Handicap International


Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Handicap International

Faites un don, même 10-20¿ peuvent être utiles (surtout que en grande partie déductible des impots,75% si impossable,donc c'est un message vers l'état : c'est la loi Coluche ) Ca sert a quelque chose avec on soigne, démine, sensibilise l'opinion et poursuit notre lobbying auprès des états...

Vous pouvez signer la pétition contre les bombes à sous-munitions http://www.sousmunitions.org/je-signe/

ou vous informez plus ici http://www.sousmunitions.org/basm/

faire un don http://www.handicap-international.fr/soute...ions/index.html

ou aller sur le site de Handicap : http://www.handicap-international.fr/

En tant que citoyens d'un pays grand producteur d'armes, nous avons le devoir de nous intéresser à la question...

Pour ceux qui veulent aller plus loin devener Adhérent (nous sommes déja 40 000 dans le monde)

Et de chercher a militer pour l'égalité de tous et pour tous..

Paix

139602851023.jpg

**Quelques info quand même et je suis pas la pour faire le bien pensant mais pour informer les gens sur ce fléau..

Il faut savoir que 81% des victimes sont des civils...

Aujourd'hui 110 millions de mines antipersonnel actives restent enfouies dans le sol d' environ 70 pays...

Les principaux producteurs sont l'U.R.S.S, les Etats-Unis, l'Italie...et, plus généralement les pays occidentaux qui sont avancés technologiquement..

Aujoud'hui on pose plus de mines qu'on en enlève..

Coût d'une mine est entre 3 et 10 dollars et le coût de son enlèvement: 300 à 1000 dollars.

Les dégats sont nombreux:

SOCIAL: De nombreuses victimes meurent sur place en se vidant de leur sang, ou en attendant un moyen de transport vers un centre hospitalier.Le plus souvent, celles qui survivent à l'explosion doivent subir une amputation.

l_d78c040de6f3a863f23687cee583d1ef.jpg

Au Cambodge, 35 000 personnes sont amputées après avoir étés fauchées par une mine.En Angola elles sont au nombre de 70 000.

Des familles entières sont brisées et réduites à la misère lorsque le chef de famille, mutilé par une mine, ne peut plus travailler et assurer la survie quotidienne de ses proches.Des zones entières sont condamnées à la désertification pendant plusieurs générations.

ECONOMIQUE: Les mines rendent inexploitables de vastes étendues de terres agricoles, ravageant l'économie et l'environnement. Le redémarrage économique de ces pays est fortement hypothéqué par la prolifération de mines antipersonnel, malgré le retour de la paix.

-Une personne est mutilée ou tuée par une mine toutes les 20 minutes.

- 1 million de victimes en 20 ans.

-Chaque année, 26 000 personnes sont victimes des mines.

L'emploi des mines antipersonnel bafoue les règles du droit international humanitaire.En effet, les règles du droit international humanitaire imposent en cas de conflit de faire la distinction entre civils et combattants.Il interdit aussi l'emploi d'armes provoquant des dommages excessifs par rapport au but militaire recherché.Or, ces notions caractérisent précisément la spécificité des mines antipersonnel..

Une seule solution: l'interdiction totale....

564346915433.jpg

**Conférence sur l'interdiction des sous-munitions à Lima Une conférence internationale de trois jours sur l'interdiction des bombes à sous-munitions fin Mai à Lima.

Présente avec une délégation officielle, la Suisse fait partie des pays qui se sont engagés en faveur d'un traité international en 2008.

La réunion dans la capitale du Pérou fait suite à une première conférence, qui s'est tenue en février dernier à Oslo. En Suisse, le sujet fait l'objet d'un débat ambigu, a souligné Handicap International dans un communiqué diffusé mardi.

Début mai, le Conseil fédéral s'est prononcé en faveur d'un «moratoire partiel» dans l'attente d'une «interdiction partielle», qui faisait réponse à une motion parlementaire. Le Conseil national devra pour sa part se pencher sur une initiative parlementaire qui demande l'interdiction des bombes à sous-munitions.

«Depuis 1965, il ne s'est pas passé une seule année sans largage de bombes à sous-munitions quelque part dans le monde», rappelle Handicap International.

«Grand écart»

l_dc2da48e0dce762a1fb7b779505823d9.jpg

L'ONG accuse le Conseil fédéral de faire «le grand écart». «Il préserve une marge de manoeuvre qui lui permettrait de réglementer l'utilisation des sous-munitions que la Suisse possède, et d'annoncer un moratoire ou une interdiction sur des sous-munitions qu'elle ne possède pas», affirme Handicap International.

L'ONG appelle le Conseil fédéral à annoncer un moratoire complet dans l'attente d'une interdiction négociée sur le plan international.

L'affirmation du Conseil fédéral selon laquelle il est possible de mettre fin à l'impact humanitaire de ces armes en recourant à des mesures préventives techniques et en appliquant les Conventions de Genève «est contredite par toutes les preuves accumulées» jusqu'ici, selon Handicap.

Menace pour les civils

La Suisse possède environ 200 000 bombes à sous-munitions totalisant plusieurs millions d'engins explosifs destinés à l'utilisation sur le territoire national en cas d'invasion du pays par des colonnes blindées.

Ces armes sont composées d'un conteneur (missile, roquette ou obus) regroupant de nombreuses mini-bombes. Le conteneur s'ouvre en l'air et éjecte les sous-munitions, qui explosent au sol. Mais certaines n'éclatent pas, restent sur le terrain et peuvent alors être déclenchées au moindre contact avec de graves conséquences pour la population civile.

440 millions

Selon Handicap International, 440 millions de bombes à sous- munitions (BASM) non explosées polluent de nombreuses zones dans le monde, tout en aggravant la précarité économique de quelque 400 millions de civils.

Les cinq pays les plus pollués par des BASM non explosées comptent parmi les plus pauvres de la planète. Il s'agit de l'Afghanistan, du Cambodge, de l'Irak, du Laos et du Vietnam.

Source: SDA/ATS

4069434464ad.jpg

-----------------------------------------------------------

Chacun de vos dons nous permet de mettre en place des actions vitales pour préserver les populations menacées et porter secours aux victimes.

*** 37 euros POUR APPAREILLER

Un appareillage sur mesure pour Vivre debout..

Grâce à l'utilisation de matériaux disponibles sur place et au recours aux compétences locales. 37¿ suffisent pour fabriquer un appareillage sur mesure qui permettra à une victime de se remettre debout.

** 43 euros POUR REEDUQUER

L'accompagnement vers une véritable autonomie

Avec 43¿,vous rendez possible 3 mois de séances quotidiennes de rééducation,indipensables pour que chaque personne appareillée retrouve une véritable autonomie.

** 50 euros POUR SIGNALER LE DANGER

Pour que les enfants ne mettent plus les pieds en terre dangereuse

Le kit de marquage que vous fournirez à l'une de nos équipes de déminage comporte des outils (pioches,sécateur,marteau...),des bandes rouges et blanches et des panneaux DANGER MINES,compréhensibles par tous,même les plus jeunes.Chaque point dangereux à éviter,c'est plusieurs vie sauver.

** 100 euros POUR DEMINER

Sauver des vies avant qu'il soit trop tard.

Votre don équivaut à une semaine de travail pour un démineur.Seul un travail minutieux et professionnel peut garantir la sécurité des populations les plus menacées : un don de 100 ¿ permet de vérifier et sécuriser un terrain de 200 carré.

----------------------------------------------------------

TENEZ COMPTE DE VOTRE REDUCTION D'IMPéTS : 75 % Si vous êtes imposable,vous pourvez déduire de vos impôts 75% du montant de votre don à Handicap International,dans la limite de 488 ¿ pour 2007. (ex pour 50¿ verser le coût réel est de seulement 37,50¿)

logo_25ans.gif

http://www.handicap-international.fr/

http://www.myspace.com/handicapinternational

Modifié par puma bleu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

c'est super tous ces liens, c'est sympa de ta part

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
korloff Membre 774 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

C'est bon pour moi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Kadhafi contre le traité d'Ottawa :snif:

En visite officielle en France, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi s'est prononcé résolument en faveur de l'utilisation des mines antipersonnel, mardi 11 décembre. Pour Handicap International, ces déclarations provocatrices sont inacceptables et constituent une injure faite aux centaines de milliers de civils innocents qui ont été victimes de ces armes.

Lors d'une réunion publique organisée le 11 décembre à l'Hôtel Ritz, à Paris, Mouammar Kadhafi a violemment attaqué le Traité d'Ottawa interdisant les mines antipersonnel, qu'il a qualifié de « burlesque », et ce, le lendemain du dixième anniversaire de ce texte. Il a par ailleurs exhorté les pays signataires à s'en retirer. Ces déclarations font suite à une prise de position du même ordre, en date du 17 octobre dernier et publiée sur son site Internet (www.algathafi.org). Selon le colonel Kadhafi, les mines sont « l'arme des pauvres, qui n'ont que cela comme moyen de défense ». « Si on nous l'interdit, a-t-il poursuivi, qu'est-ce qui nous reste : les couteaux, les haches, les marteaux ? » *

On a dénombré officiellement 5 751 nouvelles victimes de mines antipersonnel ou d'engins aux mêmes effets en 2006 : 76% étaient des civils, et parmi eux il y avait 34% d'enfants**. La réalité du nombre de victimes est sans doute bien plus élevée que ce chiffre, mais c'est en tout cas moitié moins qu'en 2002. Cette évolution est un incontestable progrès humanitaire. Elle est due à la mobilisation de la société civile contre ces armes et au traité international d'interdiction qu'elle a rendu possible.

C'est effectivement souvent dans les pays les plus pauvres que les mines ont été disséminées, ils en sont bien les principales victimes. Au-delà de l'inacceptable tribut humain, les mines antipersonnel polluent les terres pendant des décennies, empêchant toute activité économique et constituent un des principaux freins au développement des communautés affectées.

Dix ans après la signature du Traité d'Ottawa, l'utilisation avérée de mines se limite désormais à deux pays (la Russie, en Tchétchénie, et la Birmanie), le commerce officiel est inexistant et les trafics très limités. Signé par 157 Etats, ce traité s'impose comme une norme internationale qui influence les pratiques de toutes les nations du monde.

A l'heure où la visite de M. Kadhafi en France témoigne de la volonté du dirigeant de sortir la Lybie de son isolement diplomatique, ces prises de position contre un texte reconnu comme une avancée majeure du droit international humanitaire laissent tout au moins perplexe.

* Extrait de l'intervention de Mouammar Kadhafi du 11 décembre 2007 à Paris.

** Source : Rapport 2007 de l'Observatoire des mines (www.icbl.org/lm).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
korloff Membre 774 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

C'est une grose merde ce Kadhafi, on se débrouille très sans lui remarque !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Retrouvez les produits de la boutique solidaire :snif:

http://boutiquehi.com/

Vos achats contribuent au financement de notre action. Merci

Papeterie,culture,alimentaire,forme,santé,beauté,déco artisanat,prtaique,loisirs des articles trés variés pour acheter solidaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Le rôle international des ONG en question.

Le rôle international des ONG en question

En 25 ans d'actions et de combats, Handicap International a constaté le rôle croissant joué par les ONG sur les terrains d'action, mais aussi leur implication de plus en plus forte dans les enjeux de politique internationale.

¿ En organisant un colloque international, à Lyon les 12 et 13 février 2008, qui traitera de la place des ONG dans la gouvernance mondiale, notre association, co-prix Nobel de la paix 1997, entend contribuer à un débat prospectif et constructif entre les différents acteurs des relations internationales (Etats, ONG, organisations internationales, entreprises...).

¿ Les 400 participants pourront débattre avec une soixantaine d'intervenants tels que : Lakhdar Brahimi, ancien conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies ; Pascal Boniface, directeur de l'IRIS ; Henri Rouillé d'Orfeuil, président de Coordination SUD ou encore Martin Barber, professeur en sciences politiques, spécialiste "action humanitaire, désarmement et réfugiés" et ancien directeur de l'UNMAS.

Pour en savoir plus et pour les inscriptions : http://www.hiconference2008.org/

Modifié par puma bleu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant