les "mangas" : c'est mauvais

Sagara san Membre 12 453 messages
Explorateur de gaufrette‚ 43ans
Posté(e)

Vive one piece :snif:

Longue vie a Death note :snif:

... Je vais me faire un cafe... un de plus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Captain_Harlock Membre 168 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)
depuis je me suis mis à battle royale et à death note...

je les devore à une vitesse inimaginable!

grand fan de cinema et de serie télé je dois admettre que ces derniers temps je me lassait de voir partout les meme idées et scenario à peine modifiés.... et bien j'ai découvert avec les manga des scénarios incroyable ( death note) et un rythme de narration tres soutenu ( battle royale)...

quoiqu'il en soit, à ceux qui critiquent ce genre d'ouvrages... lisez en quelques uns çà se lit tres vite... croyez moi, vous deviendrez vite accros!!!

C'est clair !

Battle Royal, très bon. Au début j'étais sceptique en commençant à le lire, je trouvais le graphisme vraiment particulier, mais le scenario soutenu et le suspens laisse le lecteur toujours sur sa faim, et la fin... haha non, faut rien dire :snif:

Le manga et la BD sont deux univers distincts. Alors que la BD est statique, le manga qui fait référence à une esquisse rapide est généralement tout en mouvement, même s'il existe quelques exceptions.

Tiens, c'est-y-pas beau et bien détaillé ?

harlock-page.gif

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ilan Membre 3 052 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
Je n'ai jamais aimé Picasso, mais un jour il y avait au musée de ma ville natale une exposition Picasso et je me suis dit: "pourquoi juger sur quelques reproductions ultra connues? J'y vais: devant de vrais tableaux, je changerai peut-être d'avis." Finalement, en sortant j'ai continué à détester. ;) Mais au moins, j'avais eu matière à juger.

Je n'ai jamais lu de mangas, mais je vois bien combien cela se développe. Depuis quelques années il y a même des librairies spécialisées. Finalement le présent "débat", si cela en est un, me donne envie de vraiment découvrir.

les hentaïs c'est bon.

Quels sont les meilleurs hentais ? Je veux bien en essayer un.

Les hentaï sont des mangas pornos...

Les revues de manga sont généralement destinées à une catégorie d'âge précise :

Josei (女性) pour les jeunes femmes et adultes ;

Kodomo (子供) : pour les jeunes enfants ;

Redisu (レディース, Lady's) : pour les femmes adultes.

Seijin (成人) : pour les hommes adultes ;

Seinen (青年) : destinés aux jeunes hommes et adultes ;

Shōjo (少女) : destinés aux jeunes filles adolescentes, manga sentimental;

Shōnen (少年) : pour les jeunes garçons adolescents.

Nekketsu : Terme signifiant sang brûlant désignant les manga shônen mettant en scène des héros exaltés défendant des valeurs viriles traditionnelles telles que le courage, l'amitié et le dépassement de soi ;

Ecchi (H ou エッチ) : manga érotique (attention, le terme Ecchi est également utilisé pour les images érotiques stylisées manga) ;

Gekiga (劇画) : manga dramatique des années 1960-70 ;

Hentai (変態) : manga pornographique hétérosexuel (idem que pour l'Ecchi, cependant à la différence des images Ecchi, les images Hentaï présentent souvent des scènes explicites) ;

Jidaimono (時代物) : manga historique ;

Moé (萌え) : manga tourné vers un sentiment ou une affection fétichiste pour un personnage ;

Shitei : manga de type humoristique pour petits et grands ;

Shōjo-ai (少女愛) : romance sentimentale entre femmes ;

Shōnen-ai (少年愛) : romance sentimentale entre hommes ;

Suiri (推理) : policier, manga tourné vers le meurtre ;

Yaoi (やおい) : romance sexuelle entre hommes, genre destiné aux femmes (certaines scènes peuvent être parfois censurées).

Yonkoma (四コマ) : manga en quatre cases (équivalent du comic strip), souvent humoristique ;

Yuri : romance sexuelle entre femmes, genre destiné aux hommes (certaines scènes peuvent être parfois censurées).

Dans les pays francophones, seules quatre catégories sont couramment publiées : Shōjo, Shōnen, Seinen et Shitei.

Je remercie Znok pour ces précieuses informations, qui devraient guider mon choix.

@Ilan: finalement ce topic n'aura pas été inutile. :snif: J'ai appris plein de choses et finalement contrairement à l'auteur du sujet, je donnerai mon avis quand j'aurais fait le tour de la question.

Ca fait plaisir de voir des gens ouverts d'esprit :snif:.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toy4Kill Membre 6 454 messages
stʀiks Vindicta ♠ Out Of Control‚ 35ans
Posté(e)

Il a 44 piges c'est un peu normal qu'il n'aime pas :snif:

Les mangas sont + apprécié pour le scénario alors que les BD c'est plûtot pour le graph ;)

Ceci était mon point de vue :snif:

les hentaïs c'est bon.

coquine va :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tof54 Membre 9 364 messages
fou à lier !!!‚ 33ans
Posté(e)

l'un ou l'une d'entre vous pourrait peut etre m'aider... :snif:

je cherche à me lancer dans la lecture d'un nouveau manga mais je sais pas lequel..

j'ai bcp entendu parler de one piece mais le nombre de tome est enorme ;) sans compter la tonne de fric que çà me couterait... :o

j'ai tous les FMA et je collectionne les battle royale et les death note...

un conseil pour moi???? une serie de moins de 20 album et correspondant un peu pret au style des 3 autres??? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fabulus-kenshin Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

les dessins de BD sont beucoup plus simplistes que ceux des mangas et on voit bien que tu n'en a jamais lu. Quant aux scénarios penses-tu que les scénarios des BD européennes étaient élaborés a un tel point? ( les daltons s'évadent, on appelle lucky luke et il les remet en prison.). Et pour les scénarios des mangas encore une fois ne juge pas sans y avoir même jeté un oeil, si tu a la tolérance et l'ouverture d'esprit pour vérifier par toi-même lis le manga "Death Note" et après essaye de dire encore que les mangas ont des scénarios pourris. Si tu ne le fais pas cela signifie que tu es totalement fermé et tu n'as rien a faire sur un forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Le manga et la BD sont deux univers distincts. Alors que la BD est statique, le manga qui fait référence à une esquisse rapide est généralement tout en mouvement, même s'il existe quelques exceptions.
Les mangas sont + apprécié pour le scénario alors que les BD c'est plûtot pour le graph :snif:

Ceci était mon point de vue :snif:

C'est chaint de lire toujours les mêmes erreurs de la part des défenseurs ou des détracteurs de mangas !!

MANGA et BD c'est le même ART !!

MANGA, CA VEUT DIRE BD ET BD CA VEUT DIRE MANGA !!

Les sujets de prédilection et les façon de faire sont juste un peu différentes. Les japonais ont hérité de la culture du cinéma d'animation et leur actions sont souvent décomposées image par image.

Ce qui nécessite plus de place pour développer une histoire.

Les européens sont plus dans l'art de l'ellipse, très littéraire. La couleur entre aussi en jeu et le format (taille et pagination) n'est pas le même, un peu plus contraignant.

Pour le reste, il y a des cases, des bulles, des plans et cadrages, des onomatopées !! On parle bien de la même chose, non ?

les dessins de BD sont beucoup plus simplistes que ceux des mangas et on voit bien que tu n'en a jamais lu.

As-tu lu autre chose que des mangas pour dire ça ??

Je connais des mangas au dessin minable comme Nana ou Fruit Basket !! Plus simpliste et copier-collé, tu meurs !!

Sors un bon vieux Valérian des tiroirs, ou bien un Métabarons... ou même un Lanfeust de Troy ou un des derniers Spirou !

Ou est le simplisme dans ce genre de titres ??

Les BD japonaise et européenne ont toutes les deux leur chef-d'oeuvres et leurs titres plus grand public.

Pour ce qui est du scénario, les japonais ont des genres imparables et très codifiés (Shônen et shôjo), beaucoup plus qu'en Europe. Mais cela n'empêche pas certains auteurs de renouveler le genre, comme en Europe !

Les deux visions du même art ne cessent de s'influencer. Des auteurs japonais ont des ambitions de BD à l'européenne et vice-versa ! Sans parler de l'influence américaine ! (Comics, ça veut aussi dire BD !!)

Bref, je trouve idiot ce cloisonnement alors qu'on parle bien du même médium !! La BD !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
Je n'irai pas par quatre chemins : les mangas, c'est à 99% de la mauvaise BD.

Où sont les bons scénarios et les beaux dessins des VRAIES BDs (Tintin, Astérix, Lucky Luke, etc.) ? Pas dans les mangas, ça c'est sûr... Un énorme livre en noir et blanc avec des écoliers qui se tapent dessus, très peu pour moi, merci...

Albert Uderzo l'avait d'ailleurs bien compris dans son album incompris d'Astérix, "Le ciel lui tombe sur la tête".

Bon, j'ai lu vite-fait le sujet, très intéressant en ce qu'il réuni l'essentiel des lieux communs que cristallisent les mangas et autres dessins-animés japonais.

Bibidou, je confirme, il est des mangas qui sont violents, érotiques, pornographiques, sadiques, et même scatologiques (cf. le tome 3 de Dragon Ball, quand le type qui ne s'est jamais lavé de sa vie met un doigt dans son slip pour le mettre ensuite devant Krilin qui tombe raide :o ). Pourquoi dirai-je ça alors que mon but est de défendre les mangas ?

Relisons ma phrase précédente (un cours de syntaxe française ne te ferais certainement aucun mal): "il est des mangas" ; j'utilise l'article indéfini, en toute connaissance de cause, car on touche là du doigt ce qui me fait aimer le manga, à savoir sa diversité ! Il est impossible de flanquer ce genre d'un seul et unique adjectif !

De même, en quoi l'érotisme, la violence constituent forcément des points dépréciatifs ? En cela, je félicite tout ceux qui ont répondu sur ce topic de n'avoir pas nié l'existence de violence, de sexe etc. dans ce genre. La bonne défense, selon moi, passe par cette reconnaissance, suivie des nuances appropriées. Ainsi j'ai vu la mention de Set up Love Story, en effet cours d'éducation sexuelle qui conviendrait tout à fait à un grand ado se posant des questions sur sa vie sexuelle (je me souviens que dans le premier tome il est indiqué la taille moyenne du pénis au Japon ; or, quel garçon ne s'en est jamais inquiété ?). Pour s'écarter des genres, je reprend l'existence du manga de Riyoko Ikeda, La Rose de Versailles, biographie de Marie-Antoinette tout à fait viable ! Je suis étudiant en histoire, et j'ai révisé (de manière critique bien sûr ;) ) la fin du règne de Louis XVI avec ce manga (malheureusement, je n'ai pas été interrogé sur cette période, je ne pourrai donc pas te dire quoi T_T). L'auteur prend d'ailleurs pour base le livre de Stephan Zweig, Marie Antoinette. Enfin, dans d'autres mangas, à l'instar de Gen d'Iroshima de Nakazawa (le titre me semble évocateur, faute de temps, je ne reviens pas dessus, désolé ;) notons juste que ce manga est une autobiographie), la violence peut servir de base à une critique, à un message très fort témoignant un vécu.

Ce n'est pas tout de mettre en exergue quelque violence. Le plus difficile est de dire comment cette violence est-elle utilisée et quelle est son utilité.

Restons dans la culture japonaise pour quelques précisions. Les mangas dans les poubelles... mouis. En fait, ces magazines sont jetés dans des poubelles prévues à cet effet ! Ainsi, il est possible de les récupérer et donc, celui qui jette le magazine en fait profiter un autre en toute conscience. Il ne s'agit pas de quelque déni/dégoût. Ensuite, opposer BD occidentale et manga est une méthode qui a depuis longtemps prouvé son inanité. En effet, 1945, le Japon se fait envahir par les Américains et, a fortiori, par les ... comics ! Leur influence a été décisive dans la fixation des codes du manga. Osamu Tezuka, le père du manga, adorait les oeuvres de Walt Disney, et s'en est inspiré. Il y a une part d'occidental dans le manga :o Et ça continue : Jirô Taniguchi, dont le style graphique lui vaut le surnom de Hergé du manga, s'est toujours déclaré amateur de BD européenne.

Ta plus grande erreur Bibidou est, selon moi, de te croire plus auteur de BD européenne que les auteurs de BD européenne, ou du moins de conjecturer sur leur pensée. Je m'explique clairement. Il existe un groupe non négligeable d'auteurs qui entretiennent des liens parfois étroits avec des mangaka. Ainsi Moëbius et Jirô Taniguchi ont collaboré pour une oeuvre (le premier pour le scénario, le second pour le dessin) titrée Icare, parue je crois chez Casterman et que tu trouvera certainement dans n'importe quelle moyenne (par la taille) bibliothèque. D'autres auteurs français s'essaye à faire des manga (cf. Pink Diary), imitant ainsi les Allemands (cf. Mister Unbekannt).

Tu connais certainnement le festival de la BD d'Angoulème. Alors tu n'es pas sans savoir que le mangaka Jirô Taniguchi y a été récompensé deux fois pour Quartier Lointain et Le Sommet des Dieux ! Le festival de la BD récompense des mangas... éh oui !

Tu défend la notion de vrai BD, mais je pense (ça n'engage que moi) que la plupart des professionnels de la BD seront en fait les derniers à te suivre.

Pour pousser ta réflexion plus loin, je te conseille de lire quelques études sur le sujet :snif: . De mémoire (la bibliographie francophone étant encore réduite), je peux te donner :

_ Jérôme Schmidt, Génération Manga (paru chez folio je crois, enfin... les éditions qui sont toujours à 2¿) ;

_ Manga, Histoire d'un Empire Japonais ;

_ 60 ans de Bande Dessinée Japonaise (pour avoir un point de vue plus complet sur l'histoire du manga) ;

_ enfin un livre sous la direction de Jean-Marie Bouissou (agrégé d'histoire, professeur à l'IEP etc. etc.), Histoire du Japon Contemporain, Fayard.

De même, je te conseil de consulter ce topic.

Enfin, voici quelques titres qui t'aideront à te faire une idée plus exhaustive du sujet (tant dans la variété des styles graphiques que dans la manière de traiter des sujets parfois difficiles) :

_Jirô Taniguchi, Un ciel Radieux, Quartier Lointain

_Riyoko Ikeda, La rose de Versailles

_Kei Tôme (tu trouvera son nom écrit "Toume"), Déviances

_Eiji Nakazawa, Gen d'Hiroshima

_Shigeru Mizuki, Nononba

_Katsuhiro Otomo, Akira

_Yoshiyuki Tomino, Gundam The Origin

_de je-ne-sais-plus-qui, Ikkyu

(NB : la liste manque de mangas Shôjo, mais pour cela, je suis pas vraiment bon :snif: , je demande donc votre aide)

Modifié par Kira Yamato

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nana59
Invité nana59 Invités 0 message
Posté(e)

N'importe quoi ;) Les mangas c'est trés bien.J'adore :snif: Qui a osé prétendre le contraire :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Maintenant, pour compléter mon message précédent, voici quelquechose à l'attention de quelques défenseurs...

Hergé, Uderzo, Morris, au secours....... :snif:

Il faut vivre avec ton temps... :o

Oui, la France est désormais le deuxième pays consommateur de manga au monde (après qui ? le Japon ? sans blague :o ). Pour autant... cette affirmation n'est pas forcément pertinente. J'ai fait mes premières armes avec Hergé, avec Walt Disney. Aujourd'hui encore je me sens tout aussi proche d'un Tintin, d'un Picsou et Donald (il m'arrive de me replonger dans mes vieux numéros de Picsou Magazine ;) ), que d'un Great Teacher Onizuka. On se réferre avant tout à ce qu'on aime, non pas à ce la mode dans ce domaine très particulier de l'art littéraire. En tout cas, personnellement, mes goûts transcendent tout phénomène de mode :snif: .

les dessins de BD sont beucoup plus simplistes que ceux des mangas et on voit bien que tu n'en a jamais lu

Quelqu'un t'aurait retourné ce reproche, je ne l'aurais point empêché (à moins qu'il ne l'ai fait avec une véhémence indécente) au vu de ce que tu affirme juste avant.

Je ne vois pas en quoi la simplicité du dessin est un critère dépréciatif. Chaque auteur a son propre style, et chaque lecteur à ses goûts et ses jugement de valeurs. Je te suggérerai donc d'employer le terme "simple" (encore que ... je ne suis même plus d'accord avec ce que je dis... ah ! que j'abhorre tous ces types de jugements !), que j'ai déjà vu qualifier les mangas Shin Chan, Nonnonba, ou différentes oeuvres de Osamu Tezuka. Ceux qui utilisaient le terme "simple" pour ces mangas en étaient fan !

Modifié par Kira Yamato

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nana59
Invité nana59 Invités 0 message
Posté(e)

YES vive le Japon et vive la France :snif: J'adore L :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)

Je suis surpris de ne pas avoir participé à ce débat. Sans doute était-ce pour la bonne raison que Kira mène la discussion d'une main de maître. Toujours est-il que je souhaite ajouter quelques mots. Car à en croire Kira, il n'y a que du bon dans les mangas. Loin s'en faut, je tenais à le souligner.

Comme en chaque chose, on y trouve une part de mauvais. Combien sont ces mangakas qui n'ont pas été publiés en France ? Combien sont ces auteurs de BD qui n'ont pas le talent pour vivre de leur passion ?

Il y a également du commercial. Quid de ce Naruto ou Saint Seiya (et bien d'autres) qui ont été rallongés, adaptés, modifiés pour répondre aux besoins de la maison de production ?

Mais n'en est-il pas de même pour certaines BD ? Je pense en ce moment à ce que j'appelle la "saga de Troy" (Troll et autres Lanfeust).

Mais ne ternissons pas plus ces deux mondes. Je souhaite réagir, pour finir, à une critique faite précédemment: les scénario des mangas sont, paraît-il tous les mêmes et ne savent mettre en scène autre chose que des étudiant se bagarrant.

Je ne reviendrais pas sur la diversité des styles, qui a été merveilleusement évoqué tout au long de ce sujet. Quant aux scénario, je t'invite à lire Nausicaä de la vallée du vent, dans lequel tu trouveras de multiples pistes de reflexions quand à la nature humaine et sa relation avec la nature; dans le même registre, tu as l'excellent Mushishi. Dans le registre de l'introspection et de la définition de l'âme, tu trouveras dans Ghost In The Shell, sur un fond d'enquète policières, de quoi réfléchir sur la conscience collective et son lien avec la conscience individuelle. Enfin, au travers d'aventures délirantes, Abenobashi offre toute une réflexion sur notre rapport avec la mort d'être chers.

Et combien d'autres mangas j'aurai pu citer pour mettre en évidence toute la diversité, la complémentarité et l'intérêt de ce support.

Tu l'auras compris, je suis un fervent défenseur des mangas. Mais est-ce pour autant que je laisse les BD pour les autres ? Non, car ce sont deux mondes différents, et ce que je cherche en lisant un manga, si je ne le trouve pas dans une BD, l'inverse est tout aussi vrai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
darkshreck Membre 1 094 messages
dark shines‚ 33ans
Posté(e)

après tous ces arguments, cette défense.....il n'y a plus rien a rajouter.....ce serait etre de mauvaise foi après ce topic de salir l'image des mangas.... :snif:

Que l'on aime ou pas..chacun est libre de ses pensées....mais la gratuité de certains propos sont donc désormais forbiden !!

vive les mangas !

vive la BD !

vive les oeuvres culturelles !!

Faites l'amour et pas la guerre !

retrouvons nous autour d'un bon feu et chantons en coeur " la vie est belle !!"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Le festival de la BD récompense des mangas... éh oui !

Hé oui ! En même temps, quoi de plus logique pour un festival de la BD internationale ? :snif:

En fait, cette frontière entre "BD" et "manga" est totalement idiote ! Ca donne lieu à des préjugés, des systématismes, des débats d'idées reçues... surtout de la part de ceux qui n'ont jamais ouvert de BD, qu'elles soient cartonnées en 24x32 couleur broché; ou souples en format pocket noir et blanc collé.

;)

Bravo à Kira pour ta défense du manga ! En défendant la diversité de la production japonaise, tu défends tout simplement la BD en général.

@Wild : totalement d'accord, il y a autant de nullités que de joyaux à découvrir. Les mangas étant quand même des productions énormes, il y plus souvent tendance à il y avoir du déchet.

Un éditeur européen ne prendrait pas les mêmes risques (imprimer des cartonnées couleur est plus cher et risqué !). Quoiqu'on publie aussi de belles daubes chez nous ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Mener la discussion d'une main de maître... je n'ai pourtant écrit que deux post, et sur le tard en plus. Merci quand même :snif:

Malgré tout, il est vrai Wild que mon propos peut sous-entendre qu'il n'existe que de bon mangas. Je vais donc clarifier le développement précédent.

En fait, je trouve que les notions de bons et mauvais (BD, mangas, films, peintures et autres) sont en fait éminement relatives. Qui plus est, dans la situation qu'impose le forum, dans un souci d'être compris par tous et surtout de ne pas heurter les goûts de chacun, je tente tant bien que mal de ressortir cette relativité. Bien sûr, en mon for intérieur, il y a des mangas que je n'aime pas, voire que je déteste (c'est arrivé, une fois ;) ), mais je garde en tête le fait que d'autres peuvent aimer ce que je déteste. D'où mon hésitation à employer quelque qualificatif associé à un goût personnel.

Si j'avais voulu pousser la discussion plus loin dans l'exhaustivité, je n'aurais pas manqué de considérer le revers de la médaille du monde manga (mais en fait de n'importe quelle production artistique), à savoir :

_les mangas nationalistes (à l'instar de Ken Kan Ryu : haïr la culture coréenne) ;

_les mangas qui pousse la pornographie jusqu'au monde de l'enfance (et objet de répression);

_les mangas poussés à l'extrème en terme de longueur et qui voient in fine leur scénario manquer de cohérence (regardez dans Samouraï Deeper Kyo les éléments qui se surrajoutent sans cesse, ou encore Dragon Ball, que son propre auteur, Akira Toriyama, ne pouvait plus voir à la fin et a, contre les injonctions de la maison d'édition exigeante, imposé la fin que nous connaissons etc) et qui traduisent les exigences du monde sans pitié de l'édition au Japon.

En effet, la plupart des mangas associés aux deux premiers "genres" ne passeront jamais les frontières du Pays du Soleil Levant, où ils y font déjà l'objet de répression... Parce qu'effectivement, les Japonais sont plus regardant qu'on ne le croirait sur le contenu des mangas. L'article 175 du code pénal japonais interdit la vente à l'étalage (donc que n'importe qui peut s'approprier, y compris les très jeunes) tout contenu indécent (ce pourquoi on ne voit quasiment jamais de poils pubien ou de caractères sexuels primaires dans les mangas grand public). Les mangas à caractère pédophile (donc mettant en scènes des relations sexuelles impliquant des personnages pré-pubères) sont tout simplement interdit à la vente. Je ne parle pas ensuite de groupes d'adultes bienveillants en nombre non négligeable qui se sont formés (différence de culture oblige, ces groupes n'ont jamais atteint la véhémence de Famille de France :snif: ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Tu as oublié :

_ les mangas d'auteurs encore débutants.

Au Japon, on passe aisément du fanzinat (magazines amateurs) à la publication professionnelle, les éditeurs allant recruter dans le milieu amateur.

Vu le rythme de publication des magazines pro et la demande constante de nouvelles séries, il y a parfois des oeuvres vraiment maladroites qui ne font illusion que pour les non-initiés mais qui sont publiées quand même !

Pour les japonais, le dessin passe parfois en second plan tant il y a un formatage général de la BD grand public. On privilégie la narration, qui elle, doit être prenante. Certaines de ces séries marchent et la qualité s'améliore en général, surtout quand l'auteur se voit enfin octroyer des assistants.

mais ça n'empèche pas d'avoir vu publié des choses assez mauvaises, à tous les niveaux (sans aucun jugement personnel).

Le rythme de production de pages (environ 10 ou 12 par semaine) fait que ces auteurs débutants sont forcés d'évoluer vite. Un bien et un mal, car cela peut être au détriment d'une réelle recherche graphique. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maow38 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 32ans
Posté(e)

Sinon, je ne sais pas si vous avez vu mais, sur arte, lundi, mardi et mercredi, la chaine a passé un documentaire en 3 épisodes intitulé " La fabuleuse histoire des excréments". Tout ça pour dire que ce sujet pourrait être interessant si LE détracteur des manga donnait des arguments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Pas bête, en effet, de parler des mangaka débutants. Je n'y avais pas pensé parce que personnellement je n'ai pas de contact avec le monde du début de carrière (du moins pas autant que je le souhaiterais :snif: ).

Je n'ai eu que deux expériences dans ce domaine du début de parcours, et pour les deux j'ai trouvé que ça évoluait favorablement. Tout d'abord le cas de Kei Tôme, dont on peut suivre une certaine évolution vers la maturité dans le dessin entre Zero et Sing "yesterday" for me. Le style de départ est toujours reconnaissable, mais un je-ne-sais-quoi fait ressortir l'expérience de la mangaka.

Puis avec Angel Densetsu. Je n'ai fait que le survoler (puisque je ne comprend pas encore suffisamment le japonais) mais j'ai constaté qu'on passait des scènes sans aucun décor derrière, conjuguèes aux difficultés de l'auteur à représenter les mouvements rapides (dans les scènes où il y a de la baston, les coups sont portés par des espèces de cylindre sans nom en fait de bras) à une précision progressive, parallèle à l'expérience sans doute.

Sinon, zut ! sans ces funestes partiels j'aurais regardé plus précisément le programme :snif:

Est-ce que l'émission parlait des liens noués par le biais des toilettes (donc de la défection) entre les vivants et les morts reposant sous terre ? Parce que c'est un point essentiel qui se retrouve dans les mangas, notamment quand une scène importante se passe aux toilettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
damou78 Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

c'est une question de gout, chacun ses gout et c'est bien que tous le monde n'aime pas les mangas^^

Moi j'aime les 2 manga et bd mais je lis plus de mangas^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant