Aller au contenu
  • billets
    188
  • commentaires
    1398
  • vues
    778169

Le beurre allégeant

konvicted

440 vues

♪ Est-il en notre temps rien de plus odieux,

De plus désespérant que d'vendre du beurre aqueux ? 1

En acheter, sans doute. Quel est le raisonnement dément qui peut mener des êtres doués de conscience à succomber à l’oxymore, que dis-je ?, à l’antilogie du beurre allégé ? Qui sont ces gens qui, à défaut d’en rire, se moquent de l’absurde de ce produit infâme ? Ont-ils sacrifié leur cortex préfrontal dans le seul but de perdre du poids et la raison dans la foulée ? Se sont-ils définitivement niqué les papilles gustatives en se brûlant la langue sur la béquille du diable ? Voilà autant de questions auxquelles je ne répondrai pas, n’ayant pas les capacités d’abstraction nécessaires pour rentrer dans l’esprit insondable de ces consommateurs — et oui, dans consommateurs, il y a treize lettres.

Est-il besoin de souligner que le beurre allégé n’est grossièrement qu’une dilution des matières grasses — autrement dit de l’intérêt-même du beurre — dans de l’eau ? Vous n’avez peut-être pas encore entendu parler de l’eau, c’est un liquide incolore et sans saveur extrêmement rare et donc très cher. Cependant, altruistes à faire passer l’abbé Pierre pour le squelette d’un connard et aussi soucieux de la santé publique que de leurs profits, les producteurs de beurre allégé la facturent à un coût tout juste supérieur à celui du gras, si bien que vous pouvez acheter cette merveille diététique sensiblement au même prix que l’ignoble beurre doux à 500 % de matières grasses qui obstrue instantanément vos artères, remettant en cause jusqu’à votre droit de vivre !

Bon, je parle d’argent parce que je devine que vous courez après chaque centime, bande de rats ! Mais bordel, ce qu’il y a de plus ignominieux dans le beurre allégé, c’est évidemment l’irrespect le plus total pour les plaisirs de la table qui veulent que l’on réclame et le beurre et le goût du beurre. On pourrait me reprocher de n’avoir jamais essayé de beurre allégé, en dépit de la légitimité établie de la logique expérimentale instinctive qui veut que tout un chacun ait disposé au moins une fois dans sa vie l’un de ses étrons dans son assiette pour connaître le goût de la merde et pouvoir en toute bonne foi affirmer que c’est dégueulasse, mais pas autant que celle de son chien. Mais que voulez-vous ? ma religion me l’interdit. J’ai en effet décidé de dédier ma vie à la quête du saint gras, embrassant la doctrine : « Le gras, c’est la vie » 2. Au nom du père, du fils et de l’esprit saindoux, amen.

Bref, j’éprouve un dégoût viscéral pour le beurre allégé que je propose d’ailleurs de rebaptiser dans un souci de transparence « beurre allégeant utilement les portefeuilles que vous vous tuez à remplir, espèces de vaches à lait qui affamez vos quatre estomacs dans la quête aussi ridicule que désolante d’une période de vaches maigres » ou, pour que ça rentre sur le packaging, simplement « beurre allégeant », formule ambiguë qui a toutefois le mérite de mettre en exergue la consternation qui me pousse régulièrement à maugréer un « Ah, les gens ! » presque onomatopéique.

Je tiens cependant à féliciter pour leur génie les escrocs qui polluent les rayons de nos supermarchés avec des barquettes, plaquettes et autres rackets de ce beurre estampillé allégé. S’il est presque criminel d’apposer une étiquette « 20 % de matières grasses » sur du beurre — avec une fierté non dissimulée, un sourire en coin des plus sournois et un bras symboliquement enfoncé jusque là —, prouvant que ces capitalistes sans aveu n’ont aucune éthique, ou alors très petite, une éthiquette, il serait de très mauvaise foi de nier qu’ils sont brillants. Moi-même qui ne suis pas l’ombre d’un con, étant donné que c’est elle qui me suit, je me fais tout petit devant ce visionnaire qui osa avancer cette idée révolutionnaire à une réunion des grandes pompes de sa boîte : « Bon, les mecs, le gras, c’est très bien, c’est comme ça qu’on a fait notre beurre jusqu’à présent. Mais en vérité je vous le dis, le beurre de demain sera de la flotte ». Personne avant lui n’aurait soupçonné qu’il puisse exister des gogos pour acheter du beurre à 60 % d’eau et plus si affinité, et pourtant !

Et depuis, c’est à l’enseigne qui se foutra le plus de la gueule des lipophobes primaires qui lui servent de clients.60% de M.G., 40 % de M.G., 30 % de M.G., 20% de M.G. ; j’attends avec impatience le 0%. Il n’y a pas à dire, c’est impressionnant les efforts qu’ils font pour une cause aussi noble… Parce que vous pensiez peut-être que pour faire ces purges à peau de balle en matières grasses, il suffit de plonger du beurre dans l’eau ? Que vous êtes mignons ! Noyer du gras, ça demande tout un tas d’additifs tels que des épaississants, des conservateurs et des émulsifiants. C’est simple, regardons la composition du beurre doux : « beurre à 82% de M.G. ». Et maintenant celle d’un beurre allégeant à 20% de M.G. :« eau, matière grasse de lait, amidon modifié, lactose, maltodextrine, émulsifiants : E471, E472c, E476, sel, conservateur : sorbate de potassium, colorant : béta-carotène, vitamine E, vitamine A » 3. Ils nous entubent, oui, mais ils y mettent les formes !

Malgré toutes les charges qui pèsent contre lui, le beurre allégeant, si abject soit-il, n'est qu'un symptôme de la vision fallacieuse et perverse d’un équilibre dans la privation, ouvrant la voie à toutes les dérives. Aujourd'hui, c'est le beurre, qui nous dit que d'ici quelques décennies, quand la technologie le permettra, on ne trouvera pas de la bière sans alcool, du soda sans sucre, du café sans caféine ou du jambon sans couenne? Qui voudrait vivre dans un monde pareil ?

1 « Est-il en notre temps rien de plus odieux, De plus désespérant que de n’pas croire en Dieu ? » Brassens, Le Mécréant

2 Réplique culte de Caradoc dans la série Kaamelott d’Alexandre Astier.

3 Voir ici.



Annonces
Maintenant

4 Commentaires


Commentaires recommandés

A défaut de répondre sur le sujet (J'vais quand même pas faire comme le commun des mortels), j'vais l'faire ici : c'est beurré d'la tartine, ton texte! Faut que t'arrêtes de faire le révolutionnaire de la barquette :sleep:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×