La Gérontocratie

Souhaitez-vous sa constitutionnalisation ?   21 membres ont voté

  1. 1. Souhaitez-vous sa constitutionnalisation ?

    • Oui
      5
    • Non
      16

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Tu oses remettre en cause les compétences du vainqueur de Verdun ? :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Glorfindel Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)

Question difficile j'avoue!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je suis content que tu l'admettes :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
La Gérontocratie signifie le pouvoir aux Anciens. Une vie longue emplie d'expériences et permettant une vision distanciée des choses confère une légitimité pour exercer des fonctions d'encadrement à tous les échelons et d'exercice du pouvoir suprême. En somme, tous les degrés élevés de la hiérarchie dans la Société sont appelés à être occupés par ceux qui ont réussi à traverser toutes les épreuves de l'existence.

Pensez-vous que ce mode de gouvernement, fondé sur la sagesse, soit le plus souhaitable et entre dans notre système constitutionnel ?

C'est surtout qu'avec l'augmentation de nombres d'annees de cotisations pour recevoir une retraite complete, il faut bien les employer quelque part.. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Pourtant une couronne de cheveux blancs est gage d'un esprit qui a su franchir différents obstacles sur la durée. Dès lors, un tel esprit n'est-il pas le plus apte pour mener la politique d'un Etat, en puisant dans les ressources de l'expérience ?

La sagesse, pour un Etat, n'est-il pas de durer ?

Woah ! Tu divagues Simplicius !!

Depuis quand l'âge, même dans le milieu politique, est signe de clairvoyance, de sagesse et de pondération ! Certaines personnes passent leur vie avec les ornières de leur soif de pouvoir.

Certaines personnes, même haut placées, se réveillent un jour et regrettent leur décisions, changent totalement d'orientation de vie.

A l'inverse, certains "jeunes" font preuve de grande maturité, de sagesse (oui :snif: ) ou d'une rapidité de réflexion impressionnante.

Etre vieux, c'est être vieux. Etre sage, c'est être sage. Tant qu'on ne compare pas un ado boutonneux avec un vieillard grabataire, il y a toute sorte de combinaisons possibles.

Qui mieux qu'un vieux renard peut prouver l'avoir acquise ? Un jeune loup aura tendance à frétiller et beaucoup s'agiter mais risquera de conduire une politique menant à une impasse et à une fin précoce de l'Etat.

Un noble vieillard a su développer un réservoir inépuisable de techniques et d'idées qui ont amené à son âge canonique.

Qu'en est-il des jeunes renards et des vieux loups ?? La société évolue vite et parfois laisse pantelante certaines générations. Les vieux politiques se noient dans leurs idées inadaptées, tandis que les jeunes en ont trop mais peu de réalistes.

Le mieux, pour assurer une politique efficace en théorie et sur le terrain, est l'entente entre les différentes catégories d'âge. Que le vieux écoute le jeune et vice-versa.

Le monde est assez compliqué pour que laisser la gouvernance aux seuls vieux (ou jeunes) soit folie.

La Gérontocratie signifie le pouvoir aux Anciens. Une vie longue emplie d'expériences et permettant une vision distanciée des choses confère une légitimité pour exercer des fonctions d'encadrement à tous les échelons et d'exercice du pouvoir suprême. En somme, tous les degrés élevés de la hiérarchie dans la Société sont appelés à être occupés par ceux qui ont réussi à traverser toutes les épreuves de l'existence.

Pensez-vous que ce mode de gouvernement, fondé sur la sagesse, soit le plus souhaitable et entre dans notre système constitutionnel ?

C'est surtout qu'avec l'augmentation de nombres d'annees de cotisations pour recevoir une retraite complete, il faut bien les employer quelque part.. :snif:

D'accord avec Kyrilluk ! Tout sauf la retraite ! Le vieux doit encore servir ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Les innovations technologiques ne changent pas, la plupart du temps, le fond des problèmes. Tout au plus en créent-elles d'accessoires qui, de toute façon, ne relèvent que bien peu du pouvoir politique.

L'invention de l'imprimerie n'a jamais ôté la nécessité de penser un ouvrage ; l'informatique pas davantage.

Le "dépassement" des nobles vieillards par rapport aux gadgets est de peu d'importance. Demeure leur sagesse intrinsèque. Car la sagesse ne peut s'acquérir ex nihilo. On ne nait pas sage même si certains ont des prédispositions certaines. On le devient. Seul celui qui a du temps pour méditer peut faire bénéficier la communauté de ses lueurs. Donc un ancêtre.

Ensuite, la gérontocratie ne signifie pas l'enfermement de dirigeants âgés dans une tour d'ivoire. Les générations plus récentes doivent pouvoir donner leur avis et proposer leurs solutions. Mais il appartient aux seuls vénérables sages, à la chevelure de neige, de trancher en dernier ressort.

Comme je l'ai souligné plus haut, il s'agit là du mode de désignation des gouvernants le plus respectueux des lois naturelles. Nombre de Sociétés ont appliqué un jour ou l'autre ce fonctionnement raisonnable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Ensuite, la gérontocratie ne signifie pas l'enfermement de dirigeants âgés dans une tour d'ivoire. (...)Mais il appartient aux seuls vénérables sages, à la chevelure de neige, de trancher en dernier ressort.

Comme je l'ai souligné plus haut, il s'agit là du mode de désignation des gouvernants le plus respectueux des lois naturelles. Nombre de Sociétés ont appliqué un jour ou l'autre ce fonctionnement raisonnable.

On a déjà des sénateurs pas bien frais, de toute façon. :o

Je suis d'accord avec Yop - plus jeune que moi, mais plus sage ;) : sagesse et vieillesse ne vont pas de pair. Les vieux cons pullulent. Et certains ont des capacités d'analyse, de recul, de sérénité face aux problèmes sans être pour autant des "Vénérables" comme disaient autrefois les Chinois.

Cela me gonfle assez que mon père me prenne pour un bébé et veuille diriger ma vie et pourtant il est à peine à l'aube du 3e âge! :snif:

Donc je m'oppose à la gérontocratie, na! On peut utiliser la sagesse de certains à des fins de conseil, mais de pouvoir, là, pas question! :snif:

P.S.: euh...Simplicius, quel âge as-tu? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Les innovations technologiques ne changent pas, la plupart du temps, le fond des problèmes. Tout au plus en créent-elles d'accessoires qui, de toute façon, ne relèvent que bien peu du pouvoir politique.

L'invention de l'imprimerie n'a jamais ôté la nécessité de penser un ouvrage ; l'informatique pas davantage.

Le "dépassement" des nobles vieillards par rapport aux gadgets est de peu d'importance.

Je ne parlais pas des technologies nouvelles mais plutôt de l'évolution des mentalités.

Demeure leur sagesse intrinsèque. Car la sagesse ne peut s'acquérir ex nihilo. On ne nait pas sage même si certains ont des prédispositions certaines. On le devient. Seul celui qui a du temps pour méditer peut faire bénéficier la communauté de ses lueurs. Donc un ancêtre.

Certaines personnes acquièrent une grande sagesse au cours de leur vie, c'est vrai. Certaines personnes âgées ont de l'expérience et de la jugeotte à revendre.

Mais hélas, le monde a changé. Cet "ordre naturel des choses" vat-il dans un monde comme le notre où les valeurs humaines sont virtualisées, changeantes, paradoxales, conflictuelles.

Le vieux atteint-il forcément la place qu'il occupait avant dans la tribu ?? Là où il connaissait quasiment tout le monde, où il était le seul à avoir voyagé, où il avait vu des choses que d'autres n'ont jamais vues... bref, où il était le seul a avoir engrangé de la connaissance directe des autres et du monde.. Hum ?

Ensuite, la gérontocratie ne signifie pas l'enfermement de dirigeants âgés dans une tour d'ivoire. Les générations plus récentes doivent pouvoir donner leur avis et proposer leurs solutions. Mais il appartient aux seuls vénérables sages, à la chevelure de neige, de trancher en dernier ressort.

Et les vieux aux cheveux châtains ??

Comme je l'ai souligné plus haut, il s'agit là du mode de désignation des gouvernants le plus respectueux des lois naturelles. Nombre de Sociétés ont appliqué un jour ou l'autre ce fonctionnement raisonnable.

L'Ancien dirigeant a une aura naturelle, oui, une autorité. Mais forcément sagesse et compétence ?? C'est ce systématisme qui me dérange dans ton propos même si le fond aurait tendance à me sembler juste.

"Condamnons l'accès au pouvoir pour les moins de 50 ans ! Ils sont tous candide, naïfs, incultes, inexpérimentés !!"

Je crois que tu fantasmes un peu trop sur les vieux. Les anciens des sociétés passées jouaient avec l'ignorance des autres pour atteindre le pouvoir. Ou alors, le vieux était effectivement sage et on le respectait pour tel.

Rien n'empêchait l'arrivisme et la bassesse, l'égoïsme et les jeux d'intérêt.

Ou de voir une vie remise en question par la tirade d'un jeune loup.

P.S.: euh...Simplicius, quel âge as-tu? :snif:

L'âge d'être gérontophile ?? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anariel Membre+ 17 040 messages
Fée Rosse à Balai‚ 34ans
Posté(e)

Elle est où, l'alternative entre se faire diriger par une bande de jeunes trouducs arrivistes en costard, et un troupeau de vieux gâteux, tremblotants et réfractaires à tout progrès ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

L'heure est aux jeunes loups dynamiques, non aux dinosaures.

La vieillesse n'est plus synonyme de sagesse, cette dernière est tombée dans les oubliettes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
On a déjà des sénateurs pas bien frais, de toute façon. :o

Je suis d'accord avec Yop - plus jeune que moi, mais plus sage :o : sagesse et vieillesse ne vont pas de pair. Les vieux cons pullulent. Et certains ont des capacités d'analyse, de recul, de sérénité face aux problèmes sans être pour autant des "Vénérables" comme disaient autrefois les Chinois.

Cela me gonfle assez que mon père me prenne pour un bébé et veuille diriger ma vie et pourtant il est à peine à l'aube du 3e âge! ;)

Donc je m'oppose à la gérontocratie, na! On peut utiliser la sagesse de certains à des fins de conseil, mais de pouvoir, là, pas question! :snif:

P.S.: euh...Simplicius, quel âge as-tu? ;)

Mon âge est de peu d'importance. Faut-il avoir passé la quarantaine pour admirer le cursus honorum romain qui imposait cet âge pour l'accès au consulat ?

Contester l'autorité et la sagesse des Anciens comme tu le fais n'est-il pas l'apanage de l'adolescence, période de rebellion stérile ? :o

As-tu déjà vu un seul gouvernant pouvant mériter l'appellation de Vénérable qui soit un "vieux con" ? D'ailleurs, connais-tu un seul "vieux con", alliance de termes menant vers l'oxymore ? Prouve le ! :snif::coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Glorfindel Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)

On ne conteste pas l'autorité de ces messieurs, mais si il est vrai qu'un vieillard possède la sagesse suffisante pour régner, je ne demande qu'à la mesurer, du mieux que je pourrai, pour lui laisser les renes, et fatalement nous retrouverons le modèle employé de nos jours pour choisir un ou plusieurs chef d'état! Je ne suis pas d'accord au fait de laisser un homme ou plusieurs à la tête de notre pays sur la seule base de sa vieillesse...

Et ce n'est pas pareque chez les schtroumpf c'est un vieillard le chef du village que ça pourrait marcher partout!! ;):snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Les innovations technologiques ne changent pas, la plupart du temps, le fond des problèmes. Tout au plus en créent-elles d'accessoires qui, de toute façon, ne relèvent que bien peu du pouvoir politique.

L'invention de l'imprimerie n'a jamais ôté la nécessité de penser un ouvrage ; l'informatique pas davantage.

Le "dépassement" des nobles vieillards par rapport aux gadgets est de peu d'importance.

Je ne parlais pas des technologies nouvelles mais plutôt de l'évolution des mentalités.

Demeure leur sagesse intrinsèque. Car la sagesse ne peut s'acquérir ex nihilo. On ne nait pas sage même si certains ont des prédispositions certaines. On le devient. Seul celui qui a du temps pour méditer peut faire bénéficier la communauté de ses lueurs. Donc un ancêtre.

Certaines personnes acquièrent une grande sagesse au cours de leur vie, c'est vrai. Certaines personnes âgées ont de l'expérience et de la jugeotte à revendre.

Mais hélas, le monde a changé. Cet "ordre naturel des choses" vat-il dans un monde comme le notre où les valeurs humaines sont virtualisées, changeantes, paradoxales, conflictuelles.

Le vieux atteint-il forcément la place qu'il occupait avant dans la tribu ?? Là où il connaissait quasiment tout le monde, où il était le seul à avoir voyagé, où il avait vu des choses que d'autres n'ont jamais vues... bref, où il était le seul a avoir engrangé de la connaissance directe des autres et du monde.. Hum ?

Ensuite, la gérontocratie ne signifie pas l'enfermement de dirigeants âgés dans une tour d'ivoire. Les générations plus récentes doivent pouvoir donner leur avis et proposer leurs solutions. Mais il appartient aux seuls vénérables sages, à la chevelure de neige, de trancher en dernier ressort.

Et les vieux aux cheveux châtains ??

Comme je l'ai souligné plus haut, il s'agit là du mode de désignation des gouvernants le plus respectueux des lois naturelles. Nombre de Sociétés ont appliqué un jour ou l'autre ce fonctionnement raisonnable.

L'Ancien dirigeant a une aura naturelle, oui, une autorité. Mais forcément sagesse et compétence ?? C'est ce systématisme qui me dérange dans ton propos même si le fond aurait tendance à me sembler juste.

"Condamnons l'accès au pouvoir pour les moins de 50 ans ! Ils sont tous candide, naïfs, incultes, inexpérimentés !!"

Je crois que tu fantasmes un peu trop sur les vieux. Les anciens des sociétés passées jouaient avec l'ignorance des autres pour atteindre le pouvoir. Ou alors, le vieux était effectivement sage et on le respectait pour tel.

Rien n'empêchait l'arrivisme et la bassesse, l'égoïsme et les jeux d'intérêt.

Ou de voir une vie remise en question par la tirade d'un jeune loup.

P.S.: euh...Simplicius, quel âge as-tu? :o

L'âge d'être gérontophile ?? :o

En quoi les Anciens seraient-ils réfractaires au changement alors qu'ils y participent ? La vieillesse est l'aboutissement d'une vie riche. Seule la prime jeunesse peut songer qu'elle intègre un monde immuable depuis des siècles au sein duquel elle est la première à proposer des "avancées".

Un Ancien ne s'oppose pas au changement mais a la sagesse de ne pas céder à la frénésie et de donner du temps au temps. Le changement pour le changement, la frénésie de brasser du vent pour étonner et se faire remarquer sont aux antipodes de ses préoccupations. Et ce pour la bonne raison qu'un Ancien est seul à pouvoir maîtriser le concept clef du temps qu'il a expérimenté dans sa chair. Il accompagne le changement mais en lui impulsant un rythme qui permet l'examen dudit changement, son étude et donc une méditation constructive. C'est exactement le rôle joué par le Sénat, d'ailleurs, qui aux propositions à l'emporte pièce et au show de l'Assemblée nationale oppose un travail feutré d'approfondissement des projets de loi. De nombreuses oppositions du Sénat ont permis d'améliorer et rendre solides des projets initialement boiteux. Le Sénat, composé de nobles vieillards, est essentiel dans le sens où il permet la prise de temps indispensable au sérieux. La précipitation ne mène qu'à l'approximation.

Je ne comprends pas le sens de "valeurs humaines virtualisées". Une Société qui n'est pas sûre de ses valeurs et ne les définit pas clairement, ne serait-ce qu'en les sanctionnant par la Loi pour les plus importantes, est une Société qui ne repose sur rien et est promise à l'éparpillement comme fétu de paille. Le pouvoir aux Anciens permet justement de raffermir le lien entre les fondements anciens qui structurent et les corrections indispensables du fait de l'évolution. Mais une "évolution durable" impose un caractère progressif. Les révolutions brutales ne sont que passagères et entrainent toujours un mouvement de réaction. Les Anciens, par leur souci du long terme que l'approche de la mort rend plus prégnant, éviteront de telles errances faisant perdre du temps (un balancier à 100% dans un sens puis à 100 dans l'autre pour revenir au final au statu quo ante).

L'expérience des Anciens n'est en rien contrebalancée par des connaissances qui seraient soit disant plus accrues chez les jeunes actuels. Etre gavé d'informations parce que les communications sont plus aisées qu'à l'époque du cheval n'est pas gage de réflexion. Il n'est qu'à voir les tissus d'âneries déversés dès qu'une légende urbaine est balancée sur internet. Ah certes nos contemporains lisent davantage que la moyenne des Français du XVe siècle. Je ne pense pas pour autant que cela leur confère plus de capacités de décision raisonnable. Surtout qu'il leur manquera toujours, au jeune âge, le facteur temps. Une pensée développée sur des décennies sera forcément plus complexe et nuancée qu'une ébauche de réflexion sur un temps court. Qui a l'autorité la plus incontestable en égyptologie ? Christiane Desroches Noblecourt qui a passé sa vie à chercher à comprendre la Société égyptienne antique ou le jeune doctorant qui a un recul quasi nul sur ses apprentissages ?

Qui est préférable en cas de crise internationale ? Un novice complet qui va bomber le torse et asséner avec beaucoup de force des vérités qu'il vient de créer ou quelqu'un qui a pu vivre les arcanes des négociations diplomatiques depuis l'époque de Bandung ?

Pour ma part, je n'ai pas honte de prendre en considération et respecter l'avis de juristes confirmés et trouve normal et souhaitable que la présidence du Conseil d'Etat soit un bâton de maréchal pour une vie passée à penser le Droit plutôt qu'un siège météoritique pour sorti de concours qui n'a pas eu le temps de méditer sur son travail.

Enfin je concluerai qu'un noble vieillard ne se livre pas à une extravagance comme se teindre. ;)

Elle est où, l'alternative entre se faire diriger par une bande de jeunes trouducs arrivistes en costard, et un troupeau de vieux gâteux, tremblotants et réfractaires à tout progrès ? :snif:

Un jeune n'est pas un "trouduc" mais un sage en devenir qui a néanmoins besoin de suivre un long apprentissage. Il est très important qu'il soumettent ses idées et en débattent avec un sensei à même de le conseiller et de le guider. On naît avec une aptitude à être brillant mais la sagesse demande une démarche sur la durée.

L'heure est aux jeunes loups dynamiques, non aux dinosaures.

La vieillesse n'est plus synonyme de sagesse, cette dernière est tombée dans les oubliettes!

Les jeunes loups dynamiques ? Je tremble à l'idée d'une Société dirigée par des VRP. :o

On ne conteste pas l'autorité de ces messieurs, mais si il est vrai qu'un vieillard possède la sagesse suffisante pour régner, je ne demande qu'à la mesurer, du mieux que je pourrai, pour lui laisser les renes, et fatalement nous retrouverons le modèle employé de nos jours pour choisir un ou plusieurs chef d'état! Je ne suis pas d'accord au fait de laisser un homme ou plusieurs à la tête de notre pays sur la seule base de sa vieillesse...

Et ce n'est pas pareque chez les schtroumpf c'est un vieillard le chef du village que ça pourrait marcher partout!! :snif::snif::coeur:

L'avantage de la promotion d'office du fait de l'âge est d'éviter la nécessité de démagogie pour recueillir les suffrages.

Et le village des schtroumpfs constitue LE modèle à suivre, ne l'oublie jamais. :snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
En quoi les Anciens seraient-ils réfractaires au changement alors qu'ils y participent ? La vieillesse est l'aboutissement d'une vie riche. Seule la prime jeunesse peut songer qu'elle intègre un monde immuable depuis des siècles au sein duquel elle est la première à proposer des "avancées".

Un Ancien ne s'oppose pas au changement mais a la sagesse de ne pas céder à la frénésie et de donner du temps au temps. Le changement pour le changement, la frénésie de brasser du vent pour étonner et se faire remarquer sont aux antipodes de ses préoccupations. Et ce pour la bonne raison qu'un Ancien est seul à pouvoir maîtriser le concept clef du temps qu'il a expérimenté dans sa chair. Il accompagne le changement mais en lui impulsant un rythme qui permet l'examen dudit changement, son étude et donc une méditation constructive. C'est exactement le rôle joué par le Sénat, d'ailleurs, qui aux propositions à l'emporte pièce et au show de l'Assemblée nationale oppose un travail feutré d'approfondissement des projets de loi. De nombreuses oppositions du Sénat ont permis d'améliorer et rendre solides des projets initialement boiteux. Le Sénat, composé de nobles vieillards, est essentiel dans le sens où il permet la prise de temps indispensable au sérieux. La précipitation ne mène qu'à l'approximation.

Je ne comprends pas le sens de "valeurs humaines virtualisées". Une Société qui n'est pas sûre de ses valeurs et ne les définit pas clairement, ne serait-ce qu'en les sanctionnant par la Loi pour les plus importantes, est une Société qui ne repose sur rien et est promise à l'éparpillement comme fétu de paille. Le pouvoir aux Anciens permet justement de raffermir le lien entre les fondements anciens qui structurent et les corrections indispensables du fait de l'évolution. Mais une "évolution durable" impose un caractère progressif. Les révolutions brutales ne sont que passagères et entrainent toujours un mouvement de réaction. Les Anciens, par leur souci du long terme que l'approche de la mort rend plus prégnant, éviteront de telles errances faisant perdre du temps (un balancier à 100% dans un sens puis à 100 dans l'autre pour revenir au final au statu quo ante).

L'expérience des Anciens n'est en rien contrebalancée par des connaissances qui seraient soit disant plus accrues chez les jeunes actuels. Etre gavé d'informations parce que les communications sont plus aisées qu'à l'époque du cheval n'est pas gage de réflexion. Il n'est qu'à voir les tissus d'âneries déversés dès qu'une légende urbaine est balancée sur internet. Ah certes nos contemporains lisent davantage que la moyenne des Français du XVe siècle. Je ne pense pas pour autant que cela leur confère plus de capacités de décision raisonnable. Surtout qu'il leur manquera toujours, au jeune âge, le facteur temps. Une pensée développée sur des décennies sera forcément plus complexe et nuancée qu'une ébauche de réflexion sur un temps court. Qui a l'autorité la plus incontestable en égyptologie ? Christiane Desroches Noblecourt qui a passé sa vie à chercher à comprendre la Société égyptienne antique ou le jeune doctorant qui a un recul quasi nul sur ses apprentissages ?

Qui est préférable en cas de crise internationale ? Un novice complet qui va bomber le torse et asséner avec beaucoup de force des vérités qu'il vient de créer ou quelqu'un qui a pu vivre les arcanes des négociations diplomatiques depuis l'époque de Bandung ?

Pour ma part, je n'ai pas honte de prendre en considération et respecter l'avis de juristes confirmés et trouve normal et souhaitable que la présidence du Conseil d'Etat soit un bâton de maréchal pour une vie passée à penser le Droit plutôt qu'un siège météoritique pour sorti de concours qui n'a pas eu le temps de méditer sur son travail.

Enfin je concluerai qu'un noble vieillard ne se livre pas à une extravagance comme se teindre. :o

Les vieillards n'ont pas tous les cheveux blancs !! :coeur:

Bref, pour ce que j'en lis, tu me décris l'Ancien idéal et fantasmé !! L'Erudit qui aura voué une vie à la compréhension du monde et exercé ses fonctions avec soin et une vocation sans faille !

Le Vénérable qui n'obtient ce titre non pas par son âge mais par son parcours, ses exploits, sa clairvoyance confirmée !

De là à ce que ce soit un fait avéré (grand âge=sagesse) il y a un fossé. De là à légiférer sur l'accès exclusif au plus hautes fonctions, il y a de la folie.

De là à croire que c'est une solution idéale, il y a une part de rêve qui me touche beaucoup.

Bien sûr, il existe beaucoup de vieux routards compétents, des sages -si on peut les nommer ainsi- mais le pouvoir corrompt.

Une vie à le quêter peut être une erreur qui se paiera à la fin.

Le pouvoir au plus compétent et au plus intègre. Il est évident que l'âge avancé peu favoriser l'un et l'autre. Expérience et absence d'intéressement. Mais ce n'est pas un gage absolu de sagesse.

Rome, en tant qu'exemple, en est bien la preuve.

Elle est où, l'alternative entre se faire diriger par une bande de jeunes trouducs arrivistes en costard, et un troupeau de vieux gâteux, tremblotants et réfractaires à tout progrès ? :o

Un jeune n'est pas un "trouduc" mais un sage en devenir qui a néanmoins besoin de suivre un long apprentissage. Il est très important qu'il soumettent ses idées et en débattent avec un sensei à même de le conseiller et de le guider. On naît avec une aptitude à être brillant mais la sagesse demande une démarche sur la durée.

Il y a un parcours à faire, effectivement. Il faut éprouver sa propre sagesse. Mais pourquoi donc vouloir l'exclusivité aux vieux ??

Ils ont en général déjà la priorité !!

Et quel est selon toi, Simplicius, l'âge idéal de la sagesse ??

La relative jeunesse lucide ne préserve t-elle pas également des errances d'une vie trop longue et parfois pleine d'illusions auto-validées ?

L'heure est aux jeunes loups dynamiques, non aux dinosaures.

La vieillesse n'est plus synonyme de sagesse, cette dernière est tombée dans les oubliettes!

Les jeunes loups dynamiques ? Je tremble à l'idée d'une Société dirigée par des VRP. :snif:

Oui ! ;) Et pourquoi pas par des capitaines d'équipe de football américain ?? :o

Mais comme l'a dit Anariel, il y a quelquechose entre la jeunesse agressive, emportée, immature, arriviste et la vieillesse omnisciente, imbue, vénérée...

L'avantage de la promotion d'office du fait de l'âge est d'éviter la nécessité de démagogie pour recueillir les suffrages.

Et le village des schtroumpfs constitue LE modèle à suivre, ne l'oublie jamais. :snif:;)

:snif:

C'est une tribu !!

Dans ce cas, méfions-nous des femmes ! Elles sont l'invention d'un malin sorcier !!

Elles existent pour semer la zizanie dans notre ordre mondial !

Je crois qu'aucun homme, aussi vieux, expérimenté et sage soit-il, n'a les épaules pour la fonction quasi divine de décider du destin de ses semblables. :snif: Même le vieux schtroumpf...

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

la gérontocratie est inintéressante pour gérer un Etat : l'expérience n'a jamais garanti la compréhension d'une société au contraire... :snif:

Modifié par michaelaro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

'tain ça marche à tous les coups.

A voté. Pour. Naturellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

:snif:

Titovich is watching you!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La gérontocratie permettrait sans doute de départager les candidats putatifs aux primaires socialistes, du plus vénérable au plus immature.

1248862686.jpeg

Michel Rocard (né le 23 août 1930)

fabius_6.jpg

Laurent Fabius (né le 20 août 1946)

strauss-kahn_dominique.jpg

Dominique Strauss-Kahn (né le 25 avril 1949)

martine-aubry2.jpg

Martine Aubry (née le 8 août 1950)

segolene-royal.jpg

Ségolène Royal (née le 22 septembre 1953)

vincent_peillon.jpg

Vincent Peillon (né le 7 juillet 1960)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant