Aller au contenu

Un peu de moi

  • billets
    12
  • commentaires
    49
  • vues
    5 222

Fixation.


Shimoani

346 vues

Premier échange de regard

Il y a un an et demi, je rentrais à l'université pour entamer ma première année de bachelier. J'attendais dans le hall, seule. Sans doute attendais-je qu'un de mes cours commence ou qu'une amie me rejoigne. Je ne m'en souviens plus. Il traversa ce hall et ralentit à ma hauteur, nous échangeâmes un regard. Rien de plus. Pas de sourire, pas de parole, pas de signe de la main. Juste un regard et le silence qui nous entourait.

Il a une charme et quelque chose en lui m'attire. Fin du premier contact.

Les jours se suivent et ceux durant lesquels je le croise sont ponctués d'échanges de regards.

Un an plus tard

Voilà que j'entame ma deuxième année au sein de l'université. Je n'ai pas réussi mon année et je recommence donc les quelques cours où j'ai échoué aux examens et en anticipe quelques-uns de l'année supérieure. Je retrouve les locaux, les professeurs, la matière mais également son regard. Ca continue. Je n'y pensais plus, à vrai dire. Les merdes s'étant enchainées entre temps. Même manège que l'année précédente. Echanges de regards sans mots, sans signes ni quoi que ce soit qui puisse s'apparenter à un rapprochement.

Incendie

Un jour, je décide de mettre un terme à mon questionnement : suis-je tombée dans la paranoïa ou suis-je vraiment l'objet de sa contemplation ? J'en fais part à une amie qui, prenant attention à son comportement, me confirme que la paranoïa n'est pas pour tout de suite. Je fais de même avec une deuxième amie, deux avis valant mieux qu'un. Idem. Je ne suis pas folle. Je décide donc de faire un premier pas, je l'ajoute sur Facebook. Peut-être est-il juste intimidé de faire le "premier pas" ? Enlevons-lui cette épine du pied, dans ce cas.

Ca continue

Bien qu'il m'ait acceptée, la situation reste inchangée. Je tente un début de conversation sur ce même réseau social : il me répond mais se limite à me donner les informations que je demande, càd concernant l'université. Les quelques tentatives qui suivirent ne furent pas plus fructueuses mais je reste l'objet de sa contemplation. Bon...

Une autre fois, il se rend dans le local de mon cercle étudiant avec un ami. Je suis seule dans celui-ci. Son ami semble fort peu intéressé par les lieux et ne souhaite pas rester. Quant à lui, j'ai l'impression qu'il cherche toutes les excuses possibles et imaginables pour rester un peu plus longtemps. Après s'être ébahis devant des objets quelconques qu'il possèdent certainement au sein de son cercle étudiant, son ami l'emporte et ils quittent la pièce. C'était quoi ça ?

Timidité

Entre temps, j'apprends qu'il fréquente une jeune fille de mon année. Elle est charmante et ils sont mignons tous les deux. Malaise. Même lorsqu'il l'enlace, son regard se porte sur moi et il me fixe intensément.

Quelques temps plus tard, je me retrouve à devoir remplacer une amie et nous voilà seule à seul. YOUPI, un peu d'action. Ha bah non... Il n'ose pas me regarder cette fois-ci, c'est plus facile quand il y a un peu de distance et qu'il ne doit pas me parler, comme il fait d'habitude. Il marche vite et je sens qu'il n'est pas à l'aise du tout. Il a oublié les clés d'un local qu'il devait me montrer. Il bafouille, se gratte régulièrement l'arrière de la tête et rougit quand nos mains s'effleurent par accident, en déplacant des objets. Je ne me savais pas aussi intimidante. J'ai essayé de me montrer accessible, ouverte à la discussion et j'ai même tenté quelques boutades. Il ne s'est jamais détendu. Nous nous quittons finalement en nous lançant un "salut". Tentative de contact peu concluante.

Résolution

J'aurais essayé. Maintes et maintes fois, par écrit ou oralement. Est-ce une timidité importante qui l'empêche de simplement m'adresser la parole ? Je sais pertinemment qu'il ne se passera rien entre nous et quand bien même cela arriverait, je suis persuadée que ça n'est qu'une passade pour moi. Lorsqu'on a envie d'obtenir quelque chose, on ferait tout pour l'obtenir. Mais lorsque l'objet du désir est enfin en notre possession, il perd de son intérêt. Ce n'est pas la première fois que ça m'arriverait. Il m'attire, c'est incontestable. Je ne saurais dire si c'est physique ou alchimique. Ce n'est en tous cas pas sentimental, c'est certain. Je suis convaincue qu'il n'est pas fait pour moi. Mais il est mystérieux, taiseux et tellement inaccessible.

Alors on continue ce petit jeu de regards et je dois dire que ça me plait.

Une question me taraude tout de même : à quoi rime ce manège s'il ne prend pas les perches que je lui tends ? Sans doute mon interrogation restera-t-elle à jamais sans réponse.

6 Commentaires


Commentaires recommandés

Peut-être que tu es sa sœur cachée. Pour en avoir le cœur net, roule-lui une pelle ! Si tu te prends un râteau, c'est que vous êtes de la même famille ! :)

Lien vers le commentaire

Tu aurais du me le dire que tu avais des sentiments comme ça pour moi :D

Plus sérieusement, tu devrais persister dans les conversations sans être trop envahissante pour le débloquer naturellement :)

Lien vers le commentaire

Hahaha whistling1.gif

Oui je pense que c'est ce que je vais faire. Essayer d'être un maximum en contact avec lui, l'air de rien. Et engager la conversation autant que possible sans passer pour une chiante.

Enfin un vrai conseil, merci biggrin.gif

Lien vers le commentaire
Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×