Aller au contenu

  • (4 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »


Note : * * * * * Quelles sont les causes des violences religieuses ? Il n'y a pas que l'Islam...

18 février 2013 - 15:44 #1

0
Alors en fait il est à peu près certain que les violences religieuses relèvent de plusieurs facteurs. Je vous expose un certain nombre de facteurs de ma connaissance :

- Contenus des textes sacrés
- Contenus d'écrits religieux plus ou moins sacrés
- Conditions de vie des peuplades connaissant ces violences religieuses :
.Conditions géographiques rudes (froid, chaud, humidité, sécheresse, montagnes, forêts, déserts)
.Conditions de socialisation difficiles
.Niveau éducatif faible
.décadence culturelle
- Environnement instable, déjà secoué par d'autres violences (pillages, guerres non religieuses, luttes claniques interminables, corruption...)
- Race humaine ? Bon perso le critère de la race j'y crois pas trop mais de nombreuses personnes y croient, même des personnes religieuses violentes.

J'aimerais bien savoir ce que vous pensez de ces critères. J'aimerais bien voir si nous sommes capables d'approfondir les sujets pour en percer le coeur vibratoire, et envisager des solutions raisonnables. Le but de ce questionnement est capital. Aboutir à des briques de réponse à trois questions :

- Comment résoudre l'hyperprésence des violences religieuses dans le monde actuel ? (dans le monde musulman très majoritairement)
- Comment résoudre l'hyperprésence de la violence tout court ?
- Mais au fait, est-il bon de chercher à résoudre les problèmes de violence dans le monde ? Après tout pourquoi ne pas aimer la violence et la guerre ?

Cette dernière question n'est pas mon opinion. C'est une provocation philosophique.Image IPB

Ce message a été modifié par frédifrédo - 18 février 2013 - 15:48.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


À l'Instant

18 février 2013 - 16:20 #2

1
Je pense que tu pourrais reformuler simplement ta question en disant: comment enrailler (je ne dis pas comprendre parce que ce n'est pas possible) le fanatisme musulman, c'est clair et tout le monde comprend
Cordialement J.

L'utilisateur est hors-ligne Rato
Forumeur forcené, 67 ans


18 février 2013 - 16:26 #3

1
Pas d'accord avec Rato pour le coup, l'extrémisme chrétien (Amérique principalement) et l'extrémisme juif (Israël) me semblent tout à fait pertinent à juger selon le même principe.

Le niveau éducatif faible. Ça se combat par la culture. Le problème c'est qu'il ne faut pas confondre la culture et l'ethnocentrisme. Combattre la bêtise par la culture, c'est le meilleur moyen de faire évoluer les individus. Forcer la culture, en substituant une à une autre, c'est augmenter la violence.


Je pense que le problème principal est qu'à l'heure actuelle, la violence religieuse mondiale est sa propre cause, dans un cercle vicieux qui ne cessent d'augmenter. Sortir de ce cercle vicieux risque d'être extrêmement violent.

L'utilisateur est hors-ligne casdenor
Bubon baveux de Belzébuth, 28 ans


18 février 2013 - 16:28 #4

0
bonjour,
Quand on pense qu'en Palestine, les enfants n'ont qu'une seule
vision: le voisin, le cousin, le grand frère, la soeur !
Tous tombé au champs des martyrs ! Idolâtrés en plus !
Et depuis tellement longtemps que pas grand monde
ne sait comment cela à commencé ...
Quand sa vision est ce qui se passe à la frontière ...
Humiliation...
Quand quelqu'un vous jette dehors en disant que Dieu
à donné votre maison à cet inconnu ....
Etc, etc....
Ce n'est malheureusement qu'un petit morceau de cauchemar
à un petit enfant.
Quel autre horizon lui reste il ?
Ce n'est qu'un côté, la vision d'un enfant hein?
Et ou pourrait aussi parler de cet autre enfant accompagnant
sa mère à Tel Aviv au marché du Carmel, et
la voyant devenir
une lumière !
Haine, Humiliation, ignorance ....
La recette n'est pas neuve ....
Et il y à toujours autant de client !

L'utilisateur est hors-ligne geolia
Forumeur accro, 34 ans


18 février 2013 - 16:47 #5

0

Voir le messagecasdenor, le 18 février 2013 - 16:26, dit :

Pas d'accord avec Rato pour le coup, l'extrémisme chrétien (Amérique principalement) et l'extrémisme juif (Israël) me semblent tout à fait pertinent à juger selon le même principe.

Le niveau éducatif faible. Ça se combat par la culture. Le problème c'est qu'il ne faut pas confondre la culture et l'ethnocentrisme. Combattre la bêtise par la culture, c'est le meilleur moyen de faire évoluer les individus. Forcer la culture, en substituant une à une autre, c'est augmenter la violence.


Je pense que le problème principal est qu'à l'heure actuelle, la violence religieuse mondiale est sa propre cause, dans un cercle vicieux qui ne cessent d'augmenter. Sortir de ce cercle vicieux risque d'être extrêmement violent.

bonjour
c'est vrai mais , tous les milieux religieux à la limite du fanatisme , controles et interdissent toutes déviation hors de la pensée unique .

dans les derniers soulèvements arabes , égypte tunisie ,les intégristes s'infiltrent et prennent les commandes .
bonne soirée

L'utilisateur est hors-ligne le merle
Forumeur alchimiste


18 février 2013 - 17:50 #6

8
Bonjour,

Je ne penses pas que la violence soit plus présente dans la religion qu'ailleurs, il suffit de voir tous les conflits non religieux. Je pense que le problème vient de l'Homme en général. La religion n'est qu'un prétexte.


L'utilisateur est hors-ligne Aroun Tazief
On peut tromper mille fois mille personnes....., 31 ans


18 février 2013 - 17:53 #7

0
+1 Aroun

Ce message a été modifié par Savanna - 18 février 2013 - 17:53.

ex_Savanna*


18 février 2013 - 17:56 #8

0
Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne Aroun Tazief
On peut tromper mille fois mille personnes....., 31 ans


18 février 2013 - 18:15 #9

0
La Religion (si,si)

L'utilisateur est hors-ligne Surimuchan
"Emmerdeuse immigrée" , 25 ans


18 février 2013 - 18:20 #10

5
D'accord avec Aroun.

Regardez le comportement de nos contemporains en bagnole.

L'egocentrisme forcené, le manque d'altruisme ou de simple courtoisie, et les comportements risqués que cela comporte.

L'individu est avec sa religion comme avec son automobile : soit il roule en respectant les autres, soit il écrase tout le monde et se fiche des autres.

Un con borné derrière son volant ou derrière sa religion restera toujours un con borné.

L'utilisateur est hors-ligne Bran ruz
Artisan écriveur , 48 ans


18 février 2013 - 18:30 #11

1

Voir le messageAroun Tazief, le 18 février 2013 - 17:50, dit :

Bonjour,

Je ne penses pas que la violence soit plus présente dans la religion qu'ailleurs, il suffit de voir tous les conflits non religieux. Je pense que le problème vient de l'Homme en général. La religion n'est qu'un prétexte.

Je crois moi aussi à cette idée Aroun. Mais par contre la violence née du fanatisme, elle elle est essentiellement religieuse, disons hormis le nazisme et le stalinisme.

Et la question du fanatisme ne comporte-t-elle pas alors un lien étroit avec la question de la doctrine ?

Je reformule ma question : est-ce que, à conditions de vie et d'éducation (à la paix, au bonheur et à la prospérité) similaires, toutes les doctrines de vie produisent autant de fanatiques ? Honnêtement je trouve que c'est très difficile d'y répondre.

Mon hypothèse est que chaque doctrine religieuse va avoir tendance à produire plus ou moins de fanatiques, mais dans des contextes propres à chacune.
Et cela en fonction de ce qui leur tient le plus à coeur, disons de ce que chacune estime de plus important à préserver, même au prix de la violence (j'exclus donc là toutes les doctrines non violentes).

Et je pense que nous avancerons lorsque nous reconnaîtrons que certaines doctrines sont plus susceptibles que d'autres... non pas en tant que fois plus valables que d'autres, mais en tant qu'idées plus porteuses de paix et de bonheur que d'autres... certes selon des contextes variables.

Ce message a été modifié par frédifrédo - 18 février 2013 - 18:37.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


18 février 2013 - 18:42 #12

1
La connerie aussi est l'une des causes, Non ?

L'utilisateur est hors-ligne RaphStaf
Forumeur alchimiste, 21 ans


18 février 2013 - 18:47 #13

3
La connerie humaine est la principale cause de la violence religieuse, et d'ailleurs de toutes les violences de par le monde :( Le problème c'est que c'est une maladie incurable ;)

Télémaque.

L'utilisateur est hors-ligne Télémaque
Forumeur forcené


18 février 2013 - 19:16 #14

0

Voir le messageRaphStaf, le 18 février 2013 - 18:42, dit :


La connerie aussi est l'une des causes, Non ?



Voir le messageTélémaque, le 18 février 2013 - 18:47, dit :

La connerie humaine est la principale cause de la violence religieuse, et d'ailleurs de toutes les violences de par le monde :( Le problème c'est que c'est une maladie incurable ;)

Télémaque.

Why not, reste à définir ce qu'est la connerie. Si vous parvenez à me faire une définition complète de ce qu'est la connerie, alors vous aurez répondu à quelque chose de bien plus vaste que ma question.

Alors, qu'est-ce, précisément, la connerie ?

Ce message a été modifié par frédifrédo - 18 février 2013 - 19:16.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


18 février 2013 - 19:17 #15

0

Voir le messageAroun Tazief, le 18 février 2013 - 17:50, dit :

Bonjour,

Je ne penses pas que la violence soit plus présente dans la religion qu'ailleurs, il suffit de voir tous les conflits non religieux. Je pense que le problème vient de l'Homme en général. La religion n'est qu'un prétexte.




je suis tout a fait d 'accord avec toi aroum, oui, la violence vient de l 'homme en général.

L'utilisateur est hors-ligne chelsea83
Forumeur accro


18 février 2013 - 19:18 #16

0
La violence fait partie de l'homme, c'est évident.

Après la religion donne aux hommes non seulement un prétexte pour réaliser leurs fantasmes de violence, mais aussi un appui métaphysique à cette manifestation de violence.
La violence n'est plus imputable aux hommes puisqu'elle est demandée directement par dieu lui même.
L'homme a la fourberie de faire semblant de croire (et veut faire croire aux autres) qu'il fait le mal pour faire le bien.
Merci la religion...

L'utilisateur est hors-ligne H25   XBannisX
Mi-Ficus, Mi-santhrope, 40 ans


18 février 2013 - 19:20 #17

0
dieu n 'as jamais admis la violence !!!!!!!!

L'utilisateur est hors-ligne chelsea83
Forumeur accro


18 février 2013 - 19:24 #18

0
Je crois que Konrad Lorenz répond assez bien à cette question
Bonne nuit J.

L'utilisateur est hors-ligne Rato
Forumeur forcené, 67 ans


18 février 2013 - 19:24 #19

0

Citation

La connerie humaine est la principale cause de la violence religieuse
Et la connerie humaine elle viens d'où ? Elle viens bien de quelque part. Elle peut pas être propagée par des texte "sacrés", qui viennent d'un "dieu parfait" qui "a toujours raison" et qui tiens un discours extrémiste du genre: "c'est bien de combattre les non-croyants jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus un seul", ou encore: "coupez la main des voleurs", "crucifiez les", "coupez leur main et jambe opposé", "tuez les !", etc... Les religions ne seraient'elles pas un vecteur de connerie humaine justement ?

L'utilisateur est hors-ligne Malcolm
Forumeur balbutiant


18 février 2013 - 19:34 #20

0

Voir le messagechelsea83, le 18 février 2013 - 19:20, dit :

dieu n 'as jamais admis la violence !!!!!!!!

Quel doux rêve chelsea Image IPB

Quand Dieu est le Grand Amour qui touche le coeur le plus sensible et délicat de l'humain, oui Dieu n'a jamais admis la violence.

Mais quand Dieu est forces de la nature, Dieu est violence permise.

Si tout ce qui arrive sur Terre est l'oeuvre de Dieu, alors le Bien comme le Mal appartiennent à Dieu, et donc Dieu permet tout, le Bien comme le Mal.

Quelles doctrines sont parvenues à résoudre ce petit paradoxe ? Toutes ? Allons allons, vous-même, en êtes vous capable ?

Ce message a été modifié par frédifrédo - 18 février 2013 - 19:44.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


18 février 2013 - 19:38 #21

0

Voir le messagefrédifrédo, le 18 février 2013 - 19:34, dit :

Quelles doctrines sont parvenues à résoudre ce petit paradoxe ? Toutes ? Allons allons, vous-même, en êtes vous capable ?




Mais dieu c'est le bien ce sont les hommes qui sont mauvais; dieu permet le libre arbitre pour pouvoir tester les hommes, et patati et patata

L'utilisateur est hors-ligne H25   XBannisX
Mi-Ficus, Mi-santhrope, 40 ans


18 février 2013 - 19:53 #22

0

Voir le messageAroun Tazief, le 18 février 2013 - 17:50, dit :

<br />Bonjour,<br /><br />Je ne penses pas que la violence soit plus présente dans la religion qu'ailleurs, il suffit de voir tous les conflits non religieux. Je pense que le problème vient de l'Homme en général. La religion n'est qu'un prétexte. <br /><br /><br />
<br /><br /><br />

Tout à fait d'accord avec toi, le prétexte religieux arrange bien certaines personne, l'homme crée la guerre, la violence pas besoin d'appartenir à une religion pour l'engendrer. La bêtise, la jalousie; l'ambition démesurée de l'être humain qu'il soit d’ethnie différente, d'appartenance sociale ou autre fait que la violence existe et que des guerres éclatent.

L'utilisateur est hors-ligne l'arme fatale
Forumeur accro, 47 ans


18 février 2013 - 20:11 #23

0
Je ne pense pas que la violence soit plus présente dans la religion qu'ailleurs, je précise, je pense juste qu'elle est plus capable de se lâcher, simplement parce qu'il y a, dans la religion, pour un esprit stupide, le caractère sacré qui, je le répète dans un esprit peu cultivé, limité, équivaut à "droit de tout pour elle".
C'est presque pareil pour les idéologies notons, mais le caractère sacré aide quand même à ce que la violence prenne son expansion. Je parle bien sur ici, des individus actant la violence, pas de ceux qui la décident, qui, généralement, utilisent la religion, l'idéologie, ou n'importe quoi, comme prétexte.

L'utilisateur est hors-ligne casdenor
Bubon baveux de Belzébuth, 28 ans


18 février 2013 - 21:25 #24

0

Voir le messageMalcolm, le 18 février 2013 - 19:24, dit :

Et la connerie humaine elle viens d'où ? Elle viens bien de quelque part. Elle peut pas être propagée par des texte "sacrés", qui viennent d'un "dieu parfait" qui "a toujours raison" et qui tiens un discours extrémiste du genre: "c'est bien de combattre les non-croyants jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus un seul", ou encore: "coupez la main des voleurs", "crucifiez les", "coupez leur main et jambe opposé", "tuez les !", etc... Les religions ne seraient'elles pas un vecteur de connerie humaine justement ?


Tu affirmes donc que la connerie humaine ne vient pas de l'Homme mais des religions ? je ne suis pas d'accord car si c'était vrai il n'y aurait que des cons que dans les religions.

Voir le messagefrédifrédo, le 18 février 2013 - 19:34, dit :



Si tout ce qui arrive sur Terre est l'oeuvre de Dieu, alors le Bien comme le Mal appartiennent à Dieu, et donc Dieu permet tout, le Bien comme le Mal.




En effet, sans ténèbres on ne distingue plus la lumière

L'utilisateur est hors-ligne Aroun Tazief
On peut tromper mille fois mille personnes....., 31 ans


18 février 2013 - 23:32 #25

0
maudit mille fois maudit serez vous vils mécréants , notre Seigneur Jésus est le Verbe Incarné , Le Fils consubstantiel de notre Père Divin ,
maudit vous brûlerez en enfer pour expier les abominations que vous proférez
vous insultez sa Divine Personne par vos allégations blasphématoires et la colère du Seigneur vous poursuivra jusque a la septième génération ,
repentez vous immonde suppôs de Satan ou craignez la Géhenne pour l'éternité !

Ce message a été modifié par usagi - 18 février 2013 - 23:33.

L'utilisateur est hors-ligne usagi   Membre+
E-mage, 68 ans


18 février 2013 - 23:37 #26

0
Oulah!! le temps des croisés ?

L'utilisateur est hors-ligne geolia
Forumeur accro, 34 ans


18 février 2013 - 23:56 #27

1
les violence religieuse sont essentiellement dus a des oppositions politique plus que religieuse , je pense que la saint Barthélemy n a pas qu une explication religieuse .. rien de pire parfois que ce mélange entre relgion et politique . a part peut être quand des philosophie s en mêlent aussi ...

c est etrange de remettre en quesiton la religions a cause de violence alors que les deux guerre les plus meurtrière sur terre ont été les effets de décisions politique et économique ...

Ce message a été modifié par nietzsche.junior - 18 février 2013 - 23:57.

ex_nietzsche.junior*


19 février 2013 - 00:11 #28

0

Voir le messageusagi, le 18 février 2013 - 23:32, dit :

maudit mille fois maudit serez vous vils mécréants , notre Seigneur Jésus est le Verbe Incarné , Le Fils consubstantiel de notre Père Divin ,
maudit vous brûlerez en enfer pour expier les abominations que vous proférez
vous insultez sa Divine Personne par vos allégations blasphématoires et la colère du Seigneur vous poursuivra jusque a la septième génération ,
repentez vous immonde suppôs de Satan ou craignez la Géhenne pour l'éternité !


y en a un qui à manger trop de sucre on dirait

L'utilisateur est hors-ligne Aroun Tazief
On peut tromper mille fois mille personnes....., 31 ans


19 février 2013 - 01:59 #29

1

Voir le messageAroun Tazief, le 19 février 2013 - 00:11, dit :

y en a un qui à manger trop de sucre on dirait


les loukoums trés peu pour moi , non mais j'avais envie de troller alors mettre des conneries religieuses ça m'amuse vu que je suis athées !

:diablo::diablo:

continuez a jouer a vous la mesurer entre croyants , je retourne sur le seul sujet sérieux du forum , l'Asile :p

L'utilisateur est hors-ligne usagi   Membre+
E-mage, 68 ans


19 février 2013 - 02:01 #30

0
Bon, je viens de relire ces trois pages, il y a déjà une bonne matière à établir les constats principaux et leurs causes à la violence sur Terre. C'est très succint certes, mais peut-être pouvons-nous commencer à nous interroger sur la deuxième partie de la question du sujet :

Comment on fait maintenant pour résoudre le problème, de façon raisonnable ?

Peut-être est-il plus juste d'aborder la question de la violence religieuse comme repère premier, et de voir ensuite, dans notre recherche de solutions au problème, où la question s'élargit à la violence en général.

Comment fait-on, là, dans le maintenant, pour concourir à résoudre le problème de la violence ?

Mais je le répète, si le combat de la lutte contre la violence n'est pas légitime, autant laisser tomber...

Ce message a été modifié par frédifrédo - 19 février 2013 - 02:03.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


19 février 2013 - 02:19 #31

0

Voir le messagefrédifrédo, le 18 février 2013 - 19:34, dit :

Si tout ce qui arrive sur Terre est l'oeuvre de Dieu, alors le Bien comme le Mal appartiennent à Dieu, et donc Dieu permet tout, le Bien comme le Mal.

Quelles doctrines sont parvenues à résoudre ce petit paradoxe ? Toutes ? Allons allons, vous-même, en êtes vous capable ?


Voir le messageH25, le 18 février 2013 - 19:38, dit :


Mais dieu c'est le bien ce sont les hommes qui sont mauvais; dieu permet le libre arbitre pour pouvoir tester les hommes, et patati et patata

C'est une réponse au paradoxe intéressante, même si tu n'y crois pas H25. Mais le problème, c'est que d'un certain point de vue, Dieu c'est le bien, mais c'est aussi le mal.

Voir le messageAroun Tazief, le 18 février 2013 - 21:25, dit :

En effet, sans ténèbres on ne distingue plus la lumière

Oui ça me semble une réponse majeure sur ce sujet. Mais elle ne fait que repousser le paradoxe. Je m'explique :
Si le bien et le mal sont complémentaires, analoguement à l'éternelle opposition complémentaire entre la lumière et les ténèbres, ça ne nous dit pas la place du Bien ni la place du Mal. On reste dans la confusion que, puisque Dieu est le Bien et qu'en même temps Dieu est le Mal et le Bien, alors d'une certaine façon le Bien et le Mal sont Bien... point de vue qui permet éthiquement de commettre les pires atrocités au nom de la foi.


Comment trouver une solution pour que le Mal, correctement défini, se positionne d'une façon bonne ?

Ce raisonnement pourra peut-être paraître tordu aux yeux de certains, mais si c'était ça le coeur de nos convictions qui font qu'on aime ou qu'on tue, idéologiquement, au nom de Dieu ?

Ce message a été modifié par frédifrédo - 19 février 2013 - 02:25.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


19 février 2013 - 08:52 #32

0

Citation

Citation

Et la connerie humaine elle viens d'où ? Elle viens bien de quelque part. Elle peut pas être propagée par des texte "sacrés", qui viennent d'un "dieu parfait" qui "a toujours raison" et qui tiens un discours extrémiste du genre: "c'est bien de combattre les non-croyants jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus un seul", ou encore: "coupez la main des voleurs", "crucifiez les", "coupez leur main et jambe opposé", "tuez les !", etc... Les religions ne seraient'elles pas un vecteur de connerie humaine justement ?
Tu affirmes donc que la connerie humaine ne vient pas de l'Homme mais des religions ? je ne suis pas d'accord car si c'était vrai il n'y aurait que des cons que dans les religions.
Je n'ai pas dit que les religions étaient le seul vecteur de connerie humaine. Mais les religions propagent des idées en les présentant comme "bien", par exemple "c'est bien de couper la main des voleurs". Les religions sont un vecteur de connerie humaine, mais elles ne sont pas les seules, il y a d'autres vecteurs. Le fait que les religion ne soient pas les seules à propager la connerie humaine, ne les innocente pas.

Citation

Tu affirmes donc que la connerie humaine ne vient pas de l'Homme mais des religions ? je ne suis pas d'accord car si c'était vrai il n'y aurait que des cons que dans les religions.
Ton raisonnement considère que la violence humaine ne peut avoir qu'une seule et unique origine, alors qu'elle peut avoir plusieurs origines. Par exemple on prend 3 crimes commis à Marseilles, une personne A était à Paris au moment du 2ème et du 3ème crime, donc, selon ton raisonnement, elle serait innocente du premier crime car elle est innocente des crimes 2 et 3 ? Non, la personne A est innocente des crimes 2 et 3, mais elle est peut-être coupable du crime numéro 1. Il n'y a pas forcément qu'un seul criminel, il peut y en avoir plusieurs. C'est pareil pour la violence et la connerie humaine, elle peut avoir plusieurs origines. Le fait qu'il y ait de la violence non-religieuse n'innocente en rien les religions.

Concernant le "que des cons dans les religions", c'est peut-être le cas. C'est quoi la définition d'un con ? Faut pas être con pour croire au lieu d'admettre son ignorance ?

L'utilisateur est hors-ligne Malcolm
Forumeur balbutiant


19 février 2013 - 09:29 #33

0
Et faut pas être con pour croire au lieu de rechercher la vérité de façon scientifique, avec des raisonnements logiques et des études scientifiques ? De plus, si on considère que quelqu'un qui croit à une connerie est un con, alors il n'y a que des cons dans les religions qui contiennent au moins une connerie. C'est logique. Tu sembles sous-entendre qu'il y aurait une preuve que dans les religions, il n'y aurait pas que des cons, mais cette preuve, tu ne la fournis pas.

L'utilisateur est hors-ligne Malcolm
Forumeur balbutiant


19 février 2013 - 10:13 #34

0
Les causes des violences religieuses?

mais simplement parce que les religions ont toujours légitimé la violence et le recours à celle-ci:

les croisades lancées avec la bénédiction de l'église.....
le massacre et la chasse aux hérétiques....toujours l'église....
l'inquisition, les bûchers, les sorcières au nom de dieu et de l'église....

et cela est vrai pour toutes les religions

l'islamisation du pakistan
les massacres entre chiites et sunnites
la chasse aux mécréants....
le jihad

Relisez vos textes de livres pseudo-saints et vous constaterez le nombre de textes qui légitiment la violence!

L'utilisateur est hors-ligne dubandelaroche
Forumeur alchimiste, 36 ans


19 février 2013 - 10:31 #35

0
Quelles sont les causes des violences religieuses ?

Elles peuvent être multiples mais, je pense que fondamentalement, cela vient d'un détournement de la parole de Dieu par l'Homme en général (quelque soit le dieu envisagé d'ailleurs).

Ce détournement à pris la forme d'un jeu de pouvoir sanglant tout au long de l'histoire.

Pour moi, l'homme étant doué d'un libre arbitre, c'est sa propre action qui le rapproche, ou pas, de Dieu.

Et, plus personnellement, çà me fait bien rire de voir des gens invoquer un Dieu pour légitimer le massacre de leurs semblable. Quel genre de divinité voudrait un truc pareil? C'est un peu comme concevoir un enfant pour le tuer ensuite, c'est ridicule. Je crois surtout que la violence religieuse reflète, avant tout l'ignorance et un penchant trop prononcé pour une richesse éphémère.

Ce message a été modifié par Sandmann - 19 février 2013 - 10:32.

L'utilisateur est hors-ligne Sandmann
Forumeur activiste, 28 ans


19 février 2013 - 15:28 #36

0
Pour résoudre le problème de la violence religieuse, il faudrait plusieurs choses, selon moi :

Premièrement, réunir toutes les élites religieuses du monde au même endroit et organiser un débat pour que malgré les différences, les barrières tombent.

Deuxièmement, il faudrait que ce débat soit suivi par le monde entier, et que les mentalités évoluent.

C'est vague, je sais, mais je ne suis pas croyant, je ne peux donc pas être plus objectif. Sauf en disant ceci : les conflits religieux n'étaient déjà pas légitimes durant le deuxième millénaire de notre ère, alors pourquoi le seraient-ils maintenant ?

L'utilisateur est hors-ligne Maitre Corbeau
Forumeur en herbe, 25 ans


19 février 2013 - 20:28 #37

0

Voir le messagefrédifrédo, le 18 février 2013 - 19:16, dit :

[size=2]



Why not, reste à définir ce qu'est la connerie. Si vous parvenez à me faire une définition complète de ce qu'est la connerie, alors vous aurez répondu à quelque chose de bien plus vaste que ma question.

Alors, qu'est-ce, précisément, la connerie ?


Regardez et écoutez autour de vous, pas besoin de disserter des années ;)

Télémaque.

L'utilisateur est hors-ligne Télémaque
Forumeur forcené


19 février 2013 - 22:25 #38

0

Voir le messageTélémaque, le 19 février 2013 - 20:28, dit :

Regardez et écoutez autour de vous, pas besoin de disserter des années ;)

Télémaque.

Malheureusement non Télémaque : la connerie des uns n'est pas la même que celle des autres.
Comme dit le dicton, "on est toujours le con de quelqu'un." Etre con c'est subjectif, tout comme faire quelque chose de bien est subjectif : ça change selon le milieu, selon la région. Les critères varient... mais peut-être pas tous.

Pour quelle définition du mal/bien, du connerie/intelligence, du violent/apaisé, pourrions-nous nous mettre tous d'accord, disons à peu près dans les grandes lignes pour qu'on arrête de s'entretuer (cela fait partie de ma définition en tout cas) ?

Par exemple, devrions-nous nous mettre tous d'accord sur Terre pour dire que tuer quelqu'un parce qu'il se rend coupable d'injure au sacré divin, c'est une mauvaise violence, c'est de la connerie ?

Parce que si on laisse tomber ça, on laisse les terroristes commettre leurs exactions : "et ben oui, c'est leur vision du bien et du mal à eux, il faut la respecter" !

Pourquoi ce que font les islamistes au Mali c'est mal ?

Évident ? Pas pour eux !
Dans quel(s) cas(s) peut-on tuer ? Jamais ? Et la légitime défense ?


Allez, un petit effort, c'est vital Image IPB

Ce message a été modifié par frédifrédo - 19 février 2013 - 22:31.

L'utilisateur est hors-ligne frédifrédo
Un petit Socrate, 102 ans


20 février 2013 - 00:36 #39

0

frédifrédo dit :

Alors en fait il est à peu près certain que les violences religieuses relèvent de plusieurs facteurs. Je vous expose un certain nombre de facteurs de ma connaissance :

- Contenus des textes sacrés
- Contenus d'écrits religieux plus ou moins sacrés
- Conditions de vie des peuplades connaissant ces violences religieuses :
.Conditions géographiques rudes (froid, chaud, humidité, sécheresse, montagnes, forêts, déserts)
.Conditions de socialisation difficiles
.Niveau éducatif faible
.décadence culturelle
- Environnement instable, déjà secoué par d'autres violences (pillages, guerres non religieuses, luttes claniques interminables, corruption...)
- Race humaine ? Bon perso le critère de la race j'y crois pas trop mais de nombreuses personnes y croient, même des personnes religieuses violentes.

J'aimerais bien savoir ce que vous pensez de ces critères. J'aimerais bien voir si nous sommes capables d'approfondir les sujets pour en percer le coeur vibratoire, et envisager des solutions raisonnables. Le but de ce questionnement est capital. Aboutir à des briques de réponse à trois questions :

- Comment résoudre l'hyperprésence des violences religieuses dans le monde actuel ? (dans le monde musulman très majoritairement)
- Comment résoudre l'hyperprésence de la violence tout court ?
- Mais au fait, est-il bon de chercher à résoudre les problèmes de violence dans le monde ? Après tout pourquoi ne pas aimer la violence et la guerre ?

Cette dernière question n'est pas mon opinion. C'est une provocation philosophique.Image IPB

Voilà un discours specialiste d'aujourd'hui :
Première différence déterminante: les textes peuvent-ils être interprétés, ou y a-t-il une autorité univoque qui détient la vérité divine ?
À partir du moment où on accepte l'hérésie, les jeux sont faits. La religion se rétracte sur quelques points centraux qui relèvent de la foi, la prétention passée à détenir La Vérité se dissoud. Le traité de Nantes en gros c'est "va pour l'hérésie". Il faut lire Pierre Bayle pour lire l'esprit chrétien se décaler et s'adoucir. Le "contraint les d'entrer" de St Augustin se retourne; comme il ne s'agit plus d'appliquer le texte à la lettre mais de l'interpréter, les persécutions sont illégitimes et ceux qui résistent au nom de leur foi sont plus dignes que leurs bourreaux.
L'Islam, soit disant, n'en est pas là.
On ajoute généralement, pour entériner le truc, que l'Islam est portée sur le passé quand chrétiens et juifs sont portés sur le futur, plus enclins à croire que demain sera meilleur, plus enclins à la démocratie et au progres, pour tout dire, plus comme nous.
Pourtant les jeunes générations, là où la misère ne les soumet pas au joug des imams radicaux, tendent à l'émancipation. L'ennemi c'est la misère.
En France l'Islam ne pose aucun problème sérieux. L'attachement des jeunes aux traditions musulmanes revient au manque à être identitaire de ceux auxquels la France n'a rien à proposer, ou plus simplement c'est une référence qu'on attise pour se donner du style (il ne faut pas sous-estimer le style dans cette histoire, on parle de jeunes élevés à Facebook). Quant aux journalistes se sont des idiots qui n'y comprennent rien sauf à ce qu'il faille faire un foin de rien. Quel islamisme En france ? Il suffit d'un imam pour chauffer 4 jeunes qui te foutent le feu aux bureaux, c'est pas pour autant que l'Islam est une menace pour la liberté d'expression.
La justice aurait pu trancher en faveur des musulmans concernant les caricatures de Mahomet, si les journalistes n'étaient pas si puissants le bien commun aurait été privilégié. Il est absurde de demander à des populations de changer aussi rapidement des habitudes et des croyances si puissantes. L'identité des hommes ne change pas au grès des frontières, et ils s'y attachent d'autant plus qu'ils la sentent niée. Si les musulmans avaient eu gain de cause, probablement que les français "de souche" se seraient indigné fort, un temps, et que le président signait sa déchéance (il allait perdre de toute façon). Mais leur indignation n'aurait pas été pour la liberté d'expression mais contre les musulmans, en majorité. Personne ne bouge son cul quand il s'agit de la censure du négationnisme, tout à fait arbitraire et paradoxale dans ses effets, mais pour les caricatures de Mahomet là on va à la castagne.




L'utilisateur est hors-ligne Mazzepa
Forumeur inspiré


20 février 2013 - 05:01 #40

0

Voir le messageMazzepa, le 20 février 2013 - 00:36, dit :

Voilà un discours specialiste d'aujourd'hui :
Première différence déterminante: les textes peuvent-ils être interprétés, ou y a-t-il une autorité univoque qui détient la vérité divine ?
À partir du moment où on accepte l'hérésie, les jeux sont faits. La religion se rétracte sur quelques points centraux qui relèvent de la foi, la prétention passée à détenir La Vérité se dissoud. Le traité de Nantes en gros c'est "va pour l'hérésie". Il faut lire Pierre Bayle pour lire l'esprit chrétien se décaler et s'adoucir. Le "contraint les d'entrer" de St Augustin se retourne; comme il ne s'agit plus d'appliquer le texte à la lettre mais de l'interpréter, les persécutions sont illégitimes et ceux qui résistent au nom de leur foi sont plus dignes que leurs bourreaux.
L'Islam, soit disant, n'en est pas là.
On ajoute généralement, pour entériner le truc, que l'Islam est portée sur le passé quand chrétiens et juifs sont portés sur le futur, plus enclins à croire que demain sera meilleur, plus enclins à la démocratie et au progres, pour tout dire, plus comme nous.
Pourtant les jeunes générations, là où la misère ne les soumet pas au joug des imams radicaux, tendent à l'émancipation. L'ennemi c'est la misère.
En France l'Islam ne pose aucun problème sérieux. L'attachement des jeunes aux traditions musulmanes revient au manque à être identitaire de ceux auxquels la France n'a rien à proposer, ou plus simplement c'est une référence qu'on attise pour se donner du style (il ne faut pas sous-estimer le style dans cette histoire, on parle de jeunes élevés à Facebook). Quant aux journalistes se sont des idiots qui n'y comprennent rien sauf à ce qu'il faille faire un foin de rien. Quel islamisme En france ? Il suffit d'un imam pour chauffer 4 jeunes qui te foutent le feu aux bureaux, c'est pas pour autant que l'Islam est une menace pour la liberté d'expression.
La justice aurait pu trancher en faveur des musulmans concernant les caricatures de Mahomet, si les journalistes n'étaient pas si puissants le bien commun aurait été privilégié. Il est absurde de demander à des populations de changer aussi rapidement des habitudes et des croyances si puissantes. L'identité des hommes ne change pas au grès des frontières, et ils s'y attachent d'autant plus qu'ils la sentent niée. Si les musulmans avaient eu gain de cause, probablement que les français "de souche" se seraient indigné fort, un temps, et que le président signait sa déchéance (il allait perdre de toute façon). Mais leur indignation n'aurait pas été pour la liberté d'expression mais contre les musulmans, en majorité. Personne ne bouge son cul quand il s'agit de la censure du négationnisme, tout à fait arbitraire et paradoxale dans ses effets, mais pour les caricatures de Mahomet là on va à la castagne.






Mes hommages pour l auteur de l intervention la plus sencé que j ai lu sur ce forum depuis que j y suis ...Rien a rajouter tout est dit



L'utilisateur est hors-ligne Maitrechanteur   XBannisX
Forumeur inspiré


À l'Instant


  • (4 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »