident grave, à cause d'un problème physique qui ne partira jamais, de la drogue, la solitude ou autre... Bref quand on a des raisons de penser que notre vie entière est foutue.

Je ne dis pas que le suicide est alors la seule solution. Il y a toujours moyen de passer au dessus de sa souffrance, mais il y a des fois où celle-ci est tellement grande qu'il est normal de penser à la mort, pour s'échapper loin de toute la douleur et être enfin tranquille, ne plus penser à rien. Et une fois que quelqu'un a décidé que c'était la meilleure solution et qu'il allait le faire, ça ne sert à rien de s'interposer. On ne se donne pas la mort sur un coup de tête.

pour moi le suicide n'est pas un acte égoïste ni de lâcheté. car il est vrai une telle mort ne peut causer que du mal envers son entourage et ça c'est un acte inadmissible. mais il faudrait oublier pendant quelques secondes les conséquences sur l'entourage du "suicidaire", et ne se focaliser que sur la personne même.

pour moi une personne qui met fin à ses jours ou qui tente de suicider est déjà morte en soi avant même de passer à l'acte. et cette mort généralement personne ne la remarque. L'individu n'est plus qu'une défroque humaine qui décide tout simplement de le jeter à la poubelle. une personne qui se suicide ne le fait pas sans raison. et pour ma part arriver à se tuer suppose une certaine force intérieure, un courage propre de la folie du désespoir.

L'entourage au lieu de pleurer à la mort du corps, devrait pleurer bien avant à la mort de l'individu même qui se noie dans un chagrin ineffable qu'il est quasiment impossible de surmonter sans l'aide de quelqu'un à ce moment-là et pas après. car alors il risque d'être trop tard.

L'entourage se doit être extrêmement vigilant devant un personne désespérée. et ne doit pas s'étonner de sa mort après et puis pleurer sur son sort et le mal qu'elle a causé. Parce que pour moi ça c'est égoïste et lâche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
docredman Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Le suicide :smile2: ? Et si c'est un raccourci ? Tous ne le prennent pas au serieux et pourtant,tous le monde aiment les raccourcis et en raffolent,donc pourquoi prendre le suicide en horreur ;) ? puisqu'il abrège le chemain à parcourrir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jmarc66 Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚ 55ans
Posté(e)

vous arriver sur un terrain glissant, "voulez vous aborder le sujet de la depression total???".

acrochez vous, post-84118-1229163376.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jmarc66 Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚ 55ans
Posté(e)
Arf, le suicide...

Bon, j'ai pas lu texte par texte tout ce que vous avez posté et je ne compte pas le faire, mais comme c'est un sujet que je connais plus que je ne le voudrais pour y avoir pensé plus d'une fois (pour raisons personnelles), ben je suis venu y mettre mon grain de farine.

Déja, je pense que ça dépend des cas. Une fois qu'une personne réalise que le suicide est une réalité, il est impossible de le lui faire oublier complètement. Au moindre problème qui lui parraitra insurmontable, la personne y pensera d'une manière ou d'une autre, contrairement aux gens qui ne savent même pas que ça existe et qui se sentent donc obligés de les résoudre eux-même.

Le problème, c'est qu'alors, les gens suicidaires peuvent avoir envie de se foutre en l'air pour un rien (peut-être un peu exagéré, mais c'est pour l'image), par exemple si elles ratent un interro et qu'elles savent qu'elles vont être privés d'internet pendant un mois, un chagrin d'amour passager, petit coup de blues ou pour d'autres raisons qui sont moins importantes qu'elles le parraissent sur le coup (on a tous déja vécu ça). Donc si le problème peut être facilement surmonté, il faut tout faire pour empêcher le gens de faire ce qu'il projette de faire.

Mais un évènement anodin peut très bien être l'élément déclencheur qui va pousser la personne à en finir. Et il peut y avoir des fois où le suicide est une solution comme les autres, si ce n'est qu'elle est simplement plus radicale et plus "facile" (bien qu'il faille beaucoup de courage pour y arriver). Par exemple, quand on est fou amoureux d'une personne et que la personne en question finit par se noyer dans sa baignoire, quand on est victime d'un accident grave, à cause d'un problème physique qui ne partira jamais, de la drogue, la solitude ou autre... Bref quand on a des raisons de penser que notre vie entière est foutue.

Je ne dis pas que le suicide est alors la seule solution. Il y a toujours moyen de passer au dessus de sa souffrance, mais il y a des fois où celle-ci est tellement grande qu'il est normal de penser à la mort, pour s'échapper loin de toute la douleur et être enfin tranquille, ne plus penser à rien. Et une fois que quelqu'un a décidé que c'était la meilleure solution et qu'il allait le faire, ça ne sert à rien de s'interposer. On ne se donne pas la mort sur un coup de tête.

pour moi le suicide n'est pas un acte égoïste ni de lâcheté. car il est vrai une telle mort ne peut causer que du mal envers son entourage et ça c'est un acte inadmissible. mais il faudrait oublier pendant quelques secondes les conséquences sur l'entourage du "suicidaire", et ne se focaliser que sur la personne même.

pour moi une personne qui met fin à ses jours ou qui tente de suicider est déjà morte en soi avant même de passer à l'acte. et cette mort généralement personne ne la remarque. L'individu n'est plus qu'une défroque humaine qui décide tout simplement de le jeter à la poubelle. une personne qui se suicide ne le fait pas sans raison. et pour ma part arriver à se tuer suppose une certaine force intérieure, un courage propre de la folie du désespoir.

L'entourage au lieu de pleurer à la mort du corps, devrait pleurer bien avant à la mort de l'individu même qui se noie dans un chagrin ineffable qu'il est quasiment impossible de surmonter sans l'aide de quelqu'un à ce moment-là et pas après. car alors il risque d'être trop tard.

L'entourage se doit être extrêmement vigilant devant un personne désespérée. et ne doit pas s'étonner de sa mort après et puis pleurer sur son sort et le mal qu'elle a causé. Parce que pour moi ça c'est égoïste et lâche.

j'ai travaillé en pompes funebres, et l'or d'un enterement j'ai vu une fois un pere s'agenouiller devant la tombe de son fils avec le sourire,car a t'il dit il etait heureu que son fils soit liberé de ses souffrances.c'est fort non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Whole Lotta Love Membre 532 messages
Forumeur forcené‚ 54ans
Posté(e)

Salut,

J'entends ici et là : si le suicidaire ne veut pas être aidé on ne peut rien faire pour lui.

Pas toujours vrai, d'ailleurs l'hospitalisation sur demande d'un tiers est prévue pour ça.

A titre informatif : on peut obliger un proche (avec le certificat de deux médecins) à se faire hospitaliser.

La question : est-ce que ça marche ?

J'ai une personne très proche de moi (non pas trop proche chérie, j'écris là...) qui s'occupe de soigner de type de personnes. Elle me dit que nombre d'entre eux une fois guéris vivent des moments heureux et remercient les équipes de soins pour l'aide. Pourtant, ces personnes n'avaient absolument aucun espoir et aucun goût pour la vie.

A part certains cas littéraires, héroïques ou de philosophes, le suicide n'est qu'un symptôme de la dépression. La dépression me semble-t-il doit être considérée comme une maladie ordinaire. La différence, c'est que justement les patients qui en sont atteints ne veulent pas toujours se soigner.

Faut-il les forcer ? La loi française dit oui. Après chacun a son opinion...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Soixante-dix ans de vie, c'est rien par rapport à l'éternité. Le suicide c'est un peu arriver en avance à un rendez vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jijo82 Membre 1 message
Baby Forumeur‚ 51ans
Posté(e)

aide toi , le ciel t'aideras ... :mur: un peu dèsolè pour cette pensèe si facile , mais il n'en reste pas moins , en fin de compte , que c'est tout ce qu'il te reste pour aller a L'ESSENTIEL : toi face a ta propre force ! ;) il ne doit pas manquer de gens qui veulent t'aider dans ces cas là (le + souvent pr se donner bonne conscience ...) , et tu ne peux puiser au fond de toi un espoir que tu n'as pas !!! en vèritè ... JOYEUSES FETES :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Monkey.D.Luffy Membre 4 868 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Tu dis que les suicidaires sont irrécupérable, tu racontes n'importe quoi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)
Le dépressif qui parle de suicide veut vivre ; pour celui qui n'en parle plus, il est déjà trop tard. Romain Guilleaumes

:smile2:

lors de la réelle deprime on essaie de cacher notre sentiment pas de pleurer a gauche, a droite recherchant la pitié des gens .. et non il arrive que certaines personnes remontent la pente grâce a l'aide de proche, de gens qu'ils aiment

Modifié par zalabrunasse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jordward Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚ 24ans
Posté(e)

Bonsoir.

L'image du suicide est hideuse, même pour les désesperés

Le suicide n'a pas a être dans le listing des solutions..

Détruire sa propre vie sachant que d'autres luttes pour survivre, démolir celle des proches par cet acte égoiste.

Oui cet acte est égoiste, pas seulement pour les proches, mais vis à vis du monde entier qui se bat pour éviter de creuver.

Si tu sombres dans le désespoir, c'est le moment de te lever, et de faire tout ce dont tu as rêvé dans le passé

Peu importe les risques, si tu n'as plus rien à perdre. Autant allez directement à la rencontre de la seule chose qui pourrait

te redonner goût à la vie.

Les choses impossibles te seront désormais accessibles, alors au lieux de sombrer dans l'errance avec l'idée de la mort.

Rapproche toi un peu du monde qui n'est la que pour donner la vie,

C'est faux de dire qu'une personne est déja morte lorsqu'elle envisage le suicide

Courageux ? Ah bon ? Se jetter dans une poubelle une fois souillé par l'envie de ne plus exister, c'est courageux ?

C'est la solution de facilité pour ces personnes la, il ne faut pas leur donner raison et leur montrer le bon chemin

Un suicidaire prétendra souvent que l'on peut pas l'aider, car il trouve l'idée tellement insurmontable qu'il n'est pas necessaire

d'en demander.. Mais en réalité il en a besoin bien qu'ils prétendent le contraire..

Il y a toujours de l'espoir, même lorsqu'on est certain du contraire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité docthormanathan
Invité docthormanathan Invités 0 message
Posté(e)

bonjour

moi j ai fait une dépression aux stade le plus grave, la vrai maladie, pas la dépression reactionnel ou la grosse déprime

des envies de sucide j en n ai eux car elle à duré 2 ans aux stade le plus intense, mais c' est envies j' avais l impréssion que c 'etait pas moi mais la maladie qui me les

donnait, alors j ai lutté tous seul avec des médocs mais sans psy car tous incompétent.

ce qui me fesais tenir c'était de penser de tous fini par passé un jour, certe cela est dur à vivre, mais ne pas laisser la maladie gagner ce battre chercher aux plus profond

de soi les ressources même infime pour résister

car quand cela s 'arrète c est le paradis comme une renaissance mais en n 'en étant consiens, tous vous parrait, plus beaux, plus bon , cela vous change aux plus profond

de vous en bien après vous savez ce qui est vraiment le plus inportant dans la vie et vous aprécier pleinement les choses les plus simples

alors résistez battez vous ca fini par s arrèter un jour c' est long on souffre mais le réveil en vos la peine se serait à refaire je le referais car ce que je suis maintenant et

ce que j ai vécu n ' a pas de prix et je ne prend plus de médocs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant