Egalité entre les sexes, le combat des féministes...

Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
@ essayeur: Quand je lis ta vision de la femme, je comprends pourquoi il y a toujours des féministes. angry.gif

Beaucoup de femmes sont pleines de petites attentions envers leur conjoint: ça ne s'appelle pas de la galanterie, mais ça revient au même. Mais ça, pour les mecs, c'est normal, c'est pas mièvre! Ne viens pas me parler de réciprocité ; au vu de ton discours tu ne sais pas ce que c'est.

Ces propos sont plein de contradictions: des filles trop coincées, mais éduquées comme des prostituées... wallbash.gif Je crois que tu ne connais pas vraiment les femmes, tout simplement.

Je crois que si, il les connait, c'est un point de vu, c'est tout.

Il l'a dit d'ailleurs.

Le problème, c'est qu'il ne comprend pas ces besoins, et ne perçois pas certaines choses, c'est tout.

C'est pour ça que la "galanterie" est réduite à un asservissement à ses yeux.

Et les filles à des idiotes qui ont inventé ça pour ne pas "perdre la face".

Essayeur, si tu veux commencer à comprendre, essaye d'imaginer que faire durer le plaisir, augmenter la pression, si tu veux, ça le rend meilleur que de l'assouvir tout de suite.

Les filles en générale le comprennent plus vite que les mecs, parce que justement, leur plaisir est pas évident à prendre.

Dans cette optique, la galanterie, ça n'est pas un service demandé en échange d'un coup tiré. (qui serait pour le coup de la prostitution, je suis d'accord)

ça peut être aussi histoire d'améliorer le plaisir lors du "coup" qui sera tiré (c'est réducteur, mais n'en déplaise aux filles de l'assistance, faut déjà arriver à faire passer cette idée)

Je n'apprécierai pas et j'ai déjà repoussé des filles qui ne cherchaient qu'à tirer leur coup. (oui ça existe ^^)

Ensuite, La galanterie, L'échange d'attentions comme le dit lili, pour moi c'est une ambiance que j'apprécie.

ça peut aussi être une sorte de préliminaires en même temps qu'un moyen de combler d'autres pulsions que les pulsions sexuelles (les pulsions d'affection... ou tout simplement d'ego. Tu comprendra quand tes pulsions sexuelles seront plus apaisées que baiser pour baiser, ça comble pas vraiment son homme. étre aimé et être apprécié, aimer et apprécier c'est mieux, surtout quand c'est en plus)

En gros, c'est à la foi quelque chose qui améliore le plaisir sexuel, et apporte aussi d'autre comblement tout aussi nécessaire à notre épanouissement.

(plus, même, j'aurai tendance à penser.)

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
@ essayeur: Quand je lis ta vision de la femme, je comprends pourquoi il y a toujours des féministes. :snif:

Beaucoup de femmes sont pleines de petites attentions envers leur conjoint: ça ne s'appelle pas de la galanterie, mais ça revient au même. Mais ça, pour les mecs, c'est normal, c'est pas mièvre! Ne viens pas me parler de réciprocité ; au vu de ton discours tu ne sais pas ce que c'est.

Ces propos sont plein de contradictions: des filles trop coincées, mais éduquées comme des prostituées... :snif: Je crois que tu ne connais pas vraiment les femmes, tout simplement.

Je maintiens que les parents élèvent leurs filles pour en faire des prostituées dans tout l'occident, au Maghreb et en Asie, pas dans toute l'Afrique noire car les sociétés sont souvent matriarcales. Les parents reproduisent ce qu'ils ont vu quand eux-mêmes ont grandi, c'est comme ça que se transmettent les « merveilleuses traditions » : comme la vérole.

C'est provocateur de dire « comme des prostituées », cependant il y a bien une notion de pouvoir et de contre-pouvoir, de jeu de rôle érotico-financier entre l'homme et la femme. Aucune contradiction pour moi entre la fille trop coincée et la prostituée, puisque ce n'est pas conscient, elles sont rendues à cet état par leurs parents qui les couvent comme si c'était des petites choses fragiles, mais une fille avec une simple prise de judo basique peut renverser n'importe qui très facilement, et plutôt que lui donner cette liberté, ils choisissent de l'enfermer dans l'histoire de la fragile barbie attendant le prince charmant qui va venir la sauver. C'est loin de l'émancipation !

Maintenant je dois avouer que je considère qu'il y a une part de prostitution dans tous les rapports amoureux. Je sais que ça peut choquer mais on ne va pas choisir de s'exhiber avec un clochard quand on peut trouver plus sécurisant et plus valorisant pour le jeu social, or le but du couple c'est la sécurité, et je crois qu'à un moment intervient un calcul conscient.

J'aime les filles qui sont libérées de tout ça, qui peuvent baiser sans en avoir rien à foutre des frères, des pères de la famille et autres glands qui viennent s'insinuer dans leurs vies. Ma soeur est comme ça mais nous sommes d'une famille moderniste et libérale. Je n'ai aucun réflexe protecteur envers ma soeur et suis toujours choqué quand je vois des frères protéger leur soeur même quand elle n'a rien demandé, je me dis « c'est quoi ces barbares ? ».

--

essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Je crois que si, il les connait, c'est un point de vu, c'est tout.

Il l'a dit d'ailleurs.

Le problème, c'est qu'il ne comprend pas ces besoins, et ne perçois pas certaines choses, c'est tout.

C'est pour ça que la "galanterie" est réduite à un asservissement à ses yeux.

Et les filles à des idiotes qui ont inventé ça pour ne pas "perdre la face".

ARF ! je pensais que t'étais une fille avec ton nom qui finit par un a et avec ton avatar aux traits équivoques.

Non je pense que la notion de galanterie c'est du calcul, elles ne sont pas du tout idiotes, loin de là, elles sont élevées à exercer un levier de pouvoir sur les mecs assez bêtes pour avoir envie de s'y laisser prendre ou de faire semblant, mais j'ai un esprit rationnel, analytique, je calcule car mon cerveau calcule tout seul, je ne donne rien qui ne me soit rendu, j'estime n'appartenir à personne, pour moi aimer c'est renoncer à posséder et non l'inverse, sur moi ce piège ne fonctionne pas.

Essayeur, si tu veux commencer à comprendre, essaye d'imaginer que faire durer le plaisir, augmenter la pression, si tu veux, ça le rend meilleur que de l'assouvir tout de suite.

Les filles en générale le comprennent plus vite que les mecs, parce que justement, leur plaisir est pas évident à prendre.

Dans cette optique, la galanterie, ça n'est pas un service demandé en échange d'un coup tiré. (qui serait pour le coup de la prostitution, je suis d'accord)

ça peut être aussi histoire d'améliorer le plaisir lors du "coup" qui sera tiré (c'est réducteur, mais n'en déplaise aux filles de l'assistance, faut déjà arriver à faire passer cette idée)

Je n'apprécierai pas et j'ai déjà repoussé des filles qui ne cherchaient qu'à tirer leur coup. (oui ça existe ^^)[...]

Oui c'est bien un jeu de rôle, le problème c'est quand les gens s'identifient totalement à ça, alors tu obtiens le couple caricatural : l'homme vigoureux (bientôt rendu obèse par la cuisine trop riche d'une femme jalouse) marchant devant la pauvre femme fragile, sachant qu'au final c'est elle qui manipule l'imbécile car il a oublié sa sagacité au vestiaire en entrant dans son rôle de protecteur. Non c'est pitoyable ! (c'est toujours la majorité des couples qui ressemblent à ce modèle même si avec les jeunes ça évolue un peu, désolé !)

Et là en lisant tout mon dédain pour ce modèle archaïque, j'espère que vous comprenez tous que c'est réellement une histoire d'éducation, mais mes parents avaient beaucoup d'avance dans ce domaine je dois le reconnaître. Ils considèraient les êtres humains comme indépendants de leur genre sexuel.

--

essayeur

Modifié par essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Tes parents sont peut-être un modèle de modernisme, mais ils ne t'ont pas empêché d'être plein d'auto-satisfaction et de mépris. :snif:

Et pour le modernisme, d'ailleurs, tu repasseras, car ton modèle, que tu qualifies de caricatural, mais que tu généralises :snif: , est complètement dépassé. On doit pas vivre dans le même siècle.

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Lili a raison et je plains les femmes qui s'entichent de ce type de personnage.

Quand on a rien à donner, on vit seul.

Vivre en couple, c'est faire des concessions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
"une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l'homme.

une femme intelligente y renonce."

Colette

Que pensez vous de cette sitation?

J'adore !!!

Pour ma part, dans pas mal de cas ou "l'évidence" est mise sur la domination de l'homme sur la femme, je pense que les femmes laissaient les apparences aux hommes et exerçaient leur pouvoir différement.

Mais les subtilités féminine, c'est trop compliqué à analyser, surtout Historiquement quand il ne nous reste que les textes de loi pour déterminer les comportements passés (et encore) Je crois que la domination des hommes sur les femmes est une invention récente. (début de l'ère industrielle... pour préciser le "récente")

Certes, les femmes de nobles ne choisissaient pas leur mari, mais les maris non plus. C'est plus une question de pouvoir parent/enfant que homme/femme.

essayeur, tu sera pas le premier à me prendre pour une fille ! :snif:

Maintenant, en passant à travers la provoc, et en gardant une position plus relative (t'as peut être tendance à un peu trop généraliser pour le coup)

Je suis relativement d'accord avec toi.

Les filles ont des leviers de pouvoirs, et elles s'en servent. (Maintenant les mecs en ont aussi...)

C'est un jeu la plupart du temps, et c'est agréable souvent.

Mais je comprend qu'on puisse y être allergique. Surtout si on n'aime pas exercer de pouvoir sur les filles (ce qui a été mon cas pendant longtemps)

Je comprend aussi très bien quand tu dis aimer, c'est renoncer à posséder.

Et là, je suis assez d'accord avec toi, la plupart des filles auraient à cogiter là dessus.

En général, ça passe très bien quand c'est vis à vis de la possessivité du mec, mais quand il s'agit de la leur, ça passe moins bien.

(Maintenant, je dis ça des filles parce que c'est elles qui m'intéressent, mais les mecs possessifs, y en a pas mal aussi ! )

Y a quand même un truc qui me dérange sérieusement dans ton discours.

Tu donne l'impression de gérer tes relations comme de l'argent, mesurable...

Ce que tu donne, elles doivent te le rendre.

Déjà, l'affection (puisqu'il s'agit de ça, je suppose) c'est pas comme l'argent, ça peut se donner en enrichissant les deux !

(ça devrait même toujours être comme ça !)

C'est comme ce qu'on dit d'un sourir : ça enrichie celui qui le reçois comme celui qui le donne.

J'aime pas trop les idées d'obligations et de dettes dans une relation. si t'es contre les relations de pouvoir, tu devrais comprendre.

ça me fait plaisir de faire plaisir, ça me rend important, nécessaire.

Si ça me fait pas plaisir dans l'instant, je le fait pas, tout simplement.

Y a pas de "dette" qui rentre en jeux comme ça.

Je considère toujours que je ne doit rien à personne et que personne ne me doit rien. Je vie, et j'apprécie tout ce que je peux apprécier de ce que je vie, c'est tout.

Les "dettes" et tout ça, c'est à la limite pour les compromis...

Là ok, tu gère des égalité entre ce que tu donne et reçois... Mais c'est pas agréable comme truc.

C'est très minoritaire dans une relation, sinon, y a un gros problème.

Si je me met à raisonner comme ça, c'est qu'en général, y a une anguille sous roche, et un truc à régler.

ça marche pour du temporaire, mais je resterai pas sur ces compromis longtemps.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hommelibre777 Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

[

Pour moi, il y a deux sujets dans ta phrase.

"Egalité entre les sexes" et "le combat des féministes"

concernant l'égalit entre les sexes, je rejoins l'analyse de certains qui dénoncent que les femmes citent trés souvent des exemples, soit du passé, soit dans d'autres pays.

La condition de la femme en France, est effectivement , et enfin,comparable à celle des hommes.

Ces acquis , qui ne sont qu'un retour à une chose naturellle et normale, doivent être préserver à tous prix.

Je parle de condition, car si on aborde la notion "d'égalité" il faut préciser...

égalité en matière de droit par exemple, il me semble qu'il n'y a plus de différences.

égalité en matière de salaire, défavorable aux femmes, il reste donc du chemin à faire

égalité au niveau de la famille, favorable aux femmes, il reste du chemin à faire...

etc....

Quant au combat féministe, il faut de suite préciser que le combat féministe actuel n'a plus grand chose en commun avec celui des suffragettes et autres mouvements qui luttaient pour une reconnaissance des droits des femmes.

Aujourd'hui, les féministess sont clairement dans un combat "revenchard", basée sur le fait que c'est au tour des femmes de dominer.

Au travers d'un discours discréditant systématiquement les valeurs masculines, et glorifiant les valeurs féminines, on semble se diriger vers une société de femmes et d'hommes féminisés ( vêtement, maquillage, activités, etc...)

Le résultat actuel est édifiant...de moins en moins de couples, de plus en plus de familles monoparentales..au nom de la libération sexuelle des femmes, elles changent d'homme régulièrement, ce qui fait que la notion de "père" devient avant tout biologique, car pour le reste les pères sont de plus en plus écarté de l'éducation et de l'affectif...

et pour emballé tout cela, elles nous endormes avec un victimisme de plus en plus radical....victimisme que même les féministes des années 60,70 rejettent .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Les filles ont des leviers de pouvoirs, et elles s'en servent. (Maintenant les mecs en ont aussi...)

C'est un jeu la plupart du temps, et c'est agréable souvent.

Mais je comprend qu'on puisse y être allergique. Surtout si on n'aime pas exercer de pouvoir sur les filles (ce qui a été mon cas pendant longtemps)[...]

Oui je trouve ça horrifiant, écoeurant, ce jeu de pouvoir. C'est en rapport avec mon système philosophique, je ne conçois pas les rapports humains sous cet angle, et si c'est moi qui passe pour un monstre, je pense néanmoins être plus humain que ces sorcières qui se raccrochent à leurs vieux leviers de pouvoir :snif: (c'était la part provocation, ça réveille non ?)

Maintenant concrètement : les filles sur ce sujet me traitent quasiment de nazi plutôt que se reconnaître un seul défaut (pour revenir au coeur du sujet), à savoir que c'est bien de libérer les chinoises mais qu'il faudrait déjà se libérer soi-même de ces jeux ridicules, même si bien évidemment on est naturellement altruistes alors on s'aide, on aide un enfant on aide le voisin, on s'aide en couple c'est normal c'est humain. Le contrat implicite « tu m'aides je t'aide » n'est pas valable qu'en amour il est universel c'est la base du pacte social.

Cependant quand ça devient un automatisme de minauder ou se faire passer pour faible pour obtenir quelque chose alors je soutiens encore une fois que c'est une libération qui n'en est pas une. Mais beaucoup sont en réalité comme ces femmes musulmanes intégristes, elles ne veulent pas être libérées, c'est comme ça qu'elles jouissent c'est un jeu érotique il y faut une part de sado-masochisme.

Excusez moi de tuer toute poésie mais ça ne résiste pas à l'analyse :snif:

Je compare les héroïnes de sex and the City qui quand elles en ont ras le bol d'une soirée se cassent seules hêler un taxi dans New York, à la française basique (la latine) qui va faire tout un cinéma pour qu'on la raccompagne parce qu'elle a peur toute seule, bon enfin ça n'arrive pas toujours évidemment, mais c'est ce type de femmes que je critique. Il y en a encore beaucoup des boulets pareils, sont-elles libérées ?

Je comprend aussi très bien quand tu dis aimer, c'est renoncer à posséder.

Et là, je suis assez d'accord avec toi, la plupart des filles auraient à cogiter là dessus.

En général, ça passe très bien quand c'est vis à vis de la possessivité du mec, mais quand il s'agit de la leur, ça passe moins bien.

(Maintenant, je dis ça des filles parce que c'est elles qui m'intéressent, mais les mecs possessifs, y en a pas mal aussi ! )

Justement je voulais y venir, je n'ai aucun mal à reconnaître les défauts des hommes en général : un certain égoïsme, une forme de bêtise crasse, un temps de réaction au niveau cérébral parfois, manque de réceptivité aux ambiances, le rôle du macho protecteur étant si lourd à porter et abêtissant qu'ils en deviennent des automates sans finesse, la possessivité on connait là c'est carrément imbattable à mon avis, à tout ça je rajouterais qu'ils ont souvent une hygiène douteuse.

Cependant là comme par hasard aucune femme ne va ouvrir un topic sur la condition masculine ni se demander comment les libérer eux-aussi de ce sort peu enviable, évidemment c'est tout bénéfice elles les ont voulu comme ça, elles les ont voulu cons pour mieux les manier ...

Y a quand même un truc qui me dérange sérieusement dans ton discours.

Tu donne l'impression de gérer tes relations comme de l'argent, mesurable...

Ce que tu donne, elles doivent te le rendre.[...]

C'est très minoritaire dans une relation, sinon, y a un gros problème.

Si je me met à raisonner comme ça, c'est qu'en général, y a une anguille sous roche, et un truc à régler.

ça marche pour du temporaire, mais je resterai pas sur ces compromis longtemps.

Tu as bien compris c'est ponctuel, rapidement je vois si je peux enlever les barrières et passer à une relation de confiance, mais justement je parlais de ces femmes pas libérées du tout mais qui se croient libres, qui voudraient qu'à la fois tu répares leur évier, tu fasses leur vaisselle, tu les accompagnes partout comme un chien, que tu portes quand même la valise parce que c'est une faible femme ... dans ce rapport là j'ai tôt fait de voir à qui j'ai à faire.

C'est ma dernière intervention sur ce fil, j'ai tout dit, on se recroisera ailleurs.

--

essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Haydar Membre 3 messages
Baby Forumeur‚ 29ans
Posté(e)
Ton topic, c'est toute la question de la différence subtile entre le féminisme et l'ultra féminisme.

Le premier prône l'égalité des hommes et des femmes. Le deuxième est poussé par une sorte de "revanche", ou de discrimination positive, pour finalement donner plus de pouvoir aux femmes qu'aux hommes.

Le gros problème, c'est que si le racisme n'a pas de fondement scientifique, le sexisme en a.

Il y a clairement des différences entre les hommes et les femmes. N'importe quel gamin de 2 ans le sait.

Je prône personnellement l'égalité des droits, mais aussi au droit à la différence.

J'apprécie la galanterie. Je pense que c'est malheureusement une bonne chose qui disparait

( et qui n'est pourtant en rien incompatible avec le libertinage, ou la nymphomanie... Je dis ça pour essayeur...

je suis d'ailleurs pareillement pour la libération sexuelle des filles. Et pour le "romantissage" des hommes, qui perdent beaucoup à vouloir faire disparaitre la magie de la séduction )

é force de trop prôner l'égalité, on oublie ces différences. Et ses charmes.

Et les femmes, à force de vouloir avoir les mêmes droits que les hommes se retrouvent souvent à les mimer.

Regardez la "femme moderne" idéale : elle bosse comme un homme, n'a pas le temps de s'occuper de ses enfants comme les hommes etc...

é force d'égalité, on transforme les femmes en homme !

Certes, ces femmes deviennent l'égal des hommes... mais est-ce vraiment un bien ?

Je crois qu'il faudrait faire attention à préserver ce droit à la différences des comportements et au libre choix de notre comportement.

Et ce bien plus qu'à "l'égalité" matérielle entre homme et femme.

Je préfèrerai que certaine puissent conserver leur féminité dans cette quête de l'égalité des droits.

(et je porte une grande attention à la différence entre l'égalité et l'égalité des droits ! Je souhaite la dernière mais déteste la première)

Je ne suis pas totalement d'accord avec toi... Qui a instauré que le rôle d'un homme était de travailler et celui de la femme de garder les enfants?

Dans le règne animal, on voit des situations complètement différentes => Lion

La différence, je suis d'accord... mais pourquoi les hommes ne garderaient pas les gosses, et les femmes ne bosseraient pas? Ca créerait quand même une différence... Après c'est un accord mutuel avec son partenaire de savoir qui va rester à la maison et qui va travailler...

Et je pense qu'il faut justement détruire à la source ce problème de distribution de rôle. La femme ne fait pas la cuisine, mais le genre humain le fait... L'homme ne travaille pas, le genre humain le fait... Après chacun choisi son métier librement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Le problème, c'est "Sex and the city"... :snif:

Fuck them all! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hommelibre777 Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Lili a raison et je plains les femmes qui s'entichent de ce type de personnage.

Quand on a rien à donner, on vit seul.

Vivre en couple, c'est faire des concessions.

Vivre en couple c'est faire des concessions....

oui c'est une base indispensable...

Quand on voit combien, et comment les hommes se font "jeter" de nos jours on voit à quel point les femmes ne veulent plus faire de concessions..

Totalement conditionnées par le discours de revenche féministe, elles s'en donne à coeur joie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sable77 Membre 249 messages
Forumeur activiste‚ 28ans
Posté(e)

Je suis pour l'égalité hommes-femmes, mais le problèmes avec les femmes

c'est qu'elle se disent égale mais elles attendent toujours que ce soit l'homme qui fasse

le 1 pas, qui paye le restaurant, qui ose inviter...

En fin de compte les femmes sont dépendante de l'envie ou non des hommes!

Ce n'est pas le comportement d'un etre libre d'attendre que l'autre fasse toujours le 1 pas...

Non les femmes ne sont pas encore les egales de l'homme et de loin ! Qu'elle se comporte en etre libre et indépendant après on verra !

Alors ensuite vous avez les femmes qui essaye de qse comporter en homme en buvant, se drogant ou en se battant, non la femme a encvore du progrés a faire!

Meme si elle a deja fait du chemin, elle a reussit a s'émanciper de l'homme, travail comme il lui plait, il n'y a hereusement plus de mariage forcé en france! La femme doit encore apprendre a etre plus indépendante, pour l'instant elle s'identifie souvent au féminisme, elle est comme une gosse qui prends une idole pour l'opposer a ses parents...

Il faut qu'elle devienne adulte!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Lili a raison et je plains les femmes qui s'entichent de ce type de personnage.

Quand on a rien à donner, on vit seul.

Vivre en couple, c'est faire des concessions.

Vivre en couple c'est faire des concessions....

oui c'est une base indispensable...

Quand on voit combien, et comment les hommes se font "jeter" de nos jours on voit à quel point les femmes ne veulent plus faire de concessions..

Totalement conditionnées par le discours de revenche féministe, elles s'en donne à coeur joie...

Le problème, mon trésor, c'est que tu fais des généralités : il existe encore beaucoup de couples qui vivent dans la plus parfaite harmonie et qui savent faire des concessions, d'un côté comme de l'autre.

Notre monde n'est pas constitué que de féministes et de machos, dieu merci!

Cela dit, les féministes ont un rôle à jouer dans un monde où la misogynie est encore bien trop présente...c'est une manière de contrebalancer le jeu!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hommelibre777 Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Le problème, mon trésor, c'est que tu fais des généralités : il existe encore beaucoup de couples qui vivent dans la plus parfaite harmonie et qui savent faire des concessions, d'un côté comme de l'autre.

Notre monde n'est pas constitué que de féministes et de machos, dieu merci!

Cela dit, les féministes ont un rôle à jouer dans un monde où la misogynie est encore bien trop présente...c'est une manière de contrebalancer le jeu!

Que les féministes jouent un rôle majeur dans la vie d'aujourd'hui on l'avait remarqué....

TOUS les hommes font les frais des féminstes extrémistes....

Comme on remarquera que les femmes critiquent les machos et.....se baladent aux bras des ....machos.

Suffit de voir la REALITE, les machos sont quasiment toujours accompagnés dans la vie, et en plus avec de belles femmes.....

les hommes "ordinaires" le visiblemnt beaucoup trop..."ordinaire" ..et sont souvent célibataires..

l'essentiel est que le compagnon "affiche"....

c'est tout le contraire de ce qu'affirment lmes féministes.....mais les femmes n'en sont pas à une contradiction prés!!

maiscela les femmes ne le reconnaitrons jamais...

Quant aux couples qui vivent en parfaite harmonie pendant plusieurs décénnies voir toute une vie..oui il en existe encore beaucoup..mais ils sont composés de personnes ayant dépassés les 50-60 ans....faut souvent regarder du côté de nos parents.....dans les 30-40 ans il ya en a trés peu..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)
Quant aux couples qui vivent en parfaite harmonie pendant plusieurs décénnies voir toute une vie..oui il en existe encore beaucoup..mais ils sont composés de personnes ayant dépassés les 50-60 ans....faut souvent regarder du côté de nos parents.....dans les 30-40 ans il ya en a trés peu..

Ben, faut dire, si on a 30-40 ans, on n'a vécu que 3 ou 4 décennies en tout donc un peu normal de n'avoir encore pas vécu plusieurs décennies voire toute une vie en couple !!! :snif:

Quant aux hommes qui se font de plus en plus jeter, ben oui, quitter son conjoint n'est plus l'apanage de l'homme...

Et ce que je vois moi, c'est que l'homme quitte presque toujours pour une autre femme, il s'en va uniquement s'il est certain de ne pas se retrouver seul, la femme quitte parce qu'elle n'aime plus, qu'elle n'en peut plus, et pas forcément pour un autre homme.

Modifié par Chapacha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hommelibre777 Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Et ce que je vois moi, c'est que l'homme quitte presque toujours pour une autre femme, il s'en va uniquement s'il est certain de ne pas se retrouver seul, la femme quitte parce qu'elle n'aime plus, qu'elle n'en peut plus, et pas forcément pour un autre homme.

Avec une telle affirmation, avec d'un côté la pureté des femmes, leur sens éthique d'une relation, et de l'autre côté l'égoisme des hommes, l'ignomie des hommes, vous atteignez le sumum de l'hypocrisie féminine

le bien est du côté de la femme..oh pardon la FEMME

et le mal du côté des hommes

juste une précision....à vous lire il n'y a que des femmes célibataires et les hommes sont tous en ménage.........

Devant de tels "arguments" les hommes n'ont aucune chance....

J'attends avec impatience le soutien des autres femmes pour cette théorie!!!

Vous devriez arrêter la littérature féministe et regarder par la fenêtre....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Lili a raison et je plains les femmes qui s'entichent de ce type de personnage.

Quand on a rien à donner, on vit seul.

Vivre en couple, c'est faire des concessions.

Vivre en couple c'est faire des concessions....

oui c'est une base indispensable...

Quand on voit combien, et comment les hommes se font "jeter" de nos jours on voit à quel point les femmes ne veulent plus faire de concessions..

Totalement conditionnées par le discours de revenche féministe, elles s'en donne à coeur joie...

Le problème, mon trésor, c'est que tu fais des généralités : il existe encore beaucoup de couples qui vivent dans la plus parfaite harmonie et qui savent faire des concessions, d'un côté comme de l'autre.

Notre monde n'est pas constitué que de féministes et de machos, dieu merci!

Cela dit, les féministes ont un rôle à jouer dans un monde où la misogynie est encore bien trop présente...c'est une manière de contrebalancer le jeu!

Effectivement.

Je prend pour exemple mes parents : plus de vingt ans de mariage au compteur et pas une embrouille sévère. En ce qui concerne le féminisme, et comme souvent dans les mouvements revendicatifs, ce sont les gens agressifs qui m'ennuient, en revanche il me semble que le féminisme a permis de faire reculer, et permet toujours, de faire reculer les mentalités beauf machistes et le cliché du couple "monsieur lit le journal devant la télé pendant que madame fait la bouffe".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Le jour où les femmes n'auront plus à choisir entre avoir une grande carrière ou une famille, l'égalité sera effective.

On ne demande pas à un homme lors d'un entretien d'embauche s'il compte fonder bientôt une famille, tandis qu'à une jeune femme, je pense que la question a déjà été posée... :snif:

Sauf que si les femmes arrêtaient de faire des enfants pour penser à leur carrière, c'est le pays tout entier qui serait en péril!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)
Avec une telle affirmation, avec d'un côté la pureté des femmes, leur sens éthique d'une relation, et de l'autre côté l'égoisme des hommes, l'ignomie des hommes, vous atteignez le sumum de l'hypocrisie féminine

le bien est du côté de la femme..oh pardon la FEMME

et le mal du côté des hommes

juste une précision....à vous lire il n'y a que des femmes célibataires et les hommes sont tous en ménage.........

Devant de tels "arguments" les hommes n'ont aucune chance....

J'attends avec impatience le soutien des autres femmes pour cette théorie!!!

Vous devriez arrêter la littérature féministe et regarder par la fenêtre....

:snif: Où ai-je dit que les femmes étaient pures et les hommes ignobles ??

Je n'ai jamais lu de bouquin féministe car moi, je ne suis pas obsédée par la question et n'ai pas besoin de cette littérature pour me faire une opinion.

Je dis ce que j'observe autour de moi.

Quant aux femmes toutes célibataires, où avez-lu ça ?? Je dis que quand elles quittent, ce n'est pas forcément pour un autre... Ce qui ne les empêche pas de se recaser ensuite :o .

Quant aux hommes tous en ménage, ce n'est pas ma faute, si une fois qu'ils ont quitté leur dame pour une autre, cette dernière les largue aussi ! :o (j'entends déjà le "et voilà, les femmes d'aujourd'hui prennent et jettent les hommes comme des objets etc etc :snif: )

Et quant au summum de "l'hypocrisie féminine" ( ;) il y a donc une hypocrisie féminine et une masculine, ou bien les hommes ne le sont pas ?), croyez-moi, je ne l'atteins pas, bien que si je le voulais...

....Vos arguments sont toujours intéressants, vous arrivez à faire de brillantes démonstrations sans agressivité ni rancoeur, vos propos sont étayés et tout ceci est passionnant....

(C'est mieux là, je progresse ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)
Lili a raison et je plains les femmes qui s'entichent de ce type de personnage.

Quand on a rien à donner, on vit seul.

Vivre en couple, c'est faire des concessions.

Vivre en couple c'est faire des concessions....

oui c'est une base indispensable...

Quand on voit combien, et comment les hommes se font "jeter" de nos jours on voit à quel point les femmes ne veulent plus faire de concessions..

Totalement conditionnées par le discours de revenche féministe, elles s'en donne à coeur joie...

Le problème, mon trésor, c'est que tu fais des généralités : il existe encore beaucoup de couples qui vivent dans la plus parfaite harmonie et qui savent faire des concessions, d'un côté comme de l'autre.

Notre monde n'est pas constitué que de féministes et de machos, dieu merci!

Cela dit, les féministes ont un rôle à jouer dans un monde où la misogynie est encore bien trop présente...c'est une manière de contrebalancer le jeu!

Tout à fait d'accord votre Altesse :snif:

Tout est une question d'harmonie.

Le cliché des fémistes et misogynes est un peu dépassé. Les 2 sexes ont su évoluer. Et puis quant aux extrémistes, c'est comme pour d'autres sujets, on s'en.. enfin je me comprends ;)

Par exemple, je ferai bien un peu de ménage dans votre cave belle Altesse en échange de quelques largesses royales :snif:

Modifié par axel25

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant