• billets
    186
  • commentaires
    1 383
  • vues
    769 500

Tombe la pluie !

konvicted

41 vues

Tombe la pluie !

Quatre vérités, ça en fait du bruit,

Glissées à l'oreille de mon narcisse ;

J'ai grand besoin que Morphée l'assourdisse,

Que tombe la nuit, que tombe la nuit !

Sur l'ego vexé mais bien établi,

Que tombe la nuit, ainsi que l'oubli !

Je suis attendu par le fond du puits,

Poussé dans le dos par l'accès de honte ;

Ne peux que prier que Zeus me remonte,

Que tombe la pluie, que tombe la pluie !

Ou qu'il me descende, il a bien le choix,

Que tombe la pluie, et qu'elle me noie !




10 Commentaires


J'trouve ton poème cruel, c'est tout!

Je sais bien, ça empêche pas d'afficher ma surprise!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Soit.

La simulation, c'est pour les gonzesses et les joueurs de foot. Et tu ne m'as pas l'air d'être un joueur de foot.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je fûs, figure-toi, l'un de ces joueurs! Et, ma foi, si j'avais été plus socialement ouvert, j'aurais sans doute apprécié continuer! (le talent me manquait aussi, cela dit)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Être plus socialement ouvert, c'est accepter de laisser tomber sa savonnette dans les douches ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Dans ce poème, tu te dis narcissique et honteux, et tu souhaite te suicider dans un puits, c'est ça ...?

Ou le puits n'est qu'une métaphore ? Une métaphore du suicide.

J'ai un talent de compréhension très... Faible. Donc si ça n'est pas ça, ça ne vient pas de ton poème ;).

Merci à toi.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le puits est métaphorique. Ce que j'ai imaginé en écrivant ce poème, c'est quelqu'un qui a beaucoup de mal à digérer des propos vexants puisqu'effectivement narcissique. Après, tout le reste relève de la métaphore.

Le puits est là pour l'idée de chute comme son ego s'est cassé la gueule et de difficulté d'en sortir comme il ne cesse de ruminer ce qui l'a vexé. La pluie, comme la nuit dans la première strophe, symbolise l'oubli comme en montant le niveau du puits, elle peut permettre au personnage de se sortir du puits, c'est-à-dire de passer outre la honte. Les deux derniers vers sont juste là pour donner une dimension suicidaire au personnage mais la métaphore n'est pas forcément très adaptée.

Je trouve que tu as plutôt bien compris. D'autant que, pour être honnête, s'il y a des poèmes que je soigne particulièrement, ce n'est pas le cas de celui-ci que j'ai écrit vite.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ah d'accord.

Au contraire, tes poèmes sont très recherchés, je cherche le premier aspect de tes poèmes, je ne vais pas plus loin dans ma recherche, je penses que c'est pour cela que je reste un peu bloqué.

Mais c'est très recherché, les métaphores sont bien trouvées, chapeau ;) !

Bonne continuation.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant