quellesseraient les réformes que vous apporteriez à l'école publique?


Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

la problématique est dans le titre: actuellement se prépare une réforme des lycées : les négociations avec les syndicats doivent être finies en décembre 2008 puis la réforme sera applicable dès la rentrée 2009. On y parle notamment d'enseignement général qui représenterait environ 60% du temps annuel, puis le reste se fera au semestre. Mais tout reste flou : parfois on parle de la suppression des sciences physique et SVT (sciences de la vie et de la terre), parfois on parle de la suppression des maths ou de l'histoire qui seriant des options...puis on revient dessus en disant que les syndicats ont mal compris...en tout cas le texte de réforme ne parle plus de l'éducation civique et ce qui est sur c'est que le temps scolaire est découpé en semestre avec possibilité de moduler les options sur ces semestres.

Qu'en pensez-vous?

Que modifieriez-vous?

Sans langue de bois mais sans démagogie. Après tout nous y sommes tous passés, nos enfants y passeront tous...allez y dites ce que vous aimeriez pour notre école! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Sans langue de bois, je dois t'avouer que pour ce que j'en ai lu et entendu, je n'ai rien compris au bien fondé de ces réformes... :smile2:

Peut-on m'expliquer le pourquoi du semestre ? (le trimestre permet un suivi plus réactif, non ?)

Ce que je modifierais ce serait l'aménagement du temps de cours. Inspiré des modèles anglais ou allemand, avec des journées moins stressantes, commençant un peu plus tard.

De mon vécu, certaines journées au lycée ressemblaient à l'usine (pire même, et j'ai aussi un vécu en usine !). Commence à 8h00, fini à midi 30, une demie heure pour bouffer en se bousculant dans les couloirs du self, reprise à 13h00 jusqu'à 18h00.

Sachant que je prenais le bus (45min de trajet + l'attente du bus), comment être élève correct sur une telle journée ?

La répartition prof/classe aussi, mais là c'est déjà d'un autre niveau.

En ce qui concerne le programme, l'éducation civique me semble encore très importante. Enlever les maths et la svt me paraît fou, déjà que pas mal de choses ont été enlevées ou déplacées dans des cycles postérieurs.

Mais je n'ai pas encore bien réfélchi à ce que serait mon programme idéal au lycée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)

Développer l'aspect ludique des cours.

DEVELOPPER LE TRAVAIL ET L'INITIATIVE PERSONNELLE.

Eviter le décrochage brutal entre un lycée surencadré et une fac qui te confie des responsabilités de travail jusque là inédites. Et quand les étudiants doivent en même temps travailler, et apprendre à être indépendant, aïe...

Modifié par Javiere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
quelles seraient les réformes que vous apporteriez à l'école publique ?

Les réformes supposent un objectif. Celles menées par le gouvernement visent à réduire la culture générale, orienter l'enseignement vers l'"employabilité", réduire le nombre d'heures de cours, le nombre de profs, et la durée de la vie passée à l'école. Elles visent une école minimum produisant ce dont les entreprises privées ont besoin : une main d'oeuvre servile et efficace, mais la moins intelligente possible.

Pour commencer, il faudrait orienter les réformes vers l'objectif contraire : former des citoyens autonomes, accroître le niveau d'instruction, développer le soucis de l'intérêt public.

Expliciter ces objectifs aux élèves permettrait de donner du sens à l'enseignement donné.

Un tronc commun de droit, économie, sociologie, philosophie, et l'histoire de ces deux derniers siècles, devrait être enseigné à toute une classe d'âge, de 12 à 20 ans, et non à une partie seulement, comme c'est le cas aujourd'hui.

L'apprentissage d'un métier manuel avant 20 ans ne devrait plus exclure de l'école et interdire de fait l'accès à ces savoirs.

L'apprentissage du métier de citoyen devrait être délimité et offert à tous.

Cette valorisation de l'égalité des futurs citoyens (dans l'isoloir), et l'égalité réelle de cet enseignement donné à tous, permettrait, de plus, de mettre fin à la mauvaise image des filières précocement professionnalisantes.

De nouveaux savoirs transmis, à une fin explicitée, et transmis à tous. Davatange de savoirs, davantage d'école, davantage de profs. Le progrès. Et non le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Il est vrai que le lycée tend à spécialiser ses enseignements, au détriment de l'individu et au profit des employeurs. On veut former des gens compétents, mais pas forcément instruits. Ce qui est une hérésie, en tout cas pour l'enseignement général.

L'instruction du doit me parait très important. Savoir ses droits basiques, apprendre comment fonctionne la société, les banques, les impôts. Cela rentre même dans le cadre de l'instruction civique. On nous interdit d'ignorer la loi mais on nous l'enseigne peu, au final.

La restriction de budget et la disparition en janvieprochain du Ministère de la Jeunesse, (des Sports, mais pas de souci pour cette partie) et de la vie associative vont porter un coup à l'éducation formelle et l'éducation populaire.

L'école, filiales d'entreprises financées par l'état ? Quel beau tableau ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

L'important, c'est d'abord d'instruire les enfants et s'assurer qu'ils ne sortent pas de l'ecole sans maitriser les enseignements fondamentaux que son la lecture, l'ecriture et savoir compter. Ca sert a rien d'enseigner la philosophie a des momes qui ne savent meme pas lire correctement. Une fois que l'essentielle est acquis, ont peut ensuite effectivement enseigner les matieres scientifiques, economiques, sociales, etc...

Je pense que ce n'est pas un scoop pour beaucoup de monde que de savoir que les enseignements fondamentaux sont mieux integrer si ils sont enseigners de maniere individuel. Avoir un prof par mome est tout simplement impossible, par consequent, il revient au parents de s'occuper de leur enfants et de s'assurer qu'ils savent lire, ecrire, compter, etc... Donc je pense qu'une reforme de l'ecole necessite, non pas plus de profs, comme le veux la populasse, mais par impliquer plus les parents dans l'education de leur momes. Les rendre responsable. Peut etre arranger des soiree parents prof obligatoire avec des ateliers pedagogique pour aider les parents a apprendre a lire et a compter a leur momes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant