La religion et la foi?

Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)
C'est au nom des religions qu'on excuse les guerres. Avoir la foi c'est tout autre chose?

Qu'en pensez-vous? Merci.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-...1-984702,0.html

La religion n'est que très peu de fois responsable du conflit armé, c'est souvent d'ordre économique ou politique (la convoitise....)Par contre le fanatisme oui!

Entre la foi et le fanatisme il y a une frontière dangereuse à ne pas franchir!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Il faut dissocier tout ce qui est foi religieuse et guerre.

Il y aura toujours des gens avides de sang, de guerres, de conquêtes, d'hégémonie... et pour ceux-là tout est prétexte à entrer en action : la religion, l'économie, le POUVOIR !

Je ne croirai jamais que les fanatiques d'alqaida recherchent la reconnaissance de leur religion, en l'occurence l'Islam.

Il n'y a que les animaux qui qui s'entretuent pour dominer ou survivre, or les animaux ne croient pas.

Il en est de même pour les hommes, celui qui en veut jusqu'à la mort à son prochain ne croit en rien.

Une guerre ne s'excuse pas, elle se justifie en cas d'aggression et d'atteinte aux siens, on a le droit de se défendre.

Quelle que soient toutes les guerres de par le passé qui ont été, soit disant, motivée par la religion, elles semblent absurdes vues d'ici.

La foi n'a jamais motivé la guerre, et on ne me fera jamais dire le contraire. la foi, celle que chacun devrait porter en soi, a toujours recherché la Paix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danielfr40 Membre 1 719 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)

Oui, on fait/on a fait des guerres au nom des religions, mais aussi de l'esclavage, de la torture, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

c'est bien le fanatisme religieux qui est responsable de beaucoup de guerres, des génocydes, lié à la haine raciale. Et c'est bien au nom d'une "foi" que les masses sont fanatisées et entraînées à combattre ceux qui ne partagent pas leur foi, qui pour eux n'existe que pour leur religion.

Et la religion n'est en RIEN une excuse !! comment peut-on excuser une guerre ??

On peut avoir une religion, par culture, éducation. On peut nous enseigner une ou des relitions, nous obliger à des pratiques, mais la foi ne s'impose pas, on l'a ou non.

et on peut avoir une foi qui est hors des religions. Qui soit personnelle.

Pour ma part athée, mais n'accepte pas plus les attaques contre l'athéïsme que contre quelque religion que ce soit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
essayeur Membre 3 352 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Machiavel : Discours sur la première décade de Tite Live

Chapitre XI : de la religion des romains.

« Numa, trouvant un peuple encore indompté, désireux de le réduire à l'obéissance par la paix, se tourna vers la religion comme absolument nécessaire au maintien d'une société civile. Il l'édifia de telle façon que pendant plusieurs siècles il n'y eut, en aucun lieu, autant de crainte de Dieu que dans cette république : ce qui facilita toutes les entreprises que le sénat et les autres grands hommes projetèrent à Rome. »

« Qui examinera les actions accomplies par le peuple romain dans son ensemble et par de nombreux citoyens, verra qu'ils craignaient plus de manquer à leurs serments qu'aux lois, en hommes qui estimaient d'avantage la puissance de Dieu que celle des mortels. [¿] L'histoire romaine, pour qui la considère attentivement, montre combien la religion était utile pour commander les armées, pour encourager la plèbe, pour protéger les gens honnêtes et pour faire honte aux méchants. Où règne déjà la religion, on introduit facilement des armées. »

Pour moi la religion a toujours été un levier politique, qui joue sur la peur de la mort pour rassembler des individus. Avoir la foi dans ce contexte ... c'est qu'on rêve d'immortalité pour soi-même, d'autant que les croyants acceptent sans émoi qu'une moitié de l'humanité finisse en enfer, ce qui est loin d'un message d'amour ...

--

essayeur

Modifié par essayeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ryutario Membre 401 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)
Machiavel : Discours sur la première décade de Tite Live

Chapitre XI : de la religion des romains.

« Numa, trouvant un peuple encore indompté, désireux de le réduire à l'obéissance par la paix, se tourna vers la religion comme absolument nécessaire au maintien d'une société civile. Il l'édifia de telle façon que pendant plusieurs siècles il n'y eut, en aucun lieu, autant de crainte de Dieu que dans cette république : ce qui facilita toutes les entreprises que le sénat et les autres grands hommes projetèrent à Rome. »

« Qui examinera les actions accomplies par le peuple romain dans son ensemble et par de nombreux citoyens, verra qu'ils craignaient plus de manquer à leurs serments qu'aux lois, en hommes qui estimaient d'avantage la puissance de Dieu que celle des mortels. [¿] L'histoire romaine, pour qui la considère attentivement, montre combien la religion était utile pour commander les armées, pour encourager la plèbe, pour protéger les gens honnêtes et pour faire honte aux méchants. Où règne déjà la religion, on introduit facilement des armées. »

Pour moi la religion a toujours été un levier politique, qui joue sur la peur de la mort pour rassembler des individus. Avoir la foi dans ce contexte ... c'est qu'on rêve d'immortalité pour soi-même, d'autant que les croyants acceptent sans émoi qu'une moitié de l'humanité finisse en enfer, ce qui est loin d'un message d'amour ...

--

essayeur

eh bien a travers ce que tu viens d'ecrire, je comprend que la religion n'est pretexte pour des actions politiques mais qu'en soi la religion n'est pas la cause des derives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Preston Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚ 34ans
Posté(e)
Machiavel : Discours sur la première décade de Tite Live

Chapitre XI : de la religion des romains.

« Numa, trouvant un peuple encore indompté, désireux de le réduire à l'obéissance par la paix, se tourna vers la religion comme absolument nécessaire au maintien d'une société civile. Il l'édifia de telle façon que pendant plusieurs siècles il n'y eut, en aucun lieu, autant de crainte de Dieu que dans cette république : ce qui facilita toutes les entreprises que le sénat et les autres grands hommes projetèrent à Rome. »

« Qui examinera les actions accomplies par le peuple romain dans son ensemble et par de nombreux citoyens, verra qu'ils craignaient plus de manquer à leurs serments qu'aux lois, en hommes qui estimaient d'avantage la puissance de Dieu que celle des mortels. [¿] L'histoire romaine, pour qui la considère attentivement, montre combien la religion était utile pour commander les armées, pour encourager la plèbe, pour protéger les gens honnêtes et pour faire honte aux méchants. Où règne déjà la religion, on introduit facilement des armées. »

Pour moi la religion a toujours été un levier politique, qui joue sur la peur de la mort pour rassembler des individus. Avoir la foi dans ce contexte ... c'est qu'on rêve d'immortalité pour soi-même, d'autant que les croyants acceptent sans émoi qu'une moitié de l'humanité finisse en enfer, ce qui est loin d'un message d'amour ...

--

essayeur

eh bien a travers ce que tu viens d'ecrire, je comprend que la religion n'est pretexte pour des actions politiques mais qu'en soi la religion n'est pas la cause des derives.

Elle est le vecteur , le catalyseur d'emotions humaines qui permettent de faire faire n'importe quoi aux gens qui ont la foi .

La religion reste basee comme le dis aussi essayeur , sur la peur de la mort et en cela elle aura toujours une prise puissante sur la psychee humaine .

La religion est , et restera une forme d'epidemie mentale tant que le cerveau de la plupart des personnes sera sensible a sa non-logique .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

en quoi un texte remettrait-il en cause ce que je pense, alors qu'il n'est absolument pas adapté, d'après moi, à notre époque, déjà pas à celle de l'inquisition pour un exemple ancien..

je reste sur ma position, la religion, le désir d'hommes de vouloir voir leur religion être LA religion de tous, est une causse de guerre.

et ce bien en dehors du fait des peurs des humains qui les fait se raccrocher à une religion.

avis perso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
C'est au nom des religions qu'on excuse les guerres. Avoir la foi c'est tout autre chose?

Qu'en pensez-vous? Merci.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-...1-984702,0.html

Rarement au contraire... la religien est le pretexte de facade pour s'attirer les faveurs de l'opinion. La foi est indépendante des religions, j'ai la foi pourtant je ne crois pas en Dieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)
Rarement au contraire... la religien est le pretexte de facade pour s'attirer les faveurs de l'opinion.

La foi est indépendante des religions, j'ai la foi pourtant je ne crois pas en Dieu.

comme je disais : et on peut avoir une foi qui est hors des religions. Qui soit personnelle.

la foi hors des religions et d'une croyance en Dieu me parait ne pas être source de conflit, car personnelle, ne poussant pas au prosélytisme.

C'est souvent le résultat d'une étude, d'une observations des religions dans leur ensemble, et d'une vision plus philosophique de l'existence.

Je ne crois pas que la religion amène un plus à la foi, pour les croyants, si ce n'est des règles arbitraires, et le fait de se sentir faire partie d'une communauté, mais n'étant pas croyante c'est juste un ressenti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
Rarement au contraire... la religien est le pretexte de facade pour s'attirer les faveurs de l'opinion.

La foi est indépendante des religions, j'ai la foi pourtant je ne crois pas en Dieu.

comme je disais : et on peut avoir une foi qui est hors des religions. Qui soit personnelle.

la foi hors des religions et d'une croyance en Dieu me parait ne pas être source de conflit, car personnelle, ne poussant pas au prosélytisme.

C'est souvent le résultat d'une étude, d'une observations des religions dans leur ensemble, et d'une vision plus philosophique de l'existence.

Je ne crois pas que la religion amène un plus à la foi, pour les croyants, si ce n'est des règles arbitraires, et le fait de se sentir faire partie d'une communauté, mais n'étant pas croyante c'est juste un ressenti.

L'éthique peut-étre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

discuter de l'utilité des religions permet d'éviter un autre sujet fondamentale : la vérité des doctrines religieuses.

Dans le temps, les chrétiens ne nous disaient pas que la religion fonde nos valeurs ou donne un sens à la vie mais uniquement que dieu existe, qu'il y a une vie après la mort, paradis et enfer, et tout le rest.

C'est parce que ces doctrines étaient déclarées vraies que la religion avait une dimension morale !!

Je respecte la foi, cette énergie personnelle mais je rejette la religion et ses doctrines de masse.

Si l'on pense comme Bertrand Russel (.) "aux millions de victimes innoncentes qui sont mortes dans de grandes souffrances parce que dans le temps les gens ont réellement pris la bible comme guide de leur conduite"

on ne peut que se réjouir du recul de la religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Machiavel : Discours sur la première décade de Tite Live

Chapitre XI : de la religion des romains.

« Numa, trouvant un peuple encore indompté, désireux de le réduire à l'obéissance par la paix, se tourna vers la religion comme absolument nécessaire au maintien d'une société civile. Il l'édifia de telle façon que pendant plusieurs siècles il n'y eut, en aucun lieu, autant de crainte de Dieu que dans cette république : ce qui facilita toutes les entreprises que le sénat et les autres grands hommes projetèrent à Rome. »

« Qui examinera les actions accomplies par le peuple romain dans son ensemble et par de nombreux citoyens, verra qu'ils craignaient plus de manquer à leurs serments qu'aux lois, en hommes qui estimaient d'avantage la puissance de Dieu que celle des mortels. [¿] L'histoire romaine, pour qui la considère attentivement, montre combien la religion était utile pour commander les armées, pour encourager la plèbe, pour protéger les gens honnêtes et pour faire honte aux méchants. Où règne déjà la religion, on introduit facilement des armées. »

Pour moi la religion a toujours été un levier politique, qui joue sur la peur de la mort pour rassembler des individus. Avoir la foi dans ce contexte ... c'est qu'on rêve d'immortalité pour soi-même, d'autant que les croyants acceptent sans émoi qu'une moitié de l'humanité finisse en enfer, ce qui est loin d'un message d'amour ...

--

essayeur

eh bien a travers ce que tu viens d'ecrire, je comprend que la religion n'est pretexte pour des actions politiques mais qu'en soi la religion n'est pas la cause des derives.

Je pense que tu fais un grave contresens, que tu interprètes mal le texte de Machiavel.

Machiavel se moque totalement de savoir si la religion est ou non cause de guerre ou cause de déirve. Ce sujet n'est même pas traité dans ce texte.

Ici, il aborde la religion sous l'angle de l'utilité : comment le souverain peut-il se servir de la religion ?

Machiavel nous explique que la religion est un moyen puissant pour le souverain, pour qu'il uisse agir à sa guise.

Ainsi, Machiavel ne dit pas que la religion n'est pas source de dérive. Pas plus qu'il ne dit que la religion n'est qu'un prétexte.

Non, ce qu'il dit, c'est que la religion est un moyen (ce qui est beaucoup plus qu'un prétexte).

Et là dessus, l'Histoire d'hier et d'aujourd'hui donne raison à Machiavel : la religion est un moyen puissant (mais pas toujours pour des actions très recommendables).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Je pense qu'il est impossiible de séparer la religion de la foi, car la foi a trait obligatoirement à la religion vu que ce sont les religieux qui enseignent les écritures et font naître la foi. Et si des guerres sont incitées par une religion, elles le sont aussi de la foi. Dans sa grande majorité, aujourd'hui, les guerres sont issues d'idées politiques ou financières à des fins de pouvoir, cela existe depuis tellement longtemps avec la différence que les gens aujourd'hui peuvent agir pour essayer de les éviter car nous sommes informés sur le plan mondiale par les médias comme le net par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Psychadelic Membre 285 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Je pense qu'il est impossiible de séparer la religion de la foi, car la foi a trait obligatoirement à la religion vu que ce sont les religieux qui enseignent les écritures et font naître la foi.

Je n'en suis pas si sure. Je connais des gens qui croient vraiment en dieu, mais qui ne pratiquent aucune religion. Ils croient en Dieu, un dieu créateur et bienfaisant. Mais ne pratiquent ni la religion juive, ni chretienne, ni musulmane. Ceux là, en général, ne font de mal à personne et montrent le plus souvent beaucoup d'humanité.

J'en connais aussi qui pratiquent une religion, par respect pour ses traditions, par respect pour la famille, pour se sentir appartenir à une communauté, mais qui ne croient pas en dieu !

On peut donc avoir foi en Dieu, sans pour autant adopter une religion. L'inverse étant possible aussi.

Modifié par Psychadelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)
Je pense qu'il est impossiible de séparer la religion de la foi, car la foi a trait obligatoirement à la religion vu que ce sont les religieux qui enseignent les écritures et font naître la foi.

tu n'as pas dû lire mes posts ni celui de Beaudelaire.

je ne crois pas en Dieu, suis athée donc n'ai pas de religion, et ai une foi.

elle n'est placée ni en Dieu ni en des préceptes religieux. Je dirais que c'est plus philosophique, existentiel pour ma part.

Opeth ce n'est pas parceque je dis cela que je dis que les religions sont inutiles, ne pas tout confondre !! je parle de mes convictions personnelles, issues d'un cheminement personnel.

J.Luc, l'éthique ce sont des préceptes aussi, une morale déterminée par des règles. ce n'est pas dans ma recherche. Et je crois que la foi acquise par un cheminement personnel comporte les "codes" en accord avec nous-même et notre vie. Cela n'entraîne rien d'anti-social ou négatif.

la foi serait mon propre sens de la vie. La foi en ma quête personnelle, dans les chemins qui sont miens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

de wikipédia

Avoir ou ne pas avoir la foi

Dans le langage courant, la foi se rapporte à Dieu. Il est dit de celui qui rejette l'idée de Dieu qu'il n'a pas la foi.

Mais le sens de la foi peut également se déplacer vers une confiance dans le réel, dans l'intelligibilité partielle du monde, de la matière ou de la perception sensorielle.

L'acte de foi implique de se situer globalement vis-à-vis du réel :

* Dans une prise de position existentielle fondamentale face à la vie.

* Au sein d'un système conceptuel construisant ou justifiant l'agir humain, une vision du monde, ou les limites d'un savoir.

* Par l'adoption d'un paradigme global.

La définition de ce mot et la méthodologie utilisée pour y parvenir relèvent d'options philosophiques ou religieuses fondamentales.

Une option tranchée implicitement

En définissant la foi comme l'attitude confiante fondamentale face à l'existence, apparait alors son contraire, d'où l'alternative suivante :

1) La révolte, le sentiment de l'absurde, le refus de l'existence et de l'univers tel qu'il est expérimenté, le suicide.

2) L'émerveillement, l'acceptation, la confiance, l'espérance de sens dans le réel ou l'expectative.

La première option peut se résumer par un "non" la seconde par un "oui". Le oui à l'existence revêt alors de fait le caractère de foi à différents degrés. Le concept de Dieu même si il était implicite à cette foi ici-décrite, n'apparait pas explicitement comme nécessaire à cette option face à la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

La foi n'est pas une exclusivité divine. L'agnosticisme c'est moins sûr.

Edit : Agneau-sticisme. :snif:

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
venusinfurs Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

l'Homme a crée Dieu, et façonné des religions qu'il accorde comme bon lui semble, si ça peut lui servir de prétexte pour se foutre sur la gueule...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant