• billets
    4
  • commentaires
    3
  • vues
    21 775

Billets dans ce blog

THIERRY37

Je vais ici vous devoiler un peut de mon parcourt professionnel.

Tous commence dans les années 80 à l'age de 14 ans ou je décide de prendre comme métier celui de boucher. Je commence donc par un pré-apprentissage chez un artisans d'un période de 1ans. Pendant cette année je ne doit en faite que regarder mon patron et comprendre les ficelles (à rôtis) du métier. Mais pendant cette année je ne me contenterai pas que de regarder, j'aurai l'occasion de pouvoir pratiquer, chose que mes autres collègues que se soit dans la charcuterie ou la boulangerie etc etc ne feront pas. J'ai donc une année de pratique par rapport à d'autres.

Puis arrive l'apprentissage, qui se passera sur 2 années dans un CFA (Centre de Formation d'Apprentie). De bon moment passé au sein de cet établissement. A l'issue de ces deux années je ne peut pas revenir chez mon patron, qui ne forme que des apprentis mais ne les gardent pas car sa boucherie est trop petite. Je part donc à l'armée pendant 12 mois. A mon retour je trouve une place de boucher dans un inter marché qui ouvre ses portes en février 86.

Je commence comme boucher, car je ne sait pas servir mais j'ai bien formulé le jour de mon entretiens que je ne demander qu'à apprendre. Le jour de l'ouverture arrive, et comme on peut le penser un monde pas possible. En effectifs il y avait Yannick le chef, Noël, Thierry, Moi et Tony, plus un moniteur boucherie pour la mise en place du rayon.

Un signal avait était bien défini pour pouvoir donner un coup de main aux collègues pour servir. Le signal était deux coups sur la vitre du labo. Deux après l'ouverture on demande à un boucher dans le labo de venir servir, au service il y avait Yannick, Thierry et NONO (je l'appel nono car c'est mon meilleur pote aujourd'hui encore. Dans le labo il y avait moi Tonny et le formateur, je dis donc à Tonny d'aller au service car lui le jour de son entretient avait dis qu'il s'avais servir. Mais que ne fus pas ma surprise quand il me répondit qu'il ne savait donner que le mou et les déchets.

Je pris donc mon courage à deux mains et me jeta dans la fausse aux lions. Le premier contact fus un peut dur pour moi et le client. Je m'en rappelle encore aujourd'hui. Une dame me demande un steak je commence à lui couper mais comme je n'avait aucune connaissance dans la découpe le steak était un peut trop épais à son gout elle me demande dans faire un plus mince chose qui je fis mais là par contre il était un peut trop mince une vrai feuille de papier cigarettes comme on dis. La bonne femme pas contente me dis ou j'ai appris le métier et moi pour toute réponse je lui dis " Si vous n'êtes pas contente vous n'avait qu'à prendre les deux" c'est alors qu'arrive NONO.

La suite prochainement........

THIERRY37

A Tours comme dans beaucoup de ville il est une tradition bien Française "CASSER SE QUE L'ON A CONSTRUIT, POUR RE-CONSTRUIRE SE QUE L'ON A CASSER".

Je m'explique, en se moment dans notre chere ville de Tours, Prefecture d'Indre et Loire, l'on construit un tramway (comme si l'on en avez vraiment besoins) alors que fait-on on casse un rond point par ci par là, des trottoires comme ci ils étaient trop large des arbres pas centenaires mais pas loin, on deplace des parkings à l'exterieure de l'agglo. enfin bref un vrai bordel.

De plus Tours si vous le connaisait est une ville un peut encastrée. Elle est au centre de deux fleuve la Loire et le Cher. Au nord il y a Tours-Nord (trop facile) avant c'était saint-symphorien, et pour y monter il faut emprumter la COTE DE LA TRANCHEE (facile pour un tramway qui sera sur roue). Au sud il y a la ville de joué-les-Tours (celui qui est capable de me dire comment on appel les gens de joué-les-Tours sans regarder sur wikipédia biensur est bien il est balaise. Donc au sud joué-les-Tours avec la COTE DE L'ALLOUETTE mais pas sur que le tram. passe par là. Donc on construit un tramway à Tours !!!!! tiens mais il me semble que sur certaines photos de l'ancien temps l'on voyait un tramway sur rail, et je me rappelle que mes parents mon toujours dis que le tramway ne sortait pas de la ville. Que les rails était trop dangereux pour les vélos trop d'accidents etc etc ect.......

Donc comme pour faire comme les copains d'à coté Orléans, Nantes et il me semble Angers et bien on fait pareil. Une rocade est en train de voir le jour pour désengorgée la ville, mais elle bute contre on ne sait quoi au alentour de la Membrolle donc pas pret d'être fini, et vla les travaux du tram. qui débutte Tours-Nord avenue de l'Europe et carrefour Maginot. On vient de detruire un rond point au carrefour de l'avenue de l'Europe et de la rue des Douets, un rond point qui servait tous de meme a ralentir le flux de cette artere frequenter et qui a surement couté une petite fortune. Sans compter les sapins quion plus d'une cinquantaine d'années (tiens on a pas encore vus les écolos !!!!).

Les travaux devrais se terminaient vers 2015 si tous va bien. En plus on nous informe que les lignes de bus resterons !!!!!! des bus un tram. donc plus de voiture en centre ville ouais super plus de polution et les parkings souterrains on en fait quoi !!!! des abris anti-atomique. Le parking du Vinci en dessous de la gare celui du boulevard Heurteloup, de l'Orangerie et de la rue National au moins d'en faire des logements sociaux y en a besoins.

Donc amis touristes si vous voulaient faire un petit tours à TOURS (facile aussi ça) arrêtez vous à Amboise pour visiter le chateau de François 1er de le clos lucé dernière demeure de Léonard de Vinci, Azay le rideau , Chenonceaux, Villandry, Rygny Ussé, Chinon , Loches et Langeais mais évitez la ville de Tours. Moi même je n'y vais plus.

THIERRY37

Ma lettre envoyée à mon directeur je reçus un coup de fil de mon ancien chef....il m'explique qu'il a bien reçu mon courrier et qu'il "réflechis" à ma situation !!!!!!!!! Et le coup de grace viendras un peut plus tard. Mon chef me refait la soirée du foot alors qu'il n'y était pas !!! il m'explique que mon ancien directeur m'a bien vu, et qu'il fut déçus que je ne sois pas venu le saluer. Et pour finir la derniere banderille "Thierry si tu veut revenir dans la région trouve du boulot ailleur" et la sa fait tres mal.

Ok !!!!! on va revenir....quand je ne sais pas mais on va revenir" c'est ce que je disait tous les jours a ma femme. Puis en me connectant sur le site de pole emploie, je tombe sur une annonce. Recherche boucher urgent libre de suite région de Tours. J'envoie un mail et un courrier avec lettre de motivation et cv. Et surprise le directeur m'appelle me donne les grandes ligne du magasin et de l'équipe, puis se propose de conserver le salaire que j'avais. Tous c'est fait en un week-end. De retour a Carrefour je donne ma demission, mon seul à Tours, ma femme reste las-bas pour pofiner le demmenagement.

S'a y est tous le monde est de retour, un super appart dans un coin sympas, les enfants son scolarisé dans des établissement au top, et mon emploi que marche........jusqu'au jour ou.

Un lundi jour de mon repos hebdomadaire je reçus un coup de fil sur mon portable c'était l'adjoint du chef, me disant que se dernier avait fais une grosse betisse et que l'on n'était pas pret de le revoir !!!!!!!!!

"si tu veux la place de chef tu la prend moi pas" me dis l'adjoint. Le chef retenus en maison d'arret j'accept le dyle.Puis au bout de quatre mis le chef revient......non non c'est pas des blagues, tous se que j'avis mis en place balayer comme si de rien n'était. L'ambiance devenait invivable entre lui et moi. Il fallait faire un choix....retrouver du boulot ailleur. Mon directeur me convoque te me propose la place de chef de rayon dans un nouveau magasin qui ouvrira prochainement, ma réponse fut positif.

Donc dans quatres semaine je serais mon propre chef.

THIERRY37

Et voilà, une page se tourne, dans exactement 4 semaines je prendrai un nouveau tournant dans ma vie professionnel. Mais que de deboire pour en arriver là. Tout a commencer pour moi suite à ma mutation dans le Bearn en Mars 2007.

Je travailler depuis 17 ans à Carrefour, puis j'ai eu une envie a l'age de 40 ans de voir d'autres gens d'autres culture, et celle du sud-ouest plus particulierement. Ma mutation fut accepter, mais le cadeau que me fit Carrefour c'est "on ne te paye pas le demmenagement ni la recherche du logement, sympas les gars surtout qu'avec déjà 2 enfants et la troisieme en cour de fabrication merci pour les recherches. Enfin c'est la dur loi du commerce. Le logement trouver il nous fallaient inscrire les enfants dans leur établissemnt scolaire respectif. Et commencer une nouvelle rentrée en plein mois de mars pas le top.

Nous y sommes rester 2 ans et demie, car mon épouse et les enfants ne se sont jamais plus là-bas. L'éloignement des oncles et grand-parents...les fêtes de fin d'année que l'on passe seul à la maison du faite que dans le commerce interdiction de prendre des conges dans cette periode et sans compter les anniversaires. Mes parents ne pouvant pas non plus se deplacer trop souvent, les kilometres et leurs ages.

Donc le choix fut fait, il faut absolument que l'on remonte sur notre région natal. Des contacts fur pris a plusieurs reprises, des courriers aussi expliquant que ma femme était à la limite de la dépression et mes enfants en echec scolaire par rapport a la region d'ou l'on venaient. Les réponses fuent encourageante pendant un certains temps.....puis plus rien.

Aucun contacts, le silence complet. Un jour ou l'on étaient en vacances je fut inviter par un copain a voir un match de foot, l'équipe de ma ville contre Bastia et en VIP svp. C'est là que j'ai du merder. En prenant une coupe de champagne avec mon potes et ses clients, j'aperçus mon ancien directeur. J'aurais dû me deplacer pour le saluer (lui aussi d'ailleur). Puis la soirée se termine un dernier verre chez mon potes et retour dans le Bearn.

Je decide donc d'envoyer un dernier courrier...je crois que c'est a se moment que tous c'est jouer.