XYparfoisZ

Membre
  • Compteur de contenus

    4 674
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de XYparfoisZ

  • Rang
    La mauvaise herbe...

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Echappée de l'Asile...Peut-être par chez vous une nuit d'orage qui sait !?

Visiteurs récents du profil

43 196 visualisations du profil

A propos

Aucune place ailleurs ne peut me procurer satisfaction et envie car aucune n'est enviable. Je ne voudrais échanger mes souffrances ou mes joies en contrepartie des vôtres.

«Les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien.»0792711f.gif

Oscar Wilde

«La satire est une sorte de miroir

dans lequel les spectateurs découvrent généralement le visage de tout le monde,

0792711f.gifmais pas le leur.»

Jonathan Swift

«L'égalité peut être un droit,

mais aucune puissance humaine ne saurait la convertir en fait.»

Honoré de Balzac

compatibilite.jpg

Exemple: A+ = 39% de la population

Je suis AB-, et vous ?

Ludwig van Beethoven

Symphonie No. 6 F-Dur Op. 68 'Pastorale' - 4. Gewitter - Sturm - Allegro

L’Examen de Minuit

La pendule, sonnant minuit,

Ironiquement nous engage

À nous rappeler quel usage

Nous fîmes du jour qui s’enfuit :

- Aujourd’hui, date fatidique,

Vendredi, treize, nous avons,

Malgré tout ce que nous savons,

Mené le train d’un hérétique.

Nous avons blasphémé Jésus,

Des Dieux le plus incontestable !

Comme un parasite à la table

De quelque monstrueux Crésus,

Nous avons, pour plaire à la brute,

Digne vassale des Démons,

Insulté ce que nous aimons

Et flatté ce qui nous rebute ;

Contristé, servile bourreau,

Le faible qu’à tort on méprise ;

Salué l’énorme bêtise,

La Bêtise au front de taureau ;

Baisé la stupide Matière

Avec grande dévotion,

Et de la putréfaction

Béni la blafarde lumière.

Enfin, nous avons, pour noyer

Le vertige dans le délire,

Nous, prêtre orgueilleux de la Lyre,

Dont la gloire est de déployer

L’ivresse des choses funèbres,

Bu sans soif et mangé sans faim !…

- Vite soufflons la lampe, afin

De nous cacher dans les ténèbres !

Charles BAUDELAIRE (1821-1867) - Les fleurs du mal

703831WingedAngel.jpg

Merci, Ama... :coeur: :coeur: :coeur:

Jeanne Moreau - Cet amour (de Jacques Prévert)

Jiddu Krishnamurti - Qui êtes-vous ? - vostfr

Vidéo postée par l' Anna Kronisme topic Tout savoir mais ne rien comprendre [page 1]

8qqlyu2w.jpg

harfangDesNeiges060107St-VallierCChevalier.jpg

939849friendship.jpg

608320Tragdiemoderne.jpg

404700logosdescosmetiquesbio.jpg

694253Sanstitre2bis.jpg

1765026686bb07887ec63ee83804142b90dab8d0.jpg

1975089_604508416296159_538801568_n.jpg

(image ci-dessus postée par

Quality, topic : A quoi penses-tu en ce moment ?)

742056francoishollandenicolassarkozy2.jpg

« Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent. »

« On peut violer les lois sans qu'elles crient. »

« Si les gens savaient par quels petits hommes ils sont gouvernés, ils se révolteraient vite. »

« Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l'État les fait mal. »

« En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai. »

« On connaît, dans les grandes cours, un autre moyen de se grandir : c’est de se courber. »

Charles Maurice De Talleyrand Périgord

357239BarackObamabis.jpg

284905Escaladedelaviolence.jpg

988419sdf2.jpg

874162famine2.jpg

295057AfficheDSKlechangementmaintenantsniper.jpg

C'te regard...j'crois qu'c't'était pas qu'le soleil ds les yeux...:snif:

mouammar-kadhafi_nicolas-sarkozy.jpg

"Le député UMP de Seine-Saint-Denis, Eric Raoult, a proposé lundi que la candidature de Nicolas Sarkozy soit proposée comme prix Nobel de la Paix." Mai 2012

Z'étaient meuuuuuuuuuuuuuhgnon :coeur:

703324nicolasetrachida.jpg

192063expr34.gif

ANIMATION1-bis.GIF

629776Dictaturedmocratie.jpg

vachusine_non%20080112%20copie.jpg

www.novissen.com

Pétition

Non à la ferme-usine géante près d’Abbeville !

========================

www.elyris-place.com

Pas moins de 6 cirques exploitant des animaux se sont déjà installés à Longwy cette année.

Il est temps que cela cesse, une roulote de 7m2 n'est pas un lieu de vie sain et épanouissant pour un animal sauvage, tout comme les différents climats français qui ne correspondent ni à la savane du lion et du zèbre, ni à la Sibérie de l'ours. De plus en plus de pays européens et du monde interdisent les cirques exploitant des animaux sauvages, il est temps que la France suive le pas.

Pétition

Refusez aux cirques exploitant des animaux sauvages de s'installer à Longwy.

========================

www.generations-futures.fr

Mise à jour de la pétition

Aux Sénateurs et Sénatrices français(e)s: Votez pour l'amendement interdisant la pulvérisation de pesticides le long des habitations et des écoles!

========================

Pétition afin de soutenir l'Association "Félin pour l'autre"

Sanctions exemplaires pour tortures et crimes sur plusieurs chats. Justice pour Irma et Donald.

========================

« Les Danois sont les plus grands massacreurs d’animaux au monde ! » source

« Derrière chaque terroriste se tient des douzaines d'hommes et de femmes, sans qui leur engagement dans le terrorisme ne serait pas possible. Ils sont tous des ennemis combattants et leur sang devrait être sur eux. Maintenant, cela concerne également les mères des martyrs, qui les envoient en enfer avec des fleurs et des baisers. Elles devraient suivre leurs enfants, rien ne serait plus jute. Elles devraient partir, tout comme des maisons dans lesquelles elles élèvent les serpents. Sinon, davantage, de petits serpents seront élevés ici. » source

Ayelet Shaked, députée israélienne du parti HaBayit HaYéhudi (le Foyer Juif)

«Nous parlons en hébreu à des barbares criminels qui ne comprennent que l’arabe»

«Pour ces fanatiques du Coran, peu importe qu’ils tuent mais de préférence leurs tirs sont dirigés sur des villes où les femmes, les enfants et civils risquent d’être atteints»

«Dans cette bande de Gaza où sont distribuées des friandises pour célébrer un drame en Israël, où les enfants sont éduqués dans la haine la plus féroce par des maîtres musulmans fanatiques, où les programmes télévisés exaltant le meurtre des Juifs, où la population a voté unanimement pour le Hamas, où les défilés militaires sont quotidiens avec des volontaires pour devenir « martyrs », je ne vois pas de « civils innocents » mais des ennemis à éliminer»

«Lorsque les alliés ont voulu mettre un terme à la guerre contre l’Allemagne nazie, ils ont détruit la ville de Dresde. À juste titre. Lorsque les États-Unis ont voulu mettre un terme à la guerre contre le Japon ils ont détruit Hiroshima et Nagasaki en lançant la bombe atomique. À juste titre. Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza. Gaza doit devenir un champ de ruines d’où ne peuvent sortir que des gémissements»

«Que soient détruits leurs hôpitaux, leurs écoles et leurs mosquées mais que soit protégée notre population»

«Pour chaque larme d’un enfant juif, obligé encore aujourd’hui de rentrer dans un abri, l’ennemi doit payer le prix du sang. Si l’opération terrestre est complexe à exécuter et si la vie d’un seul soldat juif devait être mise en danger alors c’est à l’armée de l’air de raser Gaza.[...] Que Gaza devienne un site archéologique»

P.S. A mes amis de France, aux Juifs de notre communauté qui demandent de nos nouvelles, je dirais que c’est pour eux que nous nous inquiétons. Alors venez avec nous écrire le grand livre de l’Histoire éternelle d’Israël. » source

video => Interview 03 Décembre 2013 19:28 - Durée : 16:02

Jacques Kupfer co-président du Likoud Mondial

Pétition

Israël-Palestine: ça suffit

Philip Glass - The Kiss

986063osmose2.jpg

Éloge du silence

Un philosophe doit savoir se taire. On ne le dit pas suffisamment. L’esprit narcissique qui baigne nos âmes à nous, hommes de la postmodernité, nous intime sans cesse de nous faufiler sur la scène du monde : « parle ! » nous dit-il, « prends ta place, fût-ce n’importe laquelle ! », « occupe de l’espace ! », « sois vu ! ». Mais quoi ? Sommes-nous intérieurement vides à ce point qu’il nous faille, pour nous sentir exister, nous déverser sous nos propres yeux ? « Je me déverse, donc j’existe » : peut-être est-ce donc là le nouveau credo de la pensée. Sommes-nous égarés, confus, voguons-nous dans des pensées si vaporeuses qu’il nous faille constamment les matérialiser sous nos yeux, les concrétiser par la parole et l’écriture afin de nous prouver à nous-même qu’elles ont effectivement une substance quelconque ? « On me voit, donc j’existe. »

Naturellement, nous nous sentons exister dans le regard d’autrui, et nous développons de même en grande partie notre identité dans le regard d’autrui. Mais ce que je veux dire ici, c’est qu’à notre époque, cela ne se fait plus exactement par le biais d’une relation coulante, par un échange à la dialectique bien cadencée, mais plutôt par un déversement. Voilà : l’âme des hommes devient de plus en plus incontinente, elle ne sait plus souffrir de la retenue, du recueillement, de la méditation, de la solitude, de l’attente, du lent mûrissement des pensées, du doute, de l’incertitude. Que l’on me comprenne bien : pour être incertaine, elle l’est définitivement, et elle ne fait que se cacher ce fait par son déversement continuel, mais justement : elle ne souffre pas pour autant de cette incertitude mais s’y dérobe sans cesse. Elle la laisse en plan, là, dans l’un de ses recoins sombres. Et cette incertitude grossit et grossit sans cesse en secret, de la manière la plus désorganisée qui soit. Et lorsque la pousse commence à faire surgir ses racines hideuses à la vue, il y a encore une partie de soi qui est assez misérable et assez hypocrite pour faire mine de ne pas comprendre ce qui se passe ou pour l’attribuer à mille autres causes, de tout faire en tout cas pour s’empêcher de la souffrir cette incertitude, d’embobiner par exemple les médecins à l’effet que ce qu’il faut, c’est plus d’anxiolytiques. Plus d’anxiolytiques pour se déverser encore davantage et pour se recueillir encore moins. Ou, comble de la misère, pour faire mine de se recueillir. Pour se déverser en postures de recueillement – comme en fait foi le spectacle des spiritualismes graisseux qui sont le propre de l’esprit narcissique fatigué, de l’esprit narcissique « mûr », si l’on peut parler de « mûrissement » dans un tel cas.

Avec toute la pression que la modernité, ou plutôt que la postmodernité fait peser sur nous pour que nous devenions ce que nous sommes, pour que nous criions à la face du monde ce qui nous habite, avec toute l’emphase qu’elle met à bien nous faire comprendre que notre vie n’est jamais que ce que nous en faisons, l’idée de nous déverser est devenue un réflexe. Nous sommes des arcs dont la corde est tendue au maximum. Lorsque nous apercevons une cible, nous n’avons pas encore commencé à considérer cette cible que la flèche est déjà partie. Nous sommes devenus des éjaculateurs précoces. Nous ne baisons la vie qu’avec l’image de notre propre jouissance en tête. Comme si nous étions devenus si égoïstes que nous n’étions plus capables de reconnaître notre partenaire, la vie, je veux dire de reconnaître son altérité comme quelque chose de sacré, de sentir sous notre peau l’écorchure de sa présence, de goûter au crissement de sa réalité.

C’est pourquoi un philosophe doit savoir se taire. Il doit parfois savoir ne pas écrire ce qu’il a si envie d’écrire, ne pas développer l’argument qu’il tient du bout des doigts; il doit parfois savoir le laisser aller cet argument, relâcher son étreinte, peut-être même choisir d’avoir tort, ne serait-ce que pour ne pas être condamné à avoir raison. Il ne doit pas se précipiter sur ses pensées comme on se précipite sur les jeunes gens d’un pays pour les envoyer au front. Il faut plutôt les laisser mûrir doucement, quitte à parfois choisir le mutisme, comme quelque chose de beau, de noble, de plus parlant que la parole, et la retenue, la pudeur, comme quelque chose de plus manifeste que le déversement. Il faut redécouvrir la beauté simple de n’avoir rien à dire, quitte à en forcer d’abord la posture, quitte à choisir d’abord de n’avoir rien à dire. Redécouvrir la douceur de laisser s’immerger une pensée sous l’eau de l’inconscient, afin qu’elle puisse faire son chemin à notre insu, et peut-être réapparaître en d’autres temps, d’autres lieux, riche d’aventures, un sillon émanant des profondeurs accroché à sa poupe…

#1

www.cirques-de-france.fr

510888Zooprison.jpg

Les cirques justifient l’utilisation des animaux sauvages en spécifiant que c’est pour la préservation de l’espèce. Voici cependant les faits :

590033ElphantTykeAsammoiredcssouslesballes1994.jpg

Tyke the Elephant's Last Day on Earth

A la mémoire de Tyke, éléphant martyr, mort sous les balles en être libre

Santé humaine : il y a urgence !

L’expérimentation animale permet-elle tout de même de prévoir certaines choses de façon fiable ?

"Selon les chiffres des industries elles-mêmes, la corrélation est de l’ordre de 0,3, c’est-à-dire que 3 animaux sur 10 réagissent comme l’homme [13]. Ce système est moins performant que de jouer à pile ou face, parce qu’il est impossible de savoir à l’avace quels sont les animaux qui vont réagir comme l’homme." André Ménache

Entretien avec André Ménache

Sport et végétarisme, végétalisme et véganisme

Compilation des meilleures pratiques des recommandations nationales pour les alimentations véganes

MapMonde des végétariens dans le Monde

Calendrier des fruits et légumes de saison

Etienne Chouard - La Dette (full)

http://www.youtube.com/watch?v=meSFbhdJ_3M

« Ce qu'on appelle résignation n'est autre que du désespoir confirmé. »

Henry David Thoreau

Avec toutes ses citations ton profil transpire la prétention. Et puis le coté dark mélancolique distingué, franchement c'est the cliché post-adolescence par excellence.

#24