le blocage des universités...

formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)
Imposer sa vision (ici ces blocages) est une attitude dictatorial. Mais les personnes a l'origine de cela on les connait bien (Julliard ca va ta carrière politique se profile bien?). Un jour on en aura vraiment marre faut pas trop nous pousser.

;)

Modifié par Con-formiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La grève des étudiants est intrinséquement une chose ridicule et ce pour une bonne raison. Ca ne peut, en aucune manière, constituer une pression face à un gouvernement courageux. Ils ne bloquent pas un outil de production. Quand des cheminots paralysent les transports ou que des agents EDF coupent l'électricité ou même que des pêcheurs ne fournissent plus les marchés en poissons, ils agissent sur l'économie du pays. Ils sont réellement dans une confrontation ou un bras de fer.

Mais que des étudiants décident de sécher les cours qui ne sont destinés qu'à leur formation personnelle, à part chagriner quelques professeurs en mal d'auditoire et faire hurler les parents qui financent les années d'études, ne rejaillit absolument pas sur l'économie du pays. Ca n'a comme conséquence que de flinguer leur propre scolarité. Ils refusent de suivre l'enseignement qui leur est dispensé ? Grand bien leur fasse. Tout le monde s'en tape. On ne peut faire grève que lorsqu'on travaille. La grève des étudiants est du même tonneau que la grève des retraités ou des rentiers. ;)

En revanche, bloquer l'accès des cours aux étudiants qui veulent les suivre, ça ce sont des procédés de petite frappe. L'Etat se doit d'assurer le principe de la continuité du service public aux usagers. Et les étudiants ayant payé leur année sont des usagers envers qui l'Etat a des devoirs. J'espère donc que l'ensemble des présidents d'université où ont lieu des blocages requéreront la force publique pour faire respecter le droit.

On a le droit de faire grève (même quand ça n'a aucun sens) et même de manifester. Le blocage, lui, est un délit, spécialité des bons fils de bourgeois qui se donnent quelques émois en jouant aux gardes rouges de carnaval en allant ensuite porter leur linge à laver chez leur mère le week end. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Il y a un sujet sur la réforme universitaire, pourquoi en ouvrir un 2e ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Là ça concerne le problème spécifique du blocage et non le fond de la réforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
En revanche, bloquer l'accès des cours aux étudiants qui veulent les suivre, ça ce sont des procédés de petite frappe. L'Etat se doit d'assurer le principe de la continuité du service public aux usagers. Et les étudiants ayant payé leur année sont des usagers envers qui l'Etat a des devoirs. J'espère donc que l'ensemble des présidents d'université où ont lieu des blocages requéreront la force publique pour faire respecter le droit.

On a le droit de faire grève (même quand ça n'a aucun sens) et même de manifester. Le blocage, lui, est un délit, spécialité des bons fils de bourgeois qui se donnent quelques émois en jouant aux gardes rouges de carnaval en allant ensuite porter leur linge à laver chez leur mère le week end. :o

:o

Tout a fait d'accord.

Cependant, je crois que l'Etat a peur de mettre la pression pour faire rouvrir les facs. Ca metterais trop d'huile sur le feux, et en rien de temps, les pauvres petits gauchistes un peu bousculee par les flics, se mettront a se croire Che Guevara (ben deja que besanceno n'ait pas loin de croire qu'il est une reincarnation du Che, alors ;) ..).

Par contre, ce serait bien si une lois etait pondu pour qu'une stricte laicite et apolitisation soit imposee dans les facs, comme pour les lycees. Ca n'empecherais pas forcement les blocages (apres tout les lycees ont ete bloquees eux aussi), mais je pense que ca reduirais ce genre de manifs inutiles.

Pour elargire le debat, je pense que le blocage des facs (comme du reste d'ailleurs) devrait etre interdis. Si quelqu'un veut faire greve, qu'il le fasse, mais intimider les autres pour qu'ils se joignent a la greve, je trouve ca nul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) ben quoi les patrons pecheurs ont eu se qu'ils demandaient en bloquant les ports , alors pourquoi les autres pourrais pas en faire autant :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
romo52 Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 64ans
Posté(e)

Sarko a des couilles, c'est le premier président à ne pas céder à la rue. C'est cela la démocratie.

Il est temps de mettre de l'ordre dans la république en commençant par supprimer les 35 h et le droit de grève pour les fonctionnaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La Haine Membre+ 18 949 messages
N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable‚ 29ans
Posté(e)
Il est temps de mettre de l'ordre dans la république en commençant par supprimer les 35 h...

Tu as raison, 35, c'est déjà beaucoup trop ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Ah ben je vais certainement pas dire merci à des ptits merdeux

On a le droit d'insulter ses adversaires politiques sur ce forum ?

qui savent pas quoi faire de leur vie et qu'en ont rien à faire de leurs études, excuse moi du peu. Et quels résultats bénéfiques toute cette histoire va nous apporter, à nous, étudiants ?
outre l'abrogation de la LRU, Sud étudiant exige :

- la suppression des frais d'inscriptions à l'entrée de l'université pour garantir la gratuité de l'enseignement supérieur

- une gestion plus démocratique des universités avec la mise en place d'assemblées générales décisionnelles et la suppression des conseils centraux, afin d'associer tou-te-s les acteurs-actrices de la communauté universitaire aux débats et aux prises de décision

- la refonte du système d'aides sociales et l'augmentation immédiate des bourses, dans l'attente de l'instauration d'un salaire social

http://www.sud-etudiant.org/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
citron30 Membre 1 139 messages
Amoureux en secret de ..........‚ 42ans
Posté(e)

la question c'est le blocage des universités c'est ca?

rien a faire c'est bon?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Juste une question à ceux qui sont pour la grève et le blocage :

sur le fond, pensez-vous que c'est vraiment justifié ?

Oui.

les facs françaises sont en déclin total, je n'exagère pas

Exact. La droite saigne l'enseignement public.

si on veut sauver les universités, il faudrait quand même s'adapter un peu aux besoins des entreprises, non ?

Non, on pourrait aussi utiliser les recettes publiques pour financer les universités, plutôt que réduire les impôts sur les privilégiés.

Quant à l'idée de professionalisation plus précoce, elle va à rebours du sens de l'histoire. Le progrès de la civilisation, économie comprise, sur le long terme, passe par l'accroissement du nombre de personnes faisant de longues études non immédiatement professionalisante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
citron30 Membre 1 139 messages
Amoureux en secret de ..........‚ 42ans
Posté(e)

je sais pas si mes souvenirs sont bons mais il me semble qu'il n'y a pas si longtemps les étudiants réclamaient une réforme qui finalement ressemble assez à celle qui consiste à ce que les universités soient gérées de façon autonome ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
je sais pas si mes souvenirs sont bons mais il me semble qu'il n'y a pas si longtemps les étudiants réclamaient une réforme qui finalement ressemble assez à celle qui consiste à ce que les universités soient gérées de façon autonome ?

Tout dépend sans doute ce que l'on met derrière le terme "autonomie".

Les étudiants ne souhaitent pas y mettre le financement des universités par les entreprises privées, et la mise des premières au service des secondes.

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
citron30 Membre 1 139 messages
Amoureux en secret de ..........‚ 42ans
Posté(e)

oui c'est un jeu de mot car de nos jours le véritable sens des choses c'est l'argent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lennie0 Membre 107 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

quand je parle de s'adapter aux besoins des entreprises, ce n'est pas tant pour leur financement que pour l'intégration de leurs dipômés sur le marché du travail.

qu'en penses-tu carnifex ?

quand tu dis que la droite "saigne" l'enseignement public, peux-tu me donner des exemples ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimii79 Membre 1 013 messages
The girl next door‚ 38ans
Posté(e)

C'est une honte honteuse!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
quand je parle de s'adapter aux besoins des entreprises, ce n'est pas tant pour leur financement que pour l'intégration de leurs dipômés sur le marché du travail.

qu'en penses-tu carnifex ?

Quand les entreprises ont besoin de main d'oeuvre, elles prennent ce qu'elles trouvent sur le marché du travail et elles forment les jeunes qu'elles embauchent. Si elles n'ont pas besoin de main d'oeuvre, elles n'embauchent pas, quel que soit le contenu des formations universitaire.

On créé des emplois en partageant le travail ou en créant de nouveaux secteurs d'activité, pas en réduisant le niveau d'études générales de la population au profit d'une professionalisation plus précoce.

quand tu dis que la droite "saigne" l'enseignement public, peux-tu me donner des exemples ?
21 000 emplois ont été supprimés depuis 2003 dans l'Education Nationale. Le ministre Darcos vient d'annoncer entre 10 000 et 15 000 suppressions d'emplois en 2008. A cette rentrée 2007, 2458 emplois d'enseignants seront supprimés . A cela il faut ajouter la suppression de 585 emplois par réduction du contingent d'heures supplémentaires pour les remplacements de courte durée et 410 emplois pour réduction du contingent des autres heures supplémentaires. Il faut également tenir compte de la suppression de 1011 emplois de stagiaires, liée à la diminution des recrutements par les concours et de la suppression de 200 postes d'assistants de langues . Soit un total de 4664 postes supprimés à cette seule rentrée et 25 664 depuis 2003. Avec ceux de 2008, ce seront entre 35 664 et 40 664 postes qui seront supprimés en cinq ans .

Dans l'Académie de Versailles, 31 000 heures de cours ont été supprimées dans le même temps . C'est l'équivalent de 23 collèges de 600 élèves chacun et de 10 lycées de 800 élèves .

Comme dit l'humoriste Gustave Parking, Victor Hugo a écrit que chaque fois que l'on ouvrait une école, on fermait une prison et actuellement on fait exactement le contraire .

pastourelle

http://lagauche.canalblog.com/archives/200...27/6016464.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lennie0 Membre 107 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)
Quand les entreprises ont besoin de main d'oeuvre, elles prennent ce qu'elles trouvent sur le marché du travail et elles forment les jeunes qu'elles embauchent. Si elles n'ont pas besoin de main d'oeuvre, elles n'embauchent pas, quel que soit le contenu des formations universitaire.

Faux.

Si elles ont besoin de main d'oeuvre, elles embauchent en priorité ceux qui n'ont pas besoin d'être formés pour être efficaces. Donc ceux dont la formation correspond le mieux à leurs besoins. Ce qui n'est pas le cas de beaucoup de filières en fac de nos jours. Dont les diplômés se font donc griller leurs places.

On créé des emplois en partageant le travail ou en créant de nouveaux secteurs d'activité, pas en réduisant le niveau d'études générales de la population au profit d'une professionalisation plus précoce.

Professionnalisation ne veut pas dire réduction du niveau d'études. On peut tout à fait devenir expert dans un domaine : exemples la biologie en pharmaceutique, ou le conseil en développement durable, en faisant de longues études professionnalisantes.

C'est une honte pour toi de travailler dans une entreprise ou pour une administration ?

Moi je vois ça plutôt comme une occasion de gagner sa vie (oui c'est important), mais aussi de payer des impôts et donc de contribuer aux aides sociales de notre société par exemple.

Pour ton article sur les suppressions d'emplois, j'aimerais bien avoir une source un peu plus objective... Parce qu'une source "lagauche.com" pour critiquer la droite je veux bien mais dans ce cas-là je fais appel au Figaro quand je veux critiquer Royal et il n'y a rien de plus facile mais c'est pas très intéressant... Tout article est subjective mais bon, un peu moins ce serait pas mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)
et le droit de grève pour les fonctionnaires.

Euh...pourquoi supprimer le droit de grève des fonctionnaire?

Carnifex, je trouve que tu parles (écris hein) beaucoup trop au nom de tous, alors que tu ne représentes qu'une minorité dont la seule particularité est de gueuler plus fort que les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

pour le CPE, ma fac avait été bloquée. si elle ne l'avait pas été, aucun étudiant ne se serait posé la question de savoir ce que c'était et ce que cela pouvait engager...

mais 2 semaines de blocage, c'en était trop... ça allait parce que j'étais en première année, mais je n'ose pas envisager les problèmes des masters ou des L3...

un jour de blocage pour sensibilisation, après non. surtout que ça doit les faire rigoler le gouvernement, on se punit nous même ;)

j'ajouterai qu'il ne faut pas confondre les filières aussi, vous verez beaucoup de gens des facs litteraires en grève que de scientifiques...

et moi, je suis contre les filères à chômeurs... pas de boulôt derrière, pas de filière, désolé mais c'est comme ça...

Modifié par Imara

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant