11 Septembre 2001 - La théorie du complot

11 Septembre 2001 - La théorie du complot   186 membres ont voté

  1. 1. Y a-t-il eu un complot lors du 11 septembre 2001?

    • Oui
      105
    • Non
      55
    • Sans avis
      26

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

metal guru Membre+ 21 669 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)

En fait c'est Elky qui a tout manigancé :snif:

elkycomplot.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

rextyx Membre 872 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

11 SEPTEMBRE 2001 : LE MARTEAU DE THOR

Si l'on considère que le 11/09 est une opération programmée longtemps à l'avance, il me semble qu'il faut se poser certaines questions simples. D'autre part, il me parait déraisonnable d'investiguer la partie technique de l'opération sans quelques connaissances scientifiques et veille techno ensuite, surtout des technologies de pointe, voir masquées, le tout accompagné d'une bonne connaissance de la langue anglaise. Les sites et infos intéressants sur le 11/09 sont tous en anglais.

Nous savons aujourd'hui grâce à Bob Woodward qu'au moins un des frères Karzaï était en contact avec la CIA avant septembre 2001, avant l'assassinat de Massoud. Penser qu'une opération comme la guerre afghane ait pu être improvisée en à peine 1 mois est une foutaise, tous les officiers militaires savent que cela prend au moins 6 mois. Les navires de guerre marchent à 20 nœuds, pas à la vitesse d'un jet. La logistique est lourde et nécessite un énorme travail préparatoire, même si le Pentagone a déjà tous les scénarii possibles dans sa musette.

Par exemple, les bombes perceuses de bunker destinées aux iraniens ont été livrées dès l'an dernier sur la base de Diego Garcia dans l'océan indien. D'autre part, le Patriot Act est voté le 25 octobre, à peine plus d'1 mois après le 11/09. Penser qu'on puisse mettre au point un texte juridique aussi complexe et volumineux en 15 jours est aussi une fable (1016 sections). Le Patriot Act qui revient à instaurer la Loi Martiale sur le territoire US permet de faire taire tous les gêneurs potentiels, de faire un pas supplémentaire vers l'État policier, ce document est une des clefs de cette séquence :

Pour comprendre ce qui s'est réellement passé ce jour là, il faut investiguer toutes les scènes de crime, ne délaisser aucun indice et remettre cela en perspective dans le contexte économique et politique. S'intéresser aux seules 10 secondes de l'écroulement des tours revient à ne regarder que le doigt qui montre la lune.

Le contexte : le jour du 11/09 est programmé un gigantesque WAR GAME. Toute l'Amérique est sur le pied de guerre. Les forces armées aériennes sont envoyées au Canada, les sous-marins et toute la flotte de la Navy placés en alerte maximale, et même les B52 sillonnent le ciel. Les ICBM sont également en alerte max. (Dixit W Tarpley). Une véritable opération de guerre gigantesque, élément indispensable au coup d'État militaire qui va suivre. Les contrôleurs aériens civils sont prévenus qu'ils auront sur leurs écrans des avions fantômes en incrustation. Chaque acteur n'a qu'une vision parcellaire de l'opération grâce au cloisonnement de rigueur dans l'armée et les services.

Préalablement, on débarrasse l'autorité du Port de NYC de sa propriété sur le WTC vers L Silverstein qui sert de couverture commerciale à l'opération. Hors de question de laisser en première ligne une instance officielle US. Les politiques n'ont qu'un rôle très mineur, la plupart, y compris Bush, mis devant le fait accompli. En revanche, c'est bien D Cheney qui est en première ligne, Commander in Chief à la Maison Blanche ce jour là du fait de l'absence du Président, envoyé pour l'occasion en Floride. D Cheney est le politique "in charge".

D Cheney, et ses deux compères D Rumsfeld et O North sont au cœur de la stratégie de défense américaine et notamment les promotteurs du projet "jugement dernier", et du développement de "l'État profond" dont la genèse est fort bien décrite par Peter Dale Scott de l'assassinat de JFK, en passant par l'Irangate, jusqu'au 11/09 :

De manière plus globale, le 11/09 intervient dans le scénario précédemment imaginé de réorganisation de tout le Moyen-Orient, théorisé dans le PNAC, et qui met également en scène les interventions actuelles en Libye et en Syrie, programmées dès avant 2000 :

Tout cela est officiel, sur la table, jusque là, tout est clair. Il existe essentiellement 3 catégories de sites qui traitent du 11/09 :

Ceux qui représentent les familles, les pompiers, les militaires, les citoyens et qui se contentent de marquer les incohérences des conclusions de l'enquête officielle, notamment l'écroulement fantasmagorique du WTC N°7.

Ceux qui s'avancent dans la partie technique et essaient d'élaborer le scénario complet, on y retrouve les pilotes de ligne, les architectes, les ingénieurs béton, les physiciens, les spécialistes en démolition contrôlée, etc, ...

Ceux qui s'avancent sur les responsables, cela va du très haut niveau au conspirationisme le plus crasse qui finit dans l'antisémitisme.

C'est là que ça se complique. La plupart des intervenants aujourd'hui qui fournissent des informations de "première main", comme Webster Tarpley, Wayne Madsen, ou autre S Bollyn, Dr S Jones, Alex Jones, J Rense, Morgan Reynolds, ....ont tous eu maille à partir d'une façon ou d'une autre avec les services US au cours de leur carrière.

W Tarpley nous explique que c'est du 100% US, W Madsen que ce sont des officiers du MOSSAD qui en se faisant passer pour des représentants de Ben Laden ont recruté la bande de bras cassés sur laquelle on fera peser la culpabilité. S Bollyn y voit du 100% MOSSAD, allant même jusqu'à impliquer directement E Barak, l'actuel Ministre de la Défense israélienne, chargé de la super thermite militaire dans une société américaine après son départ du gouvernement en 1999, après l'échec des négociations avec Arafat. Le Dr S Jones après avoir soutenu la théorie de la thermite, se rallie au Dr J Wood qui promeut l'usage d'armes à ondes utilisant l'énergie libre de Tesla, ou d'autres qui soutiennent l'usage d'armes nucléaires. Au passage, le Dr J Wood est exclue du mouvement AETruth pour cause d'orthodoxie physique déviante.

[/url] : crêpage de chignons

J'ai choisi ces exemples emblématiques pour montrer à quel point toutes les thèses sont orientées, à dessein, de façon à noyer le poisson et créer la confusion (théories du chaos). Bref, c'est une véritable foire d'empoigne, où la désinformation amplifiante, les coups tordus, le trolling de tous les forums, des associations de "citoyens" sont de rigueur. On mélange cela avec le dossier ovni, les illuminatis, l'antisémitisme crasse et tutti quanti de façon à décrédibiliser tous les intervenants. Les batailles sont homériques. Certains partisans sont excommuniés de leurs sites, chacun s'accuse d'être tantôt un agent de la CIA, du MOSSAD, ou simplement un marchand de soupe qui veut se faire mousser et faire du pognon.

Tous les mouvements sont noyautés et il y a fort à parier que dans ce contexte, certaines associations aient vu le jour en même temps que les attentats, des fausses barbes destinées à canaliser les râleurs, les identifier, et les intoxiquer. On ne monte pas une telle opération, sans prévoir ensuite comment gérer les contestataires. On ne peut pas éliminer tout le monde. Raison pour laquelle, chaque personne qui s'intéresse à ce sujet doit refaire tout le boulot dans son coin, ne pouvant faire confiance à personne, au milieu d'un capharnaüm de sites dont il est impossible de dire pour qui ils travaillent exactement. Indice : l'assistant du Dr J Wood a été assassiné. Qu'elle ait tord ou raison, son site est une mine de renseignements que je conseille à tous :

http://drjudywood.com/

Ses travaux serviront de fil conducteur à ce papier.

Plus sérieusement, une opération telle que celle là nécessite, pour une réussite à 100% l'implication de tout le monde ou personne. Pour un petit attentat, une équipe réduite, ensuite liquidée suffit (mort du commando des Navy Seals qui avaient "tué" Ben Laden en 2011). Pour une psy op comme le 11/09, il faut mouiller tout le monde. Au sens large, tous les grands pays sont mouillés, en gros le G8. Le téléphone rouge a chauffé entre Poutine et la Maison Blanche dans les jours précédents, les russes ayant décidé de mener la même opération de simulation de guerre que les US le même jour. Marquage à la culotte oblige, dixit W Tarpley. Poutine a accepté d'annuler son opération, bien trop dangereuse, dans ce contexte de coup d'État militaire et il a laissé faire les USA. Sont impliqués de façon certaine, une partie CIA/NSA/Services US/Pentagone, une partie des services pakistanais, britanniques (souvenez vous de l'annonce sur la BBC de la chute du WTC7 1/2 heure avant qu'il ne tombe), saoudiens, israéliens, et les 6 grands réseaux d'informations US, y compris les services Météo et nous verrons pourquoi par la suite.

Pour être sur de garder le secret, il faut mouiller tout le monde. Je te tiens, tu me tiens, ... C'est la raison pour laquelle, chercher les coupables n'a pas de sens, puisque tout le monde est coupable, ou muet ce qui revient au même. Il y a les responsables directs, pas forcément très nombreux, mais très cloisonnés les uns par rapport aux autres, ensuite les coupables secondaires qui savent mais se taisent. Il suffit de renvoyer l'internaute de l'un à l'autre. Dans ce contexte, le choix de vendre le WTC à L Silverstein n'est pas un hasard. Il permet d'accréditer la thèse de la complicité plus qu'active d'Israël, et donc, de diaboliser les détracteurs en les traitant d'antisémites. Il n'y aura pas de réouverture de l'enquête officielle, et si elle a lieu, ce sera pour châtier un coupable choisi en fonction des intérêts de ceux en faveur desquels penche le rapport de force. Intéressant : le général Wesley Clark, ancien commandant en Chef de l'OTAN demande la réouverture de l'enquête :

http://www.militaryofficersfor911truth.org/ , et il n'est pas le seul !

Le dispositif : impossible, pour une réussite à 100% de laisser des pseudos pilotes mener l'opération, tant sur le papier c'est délirant, et même avec des avions téléguidés. Les marges d'incertitude sont bien trop importantes. Imaginons qu'un avion rate sa cible ? On gère comment derrière ? Moi, en tout cas, je n'y vais pas, je me blinde bien plus que cela, les enjeux sont mortels si ça foire. Je rappelle qu'il s'agit d'un coup d'État, qui fait suite au premier lorsque la Cour Suprême s'est déshonorée en imposant Bush contre Gore.

Aujourd'hui encore, le Pentagone est en roue libre et Obama a conservé R Gates à la Défense, vieux soutier du bushisme sordide. On accrédite donc la thèse des 19 pirates, dont on peut suivre à la trace baveuse tous les agissements avant les évènements. Au dernier moment, juste avant le début des hostilités, ils sont tous retirés de la circulation, leur rôle s'arrête là. Ils ne servent qu'à accréditer la thèse des élèves pilotes qui font des prodiges. Certains sont des agents, qui s'étaient déjà illustrés dans la mise à mort de la Yougoslavie par l'exacerbation des communautarismes religieux (sabotage organisé des accords de Lisbonne par la CIA en manipulant les bosniaques) :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-jean-pierre-chevenement-et-11811

Il suffit de se mettre en situation de vouloir perpétuer les attentats, et les évidences sautent aux yeux ! Tout doit être sous contrôle à l'avance, sans la moindre incertitude dans le scénario. Pas d'échappatoire si ça foire, les gars des services US ne sont pas des guignols. Si des terroristes avaient tenté de détourner les avions, il y aurait eu des loupés, des conversations entre les pilotes et le sol, des batailles dans les cockpits, et les avions auraient fini au tapis dans l'Hudson River ou la campagne du New Jersey. On ne prend pas les commandes d'un appareil civil avec des cutters, impossible !

Imaginez la scène : tu me donnes les commandes ou je coupe la gorge de l'hôtesse. Réponse du pilote : coupes mon garçon, coupes ! En 1 seconde, je débranche le pilote automatique et fait plonger à la verticale l'avion en le lançant sur le dos dans une vrille impossible à rattraper. Ambiance et gueule des pirates qui n'ont plus qu'à faire leurs prières. Dernière chose pour clore ce chapitre des avions fantômes : je ne connais pas un seul pilote de ligne qui même sous la menace d'une arme donnerait les commandes de son appareil à un terroriste. Alors, 4 avions en même temps ......... C'est du grand guignol, plus c'est gros et mieux ça marche ! On va trop au cinéma ! Bruce Willis a de beaux jours devant lui.

Donc, les avions dans les tours : pas d'avion ! Les images sont incrustées dans les multiplexeurs TV par lesquels passent les images du direct, d'autres sont projetées par des techniques holographiques. Quand on est au sol à NYC, la seule chose qu'on voit quand on lève rarement les yeux, ce sont de petits morceaux de ciels au milieu des tours, ce qui rend le témoignage visuel plus qu'aléatoire. Par un hasard heureux, les membres des TV US qui commentent les évènements pour leur chaînes respectives ne sont pas au début les journalistes, mais les cadres dirigeants, Directeurs commerciaux, généraux, etc, ... No comment ! Très important pour accréditer la thèse des avions. Une fois les tours en feu, les journalistes prennent le relais, mais le mal est fait.

Je vous laisse juge de l'impact tour 2 :

http://www.questionsquestions.net/WTC/WTC767images/2ndhitCNNcropped.mov :

en le passant au ralenti, image par image, on voit l'avion disparaître dans la tour, qui se referme derrière lui avant les explosions. Un avion passe-muraille ! Avant l'impact, on voit même "disparaître" une partie de l'aile gauche de l'appareil. Rappelons que les avions sont fait de tôle en aluminium de moins de 2mm d'épaisseur avec un nez en plastique, et que la façade des tours était en acier épais.

Exemple de trucage reproduisant l'impact de la tour 2 avec peu de matos logiciel :

[/color]

Image en direct sans avion sur la tour 2 :

[/url][/color]

[/url][/color]

Le résultat après impact :

On peut voir sur l'image que la façade de l'immeuble est découpée géométriquement en escalier, rien à voir avec le choc d'un avion ou même d'un missile. Les poutres sont coupées à l'équerre, net, à 90°, de même que l'habillage en aluminium. Une pensée au passage pour la pauvre Edna Crinton. C'est bien la première fois qu'un crash d'avion fait des figures géométriques dans une façade. Sûrement un coup de Tex Avery, en tout cas, c'est un bel hommage. Il suffit ensuite de jeter ça et là une roue, un morceau de carlingue alentours pour accréditer la thèse des avions.

Par ailleurs, sur le site ATS (Above Top Secret), il filtre parfois de précieuses informations, (sachant que ce site est probablement une annexe de la CIA). On peut voir sur la séquence amateur suivante un B747 "spécial" avec bosse proéminente sur le dos passer juste après l'impact sur la tour 2. Il s'agit probablement du dispositif laser embarqué sur un 747 airborne Laser, bourré d'électronique, et qui a pu projeter le faisceau laser holographique :

Les 3 films amateurs : marketing viral balancé sur la toile par de pseudos cameramen amateurs, dont les frères Naudet. Il manque au moins 30 frames de leurs images montrant le premier impact. Film trafiqué ! On peut s'étonner que plus personne n'est impressionné par les trucages des studios de cinéma, mais qu'on pense inimaginable qu'on puisse simuler un impact d'avion, ou incruster dans les flux d'images du direct ce qu'on veut. Et pourtant, c'est le cas.

: analyse par richplanet.

L'analyse de R D Halls doit être prise avec des pincettes. C'est un excellent exemple de ce qu'on peut faire dire à une image et ensuite broder par dessus un roman. Fausse barbe ? Agent de désinformation ? Effectivement sur le film, on voit une espèce de boule qui s'apparente à un "ovni" suivre la trajectoire supposée de l'avion. Mais, cette boule est apparue après le 11/09, et n'était pas présente le jour J en direct :

[/url][/color]

Sa théorie de "l'ovni" téléguidé tombe en ruine dès lors que l'on reprend les images dans l'ordre de leur émission. La boule a été ajoutée après, pour donner l'illusion de la présence d'un avion. Les techniques holographiques militaires actuelles selon John Lear, sont même capables d'être sonorisées ( John Lear a par ailleurs travaillé avec le Dr J Wood sur le dossier 11/09).

Cela expliquerait la raison pour laquelle ce dossier est parfois mélangé au dossier ovni, et pourquoi le 11/09 a été traité par l'Empire de cette façon : de manière décrédibiliser les détracteurs en balançant des informations erronées au milieu de certaines vérités. Dans le langage du renseignement, ça s'appelle du caviardage.

La version la plus probable est que des explosifs judicieusement placés en façade ont été déclenchés simultanément à la diffusion des hologrammes. Raison pour laquelle il y a eu des survivants juste après l'impact comme Edna Crinton, car le souffle était dirigé vers l'extérieur.

La destruction des tours : il nous faut récupérer tous les indices de la scène de crime. A l'évidence, des explosifs ont été placés dans les tours pour sectionner les poutrelles métalliques et leurs attaches. Mais, c'est très insuffisant pour expliquer la quantité de poussière observée et les nombreux autres indices, dont l'état des véhicules loin de la zone de démolition. Tous les spécialistes en démolition contrôlée vous diront qu'il est impossible de démolir par le haut un immeuble, surtout aussi solide que le WTC. Les premières explosions pour saper les fondations interviennent de façon simultanée avec "les impacts", nombreux témoignages.

Première chose : les tours ont disparu après leur destruction. C'est la raison pour laquelle J Wood pose la question dans un livre de 700 pages récemment publié "Where did the towers go ?"

En effet, ce qui frappe immédiatement l'entendement lorsqu'on regarde ground zero, c'est l'abscence de débris comparativement à la taille des tours. Ne restent que quelques poutrelles métalliques, à l'aspect rouillé, et à la place du WTC N°6, un cratère :

Les débris des tours ont été projeté à plus de 150 mètres et se sont vaporisés avant même de toucher le sol :

#

Bizarre !

Que voit-on à 500 m des tours après leur destruction sur le parking nord ?

Du papier, beaucoup de papier intact. 10 cm de poussière fine taille entre 10 et 300 microns, et des voitures, des camions de pompier moteurs vaporisés et fondus, carrosseries pelées et brûlées, mais pneus et sièges en plastique intacts, enfin la neutralisation des réseaux telecom, à l'image de ce que peut générer un puissant effet EMP. Par ailleurs, le Berkeley Laboratory qui surveille en permanence les pollutions des grandes villes US relève des taux de tritium 55 fois supérieurs à la normale, 48H après les évènements. Le rapport conclu par une absence d'explication rationnelle pour expliquer ces taux. Le tritium est le produit de la dégradation isotopique de l'hydrogène lors d'une phase de fusion nucléaire. Les vitres des immeubles, loin du WTC, du triplex, sont cassées de façon très bizarre, en plein milieu, inexplicable.

Rapport du Berkeley Laboratory sur le tritium :

Ni la simple gravité, et pas même des explosifs ordinaires ne suffisent à expliquer tous ces phénomènes bizarres où la matière est traitée d'une façon disons .... "non conventionnelle". Il faut investiguer du côté des armes non conventionnelles. Le futur site du nouveau complexe avec sa tour de la liberté nous donne un précieux indice : l'ancien emplacement des tours est neutralisé sous des tonnes de béton par la création de puits à ciel ouvert. Il n'existe que 2 types de dispositifs qui permettent d'expliquer la totalité des indices relevés sur les scènes de crime : une mini nuke à hydrogène ou à neutrons (et à énergie dirigée), ou bombe "propre" de dernière génération (sans uranium, peut-être du bore) et/ou une arme à ondes.

#

1/Cisaillement au moyen d'explosifs de la partie haute de chaque tour, juste histoire de crédibiliser le choc supposé des avions.

2/Déclenchement des explosifs (la fameuse thermite) pour cisailler les poutrelles et une partie du cœur métallique des tours

3/Déclenchement du dispositif non conventionnel (micro-nukes et/ou arme à ondes) qui pulvérise, volatilise le béton, les corps, les bureaux, l'acier, les moteurs de voiture alentour, mais laisse intact le papier, le plastique, les pneus, les billets de banque (des millions de $ récupérés dans les décombres).

Par effet induit, le gigantesque effet EMP fait exploser les moteurs des voitures et crame le réseau telecom (3 mois de réparation sur le low Manhattan). Ce qui explique l'état de ces voitures sur le parking nord loin des tours. Je paie des prunes à celui qui arrive à expliquer comment des immeubles démolis à la dynamite ou tout autre dispositif classique entraînent la carbonisation, la vaporisation des moteurs de voitures à 500m du lieu du drame, dont on a vu sortir des humains, la figure rougie, mais vivants, et laisse intact le papier, le plastique et les pneus !!

[/url] : les véhicules même encore en bon état ont tous été broyés. Pourquoi, ils cachaient quelque chose ? Modification de la matière ? John Young, le fondateur du site de Whitleblowers "cryptome" a accueilli un temps J Assange avant de comprendre que ce dernier cherchait d'avantage la gloire que la vérité. Après sa brouille avec J Young, Assange est parti monter Wikileaks. J Young s'est fait la spécialité de publier tous les documents déclassifiés des services US, et également de publier toute photo satellite, commentée, des installations sensibles de la planète dans la section Eyeball.

Synthèse des évènements physiques inexpliqués le 11/09.

http://drjudywood.com/articles/short/aha.html :

Je ne prends pas partie entre les pros mini nukes, les pro beam weapons, ou autre dispositif non conventionnel. Il appartiendrait aux physiciens de trancher, à condition que l'armée US les aient préalablement mis au courant des derniers développements technologiques planqués dans les bunkers. Les taux de tritium font pencher la balance du côté mini nukes, mais inutile de conclure hâtivement. Nous savons que dès 1961, les USA ont expérimenté l'usage de mini nuke de 0,018kt (Davy Crockett), au milieu de leurs hommes sans protection particulière :

[/color]

Par ailleurs, jean Pierre Petit explique qu'aujourd'hui, il est possible d'alimenter un laser en orbite avec de l'anti-matière pour lui donner une puissance considérable. Il est même possible que la destruction et la "vaporisation" des tours soit le fruit des deux technologies combinées : le laser pour la partie haute, et une arme nucléaire tactique à énergie dirigée spéciale pour les fondations.

La théorie de l'usage de l'arme nucléaire tactique sur ce mystérieux site finlandais :

C'est également la version de Dimitri Khalezov, un expert russe qui se répand sur tous les plateaux TV pour promotionner la théorie des mini-nukes :

Contentons nous de marquer le fait qu'aucun dispositif conventionnel connu ne provoque les effets spectaculaires constatés loin des tours et pendant leur démolition, dont les énormes panaches en parapluie rappellent étrangement les essais des bombes enterrées, essai Sedan en 1962 :

[/url][/color]

La pire des théories de la conspiration consiste à dire que de la nitro ou équivalent a été noyée dans le béton des planchers à la construction des tours, avec convocation des illuminatis, de la numérologie et d'un ésotérisme de fort mauvais goût. Cette thèse peut-être rapprochée du discours du congressiste américain J Thorkelsen en 1940 qui alertait les USA d'une emprise secrète sur l'appareil d'État, et qui prévoyait (en 1940) le début d'un futur âge d'or qui commencerait le 17 septembre 2001, soit le jour où GW Bush fait son discours à la Nation et décrète la guerre en Afghanistan :

Il y a fort à parier que vu l'exotisme des dispositifs employés, nous ne saurons jamais la vérité, le dossier est plombé et s'acharner sur le comment est une perte de temps à moins d'avoir accès à tous les placards des technologies US implémentées en douce, probablement avec les 2300 milliards de dollars perdus par le Pentagone, en tout cas annoncés comme tel par D Rumsfeld le 10 septembre 2001.

Nous essayons tous de percer les mystères de cette journée en nous raccrochant, fonctionnement de la cervelle humaine oblige, à ce que nous connaissons, croyons connaître. Rappelons nous de l'effet produit par le disclosure du F117 en 1991, mis en service en 1977, qui a rajouté la couche de merveilleux qui a fait oublier la boucherie en gros qu'a été cette saloperie de massacre en Irak (ça n'était pas une guerre). Un truc aussi énorme que le 11/09 a implémenté les armes du futur, à la pointe de ce que la CIA connaît de la manipulation mentale, et les black-ops le top des techno exotiques très faciles à comprendre dans la lignée des travaux de N Tesla. Hergé nous avait pourtant expliqué tout cela dans "L'affaire Tournesol" et les armes à ondes qui détruisent prophétiquement la ville de NYC en maquette (1954). (Tout le XXIème siècle débutant est dans Hergé).

L'attaque sur le Pentagone est probablement le fruit d'un missile, d'un drone (trajectoire observée incompatible avec un avion de ligne), ou d'une simple bombe implantée dans le bâtiment, mais étant donnée la complexité du dossier, inutile de perdre son temps. On sait aujourd'hui que les enregistreurs "officiels" du vol du Pentagone ont révélé que la porte du cockpit pilotes n'a pas été ouverte pendant le vol. On ne peut pas penser à tout ! Après les avions passe-murailles, les pilotes passe-murailles.

Par ailleurs, la compagnie American Airlines vient d'avouer qu'aucun vol N°11 n'avait décollé de Boston ce jour là :

#

Le vol 93 : plus que les 3 autres avions supposés, ce mystère est le plus opaque de cette journée. Peut-être était-ce l'avion destiné au WTC N°7, ou à une aîle de la Maison Blanche ? Probablement un loupé de cette journée. On sait en revanche qu'il a ensuite été instrumentalisé pour glorifier le comportement des vaillants américains, communiquant avec le sol. Seulement, tout le monde sait qu'en 2001, les portables ne passaient pas dans les avions de ligne. Bidon ! Les militaires loyalistes ont pensé à un coup d'État lorsque les tours ont été pulvérisées de cette manière, et ont semble t-il eu même la trouille de s'être fait piquer les codes nucléaires. Pour le coup d'État, ils avaient raison. Il est probable qu'Air Force One aurait été descendu si l'équipe Bush avait décidé de jouer les héros. On aurait parlé d'un missile sol air, pas plus difficile à faire avaler que les autres énormités du dossier. Cheney aurait gérer la suite.

Seule la piétaille a été passée à la moulinette ce jour là, les principaux patrons des sociétés hébergées au WTC étaient invités, fait exceptionnel, par W Buffet à son pince-fesses annuel, à la non moins exceptionnelle base d'Offutt, centre de commandement de la Défense nucléaire américaine. Ils ont assisté au spectacle loin de leurs employés, et Bush les a rejoint dans la journée avec AFO.

Le terme GROUND ZERO, sur le plan sémantique, a été inventé pour matérialiser le lieu d'une explosion nucléaire. C'était la définition officielle de tous les dictionnaires avant le 11/09 :

[/url]

Dégâts collatéraux : les effets induits sur la santé sont catastrophiques et des dizaines de milliers de personnes vont mourir prématurément du fait des poussières, et de la toxicité du dispositif employé. Un vrai massacre ! 40 000 sont déjà malades. Plus encore que les attentats, c'est bien le traitement sanitaire de cette catastrophe qui se révélera être le pire des scandales :

http://sis.nlm.nih.gov/enviro/wtcairbornehazards.html

http://www.nycosh.org/

http://www.villagevoice.com/2006-11-21/news/death-by-dust/#

Nous avons donc assisté en direct à la plus belle opération de manipulation de masse et de nos sens à l'échelle planétaire, et surtout à un coup d'État militaire, accompagné d'un assommoir technologique, le marteau de Thor. Encore actuellement, B Obama, ce rejeton de la CIA, n'est que la marionnette de l'Empire séditieux, chargé de dérouler la suite du scénario. Il fallait pour passer à la séquence suivante favoriser une alternance d'apparence, raison pour laquelle les Républicains ont envoyé au casse-pipe Mac Cain, un vieillard qui tenait à peine debout et Palin, une bigote raciste stupide et inculte : pour qu'ils perdent. Évidemment, avant la prise de pouvoir de B Obama, on provoque la crise en jetant aux lions Lehmann Brothers, de façon à le priver de tout moyen financier et l'obliger à suivre les effets systémiques lourds mis en place sous l'ère Bush et impossibles à arrêter.

Cerise sur le gâteau : que faut-il impérativement comme condition sine qua none pour réussir une opération censée incarner le pilotage à vue d'appareils civils programmée plusieurs mois à l'avance ?

Réponse : du beau temps !

Raison pour laquelle HAARP ou son grand frère ont été convoqués à dessein de créer, implémenter le cyclone ERIN dès le 02 septembre, le tracter au dessus des Bahamas, lui faire prendre de la puissance jusqu'à l'amener au niveau de Katrina juste devant NYC le jour des attentats. Résultat escompté ? Capturer toutes les masses d'air humide alentour de façon à inonder le ciel de NYC d'un beau soleil :

http://drjudywood.com/articles/erin/erin1.html

Le Dr J Wood, en relation avec les "Hutchinson effects", y voit le dévoilement pour les yeux initiés des théories électromagnétiques de N Tesla. Plus simplement, il fallait impérativement qu'il fasse beau, condition première de la réussite de l'opération. Vous imaginez la gueule des comploteurs s'il avait fait un temps pourri ce jour là, avec trombes d'eau ou brouillard à couper au couteau ? Pas inhabituel à NYC en septembre.

Personne ne savait qu'un monstre de la taille de Katrina menaçait NYC le 11/09 ? Pas étonnant, même les services MTO US n'étaient pas au courant non plus ! On voit en plus distinctement le dit cyclone, bien sagement faire un crochet vers NYC le 10, pour s'évanouir le 14, sans coup férir. Les réseaux MTO des grands Networks ont été mis à contribution en donnant des cartes MTO qui passaient sous silence ERIN. Normalement, ce jour là, ERIN aurait du être LE sujet de conversation des new yorkais, compte tenu de sa puissance, de sa trajectoire et de sa proximité avec la ville de NYC. Il eut été impossible d'intercaler dans les images du direct les films tournés par avance s'il y avait eu ne serait-ce qu'un seul nuage dans le ciel de NYC ce jour là, la supercherie aurait été vite mise à jour. Si on compare les images de ce jour, on verra en revanche la luminosité, la couleur du ciel changer d'une chaîne à l'autre, d'une séquence à l'autre. Il était impossible de créer à l'avance la couleur exacte du ciel qui varie et n'est jamais la même.

Le rapport du Parlement européen de 1999 pointe les dégâts environnementaux dramatiques des pollutions militaires chimiques et nucléaires (on a tous bouffé du plutonium et autres produits de fission, les essais atmosphériques sont un crime contre l'humanité, de même que l'usage de l'uranium appauvri qui provoque la dégradation du génome humain), et dénonçait déjà le dispositif HAARP pour ses effets potentiellement destructeurs sur le climat et la géologie terrestre :

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A4-1999-0005+0+DOC+XML+V0//FR

Évidemment, vous pouvez me prendre pour un dingue. Pilule bleue ou pilule rouge ? J'ai attendu de nombreuses années pour publier ce papier, car aujourd'hui les technologies civiles ayant nettement progressé, notamment les hologrammes, cette vision du 11/09 devient accessible à l'entendement du commun des mortels. La manipulation quotidienne des informations au grand jour, notamment le traitement des révolutions arabes, peut maintenant rendre crédible la version off de cette folle journée du 11/09. Tous ces dispositifs s'expliquent en revanche facilement, si on accepte la théorie de l'Univers Électrique et qu'au final, un ouragan est d'abord un vortex électromagnétique avant d'être un gros paquet nuageux. Un gros coup de foudre en profondeur fait trembler l'écorce terrestre. Les volcans en éruption crachent des éclairs géants. Tout cela est lié. On comprend également mieux le grand cirque de la NASA et des missions Apollo, d'abord destiné à masquer l'armement de l'espace par "l'Etat profond".

Il existe au moins 2 niveaux de lecture de cette journée du 11/09 : la première pour le populo, la seconde pour les États de la planète. Ce jour là, le populo a eu droit à la couche de merveilleux indispensable au marquage indélébile des cervelles. Les États du reste du monde ont assisté à la plus formidable opération de dévoilement de technologies normalement tenues secrètes : manipulation des images en direct, utilisation de technologies exotiques et détournement du cyclone ERIN pour s'assurer du beau temps, préalable indispensable à une opération programmée de longue date. Ensuite, utilisation d'un dispositif non conventionnel de très belle facture pour "terminer" les tours. En procédant de cette façon, l'Empire séditieux a prévenu le monde entier que le pouvoir aux USA avait changé de mains, et que l'avancée technologique des séditieux était telle, qu'il était imbécile de vouloir s'opposer à l'imposition d'un agenda agressif en Afghanistan, en Irak, et partout dans le monde. Raison pour laquelle la seconde "guerre" d'Irak a été possible, et l'actuel scénario des révolutions colorées en Afrique du nord et au proche orient. Parallèlement, la mise en place du Patriot Act a permis de criminaliser tout mouvement d'opposition aux USA, maintenant immédiatement qualifié de terroriste. Enfin, et en faisant un peu de politique fiction, cela crédibilise le fameux "Blue Beam Project", un genre de répétition générale avant le grand jour.

En écrivant ce papier, je ne fais que me faire l'écho des nombreux travaux publiés en langue anglaise, et la plupart du temps inconnus du grand public, et ne prétends en aucune manière détenir la suprême vérité, mais il permet de donner des pistes et des indications à tous pour que chacun se réapproprie les évènements de notre époque à la lumière des technologies tenues secrètes et qui manipulent notre quotidien, du climat, en passant par la croûte terrestre jusqu'à nos cervelles.

Ne hurlez donc pas au loup, au fou ou la manipulation avant d'avoir investigué par vous même ce qui est écrit. C'est une chose de lire rapidement un article, une autre d'aller pendant des mois, des années, glaner les informations, les recouper, en écarter certaines, apprendre à repérer les fausses barbes, les désinformateurs envoyés par les services, un vrai casse-tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Indu Membre 1 000 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)

Oui ne met pas en couleur Cyan :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papy75 Membre 6 062 messages
Forumeur alchimiste‚ 76ans
Posté(e)

Tout cela c'est du blablabla purement imaginatif pour skyzophrenes et faire marcher les presses à papiers et vendre des journaux à mon humble avis . Mais bon ils y aura toujours comme pour la religion des gogos pour croire de pareilles conneries

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1 417 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Le simple bon sens permet d'écarter l'hypothèse du complot. Quand on sait que Clinton n'a même pas réussi à étouffer l'affaire Monica Lewinsky ou que Nixon s'est fait gaulé en voulant placer de simples mouchards dans les bureaux de ses opposants, comment voulez-vous que l'administration Bush planifie et mette à exécution un complot d'une telle ampleur qui aurait nécessité la mobilisation d'un tel nombre de personnes sans qu'il y ait la moindre fuite ? C'est absolument impossible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 41ans
Posté(e)

Et es tu à même de certifier que tu sais tout ce que tu ignores ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1 417 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Je sais qu'on ne peut pas corrompre 1000 ou 2000 américains en les faisant participer à un attentat massif contre leur propre peuple sans qu'il y ait des fuites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 41ans
Posté(e)

Ca ce n'est pas quelque chose que tu sais, mais quelque chose que tu crois... :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stank Membre 1 450 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Le simple bon sens permet d'écarter l'hypothèse du complot. Quand on sait que Clinton n'a même pas réussi à étouffer l'affaire Monica Lewinsky ou que Nixon s'est fait gaulé en voulant placer de simples mouchards dans les bureaux de ses opposants, comment voulez-vous que l'administration Bush planifie et mette à exécution un complot d'une telle ampleur qui aurait nécessité la mobilisation d'un tel nombre de personnes sans qu'il y ait la moindre fuite ? C'est absolument impossible.

si tu imagines par "complot" papa bush et ses potes réunir 2 ou 3000 personnes de differents services et leur dire: bon les gars, il nous faut une guerre donc j'ai un plan mais bon faut tuer 6000 américains. Ok tout le monde?" non forcement ça ne tient pas la route. Mais qui a dit que si complot il y'a, tout le monde devait connaitre les tenants et les aboutissants? plein de gens ont très bien pu faire une toute petite tache du truc sans connaitre le plan d'ensemble.

Je ne sais que croire dans cette affaire, sauf que la version officielle ne tient pas la route.

@papy75: pourquoi traiter de "gogo" ceux qui ne sont pas de ton avis? si tu as gobé la version officielle sans te poser aucune question, ni y voir aucune incohérence, bah continue a dormir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1 417 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

SI le gouvernement vous demandais de participer à un attentat contre votre propre peuple, accepteriez-vous ? Même contre une forte somme d'argent ? La plupart des gens refuseraient bien sur ... Combien de refus y aurait-il eu pour le consentement d'une seule personne ? On peut comprendre que les personne impliquée n'ait pas intérêt à révéler leurs crimes quoique le remord en aurait poussé beaucoup à en parler ... Mais les autres ? Celles qui ont décliné l'offre ? Qu'est ce qui les empêcheraient de révéler la proposition qui leur a été faite et ainsi de compromettre les instigateurs du complot ? Selon vous de simples menaces suffiraient à les faire taire ? Vous pensez vraiment que les Etats-Unis d'Amérique seraient en mesure de menacer et de surveiller des milliers de personnes sans que cela se remarque ? Qui serait chargé de les surveiller ? Une sorte de police corrompue elle aussi à la botte des conspirateurs qu'il faudrait maintenir en place jusqu'à la mort des personnes à surveiller ? Et puis comment s'assurer du silence de ces policiers ? Il faudrait eux aussi les surveiller ... vous imaginez les implications ? Pour que cela soit vraiment réalisable, il faudrait que les Etats-Unis soient un régime totalitaire et encore ... même en URSS l'information circulait tant bien que mal ...

Modifié par getalife

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papy75 Membre 6 062 messages
Forumeur alchimiste‚ 76ans
Posté(e)

Le simple bon sens permet d'écarter l'hypothèse du complot. Quand on sait que Clinton n'a même pas réussi à étouffer l'affaire Monica Lewinsky ou que Nixon s'est fait gaulé en voulant placer de simples mouchards dans les bureaux de ses opposants, comment voulez-vous que l'administration Bush planifie et mette à exécution un complot d'une telle ampleur qui aurait nécessité la mobilisation d'un tel nombre de personnes sans qu'il y ait la moindre fuite ? C'est absolument impossible.

si tu imagines par "complot" papa bush et ses potes réunir 2 ou 3000 personnes de differents services et leur dire: bon les gars, il nous faut une guerre donc j'ai un plan mais bon faut tuer 6000 américains. Ok tout le monde?" non forcement ça ne tient pas la route. Mais qui a dit que si complot il y'a, tout le monde devait connaitre les tenants et les aboutissants? plein de gens ont très bien pu faire une toute petite tache du truc sans connaitre le plan d'ensemble.

Je ne sais que croire dans cette affaire, sauf que la version officielle ne tient pas la route.

@papy75: pourquoi traiter de "gogo" ceux qui ne sont pas de ton avis? si tu as gobé la version officielle sans te poser aucune question, ni y voir aucune incohérence, bah continue a dormir...

Oui des gogos ! car c'est quand même gros ,et les pays ennemis des usa comme l'iran ou le Corrée si l'avaient vu ,l'auraient dénoncés non!vu le nombre de pays qui étaient en observation? moi les ragots je les jettent quand ils ne sont pas crédibles. car ce ne sont que des ragots!

Modifié par papy75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pako Membre 5 941 messages
Membre‚ 43ans
Posté(e)

salut ,

complot ou pas ? personne n est en mesure d affirmer ici qu il s agissait d un complot ( ou pas ) ....a moins de venir avec des preuves concrétes ...

cependant , ( et pour ma part ) , je me demande toujours comment cette 3 éme tour s est éffondrée dans l indifférence la plus totale ....

( pour ceux et celles qui ne sont pas au courant , ce ne sont pas 2 mais 3 tours qui se sont écroulées ce fameux 11 septembre ...)

en effet , la WT7 s'écroula soudainement sans être frappé par quelque avion que ce soit. 47 étages à terre en 6,5 secondes. Du beau travail...

et puis , il y a beaucoup de zones d ombres dans toutes cette histoire ...je n ai pas envie de trop revenir sur ce sujet , car j y ai déja passé trop de temps ...

pour ma part , c est un complot ....cela n engage que moi . mais que ceux qui disent que c est du bla bla ....j aimerais bien que vous m expliquiez comment cette " foutue " tour n7 s est effondrée sans avoir subie le moindre choc ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Je ne pense pas qu'il y ait eu de complot organisé, cependant, Bush devait tout savoir à l'avance grâce à la CIA et il a pu laisser faire les choses. Mais qu'il ait lui-même expédié les avions dans les tours, non là faut arrêter ....

Mais cet attentat tombait à pic pour dégommer Saddam, ça c'est sûr ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 41ans
Posté(e)

Mais cet attentat tombait à pic pour dégommer Saddam, ça c'est sûr ...

Sauf que le 11/09 et Saddam ça n'a absolument rien à voir... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Sans vouloir offenser les américains, je pense qu'il est facile de créer, dans la tête de l'américain moyen, un amalgame entre dictateur arabe et terroriste islamiste.

Mais je l'avais compris, Aaltar, tout de même. :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pako Membre 5 941 messages
Membre‚ 43ans
Posté(e)

Mais cet attentat tombait à pic pour dégommer Saddam, ça c'est sûr ...

Sauf que le 11/09 et Saddam ça n'a absolument rien à voir... :smile2:

:plus: désolé latin boy , mais là ....ca n a absolument rien a voir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 41ans
Posté(e)

Sauf que là tu ne t'adresses pas à des américains moyens et pourtant tu utilises l'argument. D'ailleurs, même les américains n'ont pas eu la soupe 11/9 = dégommer saddam, c'est donc bien que de ta propre perspective dont il s'agit là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Le jour même du 11 Septembre, des responsables de la CIA ont appelé l'administration Bush et il leur ont dit de mettre tout sur la tête de Saddam.

(Voir le documentaire "Le monde selon Bush")

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 41ans
Posté(e)

et au final ? ça n'a pas été fait. Tu devrais le savoir que je ne laisse pas passer les arguments vaporeux... :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant