Le patriotisme

WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La patrie correspondant à un ensemble de valeurs, hors il ne m'est pas possible d'adhérer à toutes, je ne peux donc pas me sentir patriote. J'ai bossé sur plusieurs chantiers à l'étranger, et me suis trouvé plus d'accointances avec certaines personnes rencontrées là bas qu'avec beaucoup de mes compatriotes... De fait, la notion de citoyen du monde me plait beaucoup plus, même si je le reconnais, certains endroits du globe ne me tentent pas du tout.

que doit-on penser ???

D'après toi ?

Que je suis paradoxal peut-être.

Je peux aimer le monde dans sa globalité, mais ne pas apprécier certains détails.

Je pourrais vivre à bien des endroits ailleurs qu'en France, mais pas forcément partout.

Je ne renie pas mes origines Françaises, mais peut également ne pas pour autant accepter les valeurs qui font cette patrie dans lquelle je suis né.

On peut être citoyen du monde et garder certaines spécificités.

Etre citoyen du monde est juste le stade ultime du patriotisme, étendu à la planète entière...

Illusoire peut-être, utopique sans doute, mais un rêve bien agréable tout de même.

+1 :snif:

donc du sectarisme en puissance prendre ce qui est bon est laissé le reste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
La patrie correspondant à un ensemble de valeurs, hors il ne m'est pas possible d'adhérer à toutes, je ne peux donc pas me sentir patriote. J'ai bossé sur plusieurs chantiers à l'étranger, et me suis trouvé plus d'accointances avec certaines personnes rencontrées là bas qu'avec beaucoup de mes compatriotes... De fait, la notion de citoyen du monde me plait beaucoup plus, même si je le reconnais, certains endroits du globe ne me tentent pas du tout.

que doit-on penser ???

D'après toi ?

Que je suis paradoxal peut-être.

Je peux aimer le monde dans sa globalité, mais ne pas apprécier certains détails.

Je pourrais vivre à bien des endroits ailleurs qu'en France, mais pas forcément partout.

Je ne renie pas mes origines Françaises, mais peut également ne pas pour autant accepter les valeurs qui font cette patrie dans lquelle je suis né.

On peut être citoyen du monde et garder certaines spécificités.

Etre citoyen du monde est juste le stade ultime du patriotisme, étendu à la planète entière...

Illusoire peut-être, utopique sans doute, mais un rêve bien agréable tout de même.

+1 :snif:

donc du sectarisme en puissance prendre ce qui est bon est laissé le reste

Sauf que ce qui est bon pour l un ne l est pas forcement pour l autre.

Le tout est que tout le monde en tire un enrichissement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Il faudrait que vous lisiez Starship Troopers (Etoiles... garde à vous!) de Robert Heinlein, il décrit une société fédéralisée mondiale où les Etats ont disparu au profit d'une entité planétaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Le truc avec les insectoides ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La patrie correspondant à un ensemble de valeurs, hors il ne m'est pas possible d'adhérer à toutes, je ne peux donc pas me sentir patriote. J'ai bossé sur plusieurs chantiers à l'étranger, et me suis trouvé plus d'accointances avec certaines personnes rencontrées là bas qu'avec beaucoup de mes compatriotes... De fait, la notion de citoyen du monde me plait beaucoup plus, même si je le reconnais, certains endroits du globe ne me tentent pas du tout.

que doit-on penser ???

D'après toi ?

Que je suis paradoxal peut-être.

Je peux aimer le monde dans sa globalité, mais ne pas apprécier certains détails.

Je pourrais vivre à bien des endroits ailleurs qu'en France, mais pas forcément partout.

Je ne renie pas mes origines Françaises, mais peut également ne pas pour autant accepter les valeurs qui font cette patrie dans lquelle je suis né.

On peut être citoyen du monde et garder certaines spécificités.

Etre citoyen du monde est juste le stade ultime du patriotisme, étendu à la planète entière...

Illusoire peut-être, utopique sans doute, mais un rêve bien agréable tout de même.

+1 :snif:

donc du sectarisme en puissance prendre ce qui est bon est laissé le reste

Sauf que ce qui est bon pour l un ne l est pas forcement pour l autre.

Le tout est que tout le monde en tire un enrichissement.

transporteur tu es bon pour faire de la politique :snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Le truc avec les insectoides ? :snif:

Oui... C'est assez différent du film qui lui est une satire au vitriol des sociétés militaristes. Le livre est plus subtil et moins bourrin, et surtout il est beaucoup plus sérieux :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Le patriotisme..... je crois que c'est une notion d'homme.... doit y avoir quelques femmes qui doivent être patriotiques mais c'est comme la guerre... les messieurs font mumusent et veulent jouer aux héros et laissent leur responsabilités et les charges aux femmes.

Amusant comme eux se gargarisent de leurs médailles, mais quand la femme elle reçoit la médaille à la place de son mari je peux vous dire que la médaille lui reste en travers de la gorge et qu'elle en a rien à foutre de la médaille, pas plus que ses enfants..... une médaille ne remplace ni un mari ni un père et on se fout qu'il soit mort en héros.

Alors on va me dire que c'est pour la défense du pays, du territoire et bla bla bla ..... n'empêchent que si les hommes devaient porter la vie pendant neuf mois et accoucher ils seraient peut-être moins prompte à l'enlever.

La patrie, les idéaux c'est bien joli, mais pour moi (et je ne parle que pour moi ) cela passera toujours après ma famille. Ma patrie à moi c'est ma famille...le reste ce sont de jolis discours bien emballés pour faire tuer des gens à la place des dirigeants.... c'est de la crotte bien emballée, joliment présentée mais ça reste de la crotte quelque soit la forme qu'on veut lui faire prendre.

Modifié par lore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Citoyen du monde :quelle expression charmante vraiment !J'admire les gens qui trouvant la citoyenneté française trop légere à porter, decident de se changer en Atlas pour soutenir l'integralité des pays presents sous la voute celeste' dans leur coeur .

Non vraiment c'est d'autant plus emouvant qu'ils ne leur viendra pas à l'idée de demander aux autres nationalités leurs avis .

C'est merveilleux de se sentir cambogien dans l'ame tranquillement installé dans son canapé ,dans son appartement au coeur de Paris cependant je peux vous assurer qu'eux non pas vraiment l'impression d'appartenir à la meme fratrie que vous .

Pour un mexicain vous resterez quoi qu'il arrive toujours un gringo et pour les thailandais un stupide farangue .

Mais c'est bien légitime de sentir paraguayen apres avoir passé trois semaines dans les hotels de ce pays .... :snif:

Malheureusement pour vous ,que vous le vouliez ou non vous etes français et le resterez .

Votre culture est française , votre maniere de percevoir le monde l'est 'autant .

La nationalité est plus qu'un mot c'est une constituante de notre identité et de notre personnalité .

Hair sa patrie et son peuple revient la plupart du temps à se hair soi meme .

Donc non le patriotisme n'est pas une mauvaise chose et vouloir defendre les siens est des plus legitime .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Citoyen du monde :qu'elle expression charmante vraiment !J'admire les gens qui trouvant la citoyenneté française trop légere à porter, decident de se changer en Atlas pour soutenir l'integralité des pays presents sous la voute celeste' dans leur coeur .

De ce point de vue ça peut permettre de ne pas forcément taper sur les autres pour un oui ou pour un non, simplement parce que le patriotisme diffère. Et malgré le fait que tu sois d'un pays autres que bons nombres, que tu le veuilles ou non, tu en fais parti. Cependant je n'utiliserai pas la même expression, je dirais fils du monde. C'est une autre forme de patriotisme, certainement plus puissante que celle d'une simple petite partie du monde, en l'occurrence : la France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sellouth Membre 367 messages
Forumeur survitaminé‚ 31ans
Posté(e)

Je absolument contre le métissage comme projet imposé.

Vouloir regrouper tous les humains au nom d'une culture uniforme est pour moi la pire des choses à faire.

Vives les peuples, ethnies, cultures différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Les désagréments engendrés par la promiscuité entre compatriotes sont déjà assez lourds à supporter, je vous laisse imaginer et constater ceux résultants des brassages culturels. Je trouve très belle l'idée de "citoyen du monde", mais comme toutes les belles idées: utopique. Les hommes rejettent par nature les différences, et sous le voile de la tolérance, tentent, du moins en ont-ils le désir, de ramener l'autre vers "le juste chemin", et tout un chacun considère son propre mode de vie et sa propre culture comme étant les modes à suivre.

Nous rejetons inconsciemment presque tout ce qui est différent chez l'autre, l'humour, les habitudes vestimentaires, les degrés d'intrusion que nous pouvons nous permettre dans la vie des autres, tout est rejeté quand il est différent.

Je ne parle pas forcément de mon avis, et ne généralise pas, mais force est de constater que l'écrasante majorité des 6 milliards d'individus n'accueillent pas à bras ouverts une autre culture.

Alors vivre dans un autre pays? Oui, c'est possible, à condition de s'y adapter... Pour vivre en France, il faut rire, manger, s'habiller et vivre selon les codes culturels de la France. Cela vaut pour le reste du monde, à part peut-être quelques grandes métropoles étasuniennes ou britanniques, la différence est rejetée et combattue. Essayer de lancer une blague à un Mongol, vous allez rire. Pas lui.

Et cet ensemble culturel constitue quand même la pierre angulaire de toute une vie, d'autant qu'il faut encore plus de temps pour se "débarrasser" d'une culture que pour en acquérir une autre. Je sais bien qu'il n'est pas nécessaire de renier tous les codes d'une culture pour en assimiler une autre, et qu'un dosage, une sorte de cocktail est possible (cf. une partie de la société libanaise), mais quand une petite particularité culturelle refait timidement surface chez la personne en terre d'accueil, tous les instincts de rejets remontent également chez l'autre. Je reprécise qu'il y a certainement de nombreuses personnes qui ne sont pas concernées par le rejet dont je parle, mais qu'une société dans son ensemble ne fonctionne pas autrement.

Et cela ne veut pas évidemment pas dire que les sociétés hulmaines sont statiques, mais les processus d'assimilation sont longs et douloureux. Pas grave, au bout de quelques générations, on se souvient peut-être des faits, pas des douleurs.

Pour en arriver au fait que persone ne peut se sentir chez soi partout, on peut y vivre, mais on y est pas chez soi. Après, qu'il y ait des gens qui ne se sentent chez soi nul part, c'est possible aussi. Je ne fais pas partie de cette catégorie, je me sens chez moi là où je suis accepté tel que je suis, et des endoits pareils, il ne doit pas y en avoir des masses à l'échelle individuelle; ce "chez moi" là, je l'aime par-dessus tout, je n'irais pas à appeler ça du patriotisme mais en cas d'agression, et uniquement en cas de légitime défense donc, je tuerais, bien que je haïsse les armes et les guerres.

J'ai fait une distinction (partie soulignée) car ces sentiments ne sont révéillés en moi que dans les cas de légitime défense, les valeurs que je défendrais au cas où ne se défendent que sur place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

J'ai l'impression que le sujet dévie de la question d'origine ...

Le débat premier est de savoir si le patriotisme a un sens, et quelle est cette signification de nos jours.

Mais là, on se demande si une nation "unique", "universelle" vaut le coup.

Comme si cette option était la seule alternative à des patriotismes exacerbés.

Comme si le fait de ne pas être patriotique consistait à nier les différences, à ne pas reconnaître les richesses ou la culture d'un peuple ?

Si je déclarais que je suis "citoyen du monde", ce serait avant tout pour rappeler que nous sommes tous des hommes, vivant sur la même planète, et que nos histoires, nos pays sont liés.

Mais ça ne veut pas dire que je n'apprécie pas la culture de mon pays, ni que je ne suis pas concerné par son présent, son devenir.

En fait, il s'agit d'adopter une attitude d'ouverture, et non de fermeture : je ne pense pas qu'une frontière empêche mon voisin d'à côté de partager énormément avec moi, d'être semblable sur bien des points, des domaines.

Et inversement, ce n'est pas parce que mon voisin de pallier a la même carte d'identité que moi que nous partageons ne serait qu'une once de point commun.

Et, encore une fois, si je suis prêt à revendiquer et à oeuvrer pour les valeurs que j'apprécie dans mon pays, c'est bien pour les valeurs en elles-même que je lutte (valeurs qui ne se cantonnent pas à une simple question de géographie), non pas simplement parce que j'agis au nom de mon pays.

Sans quoi, si mon pays prône la haine, je devrais en être fier et défendre ce message ? Au nom de quoi ? De ce que ceux qui détiennent les symboles ont envie de leur faire dire ??

Au final, c'est vraiment ce qui me gêne dans le patriotisme : on ne meurt même pas pour des idées (ce qui n'est pas forcément non plus très pertinent), mais simplement pour des hommes qui s'approprient des symboles.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Le patriotisme, c'est comme toujours dans l'histoire humaine, ce besoin de se rattacher à une tribu, histoire de ne pas avoir l'impression d'être seul.

Et pour ce faire, on en vient à se battre contre ceux d'à côté qui prônent la supériorité de leur patrie à eux.

Combien de morts au fil des siècles ???

Et pour quoi ?

Nous sommes tous humains, et nous avons tous bien plus de points communs que de différences.

Mais voilà, les différences font peur.

Et quand l'Homme a peur, il préfère annihiler ce qui lui fait peur plutôt qu'essayer de comprendre.

Alors oui une nation mondiale est utopique, c'est évident. Tout autant que l'aurait été l'idée même de patrie à l'époque de Cro-magnon...

Doux rêveur, ou en avance de quelques milliers d'années je ne sais pas, mais ce modèle de nation-planète me laisse croire en avenir possible pour une Humanité qui depuis le début de son histoire se déchire à cause de ses différences au lieu de s'unir pour ses ressemblances.

Et loin de moi l'idée d'une disparition des différences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Le patriotisme..... je crois que c'est une notion d'homme.... doit y avoir quelques femmes qui doivent être patriotiques mais c'est comme la guerre... les messieurs font mumusent et veulent jouer aux héros et laissent leur responsabilités et les charges aux femmes.

Amusant comme eux se gargarisent de leurs médailles, mais quand la femme elle reçoit la médaille à la place de son mari je peux vous dire que la médaille lui reste en travers de la gorge et qu'elle en a rien à foutre de la médaille, pas plus que ses enfants..... une médaille ne remplace ni un mari ni un père et on se fout qu'il soit mort en héros.

Alors on va me dire que c'est pour la défense du pays, du territoire et bla bla bla ..... n'empêchent que si les hommes devaient porter la vie pendant neuf mois et accoucher ils seraient peut-être moins prompte à l'enlever.

La patrie, les idéaux c'est bien joli, mais pour moi (et je ne parle que pour moi ) cela passera toujours après ma famille. Ma patrie à moi c'est ma famille...le reste ce sont de jolis discours bien emballés pour faire tuer des gens à la place des dirigeants.... c'est de la crotte bien emballée, joliment présentée mais ça reste de la crotte quelque soit la forme qu'on veut lui faire prendre.

Je suis assez d'accord avec ça en fait. :snif:

Je absolument contre le métissage comme projet imposé.

Le seul problème de ces belles paroles (préserver les ethnies, les cultures) héritées de la nouvelle droite d'Alain de Benoist, c'est que biologiquement parlant le métissage est une nécéssité absolue, car si on se reproduit entre nous, on finit par tomber dans les travers de la consanguinité et c'est la dégénérescence de l'espèce. Après c'est à vous de voir... :snif:

Moi perso je m'en fous, donc bon. Mais quand on se veut le chantre de la survie de l'espèce on essaye de se demander ce qui peut réellement lui faire du mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lily12 Membre 2 037 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)
Le patriotisme, c'est comme toujours dans l'histoire humaine, ce besoin de se rattacher à une tribu, histoire de ne pas avoir l'impression d'être seul.

Et pour ce faire, on en vient à se battre contre ceux d'à côté qui prônent la supériorité de leur patrie à eux.

Combien de morts au fil des siècles ???

Et pour quoi ?

Nous sommes tous humains, et nous avons tous bien plus de points communs que de différences.

Mais voilà, les différences font peur.

Et quand l'Homme a peur, il préfère annihiler ce qui lui fait peur plutôt qu'essayer de comprendre.

Alors oui une nation mondiale est utopique, c'est évident. Tout autant que l'aurait été l'idée même de patrie à l'époque de Cro-magnon...

Doux rêveur, ou en avance de quelques milliers d'années je ne sais pas, mais ce modèle de nation-planète me laisse croire en avenir possible pour une Humanité qui depuis le début de son histoire se déchire à cause de ses différences au lieu de s'unir pour ses ressemblances.

Et loin de moi l'idée d'une disparition des différences.

D accord avec toi. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystyclyman Membre 153 messages
Forumeur inspiré‚ 26ans
Posté(e)
J'ai l'impression que le sujet dévie de la question d'origine ...

Le débat premier est de savoir si le patriotisme a un sens, et quelle est cette signification de nos jours.

Mais là, on se demande si une nation "unique", "universelle" vaut le coup.

Comme si cette option était la seule alternative à des patriotismes exacerbés.

Comme si le fait de ne pas être patriotique consistait à nier les différences, à ne pas reconnaître les richesses ou la culture d'un peuple ?

Si je déclarais que je suis "citoyen du monde", ce serait avant tout pour rappeler que nous sommes tous des hommes, vivant sur la même planète, et que nos histoires, nos pays sont liés.

Mais ça ne veut pas dire que je n'apprécie pas la culture de mon pays, ni que je ne suis pas concerné par son présent, son devenir.

En fait, il s'agit d'adopter une attitude d'ouverture, et non de fermeture : je ne pense pas qu'une frontière empêche mon voisin d'à côté de partager énormément avec moi, d'être semblable sur bien des points, des domaines.

Et inversement, ce n'est pas parce que mon voisin de pallier a la même carte d'identité que moi que nous partageons ne serait qu'une once de point commun.

Et, encore une fois, si je suis prêt à revendiquer et à oeuvrer pour les valeurs que j'apprécie dans mon pays, c'est bien pour les valeurs en elles-même que je lutte (valeurs qui ne se cantonnent pas à une simple question de géographie), non pas simplement parce que j'agis au nom de mon pays.

Sans quoi, si mon pays prône la haine, je devrais en être fier et défendre ce message ? Au nom de quoi ? De ce que ceux qui détiennent les symboles ont envie de leur faire dire ??

Au final, c'est vraiment ce qui me gêne dans le patriotisme : on ne meurt même pas pour des idées (ce qui n'est pas forcément non plus très pertinent), mais simplement pour des hommes qui s'approprient des symboles.

:snif:

Meme si l'idée de citoyen du monde est utopique, est ce que ça vaut pas le coup d'essayer de s'en raprocher, et comme ça a été très bien dit, quand je dis que je suis citoyen du monde, je sais que je dois mes valeurs, ma culture, a la france, C'est juste essayer de rester ouvert aux autres nations

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant