la leadership des USA agasse t-il la FRANCE ?

Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Qu'apprend-je ?Quelle est cette histoire de Los Angeles Yauthli ? ;)

Et moi qui me rejouissait de te rencontrer au pays des kiwis !! :o

Non serieusement d'ou te vient cette idée d'aller à LA ?Toutes les personnes que je connais ont detesté cette megalopole tentaculaire et putride .Pourquoi ne choisirais tu pas plutot San Francisco qui a bien plus de charme .

Meme Victoria Beckham ne supporte pas cette ville (imagine alors qu'elle serait la reaction d'une personne intelligente ).

Euh sinon quel est le sujet ? :o

Si le leadership des usa agace la France ?Oui je suis d'accord en partie avec Stein ,nous avons au moins une ressemblance avec nos amis yankees :une arrogance certaine nourrie par un net sentiment de superiorité qui nous pousse effectivement vers une forme de messianisme .

Sinon nous sommes definitivement bien plus proche des autres pays latins au niveau de la mentalité ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

A Imara

Tu écris : "c'est mon expression, je veux dire par là, qu'ils se prennenet pour les sauveurs du monde, ej faisais une référence aux western "spaghetti" où c'est toujours le brave cow-boy qui sauve la veuve et l'orphelin..."

Dans une partie du cinéma US on retrouve le mythe de la maman et de la p....., un peu comme on retrouve chez nous celui du loubard et de la bourgeoise.

C'est lié à leur histoire.

Ma réflexion au sujet des cow boys allait au-delà de ton propos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Qu'apprend-je ?Quelle est cette histoire de Los Angeles Yauthli ? :o

Et moi qui me rejouissait de te rencontrer au pays des kiwis !! :o

Non serieusement d'ou te vient cette idée d'aller à LA ?Toutes les personnes que je connais ont detesté cette megalopole tentaculaire et putride .Pourquoi ne choisirais tu pas plutot San Francisco qui a bien plus de charme .

Meme Victoria Beckham ne supporte pas cette ville (imagine alors qu'elle serait la reaction d'une personne intelligente ).

;) LA, c'est pour apres... mais rien de sur encore... J'ai un ami qui y est, pour l'instant, et c'est de toute facon sur ma route pour rentrer au Mexique ensuite... C'est vrai qu'il n'aime pas vraiment cette ville, mais apparement, il est facile d'y travailler au black et bien paye ( nanan, c'est pas un latino :o ), et j'ai de la famille aussi en Californie, et pis c'est devenu un grand objet de curiosite les USA, donc je m'y arreterais bien faire un saut...

Cela dit... J'espere bien faire ta connaissance avant... D'ailleurs, je me suis mise au boulot pour preparer ca, je lis Les Freres Karamazov :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Deioclès Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut!

J'arrive un peu tard dans la conversation mais il me semble que certain d'entre vous parlent d'une culture américaine comme si elle était unique or en dehors de ce qui arrive par les médias et l'exportations de produits américains la société est quand même bien moins homogène que la notre.

Contrairement à une opinion répandue les Américains ont une histoire plus vielle que leur pays comme tous les descendants d'émigrés des pays colonisés. Leur identité n'a pas commencé à apparaître lors de la déclaration d'indépendance et il existe des divergences culturelles entre un hispannique du Nouveau-Mexique , un habitant de Harlem et les grands propriétaires de fermes des Grandes Plaines.

Je ne peux pas nier "qu'on" enseigne dans des écoles américaines un discours conservateur, et le président Bush n'y est pas pour rien, ayant admis que la théorie créationniste pouvait être enseignée au même titre que le darwinisme. Mais les Etats-Unis possèdent aussi des mérites, ils ont aussi des mouvements écologistes, pacifistes, contre l'hégémonie américaine.

Il y a beaucoup d'abberation, comme le port d'armes, 12,5% d'habitants sous le seuil de pauvreté avec la première économie mondiale, mais il ne faut pas oublier qu'ils sont 300 millions alors la généralisation est un peu exccessive...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Cela dit... J'espere bien faire ta connaissance avant... D'ailleurs, je me suis mise au boulot pour preparer ca, je lis Les Freres Karamazov :o

Les freres karamasov ....tres bon choix ;) et moi je me suis mis avant hier aux ecrits de John Fante en commençant par son premier livre :La route de los angeles que j'ai deja fini...... j'embraye donc sur le second: Bandini ........

Grace à Fante j'ai decouvert mon alter ego (le coté rital en moins ) dans le personnage d'Arturo Bandini et ........hum quel rapport avec le sujet ?

Aucun désolé si ce n'est que l'on peut etre agacé par le leadership des americains et aimer tout de meme certains pans de leur culture .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

A deux reprises nous avons eu besoin de leur aide pendant les guerres. Aujourd'hui certains les dénigrent. Attention à l'intolérance qui peut être grave de conséquences. Ils ont leur culture, leurs idées, et nous avons les nôtres. Alors contentons nous de nous améliorer avant d'aller chercher la paille dans leurs yeux. Ne perdons pas de vue que nous avons, sur le plan international, notre liberté d'actes et de pensées. Alors vivons et laissons vivre sans nous laisser museler, c'est l'essentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
J'attends toujours votre reponse Stein... Ou plutot devrais je dire votre lecon de culture, vous qui ne vous exprimez jamais sans avoir longuement reflechi a la question :o

1) Il m'arrive parfois de rire aussi...

2) En l'occurence, oui, je n'ai pas envie de vous "donner la moindre leçon".

Les similitudes culturelles entre France et Etats Unis sont des joies que je n'ai pas encore pu decouvrir... et envisaegant actuellement de passer quelques temps a Los Angeles, je salive deja a l'idee d'un avant gout de toute cette culture etrangere et pourtant familiere que je vais pouvoir decouvrir et aimer comme j'aime la culture Francaise ;)

Los Angeles est sans doute un des pires exemples de ce que peuvent représenter les USA: une banlieue sans fin, dilatée, aride, rongée par la pollution, et s'étendant sans limite, sur une surface qui défie l'entendement.

---

Comme vous le suggère Acharon, vous devriez plutôt tenter l'aventure du côté de San Francisco. Cette cité est aussi merveilleuse et radieuse que LA peut être hostile et suffocante.

De plus, vous avez les campus de Berkeley et de Stanford (bien meilleurs que celui de UCLA), ce qui ne gâche rien.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Cependant...

Culturellement proche de la France :o !?

Pardon, mais la j'ai du mal...

Si je n'ai rien contre les americains et en ai rencontre de toutes sortes, et ne suis jamais allee dans le pays.

Globalement, ils ont quand meme tres peu d'humour.

Ah bon? Vous m'en direz tant!

C'est un pays sans histoire, sans vestige. Ils n'ont pas un passe colonialiste aussi fort. Ils n'ont pas de gastronomie.

C'est sûr que si vous ne contemplez que Mac Do, vous n'irez pas bien loin. Néanmoins, je vous recommande certains restaurants de la Nouvelle-Orléans, vous m'en direz des nouvelles.

Et en ce qui concerne New-York, là encore, on peut y trouver parmi les meilleurs établissements du monde (et pour pas si cher que ça), pour peu qu'on prenne le temps de les dénicher.

Vous n'avez qu'à consulter le Zagat's...

Vous savez ce qu'est un Clambake dans lequel on cuit à l'étouffé un homard?

C'est pas si mal, franchement, pour un pays réputé "sans cuisine"... :o

La litterature est tres differente,

En effet, je ne vous ferais pas l'affront de vous citer la dizaine de prix nobels de littérature américain.

Il me semble que Whitman, Steinbeck, Emerson, Hemingway ou Faulkner n'écrivaient pas si mal que ça, non?

tout comme l'architecture,

L'architecture moderne du XXème siècle est née là bas... Le Corbusier n'a rien inventé, comparativement à Frank Lloyd Wright...

C'est également un américain qui est pour moi le plus grand architecte contemporain, à savoir Steven Holl...

ou la musique.

Le Jazz, le Rock'n Roll, musiques négligeables?

John Coltrane, Charlie Mingus, Thelonious Monk, Miles Davis, ça se laisse écouter... enfin ce que j'en dis... :o

Samuel Barber et Aaron Copland aussi, remarquez...

Le port d'armes est autorise et la peine de mort egalement.

Le port d'arme n'est pas réglementé de la même manière partout. Dans certains états (majoritaires), les contraintes sont analogues ou pire que celles qu'on trouve en France.

Quant à la peine de mort, ma foi, seul 11 états sur plus de 50 l'appliquent pour de bon. La plupart l'ont aboli plusieurs décennies avant nous, alors c'est sûr que nous n'avons guère de leçons à leur donner...

C'est un etat federal. Ils sont historiquement protestants quand nous sommes cathos.

1) La première religion aux USA, c'est la catholique. Et de loin.

2) Par "protestants", on entend aux USA une multitude de sectes et interprétations toutes différentes les unes des autres. Rien à voir avec ce que le "protestantisme" peut représenter dans les sociétés européennes.

Les USA sont une terre de totale tolérance religieuse, où se croise un peu tout et n'importe quoi, il faut dire...

Meme s'il y a quelques points communs, je ne vois pas comment on peut en arriver a considerer les USA comme LE pays culturellement le plus proche de la France... ;)

Encore une fois, nous sommes les deux seuls pays aussi individualistes et idéalistes du globe. Nos deux peuples sont parmi les seuls à être naturellement attachés à la démocratie, (un trait que nous partageons peut-être avec les Pays-Bas, qui ont une conception bien à eux). Nous sommes culturellement prédisposés pour aller vers ce genre de régime, alors qu'ailleurs, cela a souvent pris beaucoup plus de temps, de réflexion, d'aller et de retours.

Les américains sont littéralement fascinés par la France, plus que n'importe quel autre pays au monde, et le français continue d'être la langue étrangère la plus courtisée dans leur enseignement. Les références à notre pays sont omniprésentes dans les campus. La plupart des intellectuels américains considèrent la France comme le seul modéle culturel, philosophique valable; ils nous vénèrent à tel point que cela devrait nous embarrasser tellement nous le leur rendons mal. Ils sont terriblement complexés et modestes vis à vis de nous, malgré toutes les évidences du contraire.

Les politiques américains se souviennent aussi que nous sommes la seule puissance avec laquelle ils n'ont jamais été une seule fois en guerre, qui a toujours été leur alliée et leur amie depuis que leur pays existe.

---

Un Parisien qui met les pieds à New-York s'y sentira automatiquement à l'aise, chez lui, alors que ce ne sera pas le cas à Londres ou Berlin.

Et New-York, c'est la capitale culturelle, économique, et intellectuelle du monde; c'est la ville-monde enfin faite à l'échelle du monde, pour parodier Braudel.

chrysler.jpg

La première fois que j'ai vu vibrer dans l'air la skyline de Manhattan, j'ai compris, j'en ai presque pleuré tellement cette ville était magnifique!

Le Chrysler bg, le plus bel exemple art déco du monde, le Flat Iron, le Seagram (bijou minimaliste de Mies van der Rohe), ces innombrables flêches de brique et d'acier qui cisèlent l'azur; l'écrin vert de Central Park (le testament d'Olmsted); cette foule bigarrée, cosmopolite, inlassablement affairée. New-York, ce n'est pas qu'une ville, c'est la démocratie en mouvement, un témoignage dynamique de notre monde, de notre culture, de notre civilisation!

Central_Park_Reservoir.jpg

http://www.bartleby.com/142/80.html

Thrive, cities! bring your freight, bring your shows, ample and sufficient rivers;

Expand, being than which none else is perhaps more spiritual;

Keep your places, objects than which none else is more lasting.

- -Walt Whitman

---

Ces USA que certains semblent ici tant mépriser à coup de stéréotypes dégradants ou condescendants sont le centre intellectuel de notre planète, les premiers producteurs de prix nobels -dans tous les domaines-, et leurs universités représentent les foyers de savoir les plus avancés du monde moderne. Et aucun pays n'a autant fait bénéficier l'humanité de ses propres découvertes, que ce soit dans leurs succès comme dans leurs erreurs.

Pour toutes ces raisons, je ne vois pas pourquoi on mépriserait cet immense pays, si vaste et si varié que le moindre poncif, la moindre généralité n'a guère de sens. :D

Leurs mythes sont nos mythes, et inversement.

Je le répète: les USA sont ce que la France a toujours espéré devenir (et eux espèrent réciproquement un jour devenir comme la France), et quelque part, comme il s'agit de notre enfant politique, nous devrions être fiers de leur réussite.

Même si cela ne doit pas nous empêcher de critiquer certains travers...

En réalité, les américains nous adulent comme aucun autre pays. Même si certaines attitudes sont mal comprises, peuvent être passablement stupides ou ignorantes, au fond d'eux-mêmes, la même affection émue demeure pour "ce pays frère à l'est de l'Atlantique".

Le New-York Times avait un jour demandé à ses lecteurs pour quel pays ils seraient prêt à donner leur vie (en plus des USA) si jamais il lui arrivait malheur. Et c'est la France qui arrivait en tête, et de très, très, très loin.

Pensez-y! :D

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
pour ce qui de la politique etrangere des USA. posons nous la question: si la France etait a la place des USA qu'aurait-elle fait. .. . ........ bein regarder un peu en arriere dans l'histoire et vous verrez.

La France a clairement indiquée qu'elle était contre la guerre en Irak (c'était de toute manière une erreur politique et stratégique énorme).

De plus, la France gaspille beaucoup moins que les USA (pour que tous les êtres humains ait le niveau d'un européen, il faudrait 2 planètes, alors qu'il en faudrait 5 pour que tout le monde consomme comme un américain moyen). La France est donc moins dépendante des énergies extérieures, et à moins de raisons de faire la guerre pour le pétrole.

ainsi que le classement des 20 premieres universités (qui sont je pense indicateurs du niveau de culture d'un pays). et j'en passe de tout le foisonnement culturel (peinture, musique, litterature, cinema, philosophie...etc).

Le classement des université vient du fait qu'en France, les université sont mrcellée (il n'y a pas une université de Paris mais plusieurs). Par conséquent, chacune de ces petites université est comptabilisée séparément, ce qui les éjecte du classement.

Il suffirait d'un changement purement administratif pour que le classement soit complètement transformé.

C'est un etat federal. Ils sont historiquement protestants quand nous sommes cathos.

1) La première religion aux USA, c'est la catholique. Et de loin.

2) Par "protestants", on entend aux USA une multitude de sectes et interprétations toutes différentes les unes des autres. Rien à voir avec ce que le "protestantisme" peut représenter dans les sociétés européennes.

Les USA sont une terre de totale tolérance religieuse, où se croise un peu tout et n'importe quoi, il faut dire...

Selon L'Atlas des religions, aux Etats Unis, il y aurait 152 millions de protestants pour 70 millions de catholiques.

Cela représente une différence avec la France qui se réclame à presque 80% catholique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Selon L'Atlas des religions, aux Etats Unis, il y aurait 152 millions de protestants pour 70 millions de catholiques.

Cela représente une différence avec la France qui se réclame à presque 80% catholique.

C'est différent, bien entendu, et je n'ai jamais prétendu le contraire.

Cependant, sous le terme "protestant", vous avez en réalité une multitude de sectes et de philosophies différentes, qui ne se recoupent parfois que très peu. Quel rapport entre un born-again évangélique et un unioniste -église représentant des adversaires acharnés de l'Intelligent Design, aussi paradoxal que cela puisse sembler-... entre un Quaker et un Presbytérien???

Si l'on distingue toutes ces "fois" (et on doit à mon avis le faire), alors le catholicisme émerge avec une très importante marge d'avance...

---

Comme je le disais, ça n'a pas le même sens que le même mot ("protestant") employé dans un contexte suédois (98% de luthériens)...

---

Une bonne partie des américains sont certes religieux. Mais lorsque je lis que certains imaginent que l'on y enseigne le créationnisme côte à côte avec l'évolutionnisme, là c'est un préjugé grossier!

Cela ne concerne que quelques états du Sud ou du Midwest (toujours les mêmes), un peu comme si nous résumions la France à ce que pensent les Toulonais (désolé pour eux!).

Dans les états "normaux", l'enseignement y est relativement identique au notre, bien entendu. Et la peine de mort n'y a pas court, et le port d'arme est sévèrement réglementé... etc... Mettez les pieds à Seattle, par exemple!

Les USA, c'est un pays continent. ;)

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
smi Membre 415 messages
Forumeur survitaminé‚ 51ans
Posté(e)

Tant que Bush sera au puvoir, les USA seront mal vus ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Stein,

Pour ce qui est de la gastronomie, quelques restaurants dans la Nouvelle-Orleans et les meilleurs du monde a New-York, je ne doute pas qu'ils aient de bons restos, je vous assure, mais je ne crois pas que les Etats unis dans leur ensemble puisqu'il s'agit du sujet jouisse d'une tradition culinaire comme la France.

Pour ce qui est de la litterature, du cinema, de la musique et de l'architecture, j'ai dit differents et en aucun cas inferieurs.. Ne me faites pas dire ce que jamais je ne me permettrais de penser...

Le protestantisme, je rejoins grenouille, meme si c'est une religion divisee en plusieurs courant, elle reste neanmoins majoritaire au USA...

La fascination pour la France, sincerement, c'est loin d'etre le seul pays.. Au Mexique, au Perou, ou au Japon, quand vous dites France ou Paris, vous voyez des etoiles briller dans les yeux des gens... Nous ne fascinons pas que les americains, si tant est que cette fascination soit reelle la bas, mais une grande partie du globe... Ce qui met assez mal a l'aise quand on n'est pas vraiment patriote...

Enfin, bref, tout ca pour dire que culturellement le plus proche de nous...je n'en suis pas sure...

Et pour Los Angeles, mais qu'est ce que vous avez tous a vouloir m'empecher d'y aller ! San Francisco, ca m'a l'air difficile, mais San Diego, vous connaissez ?

Pour ce qui est des universites americaines Stein, je vous remercie, mais ou qu'elles soient dans le pays, je ne pense pas en avoir les moyens...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Cependant...

Encore une fois, nous sommes les deux seuls pays aussi individualistes et idéalistes du globe. Nos deux peuples sont parmi les seuls à être naturellement attachés à la démocratie, (un trait que nous partageons peut-être avec les Pays-Bas, qui ont une conception bien à eux). Nous sommes culturellement prédisposés pour aller vers ce genre de régime, alors qu'ailleurs, cela a souvent pris beaucoup plus de temps, de réflexion, d'aller et de retours.

;)

Cher stein, cette affirmation péremptoire mérite non seulement d'être éclaircie mais démontrée.

Je fais partie de cette frange assez réduite de Français qui considère que la solidarité transatlantique est une nécessité vitale et que l'Occident et la France auraient tout à gagner à ce que notre pays retourne au sein du commandement intégré de l'OTAN et cesse de faire de l'anti-américanisme l'axiome principal de sa politique étrangère (axiome qui n'est là que pour nous donner l'illusion que notre mythique "politique arabe" non seulement pèse dans le monde mais encore présente un quelconque intérêt pour nous).

De même, je considère comme vous que les Etats-Unis sont LE pays où actuellement se conçoivent tous les mouvements intellectuels, scientifiques voire culturels et, partant, sont un pays fascinant et promis à occuper dans les manuels d'Histoire une place encore plus exceptionnelle que la Rome antique ou la France du Grand Siècle et du XVIIIe.

Néanmoins, ce n'est pas parce que nous entretenons des liens relativement forts avec cette Nation qu'il faille considérer que lesdits liens soient uniques dans leur genre et effacent ceux que nous possédons avec diverses patries du vieux continent.

Lorsque vous dites, Français et Américains sont quasiment les seuls à être attachés "naturellement" à la démocratie, je m'inscris en faux. Il faudrait d'abord nous expliquer en quoi la démocratie, en France, est une donnée naturelle. Pouvez-vous comparer la stabilité du régime américain, inchangé depuis 1787 dans ses aspects fondamentaux, avec les soubressauts qu'a connu la France depuis la même époque. Le Consulat, l'Empire, le IInd Empire, Vichy, l'Epuration et le "coup d'Etat" de 1958 qui, utilisant l'Algérie, organisa un plébiscite pour un général (qui n'adorait rien tant que de revêtir son uniforme) démontrent-ils le caractère naturel de la démocratie dans notre pays ?

En outre, comparer les individualismes américain et français est là aussi osé. L'individualisme américain érige en modèle le self made man, la libre entreprise et le fait que si on veut obtenir quelque chose on retrousse ses manches. En France, c'est plutôt le culte de l'Etat qui est valorisé et il n'est qu'à voir la masse des demandes tournées vers lui, même pour la moindre peccadille. L'"individualisme" français serait bien désemparé s'il n'était soutenu à bout de bras par l'Etat. Là encore, nous avons des différences assez importantes qui s'expliquent d'ailleurs dans les frontières que chacun de nos deux pays donne à l'Etat.

Mais même si nous admettions que nos deux pays sont quasiment jumeaux (ce qui demande une grosse dose d'imagination), en quoi votre assertion citée plus haut serait plus justifiable à exclure nos voisins ? Considérez-vous que la Grande-Bretagne ne possède pas "naturellement" (pour reprendre votre expression) un caractère démocratique ? Croyez-vous que les penseurs français du XVIIIe n'étaient pas mille fois plus fascinés par la Glorieuse Révolution et le régime libéral anglais en général que par leurs treize colonies ? Ce serait occulter complétement Voltaire et toute l'anglomania de ce temps. Sans compter que les échanges intellectuels entre la Grande Bretagne et la France sont prédominants depuis au moins l'époque d'Alcuin.

De plus, pour les échanges culturels et l'inter-pénétration des pensées, si on peut bien évidemment citer la Grande-Bretagne, l'Italie occupe également une place privilégiée. Inutile de revenir sur l'historique bimillénaire, ce serait un exposé fastidieux connu de tous.

Pour ma part (mais peut être de manière aussi subjective que la vôtre), je soutiens que c'est plutôt l'Italie qui est le pays le plus proche de la France sur presque tous les plans.

D'abord, les langues, qui sont l'outil pour la perception et la compréhension du monde, sont soeurs. Certains chercheurs commencent à se demander si le français est moins un dérivé du latin que de la langue s'étant substitué à ce dernier sur les terres italiennes aux temps barbares, ce qui expliquerait les très grandes similitudes lexicales et grammaticales que les autres langues latines présentent moins intensément.

Ensuite, nos pays et ce depuis un temps assez considérable désormais, connaissent la même structure juridique de droit continental (opposé au droit de common law anglo-saxon), héritage du droit romain. Il n'est qu'à voir d'ailleurs l'organisation juridictionnelle italienne pour s'apercevoir des similitudes et il n'est qu'à ne pas oublier que le code civil, grâce au Ier Empire, laissa une trace profonde sur ces terres.

Enfin, le Risorgimento (l'unification italienne) prit comme modèle la France pour la construction de l'Etat. Et même si depuis, l'Etat italien n'est plus un Etat centralisé comme le nôtre mais un Etat dit provincial, ses contours demeurent bien plus proches du nôtre que celui ci ne saurait l'être de l'Etat US.

Pour conclure, similitudes très forts sur un plan culturel, linguistique et même juridique, tout cela matiné d'échanges et d'inter-pénétrations depuis Brennus jusqu'à Solferino en passant par Mazarin. Sans compter la volonté de construire une union dont France et Italie sont deux des fondateurs ! L'Italie est, sans aucune autre comparaison possible, le pays frère de la France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimii79 Membre 1 013 messages
The girl next door‚ 38ans
Posté(e)

J'ai remarqué que pour un oui ou pour un non la France adore critiquer les USA.

De même que les Anglais pour la France.

M'enfin les Français on beau critiquer, ils consome US (coca, macdo, série tv et musique) donc bon c'est du nimp!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jarrod39 Membre 1 443 messages
Forumfr m'as tuer ‚ 35ans
Posté(e)
J'ai remarqué que pour un oui ou pour un non la France adore critiquer les USA.

De même que les Anglais pour la France.

M'enfin les Français on beau critiquer, ils consome US (coca, macdo, série tv et musique) donc bon c'est du nimp!

Oui, mais ça marche dans les deux sens !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
smi Membre 415 messages
Forumeur survitaminé‚ 51ans
Posté(e)

par contre, la politique de Bush : ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimii79 Membre 1 013 messages
The girl next door‚ 38ans
Posté(e)

C'est clair que la politique de Bush voilà!

Je me rappel quand il à été réélu j'ai halluciner, ils devaient y'avoir surement pas mal de votant qui avait des

fours micro-ondes sans vitre.

Par contre j'espère que les Démocrates passeront avec Hilary Clinton, sa serait bien une femme présidente avec un cerveau (spécial dédicasse à la Royal).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

On parle souvent de la politique de Bush ! Mais quelle est-elle au juste ? Que sait-on d'elle plus que l'on savait de celle de Clinton ? On critique à l'emporte pièce une civilisation, une démocratie qui présente des facettes tant positives que négatives. Cette démocratie fait face à des enjeux, nous avons également les notres ... Son leadership ne m'agaçe pas, mieux on le comprendra, mieux on s'en affranchira ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
smi Membre 415 messages
Forumeur survitaminé‚ 51ans
Posté(e)

de toute manière, Bush veut couler les USA avant de signer son départ !

On en a marre de lui. Il ne sera pas réélu ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimii79 Membre 1 013 messages
The girl next door‚ 38ans
Posté(e)

En même temps Bush ne pourrat pas sa représenter une troisième fois donc quid pour lui.

Pour le message de Fiphi ce qu'on sait déjà sur la politique de Clinton c'est que à l'époque ou Bill Clinton était président, l'amérique ne fesait pas la guerre à tout ce qui l'énervait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant