cocu mode d'emploi

Vous seriez cocu(e) vous faîtes quoi ?   78 membres ont voté

  1. 1. Ma réaction si j'apprends que je suis cocu(e)

    • je quitte ma femme (mon homme)
      43
    • je prends une maîtresse (un amant)
      14
    • ça me fait ni chaud ni froid
      4
    • j'essaie de reconquérir mon conjoint (ma conjointe)
      22

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Urashima Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 31ans
Posté(e)
J'ai cru, d'après le titre du topic, qu'il s'agissait de nous expliquer comment être un bon cocu, heureux et épanoui, nageant dans un amour vrai et plein de sincérité :snif:

suis décue :snif::snif:

décue aussi, je me suis jetté sur le topic pour rien :snif:

Sinon, si j'apprend que je suis cocu je m'envoie en l'air avec ma copine et je la quitte dans la minute qui suis... :snif: je serais degouté de moi meme, mais se serais une vangeance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ASKI Membre+ 9 808 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Je partage l'avis d'Eryx :snif: et je ne quitterais pas mon mari pour une entorse ..... peut-être parce que nous nous connaissons bien et qu'un écart de l'un ou de l'autre ne mettrait pas en péril tout ce que nous avons construit en 20 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Urashima Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 31ans
Posté(e)

Et vous auriez la conscience tranquille de savoir que votre ami est pu vous tromper ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 884 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Et vous auriez la conscience tranquille de savoir que votre ami est pu vous tromper ? :snif:

Pour moi l'important est de savoir ce qui compte le plus dans ma vie.

Et la relation qui me lie à ma femme est en tête de liste.

Alors oui je ferai abstraction du faux pas, et continuerais sur la route que nous avons décidé de suivre ensemble.

C'est aussi ça la confiance.

La vie comporte parfois quelques nuances entre le noir et le blanc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Je ne me retrouve dans aucune de tes proposition Insol...

Pour l'avoir vécu...chacun réagit de maniére différente; j'ai d'abord essayer de lui pardonner et de la reconquérir mais en vain, je n'étais pas prêt...

Il n'y a que le temps qui fait son travail aprés.....soit chacun refait sa vie, soit les deux protagonistes se retrouvent....

Tout est toujours différents

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ASKI Membre+ 9 808 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Et vous auriez la conscience tranquille de savoir que votre ami est pu vous tromper ? :snif:
Pour moi l'important est de savoir ce qui compte le plus dans ma vie.

Et la relation qui me lie à ma femme est en tête de liste.

Alors oui je ferai abstraction du faux pas, et continuerais sur la route que nous avons décidé de suivre ensemble.

C'est aussi ça la confiance.

La vie comporte parfois quelques nuances entre le noir et le blanc.

Néphalion traduit parfaitement bien mon opinion, merci :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grelotte
Invité Grelotte Invités 0 message
Posté(e)

je pense que réellement trompé l'autre c'est de lui cacher, De plus en plus de couples sont en accord pour parfois " aller voir ailleurs " ! Moi pour ma part je ne sais pas trop comment je réagirais si cela est fait dans mon dos !! Je pense comme Eryx et Aski cela fait 18 ans que je suis avec mon mari et lui avec moi , Je n'ai pas la prétention d'être la suffisance absolue de l'autre non plus ! Je pense qu'un homme et une femme arrivée a un moment donner ont besoin de se rassurer sur leur pouvoir de séduction ! Pour l'instant j'en éprouve pas le besoin d'aller voir ailleurs, Mon homme je ne sais pas ! Si cela devait se produire, j'aimerai le savoir et savoir avec qui !

Je pensais pas la même chose lorsque j'étais plus jeune , on ne perçois plus les mêmes choses lorsque que l'on est un vieux couple !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
C'est comme si je refusais qu'elle aille au cinéma ou au restau avec d'autres que moi!!

Si tu compares le plaisir de que tu donnes a ta femme en lui faisant l'amour au plaisir d'un restau ou d'un ciné, ben , je crois que cela tombe assez bien que tu la laisses jouir avec un autre :snif: .Je dirai que c'est même normal du coup :snif::snif:

C'est absurde!

N'est-ce pas? :snif:

Ce qui choque, c'est la connotation moraliste Judéo-Chrétienne qui y est associé. Mais sinon je ne vois pas le problème.

Ce qui choque pour moi, c'est de voir comme la société de consommation a reussi désacraliser l'amour, au point de le comparer à un UGC :snif:

Client suivant :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 884 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Si tu compares le plaisir de que tu donnes a ta femme en lui faisant l'amour au plaisir d'un restau ou d'un ciné, ben , je crois que cela tombe assez bien que tu la laisses jouir avec un autre :snif: .Je dirai que c'est même normal du coup :snif::snif:

N'est-ce pas? :snif:

Ce qui choque pour moi, c'est de voir comme la société de consommation a reussi désacraliser l'amour, au point de le comparer à un UGC :snif:

Client suivant :snif:

Je fais une différence entre l'acte sexuel et l'Amour. Pour moi l'Amour que je porte à ma femme est toujours aussi sacré. Et tellement sacré justement qu'un faux pas ne suffit pas à l'entamer.

Désolé mais je ne vois pas le rapport entre la société de consommation et le fait d'avoir des relations sexuelles avec un autre que son conjoint. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Urashima Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 31ans
Posté(e)

Rah... ca me restera toujours en travers de la gorge si elle me trompé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metissa Membre 1 116 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

dans ce cas , moi je le quitte immédiatement pas à dire ,

on a plus rien à faire ensemble!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Désolé mais je ne vois pas le rapport entre la société de consommation et le fait d'avoir des relations sexuelles avec un autre que son conjoint. :snif:

Ben quand on compare le fait de coucher ailleurs avec le fait d'aller au resto ou au ciné, moi je le vois bien le rapport avec la société de consommation :snif:

Après, je suis assez d'accord pour le petit coup de baise ..quoique..s'il veut baiser qu'il me le dise, je le baiserai :snif: maintenant, pour une liaison, désolée, par amour pour lui je le quitterai :snif: car il y a des chance pour qu'il ne m'aime plus mais qu'il aime la tranquilité et le confort du foyer, et que finalement, il ne soit plus qu'amoureux d'une habitude :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Je fais une différence entre l'acte sexuel et l'Amour. Pour moi l'Amour que je porte à ma femme est toujours aussi sacré. Et tellement sacré justement qu'un faux pas ne suffit pas à l'entamer.

Désolé mais je ne vois pas le rapport entre la société de consommation et le fait d'avoir des relations sexuelles avec un autre que son conjoint. ;)

Tout à fait! (Pour moi en tout cas) ;)

Si tu compares le plaisir de que tu donnes a ta femme en lui faisant l'amour au plaisir d'un restau ou d'un ciné, ben , je crois que cela tombe assez bien que tu la laisses jouir avec un autre :snif: .Je dirai que c'est même normal du coup :snif::snif:

N'est-ce pas? ;)

Ce qui choque pour moi, c'est de voir comme la société de consommation a reussi désacraliser l'amour, au point de le comparer à un UGC :snif:

Client suivant ;)

On ne parle pas de plaisir Elaïs, on parle d'Etat d'Esprit!! ;) Ne sois pas "courte-vue" de la sorte, heing et prend les chose un peu au dessus du premier degré (Tu n'es peut-être pas la seule à réagir comme cela). :snif:

Je parle d'un attitude en générale. Emprisonner l'autre dans le carcan de son propre orgueil et de ses peurs ne me semble pas très épanouissant. :snif:

Ensuite, le souci, pour moi, est que tu parles de "désacralisation", et c'est la que je te trouve étriquée dans tes préjugés moraux Judéo-Chrétien (c'est pas une critique, hein, c'est un constat).

L'amour n'est pas "sacré", il est : important, physiologique, primal, dans l'ordre des chose, équilibrant, gratifiant, reproductif, mais certainement pas "sacré"!!! Beurk le sacré!

Ensuite il faut dissocier la relation de couple et l'amour. On peut avoir les deux ou un seul. C'est une condition nécessaire mais pas suffisante.

Enfin, ce n'est pas la société de consommation qui est en face, cela n'a pas de rapport. En d'autre temps je t'aurais parlé d'aller guerroyer, piller ou autre activité bassement en regard avec l'époque dans laquelle elle est proposé.

La fidélité est aussi quelque chose de très bien, mais elle doit être vécue comme une acception et non comme des réminiscences passéistes de codes désuets imposés par une institution à l'époque toute puissante mais aujourd'hui en complet décalage avec la réalité et la vérité qu'est l'église.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grelotte
Invité Grelotte Invités 0 message
Posté(e)
Ben quand on compare le fait de coucher ailleurs avec le fait d'aller au resto ou au ciné, moi je le vois bien le rapport avec la société de consommation :snif:

Après, je suis assez d'accord pour le petit coup de baise ..quoique..s'il veut baiser qu'il me le dise, je le baiserai :snif: maintenant, pour une liaison, désolée, par amour pour lui je le quitterai :snif: car il y a des chance pour qu'il ne m'aime plus mais qu'il aime la tranquilité et le confort du foyer, et que finalement, il ne soit plus qu'amoureux d'une habitude :snif:

C'est plus ça ma crainte en fait que ces sentiments changes et que le faite de rester c'est + pour le confort du foyer comme le dit Elaïs......

Je pense que j'aimerai savoir ce qu'il a besoin de chercher chez l'autre ( pas obligatoirement ce que je n'ai pas moi) Mais plutôt ce qu'il a besoin de se prouver pour lui .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
On ne parle pas de plaisir Elaïs, on parle d'Etat d'Esprit!! :o Ne sois pas "courte-vue" de la sorte, heing et prend les chose un peu au dessus du premier degré (Tu n'es peut-être pas la seule à réagir comme cela). :o

Je parle d'un attitude en générale. Emprisonner l'autre dans le carcan de son propre orgueil et de ses peurs ne me semble pas très épanouissant. :snif:

Ensuite, le souci, pour moi, est que tu parles de "désacralisation", et c'est la que je te trouve étriquée dans tes préjugés moraux Judéo-Chrétien (c'est pas une critique, hein, c'est un constat).

L'amour n'est pas "sacré", il est : important, physiologique, primal, dans l'ordre des chose, équilibrant, gratifiant, reproductif, mais certainement pas "sacré"!!! Beurk le sacré!

Ensuite il faut dissocier la relation de couple et l'amour. On peut avoir les deux ou un seul. C'est une condition nécessaire mais pas suffisante.

Enfin, ce n'est pas la société de consommation qui est en face, cela n'a pas de rapport. En d'autre temps je t'aurais parlé d'aller guerroyer, piller ou autre activité bassement en regard avec l'époque dans laquelle elle est proposé.

La fidélité est aussi quelque chose de très bien, mais elle doit être vécue comme une acception et non comme des réminiscences passéistes de codes désuets imposés par une institution à l'époque toute puissante mais aujourd'hui en complet décalage avec la réalité et la vérité qu'est l'église.

Oui tout cela est en effet un etat d'esprit ;) penser qu'aller au resto entre potes, c'est comme coucher entre potes, c'est en effet un etat d'esprit! C'est le tien, pas le mien!

Je passe sur le courte vue ect ect si cela t'as permis de te remettre de ta vexation :o

Bon j avoue que ca me fais suer de redevelopper mes idées que j'ai developpé ailleurs y'a pas longtemps :snif: surtout sur l'idée de carcan et d'emprisonnement. Mais ce ci est un autre topic donc bon...

C'est sur que si l'on considere qu'être fidèle à l'autre, quand celui-ci attend qu'on le soit, est un carcan..ben soit feu au resto :o

Rien a foutre de ce que l'autre, qu'on aime soit disant, en pense, puis après tout, si je suis votre " etat d'esprit", par amour, il doit savoir accepter vos désirs et vos besoins de coucher ailleurs...en fait, il doit savoir faire par amour ce que vous ne savez pas faire vous même : il doit accepter vos envies alors que vous, vous ne respecterez pas son besoin de fidélité de votre part.

Dileme, non ? ;)

( bien entendu encore faut-il que l un des conjoints souhaite la fidelité, sinon , on est bien d'accord y'a pas de problème!! ( suis trop chrétienne merde :snif: !!)

Pour ma part, je trouve l'amour sacré comme je trouve la nature et les enfants sacrés ;) Que tu trouves cela désuet, emprunt de morale judéo chretienne, soit ( et si c'est cela etre chretien, ben alors je le suis :snif: ).

Je suis d'accord avec toi pourtant, s'accrocher a des notions de fidelité parce qu'elles répondraient a la volonté de dieu, je trouve cela terriblement con ;)

Mais s'y attacher pour ne pas vouloir blesser et meurtrir l'autre, celui qu'on aime, ca me parrait une bonne raison et peut importe que cela me taxe de chretienne :snif: comme si d'ailleurs ce mot était une insulte. :snif:

C'est plus ça ma crainte en fait que ces sentiments changes et que le faite de rester c'est + pour le confort du foyer comme le dit Elaïs......

Je pense que j'aimerai savoir ce qu'il a besoin de chercher chez l'autre ( pas obligatoirement ce que je n'ai pas moi) Mais plutôt ce qu'il a besoin de se prouver pour lui .

Oui. J'avoue que pour moi, les couples restent souvent ensemble pour le ty confort. ;) Mais c'est dur de se l'avouer et encore faut-il s'interroger tres profondément pour parvenir a s'avouer soit meme que finalement on reste non pas parce qu'on aime toujours l autre, mais parce que bon finalement on est peinard , madame ou m'sieur n'est pas chiant...puis on l'aime toujours bien en fait ;)

Je sais que pour ma part, si c'est juste une fois...ca passe mais c'est clair que se sera de longue discussions...si c'est une liaison, y'aura aussi longue discussion mais je partirais :o décue de ne pas être oparvenue a lui suffire, mais parce que je ne lui suffit pas ou plus, je lui offre la chance de trouver celle qui le comblera, et je m offre la chance de trouver un homme qui me comblera egalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Je sais que pour ma part, si c'est juste une fois...ca passe mais c'est clair que se sera de longue discussions...si c'est une liaison, y'aura aussi longue discussion mais je partirais :snif: décue de ne pas être oparvenue a lui suffire, mais parce que je ne lui suffit pas ou plus, je lui offre la chance de trouver celle qui le comblera, et je m offre la chance de trouver un homme qui me comblera egalement.

C'est le dilemme en question!! Ne pas accepter que l'autre est aussi d'autre désirs :snif:

Le corollaire au fameux "Rien a foutre de ce que l'autre, qu'on aime soit disant, en pense, puis après tout, si je suis votre " état d'esprit", par amour, il doit savoir accepter vos désirs et vos besoins de coucher ailleurs...en fait, il doit savoir faire par amour ce que vous ne savez pas faire vous même : il doit accepter vos envies alors que vous, vous ne respecterez pas son besoin de fidélité de votre part." :snif:

C'est la prédominance du point de vue unique........

Alors qu'au contraire aimer c'est accepter les différences de l'autre à chaque fois que cela est possible. Quelles que soient ces différences. Qu'il soit noir(e) ou blanc(he), grand(e) ou petit(e), juif(ve) ou musulman(e), coureu(se)r ou fidèle, amateur de tripoux ou pas, socialiste ou communiste..... il (elle) est différent(e), on l'aime, on accepte la différence.

Mais bon, je ne suis pas un bon Chrétien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
INSOL Membre 254 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Etre cocu ? où est le drame, moi ce qui m'inquièterait c'est de ne pas l'être !

Comment personne ne désirerait ma femme ? J'aurais épouser une femme qui n'intéresse personne ?

Comment reprocher à sa femme ce que mille fois j'ai eu envie de faire, et que..... mais ça c'est une autre histoire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maholyne Membre 325 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

Honnetement ne m'etant jamais retrouver dans cette situation ( ou alors l'autre a su etre suffisemment discret pour que je ne le sache jamais :snif: ), je ne sais absolument pas du tout comment je pourrais reagir.

Au premier abord on est tout de suite tenter de dire moi jamais je ne pardonnerais mais bon une fois le nez dedans, les sentiments sont la, le passe aussi alors peut etre que le pardon pourrait ne pas etre une mauvaise chose...

Et puis il faut aussi voir la situation, est ce une histoire de sex une tromperie d'une nuit completement bourre et le mec t'en parle des le lendemain se confondant en excuse ou est ce une histoire d'amour qui s'etale sur plusieurs semaines...

Je pense que personne ne peut presumer de sa reaction quelque soit la situation.

C'est le genre de chose que l'on sait quand cela nous arrive, et j'espere etre preserver de ce choix à jamais !

Maintenant si on se mets dans la situation inverse :

Vous venez de tromper votre bien aime(e), apres une soirée alcoolise avec vos potes, ou collegues, vous finissez dans les bras d'une donzelle ou un donzeau ...

Que faites vous ?

Cacher à jamais cet episode et oublier?

ou

Dire toute la verite et esperer etre pardonner?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
C'est le dilemme en question!! Ne pas accepter que l'autre est aussi d'autre désirs :snif:

Disont que ce qui est genant, c'est que le cocu est mis devant le fait accompli.

On ne lui a meme pas laisser la chance, d'accepter le désir de l'autre. Puisque l'on a trompé.

Il n'a plus que le choix d'accepter en souffrant ou partir en souffrant.

Coucher, pour assouvir son envie , c'est preferer son point de vue a celui de l'autre, ne pas faire c'est se frustrer?

( même si pour moi la frustration nait avant. C'est parce qu'on manque de quelque chose que l'on commence a avoir envie d'explorer d'autres horizons)

Alors au lieu de tromper, pourquoi ne pas en parler avant, a son conjoint?

C'est d'ailleurs le seul moyen qu'il puisse 'accepter l'autre avec ses defauts , ses qualité, ses envies, blablabla...qu'il le sache et surtout qu'ils les conaissent.

Savoir parler de ses désirs , même les plus inavouables est un grand acte d'amour et demontre une enorme complicité dans le couple a mon sens.

On delivre a l'autre nos désirs au risque de voir l'image qu'il a de nous se ternir. Et c'est la que l'on verra s'il est pret a nous aimer dans tout notre entiereté individuelle.

S'il ne l'est pas, c'est ainsi.

Je ne souhaite pas que mon conjoint soit amoureux de l'image que je lui delivre mais de mon moi intégral, avec mes cotés obscures.

Mais encore faut-il les lui montrer. :snif:

A partir du moment ou il le sait, il peut d'une part tenter de t'apporter le manque que tu éprouves et/ou d'autre part accepter ce manque.

Avec etonnement, on peut alors réaliser que l autre a les meme envies. C'est un joli moment de faire le point.

On est infidele qu'aux engagements auxquels on a souscrit officiellement ou tacitement.

A partir du moment ou l'on en parle, et que tout le monde est d'accord il n y a plus d'infidelité.

A part peut être a soi même, ce qui est totalement tragique.

Insol: ce n'est pas parce que tu n'es pas cocu que ta femme n'es pas désirable, c'est aussi, peut être et surement, que celle-ci refuse les avances qui lui sont fait, parce que le seul être qu'elle trouve désirable corps et âme , c'est toi, pour le moment !

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Pour moi l'important est de savoir ce qui compte le plus dans ma vie.

Et la relation qui me lie à ma femme est en tête de liste.

Alors oui je ferai abstraction du faux pas, et continuerais sur la route que nous avons décidé de suivre ensemble.

C'est aussi ça la confiance.

La vie comporte parfois quelques nuances entre le noir et le blanc.

Oui, encore une fois, je suis d'accord avec toi.

Dans le cas où ça m'arriverait, la seule chose que je sais, c'est que je le vivrais très mal !

Je sais aussi qu'une tromperie passagère et unique me donnerait beaucoup plus d'indulgence et que je serais prêt à raveler mon orgueil blessé, à essayer de refaire confiance et de réparer la relation. A essayer de voir mes torts, de les admettre et de faire quelquechose. Et les siens aussi.

Et redéfinir la relation pour la faire renaître de ses cendres. Enfin, si elle me dit être toujours amoureuse... sinon, je laisse partir. :snif: C'est comme ça.

Si c'est une relation suivie, régulière, je crois que là, j'aurais vraiment du mal à gober le truc. Je pense que je prendrai illico mes distances, sans pour autant couper la discussion, et finalement, je crois bien que je la quitterais.

Et puis ensuite, je la détruis ! :snif:

Je fais une différence entre l'acte sexuel et l'Amour. Pour moi l'Amour que je porte à ma femme est toujours aussi sacré. Et tellement sacré justement qu'un faux pas ne suffit pas à l'entamer.

Désolé mais je ne vois pas le rapport entre la société de consommation et le fait d'avoir des relations sexuelles avec un autre que son conjoint. ;)

Ah, désaccord là !

Pour moi, l'acte de tromper n'implique pas juste "faire du sexe ailleurs" ! Sinon, se faire jouir tout seul serait du même ordre ! Un amant ou une maîtresse implique aussi une rupture de la complicité, sur un sujet important : la sexualité et les désirs !

Il y a aussi cette notion d'insuffisance du conjoint qui à la fois le fait culpabiliser alors que lui n'a pas trompé, de mensonge et cachotterie, de mascarade. Ce n'est pas une "perte d'emprise sur l'autre", c'est une faille dans la complicité, en la personne en qui à priori on fait confiance corps et âme !

Les meilleurs amis font les plus beaux traîtres... après l'être aimé. Rien ne nous protège de ça, l'amour c'est toutes les cartes sur la table. Celui ou celle qui veut garder un as dans sa manche brise la partie.

Tromper n'est pas anodin, ce n'est pas que du sexe, selon moi. c'est pour cela que c'est si douloureux !

Je parle d'un attitude en générale. Emprisonner l'autre dans le carcan de son propre orgueil et de ses peurs ne me semble pas très épanouissant. :snif:

Pour moi non plus ça n'est pas de l'amour ! C'est de la possession, ce que tu décris là !

Une relation à deux implique quand même un lien fort de confiance ! C'est en ça que la tromperie est destructrice ! La "possession" de l'autre ce n'est pas de l'amour. L'amour, c'est surtout la confiance de l'autre et en l'autre.

Ensuite, les désirs, on en a tous. On ne les contrôle même pas soi-même ! Vouloir empêcher l'autre d'avoir des désirs est évidemment une relation néfaste. Vouloir cacher ses désirs à celle ou celui qu'on aime, ça peut être néfaste aussi.

L'amour n'est pas "sacré", il est : important, physiologique, primal, dans l'ordre des choses, équilibrant, gratifiant, reproductif, mais certainement pas "sacré"!!! Beurk le sacré!

Beuurkh ! Oui ! :snif:

Il n'est pas forcément sacré, mais il peut l'être pour certains. Sacré au sens personnel, et pas religieux.

Ensuite il faut dissocier la relation de couple et l'amour. On peut avoir les deux ou un seul. C'est une condition nécessaire mais pas suffisante.

La fidélité est aussi quelque chose de très bien, mais elle doit être vécue comme une acception et non comme des réminiscences passéistes de codes désuets imposés par une institution à l'époque toute puissante mais aujourd'hui en complet décalage avec la réalité et la vérité qu'est l'église.

C'est marrant d'être catalogué de réminiscences judéo-chrétienne quand on parle de fidélité comme d'une des bases d'une relation. Certains n'ont peut-être pas ce critère, en effet. Il n'y a pas de relation standard et normale, en amour.

La fidélité morale est, pour moi, nécessaire. Pour moi, la seule personne de l'univers à qui je veux rendre des comptes, c'est ma femme ! Je lui dois ma vérité, je lui dois mon respect, je lui dois mes doutes, je lui dois mes envies,... tout. J'espère en retour la même chose sans l'imposer et sans être totalement transparent.

Dans mes actes, dans mon rapport à Elle, j'estime devoir être sincère avec moi, avec elle, avec Nous. C'est pas imposé non plus, c'est ce dont elle a le droit...

Et si un jour j'ai ce désir conflictuel d'aller voir ailleurs (ou d'éprouver une insatisfaction, un manque de quelquechose), c'est elle qui le saura en premier, puisque mes désirs la concerne au premier plan, non ? Et qu'elle peut peut-être m'aider...

Et je ne suis d'aucune lignée de tradition religieuse, je suis hors dogme, hors rituel.

C'est le dilemme en question!! Ne pas accepter que l'autre est aussi d'autre désirs :snif:

Alors qu'au contraire aimer c'est accepter les différences de l'autre à chaque fois que cela est possible. Quelles que soient ces différences. Qu'il soit noir(e) ou blanc(he), grand(e) ou petit(e), juif(ve) ou musulman(e), coureu(se)r ou fidèle, amateur de tripoux ou pas, socialiste ou communiste..... il (elle) est différent(e), on l'aime, on accepte la différence.

Mais bon, je ne suis pas un bon Chrétien.

Moi non plus ! :snif:

Mais la relation de couple est interdépendante !

Accepter les désirs de l'Autre est primordial ! Que l'Autre accepte mes désirs aussi. La relation se construit comme ça ! Un cercle vertueux ?

Tant que le jeu est honnête, la relation sera épanouissante !

A priori, quand on est en confiance, on peut confier des désirs peu avouables à son amour. Accepter de n'avoir pas les mêmes points de vues, de penser et d'agir différemment, etc...

Mais la différence pour moi réside dans le passage à l'acte qui est une vraie FRACTURE dans la relation s'il est une initiative secrète et égoïste.

Ne pas se soucier du désir de l'autre, c'est aussi faire ça, le tromper, en sachant qu'il sera blessé. Privilégier son désir propre au détriment des attentes de l'autre, au détriment du couple- forcément.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant