Langue française

konvicted Membre+ 26 420 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
salut tout le monde...j`habite en Pologne, et chez nous quand on parle du francais, parfois les gens croyent que vous etes amoreux dans votre langue et que vous n`aimez pas parler des autres langues...est-ce que c`est vrai?

je ne sais pas, parce que je ne parle jamais avec francais ...ps.Le francais me plait beaucoup et c`e`st pourquoi je suis ici!!

je vous salue cordialement!! ;)

Tu parles français avec l'accent lorrain :o

Je pense pas qu'on puisse dire que les français aiment le français, c'est une langue difficile mais ils n'aiment pas non plus parler d'autres langues, enfin la plupart, pas tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
comme je l'ai dit, le Français ne stagne jamais. Chaque année, on une vingtaine de nouveaux mots dans le dico.

Mais Blablateur, tu veux le protéger contre quoi le Français ?

Contre non-pas une perte de la richesse lexicale mais une perte de l'emploi de celui-ci dans la vie courante.

L'élite culturelle se doit de toute façon de maîtriser la langue pour gagner ses galons intellectuels, c'est une évidence et c'est hors-propos.

Mais le français commun, à l'heure où les moyens de commnunication explosent exponentiellement et créent des changements rapides dans l'usage de la langue, il est très important de donner l'envie à nos jeunes d'explorer par eux-même leur propre langue maternelle et non pas de gober les inepties médiatiques et publicitaires qui n'ont jamais eu vocation d'enseigner le français. (Quand je lis des " Super Kado !!" " C tro kool !", j'ai pas mal les boules !!)

le français écrit est toujours préservé.

A ton avis ça sert à quoi des registres de langue ?

Argument léger quand on voit que de plus en plus de gens regardent la télévision et de moins en moins consultent les registres de langues.

Le latin aussi est préservé...

C'est l'usage de la langue qu'il faut préserver et ça passe -outre l'ajout de nouveaux mots- par l'emploi de tous les anciens au préalables.

Et aussi, la lutte contre le "langage SMS" qui, plus qu'être un raccourci, déforme une langue car ceux qui les écrivent maîtrisent déjà mal le français.

Il ne faut pas que cela devienne la norme. Et il y a une certaine banalisation de la maîtrise approximative du français alors que l'on a tout à disposition pour bien l'utiliser.

Je pense à des projets de faire venir d'anciens analphabètes dans des classes pour parler aux élèves et leur dire combien il est important et vital de savoir parler, écrire et penser sa langue. Si quelqu'un a déjà fait ça, qu'il témoigne, j'en serais ravi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Le vocabulaire français est assez riche pour qu'on puisse employer tout nos mots pour tout dire.

J'en doute. Le nombre de mots de notre langue est fini, tandis que le nombre de concept que l'esprit humain peut manipuler est potentiellement infini.

Par conséquent, pour certains concepts, il n'existe pas de mots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Oui, tu as raison Grenouille, je me suis emporté ;) (car j'aime le français et sa richesse) mais l'intérêt est aussi qu'il s'enrichisse.

Parler plusieurs langues ouvre l'esprit mais il faut quand même pas mal de pratique. Le français nous est accessible, et il possède assez de mots et de systèmes pour penser très loin.

Mais il faut protéger certains termes en les employant, tout simplement.

Beaucoup d'ajouts récent n'apportent que peu, hormis les termes techniques.

Un amie m'a raconté qu'en parlant avec un gars d'une trentaine d'année, elle avait employé le mot malsain et qu'il l'avait prise pour une lettrée, le terme lui paraissant hautement soutenu.

Malsain est pour moi un mot assez banal.

Et que dire de tous ces mots qui se travestissent faute d'un usage correct ou d'un usage abusif à tout propos.

Je pense sincèrement que c'est l'emploi qu'on fait de notre langue qui est important et qui la fera évoluer pour s'approcher le plus possible de l'exhaustivité ou qui, malheureusement, peut la faire régresser et perdre de sa portée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Le vocabulaire français est assez riche pour qu'on puisse employer tout nos mots pour tout dire.

J'en doute. Le nombre de mots de notre langue est fini, tandis que le nombre de concept que l'esprit humain peut manipuler est potentiellement infini.

Par conséquent, pour certains concepts, il n'existe pas de mots.

C'est un raccourci un peu facile. A chaque mot n'est pas associé un concept et à chaque concept n'est pas attaché un mot. Ce n'est pas bijectif.

Les phrases, les livres sont là pour exprimer cette infinité de concepts dont tu parles. C'est assez facile à comprendre avec les lettres de l'alphabet, il n'y en a que 26 lettres et pourtant le nombre de mots est quasiment infini. Si tu remplaces le mot « lettres » part le mot « mots » et le mot « mots » par le mot « concepts» tu auras une bonne approche de mon concept ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

De toute façon, que des mesures soient prises ou pas pour la protéger, la langue française (comme toute autre langue) évoluera; certains y verront une involution, mais tant pis.

La question à poser est: quelles sont les mesures à officialiser? Les néologismes et les tournures à accepter en tant que corrects? Que doit-on enfin se résoudre à cataloguiser dans le désuet? ...etc...

Ceci n'est pas un travail à faire une fois pour toute, mais un programme politico-linguistique à instaurer. La France le fait par le biais de l'académie qui reste la norme en vigueur, mais plusieurs institutions se prêtent également au jeu, notamment les dictionnaires et parfois les politiques. Ce qui prouve que tout n'est que convention.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alice30 Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Oui, il faut protéger la langue Française, je dirais même qu' il faut la sauver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Le vocabulaire français est assez riche pour qu'on puisse employer tout nos mots pour tout dire.

J'en doute. Le nombre de mots de notre langue est fini, tandis que le nombre de concept que l'esprit humain peut manipuler est potentiellement infini.

Par conséquent, pour certains concepts, il n'existe pas de mots.

C'est un raccourci un peu facile. A chaque mot n'est pas associé un concept et à chaque concept n'est pas attaché un mot. Ce n'est pas bijectif.

Les phrases, les livres sont là pour exprimer cette infinité de concepts dont tu parles. C'est assez facile à comprendre avec les lettres de l'alphabet, il n'y en a que 26 lettres et pourtant le nombre de mots est quasiment infini. Si tu remplaces le mot « lettres » part le mot « mots » et le mot « mots » par le mot « concepts» tu auras une bonne approche de mon concept ! ;)

Même avec des phrases il n'est pas sûr qu'on puisse atteindre n'importe quel sens. Aucun résultat de complétude ne nous permet d'affirmer que tout concept est exprimable en français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
De toute façon, que des mesures soient prises ou pas pour la protéger, la langue française (comme toute autre langue) évoluera; certains y verront une involution, mais tant pis.

La question à poser est: quelles sont les mesures à officialiser? Les néologismes et les tournures à accepter en tant que corrects? Que doit-on enfin se résoudre à cataloguiser dans le désuet? ...etc...

Ceci n'est pas un travail à faire une fois pour toute, mais un programme politico-linguistique à instaurer. La France le fait par le biais de l'académie qui reste la norme en vigueur, mais plusieurs institutions se prêtent également au jeu, notamment les dictionnaires et parfois les politiques. Ce qui prouve que tout n'est que convention.

La question est aussi de savoir comment intégrer de nouveaux mots au français. Doit-on, par exemple, en conserver l'orthographe même si elle ne correspond pas aux normes de notre langues ?

Dans de nombreuses langues, la réponse est NON : les mots étrangers sont assimilés et intégré complètement. Ils ne deviennent pas des exceptions orthographique.

Dans la francophonie, la réponse est plutôt OUI, ce que je trouve assez étrange, car, à terme, cela rend l'orthographe complètement incohérente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

C'est le problème du Français, le paradoxe et une certaine incohérence grammaticale au profit d'un esthétisme.

Pour revenir sur le sujet des capacités de la langue pour tout exprimer, nous sommes les seules maîtres à bord. Si on atteint les limites de la langue pour exprimer quelquechose, on invente d'autres mots, d'autres phrases, d'autres essais...

Sans compter le second degré, la poésie qui expriment beaucoup plus que les mots-mêmes et le fait qu'un même terme prend de la nuance et diverses symboliques au fil du temps.

Ce n'est pas un outil infini mais il peut tendre vers l'infini !

Surtout s'il emprunte en plus aux autres langues...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Et aussi, la lutte contre le "langage SMS" qui, plus qu'être un raccourci, déforme une langue car ceux qui les écrivent maîtrisent déjà mal le français.

Il ne faut pas que cela devienne la norme. Et il y a une certaine banalisation de la maîtrise approximative du français alors que l'on a tout à disposition pour bien l'utiliser.

Je suis d'accord avec cela. On s'habitue beaucoup trop à accepter les fautes d'orthographe et à excuser le langage sms hors du texto.

Il y a une différence entre l'emploi d'une langue à l'oral - une souplesse est possible car on peut s'aider de gestes, d'expressions, d'intonation - et l'emploi à l'écrit où une grande justesse est requise pour communiquer. Pour moi, dans "communiquer" il y a commun: il faut des normes, des règles pour cet outil soit utile à tous. Cela ne rend pas cet outil utilisable par tous, évidemment. Mais une langue a sa propre souplesse ; elle évolue tout doucement à travers les siècles tout de même. Le langage sms est à mes yeux un code qui n'est pas lisible par tous, alors que la langue française, même utilisée avec un registre soutenu face à quelqu'un peu habitué à ce vocabulaire, est compréhensible par tous, à l'écrit et à l'oral.

Ou alors il faudrait apprendre le langage sms au CP... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
C'est le problème du Français, le paradoxe et une certaine incohérence grammaticale au profit d'un esthétisme.

Pour revenir sur le sujet des capacités de la langue pour tout exprimer, nous sommes les seules maîtres à bord. Si on atteint les limites de la langue pour exprimer quelquechose, on invente d'autres mots, d'autres phrases, d'autres essais...

Sans compter le second degré, la poésie qui expriment beaucoup plus que les mots-mêmes et le fait qu'un même terme prend de la nuance et diverses symboliques au fil du temps.

Ce n'est pas un outil infini mais il peut tendre vers l'infini !

Surtout s'il emprunte en plus aux autres langues...

Je pense que certaines choses sont inhéremment inexprimables en français.

J'ai cherché et trouvé un exemple, basé sur les sous-entendus.

Ces derniers sont censés permettre de véhiculer plus de sens en moins de mots, mais quand ils sont obligatoires, ils obligent à exprimer plus que ce qu'on souhaite dire.

Considérons la phrase suivante :

Les « homo sapiens » sont aussi intelligents que les néanderthaliens.

« Homo sapiens » est un terme général, pouvant désignant divers peuples ou groupes de personnes. Je prétends moi qu'il est impossible d'instancier l'expression « homo sapiens » en une population particulière (comme les Juifs ou les Maghrébins) sans rajouter un sous-entendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et aussi, la lutte contre le "langage SMS" qui, plus qu'être un raccourci, déforme une langue car ceux qui les écrivent maîtrisent déjà mal le français.

Il ne faut pas que cela devienne la norme. Et il y a une certaine banalisation de la maîtrise approximative du français alors que l'on a tout à disposition pour bien l'utiliser.

Je suis d'accord avec cela. On s'habitue beaucoup trop à accepter les fautes d'orthographe et à excuser le langage sms hors du texto.

Il y a une différence entre l'emploi d'une langue à l'oral - une souplesse est possible car on peut s'aider de gestes, d'expressions, d'intonation - et l'emploi à l'écrit où une grande justesse est requise pour communiquer. Pour moi, dans "communiquer" il y a commun: il faut des normes, des règles pour cet outil soit utile à tous. Cela ne rend pas cet outil utilisable par tous, évidemment. Mais une langue a sa propre souplesse ; elle évolue tout doucement à travers les siècles tout de même. Le langage sms est à mes yeux un code qui n'est pas lisible par tous, alors que la langue française, même utilisée avec un registre soutenu face à quelqu'un peu habitué à ce vocabulaire, est compréhensible par tous, à l'écrit et à l'oral.

Ou alors il faudrait apprendre le langage sms au CP... ;)

Je pense que l'orthographe française ne satisfait pas tes exigences. Cette dernière n'a pas été conçue dans un but d'utilité, et nombreuses sont ses règles qui sont contre-productives.

Ainsi, le nom "corps" prend toujours un "s" à la fin, ce qui, dans certaines circonstances, peut laisser une ambiguité (singulier ou pluriel ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Donne-moi un exemple, s'il te plaît. Dans quel cas le S de "corps" entraine-t-il une confusion?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Donne-moi un exemple, s'il te plaît. Dans quel cas le S de "corps" entraine-t-il une confusion?

Je n'ai plus l'exemple sous la main, malheureusement, mais je l'ai rencontré dans un exercice de mathématiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"corps" du latin corpus

Quand je reçois un message sms sur mon portable, je l'ignore, je n'ai pas le dico qui va avec.

exemple de conversation entre jeunes:" t'sais...heu...mais bon..t'sais, oui mais voilà, m'as dit..t'sais mais ..heu..oui mais j'ai répondu...t'sais..au fait, mais bon, t'sais"

réponse de l'interlocuteur: "ouais t'as raison...mais bon t'sais...heu..mais t'sais,bon t'as raison...mais voila, bon t'sais, au fait t'as raison, heu t'sais"

Je préfére encore recevoir un sms ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Je pense que certaines choses sont inhéremment inexprimables en français.

J'ai cherché et trouvé un exemple, basé sur les sous-entendus.

Ces derniers sont censés permettre de véhiculer plus de sens en moins de mots, mais quand ils sont obligatoires, ils obligent à exprimer plus que ce qu'on souhaite dire.

Considérons la phrase suivante :

Les « homo sapiens » sont aussi intelligents que les néanderthaliens.

« Homo sapiens » est un terme général, pouvant désignant divers peuples ou groupes de personnes. Je prétends moi qu'il est impossible d'instancier l'expression « homo sapiens » en une population particulière (comme les Juifs ou les Maghrébins) sans rajouter un sous-entendu.

Oui mais ta phrase est vague, autant que nette. Si on demande des précision, c'est à toi de les donner et justement d'écarter les sous-entendus. C'est le contexte qui peut changer ou éclaircire le sens de ta phrase !

Certains prennent la place d'un livre pour exprimer une pensée !

La communication ordinaire, elle, n'est qu'une amorce. Elle est faillible et source de confusion à presque chaque échange irréfléchi.

Il est cependant certain qu'on ne peut pas tout dire en une phrase.

Pas plus en français qu'en une autre langue.

Inventons les mots qui nous manquent et pour cela, atteignons les limites des possibilités de la langue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)
« Homo sapiens » est un terme général, pouvant désignant divers peuples ou groupes de personnes. Je prétends moi qu'il est impossible d'instancier l'expression « homo sapiens » en une population particulière (comme les Juifs ou les Maghrébins) sans rajouter un sous-entendu.

J'ai pas compris là, qu'entends-tu par "instancier"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

j'ai pris le dico et je n'ai pas non plus trouvé le mot "instancier"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)

instancier : Créer une instance d'une classe, c'est-à-dire un objet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant