Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • 1
  • 2


Note : * * * - - La France forte !

17 février 2012 - 08:16 #21

0
La France forte mais comment ?

Mon lien

Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


17 février 2012 - 09:37 #22

0
France forte?

http://www.mafrancef...com/gallerie/38

L'utilisateur est hors-ligne dubandelaroche
Forumeur alchimiste, 36 ans


17 février 2012 - 09:47 #23

0
France forte...

Vous avez la Francfort aussi!

ex_Sandy8*


17 février 2012 - 10:33 #24

0
En 2007, je serais le Président du pouvoir d’achat. Je ne vous mentirais pas. Je veux une République irréprochable. Je ne toucherais pas à la retraite à 60 ans. Si je suis élu plus de sdf dormiront dehors. À la fin de mon quinquennat je garantis qu’il y aura moins de 5 pour 100 de chômeurs et etc... Et ce sinistre personnage de Sarkozy, ose dire n'importe quoi maintenant !
:noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


17 février 2012 - 10:38 #25

0
Il n'est plus crédible,seul le aficionados peuvent encore croire en lui et ils sont de moins en moins nombreux au grand bonheur de Bayrou.

L'utilisateur est hors-ligne transporteur
forumeur révolutionnaire, 42 ans


17 février 2012 - 10:47 #26

0
Le pire c'est qu'il y a encore des gens faisant partie de la classe moyenne et en dessous qui vont voter pour lui ! :gurp:

passe encore que les riches et grands patrons votent pour lui, mais les autres ?! a croire qu'ils aiment bien se faire tondre.

Pour bayrou ce type n'a aucune vision politique nouvelle, et ce n'est pas comme cela qu'on s'en sortira

L'utilisateur est hors-ligne juuken
Forumeur alchimiste


17 février 2012 - 19:48 #27

0
Une idée pour la nouvelle affiche de Sarkozy que j'ai reçu, en PJ, ça vaut le coup si vous arrivéez à la visualiser et la répliquer dans le forum et ailleurs.

Si ça passe, je ne sais comment afficher une photo que j'ai bidouillée et sacnnée

ET ça après 5 ans. Après 10 ans, c'est l'autopsie? :snif:

Ce message a été modifié par Conscient55 - 17 février 2012 - 20:05.

L'utilisateur est hors-ligne Conscient55
Forumeur alchimiste


17 février 2012 - 20:03 #28

0
Bon, je suis trop nul, pourtant l'affiche vaut le coup !

Les PJ sont où?

Quelqu'un peut me dire svp comment afficher un scan dans un post? merci

Ce message a été modifié par Conscient55 - 17 février 2012 - 20:06.

L'utilisateur est hors-ligne Conscient55
Forumeur alchimiste


17 février 2012 - 20:11 #29

0
france maigre oui

L'utilisateur est hors-ligne Dionys   XBannisX
Forumeur accro, 33 ans


19 février 2012 - 13:56 #30

0
France forte de Giscard en 1981, France forte de Chirac en 1988 ... ça continue de plus belle ! :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 14:29 #31

0
Avec sarko c'est la France Morte comme la mer Morte



Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne watain
Forumeur survitaminé, 5 ans


19 février 2012 - 19:19 #32

0
Qui se déclaré fier d’être surnommé « Sarkozy l’américain » ?
Qui a critiqué la position française de refus d’une intervention en Irak ?
Qui s’est vanté d’avoir appelé le gouvernement israélien pendant la dernière guerre du Liban, en lui demandant combien de temps il leur fallait pour « finir le travail » ?
Qui a pour témoin de mariage et parrain de son fils Martin Bouygues, PDG de TF1, qui se dit lié « comme un frère » à Arnaud Lagardère, PDG du groupe Hachette, qui intervient pour faire renvoyer un directeur de journal (Paris Match) qui ne lui convient pas et pour faire embaucher le journaliste qui couvrira sa campagne (sur Europe 1) ?
Qui a été pris plusieurs fois en flagrant délit de mensonge, par exemple en affirmant que Zied Benna et Bouna Traoré, les deux jeunes tués à Clichy-sous-Bois, étaient en train de réaliser un cambriolage ?
Qui a ensuite récidivé dans le mensonge en affirmant que la plupart des émeutiers étaient des multi-récidivistes, alors que toutes les enquêtes sociologiques, aussi bien que les rapports des Renseignements généraux, réfutaient cette version ?
Qui a traité de « racailles » des gens qui avaient pour seul tort d’habiter en banlieue, d’être jeunes, et de le conspuer durant son passage dans leur cité ?
Qui a déclaré qu’il allait « débarrasser la France » des voyous, et même les « faire disparaître », en jouant parfaitement sur les sous-entendus xénophobes de la formule « débarrasser la France » (« voyous » = étrangers à expulser) et les connotations meurtrières du mot « faire disparaître » (= « éliminer », « rayer de la carte »…) ?
Qui a repris le slogan lepéniste « la France, on l’aime ou on la quitte », en l’appliquant bien entendu aux seuls enfants d’immigrés non-blancs — puisque n’importe quel Français blanc peut dire du mal de la France sans être ainsi stigmatisé, et que Nicolas Sarkozy lui-même – car c’est évidement de lui qu’il s’agit – a déclaré aux Etats-Unis « se sentir parfois comme un étranger en France » (allusion à l’opposition de la majorité des Français à la guerre américaine en Irak), sans en tirer la conséquence pour lui : si je n’aime pas la France, je la quitte ?
Qui a multiplié les déclarations et allusions xénophobes, racistes et islamophobes, associant systématiquement le thème du droit des femmes à celui de l’immigration, comme si les immigrés étaient les seuls à menacer les droits des femmes ? Qui a multiplié les allusions à la polygamie et à l’excision, en les amalgamant à l’Islam ? Sans parler des références grossières à l’égorgement du mouton dans les baignoires...
Qui a affiché son soutien à la publication de caricatures anti-musulmanes dans Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression, alors que dans le même temps, il harcelait judiciairement un rappeur qui avait eu le malheur de simplement constater l’existence et l’impunité (avérée et vérifiable) des homicides commis par des policiers contre des « jeunes des quartiers » ? Qui a défendu le droit de publier de caricatures islamophobes, tout en faisant voter des lois faisant de l’outrage public à La Marseillaise ou au drapeau national un blasphème, puni de milliers d’euros d’amende et même de prison ?
Qui déclarait déjà en 1998 : « ça ne dérange pas de débattre de la préférence nationale puisqu’elle est déjà à l’œuvre dans la fonction publique » ?
Qui a ouvert sa campagne sur le thème de la valorisation du « travail » (sans revalorisation des salaires) et sur la dénonciation des « assistés » ?
Qui a conclu sa campagne sur une charge hyper-violente contre « mai 68 » et la « fin des repères », ainsi qu’une défense de « la famille », valorisant la cellule familiale comme seule entité collective fondatrice de la société, et comme seul espace de solidarité (cf. sa politique sur la suppression des droits de succession) ? Qui a refusé l’ouverture du mariage et de la parentalité aux homosexuels, au nom là encore de sa « conception de la famille » ?
Qui, entre ces deux moments, « Travail » et « Famille », a mené une campagne extrêmement violente sur la « fierté d’être français », le « refus de la repentance », et même la fierté de l’œuvre réalisée par la France dans ses colonies ? Qui a décliné la thématique de « l’identité nationale » menacée par l’immigration, au point de déclarer qu’il faille créer un « ministère » réunissant les deux domaines ?
Qui conditionne l'avenir de la France en la soumission au diktat de la politique économique allemande ?
Bref : qui a articulé toute sa campagne, avec un caractère explicite dans le mimétisme jamais atteint par la droite française depuis la Libération, sur le triptyque du Maréchal Pétain :
« Travail Famille Patrie »
Avec y compris la même rhétorique mêlant biologisme (cf. les déclarations sur le caractère génétique de l’homosexualité et de la pédophilie) , « vitalisme » et nationalisme – « La haine de la France, c’est la haine de la vie », déclare par exemple Nicolas Sarkozy, dans la plus pure tradition de la droite pro-nazie des années 30-40.
C’étaitil y a 5 ans.... aujourd'hui il se déclaré candidat du peuple et il en est encore pour le suivre.... Pauvre France.

L'utilisateur est hors-ligne lily12
Forumeur alchimiste, 41 ans


19 février 2012 - 19:23 #33

0
France forte ? J'en doute car je me souviens comment elle était forte ...

1er exemple : la police française était commandée par un policier chinois en civile. La scène a été filmée et passée à la TV sur France3 au moment où Paris reçoit le Dalaï Lama :dort:

Quelle est donc l'autorité et la France forte ? en plus un policier chinois ne doit pas être un étranger en France ? :noel:

Ce message a été modifié par anhdo - 19 février 2012 - 19:24.

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 19:24 #34

0

Voir le messagelily12, le 19 février 2012 - 19:19, dit :

Qui se déclaré fier d’être surnommé « Sarkozy l’américain » ?
Qui a critiqué la position française de refus d’une intervention en Irak ?
Qui s’est vanté d’avoir appelé le gouvernement israélien pendant la dernière guerre du Liban, en lui demandant combien de temps il leur fallait pour « finir le travail » ?
Qui a pour témoin de mariage et parrain de son fils Martin Bouygues, PDG de TF1, qui se dit lié « comme un frère » à Arnaud Lagardère, PDG du groupe Hachette, qui intervient pour faire renvoyer un directeur de journal (Paris Match) qui ne lui convient pas et pour faire embaucher le journaliste qui couvrira sa campagne (sur Europe 1) ?
Qui a été pris plusieurs fois en flagrant délit de mensonge, par exemple en affirmant que Zied Benna et Bouna Traoré, les deux jeunes tués à Clichy-sous-Bois, étaient en train de réaliser un cambriolage ?
Qui a ensuite récidivé dans le mensonge en affirmant que la plupart des émeutiers étaient des multi-récidivistes, alors que toutes les enquêtes sociologiques, aussi bien que les rapports des Renseignements généraux, réfutaient cette version ?
Qui a traité de « racailles » des gens qui avaient pour seul tort d’habiter en banlieue, d’être jeunes, et de le conspuer durant son passage dans leur cité ?
Qui a déclaré qu’il allait « débarrasser la France » des voyous, et même les « faire disparaître », en jouant parfaitement sur les sous-entendus xénophobes de la formule « débarrasser la France » (« voyous » = étrangers à expulser) et les connotations meurtrières du mot « faire disparaître » (= « éliminer », « rayer de la carte »…) ?
Qui a repris le slogan lepéniste « la France, on l’aime ou on la quitte », en l’appliquant bien entendu aux seuls enfants d’immigrés non-blancs — puisque n’importe quel Français blanc peut dire du mal de la France sans être ainsi stigmatisé, et que Nicolas Sarkozy lui-même – car c’est évidement de lui qu’il s’agit – a déclaré aux Etats-Unis « se sentir parfois comme un étranger en France » (allusion à l’opposition de la majorité des Français à la guerre américaine en Irak), sans en tirer la conséquence pour lui : si je n’aime pas la France, je la quitte ?
Qui a multiplié les déclarations et allusions xénophobes, racistes et islamophobes, associant systématiquement le thème du droit des femmes à celui de l’immigration, comme si les immigrés étaient les seuls à menacer les droits des femmes ? Qui a multiplié les allusions à la polygamie et à l’excision, en les amalgamant à l’Islam ? Sans parler des références grossières à l’égorgement du mouton dans les baignoires...
Qui a affiché son soutien à la publication de caricatures anti-musulmanes dans Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression, alors que dans le même temps, il harcelait judiciairement un rappeur qui avait eu le malheur de simplement constater l’existence et l’impunité (avérée et vérifiable) des homicides commis par des policiers contre des « jeunes des quartiers » ? Qui a défendu le droit de publier de caricatures islamophobes, tout en faisant voter des lois faisant de l’outrage public à La Marseillaise ou au drapeau national un blasphème, puni de milliers d’euros d’amende et même de prison ?
Qui déclarait déjà en 1998 : « ça ne dérange pas de débattre de la préférence nationale puisqu’elle est déjà à l’œuvre dans la fonction publique » ?
Qui a ouvert sa campagne sur le thème de la valorisation du « travail » (sans revalorisation des salaires) et sur la dénonciation des « assistés » ?
Qui a conclu sa campagne sur une charge hyper-violente contre « mai 68 » et la « fin des repères », ainsi qu’une défense de « la famille », valorisant la cellule familiale comme seule entité collective fondatrice de la société, et comme seul espace de solidarité (cf. sa politique sur la suppression des droits de succession) ? Qui a refusé l’ouverture du mariage et de la parentalité aux homosexuels, au nom là encore de sa « conception de la famille » ?
Qui, entre ces deux moments, « Travail » et « Famille », a mené une campagne extrêmement violente sur la « fierté d’être français », le « refus de la repentance », et même la fierté de l’œuvre réalisée par la France dans ses colonies ? Qui a décliné la thématique de « l’identité nationale » menacée par l’immigration, au point de déclarer qu’il faille créer un « ministère » réunissant les deux domaines ?
Qui conditionne l'avenir de la France en la soumission au diktat de la politique économique allemande ?
Bref : qui a articulé toute sa campagne, avec un caractère explicite dans le mimétisme jamais atteint par la droite française depuis la Libération, sur le triptyque du Maréchal Pétain :
« Travail Famille Patrie »
Avec y compris la même rhétorique mêlant biologisme (cf. les déclarations sur le caractère génétique de l’homosexualité et de la pédophilie) , « vitalisme » et nationalisme – « La haine de la France, c’est la haine de la vie », déclare par exemple Nicolas Sarkozy, dans la plus pure tradition de la droite pro-nazie des années 30-40.
C’étaitil y a 5 ans.... aujourd'hui il se déclaré candidat du peuple et il en est encore pour le suivre.... Pauvre France.


Complètement d'accord avec la plupart du message, il serai vraiment inconvenue pour chaque citoyen de ne pas se rendre compte de la stratégie de Sarkozy aujourd'hui qui consiste à éluder totalement tout ce qui a été fait (mal fait) durant ces 5 années pour aujourd'hui nous servir un sermont en prétextant le fait d'avoir changé, d'être aujourd'hui un nouvel homme etc...

Ne soyons pas complice de ça, rendons nous bien compte qu'aujourd'hui Sarkozy nous prend pour des imbéciles en orientant son discours volontairement afin de s'attirer les faveurs du peuple à deux mois des élections

L'utilisateur est hors-ligne DJosh
Forumeur balbutiant


19 février 2012 - 19:25 #35

0
France forte ? J'en doute car je me souviens comment elle était forte ...

1er exemple : la police française était commandée par un policier chinois en civile. La scène a été filmée et passée à la TV sur France3 au moment où Paris reçoit le Dalaï Lama :dort:

Quelle est donc l'autorité et la France forte ? en plus un policier chinois ne doit pas être un étranger en France ? :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 19:41 #36

0
J'en ai d'autres ... essayez de raconter ...:dort:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 19:44 #37

0

Voir le messageConscient55, le 17 février 2012 - 02:34, dit :



:plus:

Pourtant la Grèce, il sait où ça se trouve, il y a fait plusieurs lunes de miel avec Angela. Les grecs attendent avec impatience la prochaine.:mouai:


A-t-il payé sa note en partant ?

Parce que le pays ne s'est pas remis de son passage :snif:

L'utilisateur est hors-ligne bibifricotin
Forumeur alchimiste, 71 ans


19 février 2012 - 19:57 #38

0
Sarkozy réclame la France forte, aussi forte que l'Allemagne ? :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 20:51 #39

0

Voir le messagelily12, le 19 février 2012 - 19:19, dit :

Qui se déclaré fier d’être surnommé « Sarkozy l’américain » ?
Qui a critiqué la position française de refus d’une intervention en Irak ?
Qui s’est vanté d’avoir appelé le gouvernement israélien pendant la dernière guerre du Liban, en lui demandant combien de temps il leur fallait pour « finir le travail » ?
Qui a pour témoin de mariage et parrain de son fils Martin Bouygues, PDG de TF1, qui se dit lié « comme un frère » à Arnaud Lagardère, PDG du groupe Hachette, qui intervient pour faire renvoyer un directeur de journal (Paris Match) qui ne lui convient pas et pour faire embaucher le journaliste qui couvrira sa campagne (sur Europe 1) ?
Qui a été pris plusieurs fois en flagrant délit de mensonge, par exemple en affirmant que Zied Benna et Bouna Traoré, les deux jeunes tués à Clichy-sous-Bois, étaient en train de réaliser un cambriolage ?
Qui a ensuite récidivé dans le mensonge en affirmant que la plupart des émeutiers étaient des multi-récidivistes, alors que toutes les enquêtes sociologiques, aussi bien que les rapports des Renseignements généraux, réfutaient cette version ?
Qui a traité de « racailles » des gens qui avaient pour seul tort d’habiter en banlieue, d’être jeunes, et de le conspuer durant son passage dans leur cité ?
Qui a déclaré qu’il allait « débarrasser la France » des voyous, et même les « faire disparaître », en jouant parfaitement sur les sous-entendus xénophobes de la formule « débarrasser la France » (« voyous » = étrangers à expulser) et les connotations meurtrières du mot « faire disparaître » (= « éliminer », « rayer de la carte »…) ?
Qui a repris le slogan lepéniste « la France, on l’aime ou on la quitte », en l’appliquant bien entendu aux seuls enfants d’immigrés non-blancs — puisque n’importe quel Français blanc peut dire du mal de la France sans être ainsi stigmatisé, et que Nicolas Sarkozy lui-même – car c’est évidement de lui qu’il s’agit – a déclaré aux Etats-Unis « se sentir parfois comme un étranger en France » (allusion à l’opposition de la majorité des Français à la guerre américaine en Irak), sans en tirer la conséquence pour lui : si je n’aime pas la France, je la quitte ?
Qui a multiplié les déclarations et allusions xénophobes, racistes et islamophobes, associant systématiquement le thème du droit des femmes à celui de l’immigration, comme si les immigrés étaient les seuls à menacer les droits des femmes ? Qui a multiplié les allusions à la polygamie et à l’excision, en les amalgamant à l’Islam ? Sans parler des références grossières à l’égorgement du mouton dans les baignoires...
Qui a affiché son soutien à la publication de caricatures anti-musulmanes dans Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression, alors que dans le même temps, il harcelait judiciairement un rappeur qui avait eu le malheur de simplement constater l’existence et l’impunité (avérée et vérifiable) des homicides commis par des policiers contre des « jeunes des quartiers » ? Qui a défendu le droit de publier de caricatures islamophobes, tout en faisant voter des lois faisant de l’outrage public à La Marseillaise ou au drapeau national un blasphème, puni de milliers d’euros d’amende et même de prison ?
Qui déclarait déjà en 1998 : « ça ne dérange pas de débattre de la préférence nationale puisqu’elle est déjà à l’œuvre dans la fonction publique » ?
Qui a ouvert sa campagne sur le thème de la valorisation du « travail » (sans revalorisation des salaires) et sur la dénonciation des « assistés » ?
Qui a conclu sa campagne sur une charge hyper-violente contre « mai 68 » et la « fin des repères », ainsi qu’une défense de « la famille », valorisant la cellule familiale comme seule entité collective fondatrice de la société, et comme seul espace de solidarité (cf. sa politique sur la suppression des droits de succession) ? Qui a refusé l’ouverture du mariage et de la parentalité aux homosexuels, au nom là encore de sa « conception de la famille » ?
Qui, entre ces deux moments, « Travail » et « Famille », a mené une campagne extrêmement violente sur la « fierté d’être français », le « refus de la repentance », et même la fierté de l’œuvre réalisée par la France dans ses colonies ? Qui a décliné la thématique de « l’identité nationale » menacée par l’immigration, au point de déclarer qu’il faille créer un « ministère » réunissant les deux domaines ?
Qui conditionne l'avenir de la France en la soumission au diktat de la politique économique allemande ?
Bref : qui a articulé toute sa campagne, avec un caractère explicite dans le mimétisme jamais atteint par la droite française depuis la Libération, sur le triptyque du Maréchal Pétain :
« Travail Famille Patrie »
Avec y compris la même rhétorique mêlant biologisme (cf. les déclarations sur le caractère génétique de l’homosexualité et de la pédophilie) , « vitalisme » et nationalisme – « La haine de la France, c’est la haine de la vie », déclare par exemple Nicolas Sarkozy, dans la plus pure tradition de la droite pro-nazie des années 30-40.
C’étaitil y a 5 ans.... aujourd'hui il se déclaré candidat du peuple et il en est encore pour le suivre.... Pauvre France.


:plus:
Le pire c'est que des exemples il y en a encore énormément.

L'utilisateur est hors-ligne transporteur
forumeur révolutionnaire, 42 ans


19 février 2012 - 20:53 #40

0
Essayez de raconter comment cela s'est passé au moment des JO de Pékin : Merkel est-elle forte quand elle décidait de ne pas assister à l'ouverture, et qu'a fait Sarkozy ? Tantôt oui, tantôt non : quelle est l'autorité ? :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


À l'Instant

19 février 2012 - 20:59 #41

0
http://www.sauvonslu...p.php?breve1594

j'ai entendu ça ce matin à la radio, il veut promouvoir un de ses copains à la tête de l'insee. Nan mais c'est toujours plus un dictateur ? ça fait 5 ans que ce qu'il fait me fait flipper moi.

ex_JayGreen*


À l'Instant

19 février 2012 - 21:00 #42

0
Ya un truc qui me trouble dans la campagne de Sakozy c'est le NS 2012, à chaque fois ça me fait penser à National Socialisme 2012 Oo

Ya un truc qui me trouble dans la campagne de Sakozy c'est le NS 2012, à chaque fois ça me fait penser à National Socialisme 2012 Oo

L'utilisateur est hors-ligne Mirisme
Forumeur alchimiste, 25 ans


19 février 2012 - 21:27 #43

0
3è exemple :
Personne n'a remarqué ? Au petit journal de Yann Barthès ... la scène du G20, au 2è rang Obama à côté de Merkel (ils se parlent !), et ils ignorent Sarkozy qui se trouvait ridiculisé au 1er rang. Que fait-il alors ?

Il appelle Jing Tao ("président Hu ! président Hu !), celui-ci faisait exprès de ne pas l'entendre et arrive devant Sarkozy (lui aussi il l'ignore) et aller serrer la main d'un autre ... quelle honte non ?

Et maintenant il nous parle de la France forte ! :dort:

Ce message a été modifié par anhdo - 19 février 2012 - 21:27.

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 21:32 #44

0

Voir le messagelily12, le 19 février 2012 - 19:19, dit :

Qui se déclaré fier d’être surnommé « Sarkozy l’américain » ?
Qui a critiqué la position française de refus d’une intervention en Irak ?
Qui s’est vanté d’avoir appelé le gouvernement israélien pendant la dernière guerre du Liban, en lui demandant combien de temps il leur fallait pour « finir le travail » ?
Qui a pour témoin de mariage et parrain de son fils Martin Bouygues, PDG de TF1, qui se dit lié « comme un frère » à Arnaud Lagardère, PDG du groupe Hachette, qui intervient pour faire renvoyer un directeur de journal (Paris Match) qui ne lui convient pas et pour faire embaucher le journaliste qui couvrira sa campagne (sur Europe 1) ?
Qui a été pris plusieurs fois en flagrant délit de mensonge, par exemple en affirmant que Zied Benna et Bouna Traoré, les deux jeunes tués à Clichy-sous-Bois, étaient en train de réaliser un cambriolage ?
Qui a ensuite récidivé dans le mensonge en affirmant que la plupart des émeutiers étaient des multi-récidivistes, alors que toutes les enquêtes sociologiques, aussi bien que les rapports des Renseignements généraux, réfutaient cette version ?
Qui a traité de « racailles » des gens qui avaient pour seul tort d’habiter en banlieue, d’être jeunes, et de le conspuer durant son passage dans leur cité ?
Qui a déclaré qu’il allait « débarrasser la France » des voyous, et même les « faire disparaître », en jouant parfaitement sur les sous-entendus xénophobes de la formule « débarrasser la France » (« voyous » = étrangers à expulser) et les connotations meurtrières du mot « faire disparaître » (= « éliminer », « rayer de la carte »…) ?
Qui a repris le slogan lepéniste « la France, on l’aime ou on la quitte », en l’appliquant bien entendu aux seuls enfants d’immigrés non-blancs — puisque n’importe quel Français blanc peut dire du mal de la France sans être ainsi stigmatisé, et que Nicolas Sarkozy lui-même – car c’est évidement de lui qu’il s’agit – a déclaré aux Etats-Unis « se sentir parfois comme un étranger en France » (allusion à l’opposition de la majorité des Français à la guerre américaine en Irak), sans en tirer la conséquence pour lui : si je n’aime pas la France, je la quitte ?
Qui a multiplié les déclarations et allusions xénophobes, racistes et islamophobes, associant systématiquement le thème du droit des femmes à celui de l’immigration, comme si les immigrés étaient les seuls à menacer les droits des femmes ? Qui a multiplié les allusions à la polygamie et à l’excision, en les amalgamant à l’Islam ? Sans parler des références grossières à l’égorgement du mouton dans les baignoires...
Qui a affiché son soutien à la publication de caricatures anti-musulmanes dans Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression, alors que dans le même temps, il harcelait judiciairement un rappeur qui avait eu le malheur de simplement constater l’existence et l’impunité (avérée et vérifiable) des homicides commis par des policiers contre des « jeunes des quartiers » ? Qui a défendu le droit de publier de caricatures islamophobes, tout en faisant voter des lois faisant de l’outrage public à La Marseillaise ou au drapeau national un blasphème, puni de milliers d’euros d’amende et même de prison ?
Qui déclarait déjà en 1998 : « ça ne dérange pas de débattre de la préférence nationale puisqu’elle est déjà à l’œuvre dans la fonction publique » ?
Qui a ouvert sa campagne sur le thème de la valorisation du « travail » (sans revalorisation des salaires) et sur la dénonciation des « assistés » ?
Qui a conclu sa campagne sur une charge hyper-violente contre « mai 68 » et la « fin des repères », ainsi qu’une défense de « la famille », valorisant la cellule familiale comme seule entité collective fondatrice de la société, et comme seul espace de solidarité (cf. sa politique sur la suppression des droits de succession) ? Qui a refusé l’ouverture du mariage et de la parentalité aux homosexuels, au nom là encore de sa « conception de la famille » ?
Qui, entre ces deux moments, « Travail » et « Famille », a mené une campagne extrêmement violente sur la « fierté d’être français », le « refus de la repentance », et même la fierté de l’œuvre réalisée par la France dans ses colonies ? Qui a décliné la thématique de « l’identité nationale » menacée par l’immigration, au point de déclarer qu’il faille créer un « ministère » réunissant les deux domaines ?
Qui conditionne l'avenir de la France en la soumission au diktat de la politique économique allemande ?
Bref : qui a articulé toute sa campagne, avec un caractère explicite dans le mimétisme jamais atteint par la droite française depuis la Libération, sur le triptyque du Maréchal Pétain :
« Travail Famille Patrie »
Avec y compris la même rhétorique mêlant biologisme (cf. les déclarations sur le caractère génétique de l’homosexualité et de la pédophilie) , « vitalisme » et nationalisme – « La haine de la France, c’est la haine de la vie », déclare par exemple Nicolas Sarkozy, dans la plus pure tradition de la droite pro-nazie des années 30-40.
C’étaitil y a 5 ans.... aujourd'hui il se déclaré candidat du peuple et il en est encore pour le suivre.... Pauvre France.


C'est un sketch ??? :hu:

Faut rire à quels moments en fait ?? Partout ???

L'utilisateur est hors-ligne latin-boy30   Membre+
Jeteur de pavés dans les mares


19 février 2012 - 21:43 #45

0
il nous parle de la France forte ! :dort:

Personne n'a d'autres exemples ?

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 22:54 #46

0
4è exemple :
Bertrand (UMP) est allé en Chine pour signer un accord avec le PC Chinois ! Est-ce un signe de force ou de faiblesse ? L'UMP est anti-comuniste non ? :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


19 février 2012 - 23:16 #47

0
La Chine n'est plus communiste depuis 1976. :dort:

L'utilisateur est hors-ligne latin-boy30   Membre+
Jeteur de pavés dans les mares


19 février 2012 - 23:59 #48

0
Ben elle est quoi la Chine alors?

L'utilisateur est hors-ligne vagary
Forumeur alchimiste, 46 ans


20 février 2012 - 00:05 #49

0
La chine c'est un pays qui libéralise économiquement à petite touche tout en essayant de garder un max de contrôle sur l'économie (ce qui est contradictoire). En gros ils veulent devenir riche (ils ont vu les limites du dirigisme économique) mais ils veulent toujours avoir tout le pouvoir. Finalement tout ça risque de leur péter à la gueule un jour car la libéralisation politique n'est pas une option dans un pays riche.

L'utilisateur est hors-ligne Mirisme
Forumeur alchimiste, 25 ans


20 février 2012 - 03:43 #50

0
En France, actuellement, aucun candidat n'a la tête sur les épaules. Bayrou à la limite. Les autres sont dans leurs bulles, ne se posant pas la question de savoir de quoi est faite la "France d'en-bas".
Il faudra bien un jour qu'un lieutenant de bas étage de ces messieurs prenne le pouvoir.

L'utilisateur est hors-ligne pila
Forumeur alchimiste, 55 ans


20 février 2012 - 08:03 #51

0
J'ai déjà donné 4 exemples sur la France Forte de Sarkozy ... et vous ? Faites l'effort quand même ... :dort:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


20 février 2012 - 09:39 #52

0

Des exemples il y en a tous les jours dans la vie des français qui bataillent ,qui souffrent pour essayer de maintenir la tête hors de l'eau de la France (mer) Morte tant sur le plan social qu'économique.

sarko se sert du pays pour mettre ses amis à des postes clefs des administrations et entreprises pour contrôler le pays.Il mise sur le fait de ne pas être élu pour un second mandat mais qui sait les français bobos lobotomisés sont bien capables de l' élire à nouveau .Pauvre France.
Le peuple est esclave et bouc émissaire


Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne watain
Forumeur survitaminé, 5 ans


20 février 2012 - 09:45 #53

0
Et oui nous allons bouffer de la franc fort malin ce Sarkosi il va nous faire le même coup qu'en 2007 piquer les voix aus FN

Ce message a été modifié par papy75 - 20 février 2012 - 09:45.

L'utilisateur est hors-ligne papy75   XBannisX
Forumeur alchimiste, 75 ans


20 février 2012 - 10:04 #54

0
Sacré Sarko ! Candidat du peuple :smile2:

Je viens de le voir réaliser une superbe mise en scène :cool:
Marchant seul pour se rendre à son QG, les mains dans les poches, tel un travailleur lambda :smile2: :smile2:

Casse-toi riche con !! :mef:

ex_veau2k*


20 février 2012 - 12:31 #55

0
La France forte qui s'attaque aux corps intermédiaires ... Quelle violence !

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


20 février 2012 - 13:14 #56

0
Il ne suffit pas de répéter cent fois la France forte pour que cela soit vrai ! C'est la méthode Coué :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


20 février 2012 - 13:29 #57

0
Pour que la Fance soit forte il faut que les Français ne soient pas des mous !

L'utilisateur est hors-ligne papy75   XBannisX
Forumeur alchimiste, 75 ans


20 février 2012 - 13:42 #58

0
La France forte du système Sarkozy : Morano avec la violence routière, Bachelot avec l'abus de pouvoir pour s'enrichir, Woerth, etc. :noel:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


20 février 2012 - 16:52 #59

0
Pendant une heure Sarkozy a prononcé 88 fois le mot : France ! :dort:

L'utilisateur est hors-ligne anhdo
Forumeur alchimiste


20 février 2012 - 16:55 #60

0
La fois d'avant il a pas arrêté de parler de l’Allemagne,ça fais une moyenne.:sleep:

L'utilisateur est hors-ligne transporteur
forumeur révolutionnaire, 42 ans



  • (2 Pages)
  • 1
  • 2