Aller au contenu

mig72

Membre
  • Contenus

    365
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de mig72

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 22/09/1992

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour, Je vois pour ma part plusieurs conditions pour corriger les inégalités sociales par les firmes de production et de distribution ayant le statut d'autogestion d' éco-responsabilité en entreprise 1) Faire de l'entreprenariat sociale dans l''engagement citoyen un enjeux de forte capitalisation boursière 2) diversifier les investissements solidaires de l'épargne salariale 3) redistribuer les capitaux entre le salariat sociétaire et l'actionnariat 4) mutualiser les coûts de production de transfert de technologie 5) développer les plus petites entreprises de franchises sociétaires en sein d'un écosystème non-saturés dans les marchés locaux à réseaux d'économie circulaire à circuits-courts 6) développer les modes alternatifs de transports comme le covoiturage en réseaux numériques 7) attribuer des licences d'exploitation financière dans l'économie sociale et solidaire 8) développer le partage en ligne 9) créer des sociétés de conseil en réseaux de coopératives de mutualisation régionales 10) favoriser le sous-traitement de la logistique durable fonctionnant en réseaux à circuits-courts 11) créer des circuits de développement parallèle 12) avoir une politique keynésienne d'investissement durable de relance de l'activité économique du marché de la consommation intérieure 13) Sortir du chômage de masse par une politique de précarisation de l'emploi par son auto-gestion paritaire des partenaires sociaux 14) développer les contrats de travail par convention d'apprentissage en alternance permettant ascension sociale tout au long de la vie Bref, ça reste en débat
  2. C'est-à-dire en soit dune agrochimie de conditionnement décarbonée de synthèse
  3. réactivité ayan pour objectif de réduire ses coûts d'exploitation de revient dans un contexte collaboratif et durable (logistique de transports de marchandises durable à circuits-courts ayant pour finalité de développer le marché du transport durable et d'augmenter le capital-risque des plus petites entreprises locales en plus d'une éventuelle mutualisation des moyens de production) (voir de la constitution de société d'établissement financiers de franchises coopératives d'entreprenariat d'engagement citoyen comme par exemple de la production en agrochimie de conditionnement et la mécanisation de l'exploitation agricole durable) (les idées sont-là)
  4. Bonjour, La productivité d'une entreprise est liée non-seulement à la consommation finale effective des consommateurs et des non-professionnels quant-à son offre sur le marché de produits de biens en vente et de prestations de service (d'où l'importance d'une autogestion inclusive de l'organisation de la chaine de production et de distribution de cette entreprise pour qu'elle est plus de réactivité sur le plan de sa stratégie d'entreprise sur ses marchés) mais aussi de son capital humain (d'où l'importance de l'apprentissage en alternance de fidélisation de l'entreprise et de la multiplicité des formes d'employabilité sur le marché du travail)
  5. Bonjour, ce que je voulais dire par-là c'est qu' en faisant application de la théorie de Schumpeter consistant en une destruction créatrice de valeur par de l'innovation de rupture (et notamment par le transfert de nouvelles technologies de pointes), cela ne va t'il pas alors avoir pour effet de constituer une croissance séculaire et de causer in fine des inégalités sociales descendantes du fait du déclassement social par l'innovation de rupture ? L'internationalisations de plus en plus accrue des échanges en capitaux économiques et financiers ne participe-telle pas à accroitre le chômage de masse dans nos sociétés occidentales ? Ou, la transition économique par le productivisme de l'économie de production des pays émergents est-elle trop interdépendante avec l'économie de l'innovation des pays occidentaux pour que ceux-ci perdent leur souveraineté économique et financière au sein de la Communauté internationale? Dès lors, faut-il un traitement du chômage de masse non pas régalien par une politique de précarisation du retour à l'emploi mais cogérer par des organisations paritaires privées ? Quand est-t'il de l'accès à la propriété du foncier ? De l'épargne salariale d'investissements durables et solidaires ? Du salariat sociétaire ? ou enfin de réseaux de mutualisation des moyens de production durable à circuits-cours ? De l'apprentissage en alternance de fidélisation en entreprise ? Des réseaux de franchises mixtes en micro-trading de financement par forte capitalisation de projet d'entreprenariat d'engagement citoyen ? Voir de la sélectivité de valeurs obligataires des licornes de demain organisées en coopératives de mutualisation ? Suffisent-telle dès lors à endiguer le problème notamment par des facteurs endogènes Merci de me répondre ! cordialement
  6. mig72

    révolution schumpéterienne

    Bonjour, ce que je voulais dire par-là c'est qu' en faisant application de la théorie de Schumpeter consistant en une destruction créatrice de valeur par de l'innovation de rupture (et notamment par le transfert de nouvelles technologies de pointes), cela ne va t'il pas alors avoir pour effet de constituer une croissance séculaire et de causer in fine des inégalités sociales descendantes du fait du déclassement social par l'innovation de rupture ? L'internationalisations de plus en plus accrue des échanges en capitaux économiques et financiers ne participe-telle pas à accroitre le chômage de masse dans nos sociétés occidentales ? Ou, la transition économique par le productivisme de l'économie de production des pays émergents est-elle trop interdépendante avec l'économie de l'innovation des pays occidentaux pour que ceux-ci perdent leur souveraineté économique et financière au sein de la Communauté internationale? Dès lors, faut-il un traitement du chômage de masse non pas régalien par une politique de précarisation du retour à l'emploi mais cogérer par des organisations paritaires privées ? Quand est-t'il de l'accès à la propriété du foncier ? De l'épargne salariale d'investissements durables et solidaires ? Du salariat sociétaire ? ou enfin de réseaux de mutualisation des moyens de production durable à circuits-cours ? De l'apprentissage en alternance de fidélisation en entreprise ? Des réseaux de franchises mixtes en micro-trading de financement par forte capitalisation de projet d'entreprenariat d'engagement citoyen ? Voir de la sélectivité de valeurs obligataires des licornes de demain organisées en coopératives de mutualisation ? Suffisent-telle dès lors à endiguer le problème notamment par des facteurs endogènes Merci de me répondre ! cordialement
  7. Bonjour, La théorie schumpetérienne sur la destruction créatrice de valeur par l'innovation de rupture n'a telle pas pour conséquences majeures de freiner la mobilité sociale des classes sociales ascendantes en favorisant les inégalités descendante des populations occidentales ? N'est-telle pas à l'origine d'une potentielle croissance séculaire en prenant sa source dans la spécialisation des corps de métiers? Ne seraient telles pas d'avantage accrues par l'internationalisation des échanges économiques et financiers de l'économie mondiale et dont le chômage de masse des pays occidentaux n'en est qu'une simple traduction? Suffit-telle néanmoins pas à justifier un partage équitable du travail, et en particulier du salariat sociétaire aux seins des sociétés à capitaux, afin de consolider le capital des plus petites entreprises occidentales par la sélectivité de valeurs obligataires financer par cette épargne salariale de précaution sans impacter nos finances publiques (micro-trading des institutions financières etc..) ? Enfin , faut-il favoriser l'employabilité du salariat par des conventions de travail d'apprentissage en alternance rémunérée ou encore faire émerger une économie circulaire et d'entreprenariat sociale d'engagement citoyen entrepreneurial fonctionnant en réseaux économiques à circuits-cours pour combler les défauts de notre système de protection sociale dans le traitement des inégalités sociales ?
  8. mig72

    courrier administratif

    Bonjour, Je suis d'accords avec vous sur le fait qu'il y aient des zones blanches Mais , pourquoi en même temps ne pas opérer une redistribution horizontale après avoir redynamiser la gestion comptable de nos administrations publiques (collectivités locales , autorités administratives indépendantes, autorités administrtives intercommunale etc...) couvertes par la fibre optique
  9. mig72

    courrier administratif

    Bonjour, Pourquoi ne pas favoriser par principe la dématérialisation de l'envoie du courrier administratif par voie électronique par la voie postale dans le cadre d'un projet d'une loi de programmation de bonne gouvernance ? Car, l'acheminement du courrier administratif par voie postale coûte excessivement chère pour un Etat de droit
  10. mig72

    réforme de l'Etat

    Bonjour, Deux questions majeures : 1) Comment former les comptables publics aux nouvelles techniques de la gestion des risques et pourquoi est-ce nécessaire selon vous ? Contrat d'habilitation administratif unilatérale de requalification professionnelle par la revalorisation des acquis de l'expérience et d'insertion ou de réinsertion professionnelle de métier par contrat de formation d'apprentissage en alternance (donner accès au métier) ? 2) Faut-t'il et comment faut-il organiser le statut contractuel de travailleur indépendant de la fonction publique territoriale (et de la fonction publique hospitalière)?
  11. mig72

    aperçu ue

    Bonjour, 1)Pourquoi ne pas instituer une autorité consultative inter-syndicale collégiale autonome et indépendante sur avis facultative avec saisine obligatoire visant à donner des recommandations sur la bonne transposition des directives européennes, (voir la composition paritaire de la juridiction du Conseil d'Etat) ? 2) Pourquoi ne inclure un système de parrainage territoriale à la française lors de la nomination des commissaires de la commission de l'union européenne afin de valoriser l'administration des territoires ? 3) Pourquoi ne pas créer un référendum de territoriale d'initiative partagée à la majorité qualifiée sur la révocation à mi-mandature des commissaires européens entre nos territoires et le parlement européen ? 4) Pourquoi ne pas instituer un droit d'amendement d'initiative populaire au sein du parlement européen ? 5)Pourquoi ne pas fusionner l'Union méditerranéenne avec la CEDH ? (Bref les idées sont-là !)
  12. Bonjour, Est-ce que la digitalisation ou la dématérialisation des factures est pour demain ?
  13. Sans parler des du déclassement social des ménages aux chomage de longue durée
  14. Bonsoir, La pérénisation de notre système de retraite par répartition me semble ne pouvoir se faire qu'en négociant le virage du 21ème siècle de l'intégration par la discrimination positive des classes ascendantes de la Mondialisation venant de la jeunesse de l'immigration climatique
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité