D'ou vient le racisme?,

l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Donc tu considère juif comme une race et non une religion ?

Non pas du tout. pourquoi une race ? Je dis simplement qu'un juif qui ne croit en rien reste un juif pour tous les autres. (et parfois pour lui-meme aussi)

Faut savoir :

Soit juif représente une race et alors ont peu dire un athée juif comme on dirait une athée français

Soit on considére le juif comme une personne étant de la religion juive. Alors s'il devient athée, c'est un athée, point barre.

Un catholique qui devient athée, on ne dit pas un catholique athée ? CQFD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
Soit juif représente une race et alors ont peu dire un athée juif comme on dirait une athée français

Donc "Français " c'est une race pour toi ? :snif:

C'est sur qu'en raisonnant sur de mauvaises bases, on peut arriver à toutes les conclusions . CQFD :snif:

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Y'a un côté tellement péjoratif associé au mot "race" qu'il en perd tout son sens. Chez l'espèce canine, il y en a une multitude seulement ça fait chier personne. Chez l'humain y'en a au moins trois : blanc, noir et jaune. Ca reste trois races réunnis dans la même espèce : les cons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Coutume et religion sont a part donc oui on peut etre juif athé comme musulman athé, tasse a thé ( je vois que certain essaye de faire des jeu de mot ).

D'ailleur elle se melange !!!! qui a créer un contexte ambigue , acte religieu ou ancestrale !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Coutume et religion sont a part donc oui on peut etre juif athé comme musulman athé, tasse a thé ( je vois que certain essaye de faire des jeu de mot ).

Donc on peut être un croyant athé. Mes respects, quel talent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WHat-Else? Membre 6 messages
Baby Forumeur‚ 47ans
Posté(e)

un croyant athé??? un croyant non pratiquant plutôt.mais on peut être un athé croyant en rien du tout d'ailleurs peut être en soi quand même....

bon je vais boire ma tisane et au lit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Bon trêve de bavardage, je suis moi-même athée, comme beaucoup de juifs ashkénazes l'étaient. L'athéisme doit même sa naissance en grande partie grâce aux juifs (Spinoza, vous connaissez?)...

Allez prétendre que Marx (que ce soit Karl ou Groucho), Freud, Einstein n'étaient pas juifs! :snif:

Par ailleurs, il existe de longue date une branche de la religion juive qui ne prêche pas de croyance en Dieu, et qui de fait est considérée comme athée (c'est que l'on appelle le judaïsme humaniste, et il a ses rabbins... etc... voir ce site pour ceux qui ne me croiraient pas). Un phénomène similaire existe d'ailleurs avec l'hindouïsme et les religions orientales (voir à ce sujet l'école Samkhya et les différentes branches du Nastika, qui sont on ne peut plus athées).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Ah, c'est vrai qu'il y a de quoi ne plus rien comprendre :snif:

Donc, qu'est-ce qu'un juif athée ?

En gros, comment un individu peut-il se réclamer, être étiqueter, etc ... juif s'il ne croit pas ou ne pratique pas le judaïsme ? Bref, comment peut-il être identifié par des critères auxquels il n'adhère pas ??

Sur quel critères identitaires se reconnaissent les juifs ?

(uen certaine fierté à être à l'origine de tout, comme de l'athéisme ? :snif: )

C'est une réelle question que je me pose.

Sinon, SN3, qu'est-ce qu'une race pour toi ?

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Ah, c'est vrai qu'il y a de quoi ne plus rien comprendre :snif:

Donc, qu'est-ce qu'un juif athée ?

En gros, comment un individu peut-il se réclamer, être étiqueter, etc ... juif s'il ne croit pas ou ne pratique pas le judaïsme ? Bref, comment peut-il être identifié par des critères auxquels il n'adhère pas ??

D'abord, savez-vous que la Halakha, la loi religieuse juive, a toujours précisé que tout descendant de Juif reste membre du peuple d'Israel, qu'il adhère au judaïsme ou pas?

Et comme je vous le disais déjà, être Juif c'est avant tout une identité culturelle. Si vous faisiez régulièrement de la sociologie, vous comprendriez peut-être un peu mieux?

Les religions peuvent disparaître, leur influence demeure, que ce soit dans le moule ou dans le contre-moule. Vous pouvez lire Weber ou Durkheim à ce sujet... Pour ce dernier, la religion est même le phénomène social fondateur par excellence, celui à l'origine de tous les autres et ce même si nos sociétés sont à présent désenchantées et déconfessionalisées...

Pourquoi parle-t-on de civilisation judéo-chrétienne, à votre avis?

Regardez les pays protestants par rapport aux catholiques: ils sont nettement plus individualistes que ces derniers, et pourtant, la religion y est tout autant (voire plus) en déclin. Sauf que cet individualisme est très nettement d'origine religieuse. Le pays le plus athée du monde, ce sont les Pays-Bas. Et pourtant ils sont indissociablement liés à l'identité et aux valeurs calvinistes...

Vous voyez, il n'y a pas de paradoxe! :snif:

---

Même en tant qu'athée (la question de l'existence de Dieu ne m'a jamais concernée), il y a des systèmes de pensée typiquement juifs qui perdurent en moi, comme par exemple le logos talmudique, système de questionnements emboités de manière infinie (La question de la question de la question de la question... etc...)... Ou toutes les problématiques de l'Altérité, celles qui se répètent aussi bien chez Lévinas que chez un poète comme Celan... ou celles des mots, du Nom, de la difficulté qu'il y a à savoir nommer les choses correctement, d'en comprendre les sens conscients et inconscients...

L'identité juive, c'est donc une identité culturelle riche, historiquement très dense. Parce que l'histoire, c'est fondamental, nous sommes tous les héritiers de quelque chose, même si ce n'est pas nécessairement d'une croyance.

Nous sommes les héritiers tantôt d'une langue, tantôt d'une littérature, de milles formes d'expression artistique, et parfois même d'une forme de pensée (comme dans mon cas). Chaque individu se situe à la croisée de toutes ces influences, et aussi, je ne suis pas QUE Juif, cette relation n'est pas exclusive.

Sur quel critères identitaires se reconnaissent les juifs ?

(uen certaine fierté à être à l'origine de tout, comme de l'athéisme ? ;) )

Si vous voulez.

Les juifs -12 millions de personnes dans le monde- totalisent près de 165 prix Nobels dans presque tous les domaines (y compris littéraires), soit plus qu'aucune autre nation sur Terre (et de loin!). Demandez-vous aussi pourquoi!

Le type même du "juif de savoir" (c'est ainsi que le nomme le sociologue Edgar Morin), c'est également un trait culturel typiquement ashkénaze... Si fierté il y a, elle est effectivement là, d'avoir tant donné au genre humain, d'avoir tant contribué à l'édification des connaissances humaines universelles...

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

La plupart des Juifs le sont par naissance non ?

Ils transmettent les valeurs des parents, mais cet état de Juif par naissance qui a dû créer l'amalgame racial.

Ils ne sont pas consanguins ! :snif:

Cela dit, on confond souvent le racisme avec la haine irraisonnée. J'ai vraiment rencontré peu de gens qui avait la haine d'une race.

Ce sont surtout des gens qui se font des idées fausses et bien sûr négatives sur un petit panel de personnes. Et ils reportent leur rancoeur sur chaque individu répondant aux critères apparents.

Chaque action malfaisante d'un individu du "panel ciblé" va nourrir cette haine névrotique.

Et pour ça, tous les prétextes sont bons. Pas que la race, aussi l'âge, le milieu social, la religion, les moeurs, l'apparence, et presque tout en fait. Bref, le racisme n'est qu'un moyen parmi d'autres de trouver matière à haïr autrui. Une sorte de transfert, en fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
La plupart des Juifs le sont par naissance non ?

Ben oui! ;)

Ils ne sont pas consanguins ! :snif:

Ben non, encore heureux! :o

Le judaïsme libéral -majoritaire- n'interdit d'ailleurs pas les mariages mixtes. Il n'est pas besoin d'avoir deux parents Juifs pour faire partie du peuple d'Israël.

D'ailleurs, pour les nazis, vous étiez juif dès qu'un de vos grands parents l'était (ô l'épouvantable souillure!).

Le grand philosophe Edmund Husserl (mort en 1938), fondateur de la phénoménologie, était un chrétien luthérien dévot, mais malheur à lui, il possédait des origines juives...

Une sorte de transfert, en fait.

Il y a de ça... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Et comme je vous le disais déjà, être Juif c'est avant tout une identité culturelle. Si vous faisiez régulièrement de la sociologie, vous comprendriez peut-être un peu mieux?

Ou peut-être pas :snif:

(ou alors cela signifie que l'avis d'un quelconque expert en sociologie est forcément identique au votre ?).

En tant que français, je ne peux nier être issu d'une culture judéo-chrétienne, catholique.

Et pourtant, je ne me revendiquerais pas chrétien pour autant. Et si je discutais 5 min avec une personne en évoquant mon athéisme, il ne me considérèrerait certainement pas comme un chrétien.

C'est à mon avis cela qui entraîne tout simplement l'amalgame : le fait d'user du même terme, juif, pour désigner un peuple, une identité culturelle et l'appartenance à une idéologie religieuse.

(Mais force est de constater que cet amalgame semble être entretenu, et pas uniquement par les observateurs extérieurs.)

C'est cela qui crée à mon sens la confusion : nous utilisions le terme juif d'un point de vue religieux au début du post, et vous parlez d'identité culturelle, qui serait certes liés à la religion, mais qui serait bien loin de se limiter à celle-ci.

J'entends bien évidemment votre définition (comme quoi, la sociologie est une matière très intéressante, mais elle n'est nullement nécessaire pour comprendre certains notions :snif: ), mais si l'on considère une définition purement religieuse, il est vrai que la notion de juif athée peut faire sourire.

Bref, pour résumer, cet amalgame du terme juif, entre identité culturelle et religion, n'est-il pas déjà une première incompréhension ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Bref, pour résumer, cet amalgame du terme juif, entre identité culturelle et religion, n'est-il pas déjà une première incompréhension ?

C'est une incompréhension uniquement de votre point de vue, comme quoi il y a bien des lignes de fracture culturelles entre nous deux.

Je le répète, la définition d'un Juif selon la Halakha, c'est à dire la loi religieuse qui remonte à bien avant notre ère, parle uniquement du peuple d'Israel (Am Yisrael) et non de la croyance religieuse. Paradoxalement, c'est l'Occident qui s'est ingénué à réduire l'identité juive à sa seule composante religieuse, dans le but d'intégrer les Juifs aux nations européennes.

Vous saisissez? :snif:

Et comme cette intégration n'a pas toujours été très réussie (les juifs refusant le plus souvent d'abandonner leur identité, pour des raisons qui me semblent évidentes), les laïcs ont fini par blâmer la religion juive, sans vouloir comprendre ou considérer la part ethno-culturelle. En bref, face, les juifs ont tort, pile, ils n'ont pas raison. :snif:

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
C'est une incompréhension uniquement de votre point de vue, comme quoi il y a bien des lignes de fracture culturelles entre nous deux.

Pourtant, il me semble que ne serait-ce qu'en lisant les interventions de ce topic, l'amalgame, l'incompréhension existe. Donc, moin point de vue semble tout de même recouvrir un certain réalisme ...

Paradoxalement, c'est l'Occident qui s'est ingénué à réduire l'identité juive à sa seule composante religieuse, dans le but d'intégrer les Juifs aux nations européennes.

Vous saisissez? :snif:

Je saisis surtout que cela est tout à fait conforme à ce que je disais précédemment.

Une volonté de réduire l'identité juive au seul concept de religion, et par la même la réduction, l'amalgame du terme à cette seule composante.

Et comme cette intégration n'a pas toujours été très réussie (les juifs refusant le plus souvent d'abandonner leur identité, pour des raisons qui me semblent évidentes), les laïcs ont fini par blâmer la religion juive, sans vouloir comprendre ou considérer la part ethno-culturelle.

Oui, et c'était bien là mon propos ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Israël

De l'hébreu "qui lutte avec Dieu".

Israël est le surnom donné au patriarche Jacob qui, selon la Bible, lutta contre un ange. Israël est considéré comme le patriarche commun des Hébreux qui se désignent comme les "fils d'Israël", le peuple d'Israël. Israël est le nom de la Terre promise par Yavhé à Abraham pour les Hébreux.

Peuple d'Israël est donc plus qu'une simple identité culturelle et "juif athé" n'a donc aucun sens.

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 572 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Les juifs -12 millions de personnes dans le monde- totalisent près de 165 prix Nobels dans presque tous les domaines (y compris littéraires),

J'espère juste que vous n'avez pas compter les prix nobels d'économie

Et sinon d'où sortez vous ce chiffre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Un juif non-croyant ça n'existe pas. C'est une erreur de langage, un amalgame assez exceptionnel, il faut le dire !

J'ai eu le droit au baptème malgré moi. Je suis athé. Suis-je un chrétien athé ? :snif: C'est débile.

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Peuple d'Israël est donc plus qu'une simple identité culturelle et "juif athé" n'a donc aucun sens.

Donc je n'ai aucun sens, je suis même une erreur de langage, c'est bien cela?

Libre à vous de déconner et de soliloquer, d'inventer vos propres définitions.

On a demandé si cette expression avait un sens. Un juif vient de répondre que oui, et pas qu'un peu. Je vous ai donné de nombreuses clés culturelles, au passage, des références en hébreu, d'autres historiques, philosophiques... etc...

Il me semble pourtant être nettement plus concerné que vous, non??

La prochaine fois que vous demanderez à un boulanger la définition du pain, j'imagine que vous lui rirez au nez dès qu'il vous la donnera. :snif:

---

Par ailleurs, pourquoi tenez-vous absolument à faire rentrer les Juifs dans vos cases sans même prendre en compte leur propre avis? Qu'est-ce qui vous motive? :snif:

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Se revendiquer juif, appartenant au peuple d'Israël (fils d'Israël), en revient à se revendiquer membre de la terre promise par Dieu.

Pour moi il n'y a rien d'athé là dedans. Car s'il n'existe pas, il n'a pu promettre, donc le peuple d'Israël en soi, n'existe pas sans l'existance de Dieu.

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant