• billets
    21
  • commentaires
    14
  • vues
    8 781

J'aimerai vous parler de Gérard... conte de Noël

GuyB

37 vues

Cette histoire se passe le soir d'un 24 décembre où le froid régnait en maitre. Gérard marchait seul dans la rue de Béthune complètement déserte. Tous les magasins étaient fermés, seul le bruit du vent glacé lui tenait compagnie. Il était fatigué, il ne savait pas où il allait dormir cette nuit...Mais le plus dur pour lui était la solitude en cette nuit, où les étoiles caressent le cœur de tous les enfants du monde. Parfois, il levait la tête, il s’arrêtait même pour regarder les fenêtres allumées, où derrière les rideaux le bonheur coloré clignotait, et des ombres dansaient.

Il aurait tellement voulu être à table avec sa femme et ses enfants. Il aurait tant voulu rire et se régaler avec eux, dans une heureuse ambiance familiale de réveillon. Mais la vie, dans virage de montagne en avait décidé autrement. Il ne verrait plus jamais les yeux de ses enfants émerveillés aux cadeaux ouverts, et le joli sourire de sa femme. Gérard, remonta le col de son vieil anorak, et continua, chagrin dans l'âme, à marcher dans le froid glacial.

Arrivé au milieu la rue, un rideau de Lumière verte venu de nulle part, lui fit brusquement barrage sur toute la largeur de la rue. Surpris, il recula, il resta tétanisé quelques instants devant ce spectacle peu banal, et très féériquement curieux...Il crut de suite, que joli rideau vert lumineux était un élément de décoration de noël de la ville. Prudent, il avançant les mains tendues vers ce voile vert translucide flamboyant de beauté. Étonné, il se rendit compte que la Lumière était agréablement chaude, et un d'un touché soyeux très agréable.

Il tourna la tête dans tous les sens pour tenter d'apercevoir des passants et se renseigner...Mais la rue était silencieuse et vide du pas pressé des derniers passants disparus. Le froid en cette nuit de la naissance de l'agneau Pascal devenait de plus en plus vif. Alors confiant, il avançant et traversa le rideau d'émeraude lumineux...Et d'un coup, un vif éclair blanc envahi sa tête, et il entendit

"Papa!!papa, ouè t'es là, viens vite maman papa est là ". Ses enfants se précipitèrent sur lui, le prirent dans leurs bras. Sa femme arriva, et l’enlaça d'amour...Gérard ne comprenait pas, il pleurait d'un bonheur inconnu de se retrouver chez lui. Il était habillé d'un beau costume marron beige, il tenait deux jolis paquets-cadeaux sous les bras...Il voyait dans le salon agréablement chauffé, la table décorée mise pour un bon repas de fête. Ça sentait bon la dinde farcie. Il dit heureux en riant à sa famille qui se trouvait devant le sapin lumineux " J'ai fait un horrible cauchemar , je croyais que j'étais un clochard et vous mes chéris, disparus à jamais" ils rirent de bon cœur.

Le corps de Gérard sans vie, fut découvert par police municipale dans la rue de Béthune, le matin du 25 décembre, il était mort de froid en souriant.




3 Commentaires


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant