Aller au contenu
  • billets
    34
  • commentaires
    86
  • vues
    24077

Le Diable pleure quand Il danse


Loopy

378 vues

Le Diable a dansé, hier

Et j’étais sa cavalière

Le Diable danse encore

Solitaire aux abords

De l'enfer, en trans

Le Diable est beau quand il danse

Virevoltant et voltant face

Virant et occupant la place

Il trace, il efface, il inscrit

Dans ses gestes son corps cri

Et décrit sans le son le décor

Et peint sans couleur de l’or

Le Diable tente ma chance

Qu’il est beau quand il danse

La musique d'une pluie fine

La compagne assassine

L’accompagne à la cime

De forêts qu’il dessine

Dans l’effort complet

Gestes désarticulés

Qui des goûtes font fit

Découpent la nuit

Et traînent leur cadence

Le Diable est beau quand il danse.

Un rayon de lune qui passe par là

Allume la scène d’un nouvel éclat

Et comme un défis lancé en pature

Dévoile du Diable l’autre nature

Le Diable a dansé hier

Et j’étais sa cavalière

Sous la lune qui épiait

Je vis une larme qui coulait

Comme une humide fulgurance :

Le Diable pleure quand il danse

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×