Catherine Pozzi.


Solal Membre 51 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Née en 1882 dans une famille brillante et cultivée, Catherine Pozzi a fréquenté les esprits les plus marquants de son époque. Sa liaison avec Paul Valéry, rencontré en 1920 alors qu'elle était en train de se séparer d'édouard Bourdet, la bouleverse, la comble et la détruit ¿ ce sont huit années de communion totale et de disputes déchirantes. Amie de Rainer Maria Rilke, de Julien Benda, de Daniel Halévy, d'Anna de Noailles, de Jean Paulhan et de bien d'autres, elle meurt, minée par la tuberculose, en 1934.

01cpozzi1.jpg

Catherine Pozzi est l'auteur d'une nouvelle autobiographique anonyme, Agnès ( La NRF, 1927 ), que l'on attribua parfois à Paul Valéry, et de six Poèmes ( Mesures, 1935 ) que l'on compara à ceux de Louise Labé. Elle travailla également à un essai philosophique, Peau d'Ame ( Corrêa,1935 ), resté inachevé. De 1913 à sa mort, elle tint son Journal : une quarantaine de cahiers écrits avec une intransigeance, une intelligence et une difficulté d'être absolues.

"La grande amour que vous m'aviez donné

Le vent des jours a rompu ses rayons

Où fut la flamme, où fut la destinée

Où nous étions, où par la main serrés

Nous nous tenions.

Mais le futur que vous attendez vivre

Est moins présent que le bien disparu

Toute vendange à la fin qu'il vous livre

Vous la boirez sans pouvoir être qu'ivre

Du vin perdu."

ESCOPOLAMINE

Le vin qui coule dans ma veine

A noyé mon c¿ur et l'entraîne

Et je naviguerai le ciel

é bord d'un c¿ur sans capitaine

Où l'oubli fond comme du miel.

Mon c¿ur est un astre apparu

Qui nage au divin non pareil.

Dérive, étrange devenu !

é voyage vers le soleil ¿

Un son nouvel et continu

Est la trame de ton sommeil.

Mon c¿ur a quitté mon histoire

Adieu Forme je ne sens plus

Je suis sauvé je suis perdu

Je me cherche dans l'inconnu

Un nom libre de la mémoire.

s: http://www.arlindo-correia.com

Modifié par Solal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

nerelucia Membre 12 788 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Belle présentation. Une vie telle celle d'Alma Mahler, amours multiples, art.

Monde cosmopolite qui s'aime, se sépare et l'art s'enrichit de ces sensibilités. Le 19e siècle est celui des génies.

Il ne faut pas s'étonner que la psychanalyse, le socialisme soient nés à cette époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant